Aller au contenu


Photo

Taiyō Matsumoto


  • Please log in to reply
9 réponses sur ce sujet

#1 Sleven

Sleven

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4790 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 November 2018 - 14:27 PM

Vu qu'on en parle régulièrement ici et là, que le monsieur est à l'origine de quelques unes de mes meilleures lectures nippones, et qu'il a un style incroyable semblable à nul autre, je me lance dans la création de ce sujet qui lui dédié.

Alors Matsumoto est un mangaka né en octobre 1967 au cur de la mégalopole tokyoïte. Comme la plupart de ses semblables, il débute une carrière professionnelle dans le manga suite à la réussite d'un concours de recherche de nouveaux talents. Bientôt il développe sa première série à succès, Straight, une histoire sur le baseball, sport très populaire au Japon. Le récit gagnera un prix, ce qui poussera son éditeur à l'envoyer en France pour couvrir le Paris-Dakar et faire des dessins sur l'événement.

C'est au sein de notre beau pays que Matsumoto découvrira les BDs de Giraud alias Moebius ou encore Miguelanxo Prado, dont le style va le marquer durablement, ce qui le poussera à développer son univers graphique atypique, à la frontière de l'onirisme.

Il continuera pourtant d'explorer des thématiques sportives avec notamment Zéro sur le monde de la boxe, ou l'incontournable Ping-Pong. Cependant, l'auteur prendra d'autres directions, avec la sublime saga Number Five, fable de fantasy un peu steampunk à l'atmosphère ensorcelante, le Samouraï Bambou ou son uvre la plus célèbre, Amer Beton. Dernièrement, il a planché sur la série Sunny, en partie autobiographique, ainsi que sur Les Chats de Louvre, un ouvrage édité dans la célèbre collection du musée parisien.

J'en oublie et je n'ai pas tout lu, mais Matsumoto est de ces auteurs comme Kaneko, Hisa ou Asano, des créateurs aux mondes forts et marqués. Ces mecs tissent des univers graphiques et thématiques uniques dans le paysage manga contemporain. Le trait de Matsumoto est particulièrement indentifiable, je ne saurais trouver les mots justes, mais sa gestion du mouvement, les poses qu'il confère à ses personnages, l'épure mêlée à un sens du détail approfondi, tout ça lui permet de créer des mondes qui n'existent que chez lui.

La création de ce sujet est aussi l'occasion de signaler la réédition de Number Five en une intégrale de deux tomes (18 euros chacun), qui sortira en janvier 2019. (Merci Brutt' pour l'info). Ils sont d'ores et déjà disponibles à la précommande.

Signalons enfin des adaptations réussies tirées de quelques uns de ses travaux, Amer Beton et Ping-Pong sont pour ma part époustouflants.

 

EDIT : impossible de rajouter une seule image


Sans_titre_1.jpg


#2 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15464 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 November 2018 - 14:52 PM

J'ai eu une grosse émotion à la lecture de Sunny, l'impression d'une vraie apothéose d'artiste, Matsumoto y délaisse le cadre du genre pour privilégier les instants impressionnistes, la poésie joue à plein et on voit dans son dessin tout ce qu'il a gagné en légèreté et en subtilité avec son travail au pinceau pour Le Samouraï Bambou.

 

A noter que l'auteur aura une expo rétrospective au prochain festival d'Angoulême, avec plus de 200 originaux, l'occasion pour les éditeurs de mettre les petits plats dans les grands... En plus de la réédition de Number Five, Kana publiera ainsi un nouveau one-shot de l'auteur intitulé Éveil, tandis que Delcourt republiera Ping Pong et Amer Béton, tout ça en janvier.

 

P.S : Je rappelle que Matsumoto s'est fendu d'une affiche originale pour ce festival :

FIBD2019-affiche-matsumoto.jpg?resize=62



#3 Fraggle

Fraggle

    Rock

  • Members
  • 14414 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 November 2018 - 16:14 PM

Et Frères du Japon nan, toujours personne ? :angry:


Image IPB

#4 AGS

AGS

    Wookie

  • Members
  • 3380 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 08 November 2018 - 18:20 PM

Sunny :love:


Capture_d_e_cran_2018-06-20_a_14.36.08.p


#5 Shubby

Shubby

    Gremlins

  • Members
  • 1208 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 November 2018 - 12:06 PM

Oui !

Le samouraï Bambou est un sacré chef d'oeuvre de chambara !!

