Aller au contenu


Photo

Coil, et leur "galaxie"


  • Please log in to reply
22 réponses sur ce sujet

#1 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 25 February 2019 - 15:21 PM

Puisque le sujet sur Clive Barker propose de multiples digressions tout aussi riches que le sujet initial, je me suis dis qu'il ne serait pas inutile d'en démarrer un sur Coil et ses non moins multiples appendices.

Le rapport avec Barker? Ce dernier avait commissionné au groupe la BO d'Hellraiser, entre autres après que ses membres lui fasse découvrir la culture SM/Piercing qui allait instruire le look des cénobites, mais surtout avant que Miramax ne se joigne à la prod du film et mette son veto à cette entreprise, sniff

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coil

 

Pour commencer, je voulais donc explorer un peu plus les liens esthétiques entre Coil et Barker, avec notamment la vidéo auto-produite de leur single Tainted Love, reprise du tube de Marc Almond (ce dernier - ami du groupe - apparait dans la vidéo, incarnant "la mort") bien différente de l'original, et encore bien plus de celle de Marylin Manson...

 

 

Début 1985, Peter Christopherson (la moitié du groupe) dirige donc cette vidéo pour 8000£, mettant en scène les derniers jours d'un malade du SIDA dans son lit d'hôpital. Christopherson à plus tôt dans sa carrière été membre de Throbbing Gristle, mais surtout du bureau de design Hipgnosis, au sein duquel il à réalisé des pochettes d'albums, notamment pour Pink Floyd ou Peter Gabriel. Il a également réalisé de nombreuses vidéos pour des artistes aussi varié que Yes, Hanson, Rage Against the Machine (c'est lui la vidéo de Killing in the Name) ou Sepultura, sans compter tout ce qu'il à fait pour NIN!

 

Mais cette vidéo sera une de ses première, largement diffusée à l'époque dans le nightclubs ricains, avant que les patrons des lieux ne se rendent comptent de ce qu'ils diffusaient.

Peu de temps après, Paul Hardcastle sortait un clip de son tube "19", proposant des images de guerre et de mort au Viet Nam, et les enfants éthiopiens mourraient en direct à la TV.

 

Jhon Balance (chanteur du groupe) disait en 2004 à ce sujet : "It was played in clubs in America, all over America, some chain of video people played it in the clubs. And the clubgoers obviously didn't like to be confronted with what they were doing, and the way they were behaving in the clubs - very few people really had said that 'if you do this, this might happen' and we were one of the earlier people to say that sort of thing."

 

La vidéo est également connue pour être celle du premier disque à reverser ses bénéfices à une fondation liée à la lutte contre le SIDA.

 

Ainsi, la mort y est présentée comme une sorte d'icone gay sexualisée, une figure cuir et argent tout droit sortie d'un film de Kenneth Anger : la mort ne nous trouve pas de l'extérieur mais de l'intérieur, nous sommes tous des morts en construction.

 

Les réactions des pros furent donc aussi violentes que celles des fans furent élégiaques.

Trent Reznor (2014) : "[Coil's] 'Tainted Love' video remains one of the greatest music videos of all time. I was always more attracted to Coil than Throbbing Gristle; the darkness and the scatology really chimed with me. The exotic darkness of them permeated their work. So I figured that if I hired [Sleazy] as a director then I could at least meet him and hang out for a bit. We established a friendship, and that friendship was very valuable to me. Making the Broken movie was a lot of fun."

Sleazy Christopherson ne dirigera que la partie "snuff" de Broken, mais le clip de ‘Help Me I Am In Hell’ - dirigé par Eric Goode - est un homage direct au clip de 'Tainted Love'.

 

 

Le clip figure aujourd'hui dans la collection permanente du MOMA à New York.

 

Ce qui me semble intéressant par rapport à Barker, c'est qu'esthétiquement, il fait quasiment office de pont entre ce dernier et Derek Jarman. Coil a composé au moins deux BO pour Jarman, et son influence est manifeste sur les images de Sleazy : décrépitude 80ies, lumières tantôt blafardes, tantôt divines, iconisation du corps masculin, bleus pastels, etc.

