Aller au contenu


Photo

Tales from the Loop (2020 - En cours)


28 réponses sur ce sujet

#1 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17998 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 April 2020 - 06:52 AM

4945676.jpg

Il y a environ 40 ans, un petit bled des États-Unis voit la vie de tous les jours modifiée par "the loop", un centre de recherche expérimental installé dans le sous-sol et destiné à explorer les mystères de l'univers. Les découvertes et les machines de "the loop" entraîneront ainsi plusieurs personnages dans des histoires aux limites du réel...

Nouvelle production Amazon, cette série de Nathaniel Halpern (scénariste sur Legion, notamment) est singulière dans sa création-même... Adaptée d'un recueil d'illustrations de l'artiste suédois Simon Stålenhag (voir le poster ci-dessus), elle avance aussi selon une structure particulière, à mi-chemin entre l'anthologie et le feuilleton (chaque épisode forme une histoire bouclée centrée sur un personnage différent, mais il y a quand même une grande histoire qui court au fil des épisodes), et enfin elle mise sur une élégance formelle qui ne semblait plus être le souci principal de la plupart des séries... Mark Romanek à la réalisation du premier épisode (Andrew Stanton et Jodie Foster réalisent aussi un épisode chacun.e), Jeff Cronenwerth à la photo, Philip Glass à la musique : Tales from the Loop mise beaucoup sur l'expérience esthétique. De fait, la série n'est jamais meilleure que quand elle s'offre des moments de pure poésie, instants suspendus où la métaphore prend le pas sur l'intrigue : on sera sidéré par une scène où l'on suit au ralenti le mouvement inversé d'un œuf qui se casse au sol, on sera peut-être un peu plus perplexe devant certaines intrigues un peu vite achevées avec l'air d'avoir pondu quelque chose de profond qui en fait ne l'était pas tant que ça (encore une fois, le showrunner a bossé sur Legion).

tales-from-the-loop-tftl_s1_unit_106_088

Et pour tout dire, je ne savais pas quoi penser de cette série jusqu'à la fin... Truc de petit malin ou vraie réflexion philosophico-métaphysique (les créateurs citent quand même Bergman, Tarkovski et Kieslowski comme influences - on pense effectivement beaucoup au Décalogue dans la structure et le décorum de la série) ? J'ai eu peur pendant tout le temps que la série fasse le pas de trop et se plante en cherchant trop l'esbroufe visuelle mais elle gagne ses galons au final (et pour le coup, cette saison 1 forme une histoire en elle-même qui n'appelle pas forcément de suite, ou alors très différente) en évitant justement la facilité d'un retournement de situations magique trop facile. Là où j'aurais pu craindre un message un peu formaté, la série développe une vraie réflexion sur le temps qui passe, la perte, la mort, le changement... pas forcément consensuelle (d'autant plus pour une œuvre américaine), et pas forcément didactique. Le côté SF magique permet ainsi de faire un pas de côté pour parler de thèmes durs et complexes qui touchent à notre humanité-même mais ne les maquille pas en rose bonbon. Et ce n'est pas la moindre des qualités de cette série que d'offrir une écriture réconfortante tout en ne cachant rien de la dureté potentielle de l'existence.

tales-from-the-loop-tftl_s1_unit_101_133



#2 adamo

adamo

    Le chaînon manquant

  • Members
  • 11043 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:devant mon écran

Posté 07 April 2020 - 07:31 AM

Ah ben j'ai lu en méga diagonale, j'ai juste vu l'affiche (et ça m'a donné envie d'en savoir le moins possible), donc j'ai juste vu la parenthèse avec (le mec a bossé sur Légion ) et la phrase, "c'est pas la moindre de ses qualités." Et la dernière photo qui m'a évoqué "Stangers Things" (dont je suis ceci dit pas spécialement fan. )

 

 

Allez (presque) vendu !*

 

*J'vais tout de même attendre quelques retours de notes chiffrées.


giphy.gif


#3 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17998 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 April 2020 - 07:51 AM

Ah par contre fallait pas comprendre "le mec a bossé sur Legion, c'est pas la moindre de ses qualités" :mrgreen:. Je dis plutôt l'inverse...


