Aller au contenu


Photo

Les Nanars et Navets - Parce qu'il faut bien en parler


  • Please log in to reply
130 réponses sur ce sujet

#121 Nosfé

Nosfé

    moi mal

  • Members
  • 8846 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans les sapins.

Posté 08 March 2019 - 16:34 PM

Puisqu'on parle plus haut de Nanarland, je signale au passage qu'ils ont refait une série de vignettes pour Arte Creative, avec, par rapport aux précédents et à leur podcast, un peu de nouveauté (et pas forcément une resucée des chroniques du site).
Et pour marquer le coup, la meilleure chaîne du PAF en profite pour proposer en plus quelques nanars sur son site. Pas la folie non plus, mais on a quand même, parmi les Ed Wood, un Weng Weng que je découvre en ce moment même et qui est réjouissant.
https://www.arte.tv/...anar-les-films/


jetzoe20.jpg


#122 2vic

2vic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5857 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:

Posté 08 March 2019 - 16:42 PM

Ha cool ! leur emission pour Arte était vraiment cool. Je me mets dessus de suite. Merci Nosfé pour la news  :love:


J'dis ça, j'dis rien.

#123 conanlebarbare

conanlebarbare

    Wookie

  • Members
  • 3475 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 10 March 2019 - 14:30 PM

Des extraits de "T'aime" de Patrick Sebastien

 

Zef est un simple d'esprit qui ne sait dire qu'un mot: "T'aime".

Attiré par le sourire triste de Marie, il la viole un soir sans se rendre compte de la gravite de son acte. Interné dans un asile psychiatrique, Zef tombe dans un profond mutisme.

Hugues, médecin aux methodes avant-gardistes, est charge de soigner Marie.

Il decide de la mettre en face de Zef, persuadé que sa guérison passe par un long réapprentissage de la vie et de l'amour.

 


"On s'est fait doubler !" : un court-métrage pour réunir les voix légendaires du doublage Français

Le sujet sur Mad : http://www.mad-movie...showtopic=37490


#124 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 29829 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Nations

Posté 10 March 2019 - 14:39 PM

Ce malaise total :mellow:

Ceci dit je veux bien reconnaître la bonne foi et la naïveté bienveillante de Patrick Sébastien mais son film ressortirait tel quel de nos jours mais le mec serait flingué, descendu, foudroyé. Ça a déjà été le cas à sa sortie mais on aurait une dimension supplémentaire avec nos amis les réseaux sociaux

SP2PHhn.gif"this withering corpse - impressive in its engraved parade-armor despite its coating of dust and cobwebs - is apparently the mighty Silent King. The lord and master of the Dead Nations appears to be little more than a dessicated shell".....


#125 vixen

vixen

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4090 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bombay

Posté 10 March 2019 - 14:45 PM

"L'amour absolu c'est un épouvantail qui attire les oiseaux."

 

Ah je suis bien content d'avoir contribué à relancer la popularité de ce classique du cinéma français <3 

(le fils consanguin de L'Instit' et Faites entrer l'accusé)


8wcc34.jpg


#126 inTylerItrust

inTylerItrust

    Wookie

  • Members
  • 3241 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paper Street House

Posté 01 April 2019 - 14:18 PM

le mec serait flingué, descendu, foudroyé.

 

Ou les 3 à la fois.

 

Avez-vous remarqué que pour certains films il est parfois assez ardu de trancher entre navet et nanar ?

J'ai maté Transcendence (que j'avais jamais vu) y a pas longtemps, putain, ça calme...  :HMr2Umk:

 

Après réflexion, on va en rester au navet, il fait carrément par rire ce film, il ferait plutôt pleurer.


tumblr_nutfz3Gy6R1sjqotro1_400.gif

“Si je passe mon temps à prendre un autre modèle comme modèle, comment veux-tu que ce modèle puisse modeler dans la bonne ligne ?” - J.-C. Van Damme


#127 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 29829 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Nations

Posté 15 April 2019 - 12:01 PM

Pardon, j'ai vu qu'une demi-heure pour le moment, je dois faire une pause, j'en peux déjà plus. Dire qu'il reste encore 1h20 :mrgreen:
 
0634915.jpg
 
Bref, Serenity, est un film sorti il y a peu sur NETFLIX mais dont on a pu entendre pas mal de choses bien souvent assez éloquentes sur la qualité du truc....
 
Eh bien, sachez que tout est vrai, tout ce que vous avez pu lire.
 
Vu la gueule de la filmo du scénariste ET réal' dont il s'agit du premier film, après avoir écrit, depuis environ 20 ans, pas mal de films supers dont Les Promesses de l'Ombre de David Cronenberg, Alliés de Zemeckis...
 
