Aller au contenu


Photo

Le Territoire des Loups - Joe Carnahan (2012)


  • Please log in to reply
423 réponses sur ce sujet

#101 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 18903 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 24 January 2012 - 20:47 PM

:D

Pour me rattraper, l'affiche française.

Image IPB

Source: imp
Image IPB

#102 Larry Underwood

Larry Underwood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 24 January 2012 - 21:12 PM

Y a de la tagline de compét pour un Nanarland spécial là.

P2R04Z.png


#103 CineHeroes

CineHeroes

    Critters

  • Members
  • 362 Messages :

Posté 07 February 2012 - 21:37 PM

Si vous souhaitez une critique du film

http://www.cineheroe...e-carnahan-2012

#104 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 18903 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 14 February 2012 - 12:36 PM

La critique de scifi-universe
Image IPB

#105 Khameir

Khameir

    Critters

  • Members
  • 460 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Belfast

Posté 22 February 2012 - 09:41 AM

vu hier soir et adoré. Le film tient exactement le cahier des charges qu'on a en tête depuis les premières images du projet: un film dur, sec, un survival pur-jus assez intense (j'avoue que j'ai un peu flippé à certains moments) et une belle histoire d'hommes. Il y a en plus un supplément d'âme, aussi, dans l'attachement à chaque personnage, tous croqués en quelques plans et en quelques phrases (même si certains ont trouvé certains dialogues au coin du feu un chouïa longs) et bien campés. La partie technique est elle aussi de haut niveau, notamment avec une photo naturaliste qui n'oublie jamais d'être élégante et des plans fourmillant de détails loin d'être anodins. Mon seul petit reproche irait au mixage sonore qui a tendance à en faire des tonnes lorsque les loups grognent (même si cela peut se justifier par l'idée que l'ouï des personnages est malmenée par leur trouille).

Reste le dernier gros point fort du film: Liam Neeson. Assurément, le film marque un virage personnel pour lui. Il y est non seulement extraordinaire, particulièrement bien filmé (carnahan promène sa caméra sur son visage marqué avec beaucoup de gourmandise, chaque ride racontant une histoire), et il semble qu'il ait opéré une fusion avec son personnage. Sans entrer dans les tristes détails de sa récente vie personnelle, il est clairement impliqué dans l'histoire de cet homme qui cherche à tout prix à retrouver la chaleur du foyer familial. Alors, il met beaucoup de lui dans ce rôle. Détail significatif, il arrête de lénifier sa voix et retrouve son si caractéristique accent nord-irlandais (il a aussi déclaré que depuis, il ne chercherait plus à le masquer, dans aucun de ses rôles). Bref il est formidable dans le film.

Mon Carnahan préféré, un très beau film d'aventure à mi-chemin entre Jaws et Délivrance, conclut magistralement.

#106 dmonteil

dmonteil

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4785 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la ville à la 3D imposée...

Posté 22 February 2012 - 09:56 AM

Profitant d'un p'tit séjour en Angleterre, j'ai pu voir le nouveau Carnahan.
Et je plussoie méchamment le monsieur ci-dessus.

Joe Carnahan, c’est le réal des années 2000 que je préfère (avec Joe Wright pas loin quand même).

Narc, Smokin Aces, The A-Team, Ticker (son court pour la série BMW) sont des morceaux de cinoche qui me passionnent, me transportent, m’émeuvent, me font jubiler.
J’aime son style, j’aime sa gouaille (il suffit de le voir acteur dans son 1er essai totalement imparfait dans son approche Tarantinesque, Blood, Guts, Bullets & Octane, mais qui révèle déjà une personnalité plus grande que nature), et j’aime la direction qu’il choisi pour ses projets (le supra casse gueule The A-Team, finalement le blockbuster le plus fun de ses dernières années).

Et donc The Grey.

Depuis le début je le sentais bien, et pourtant je savais pas trop comment cerner le projet. Du moins, à la base on parle d’un survival hommes vs. loups. Rien que ça de toute façon ça me faisait bander. Mais avec Carnahan aux manettes, je me doutais qu’il y aurait more than meets the eyes.

Banco.