Esthétiquement et narrativement, il s'agit presque d'une préquelle à Hellraiser, avec cet étrange final en caméra subjective plongeant à l'envers dans une tombe qui évoque presque le cube de la damnation, mais surtout ces inserts quasi subliminaux rappelant le caractère interdit de la sexualité "déviante" de la norme.

 

Ainsi, en suivant une grille de lecture analytique d'Hellraiser, Frank revient de l'enfer qu'il a rejoint pour avoir expérimenté avec une sexualité interdite, ultime tentative de rédemption par un retour à l'hétérosexualité avec sa belle soeur. Sauf que c'est trop tard, la "gay conversion", même auto-administrée, c'est voué à l'échec (et puis c'est aussi un connard, Frank!) : ses nouveaux amants viennent le chercher, et il fini par embrasser sa nature en les suivant.

 

Bien entendu, les producteurs ricains ont fait tout ce qu'il ont pu pour minimiser cette lecture (censurant une scène ou frank sodomise Julia, remplaçant Coil à la BO par Young et sa bande symphonique dont le caractère classique et parfois épique - somme toute assez réussie en soit - raccroche le métrage à l'horreur cathartique holywoodienne.)

 

La BO de Coil ne sera jamais finalisée, mais on à tout de même droit aux brouillons validés par Barker :

 

En l'état, c'est une écoute assez frustrante quand on connait la qualité de design sonore de Coil, ces esquisses proposant des "sons d'usine" comme on dit, mais on perçoit tout de même une réelle proximité avec l'univers de Barker, plus qu'une interprétation comme en fait Young. Une puissance mélancolique transparait tout de même identifiant ainsi bien plus le personnage central comme Frank et non Kirsty.

Bref, un acte manqué, mais une jolie anecdote dans la riche carrière de Coil.

 


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#2 damodafoca

damodafoca

    Gremlins

  • Members
  • 1587 Messages :

Posté 25 February 2019 - 15:38 PM

J'aime bien Coil, mais je n'arrive pas à rentrer dans cette fascination que le groupe exerce sur certains. Certains albums me passionnent (the remote viewer), mais je ne suis pas obnubiler par Horse Rotorvator, par exemple. 


"Pourquoi tu postes ?" Seri Zed. giphy.gif


#3 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 25 February 2019 - 16:00 PM

Personnellement, je ne suis pas passionné par leur musique avant Love Secret Domain. Oh, il y a bien des exceptions, mais en général, c'est à partir de là que ça commence vraiment à me parler.

La fascination, c'est surtout par le fait qu'à l'instar de Sonic Boom (Spacemen 3, EAR, Spectrum) à sa manière, ils anticipent pleins de choses aujourd'hui évidentes, et référencent le plus naturellement des tonnes de totems culturels.
Mais avant tout, pour moi, ce ce côté "païen", quasi-"hors chrétienté" de leur musique albionesque qui fait mouche, une mystique singulière, qui à pendant des années été mal comprise (je me suis fait traité de gothique pendant longtemps à cause d'eux et NWW...).
Et enfin, à l'instar d'Aphex Twin, ils ont un son vraiment identifiable entre tous - le "sidereal soudsystem" comme ils s'amusent à l'appeler - une sorte de "presset Coil" qui fait mouche sur mes oreilles.

 

Tiens, c'est marrant que tu en parles : je viens de choper le vinyle de The Remote Viewer, effectivement un indispensable (même si je préfère "Black Antlers". C'est un booleg, mais de très bonne qualité. C'était jusqu'alors uniquement sorti en CDR et CD.


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#4 Senat. Clay Davis

Senat. Clay Davis

    Docteur Quiinn

  • Members
  • 3777 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:110€/j

Posté 25 February 2019 - 16:01 PM

Good job AGS, Coil c'est typiquement le type de groupe dont j'ai toujours entendu parler, cité par nombre de musiciens que j'apprécie, mais que je n'ai jamais pris la peine d'écouter.

