Aller au contenu


Photo

Mandy - Panos Cosmatos (2018)


  • Please log in to reply
75 réponses sur ce sujet

#1 Elwray

Elwray

    Wookie

  • Members
  • 2542 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 11 September 2018 - 15:56 PM

463b33d6e4f39674264dfe8cffbe7a07.jpg

 

Réalisateur : Panos Cosmatos (Beyond the Black Rainbow)
Scénario : Aaron Stewart-Ahn, Panos Cosmatos, 
Cast : Nicolas Cage, Andrea Riseborough, Ned Dennehy, Richard Brake...
Pays : Etats-Unis
Sortie France : Inconnue (prévu pour une sortie DTV)
 

En 1983, Red Miller vit avec sa petite amie artiste Mandy dans les bois dans le Nord-Ouest Pacifique, isolés du monde. Un jour, elle est attirée par Jeremiah Sand, un chanteur folk devenu le gourou d'une secte. Avec l'aide d'une bande de bikers, les Black Skulls, Sand la kidnappe et Mandy est brûlée vive sous les yeux de Red impuissant. Ivre de vengeance, Red assemble un arsenal d'armes improbables pour se venger de Sand et de ses admirateurs. Mais, peu à peu, le monde se modifie et ressemble à une peinture de sa fiancée défunte... Aux frontières du réel, rien ne l'arrêtera pour mener sa vendetta.

 


Image IPB

Ecoute ton ami Billy Zane, il est réglo lui, il essaye de te sortir d'un mauvais pas

#2 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 20139 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 11 September 2018 - 16:07 PM

J'ai vu Mandy (au forum des images dans le cadre de la rétrospective sur la quinzaine des réalisateurs 2018) !!!!!!!!!!!
 
Alors attention ça va cliver. Il s'agit d'un film ultra radical à la narration particulièrement lente et trippy.
On a la sensation de flotter tout du long, et je suis passé par toutes les couleurs de l'arc en ciel au niveau émotion ( du "c'est génial" au "c'est long", "c'est hilarant", "oh putain mais qu'est ce que c'est que ce truc" jusqu'à revenir au "c'est génial")
 
Il s'agit d'une des expériences de cinéma les plus fortes que j'ai vécu depuis longtemps. Je n'avais plus ressenti ça depuis LÉtrange Couleur des Larmes de ton Corps.  Je suis sorti hébété dans une sorte d'état second et trois jours après, je repense tout le temps au film et à ses images complètement dingues.Comment ont-ils tourné tout cela ? Pendant combien de temps et pour quel budget ? Ça m'intrigue. J'ai rarement vu des images aussi belles et "autres".Le 2ème long métrage de Pan Cosmatos m'a vraiment fracassé la rétine.
Cet hommage vibrant à l'esthétique Heavy Metal du début des années 80 ressemble à un long trip sous LSD.
C'est un peu comme si on avait demandé à Nicolas Winding Refn de nous livrer son interprétation personnelle de ce que serait un film de Rob Zombie réalisé par David Lynch, avec de longs monologues à la Tarantino.
 
Les mots me manquent pour rendre justice à cette expérience sensorielle out of this world. Ce n'est pas vraiment un film d'exploitation même si la violence du truc est franchement barrée, qu'on a des combats à la tronçonneuse et des méchants tout droit sortis d'Hellraiser, et l'excès graphique du truc et les poses iconiques de Nicolas Cage vont sans doute aliéner les amateurs d'art et essai  pur jus (il y a eu un certain nombre de fuite pendant la séance).
 
En tout cas Nicolas Cage livre ici une performance habitée. Il n'a pas été aussi bon depuis longtemps, et ses fans seront ravis devant un long plan séquence

Spoiler
. On est partagé entre amusement, tristesse et fascination. C'est quelque chose.
 
Visiblement ça ne sortira pas en salles selon allocine. Et je peux le comprendre tellement le potentiel commercial du bousin est limité. Mais la découverte du film sur Télé ou ordi va lui enlever beaucoup de son pouvoir de fascination. C'est long, lent trippy et porté par une bande son assez incroyable, je ne sais pas ce qu'il en restera sans le pouvoir d'une salle obscure avec des enceintes à fond les ballons.


De mon côté je m'étais trop monté la tête sur le film (en partie à cause de mon amour pour la précédente oeuvre du réal) et j'en suis ressorti pas vraiment satisfait. Du coup j'avais même pas envie d'en parler après la séance...
Bizarrement c'est la première partie du film que je trouve la plus réussie, lente et éthérée, qui te plonge dans l'ambiance, avec des idées vraiment mortelles (cette superposition de visage et toutes les scènes avec le gourou de manière générale...) en opposition à la seconde où ça doit partir en couille.