Ceux qui attendent un survival pur risquent d’être un poil déçu.
Pas de doute hein, c’en est un, et un violent, cash, direct, VISCERAL (pour une fois le terme est réellement approprié), et Carnahan filme les loups comme des terreurs nocturnes, ne les montrant finalement que rarement (les yeux, la vapeur causée par leur souffle, les grognements), et quand ils surgissent, c’est brutal, ça fait mal, et ça fait peur.
Bref, tout l’aspect Man vs. Wild est là et est prodigieux.

Mais on est SURTOUT devant un film d’hommes, comme peuvent l’être The Thing ou Sorcerer (ouais, j’ai pas peur, je balance LES références). *Là je met en spoile, même si c'en est pas vraiment un, mais bon, mieux vaut prévenir
Spoiler


Comme Narc, comme The A-Team dans une moindre mesure, et surtout comme Smokin’ Aces, The Grey est un film couillu qui a un cœur gros comme ça. Qui n’a pas peur de se poser pour laisser vivre ses personnages, les laisser profiter de moments de beauté. Le métrage recèle de scènes profondément émouvante sans JAMAIS en faire trop (un cadre qui s’élargit, un gros plan qui prend un tout autre sens, un panoramique, la simple contemplation d’un paysage).

Carnahan a réalisé une œuvre profondément humaine sur un canevas de série B, aidé en cela, il est vrai, par l’interprétation totalement habitée d’un Liam Neeson qui trouve là ni plus ni moins que son meilleur rôle. Il paraît d’ailleurs évident que le drame personnel qu’a connu l’acteur il y a quelques temps (la perte de sa femme) donne un poids supplémentaire à l’intensité de son jeu, lui confiant un aspect cathartique totalement cohérent avec le thème du film.

Ca peut sonner cliché, mais quand est arrivé le générique de fin, j’avais la sensation d’être essoré physiquement et psychologiquement. Peut-être que j’overreact, vu comme je l’attendais, et que j’ai pas le recul nécessaire, mais là, à chaud, j’ai l’impression d’avoir vu un des plus grands films américains de ces 15 dernières années.

Joe, j’te kiffe putain.

signature.png


#107 tsointsoin

tsointsoin

    Wookie

  • Members
  • 3525 Messages :
  • Location:Paris

Posté 22 February 2012 - 10:59 AM

Ayant vu la BA au cinoche, je m'étais dit que wolverine devait ressembler... Se doit de ressembler à ce que je voyais sur l'écran.

Sinon vous m'avez donné envie de le voir (faut bien que je me lave les yeux après avoir vu Ghost Rider 2).

tumblr_nxbmwfnwYF1qgu2vjo6_1280.gif


#108 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9973 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 22 February 2012 - 11:22 AM

Des critiques qui donnent envie, vivement.

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#109 heatmann

heatmann

    Leprechaun

  • Members
  • 561 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:UK

Posté 22 February 2012 - 11:26 AM

ca tue !Je m’attendais a aller voir un bon film , et bien , ce fut un très très très bon film , mais un indispensable du genre , un futur fleuron même . Carnahan is back âpres une commande de merde et fait au survival exactement ce qu’il avait fait au polar urbain , et livre un film couillue , radical , viscérale , une véritable expérience que j’ai hate de revivre .
l’intro du film est assez étonnante , épurer , intimiste , une camera a l’epaule au plus proche des perso exactement dans la même veine que l’intro de Narc . la voix off du perso de neeson est introspective a souhait .. une succession de scène qui paraissent décousue mais dont la force évocatrice pictural capte déjà toute notre attention . on sent qu’on aura a faire a un film plus profond que sont pitch de man versus wolf .

le crash de l’avion est d’or et déjà une des scène les plus mémorable de l’annee ( enfaite des scènes mémorable y en a plein dans the grey ! ) , évidement c’est anti-hollywoodien au possible , c’est pas gratuitement spectaculaire, loin des film catastrophe . une scène suffocante , stressante et d’un pur point de vue de la mise en scène c’est grand . les transition de camera sont bluffant , toujour a un niveau personnel et au cœur de l’intensiter . le mixage sonore donne des frison , sérieux on s’accroche a nos fauteuil dans la salle ! d’ailleur toute l’ambiance sonore du film est démente , evidement les grognement et hurlement de loup sont édifiant , mais aussi tout les effet de vent , de neige , le score discret mais qui met bien dans l’ambiance , bref tout les sens sont en éveil quand on mate the grey , j’adore vraiment ces film qui arrive a nous impliquer vraiment au même niveau que ce que subissent les persos .