 

Ce clip de Tainted Love est génial, outre la reprise, largement supérieure à celle de Manson, c'est sa mise en image qui fout sacrément le cafard, avec en plus ce grain 80's assez blafard.

 

Merci!



#5 damodafoca

damodafoca

    Gremlins

  • Members
  • 1587 Messages :

Posté 25 February 2019 - 16:37 PM

C'est la bonne période pour les profanes : le catalogue est réedité dans tous les sens (boot, officiel, réeds, compil, inédits...) après que tout ça soit dispo même en CD contre des sommes assez hallucinantes. 

 

Très fan de remote viewer, j'aime assez la fin du groupe (black antler, apes of naple, music to play in the dark - un des plus cités aujourd'hui...). Perso, j'aime aussi beaucoup le split avec eux même (elph vs coil), qui vient de ressortir (je l'ai en double 10") worship the glitch. 


"Pourquoi tu postes ?" Seri Zed. giphy.gif


#6 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 25 February 2019 - 18:31 PM

En fait, tout ce qui est "studio" à partir de Love Secret Domain est fort recommendable à mon sens, avec juste Time Machines et Elph qui sont plus conceptuels et moins faciles d'accès.

 

En gros, pour ce qui est de Coil hors projets parallèles, voici les indispensables :

 

- Love Secret Domain

- Solen and Contaminated Songs (album compagnong à LSD (oui, l'acronyme n'est pas innocent, évidemment)

- Black Light District

- Musick To Play In the Dark I

- Musick To Play In the Dark II

- The Remote Viewer

- Black Antler

- Moon's Milk

- ..And The Ambulance Died In His Arms

- Unnatural History III

 

 

Juste à côté, j'ajoute donc

- Time Machines

- How To Destroy Angels

- The Angelic Conversation

 

Après, mis à part quelques lives, tout est bon, même Scatology, Horse Rotovator et Gold Is The Metal. Ces derniers sont simplement des oeuvres pê plus ancrées dans leur temps, des expérimentations qui font moins sens aujourd'hui qu'à l'époque, mais toujours intéressantes, et cultes pour beaucoup de fans.


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#7 damodafoca

damodafoca

    Gremlins

  • Members
  • 1587 Messages :

Posté 25 February 2019 - 18:42 PM

Dans un genre forcément proche, je trouve les deux derniers TG incroyables - malgré des lives très médiocres à l'époque. 


"Pourquoi tu postes ?" Seri Zed. giphy.gif


#8 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 25 February 2019 - 19:03 PM

desquels parles tu? X-TG?


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#9 Docteur Benway

Docteur Benway

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5196 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 26 February 2019 - 02:10 AM

Je me rappelle encore ma découverte du groupe, en cliquant par hasard sur la reprise mortifère de "Tainted Love" sur YouTube, le choc de ma vie  :HMr2Umk:  (encore plus que lorsque j'avais découvert Current 93).

J'aime l'ensemble de leur disco, avec une préférence pour la Moon Music de "Music To Play In The Dark" ("Red Queen" mais évidemment et surtout "The Dreamer Is Still Asleep" ). Je suis moins fan des trucs plus noise comme "Constant Shallowness Leads To Evil" ou des trucs plus expérimentaux comme "Queen of the Circulating Library", notamment parce que j'ai quand même besoin d'un minimum de mélodie pour accrocher (ce qui explique pourquoi j'ai jamais été super fan de TG, lui préférant son successeur Psychic TV).

 

Y'a des lives qui valent le coup aussi, notamment parce qu'il y a des titres inédits ou des versions de titres très différentes.

Le tribute à Coil sorti il y a quelques années était pas mal non plus.



#10 damodafoca

damodafoca

    Gremlins

  • Members
  • 1587 Messages :

Posté 26 February 2019 - 09:40 AM

desquels parles tu? X-TG?

non, the endless note et the third mind movement. 


"Pourquoi tu postes ?" Seri Zed. giphy.gif


#11 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 23851 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 26 February 2019 - 10:02 AM

la vidéo auto-produite de leur single Tainted Love, reprise du tube de Marc Almond (ce dernier - ami du groupe - apparait dans la vidéo, incarnant "la mort") bien différente de l'original, et encore bien plus de celle de Marylin Manson...
 