Et la dernière photo qui m'a évoqué "Stangers Things"

C'est le décorum 80's qui fait ça. Ceci dit, Tales from the Loop est très sobre là-dessus. L'idée n'est pas de faire de la référence (c'est un monde uchronique avant tout) mais plutôt de proposer un décorum pré-numérique qui permet encore une certaine distance entre les personnages et la technologie.



#4 adamo

adamo

    Le chaînon manquant

  • Members
  • 11043 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:devant mon écran

Posté 07 April 2020 - 08:30 AM

Ah par contre fallait pas comprendre "le mec a bossé sur Legion, c'est pas la moindre de ses qualités" :mrgreen:. Je dis plutôt l'inverse...


Ah. :mrgreen:


giphy.gif


#5 adsup

adsup

    JarJar

  • Members
  • 85 Messages :

Posté 07 April 2020 - 10:20 AM

Merci pour la création du topic Bruttenholm!!!

Je reposte ici l'avis que j'avais mis en "Critique des séries US sans topics" et je rajoute mon avis sur le 04...

 

Vu le e01 de Tales from the loop et j'ai bien accroché. Rien d'hyper original dans l'introduction des personnages, la mise en place de l'intrigue, le mystérieux mystère qui donne envie de voir la suite mais il y a des détails intéressants comme le "foreign langage", j'aime bien le design (du robot, de la base de recherche, les vêtements...) , les acteurs (retrouver Jonathan Pryce est toujours un plaisir...) et l'atmosphère générale. Ça me rappelle un peu The leftovers et Counterpart pour l'atmosphère crépusculaire-mélancolique. Le "twist" de 3/4 d'épisode est assez joli et bien trouvé et offre une belle revisitation de ce qui aurait pu être un poncif des séries à paradoxes temporels. Rien non d'ultra original pour l'instant tant en terme de mise en scène que d'intrigue mais j'ai envie de voir la suite...

 
edit : je viens de piger une des autres raisons pour laquelle ça m'évoque The Leftovers : la musique, de Phil Glass et Paul Leonard-Morgan (connaît pas le second) qui pompe Hans Richter, qui lui même s'est allègrement inspiré de Glass. Une autre Loop, donc...
 
Et je profite de post pour top remercier le/la Madnaute  (flemme de chercher!!!) m'ayant fait découvrir la série Get SHorty. Enquillé les trois saisons ces dernières semaines et je me suis régalé. Je recommande à ceux qui aiment le mélange polar/comédie, les personnages très bien écrits et très bien interprétés par des acteurs que je ne connaissais pas (à part Louis, de Deadwood) et qui s'intéressent au fonctionnement de l'industrie du cinéma (Hollywoodien, mais pas que, amha)
 
Tales from the loop  S01e02 : bon ben, c'est bien en fait... 
Les deux premiers épisodes fonctionnent sous forme de centric, à voir si ça se poursuit. (Je parie sur un centric sur le père au bras robot pour la prochaine vu qu'on a eu la mère et le fils cadet dans le 01 et le fils aîné dans le 02). À moins que ce ne soit un grand-père Pryce centric ? En tous cas encore une histoire (un tale, donc) quasi-indépendante mais reliée ç l'univers de la série. Beau et triste, comme le 01.
SInon :
Spoiler
 
 
Tales from the loop  S01e03 : Ça m'a fait penser à un (bon)Twilight Zone ou un (très bon) Black Mirror. Toujours touchant quoique prévisible. Toujours prévisible quoique touchant. J'ai donc eu tout faux sur le personnage du centric, celui-ci était basé sur May, entraperçue dans l'épisode précédent.
Spoiler
Sinon, la mise en place de l'univers se fait toujours par petite touches, je trouve ça plutôt bien fait, question world design et interactions entre persos, même si peut-être trop balisé et pas vraiment révolutionnaire. En tous cas je ne boude pas mon plaisir et j'ai envie de voir la suite...


#6 Larry Underwood

Larry Underwood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6877 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 07 April 2020 - 10:44 AM

Vu le 1er hier soir, très soigné et suffisamment intriguant pour qu'on reste jusqu'au bout malgré le rythme un peu lancinant. Joli petit twist dans le dernier acte. Grosse vibe The Leftovers effectivement, ce qui ne peut être qu'un bon point. Curieux de voir le suivant.



