Aller au contenu


Photo

Memoirs of an invisible man / Les aventures d'un homme invisible - John Carpenter (1992)


  • Please log in to reply
41 réponses sur ce sujet

#1 uhu

uhu

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4706 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 24 December 2019 - 18:37 PM

Memoirs%2BInvisible%2BMan%2Bposter.jpg

Chaque grand réalisateur a ses instants de honte dans sa carrière, ou au mieux des films mineurs ou un peu fades.

Chez Carpenter, on a quelques hontes, et un film tellement insignifiant qu'il a tendance à être oublié.

 

Adapté d'un roman, ce film prévu au départ pour Ivan Reitman, s'est finalement retrouvé entre les mains de big john qui devait avoir quelques ennuis avec l'IRS. Nanti d'un budget relativement confortable pour l'époque de 40 millions de dollars (un des plus gros que Carpenter ait jamais eu), le film peine hélas à intéresser.

La mise en scène totalement impersonnelle et peu concernée de big john joue bien entendu, mais les parti-pris aggravent le reste.

 

En effet, le film choisit de nous présenter les choses sous l'angle du héros :Nick Halloway, trader qui se retrouve tout à coup suite à une expérience malheureuse involontairement invisible. Le film nous abreuve d'une voix-off quasi constante qui devient rapidement horripilante.

Ensuite, le film exploite peu les séquences invIsibles (pour la plupart relativement réussies), et nous montre le personnage de Nick de manière "visible"durant 90% du métrage, ce qui rend l'immersion très très difficile. On est constamment dans l'impression que les acteurs se forcent à faire comme si Nick, planté devant eux, était invisible, ce qui n'est pas crédible une seconde hélas....

38987838.png

L'une des rares scènes où on pourrait croire qu'il est vraiment invisible

Chevy-Chase-%2526-Sam-Neill-in-Memoirs-o

Dans cette séquence, l'homme de gauche est censé être invisible

 

Pire, si les séquences "invisibles" sont aussi rares que relativement réussies, certaines sont malgré tout rendues quelque peu ridicules, voyez plutôt la gênante séquence ci-dessous où l'héroïne maquille le héros pour lui redonner un visage :

memoirs-of-an-invisible-man-818x445.jpeg

Classe de maquillage

 

Maintenant, penchons-nous sur le reste : l'autre problème, c'est le casting. L'homme invisible qui est visible pour nous est joué par Chevy Chase, comédien célèbre dans les années 80, et qui était déjà en perte de vitesse au début des années 90. Il est censé jouer un rôle sérieux, presque dramatique, ce qui ne lui va pas du tout hélas. Relatif bon comédien, il se révèle mauvais acteur, peu concerné par son rôle, pensant sans doute qu'il serait invisible à l'écran et que personne ne verrait son regard vide et bovin.

3054-12470.jpg

Gnuuuu

Le héros a une love interest, jouée par Daryl Hanna, qui fait tout ce qu'elle peut pour calquer le jeu de Chase, tout en incarnant la demoiselle en détresse assez blonde. Leur romance est très mal amenée, et on se demande pourquoi elle risque autant pour un homme qu'elle n'a rencontré qu'une fois.

7393-12470.jpg

Gnéééé

Enfin pour terminer le massacre, le bad guy du film, un agent de la CIA qui veut capturer Nick afin d'en faire une arme, est incarné par Sam Neil qui cabotine à fond et semble parfois se retenir de rire devant l'insanité du scénario.

invisibleman.jpg

A-t-il davantage envie de rire ou d'aller aux toilettes?

 

Quid du scénario? J'ai déjà abordé le sujet ci-dessus, il est ponctué de plusieurs stupidités.

Comme indiqué la romance pas crédible, le rôle de la CIA qui semble constituée de quantités d'agents plus stupides les uns que les autres (ils réussissent à perdre leur cible un nombre incalculable de fois malgré des viseurs infrarouges, ne savent pas tenir leur langue, fuckent leur hiérarchie et travaillent pour eux-mêmes....),

Si il pense ne pas pouvoir faire confiance à la CIA et ses supérieurs, Nick ne pense jamais à aller trouver les médias...Pourtant il est relativement facile de prouver en direct qu'on est invisible.