En fait ça va pas assez loin pour que j'y trouve mon compte,

Spoiler
on se retrouve devant une oeuvre qui a le cul entre deux chaises : c'est foufou mais pas tant que ça, ça te vend du rêve pendant une heure pour te décevoir ensuite. Je m'attendais vraiment à ce que ça parte dans un délire post-apo/fantasy et que dalle.
Spoiler


Bref, je me suis bien plus retrouvé dans le trip qu'était Beyond the Black Rainbow et à aucun moment on a une séquence aussi autre et immersive que le long flashback de celui-ci. Malgré quelques moments qui font illusion comme cette descente en enfer sur fond de doom (avec Stephen O'Malley à la guitare).
A revoir en ayant tout ça en tête...


Vu, le fameux Mandy au NIFF.
 
Hum. J'ai bien aimé, j'ai passé un très chouette moment, c'est très teenage avec des trips pseudo-psychédélique, une bande de vilains qui touche un peu à l'occultisme featuring le grand gourou super charismatique/tu vois, il y'a du gros son pesant qui emballe bien le tout, des scènes bien funky comme le truc du combat de tronçonneuses, des passages qui m'ont faire rire, on y trouve un peu tout en fait. Limite, tu te fais la checkliste, et en fait c'est cela qui me freine un brin. J'ai pas l'impression d'y avoir vu un truc très original, on est plus dans les Marvel que dans les Marvel, rien ne semble laissé au hasard. Il y'a un côté factice à l'entreprise, avec Nicolas Cage qui surjoue son personnage de Nicolas Cage, au bord de la parodie. 
 
Pas dérangé du tout, loin de là, parce que j'ai passé un bon moment, même si à la sortie, j'ai regretté qu'ils se soient pas plus lâchés. Je suis juste surpris de la réception de la bête, et encore plus des mots/entretiens que j'ai pu lire du cast, tant j'étais convaincu que tout était du second degré, de l'amusement, à deux doigts et demi de la parodie justement alors qu'apparemment non. Je repense à la fameuse scène citée plus haut dans le fil, celle en spoiler, où la salle était croulée de rire.


Sinon il y'a eu à la Quinzaine Mandy de Panos Cosmatos.
Nicolas Cage en bûcheron vengeur sous LSD + tronçonneuse + vilains hippies + faux cénobites + King Crimson = plutôt un bon moment


Mandy, de Pacos Cosmatos : 5/6

Un film incroyablement hypnotique, hallucinant au sens propre du terme, un OVNI complet que vous n'avez jamais vu ailleurs. C'est époustouflant, tant dans son approche de l'image qui nous ramène sec dans les années 70, sa BO par Jóhann Jóhannsson qui te fait traverser des mondes entiers, son ambiance poisseuse qui t'amène à la frontière du rire et de la gravité sans que tu ne saches vraiment sur quel pied danser, son Nicolas Cage qui cesse de cabotiner et qui nous livre une prestation possédée, ses punchlines à n'en plus finir, son caméo de l'enfer, cette fight de l'espace devant une levrette... On en redemande.


Mandy j'ai adoré aussi, le film qui en fait trop, tout le temps, tous les potards à 11, sans se préoccuper du bon gout. Et ça marche quand même (pour moi en tout cas).


Mandy : hoooooolly fuck.
Alors là, il s'est passé quelque chose, mais je ne sais toujours pas quoi. Ce film m'a retourné le cerveau.
Me l'a remis à l'endroit.
Me l'a sorti par le nez.
En a fait un smoothie.
Et la fait re-rentré par l'oreille.
C'est une sorte de croisement dégénéré entre Mélancholia et un sorte de mad Max vu à travers une mauvaise descente dacide, le tout réalisé par Nicolas Winding Refn.
On ne sait pas trop sil y a des vrais morceaux de nanars dedans ou juste des scènes totalement dafuck et Nicholas cage nest pas franchement lacteur le plus fin au monde, mais wooooo.
wooo
wooo
Jai sans doute perdu quelques neurones dans lhistoire, mais ils ont eu une belle mort.
Bref, je crois que c'est un mauvais film, mais oh putain que c'est bon.
 
A voir, dans les conditions les plus immersives possible.


Les trois sommets du moment, ça reste perso le bien tendu UTOYA, 22 JUILLET, qui tient son concept jusqu'à son dernier carton noir, le très joli et émouvant UP UPON THE STARS / EN LAS ESTRELLAS produit par de La Iglesia, et le branque-mais-comme-prévu MANDY. Un film bien plus mainstream que BEYOND THE BLACK RAINBOW (qui était à un autre niveau dans le genre trip sous LSD), mais quand même bien perché, tordu aux entournures par le cabotinage hors-norme de Cage, qui trouve enfin un écrin adéquat pour son jeu d'acteur outrancier. Il faut le voir mimer le Terminator en décapitant des hippies sous psychotropes, c'est délicieux.