#7 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17998 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 April 2020 - 11:36 AM

 

Ah par contre fallait pas comprendre "le mec a bossé sur Legion, c'est pas la moindre de ses qualités" :mrgreen:. Je dis plutôt l'inverse...


Ah. :mrgreen:

 

 

Sinon j'ajoute qu'il y a un caméo de Shane Carruth (plus pour le clin d’œil que pour ses talents d'acteur vu ce qu'il a à jouer) à un moment si ça peut donner une idée.

 

 


et je rajoute mon avis sur le 04...

Ben oukilé ? (en plus le 4, c'est mon préféré avec le dernier, avec l'argument SF qui n'y est presque pas exploité mais qui sert seulement de décalage poétique)
 



#8 adsup

adsup

    JarJar

  • Members
  • 85 Messages :

Posté 07 April 2020 - 14:08 PM

 


et je rajoute mon avis sur le 04...

Ben oukilé ? (en plus le 4, c'est mon préféré avec le dernier, avec l'argument SF qui n'y est presque pas exploité mais qui sert seulement de décalage poétique)
 

 

Ben il est là !!!  :wink:

C'était un emploi du présent au futur.

S01E04 :
Bon, ben moi c'est celui que j'ai le moins aimé. D'une part parce que "l'argument SF" est quasi absent et qu'on aurait pu avoir la même histoire dans n'imorte quelle série (et qu'on l'a déjà eu 1000 fois en fait!) mais surtout parce que je l'ai trouvé super lourdingue, couru d'avance et facilo trémolo... Tout est sur-souigné, la perte, la mort, toussa, avec la biche morte pour ceux qu'ont pas pigé, les lucioles, la vision finale dans la boule... J'aurais vu celui-là en premier j'aurais pas continué... Bon, je vais bureaudeslégender et bettercallsauler et j'enchaîne la suite en espérant retrouver ce qui m'a plus dans les 3 premiers.

Sinon, point positif (pour l'instant?), j'apprécie qu'on en nous explique pas les tenants et aboutissants de cet univers, j'aimerais bien que ça reste comme ça mais

Spoiler



#9 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17998 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 April 2020 - 14:49 PM

Sinon, point positif (pour l'instant?), j'apprécie qu'on en nous explique pas les tenants et aboutissants de cet univers, j'aimerais bien que ça reste comme ça mais

Spoiler

Ne craint point, c'est pas du tout l'idée de la série.



#10 Chuck Apic

Chuck Apic

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7813 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 07 April 2020 - 15:06 PM

J'en ai vu 5, et je ne sais pas trop quoi en penser. Ce qui pour le coup est bon signe. Si on ne retrouve pas vraiment l'ambiance des planches, il y a quelque-chose, ça a de la gueule, une ambiance constante. C'est lent, tout en retenue, mais il y a toujours au moins une idée qui fait mouche. 

Un bel objet tout de même, et une manière très élégante d'amener le principe d'anthologie. 


ezgif-7-a9f7527f3d57.gif


#11 La_brioche

La_brioche

    Ghoulies

  • Members
  • 186 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Nantes

Posté 07 April 2020 - 15:45 PM

Je trouve que ça s'essouffle un peu dans la durée l'esprit poétique et le charme du truc, le 5 et le 6 sont très moyens, et le 4 était déjà moins bon que les 3 premiers qui sont eux pour le coup très touchants. 

 

J'aimerais bien un épisode choral pour le 8 et la conclusion. 



#12 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17998 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 April 2020 - 16:01 PM

Les 7 et 8 reviennent sur la famille au centre de l'histoire.



#13 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5014 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 07 April 2020 - 21:12 PM

 

Merci pour la création du topic Bruttenholm!!!

Je reposte ici l'avis que j'avais mis en "Critique des séries US sans topics" et je rajoute mon avis sur le 04...

