The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros

The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros

The Amazing Spider-Man 2 (2014)

  • oui
  • non
19/06/2014
84 films vus 84 films notés dont 61 critiqués

Critique madnaute :

Ce nouveau Spider man, se révèle aussi décevant que le premier, la faute à plusieurs défauts du film que l'on retrouvait déjà auparavant et qui n'ont toujours pas été corrigé. On a d'abord le coté fourre tout de ce Spider man qui part dans tous les sens mais en définitive ne développe rien, donc au choix: la mort des parents de Peter Parker dont on ne sait pas plus, l'amitié avec Norman Osborn qui doit avoir une ou deux scènes à tout casser et auquel on apprend rien, les manigances d'Obscors qui sont tellement dans l'ombre qu'on ne sait pas ce qu'il foutent. Toutes ces pistes sont soit abandonné en cours de route, soit mal exploiter comme dans le premier Spider man où on ne sait toujours pas qui à tué son oncle. Du coté, des méchants c'est à peine mieux lotis que dans le premier, avec trois méchants aussi peu charismatique au possible et caricaturaux à souhait, la palme revenant à Electro en super méchant geignard et insupportable de débilité qui ferait regretter le Reptile. Le Bouffon vert s'en sort mieux, mais si aux niveaux look, il assure même si c'est copié sur celui de la trilogie de Sam Raimi, il reste à la limite presque anecdotique s'il n'y avait pas eu la mort d'un personnage important. Je ne parlerai du Rhino qui fait essentiellement de la figuration. On peut reconnaitre qu'aux niveau action, c'est correctement réalisé et lisible usant pour la première fois de bullet time néanmoins, aucune scène marquante et le réalisateur ne sait toujours donner de l'ampleur à sa mise en scène dans ses moments là, faisant preuve de peu de virtuosité à la différence de son prédécesseur, cela reste anecdotique. Pour conclure je finirai par les personnages, et ils ne sont pas fameux, au delà des incohérences et du jeux exagéré des personnages ( le Rhino, Electro, Norman en bouffon vert), on retiendra un Peter Parker encore plus antipathique que dans le précédent épisode, qui est littéralement à baffer, son histoire d'amour avec Gwen Stacy en yo yo est pénible, et le jeu de l'actrice n'arrange rien, la rendant aussi insupportable que son compagnon. Amazing Spider man avait toute la latitude pour corriger les erreurs du premier opus, mais il a préféré s'y enfoncer donnant à une trilogie bancal qui ne restera pas dans les annales à la différence de la trilogie de Sam Raimi.
2 0
Signaler un abus