une fois dans la nature , le groupe s’organise , dans le chaos , dans l’urgence, rapidement les personnalités sont repérer et même si c’est pas un film qui prime sur ces perso et leur background ou psychologie , on note tout de même souvent lors de scène plus calme , des échanges verbeaux et des changement dans leur attitude . le destin de chacun , face a la mort notamment offre une ecriture serieuse , aboutie et facilement identifiable pour le spectateur , toute les facette humaine sont présente ( et d’ailleur meme si on se souvient pas trop d’eux , il faut quand même noter que dermot mulroney est pour le coup tres bon !! ) Pis il y a pas mal de métaphore , au dela de l’aspect survival primaire magistralement traiter , y a aussi pas mal interprétation possible, ca pousse a reflechir a ce que l’ont vois . c’est assez depressif , les demon qui hante neeson et le coter tragique et fataliste sont aussi bien amener qu’un roti de loup qui arrivera a faire lâcher quelque rire et un bref moment de solidatirer , de communion de mec .

les loups on un coter presque surnaturel , mystique .. ils sont énorme en taille , agressif a outrance, presque doter de pouvoir , il lâche jamais l 'affaire, leur hurlement digne d une armer entière de lycan . des yeux écarlate , bref ca souligne un peu l’interprétation du purgatoire , de la parabole du conte sans pour autant que cela entache tout le réalisme ambiant , au contraire , paradoxalement , ca se mélange très bien et en vient a accepter rapidement qu il s agit d une espèce de loup quasi préhistorique .
Par le biais du perso de neeson il y a meme un leger pti coter onirique totalement inesperer qui apparaît , c’est jamais lourd ou gratuit , au contraire ca apporte encore plus d’interet a sont perso qui est vraiment classe et tragique un message et un ton qui se font autant existentialiste que purement pragmatique dans les conséquence du temp , de l’environement sur la difficultés rencontrer par les organisme humain ect …, ici il ne faut pas juste combattre le froid glacial et le blizzard mais aussi le cérébrale qui derive et s’evade devant l’adversites et surtout , surtout , la peur .

The grey est un film qui joue beaucoup sur l’effet de terreur . la meute de loup se presente vite au groupe de survivants . carnahan joue un peu la carte jaws, on entend souvent la meute , c’est oppressant pour le groupe d’homme , les loups foutent la pression . leur attaque semble calculer et strategique , mais c’est un pas un deluge de gore et on les veras jamais trop clairement a l’ecran , meme si ils sont quasiement present a chaque moment , belle prouesse .
Bon le coup de la traverser du ravin est un poil too much , la seul peripeties moyenement credible , par contre ca permet de livrer une scene de chute dans les arbre tout bonnement fracassante .
La mise en scene de carnahan est sacrement en phase avec le script betoner . la menace des predateur est palpable avec des moment de flottement , les attaque sont seche et pas tape a l’œil , on resent la panique du moment et du coup c’est shaky mais immersif , le reste est fait d’un montage super fluide , de grand plan accentuen l’immensiter du calvaire a traverser .

Liam neeson is sooooooooo badass , putain la classe qu’il a . bon ca tombe bien lui c’est l’expert des loups , de la chasse , et il livre une performance genial , enorme charisme , il se permet meme quelque punchline et se dessine en leader naturel de la meute d’humain . a un moment meme , quand l’espoire le quitte definitivement , il regarde la ciel et s’adresse a dieu et lui balance : you motherfocker !
un survival donc aussi bien intelligent avec des personnage qui ont un epaisseur relative , enfin surtout neeson , c est sont film , celui de sont perso , un leader alpha avec une meute de suivant face a sont double animal , des psychologique tres interressante , autant que un coter « survie » vraiment 1er degree , terre a terre , follement visceral au possible , du debut a la fin , ou chaque plan , chaque image semble vivante , la face a face ultime de l’homme face a la nature ( et la fin tue ! ) . finalement peut etre bien l’un des tout meilleur que j’ai jamais vue .
the grey m’as procurer le meme feeling au niveau kiff et puissance que the way back ou apocalypto et d’ailleur je le met au meme niveau , un film qui prend au tripes , intense … gros coup de cœur

5/6

Image IPBImage IPB


#110 Celluloïd

Celluloïd

    En carton

  • Members
  • 8871 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Youstone, Teczaz

Posté 22 February 2012 - 11:37 AM

Ptain vous commencez à me donner envie là.
Ça fait longtemps que j'ai pas pris mon panard devant un vrai survival.

