Aller au contenu


Photo

Super Dark Times - Kevin Phillips (2017)


  • Please log in to reply
3 réponses sur ce sujet

Sondage : Super Dark Times - Kevin Phillips (2017) (4 membre(s) ont votés)

Votre note

  1. 0/6 (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  2. 1/6 (1 votes [25.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 25.00%

  3. 2/6 (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  4. 3/6 (1 votes [25.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 25.00%

  5. 4/6 (1 votes [25.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 25.00%

  6. 5/6 (1 votes [25.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 25.00%

  7. 6/6 (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 19382 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 03 January 2018 - 09:55 AM

591201MV5BMjA4NzU2ODA5OF5BMl5BanBnXkFtZT

Super Dark Times

Réalisateur : Kevin Phillips
Scénario : Ben Collins, Luke Piotrowski
Cast : Owen Campbell, Charlie Tahan, Elizabeth Cappuccino, Max Talisman, Sawyer Barth, Amy Hargreaves...
Pays : Etats-Unis
Sortie France : Disponible sur Netflix (1er janvier 2018)
Sortie US : 29 septembre 2017



Dans les années 1990, au cœur d’une banlieue tranquille où coexistent le chant des oiseaux et le son de la scène grunge de Seattle en éclosion, les meilleurs amis Josh (Charlie Tahan) et Zach (Owen Campbell) s’offrent du soutien l’un l’autre alors qu’ils s’efforcent de surmonter les défis sociaux que présente l’école secondaire. Un jour, un terrible accident déchire leur existence et les force à garder un sinistre secret qui affecte chacun de façons différentes. Alors qu’ils tentent de reprendre leur routine normale, ils commencent à changer considérablement, au-delà de l’évolution de leurs personnalités propre à leur âge. Soudainement, leur jeunesse s’enfonce dans une noirceur cauchemardesque.

Source


625578334860.jpg


Image IPB

#2 Georgie Boy

Georgie Boy

    Gremlins

  • Members
  • 1574 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:En bas de l'échelle

Posté 04 January 2018 - 08:16 AM

Super Dark Time : 

 

Un film parfois (souvent ?) maladroit, à l'image de l'adolescence, qui dégage un côté (légèrement ?) charnel plutôt réussi, aussi bien à travers l'image que le son. Une beauté mélancolique dans la réalisation, les cadres. Certains plans sont juste magnifiques.

Il y a également une touche horrifique réussi, notamment par l’intermédiaire des scènes de rêves. D'ailleurs le film joue avec l'aspect rêve, fantasme et réalité. Il retranscrit bien ce passage flottant entre l'enfance finie et "l'âge adulte".

Alors comme dit plus haut, Super Dark Time, est maladroit, rempli de défauts, quelques fois pas très subtil, mais en fin de compte il est raccord avec son sujet. 

Et pour un 1er film (si je ne me trompe pas), le réalisateur s'en sort vachement bien. C'est prometteur pour la suite.

 

4.5/6  qui se transforme en 4 pour le sondage :-(


tumblr_o7odnl5H2N1rfd7lko1_500.gif


#3 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2945 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 23 January 2018 - 08:39 AM

Ça commence comme un sous Mean Creek avec des ados moches, qui finissent par s'embrouiller pour rien et un accident bête mais tragique arrive.
Si cette première partie dispose d'une photographie plutôt jolie et d'une réal assez solide, elle peine à gérer convenablement la scène de l'accident : là où Mean Creek (qu'il faut absolument voir si vous ne l'avez jamais vu) prenait son temps pour bien marquer la rupture et la prise de conscienxe des personnages, ici c'est rushé et on a l'impression que les 2 amis se débarrassent du corps un peu trop rapidement et facilement, pour passer à autre chose.
Le film essaie aussi d'explorer les consequences de cet acte mais peine là encore à proposer quelque chose de tangible et ne fais que survoler son sujet, s'égarant dans des scènes d'hallucinations certe maîtrisées techniquement mais inutiles pour ce qui est du scénario, ne réussissant jamais à proposer une analyse psychologique un tant soit peu poussée.
L'unique point de vue d'un seul ses garçons n'aide pas non plus, et les zones d'ombres du scénar n'aident pas plus. Rien ne justifie que l'intrigue se déroule dans les année 80 : je me suis demandé si c'était pour faire de la nostalgie à la Stranger Things ou si c'était pas pur fainéantise (histoire de ne pas avoir gérer les portables ou les reseaux sociaux).


Mais malgré ces défauts, cette 1ère partie reste assez agréable à regarder, en grande partie pour ses qualités techniques.

Et puis au bout d'une heure, c'est le drame. Le film n'a plus rien à raconter ou alors ne sait pas comment le faire et opére un virage à 180° : on passe donc du drame psychologique à un (mauvais) thriller, qui accumule les idées à la con et frôle souvent le ridicule. Plus on va avancer et plus le film va s'enfoncer dans le n'importe quoi (il faut voir l'affrontement final à mourir de rire).

1/6

712690wald3.gif


#4 Georgie Boy

Georgie Boy

    Gremlins

  • Members
  • 1574 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:En bas de l'échelle

Posté 23 January 2018 - 10:11 AM

 Rien ne justifie que l'intrigue se déroule dans les année 80...

 

:nonono:  Années 90.

 

:tongue:


tumblr_o7odnl5H2N1rfd7lko1_500.gif





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)