Aller au contenu


Photo

Les Heures Sombres - Joe Wright (2017)


  • Please log in to reply
8 réponses sur ce sujet

#1 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4880 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 20 January 2018 - 23:52 PM

darkest-hour-review.jpg

 

 

Mai 1940. Winston Churchill profite de la disgrâce de Neville Chamberlain pour s’asseoir dans le fauteuil de premier ministre de Grande Bretagne. Un rêve pour l’homme public qui se concrétise au pire des moments, puisque le continent est sur le point d’être entièrement conquis par l’avancée du IIIème Reich. Alors que les troupes anglaises à Calais et Dunkerque sont cernées et la Manche livrée aux allemands, Churchill doit faire face à ses nouvelles fonctions et à l’hostilité de son propre parti. Le vicomte Halifax, proche du roi George, compte bien le coincer en mettant en avant son absence de compromis alors que des négociations pourraient être engagées avec le Reich, avec l’Italie comme arbitre.

 

Comme Churchill l’an dernier, les heures sombres de Joe Wright n’est pas un biopic. Il se focalise sur un épisode particulier du mandat de Winston Churchill, en l’occurrence le début, alors que le film de 2017 se déroulait pendant l’opération Overlord en 1944. Il s’agit donc d’évoquer un tournant majeur dans notre Histoire puisque le monde serait sûrement différent si Churchill n'avait pas choisi de dire fuck aux schleus. Cette décision de partir en guerre contre Hitler alors que tout indiquait que la solution la plus raisonnable était une paix sous conditions (celle de Pétain donc) est le pivot du film. Il y’a donc de quoi faire un film plutôt correct entre les mains d’un réalisateur un tant soit peu académique. Mais nous sommes en présence de Joe Wright, le type qui a été capable de rendre passionnant du Jane Austen ou du Tolstoï (ce qui n’était pas gagné pour moi), mais aussi de provoquer un ennui poli sur quelque chose de plus débridé (Peter Pan). Les heures sombres possède le même dynamisme que ces prédécesseurs classiques, qui parvient à nous happer en seulement quelques minutes dans une histoire maintes fois racontée. Le recours à la secrétaire, déjà vu dans la chute d’Olivier Hirschbiegel ou dans le Edgar de Clint Eastwood, offre un passage de témoin quasiment indolore dès le premier quart du film pour que Winston devienne le véritable protagoniste du choix qu’il va effectuer. Certes, il y’a l’inévitable entourage du grand Homme et les intrigues des rivaux, mais ils ne sont qu’une manière de pousser le protagoniste dans ses retranchements et de marquer son opposition avec le monde dans lequel il évolue.

 

Derrière l’orateur impitoyable, les heures sombres dévoile l’homme isolé et affaibli, souffrant de sa trop grande impulsivité dans une arène politique polissée. Le scénario, plus fin qu’il n’en a l’air, parvient à jouer de cette imprévisibilité en dévoilant peu à peu l’atout qu’elle représente dans le conflit qui se joue. La première entrevue entre le roi George VI (qui ressemblait plus à Ben Mendelsohn que Colin Firth) et Churchill est une belle note d'intention, dépeignant en un simple échange la gêne du premier ministre face au protocole le plus solennel et la peur que le roi avouera par la suite, incapable de prédire quel sera le prochain geste de Churchill. Les sentiments, handicap politique majeur, deviennent en ce moment complètement dingue de l'Histoire, un meilleur enseignement que la raison. La dernière partie du film, en ligne direct avec un Churchill écartelé de tous côtés est un pur bonheur. Gary Oldman relève le défi la tête haute et nous embarque dans un climax dramatique euphorisant jusque la dernière image.

 

5/6


Les chroniques du TARDIS , abordez Doctor Who du bon pied !


#2 morfale

morfale

    JarJar

  • Members
  • 32 Messages :

Posté 22 January 2018 - 06:52 AM

Je suis entièrement d'accord avec la critique publiée par Simidor. Je compléterais en ajoutant que le film ne repose pas uniquement sur la performance hallucinante de Gary Oldman : la réussite vient également du fait que le film bénéficie d'une facture technique très soignée.

 

Joe Wright fait par exemple preuve d'une incroyable maitrise de ses plans (la scène du coup de fil à Franklin Roosevelt est visuellement étouffante) et de son jeu de lumière (les antagonismes du film magnifiquement valorisés grâce au clair-obscur).



#3 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 3376 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 07 February 2018 - 20:59 PM

Convaincu par la forme mais moins par le fond.
Joe Wright est impressionnant de maîtrise dans sa mise en scène, et l'angle qu'il a choisi est lui aussi intéressant : loin d'un biopic académique, Wright opte pour une approche très dymanique et souvent pleine d'humour, décrivant un Churchill très humain.

Mais le revers de la medaille, c'est que j'ai parfois eu l'impression que cette approche perdait un peu de vue le propos du film et que tout ça me paraissait parfois un peu léger au regard des événements dramatiques qui se déroulent ; j'ai aussi trouvé ça un peu simpliste, ca manque un poil de complexité niveau politique. Mais Gary Oldman propose une excellente performance d'acteur dans le rôle.

C'est marrant de voir ce film quelques temps après Dunkerke, tant il en est le négatif : là où le Nolan s'intéressait à l'action sur le terrain, ce biopic se concentre sur les decisions politiques.

