Aller au contenu


Photo

The Vast of Night - Andrew Patterson (2019)


  • Please log in to reply
11 réponses sur ce sujet

Sondage : The Vast of Night - Andrew Patterson (2019) (5 membre(s) ont votés)

Votre note

  1. 0/6 (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  2. 1/6 (1 votes [20.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 20.00%

  3. 2/6 (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  4. 3/6 (1 votes [20.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 20.00%

  5. 4/6 (2 votes [40.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 40.00%

  6. 5/6 (1 votes [20.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 20.00%

  7. 6/6 (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 21757 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 30 June 2020 - 16:07 PM

sp36.jpg

The Vast of Night

Réalisateur : Andrew Patterson
Scénario : Andrew Patterson, Craig W. Sanger
Cast : Sierra McCormick, Jake Horowitz, Gail Cronauer, Bruce Davis, Cheyenne Barton...
Pays : Etats-Unis
Sortie France : le 3 juillet sur Amazon Prime



A la fin des années 1950, au Nouveau-Mexique. Une jeune demoiselle du téléphone, Fay et un animateur radio, Everett découvrent une étrange fréquence comportant des appels interrompus et anonymes et des signaux sonores conduisent Fay et Everett à résoudre l'énigme...


19w3.jpg
200w_d.gif

#2 Cat from Hell

Cat from Hell

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5087 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lost in the K-hole translation

Posté 04 July 2020 - 18:15 PM

Alors, c'est pas mal mais ça aurait pu être mieux. Ou, plus précisément, toute la mise en place est vraiment chouette. Le réal parvient à installer son récit, poser ses personnages et instaurer une petite ambiance qui fait mouche avec trois fois rien : quelques décors, des dialogues bien écrits et un mystère peu à peu dévoilé. Sauf qu'arrivé à mi-parcours, quand on comprend de quoi il semble en retourner, l'ensemble se met à un peu patiner et éprouve difficulté à enclencher la troisième. Laissant, au final, sur une impression un peu mitigée. D'objet trop long pour ce qu'il raconte (un argument de court étiré sur une heure et demie) et, paradoxalement, d'en même temps trop court - dans la mesure où il se termine quand on aimerait qu'il démarre, enfin, pour de bon. 



#3 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 18006 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 05 July 2020 - 13:16 PM

Oui, ça ne twiste pas assez sur la fin, finalement on sait un peu à quoi s'attendre dès l'affiche. Le film n'est pas déplaisant cependant, surtout grâce au soin pris dans la création des personnages et leurs rapports entre eux. Pour un film qui met la communication au centre de son récit, le fait que les dialogues sonnent juste, que les personnages ne soient pas trop caricaturaux, que les informations soient donnés sans en avoir trop l'air, est assez primordial et de ce côté-là c'est carton plein... Il y a une vraie empathie qui se crée, un côté assez touchant finalement, mais qui aurait mérité une histoire qui aille effectivement plus loin (et l'abandon de quelques petits trucs pour se la péter, comme les inserts méta façon "quatrième dimension" et certains plans-séquences un peu trop ostentatoires -mais que serait un premier film sans mouvement de caméra ostentatoire ?).
Bref, c'est surtout ça qui m'intéresse pour la suite de la carrière du gars, cet amour des personnages, alors que les derniers nouveaux réalisateurs américains en date genre Ari Aster ou Robert Eggers sont dans un rapport beaucoup plus froid à leurs protagonistes... ça fait du bien de voir un gars qui y va avec son cœur, au premier degré. Filez-lui un scénariste et c'est bon.



#4 Captain Cavern

Captain Cavern

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 11783 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 06 July 2020 - 13:04 PM

Assez sympa pour un 1e film fauché. Aucune surprise dans le déroulement, quiconque ayant un minimum de culture pop sait à quoi s'attendre dés qu'on sait où se passe le film (voire rien qu'en voyant l'affiche), mais Patterson arrive quand même à mettre en place une petite ambiance "4e dimension" assez agréable, jusque dans sa fin (plus ou moins) ouverte.

 

Le duo Fay/Everett est vite attachant, bien aidé par la bonne dynamique entre Sierra McCormick et Jake Horowitz, le reste du cast fait le boulot. Visuellement, les limites budgétaires forcent à l’ascétisme (à quelques exceptions près, comme le plan séquence aussi voyant qu'inutile, ou un certain plan vers la fin qui a du manger tout le budget SFX à lui seul), du coup on se retrouve avec beaucoup de longues séquences de dialogues, mais le bonhomme arrive très bien à en gérer le rythme. Quand bien même on se retrouve devant un plan (quasi) fixe de Fay en train de faire des branchements téléphoniques ou d'Everett en train d'écouter un mystérieux auditeur invisible, le rythme des dialogues est bien tenu, on ne s'ennuie pas.

 

La hype autour du film me parait un poil exagérée, mais ça reste un 1e film sympathique et prometteur. A voir ce que va donner Patterson par la suite. Dans cette interview croisée avec Soderbergh (qui a eu un gros coup de cœur pour le film), on apprend que Patterson a déjà tourné son prochain un film (a revenge thriller about beekeepers), curieux de voir ce que ça peut donner.

