89

Zone interdite

Annihilation

Après un premier long très remarqué (Ex Machina), Alex Garland rempile avec Annihilation, un film d'horreur écolo qui semble bien parti pour s'inscrire dans la veine à la fois esthétisante et cérébrale de Premier contact. Après que des soldats ont été envoyés dans une zone secrète contaminée du territoire américain et que seul l'un d'entre eux (Oscar Isaac) en soit ressorti en vie dans un sale état, son épouse, une biologiste (Natalie Portman), se rend à son tour sur les lieux pour tenter de comprendre ce qui lui est arrivé. Elle est accompagnée par trois autres femmes: une psychologue (Jennifer Jason Leigh), une anthroplogue (Gina Rodriguez, Deepwater) et une géomètre (Tessa Thompson, Thor : Ragnarok). Scénariste de 28 jours plus tard et de sa suite 28 semaines plus tard, Garland en connaît un rayon en ce qui concerne la contamination et s'attaque ici à l'adaptation d'un roman-choc signé Jeff VanDerMeer où se croisent les influences de Joseph Conrad et Howard Philips Lovecraft. La sortie française est prévue le 7 mars 2018, mais Paramount ayant annoncé que le film, jugé trop exigeant, ne serait diffusé en salles qu'aux USA, au Canada et en Chine, c'est sans doute uniquement sur Netflix qu'on pourra le découvrir à la même date. Une décision du studio que Garland a un peu de mal à digérer...

Cédric Delelée