Je me suis pas ennuyé devant (bien que j'ai trouvé ça un poil trop long) mais je n'en garderais pas beaucoup de souvenirs.

3,5/6

712690wald3.gif


#4 Georgie Boy

Georgie Boy

    Gremlins

  • Members
  • 1782 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:En bas de l'échelle

Posté 08 February 2018 - 08:43 AM

Les Heures Sombres (Darkest Hour) :

 

Bon complément à Dunkerque, ce film est maitrisé mais il s'en dégage un côté assez classique dans sa construction (ce n'est pas du tout dérangeant, ni même un aspect négatif), et par moment un côté trop "théâtrale" (la scène du métro par exemple, et là par contre ça fait tiquer).

 

A l'inverse, ce qui s’éloigne du traitement "classique" et qui ajoute une valeur au film, ce sont les touches d'humour apportées au récit (même si je trouve que c'est un peu nous forcer la main pour nous rendre  le personnage "sympathique"), et les quelques plans aériens de bombardements. Notamment celui qui permet d'humaniser les soldats sacrifiés, qui à ce moment là ne deviennent plus seulement qu'un nombre, qu'un chiffre, mais un visage. Ouais beaucoup aimé cette scène, qui en très peu de minutes (secondes ?) réussi à faire passer quelque chose de très fort.

 

Sinon rien à redire sur Gary Oldman, qui en plus est méconnaissable :HMr2Umk:

Alors pour la petite anecdote, je ne savais pas du tout qu'il jouait dans le film (oui je vis dans une grotte), et je ne l'avais pas du tout reconnu. J'ai juste halluciné à la fin, lors du générique, lorsque j'ai vu son nom. Et encore, je me suis demandé si je n'avais pas mal lu, enfin je me suis dit que c'était peut-être en tant que producteur... Et donc j'ai été vérifié sur le net pour être sûr.

Voilà, magnifique histoire hein :hihi:  

 

4/6


ad2cdb8a2cb72a996414c364a9e6f059.gif


#5 Ricardo Anton

Ricardo Anton

    Gremlins

  • Members
  • 1197 Messages :
  • Location:Bruxelles

Posté 21 February 2018 - 18:52 PM

Je ne sais pas si la scène du métro s'est vraiment déroulée comme ça, mais ça avait l'air d'un homme qui n'avait pas son pareil pour prendre le pouls de la population et l'utiliser pour appuyer son discours au parlement. 

 

J'ai trouvé les scènes de réunion très réussies, que ce soit grâce à l'interprétation des acteurs ou au choix des angles de vue utilisés pour la réalisation.  C'est très bon.



#6 Paullux

Paullux

    J'adore les suppos

  • Members
  • 8506 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 31 March 2018 - 14:23 PM

Sur la scène du métro, lire Joe Wright himself

 

 

the Underground scene for instance, which is a fictionalization of an "emotional truth," as you put it. Churchill was known to go AWOL at times, no one could find him. They didn't know where he went.

 

Ce qui est intéressant, c'est que ces gros morceaux ajoutés (+ entrevue avec George VI) servent à créer un bloc mythique Church/roi/peuple contre le reste des puissants.

 

J'ai vu le film deux fois, dont une deuxième fois en y emmenant des lycéens (qui ont beaucoup aimé) et je n'ai pas boudé mon plaisir ; visuellement c'est de très bonne facture, tous les acteurs sont au top (Mendelsohn, qu'on veut toujours voir plus) et ça dit beaucoup de choses sur la figure du héros, sur la parole comme pouvoir (il peut pas la fermer et sa plus grande victoire sera justement de ne pas dire ce que beaucoup attendaient de lui).

 

Et c'est effectivement à voir avec Dunkirk, deux visions complètement différentes de l'opération Dynamo (sans oublier Atonement non plus sur le sujet).

 

 

(Pour l'anecdote, quelques élèves ont été gênés par la non-ressemblance de Oldman avec Winston, surtout lorsqu'ils comparaient avec John Lithgow, même si la période n'est pas la même).


Image IPB

#7 ElZecchio

ElZecchio

    Wookie

  • Sous surveillance
  • 3918 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 01 April 2018 - 15:32 PM

Film très sympathique, perso je retiens surtout le plan final, tellement iconique qu'on se croirait devant un film de super-héros.

 

(ça aurait du s'appeler Churchill Begins ou un truc comme ça ^^)


Vous avez trahi Shiva.


#8 grifter

grifter

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 10200 Messages :
  • Location:Au Skywalker Ranch entrain de torturer Lucas en lui montrant la Trilogie originale sans fx 3D et en 16/9!

Posté 01 April 2018 - 21:43 PM

Film très sympathique, perso je retiens surtout le plan final, tellement iconique qu'on se croirait devant un film de super-héros.
 
(ça aurait du s'appeler Churchill Begins ou un truc comme ça ^^)


Tu savais pas que c’était un prequel à Dunkerque qui fait partie du WWII Cinematic Universe?
Image IPB

#9 ElZecchio

ElZecchio

    Wookie

  • Sous surveillance
  • 3918 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 01 April 2018 - 21:57 PM

Arf :mrgreen:


Vous avez trahi Shiva.





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)