 

Vu le e01 de Tales from the loop et j'ai bien accroché. Rien d'hyper original dans l'introduction des personnages, la mise en place de l'intrigue, le mystérieux mystère qui donne envie de voir la suite mais il y a des détails intéressants comme le "foreign langage", j'aime bien le design (du robot, de la base de recherche, les vêtements...) , les acteurs (retrouver Jonathan Pryce est toujours un plaisir...) et l'atmosphère générale. Ça me rappelle un peu The leftovers et Counterpart pour l'atmosphère crépusculaire-mélancolique. Le "twist" de 3/4 d'épisode est assez joli et bien trouvé et offre une belle revisitation de ce qui aurait pu être un poncif des séries à paradoxes temporels. Rien non d'ultra original pour l'instant tant en terme de mise en scène que d'intrigue mais j'ai envie de voir la suite...

 
edit : je viens de piger une des autres raisons pour laquelle ça m'évoque The Leftovers : la musique, de Phil Glass et Paul Leonard-Morgan (connaît pas le second) qui pompe Hans Richter, qui lui même s'est allègrement inspiré de Glass. Une autre Loop, donc...
 
Et je profite de post pour top remercier le/la Madnaute  (flemme de chercher!!!) m'ayant fait découvrir la série Get SHorty. Enquillé les trois saisons ces dernières semaines et je me suis régalé. Je recommande à ceux qui aiment le mélange polar/comédie, les personnages très bien écrits et très bien interprétés par des acteurs que je ne connaissais pas (à part Louis, de Deadwood) et qui s'intéressent au fonctionnement de l'industrie du cinéma (Hollywoodien, mais pas que, amha)

Ah cool, mon lobying à fini par payer, haha. Incroyable que cette série ne soit pas plus courue: Et oui, Louis, le rôle de sa vie je pense. Juste un truc, même si j'ai bien aimé la saison 3, ne trouves tu pas qu'elle aurait pu s'arrêter à la fin de la 2? Il y a un topic sur la série, si tu veux.

 

Pour Tales from the Loop, je suis curieux de voir ce que je vais penser de la ziq, après ce que tu en à écris, à suivre dès que je fini Babylon Berlin 3


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#14 adsup

adsup

    JarJar

  • Members
  • 85 Messages :

Posté 11 April 2020 - 14:47 PM

Bon, j'ai fini et c'était bien. Inégal mais bien. Comme le dit Bruttenholm dans sa présentation (que j'ai soigneusement évité de lire avant d'arriver au bout) 

 

 

Là où j'aurais pu craindre un message un peu formaté, la série développe une vraie réflexion sur le temps qui passe, la perte, la mort, le changement... pas forcément consensuelle (d'autant plus pour une œuvre américaine), et pas forcément didactique.

 

Effectivement, c'est une série qui traite de tout un tas d'aspect des relations humaines (amour, désir, séparation, filiation, transmission, deuil, amitié...) dans un environnement SF uchronique ou rétrofuturiste (au choix, ou les deux). Le ton général et la manière de raconter mi-anthologie mi-feuilletonnante m'ont beaucoup fait penser au Bradbury des Chroniques Martiennes ou au  City de Simak. L'ambiance americana élégiaque et la mélancolie sourde généralisée rapprochent également de ces auteurs et livresque j'adore. 

J'ai trouvé les scénarios des épisodes très inégaux, bien que tous écrits par Nathaniel Halphern, avec un 05 et un 06 très lourdingues, démonstratifs et ultra-prévisibles. Par contre les deux derniers, 07 et 08, sont magnifiques, touchants et beaucoup plus subtils dans leurs approches thématiques. Je n'arrive pas vraiment à comprendre le pourquoi de ces variations de qualité.

Et le dernier, plutôt très bien réalisé par Jodie Foster, trouve une manière de boucler la boucle à la fois thématiquement et visuellement (et pour les persos également).

Donc, si vous n'êtes pas encore devenus complètement mélancoliques ou dépressifs à cause des "événements" et que vous aimez les récits lents, humanistes, bien troussés et bien filmés, avec une pointe de SF / fantastique sans sur-explication, c'est pour vous!!!



#15 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 26740 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 11 April 2020 - 19:11 PM

J'ai maté le premier et c'est classe, le côté lent, métaphysique et SF donne une ambiance poétique, la gamine est excellente.
J'ai pas capté si c'était à suivre, en tout cas je kiffe.