 

https://www.latimes....e-vast-of-night


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#5 Dr. Emmett Brown

Dr. Emmett Brown

    Wookie

  • Members
  • 2401 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au volant d'une Delorean

Posté 06 July 2020 - 13:13 PM

Captain Cavern a très bien résumé les qualités et défauts du film, c'est une belle surprise en espérant que son metteur en scène n'en reste pas là, à suivre donc...



#6 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 18006 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 06 July 2020 - 13:24 PM

on apprend que Patterson a déjà tourné son prochain un film (a revenge thriller about beekeepers), curieux de voir ce que ça peut donner.
 
https://www.latimes....e-vast-of-night

Je trouve le pitch super intrigant en tout cas.
J'espère surtout qu'il ne va pas se faire bouffer tout de suite par un gros studio.

le plan séquence aussi voyant qu'inutile,

On est d'accord il sert pas à grand-chose mais au moins j'ai pas du tout vu les coutures (j'ai percuté qu'ensuite qu'il s'agissait d'un faux plan-séquence), ce qui, vu les moyens du film, est assez impressionnant.



#7 Adaret

Adaret

    Wookie

  • Members
  • 2090 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:village des schtroumpfs

Posté 06 July 2020 - 23:34 PM

Boh, je le trouve super ce plan séquence et pas si gratuit, ama.
Bricolé mais élégant comme il faut, qui fait montre d’une belle chorégraphie et contrebalance parfaitement le looooong plan sur May (l’actrice est impeccable, très attachante) assurant son poste d’opératrice, auquel il fait directement suite.
Ça fait repartir le rythme de façon grisante tout en annonçant certain éléments de l’histoire

Spoiler
, en plus de faire passer nickel l’ellipse des 10 minutes de diffusion du « son ».
Je pige pas trop le reproche ostentatoire du coup, on est pas dans les travelling circulaire tape à l’œil de Paul Anderson. C’est immersif et donne une certaine ampleur à la mise en scène tout en faisant péter une belle ambiance. Et globalement j'aime assez cette mise en scène qui alterne les cadres figés et les séquences tout en mouvements.
Sinon film très sympa, qui sert bien la soupe aux comédiens et dégage de chouettes émotions sur un thème de sf archi-balisé. Je suis bien content que l’ensemble file droit, sans se la jouer avec des retournements malvenus.
Merci pour la découverte, pas certain d’avoir fait play sur la seule fois de l’affiche dégueulasse.


191219063218262585.gif


#8 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 18006 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 July 2020 - 06:09 AM

Ok si on se place du point de vue de la musicalité du film, je comprends en quoi le plan ne serait pas gratuit, mais il se fait quand même beaucoup remarquer pour pas grand-chose (pour le coup la géographie de la ville et la répartition des persos sont posées dans les scènes de discute du début donc le plan est assez redondant - la position de la station de radio est un peu la seule inconnue à ce moment et ça aurait pu se montrer avec des plans fixes). Et si l'idée c'était de faire un plan qui casse le langage du film pour matérialiser un moment de bascule, j'aurais plus imaginé un plan qui prenne de la hauteur, vu ce que raconte le film, qu'une caméra qui file à ras de terre.



#9 Adaret

Adaret

    Wookie

  • Members
  • 2090 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:village des schtroumpfs

Posté 07 July 2020 - 10:31 AM

Je comprend bien.

Spoiler

 

C'est pas toujours très subtil mais ça fonctionne pas mal je trouve.


191219063218262585.gif


#10 Caprica

Caprica

    Gremlins

  • Members
  • 1660 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 08 July 2020 - 13:06 PM

Sur la forme c'est sympathique pour un premier film avec peu de moyens et les personnages sont en effet attachants (Fay est trop mimi quand elle court :hihi: ).
Sur le fond ça fait quand-même très The Twilight Zone qui s'étire un peu trop en longueur bien que le côté rafraîchissant de la réalisation évite de s'ennuyer.
A voir par curiosité pour les amateurs du genre  :smile:


giphy-downsized.gif


#11 pas muf*

pas muf*
  • Guests

Posté 19 July 2020 - 22:39 PM

Très chouette ce petit film, et impressionnant de maîtrise pour un premier essai.
 

(Fay est trop mimi quand elle court :hihi: )

 

Je me suis fait la même réflexion ^^ On dirait un personnage de Miyazaki :) Et ça participe de la dynamique du duo, qui se joue sur leurs rythmes / fréquences respectifs, Everett s'efforçant d'être toujours en avance sur Fay. Du coup, la fin, qui les arrête dans leur jeu du chat et de la souris et qui les réunit, est plutôt belle de ce point de vue. Et le plan séquence du milieu, outre qu'il est très ludique en tant que tel (et y a rien de mal à ça), contribue à miniaturiser l'environnement et donc concentrer les enjeux.

 

 

Recommandé par Jay and Mike :pouce:

(attention, ils spoilent tout - non pas que les rebondissements soient imprévus en tant que tels, mais ils montrent les derniers plans aussi...)

 

(Et oui Adaret, cette affiche est scandaleuse pour un film d'une telle facture. D'ailleurs la musique est top également.)



#12 adamo

adamo

    Le chaînon manquant

  • Members
  • 11060 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:devant mon écran

Posté 04 August 2020 - 23:31 PM

Malgré la note d'intention et les qualité déjà évoquées du film. J'ai trouvé ça globalement chiant.

3/6

giphy.gif





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)