Image IPB


#111 Nakadai

Nakadai

    Wookie

  • Members
  • 3243 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 22 February 2012 - 12:11 PM

ceux qui aiment le vrai cinoche de mec, de la péloche avec du cœur et des couilles, avec un engagement physique comme on en avait pas ressenti depuis longtemps… p*t*in les gars (et les filles aussi, j'en suis sûr) comme vous allez prendre votre pied !!!

je l'ai vu en full vo hier dans des conditions optimales, je n'ai malheureusement pas trop le temps de développer, mais en quelques mots voilà mon premier 6/6 de l'année, le meilleur film de Carnahan haut la main, du vrai cinéma incarné (je ne dis pas viscéral pour éviter les répétitions, mais bordel le cœur y est !), il n'y a rien à jeter, c'est un futur (grand) classique :closedeyes:

Carnahan rules !

(et tout comme dmonteil, j'ai souvent pensé à Sorcerer, alors que bon, au premier abord rien à voir, mais en fait si… -cf. la 1ère ligne de ce post ;)-)

"I'm not bad. I'm just drawn that way..."


#112 Mccoy

Mccoy

    Mccouille

  • Members
  • 13986 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 22 February 2012 - 12:28 PM

Petite question en passant : les attaques des loups sont pas filmées en gros plans shaky camé koncomprendsrien?
Merci d'avance

pain-gain-dwayne-johnson-mark-wahlberg-a

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "


#113 heatmann

heatmann

    Leprechaun

  • Members
  • 561 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:UK

Posté 22 February 2012 - 12:30 PM

si un peu , pou retranscrire le fait que se soit soudain et que les homme paniquent , c'est tout zolie pour les besoin d un film leches prout prout . le reste des grand plan large sont la pour ca . c'est immesif et adapter a chaque situation

Image IPBImage IPB


#114 dmonteil

dmonteil

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4785 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la ville à la 3D imposée...

Posté 22 February 2012 - 13:14 PM

je l'ai vu en full vo hier dans des conditions optimales, je n'ai malheureusement pas trop le temps de développer, mais en quelques mots voilà mon premier 6/6 de l'année, le meilleur film de Carnahan haut la main, du vrai cinéma incarné (je ne dis pas viscéral pour éviter les répétitions, mais bordel le cœur y est !), il n'y a rien à jeter, c'est un futur (grand) classique :closedeyes:

Carnahan rules !

(et tout comme dmonteil, j'ai souvent pensé à Sorcerer, alors que bon, au premier abord rien à voir, mais en fait si… -cf. la 1ère ligne de ce post ;)-)

Mais Fuck Yeah !
FUCK YEAH!

Sérieux, depuis que je l'ai vu, je ne fais qu'y penser. Et j'ai vraiment la sensation d'avoir vu l'un des plus grands films ricains de ses 15-20 dernières années, que ce soit dans son approche, ses thèmes, son ambiance, sa mise en scène, son développement narratif. On est dans une forme d'épure narrative (une poignée d'homme tentent de survivre) digne du ciné d'aventure des années 40-50, illustrée par une mise en scène proche du style des 70s.
Et tout ça avec une amour pour les personnages qui t'atomise le coeur.

C'est facile de dire ça maintenant, sachant qu'on est qu'en début d'année, mais je pense avoir d'ores et déjà mon n°1 de l'année.

Petite question en passant : les attaques des loups sont pas filmées en gros plans shaky camé koncomprendsrien?
Merci d'avance

Etant donné que les attaques des loups sont soudaines, brutales et extrêmement rapides, t'attend pas à un fight homme vs. loup digne du fight Vin Diesel vs. The Rock hein.
On est vraiment dans la crédibilité, même si les loups agissent pas de façon totalement réaliste (un peu comme le requin de Jaws en fait). C'est pour ça que je disais que certaines personnes pouvaient sortir de la séance déçues, en fonction de leurs attentes.
Mais la représentation des loups, leur présence simple, et d'une efficacité redoutable. Le danger est palpable.

