61

Mad James

Future World

Il y a des moments dans la vie où perplexité et joie se mêlent dans un troublant maelstrom de puissants sentiments. Comme lorsqu’on lance pour la première fois le trailer de Future World. Qui se passe donc le monde du futur. Un monde dévasté, arpenté par des motards au look de cosplayers mad-maxiens, et dans lequel un jeune homme (Jeffrey Wahlberg, neveu de Marky Mark) part à la recherche d’un remède pour sauver sa maman (Lucy Liu AKA la plus belle femme du monde). Durant son périple odysséen, il rencontre l’une des dernières cyborgs en activité (Suki Waterhouse) et va devoir se coltiner deux chefs de bande (James Franco et Milla Jovovich, tous deux en mode « fuck la sobriété »). L’objet laisse sans voix, avec ses money shots de gens qui tombent dans le sable et ses cascades à base de 4x4 qui se retourne mollement. La furieuse impression d’être face à un remake The Asylum du Cyborg d’Albert Pyun nous tiraille méchamment, et donne forcément envie de découvrir la chose, d’autant qu’on y croise également Snoop Dogg et Method Man. On arrive au firmament du « whaaat ? » lorsqu’on découvre que ce magnifique wannabe Mad Max : Fury Road est réalisé par James Franco lui-même, appuyé par le chef-opérateur Bruce Thierry Cheung avec qui il a déjà bossé par le passé. Future World devrait sortir aux USA le 25 mai sous l’impulsion de Lionsgate (salles ou VOD, on ne le sait pas encore). Et chez nous, quel brave distributeur osera donner sa chance à ce futur classique ? Voilà qui donne envie de remater Resident Evil : Extinction. Russell Mulcahy forever.

 

MAD Team