Au début je pensais à un syndrome Kim Henkel, l'auteur de TCM qui avait réalisé l'épouvantable mais tellement drôle TCM 4 (déjà avec McConaughey),
 
mais non, le gars a quand même réalisé auparavant 2 films, Hummingbird avec Statham en 2013 (reçu correctement), et Locke la même année avec Hardy (très bien reçu).
 
Autant dire que ce nouveau film, à la base je m'attendais à un nouveau calme blanc, vu l'affiche et le court pitch vu sur netflix, mais en réalité, dès les premières minutes, le film bascule dans une dimension parallèle, et commence déjà à fritter dangereusement avec du Jean Marie Pallardy, et ce, même avec son casting triple A (qui semble faire ce qu'il peut pour rendre crédible des rôles absolument crétins).
 
Alors, dans le détail, voilà pourquoi j'ai coupé au bout d'1/2 h : 
 
-Le film commence par Conaughey et Djimon Housou emmenant des touristes pêcher le thon. Sauf qu'un gros thon que le héros pense être SON thon, se pointe, et du coup le protagoniste se met à hurler et à menacer les touristes de le laisser pêcher SON poisson... ça commence déjà fort avec un perso' antipathique et une prestation un peu cabot de Conaughey, mais bon, pourquoi pas,
 
-Ce cliché du vieux loup de mer solitaire et bourru façon le Vieil Homme et la Mer (mais avec une bonne dose de rhum dans le pif), continue dans les clichés en se tapant une quinqua isolée qui lui fout des ronrons rominet (Diane Lane qui se fait du mal),
 
-Puis, il insulte Housou pour le faire dégager en lui disant que sa femme est morte ça leur porte la poisse... Housou se barre en prenant sa démarche énervée de Blood Diamond,
 
-Fauché comme les blés, mais plein de muscles, bon queutard, et avec une bonne descente, arrive ainsi dans une scène slow mo/femme fatale/lumière surnaturelle sur sa robe blan immaculée, Anne Hattaway, l'ex de Conaughey... 
 
-les dialogues partent alors complet en couilles : "tu m'avais prévenu... sur Frank... il est devenu plus fort... plus puissant... les gifles ont laissé la place aux coups... il est devenu plus perfectionné"... miss, tu parles de ton mari, ou du boss de fin d'un RPG??? :mellow: :mellow: dit donc à son ex que son nouveau mari donc est trop violent, que ça craint pour leur fils (le fils de Conaughey et Hattaway) est en danger, mais ç'est un enfant doué, qui se protège... (bon bref random cliché numéro 483292939) et donc qu'il faut tuer son mari...
 
-Conaughey dit non... Puis retourne chez son plan Q Diane Lane... et là ils nous foutent une scène Tommy Wiseau avec Conaughey tout nu et filmé au niveau du cul, qui se jette d'une falaise pour aller dans l'eau, comme il dit, "prendre une douche"...
 
-eeeeeet... dans l'eau, tout nu... il voit apparaître son fils... ce dernier, devant son ordinateur chez lui, ressent aussi la connexion psychique... ???
 
-eeeeet... on enchaîne avec l'arrivée de Franck, le mari abusif... Oh mon dieu ç'est Jason Clarke!!! Il dit à sa femme Hattaway déjà terrifiée de se déshabiller, il se met à genoux au niveau de son cul, et met ses lunettes pour le regarder (off screen pour nous, évidemment).
 
-eeeet... je m'arrête là pour le moment dans cette chronique :mrgreen: chaque seconde, chaque minute, de cette chose, ç'est autre, ç'est un voyage dans une dimension du nanar qu'on pensait ne plus trop voir de nos jours. Mais on y est. 


- et j oublié aussi l histoire secondaire avec le guignol à lunettes qui marche dans l eau en costard... curieux de voir quel truc fumeux cela va donner...


SP2PHhn.gif"this withering corpse - impressive in its engraved parade-armor despite its coating of dust and cobwebs - is apparently the mighty Silent King. The lord and master of the Dead Nations appears to be little more than a dessicated shell".....


#128 Cobretti

Cobretti

    Étalon fatigué

  • Members
  • 4234 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Là où la loi s'arrête...

Posté 15 April 2019 - 12:25 PM

:mrgreen: Et tu n'as encore rien vu !!!!

Quand tu auras fini, tu peux faire un tour sur le topic Netflix, on est quelques uns à avoir commenter la bête.



#129 conanlebarbare

conanlebarbare

    Wookie

  • Members
  • 3475 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 15 April 2019 - 12:53 PM

curieux de voir quel truc fumeux cela va donner...