Sans oublier hélas les problèmes de l'invisibilité qui ne sont qu'effleurés : une idée intéressante, le fait que la nourriture reste visible jusqu'à se digestion (pourquoi au fait?), censée forcer le héros à ne pas manger faute d'être repéré, est très peu exploitée (on en parle une fois et ensuite plus de soucis). De même, les vêtements du héros sont invisibles et il les garde en permanence : quid de la saleté? Rend-elle visible? Peut-il laver ses vêtements? Je sais que cela peut paraitre mineur, mais il y a tellement à faire. Autre surprise : cela ne semble pas être gênant d'avoir des paupières invisibles..Pourtant, cela devrait en théorie rendre la vie rapidement impossible à cause de la lumière, et aussi l'impossibilité de dormir (point abordé dans le roman de HG Wells).

 

Bref, le film se laisse malgré tout regarder comme un objet de curiosité filmique, mais fondamentalement, c'est assez quelconque et limite mauvais.


Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)

#2 molasar

molasar

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7051 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Parfois parisien, souvent normand!

Posté 24 December 2019 - 19:02 PM

Memoirs%2BInvisible%2BMan%2Bposter.jpg

Chaque grand réalisateur a ses instants de honte dans sa carrière, ou au mieux des films mineurs ou un peu fades.

Chez Carpenter, on a quelques hontes, et un film tellement insignifiant qu'il a tendance à être oublié.

 

Nanti d'un budget relativement confortable pour l'époque de 40 millions de dollars (un des plus gros que Carpenter ait jamais eu), le film peine hélas à intéresser.

mise en scène totalement impersonnelle et peu concernée de big john le film se laisse malgré tout regarder comme un objet de curiosité filmique, mais fondamentalement, c'est assez quelconque et limite mauvais.

 

J'en avais un bon souvenir et je l'ai revu un peu à la baisse la dernière fois que je l'ai vu...le film n'est pas foncièrement mauvais (je crois le préférer à "Ghosts of Mars", "The ward" et ses "Masters of Horror"...) mais c'est vrai que c'est assez quelconque pour un Carpenter, même si le film se regarde tout de même.

Big John renie plus ou moins son film, il le trouve timoré, lisse, sans prise de risques, et ne le "signe" d'ailleurs pas au générique, le titre n'étant pas précédé par l'habituel "John Carpenter's". Je me souviens d'un bel entretien carrière avec Carpenter dans les Cahiers du Cinéma à la sortie de "Vampires" où Nicolas Saada était très enthousiaste au sujet de cet "Homme invisible" et Carpenter lui répondait que le film avait souffert de trop d'interférences créatives et d'intentions divergentes pour qu'il le considère sien...:

 

51BqjyBU2EL._SX360_BO1,204,203,200_.jpg



#3 Axel

Axel

    Chômeur consanguin

  • Members
  • 9984 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 25 December 2019 - 09:07 AM

Je trouve ça bizarre d'ouvrir un topic pour démolir un film.

 

En plus quand on commence à atomiser un film sur la qualité des acteurs, c'est toujours ultra discutable. A part Chevy Chase qui a l'air insupportable, j'ai trouvé le reste du cast vraiment surtout Sam Neill. D'ailleurs il me semble que Chase a posé problème pendant le tournage.

 

Tes remarques concernant les problèmes que posent l’invincibilité sont cohérentes mais difficilement applicable à un film, on est pas dans un bouquin. Il faut garder un rythme et une énergie et ne pas se perdre dans son concept.

 

Le vrai problème, c'est son manque d'audace globale. Ça reste trop gentil et classique pour en faire autre chose qu'un petit film du dimanche soir. Je préfère largement le Veroheven (qui a aussi ses défauts).

 

C'est probablement le Carpenter que j'aime le moins avec The Ward.


Image IPB

#4 uhu

uhu

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4706 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 25 December 2019 - 13:19 PM

Je trouve ça bizarre d'ouvrir un topic pour démolir un film.

Faut-il donc ouvrir un topic sur un film que quand on  a du bien à en dire?
Je fais les deux moi (le dernier sujet que j'ai ouvert était assez positif, mais personne n'est venu réagir :sad: )
Je l'ai vu il y a 4 jours, je voulais en parler, et il n'y a pas de sujet

En plus quand on commence à atomiser un film sur la qualité des acteurs, c'est toujours ultra discutable. A part Chevy Chase qui a l'air insupportable, j'ai trouvé le reste du cast vraiment surtout Sam Neill. D'ailleurs il me semble que Chase a posé problème pendant le tournage.