Alors, on fait souvent la confusion, mais SoftCell n'en à fait qu'une reprise



Entre nous, j'aime nettement mieux la version originale, ou la Softcell, ou La Manson à la rigueur. En tout cas cette version à l'article de la mort de Coil, c'est absolument pas mon truc.
Image IPB

#12 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 26 February 2019 - 13:02 PM

Oui, j'oublie tout le temps, haha.

Bah c'est ton droit le plus absolu, mais préférer celle de Marilyn Manson, mais bon, quoi... hahaha

Coil, c'est souvent mortifère, psychédélique. Perso, je ne suis pas fan de la chanson à la base, même si je la trouve plus qu'intéressante. Mais le sujet c'était le clip.

 

 

Les rapports entre Coil et Holywood .

 

Oui, Derek Jarman, Greg Araki et Bruce la Bruce ont régulièrement utilisé la musique de Coil ou leurs services, mais ce qui fait basculer la musique du groupe dans la sphère grand public, c'est véritablement deux projets mal assumés :

 

En premier lieu, élément décisif qui allait introduire aux masses le concept de glitch et une esthétique post indus puissante, Seven de David Fincher.

Le film s'ouvre donc sur ce générique abstrait, directement inspiré du boulot de Russell Mills (auteur de nombreuse pochettes de disque de post punk dans les années 80, et de collaborations donesques avec des membres de The Wire) qui vient de réaliser le design et les illustrations de The Downward Spiral pour NIN.
Ainsi, la Prod de Fincher choisi logiquement un titre du groupe de Trent Reznor pour illustrer ce générique.

Le truc, c'est qu'ils choisissent en fait un remix par Coil, un edit quasi instru, essentiellement l'intro qui - hormis l'echo du clavier - n'a alors rien à voir avec le morceau original! Je me rappelle encore ma surprise/satisfaction découvrant le film avec un pote à une AP, et ma déception de voir au générique final seul NIN mentionné...

 

 

 

Ce son électronique qui vrille comme un ver se tortillant au bout d'un hameçon, cette nappe saccadée, ce son dub à l'envers qui créé une sorte de mélodie juste avant que l'original commence à réapparaitre, tout ça c'est le "sidereal soundsystem" de Coil, identifiable entre mille.

 

Ce générique semble certainement aujourd'hui assez routinier, mais à l'époque, il faut avouer que ça faisait son petit effet.

 

 

Un peu plus tard, dans une forme de continuité et encore par le biais de Trent Reznor, c'est Lost Highway qui mettra subrepticement en valeur les talents de Sleazy, le musicien principal de Coil

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=boqqOS3wrDk

 

Le premier titre est une collab entre Reznor et Sleazy (essentiellement un titre de ce dernier, dans le studio du premier), et dans le second - un titre bien plus rock, à la NIN, la prod de Sleazy est manifeste, avec ces effets sur le piano à la fin, et ces sons électroniques et drones tout du long.

 

Le reste de la BO est également particulièrement sous influence coilienne, avec David Bowie et son virage indus d'Outside, Barry Adamson (ancien compère de label de Sleazy), etc. Même le Apple Of Sodom de Marilyn Manson sonne plus électronique que jamais (Sean Beavan est un grand fan de Coil).

Au final, cette BO, c'est un nouvelle manière pour Trent Reznor de passer du temps avec son idole absolue, de s'impreigner de ses idées, et de l'introduire tel un virus au plus grand nombre (il à quand même un groupe nommé How To Destroy Angels!). Reznor est un rocker, ce que ne sont pas Coil, mais ils se retrouvent dans le studio et dans leurs obsessions pour l'ésotérique et les figures malveillantes de l'humanité.

 

Christopherson disait en substance que les masses "acceptent" à chaque génération quelques figures culturelles incarnant "la mauvaise graine", comme Iggy Pop, Marylin Manson ou Eminem, achètent leurs disques pour se connecter à cette esprit par procuration. Reznor est/était de cet ordre, et Coil cette figure pour lui.

