Aller au contenu


Juste cause - Arne Glimcher (1995)


  • Please log in to reply
8 réponses sur ce sujet

#1 Le Dab'*

Le Dab'*
  • Guests

Posté 15 February 2019 - 14:33 PM

FHwewR.jpg

Et bah, ce n'est pas glorieux ! Comment un film avec un tel potentiel peut être aussi décevant ?!? Un casting digne de ce nom: Sean Connery, Ed Harris, Laurence Fishburne. Un pitch qui donne envie: Sir Connery sort de sa retraite d'avocat pour sauver une jeune noir dans le couloir de la mort pour le viol et le meurtre d'une petite blanche. Racisme, préjugés, affrontement sur la peine de mort,... Et en plus pour décors les marécages étouffants de Miami qui valent largement ceux de la Louisiane !
Et bien toute cette parfaite recette ne prend pas et une fois à table, c'est indigeste.
Sean Connery sans moumoute et sans sa voix française habituelle (ça déjà pour moi c'est rédhibitoire, et c'est valable pour n'importe quel acteur) semble être dans le minimum syndical. La réalisatrice (une amie du Sir) semble n'avoir d'yeux que pour sa tête d'affiche, l'ami Laurence est relégué au rang de simple "second couteau". Et le magnifique Ed Harris j'en parle même pas, son personnage terrifiant en tueur psychopathe illuminé et incontrôlable aurait mérité un film à lui tout seul au même titre qu'un Lecter ! Et bien mon cul sur la commode, son traitement à l'écran est un véritable scandal. Ajoutez à ça un twist final digne d'un épisode de Walker Texas Ranger, bref 1h40 pour rien!

Dire que Sean Connery a dit non à Braveheart pour ça/6

#2 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 11780 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 15 February 2019 - 17:04 PM

Et le magnifique Ed Harris j'en parle même pas, son personnage terrifiant en tueur psychopathe illuminé et incontrôlable aurait mérité un film à lui tout seul au même titre qu'un Lecter ! 

 

Pas revu depuis le ciné mais les confrontations entre Ed Harris et Sean Connery constituaient les meilleurs moments du film.



#3 uhu

uhu

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4156 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 15 February 2019 - 19:35 PM

Haha, je parle du film dans un autre topic il y a quelques semaines, et poum, un topic dédié.

J'avais lu le livre avant de voir le film, perso j'avais aimé ni l'un ni l'autre, même si il faut reconnaitre que les rares changements effectués n'ont pas amélioré la qualité du bouzin.

Mais fondamentalement, le film est assez fidèle au livre, donc au-delà de la réalisation, je pense que le problème est davantage lié à la qualité du matériau source.


Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)

#4 Le Dab'*

Le Dab'*
  • Guests

Posté 15 February 2019 - 19:47 PM

Haha, je parle du film dans un autre topic il y a quelques semaines, et poum, un topic dédié.

C'est ça d'être un phare dans la nuit pour les autres, soit digne des responsabilités de ton pouvoir.

Par contre la fin est complètement différente je crois bien... Et la fin du film me fait encore mal au cul à cette heure-ci !

#5 uhu

uhu

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4156 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 16 February 2019 - 14:06 PM

Oui et non.

Il n'y a pas d'intrigue autour d'une femme et enfant du personnage principal, qui est si je me rappelle bien célibataire. Mais la structure reste similaire : une "love interest" se fait kidnapper, le journaliste et le flic black se lancent à la poursuite du kidnappeur, et le vilain meurt dans le bayou.

La grosse différence dans le livre, c'est que le personnage principal est plus ambivalent : ce n'est pas un avocat qui se bat pour l'innocence d'un homme, mais un journaliste qui trouve là un moyen intéressant de chopper le Pulitzer, même si il est petit à petit persuadé de l'innocence de son "client" si je puis dire.

Un autre problème de l’œuvre, livre comme film, c'est son double degré de lecture, bien marquée par le titre.

Est-ce que la juste cause, c'est de défendre un homme dont les aveux ont été obtenus sous la torture et des principes liés à l'Etat de droit, à savoir le doute profite à l'accusé, ou bien la juste cause, c'est d'envoyer un homme qu'on sait coupable derrières les barreaux par tous les moyens possibles, même au prix de la torture? L'auteur ne répond pas vraiment à cette question.


Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)

#6 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 30179 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Nations

Posté 16 February 2019 - 14:49 PM

Le film est surtout mémorable pour sa réplique « mon cul est un banjo » (en VF comme en VO).

Après quand on est pas trop cinéphile ça passe plutôt bien (la confrontation Connery / Ed Harris, la découverte des parents d Harris, le twist de fin...), j en garde un souvenir correct de quand je l avais vu vers 13/14 ans.

SP2PHhn.gif"this withering corpse - impressive in its engraved parade-armor despite its coating of dust and cobwebs - is apparently the mighty Silent King. The lord and master of the Dead Nations appears to be little more than a dessicated shell".....


#7 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 11780 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 16 February 2019 - 15:02 PM

Le film est surtout mémorable pour sa réplique « mon cul est un banjo » (en VF comme en VO).

 

Hum... pas tant que ça. Qui la déclame ? Kate Capshaw ?



#8 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 30179 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Nations

Posté 16 February 2019 - 15:09 PM

Perdu.


SP2PHhn.gif"this withering corpse - impressive in its engraved parade-armor despite its coating of dust and cobwebs - is apparently the mighty Silent King. The lord and master of the Dead Nations appears to be little more than a dessicated shell".....


#9 uhu

uhu

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4156 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 16 February 2019 - 15:45 PM

Le film est surtout mémorable pour sa réplique « mon cul est un banjo » (en VF comme en VO).

Après quand on est pas trop cinéphile ça passe plutôt bien (la confrontation Connery / Ed Harris, la découverte des parents d Harris, le twist de fin...), j en garde un souvenir correct de quand je l avais vu vers 13/14 ans.

Je me rappelle pas de cette scène.

Pour moi l'instant mémorable c'est la séquence de lecture de la lettre de Sullivan à l'audience, aussi bien dans le livre que dans le film.


Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)