Leur non-jeu ou mauvais jeu fait partie du problème AMHA. Sam Neil est un grand acteur, que j'apprécie, mais dans ce rôle je le trouve assez mauvais &cabotin, et Daryl Hannah fait un peu cruche pour être poli. Alors qu'elle nous gratifié bien plus tard d'une bonne performance dans Kill Bill.
Pour Chevy Chase, l'homme a une réputation de connard fini nombriliste. Chris Columbus avait quitté le tournage d'un de ses films pour aller faire Home Alone car il ne supportait plus d'être traité comme une merde par Chase

Tes remarques concernant les problèmes que posent l’invincibilité sont cohérentes mais difficilement applicable à un film, on est pas dans un bouquin. Il faut garder un rythme et une énergie et ne pas se perdre dans son concept.

Le truc c'est que comme dit, on ne fait qu'effleurer un sujet en or. Et si la plupart des trucages sont réussis, on n'y a droit que trop peu.

Le vrai problème, c'est son manque d'audace globale. Ça reste trop gentil et classique pour en faire autre chose qu'un petit film du dimanche soir. J

Avec le fait qu'on voit chase "visible" les 3/4 du temps. Je pense que l'apport de Carpenter, c'est avant tout la transformation du film en film "sérieux", alors que c'était une comédie à la base.

Ce qui m'attriste aussi, c'est que bog john n'a pas fait la BO de ce film. :sad:


Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)

#5 molasar

molasar

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7051 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Parfois parisien, souvent normand!

Posté 25 December 2019 - 19:10 PM

Pour Chevy Chase, l'homme a une réputation de connard fini nombriliste. Chris Columbus avait quitté le tournage d'un de ses films pour aller faire Home Alone car il ne supportait plus d'être traité comme une merde par Chase

 

D'après Carpenter le film avait aussi souffert de Chevy Chase qui voulait se reconvertir dans un rôle sérieux, dramatique alors que la Warner voulait un film léger, humoristique, mais Big John avait aussi déclaré que Chase avait été courageux quand le film s'était méchamment planté, il avait assumé ses responsabilités et envoyait même une carte de voeux tous les ans à Carpenter.. :smile:



#6 Electron Libre

Electron Libre

    Leprechaun

  • Members
  • 547 Messages :

Posté 25 December 2019 - 20:16 PM

 

Pour Chevy Chase, l'homme a une réputation de connard fini nombriliste. Chris Columbus avait quitté le tournage d'un de ses films pour aller faire Home Alone car il ne supportait plus d'être traité comme une merde par Chase

 

D'après Carpenter le film avait aussi souffert de Chevy Chase qui voulait se reconvertir dans un rôle sérieux, dramatique alors que la Warner voulait un film léger, humoristique, mais Big John avait aussi déclaré que Chase avait été courageux quand le film s'était méchamment planté, il avait assumé ses responsabilités et envoyait même une carte de voeux tous les ans à Carpenter.. :smile:

 

Ce film avait je crois été conçu pour relancer la carrière de Chevy Chase.

 

De mémoire, mon tout 1er Carpenter, vu à l'époque de sa sortie dans une petite salle quasi vide et j'avais adoré, notamment bluffé par les effets spéciaux dès sa 1ère scène et le coup du chewing-gum... Le film de Verhoeven environ 10 ans plus tard viendra le compléter pour former le diptyque ultime sur l'homme invisible : pendant positif VS pendant négatif.



#7 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 29247 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 25 December 2019 - 20:37 PM

Ce film avait je crois été conçu pour relancer la carrière de Chevy Chase.

 

 

Pas vraiment. Quand la production du film est lancée, Chevy Chase est à l'apogée de son succès, le problème c'est que la production veut faire une comédie (en gros ils veulent faire National Lampoon's Invisible Vacation le personnage de Nick Halloway étant envisagé comme un clone de Clark Griswold) alors que Chase veut changer son image et donc jouer dans un film avec une approche sérieuse.

 

Quand le tournage commence, Chase sort de National Lampoon's Christmas Vacation/Sapin à les boules (que je me suis revu hier d'ailleurs, toujours aussi mortellement mortel de rire) qui est un gros succès. Le hic c'est que le film de 1991 dans lesquels il joue (Tribunal fantôme qui sera la seule réalisation de Dan Aykroyd) est un énorme flop.

