81

Cap sur les étoiles

Créée par le génial Irwin Allen (Au coeur du temps, Voyage au fond des mers et la mode des films-catastrophes des années 70), la série Perdus dans l'espace fit les beaux jours de la télévision américaine à la fin des années 60 avant d'être ressuscitée pour le cinéma par Stephen Hopkins en 1998 (avec un résultat qu'on qualifiera poliment de mitigé bien qu'il vaille mieux que sa mauvaise réputation), puis par le pilote d'une série avortée avec Brad Johnson et Adrianne Palicki (réalisé par John Woo, celui-ci est visible sur YouTube). Netflix relance la machine avec un nouveau reboot dont les dix épisodes seront disponibles à partir du 13 avril et cette fois, l'accent semble plus mis sur l'aventure que sur l'aspect gentiment comique qui caractérisait le show original. Résumons la chose pour les néophytes : En 2046, alors que la colonisation spatiale est devenue réalité, la NASA choisit la famille Robinson pour être les premiers habitants d'une planète destinée à terme à accueillir la population terrienne. Embarqués à bord du vaisseau Jupiter 2, ils sont déviés de leur route et projetés dans une lointaine galaxie. Avec à leur bord le Dr. Smith (Parker Posey), une scientifique manipulatrice aux objectifs douteux et Don West, un baroudeur qui n'a aucune intention de faire partie de la colonie, les Robinson vont affronter les dangers de l'espace et de Jupiter 2... Ecrit par les scénaristes de Gods of Egypt avec pour showrunner Zack Estrin (Prison Break), Lost in Space a recruté Neil Marshall (Game of Thrones) pour réaliser plusieurs épisodes mais aussi Tim Southam (Bates Motel) ou Deborah Chow (Reign). Toby Stephens, le pirate de Black Sails, interprète le rôle du chef de famille John Robinson et la musique, qui devrait reprendre le thème original de John Williams, a été confiée à Christopher Lennertz pour le pilote et Christopher Drake pour le reste. Budget de la série : 90 millions de dollars. De quoi en mettre plein les yeux et nous consoler du sinistre Star Trek Discovery...

Cédric Delelée