Image IPB

#3 fox-die

fox-die

    Je consulte un psy

  • Members
  • 8635 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 11 September 2018 - 17:05 PM

J'y crois.

L'un des films que j'attends le plus cette année et un grand rôle pour Cage me ferait plaisir.



#4 Don Guillermo

Don Guillermo

    JarJar

  • Members
  • 42 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pohénégamook

Posté 11 September 2018 - 17:59 PM

Cage + Cosmatos , que demander de plus !?!?!



#5 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    Je consulte un psy

  • Members
  • 8992 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans ta tête

Posté 11 September 2018 - 18:40 PM

un bon scénar ?


tossin1.gif

c'est beau comme un accident


#6 freeek

freeek

    Critters

  • Members
  • 412 Messages :

Posté 11 September 2018 - 19:42 PM

J'attendais pas autant de réactions sur le côté hyper trippy d'après la BA, mais oui ça donne envie.



#7 The Outlaw Ben Wade

The Outlaw Ben Wade

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6603 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Second star to the right, and then straight on 'til morning

Posté 12 September 2018 - 00:49 AM

Est-ce qu'on y entend la chanson de Barry Manilow? Parce que si oui, et quelque soit la qualité du truc, ça fait déjà un bonus de 1/6 minimum garanti.  :closedeyes:

 

Spoiler



#8 skytyler

skytyler

    Seinpathique

  • Members
  • 6574 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ile Maurice/Montpellier

Posté 12 September 2018 - 01:05 AM

Sympa le nouveau clip de Carpenter Brut  :sweat:

 

Mais ouais, Cage qui fait des duels de tronçonneuse, why not 


"Un bon enfant est un enfant mort" Donowitz

tumblr_m1gajuUERO1r9652ro2_250.gif


#9 naamlock

naamlock

    Wookie

  • Members
  • 3612 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 September 2018 - 11:11 AM

Pour ceux qui ne pourront le voir en festoche, il sort le 29 octobre en DVD avec subs et dub FR :

 

https://www.amazon.c...&keywords=mandy

 

81Q19qJWpLL._SL1500_.jpg


tumblr_nac7883Ck31sibkjjo1_250.gif


#10 Cobretti

Cobretti

    Étalon fatigué

  • Members
  • 3688 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Vous pouvez m'appeler Marion

Posté 14 September 2018 - 15:01 PM

Pas de Blu ray prévu ? Vu le film, c'est criminel de ne pas proposer de la HD.

Ca va bavouiller dans tous les sens en SD



#11 Elwray

Elwray

    Wookie

  • Members
  • 2542 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 14 September 2018 - 15:02 PM

Mandy-poster-600x450.jpg

 

Rob Zombie qui copule avec Argento et Refn. Une sorte de film grindhouse qui fait son petit effet, sauf que ça dure 2 PUTAIN D'HEURES. En l'état y'a facile 20 minutes en trop. Ou alors faut aimer les scènes de dialogues où les mecs fixent l'horizon dans l'obscurité (ou dans un néon rouge) pendant 20 secondes avant de lâcher une réplique, le tout avec une grosse musique gastrique. En l’occurrence c'est pas ma came, il y a une vraie proposition de ciné mais j'accroche tout simplement pas. Puis bon la deuxième partie est cool (Cage en mode Punisher) mais ça aurait pu être encore mieux (le combat de tronçonneuses : bof). Donc ouais ça fait plaisir de voir Cage dans un tel projet mais sinon ça reste assez décevant. Autant dire que son premier film au réal je vais faire l'impasse dessus direct.


Image IPB

Ecoute ton ami Billy Zane, il est réglo lui, il essaye de te sortir d'un mauvais pas

#12 freeek

freeek

    Critters

  • Members
  • 412 Messages :

Posté 14 September 2018 - 19:01 PM

Et c'est encore un film qui a été montré en première mondiale à Sundance parmi tant d'autres révélations de l'année au menu du même festival, comme Hereditary, Searching, Wildlife, Sorry to bother you, The Tale, Puzzle, American Animals, Assassination Nation, etc. Ils ont vraiment eu du flair pour cette édition 2018. C'est peu de dire que j'attends la prochaine impatiemment.



