Aller au contenu


Photo

My Life With The Thrill Kill Kult


  • Please log in to reply
2 réponses sur ce sujet

#1 exuma

exuma

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4794 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:fait le larron

Posté 06 September 2018 - 12:29 PM

90-og.jpg?w=500&h=500

 

Thrill Kill Kult est le nom donné par Frankie Nardiello à son groupe. Ce dernier était le technicien lumière de Ministry lors de leur tournée de 1986. Frankie écrit ses premières chansons avec Alain Jourgensen, le leader charismatique de Ministry (putain je savais pas qu'il s'appelait Alain en vrai  :cat2: ) et l’une de leurs chansons s’intitulait "Thrill Kill Kult". Il forme à cette occasion avec Alain Jourgensen à la guitare et Harry Rushakoff à la batterie le groupe Special Affect, un projet qui ne connaîtra pas de suite. Peu après, Nardiello et Marston Daley un ami originaire de Chicago travaillent sur la musique d’un film Hammerhead Housewife and the Thrill Kill Kult, un film qui n’a jamais trouvé de diffuseur. Bien qu'il ne soit pas sorti, Wax Trax! Records édite la bande originale du film sous la forme d’un maxi contenant trois titres.
Sous les pseudonymes ‘’Groovie Mann’’ (Nardiello) et ‘’Buzz McCoy’’ (Daley), ils officient dorénavant sous le nom My Life with the Thrill Kill Kult. Étant donné que leur premier 3 titres se vend bien, on leur propose de réaliser un album complet. Cet album, ce sera I See Good Spirits and I See Bad Spirits, sorti en 1988. Tous deux attirés par les radios libres et les dancefloors, ils développent un univers occulte tant dans leur musique que dans leurs prestations scéniques. Le groupe a continué à entretenir la controverse, en y incluant un album remix Nervous Xians, et gagnent encore en popularité avec l’album "Kooler Than Jesus" constitué de versions longues (12-inch single).

 
Ouais je connais pas le premier album, j'avais pas l'age de prendre des poppers.

 

201102091602562110156.png

Dog the bounty hunter meets Perdita Durango and a bunch of cool 90's dudes

 

Le second album de Thrill Kill Kult's, Confessions of a Knife, reste encore à ce jour une des meilleures ventes du label Wax Trax!, et influencent de nombreux groupes avec les titres "A Daisy Chain 4 Satan" et "Rivers of Blood, Years of Darkness".
De même que les maîtres du genre Ministry, KMFDM, et Front 242, Thrill Kill Kult a apporté sa contribution à la musique industrielle, et ajoute même sa pierre à l’édifice en faisant évoluer et en créant des sons qu’il est encore difficile d’identifier ou de classer. Ils élaborent une musique pour Club avec des sons lourds associés à des sons disco et funk, amplifiés à des niveaux inaudibles. Thrill Kill Kult reflète un mouvement où la musique s'avère menaçante et agressive, et élabore une musique composée de riffs acérés et de constructions proches de ce que font les groupes de heavy metal. Une de leurs particularités tient dans le choix des mots et des samples réalisés par b-Movie ou empruntés à toute autre source.

 
Ouais ça devient bien, y'a Devil Bunnies

 

 

t40368930_s400.jpg

Satan l'habite...
 

Les éléments occultes développés jusqu'alors par le groupe ont évolué ces dernières années et le groupe s’est davantage engagé sur la voie de sons disco « louches ».

 
Ça tu l'as dit bouffi!
 

 

12in_TKK_sex-cover.jpg
 

Leur album de 1991 Sexplosion! tend vers le psychédélisme, les rythmes house et vers ce qui sera la base de leur musique à venir les sons lounge. Les derniers albums se sont étendus sur ces sons et ont aussi exploré de nouvelles directions, tel qu’en 1995 avec la sortie chez Interscope de Hit & Run Holiday, avec lequel ils combinent la signature électronique de the Kult’s avec le psychédélisme, le surf rock/go go et des réminiscences du garage rock des années 1960 mais encore des sons de l’actualité d'alors tels ceux de The B-52's.

