Aller au contenu


Photo

The Edge of Seventeen - Kelly Fremon Craig (2017)


  • Please log in to reply
4 réponses sur ce sujet

#1 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17870 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 25 April 2020 - 17:23 PM

Le confinement aidant, je me suis dit que c'était l'occasion de découvrir tous ces Tarkovski que je n'avais jamais vus. Et en fait j'ai re-regardé The Edge of Seventeen.
172770.jpg
Parce que The Edge of Seventeen (sorti uniquement en vod par chez nous, loquedus que nous sommes) c'est quand même le petit film super chouette qui te met la banane sans te prendre pour un con, qui arrive à marier comédie et mélancolie sans être niais et qui arrive à faire des portraits d'adolescents sans tomber dans les clichés (c'est un peu l'anti-Booksmart)(ouais j'aime pas Booksmart).

 

Nadine et Krista découvrent le monde merveilleux du lycée. Mais leur belle amitié est mise à mal lorsque la première apprend que la seconde sort avec son grand frère...

Premier long-métrage réalisé et écrit par Kelly Fremon Craig sous la férule bienveillante de James L. Brooks, The Edge of Seventeen (attention jeu de mots) est un teen movie qui ménage son lot de bonnes surprises qui arrivent à l'élever au-dessus du tout venant. Si la trame est archi-balisée (une ado en crise après la mort de son père et la "trahison" de sa meilleure amie qui sort avec son frangin va petit à petit apprendre à accepter les autres et elle-même), l'écriture montre les situations avec une honnêteté assez rafraîchissante. Par exemple l'héroïne est toujours montrée comme ayant tort dans ses sautes d'humeur et dans ses jugements sans pour autant être antipathique (on saluera l'écriture mais aussi le jeu tout en finesse d'une Hailee Steinfeld bluffante qui confirme les promesses de True Grit), et la vision du sexe est assez réjouissante dans le cadre du cinéma américain : jamais diabolisé et jamais glorifié, son statut est à des années-lumières de ce qui est par exemple présenté dans un Easy Girl (pour rester dans les teen movies) faussement libéré mais vraiment moralisateur.
Après, le film n'est pas exempt de défauts, tombe un peu dans un ventre mou aux sabots émotionnels un peu pesants mais se remet toujours d'aplomb avec la réplique qui fait mouche (Woody Harrelson en prof faussement blasé et vraiment attaché à son élève s'en donne à cœur joie) et des acteurs tous au top et jamais enfermés dans un stéréotype. Il y a un vrai humanisme réconfortant dans ce film avec toujours le petit détail qui fait vrai (Kelly Fremon Craig est allée interviewer des adolescentes pendant 6 mois pour nourrir son scénario), le petit décalage qui arrive à proposer autre chose qu'une vision publicitaire de la vie, et qu'il fait bien plaisir de trouver dans le cinéma américain actuel.

Bref, faites-vous plaisir, regardez The Edge of Seventeen, vous aurez bien le temps de mater tous ces Tarkovski après.



#2 tonton

tonton

    DJ Zero

  • Members
  • 13821 Messages :

Posté 25 April 2020 - 18:30 PM

Yeah !!! Je trouve ça super aussi <3
C'est bien écrit, bien joué et les persos sont cools (peut-être le meilleur rôle d'Harrelson).

48582367457_5a6860d055_o.png


#3 muf

muf

    'Muff said !

  • Members
  • 9708 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 25 April 2020 - 18:34 PM

Bande annonce de 3 min 50 > disqualification direc', dommage



#4 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17870 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 25 April 2020 - 18:54 PM

juste pour toi alors :



#5 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 23802 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 14 May 2020 - 23:08 PM

Du coup le post de Brutt m'a donné envie de voir le film et c'est sympa en effet. En fait les clichés sont bien là, mais désamorcés de façon rafraîchissante, et effectivement ça joue pas mal.
Image IPB




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)