105243828-oaw-1774-976.jpg


#16 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17998 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 April 2020 - 06:32 AM

J'ai trouvé les scénarios des épisodes très inégaux, bien que tous écrits par Nathaniel Halphern, avec un 05 et un 06 très lourdingues, démonstratifs et ultra-prévisibles. Par contre les deux derniers, 07 et 08, sont magnifiques, touchants et beaucoup plus subtils dans leurs approches thématiques. Je n'arrive pas vraiment à comprendre le pourquoi de ces variations de qualité.

C'est vrai que ça donne un peu l'impression qu'il y a l'histoire principale autour de la famille et puis 3 épisodes en plus pour boucher les trous. La différence entre ces deux "blocs" se ressent d'autant plus que le bloc "famille" tourne clairement autour de la filiation et du deuil alors que les thèmes des autres épisodes sont plus divers.
 
P.S : Pour les fans :
une interview de Mark Romanek, et une interview du co-compositeur Paul Leonard-Morgan.

The Loop is this otherworldly scientific experiment – we wanted to have the audience identify with some unique sounds, so we tried a solo recorder, an Egyptian Ney, and the most fun was making a lithophone – finding stones of different sizes, balancing them on some metal and wire, and creating a library out of it. It was the most fundamental sound we could think of – hitting stones and tuning them up. It’s definitely not something I’ve tried before. I think he thought I was a little crazy, but it worked well!

A noter que le score est dispo sur les plateformes de streaming (exemple https://www.deezer.c...album/138799722 )



#17 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 29244 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 12 April 2020 - 07:40 AM

Tiens voulant quelques infos et avis sur la série, je viens ici et lisant ton premier message Brutt il y a un passage qui m'interpelle

 

elle avance aussi selon une structure particulière, à mi-chemin entre l'anthologie et le feuilleton (chaque épisode forme une histoire bouclée centrée sur un personnage différent, mais il y a quand même une grande histoire qui court au fil des épisodes)

 

 

Là je suis assez étonné. C'est une structure narrative classique utilisé par beaucoup de série (Lost, Buffy, B5, X-Files etc en gros une grosse partie de la production avant l'émergence du sur-feuilleton). C'est quoi la différence alors ? Le fait qu'on centre un épisode sur un personnage ?

(bon tu me diras, regarde et tu verras. Tu auras raison et je vais m'y mettre c'est pas comme si le temps me manquait)



#18 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17998 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 April 2020 - 07:59 AM

Oui certes mon message n'est pas très clair, ce que je veux dire c'est que chaque épisode est centré sur un personnage qui n'a pas forcément de rôle dans les autres épisodes (alors que dans Buffy, pour prendre ton exemple, il y a une galerie de personnages principaux qui restent sur le devant de la scène d'un épisode à l'autre). Pour le coup, pour reprendre la référence du showrunner, ça fait effectivement plus penser au Décalogue de Kieslowski (un lieu résidentiel commun, avec chaque habitant qui a sa petite histoire), avec la différence ici qu'il y a quand même un fil rouge entre certains personnages.



#19 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 29244 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 12 April 2020 - 08:00 AM

D'accord je comprend mieux. Ça donne bien envie. Merci

 

(edit : Ça me rappelle la structure d'une série qui n'a pas fonctionné et dont je n'avais pu voir qu'un ou deux épisode : One Dollar. L'idée étant qu'un même billet circulant entre les personnes d'une même ville lié tous par des meurtres en série venant d'être commis)



#20 Jeorth

Jeorth

    Wookie

  • Members
  • 3512 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:CUGN

Posté 12 April 2020 - 10:30 AM

Bon alors comme j'ai joué au JDR narrativo-naïf "Tales from the Loop", inévitablement j'ai jeté un coup d'oeil à la serie. Le premier épisode m'a happé : ambiance, photographie, histoire, acteurs mais un petit truc m'avait gêné sans que je puisse savoir quoi. Épisode 2 : ha oui ça y est. C'est looooong, c'est leeeent, 34 mn qui paraissent 1h avec toute une ambiance musicale d'une sobriété qui invite au sommeil. J'avais calé avec Black Mirror que je trouvais très inégal, je crains de devoir me farcir des petites histoires pas très originales mais bien emballées rythmées par 4 notes de piano et un feeling 80'.
Pas très envie de voir d'autres épisodes du coup...

CFIxGm5.gif




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)