Sunny frôle le monument (j'ai ri & chialé), manque juste un bon fil rouge. Un truc un peu plus palpable que la bagnole, quoi.

Ping pong, j'accroche pas. N°5 j'avais lâché aussi, je vais lui donner une 2nde chance je pense.

Amer Béton est dément et mériterait une nouvelle adaptation - je n'aime pas trop l'anime, qui s'est loupé amha.   

Matsumoto est l'un des rares mangaka qui m'intéressent encore. 



#6 Sleven

Sleven

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4790 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 02 December 2018 - 21:38 PM

Éveil sortira le même jour que Number 5, soit le 18 janvier 2019.

eveil-matsumoto-kana.jpg

Sans_titre_1.jpg


#7 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15464 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 January 2019 - 18:06 PM

Le catalogue de l'expo Matsumoto du prochain festival d'Angoulême est désormais dispo en précommande.
taiyo-matsumoto-dessiner-l-enfance.jpg

taiyo-matsumoto-dessiner-l-enfance.jpg



#8 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 18140 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 07 January 2019 - 18:11 PM

J'ai chopé le coffret Corben parce qu'édition très limitée. Pour Matsumoto et Manara, ce sera toujours dispo dans quelques mois. je vais attendre un peu.

J'espère juste que la finition sera plus soignée que l'année passée avec les catalogues Tezuka et Hermann. Dos rond collé super fragile, limite cheap (et du coup arrivé cabossé après transport). Vu le prix ça fait un peu mal au cul.


6kePM3Z.jpg

#9 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15464 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 03 February 2019 - 20:19 PM

Deux interviews de Matsumoto à l'occasion de sa venue au dernier festival d'Angoulême pour son expo rétrospective :

https://www.manga-ne...Taiyo-Matsumoto

https://next.liberat...-oeuvre_1706903

Je conseille particulièrement celle de libé, plus riche et introspective.

 

Sunny constitue un point de rupture dans votre œuvre, bouclant ces récits d’enfants que vous racontiez depuis des décennies. Avez-vous envisagé de mettre un terme à votre carrière après pareille mise à nue?

Je suis étonné que vous me posiez cette question. Je me demande comment vous avez su cela… Effectivement, cela m’a traversé l’esprit. Il me semblait très possible que Sunny marque la fin de ma carrière. Mes amis me mettaient en garde : «Si tu t’attelles à cette histoire, tu ne pourras plus dessiner après cela…» Effectivement, c’était une idée que j’avais en tête. Mais c’était pour moi le bon moment pour dessiner cette histoire. Après l’avoir réalisée, il est vrai que beaucoup de choses ont changé pour moi. Il n’y a quasiment eu aucune rupture entre Sunny et le projet du Louvre [les Chats du Louvre, son dernier manga en date et une œuvre courte et assez mineure, ndlr]. Ma motivation n’était pas au plus haut. Je travaille depuis vingt ans avec mon épouse et c’est grâce à elle que je suis parvenu au bout de ce projet. Après cela, j’ai passé un an et demi sans dessiner de manga. Une vraie pause avant de pouvoir m’y remettre. Ma prochaine série doit être lancée au printemps.

(au moins ça m'enlève les scrupules de ne pas avoir acheté Les chats du Louvre si même l'auteur ne s'y est pas retrouvé)



#10 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15464 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 14 April 2019 - 10:55 AM

La prochaine série de Matsumoto démarre en juin au Japon.

Il semblerait bien que Sunny ait marqué l'aboutissement d'une réflexion sur l'enfance puisque cette nouvelle série, qui sent bon l'autobio plus ou moins déguisée, s'intéressera à un quinquagénaire ancien éditeur de mangas :

 

Et au Japon c'est une toute nouvelle série de l'auteur qui démarrera dans le Big Comic Original Zôkan. Celle-ci s'intitulera Tokyo Higoro, qu'on peut traduire par Tokyo tous les jours.

Comme on l'apprend sur le site Anime News NetworkTokyo Higoro s'inscrit dans le changement d'ère dans lequel est actuellement engagé l'archipel. Nous suivrons l'histoire de Shiosawa, un ancien éditeur de mangas qui a pris une retraite anticipée. À présent, il a plus de temps pour réfléchir et s'interroge sur sa relation au monde du manga : est-ce un travail, une forme d'expression, une histoire d'amitié ?

tokyo-higoro-taiyo-matsumoto.jpg






0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)