 

R-2345395-1281615314.jpeg.jpg

R-97399-1491878385-8530.jpeg.jpg

 

En fait, il semblerait qu'avec son compère Atticus Ross, c'est justement le coeur même du projet : perpétuer, prolonger et instiller dans la mass culture les idées sonores de Christopherson.

 

Finalement, je recommanderais tout de même avant tout leur BO pour The Angelic Conversation de Derek Jarman, une bande mortifère et mélancolique, entre ambient, jazz et indus minimaliste, avec la voix de Judi Dench se mêlant de temps à autre à la musique, pour une atmosphère du meilleur effet.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Q8ciC8Q6pCw

 

Il existe depuis 2015 un CD en version instrumentale de la BO, édité par des fans (Balance et Christopherson sont morts, tout comme Jarman, la question des droits de Coil méritant à elle seule un article de plusieurs pages), mais là aussi - comme l'évoquait Damodafoca, ce n'est pas donné. Heureusement, du fait de ce flou  sur les droits d'auteur, le catalogue entier de Coil (ou presque) est disponible en téléchargement gratuit et légal, si on cherche un peu (Threshold Archives, Coil live archives).


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#13 damodafoca

damodafoca

    Gremlins

  • Members
  • 1587 Messages :

Posté 26 February 2019 - 14:03 PM

C'est marrant (et très logique) que tu fasses ce lien avec Reznor et le fait qu'il soit un rocker : c'est exactement ce que je lui reproche. De lui, je préfère son travail en studio et ses compos électroniques plutôt que son rock de stade - sur scène, quelle horreur. 

 

Le générique de Seven :  :love:  :love:  :love:

 

Sinon, je suis peut-être un peu con, mais Coil j'ai aussi du mal à ne pas y voir aussi certaines déviances et non-dits assez importants aussi. Comme ce clip tourné avec des enfants, très étrange tout de même. Ou encore une interview de CoH au décès de Sleazy où il expliquait qu'en gros, la Thailande était un endroit ou le monsieur s'était adonné à certaines choses qui resteront "secrètes". 

 

Après, c'est malheureusement pas un mystère non plus : tu ne peux pas ignorer tout cela quand tu vas en Thailande. C'est extrêmement présent. 


"Pourquoi tu postes ?" Seri Zed. giphy.gif


#14 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 26 February 2019 - 17:49 PM

C'est bien plus complexe que ça en fait, et plus simple à la fois.

 

Le truc c'est qu'il a poussé le bouchon tellement loin que s'il y avait eu quelque chose, on aurait fini par le savoir : il est mort depuis 10 ans, et la communauté de fan de Coil est ultra poussée dans ses recherches, c'est inimaginable. Presque toute leur vie à été mise au grand jour.
Au final, Sleazy n'a pas juste été en Thaïlande, il y habitait. Le monsieur était homosexuel, et ça suffit trop souvent à laisser des "doutes" s'exprimer.

Le clip dont tu parles, c'est le Threshold Choir Boys? Parce que dans ce cas précis, c'est quasiment un documentaire ethnologique : il constate que là où il vit des orphelins de rue vivent en communauté, et s'adonnent à des rituels animistes à base de piercing tribal. Est-il fasciné par cela, absolument, mais tout comme il est fasciné par ces pratiques depuis les années 70.

Christopherson, je l'ai rencontré plusieurs fois, il était la générosité et la gentillesse incarnée, quelqu'un plein d'empathie, très doux avec tous. Il était très conscient de comment ses centres d'intérêts/investigations étaient si proches de la ligne jaune pour beaucoup, que ces derniers la considère aussi aisément franchie, qu'il reste du bon côté ou non, peu importe...

Peter était probablement éphébophile, mais pas plus : l'idée même de toute forme de violence envers qui que ce soit d'autre que lui même lui était insupportable.