 
 
En résumé My life with the thrill kill kult c'est du Suicide d’hétéro qui ne sont pas dupes, une boite à rythme, un synthé et c'est parti pour cartographier un territoire mental allant des bas-fonds d'Hollywood à Chicago en passant par des rituels sexuels dans des loges avec des hommes cul-nus en cols roulés obéissant aux prêches de femmes-serpents.
 

 

2acc7f3119a14e9abf1012cb02d07041.png


Participations à des bandes originales de films:

  •     Dans le film Cool World figurent les chansons "Sex on Wheelz" et "Her Sassy Kiss" (1992). Dans ce film, on trouve aussi trois autres titres de Thrill Kill Kult: "The Devil Does Drugs", "Sedusa", et "Holli's Groove". Les deux derniers titres étaient non édités jusque récemment. "Holli's Groove" a été renommé "Strippers Only" et figure sur l’album Dirty Little Secrets. "Sedusa" a été renommé "The Smash-Up" et figure en tant que bonus sur la dernière compilation du groupe.
  •     Dans The Crow, figure une chanson exclusive "After the Flesh" (1994), qui est une version retravaillée du titre antérieur "Nervous Xians". Le groupe fait une brève apparition live dans le film.
  •     Dans La Famille Pierrafeu (1994) figure une version différente de "Hit & Run Holiday". Un CD un titre a été édité à cette occasion.
  •     Dans Showgirls (1995) on retrouve les versions originales de "Wasted Time" et "Someone New". Le titre "The Devil Does Drugs" figure aussi dans le film, mais pas dans la musique originale du film. Un autre titre intitulé "Seduction 23" a été composé pour ce film mais le titre "Wasted Time" lui a finalement été préféré.
  •     Dans BASEketball on retrouve les titres "Golden Strip", "Glamour Is a Rocky Road", et "Hot Blood Risin'", mais ils ne figurent pas sur la bande originale du film.
  •     Dans Beavis et Butt-Head (Beavis and Butt-head), les personnages regardent à la télé le clip de la chanson "Blue Buddah".
  •     Dans The Suicide Girls DVD The First Tour, on retrouve le titre "Hour Of Zero".
  •     Dans l’épisode 52, saison 3 "Oedipus Hex" de CSI NY - lors d’une invitation commune avec Suicide Girls, on retrouve "Hour Of Zero (Don't Mess With the Illinoize Remix)"

Et dans The doom generation ou Nowhere de Greg Araki, c'est la que je les ai découvert, ou alors un des persos portait leur t-shirt, et ouais avant internet on était à l'affut, tout pouvait justifier la hype d'un groupe.


 Ton rap sent la fouf le nôtre sent la chnouf, parole de ouf tout droit sorti du gnouf
va dire à ton Fifi Alvarez de poser camera par terre ou sinon wallah wallah on le baise

#2 Thanat'

Thanat'

    Croque-mort

  • Members
  • 2775 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lyon

Posté 09 September 2018 - 09:33 AM

J'ai cherché des albums pendant des années après le visionnage et l'achat de la BO de the Crow, un poil déçu après avoir récupéré confession of a Knife, y'avait pas cette patate du titre After the Flesh (du coup j'ai jamais creusé plus)... Y'a un album qui de rapprocherai de ça niveau énergie?


tumblr_o1t2aqxVZP1saaip8o3_r1_250.gif


#3 exuma

exuma

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4794 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:fait le larron

Posté 14 September 2018 - 15:00 PM

Le best-of The Be(a)st of TKK est pas mal pour enchainer les bons titres, les morceaux péchus sont distillés sur un peu tous les albums. Y'a une compil de singles de 2004 faudrait comparer les tracklists.


 Ton rap sent la fouf le nôtre sent la chnouf, parole de ouf tout droit sorti du gnouf
va dire à ton Fifi Alvarez de poser camera par terre ou sinon wallah wallah on le baise




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)