 

D'où à mon avis le damage control en plein tournage du film engendrant ce résultat schizophrène.



#8 Dynamite

Dynamite

    Pin-down

  • Members
  • 6872 Messages :
  • Location:Castle Rock

Posté 26 December 2019 - 10:01 AM

Je me souviens que niveau Sfx, le film faisait sensation à l'époque a tel point que je-ne-sais-plus-quel journal télévisé à une heure de grande écoute diffusait un module sur ceux-ci, avec la fameuse scène (que je trouve très belle et touchante pour ma part) du maquillage.
Image IPB

#9 grifter

grifter

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13562 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au Skywalker Ranch entrain de torturer Lucas en lui montrant la Trilogie originale sans fx 3D et en 16/9!

Posté 26 December 2019 - 10:44 AM

Leur non-jeu ou mauvais jeu fait partie du problème AMHA. Sam Neil est un grand acteur, que j'apprécie, mais dans ce rôle je le trouve assez mauvais &cabotin, et Daryl Hannah fait un peu cruche pour être poli. Alors qu'elle nous gratifié bien plus tard d'une bonne performance dans Kill Bill.

Pour Chevy Chase, l'homme a une réputation de connard fini nombriliste. 

 

Chevy Chase fait du Chevy Chase, un peu moins appuyé que dans d'autres de ses films, mais il reste dans son domaine. 

Neill je le trouve très bon dans son perso de barbouze caricaturale, on sent qu'il s'amuse dans le rôle, ou en tout cas il en donne l'impression (ce qui montrerait a quel point il est bon acteur).

Hannah, je dirais c'est plus son rôle que elle qui lui donne ce cote un peu "cruche" comme tu dis.


Image IPB

#10 exuma

exuma

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4991 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:fait le larron

Posté 26 December 2019 - 11:09 AM

C'est un honnête blockbuster du début des 90's, n'écoutez pas cet homme il suinte la haine de l’âme des enfants! Bientot il va nous dire que Starman c'est nian-nian :cat3:


 Ton rap sent la fouf le nôtre sent la chnouf, parole de ouf tout droit sorti du gnouf
va dire à ton Fifi Alvarez de poser camera par terre ou sinon wallah wallah on le baise

#11 uhu

uhu

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4706 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 26 December 2019 - 11:19 AM

Bah Starman j'avais bien aimé à l'époque :mrgreen:  (jamais revu depuis :blush: )

Tandis que ce truc là, j'ai jamais aimé, ni lors de sa sortie, ni aujourd'hui.

@Molasar : un jour, alors qu'il était interviewé, un journaliste demande à Bill Murray ce qu'il pense de Chase (ancien comme lui du SNL). Il avait répondu (de mémoire) : "Quand vous rencontrez le succès, vous devenez forcément un connard imbu de vous-même durant un an au moins. La plupart du temps, après,  ça vous passe. Mais si vous n'avez pas changé après 3 ans, c'est fini".

@griftou: bah justement, je trouve qu'il en fait des caisses l'oncle Sam :sad:

Je trouve le parallèle avec Verhoeven intéressant : les deux on fait un film sur l'invisibilité. Avec une approche totalement différente.

Mais les deux sont assez mauvais au final, cela dit le Verhoeven, je le regarde toujours avec un plaisir coupable^^


Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)

#12 Axel

Axel

    Chômeur consanguin

  • Members
  • 9984 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 26 December 2019 - 11:23 AM

Starman s'est nian nian.

 

C'est son film pour fifille.


Image IPB

#13 uhu

uhu

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4706 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 26 December 2019 - 11:25 AM

J'aime être ému. :ninja:


Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)

#14 Bret Gimson

Bret Gimson

    Impôt de Satan

  • Members
  • 13224 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Be Strong Be Wrong

Posté 26 December 2019 - 11:31 AM

Cest super Starman.

Cest tout sauf gnan-gnan - Tu confonds avec E.T.
Le film est magnifié en blu-ray, retente-le à l'occase uhu.

Sinon cest expliqué dans lhomme invisible pourquoi on ne voit pas son caca ? Je me souviens plus trop.
Zen fascists will control you100% naturalYou will jog for the master raceAnd always wear the happy face

#15 Electron Libre

Electron Libre

    Leprechaun

  • Members
  • 547 Messages :

Posté 26 December 2019 - 11:38 AM

Starman s'est nian nian.