 

Je connais pas mal Danny Hyde qui fut membre de Coil (surtout sur ce que tu aimes le plus), et lui qui à vécut un peu de la même manière - même s'il est largement hétéro - m'a bien expliqué les choses, que quand tu vis en Thaïlande ainsi, il est bienvenu de prendre un peu sous ton aile des jeunes démunis, quelle que soit ta sexualité. Le problème est effectivement que c'est la porte ouverte à des abus dont les britanniques et allemands sont devenus des clichés ambulants :sad:

 

Pour ce qui est de Reznor, si l'adolescence reste une excuse, tout ce qui suit Downward Spiral chez NIN est à mon sens une régression difficilement inexcusable (mais bien compréhensible pécuniairement). Le gars à un talent fou, et il décide de devenir le Yes du néo-métal... :facepalm:


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#15 damodafoca

damodafoca

    Gremlins

  • Members
  • 1587 Messages :

Posté 26 February 2019 - 19:10 PM

Attention hein, je n'ai rien affirmé : je ne me suis jamais assez renseigné sur le groupe (du moins d'un point de vue extra musical) mais il y a des sujets qui semblent polémiques et l'entourage du groupe joue sur les non dits - typiquement CoH. Et oui, c'est bien ce clip, qui a suscité moults interrogations.

 

Sinon pour Reznor : ahahah, c'est l'inverse pour moi. J'aime bien DS, mais je préfère et de loin Fragile. La production de ce double est monumentale. Et la suite je suis très client de Ghost, Year Zero et ses BOs. Par contre, With teeth et the slip : pas pour moi. 


"Pourquoi tu postes ?" Seri Zed. giphy.gif


#16 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 26 February 2019 - 19:39 PM

COH, c'est un peu un connard opportuniste aussi : encore aujourd'hui, il joue pas mal avec le fait qu'il ai été proche de Coil pour sa street crèd, sortant régulièrement des "collaborations" inédites, parfois assez cyniques... Plus Coil est "sulfureux", meileur c'est pour lui. Après, il a fait de la super musique, parfois.

Mais je ne t'accusais de rien toi personnellement : ces interrogations vont forcément exister.

 

Pour Reznor, ça fait bien longtemps que je ne suis plus fan de rien : cette première période que je soulignais, c'était un work in progress, pertinent en son temps, et pas mal sujet au teen angst. Je ne fais que lui reconnaître ces qualités. Oui la prod de The Fragile est monumentale, mais pour quoi? Avec ce disque, NIN à perdu tout ce qui faisait du projet un truc vivant et excitant, c'est devenu un taulier du rock de stade, plus rien de sulfureux (bah oui, le rock c'est quand même un peu dead après 1993...)

Pour ses BO, je te rejoins plus.


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#17 Docteur Benway

Docteur Benway

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5196 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 26 February 2019 - 20:52 PM

Trent Reznor a perdu toute mon estime quand il a fondé son nouveau projet en le nommant en hommage à Coil, alors qu'il voulait juste trouver du taf à sa meuf :closedeyes: .

#18 AGS

AGS

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 26 February 2019 - 21:21 PM

On y a en tout cas tous pensé...


Capture-d-e-cran-2019-12-20-a-20-35-25.p


#19 Docteur Benway

Docteur Benway

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5196 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 26 February 2019 - 21:47 PM

Quoi? Fonder un projet en hommage à Coil pour trouver du taf à ta meuf (avec Trent Reznor)? :mrgreen:

#20 damodafoca

damodafoca

    Gremlins

  • Members
  • 1587 Messages :

Posté 27 February 2019 - 09:01 AM

On aurait tous aimé avoir un projet avec sa meuf.

 

Pour Fragile, justement, vu qu'il a été trop ambitieux, il n'avait finalement pas assez de "chansons" et a bossé de superbes morceaux, comme "la mer". Et la version instrumentale sorti il y a 2-3 ans de l'album est vraiment bonne. Je n'écoute plus que celle ci d'ailleurs. 

 

Sinon, j'ai quelques disques de CoH. Pas assez marquant à mon sens. Par contre j'ai jamais écouté Soisong. 


"Pourquoi tu postes ?" Seri Zed. giphy.gif





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)