#13 Jeorth

Jeorth

    Wookie

  • Members
  • 2094 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:CUGN

Posté 20 September 2018 - 17:39 PM

Curieux de la proposition quand même, j’espère pouvoir y jeter un œil..

 

Et sinon : https://www.decibelm...t-logo/ :ninja:

 

lel


CFIxGm5.gif


#14 MaxiBestOf

MaxiBestOf

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5128 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Blueberry Hill

Posté 20 September 2018 - 19:02 PM

Je viens de voir que c'était Johann Johannsson qui avait signé la bande-son de Mandy  :sad:

 

Pas encore vu Beyond the Black Rainbow du même réal mais la bande-son est exceptionnelle (merci le pifffcast pour la découverte au passage). 


tumblr_pf78r8XNcJ1qk4fe1o2_r1_500.gif


#15 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    Je consulte un psy

  • Members
  • 8992 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans ta tête

Posté 21 September 2018 - 14:09 PM

De l'exploitation arty parfois aussi kitsch que le plus kitsch de tes vieux t-shirt de métal, c'est un style, faut aimer, ça marche une fois deux mais Nicolas Cage sauve le film de la prétention et des longueurs (n'est pas Tarantino qui veut quand il faut remplir les silences avec des dialogues et des bons, pas du mysticisme de comptoir...) Si la première partie peut rebuter (c'est longuet), la deuxième, celle de la revengeance nous réveille un peu.

 

3/6


tossin1.gif

c'est beau comme un accident


#16 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 24321 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 21 September 2018 - 15:51 PM

Elle était bien la scène où Nic, en slip (sorry pas voulu), boit et gémit de douleur et s'assoit sur les toilettes. On sent que c'est un moment spécialement pensé pour s'ajouter à sa collection personnelle.

 

2 heures que ça dure, et on sent passer chaque seconde de ce film comme quelque chose qui n'était pas nécessaire au final.


1538739530-013731464545441177-2.jpg


#17 Georgie Boy

Georgie Boy

    Wookie

  • Members
  • 2075 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:En bas de l'échelle

Posté 30 September 2018 - 18:01 PM

J'ai adoré ! Gros trip psyché, bancal, hyper B, et même Z par moment mais fait de façon la plus sérieuse possible, sans cynisme. Cela apporte des sacrées ruptures de ton provoquant rictus. La première partie est sans faute, trippante, et je regrette juste un peu que la deuxième partie n'aille pas plus loin dans le délire... Bref, un genre de croisement Manson Family/Cénobites/Post-apo rital/Heroic Fantasy...

Sinon, je crois bien que je le préfère à "Beyond the Black Rainbow" et je lui colle cash un :

 

6/6 avec tous les défauts qu'il peut avoir...


ad2cdb8a2cb72a996414c364a9e6f059.gif


#18 naamlock

naamlock

    Wookie

  • Members
  • 3612 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 06 October 2018 - 18:01 PM

Est-ce qu'on peut faire plus trippant, plus graphique que ça ?

J'en doute, visuellement c'est du niveau d'un suspiria, we are the flesh, l'étrange couleur des larmes de ton corps, etc ... avec des effets visuels de superpositions de ouf.

Plus on avance dans le film, plus on plonge dans une sorte d'univers à la metal hurlant, la direction artistique est vraiment jouissive.

Cage est super bien dirigée (bien aidé par 3 ou 4 lignes de dialogues maxi dans le métrage)

C'est beau à en chialer par la bite et cracher la purée par les conduits occulaires.

Panos Cosmatos confirme tout son talent après le sublime 'Beyond the Black Rainbow'

On tient ici, le plus beau, le plus original, le plus trippy des revenge movies.

12/6

tumblr_nac7883Ck31sibkjjo1_250.gif


#19 o.o 86

o.o 86

    Ghoulies

  • Members
  • 166 Messages :

Posté 06 October 2018 - 19:39 PM

Entièrement d'accord avec toi naamlock 

Ceux qui tâcle le film de vulgaire film d'exploitation se trompe je pense le film ne serait-ce que dans son montage refuse justement d'être un film d'exploitation les fondus et sur-impressions sont d'une longueur planante comme on pouvait en voir dans les 60's là ou The Guest de Wingard est monté cut comme un shot d'exploitation.

Mandy est autre chose comme Beyond The Black Rainbow n'était pas un slaher giallo 



#20 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 26143 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 07 October 2018 - 15:32 PM

Mention spéciale aux tenues des bikers quand même.

Ils sont très réussis, dans cet esprit mi-humain mi-démons.

Une sorte de horde qui débarquerait des enfers, très en phase avec l'ambiance.

 

Le film était plutôt sympa, correspondant à ce qui était vendu.


181101093307121824.jpg





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)