 

C'est son film pour fifille.

Ghosts of Mars et sa société matriarcale plutôt ?



#16 molasar

molasar

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7051 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Parfois parisien, souvent normand!

Posté 26 December 2019 - 11:43 AM

Entretien avec l'équipe du film en 1991!: 

 

https://www.youtube....h?v=MtyqsL9Z_yk

 

 

 

Cest super Starman.

Cest tout sauf gnan-gnan - Tu confonds avec E.T.

 

 

C'est son E.T. pour adultes en effet, et Karen Allen y est superbe.



#17 grifter

grifter

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13562 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au Skywalker Ranch entrain de torturer Lucas en lui montrant la Trilogie originale sans fx 3D et en 16/9!

Posté 26 December 2019 - 11:54 AM

@griftou: bah justement, je trouve qu'il en fait des caisses l'oncle Sam :sad:

Je trouve le parallèle avec Verhoeven intéressant : les deux on fait un film sur l'invisibilité. Avec une approche totalement différente.

Mais les deux sont assez mauvais au final, cela dit le Verhoeven, je le regarde toujours avec un plaisir coupable^^

 

C'est bien pour ça que je dis "caricaturale".  :closedeyes:

Moi j'aime bien les deux, probablement un des film les plus "joyeux" de Carpenter (of course avec Big Trouble... loin devant) entre le cote comédie et l'hommage au film Universal ça se regarde toujours avec plaisir quand il déboule un soir sur RTL9. 

Quand a "l'Homme Creux" de Paulo, j'aime le cote SF qui vire au slasher comme si Flatliners se transformait en Halloween au milieu. Y'a un bon cast, Jerry au score, Elisabeth Shue :love:  et les FX sont encore nickels et tiennent très bien la route face a ceux d'aujourd'hui (le box blu ray UK de chez 88Films est top) , de plus Paulo ne fait pas l'hypocrite avec l’invisibilité (on serait invisible, on serait tout des gros pervs). 


Image IPB

#18 Bret Gimson

Bret Gimson

    Impôt de Satan

  • Members
  • 13224 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Be Strong Be Wrong

Posté 26 December 2019 - 12:52 PM

Javoue pas trop comprendre doù vient cette assertion - à moins dêtre déjà un gros connard.

Bon le Carpenter jy trouve un charme, par contre le Verhoeven cest zéro - mais bon dit je capte pas trop le prétexte du «  Je suis invisible je vais en profiter pour violer Rhona Mitra ». Avec du Goldsmith sous tranxen, ça aide pas à bander, en tout cas.
Zen fascists will control you100% naturalYou will jog for the master raceAnd always wear the happy face

#19 Electron Libre

Electron Libre

    Leprechaun

  • Members
  • 547 Messages :

Posté 26 December 2019 - 13:44 PM

Javoue pas trop comprendre doù vient cette assertion - à moins dêtre déjà un gros connard.

Il n'est pas déraisonnable de penser que devenir invisible (et définitivement) chamboulerait quelque peu le ciboulot de la plupart des gens, il suffit de penser aux différents enjeux que cela implique : ne plus jamais se voir dans la glace, ne plus jamais être regardé dans les yeux, être condamné à dormir ''sans'' paupières, etc...



#20 Bret Gimson

Bret Gimson

    Impôt de Satan

  • Members
  • 13224 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Be Strong Be Wrong

Posté 26 December 2019 - 13:49 PM

Si la seule chose qui tempêche dêtre un connard cest que tu te fasses prendre en étant un connard, je pense que ça te définit assez bien comme un connard

Je me garderais démettre des hypothèses sur la proportion de la population mondiale qui correspond à cette description.

Cest pour cela quon a inventé la religion, perfectionné le système judiciaire... Et puis une fois quon a été bien, on avait plus quà dire que le reste de caca dans le monde, cétait la faute des riches. Et de Mickey.

Bref.
Cest juste la tournure et lidée de présenter cela comme une évidence que je trouve suspecte. Par contamination je trouve que cette « thématique » est très faiblement exploitée ou illustrée dans le Verhoeven. Cest plus à ça que je pensais, le côté « pas vu pas pris » que les effets psychologiques que tu décris.
Zen fascists will control you100% naturalYou will jog for the master raceAnd always wear the happy face




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)