Aller au contenu


Photo

The Art of Self-Defense - Riley Stearns (2019)


  • Please log in to reply
6 réponses sur ce sujet

Sondage : The Art of Self-Defense - Riley Stearns (2019) (1 membre(s) ont votés)

L'art de l'auto-défense ça vous cause?

  1. Non car je suis une éponge: je n'ai pas d'ennemis connus (1/6) (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  2. Non car je suis un honnete homme: je préfère appeler la police (2/6) (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  3. J'y pense depuis que ces jeunes organisent des cours de zumba dns mon hall d'immeuble (3/6) (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  4. Oui, j'ai le regard trop zahef comme on dit chez vous (4/6) (1 votes [100.00%])

    Pourcentage des votes : 100.00%

  5. Oui et je continuerai à voter Jean-Marie Le Pen même après sa mort (5/6) (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  6. Je suis un disciple de Frank Ropers: j'ai déjà eu à tuer un homme en le tenant par les couilles (6/6) (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 exuma

exuma

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4794 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:fait le larron

Posté 23 December 2019 - 18:35 PM

Vu hier soir et c'était sympa:
 
the_art_of_self_defense.jpg
 

 
Réalisé par un type qui a déjà commis un court-métrage nommé Magnificat, probablement sur la vie d'un chat splendide qui illumine son quartier, interprété par Jesse "Human Tenia" Eisenberg, Alessandro Nivola dans le role du trouble senseï et Imogen Poots surement nommée ainsi par l'élégance des flatulences de ses ancêtres, L'art de l'auto-défense est une de ces comédies américaines qui vont trop loin et cette fois il n'y a meme pas vraiment de happy-end, rien n’arrête le héros sur son bien sombre chemin qui débute par une agression gratuite par des motards en allant acheter des croquettes pour son teckel pour ensuite découvrir les cours du soir d'une école de karaté menée par un maitre charismatique et ambigu dont les premiers conseils sont l'adoption d'un berger allemand adulte et l'écoute de disques de métal..
 
maxresdefault.jpg
 
Le film est assez drôle, le scénario réserve quelques surprises et les coups sont brutaux alors que demander de plus? Sans spoiler, la fin est hilarante de noirceur on peut dire que le mec va jusqu'au bout du délire. En tout cas c'est cool ça fait un bail que je n'avais pas vu ce genre de comédie.
 
4,5/6, une bonne petite comédie sombre.
 
Quittons-nous donc sur des images du guerrier Eisenberg:
 
giphy.gif
source.gif
giphy.gif


 Ton rap sent la fouf le nôtre sent la chnouf, parole de ouf tout droit sorti du gnouf
va dire à ton Fifi Alvarez de poser camera par terre ou sinon wallah wallah on le baise

#2 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5520 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 23 December 2019 - 19:33 PM

Parmi les meilleurs films vu à l'Etrange Festival cette année, et je ne savais même pas qu'il était sorti en VOD.


55 ans de Doctor Who en un clic, c'est par ici.cakh.jpg


#3 Zak

Zak

    Modo de la Section 9

  • The Devil's Rejects
  • 26789 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Moraband

Posté 24 December 2019 - 08:01 AM

Si je ne m'abuse, le film n'est pas encore sorti en SVOD.

#4 exuma

exuma

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4794 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:fait le larron

Posté 24 December 2019 - 12:50 PM

C'est achetable ou louable sur youtube, pour les gens qui n'écoutent pas de métal en possédant un berger allemand qui les respecte en tant que mâle alpha.

 

 

Ça fait un bail que j'avais pas vu ce genre de comédie américaine borderline, je crois que la dernière c'était le film de Marjane Satrapi avec le gars qui entend son chien et son chat genre l'ange et le diable, ça se fait rare avec le marché chinois ou ce genre de comportement peut vous mener tout droit dans des camps de rééducation.

Et puis la y'a pas de fin moralisatrice, ce qu'on reproche souvent à ce genre de comédies

 

Spoiler

 

 

 

enfin bref, une très bonne surprise et grosse dédicace aux deux madnautes qui l'ont vu en festival et dont les retours m'ont motivé à le voir.

 


The Art of Self Defense : Avec Adoration, mon coup de coeur de cette édition. Le film raconte l'histoire d'un comptable timide (Jesse Eisenberg) qui se fait agresser un soir en allant chercher de la bouffe pour son teckel. Il décide d'abord d'aller acheter un flingue pour se protéger, puis il tombe sur un cours de karaté tenu par un type haut en couleur, Sensei. Il va finir par se prendre au jeu de l'auto-défense et à ce petit monde. The Art of Self Defense est une comédie qui ne prend pas de gants, très drôle et inquiétante sur la masculinité aggressive, portée par des acteurs qui s'éclatent et qui font qu'on ne tombe jamais dans le pensum chiant. Le scénario développe bien le petit monde installé par un personnage dérangé et qui vient à prendre en otage quelques paumés attachants. Imogen Poots, qu'on a pu voir dans Green Room est aussi de la partie.
5/6

 


-The art of self defense : le meilleur film de la journée, comédie délirante et drôle sur un petit comptable chetif; joué par jesse eisenberg, qui suite a une agression violente dans la rue, se lance dans le karaté pour devenir un male alpha. Super rythme avec des dialogues efficaces et droles, des ruptures de ton aussi bien que soudaine et bienvenue, quelques explosions de sang et du cassage de membres...

 Ton rap sent la fouf le nôtre sent la chnouf, parole de ouf tout droit sorti du gnouf
va dire à ton Fifi Alvarez de poser camera par terre ou sinon wallah wallah on le baise

#5 Maniak

Maniak

    She's a maniak

  • Members
  • 13114 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sturkeyville

Posté 24 December 2019 - 13:15 PM

6/6 cash


1534417426.gif

#6 logan

logan

    Je consulte un psy

  • Members
  • 8303 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:madripoor

Posté 24 December 2019 - 18:09 PM

J'ai pas mal pensé à Super de James Gunn concernant le ton du film. Même si on rit (noir), pas vraiment une comédie, plutôt un drame psychologique, qui vire limite surréaliste tendance WTF sur la fin. Heisenberg est excellent, le rôle lui va comme un gant.
Très recommandable/6

#7 Cat from Hell

Cat from Hell

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4923 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lost in the K-hole translation

Posté 06 January 2020 - 13:26 PM

Bien aimé tout en étant un peu moins enthousiaste que mes camarades. Car si l'ensemble, original en tous points - que ce soit au niveau du ton, de la narration ou de l'ambiance - ne ressemble pas à grand-chose de connu (bien qu'on puisse effectivement penser au Super de Gunn ou à The Voices de Satrapi), il m'a aussi un peu laissé sur ma faim. Comme s'il y manquait un dernier acte ou que le réal n'avait pas trop su quoi répondre aux questions qu'il pose. 

Sympa mais un peu inabouti/6, en somme (ma première note : émotion, j'écris ton nom). 






0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)