TUERIE les enfants.

signature.png


#115 Nakadai

Nakadai

    Wookie

  • Members
  • 3243 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 22 February 2012 - 14:41 PM

(…)

C'est facile de dire ça maintenant, sachant qu'on est qu'en début d'année, mais je pense avoir d'ores et déjà mon n°1 de l'année.

tout pareil :closedeyes:

TUERIE les enfants.

amen :closedeyes:


Petite question en passant : les attaques des loups sont pas filmées en gros plans shaky camé koncomprendsrien?

si si, sauf que c'est en gros plan shaky camé koncomprendstout ;)

et ici, le procédé prends tout son sens (Carnahan n'est pas Greengrass, heureusmeent…), ça ne te choquera pas je pense, qui plus est, les effets de KNB suivent bien, les résultats des attaques sont très probant et filmés avec un certain refus de voyeurisme, redoublant du coup leur efficacité.

sinon, en grand consommateur de docus animalier, ben une fois happé dans le film, le coté réaliste ou non des loups j'en avais plus rien à cirer :sweat:

"I'm not bad. I'm just drawn that way..."


#116 dmonteil

dmonteil

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4785 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la ville à la 3D imposée...

Posté 22 February 2012 - 15:12 PM

et ici, le procédé prends tout son sens (Carnahan n'est pas Greengrass, heureusmeent…), ça ne te choquera pas je pense, qui plus est, les effets de KNB suivent bien, les résultats des attaques sont très probant et filmés avec un certain refus de voyeurisme, redoublant du coup leur efficacité.

Le face à face avec l'alpha, putain...Perfection de la mise en scène et du montage dans la distillation de la tension.

sinon, en grand consommateur de docus animalier, ben une fois happé dans le film, le coté réaliste ou non des loups j'en avais plus rien à cirer :sweat:

Réaliste ou pas, je m'en suis toujours foutu. C'est la crédibilité qui compte.
Et puis sachant que
Spoiler
, c'est plus que crédible.

signature.png


#117 Nakadai

Nakadai

    Wookie

  • Members
  • 3243 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 22 February 2012 - 16:42 PM

Réaliste ou pas, je m'en suis toujours foutu. C'est la crédibilité qui compte.

oui toutafay, et si Carnahan avait voulu fait une étude animalière il n'aurait pas casté Liam Neeson mais Hélène Grimaud :P


Et puis sachant que

Spoiler
, c'est plus que crédible.

ça, c'est le truc que je n'avais pas venu venir et qui aurait pu être de trop, mais il gère bien l'truc le Joe, et avec une belle économie
Spoiler


et je te plussoie (à mort) quand tu parles de perfection de la mise en scène et du montage :closedeyes: rien que la scène de crash (prodigieuse d'immersion) montre à quel point le mec sait ce qu'il fait avec chaque plan qu'il tourne… je crois qu'il n'y a pas une seule image qui ne m'ait pas marqué durant le film (et j'ai hate d'être à la semaine prochaine, en espérant qu'une copie vost arrive jusque dans mon bled).

je sens que ce film, je ne vais pas m'en remettre de sitôt !

"I'm not bad. I'm just drawn that way..."


#118 heatmann

heatmann

    Leprechaun

  • Members
  • 561 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:UK

Posté 22 February 2012 - 17:16 PM

vous etes rester pour la ptite image qui apparait apres le generique ?

vous l interpreter comment ? moi je trouve que la fin se suffisant a l ecran noir apres le fameux face a face

Image IPBImage IPB


#119 Shub Lasouris

Shub Lasouris

    Wookie

  • Members
  • 3419 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ciudad de México

Posté 22 February 2012 - 17:21 PM

Vous me faites triquer les gens!

Je le sentais déjà bien ce film mais alors là...
There are three ways of doing things around here : the right way, the wrong way, and the way that I do it.

#120 Khameir

Khameir

    Critters

  • Members
  • 460 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Belfast

Posté 22 February 2012 - 18:14 PM

vous etes rester pour la ptite image qui apparait apres le generique ?

vous l interpreter comment ? moi je trouve que la fin se suffisant a l ecran noir apres le fameux face a face


Merde, il y a une image post-générique?

A Belfast le ciné c'est pas cher, mais dès le début du générique de fin, ils rallument, envoient les aspirateurs et tardent pas à couper le générique. Les cons.

Bref il y a quoi après générique?

sinon, pareil que les autres, le film reste bien ancré dans mon esprit, ça c'est vraiment bon signe.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)