 

Même si tu t'y prépares...Tu ne devineras jamais ce qui va t'arriver  :smile:


"On s'est fait doubler !" : un court-métrage pour réunir les voix légendaires du doublage Français

Le sujet sur Mad : http://www.mad-movie...showtopic=37490


#130 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 29829 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Nations

Posté 15 April 2019 - 22:52 PM

C est fini.
Putain ce twist :mrgreen:

Alors attention MEGA SPOILs :

Même si quand je relis mes commentaires du haut, tout « fait sens » (cf ce que je dis sur Hathaway qui parle de Franck).

Bref, ce twist arrive et là on comprend que le film était pété depuis le départ, le réal/scénariste, pourtant pas un manche à balai à la base, est parti en complet free style.

Le twist se passe et du coup le film devient plus « plat » niveau péripéties (façon Truman Show, etc. Le héros face à un monde fictionnel), même si à défaut de moments facepalmesques (y en a encore un paquet hein mais vu qu on se place dans la « logique » du film à ce moment, c est moins le malaise ultime que quand je pensais encore que c était la « réalité »...), c est les questions qui se mettent à fuser dans la tête du spectateur :

-Pourquoi le jeu décide d entraver le héros qui enfreint les règles... sous l impulsion du créateur du jeu, un individu isolé? C est quoi Fontaine au final? Je pensais une compagnie responsable du jeu mais non tout revenait au gamin.
Pourquoi le héros n arrête pas de dire aux autres personnages qu ils n ont aucune idée de ce qu ils font, qu ils n ont aucune idée de ce qu ils sont... mais malgré tout ils sont tous concernés par le péchage de poisson, et éviter qu il tue un homme? Est ce que c était, parce que, par extension, enfreindre les règles allait « tuer » le jeu dans la réalité? Mais le jeu au final aux yeux du gamin ce n est qu une succession d algorithmes? Mais son beau père - enfin, sa version numérique :teube: dit l avoir vu jouer a un JV de pêche???

-qu est ce qui se passe au juste avec Diane lane et son chat noir juste avant le voyage ultime sur le bateau? C est un clin d oeil a matrix?

-le gros point WTF malaise : vous aurez remarqué que Hathaway à la fin n arrête pas d appeler Franck « papa »... le film n est pas clair à ce sujet mais la vérité semble assez simple à saisir, c est le gamin qui se projette dans le personnage numérique de sa mère...
Cependant, ce même personnage, auparavant... je rappelle qu il nique avec le héros - donc son père - il était connecté à ce moment?
La question est : est ce que le gamin se projette ou a minima voit la version numérique de sa mère faire l amour avec son père numérique? :teube: :mellow:

-le pauvre Franck / Jason Clarke j y comprenais plus rien à la fin... le mec était tabassé, à moitié mort, était tout gentil et mignon et voulait simplement ne pas aller à la pêche mais sa femme se proposait de venir avec lui alors lui était ok...
Je sais pas, alors qu on avait déjà atteint une sacrée couche, on rajoute une enieme dimension de malaise avec un gros doute : il doit vraiment mourir en fait? Il a l air plutôt sympa finalement!! Et Hathaway a l air chelou à ce moment, ça pue!
Mais non, parce que « il faut parfois faire des choses horribles pour des causes justes » :teube:
Et juste pour achever en beauté tout nanar qui se respecte, McConaughey achève sa mission avec un cri « Patrick!! BEEEUUUUAARGH!!!! »

Je passe sur l épilogue d une crétinerie confondante.

What Ze Fuq. Mais qu est ce que c était que ce truc. Hathaway bon j ai rapidement compris : premier enfant ne en 2016, 2 ou 3 rôles depuis, son agent a du la guider n importe comment. Elle se donne dans son rôle mais elle mérite mieux.
Et McConaughey je sais pas, il a du avoir un bad trip, il a du se croire projeté 20 ans en arrière dans TCM4 a propulser un film dans la stratosphère du non sens.

Ce film, vraiment, vous reprenez les critiques des gros Nanars 4 ou 5 étoiles de nanarland, vous avez exactement les mêmes tares que celles du film.

Après effectivement c est pas nul c est pas un navet. C est vraiment un gros nanar, je me suis bien marré. Ça prend l eau de partout et ça se prend tellement au sérieux...

Le pire c est que le film a vu sa sortie en salles sabordée par la prod qui a senti a l avance que ça puait du cul a des kms, malgré que Hathaway et McConaugey se soient battus pour une diffusion plus large.

Bon du coup j irai voir vos critiques sur Le topic de Netflix ca risque d être funky!

SP2PHhn.gif"this withering corpse - impressive in its engraved parade-armor despite its coating of dust and cobwebs - is apparently the mighty Silent King. The lord and master of the Dead Nations appears to be little more than a dessicated shell".....


#131 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 29829 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Nations

Posté 17 April 2019 - 17:51 PM

Le topic netflix étant assez fourre-tout et le topic nanar beaucoup moins actif, florilège des critiques des divers madnautes, transférées ici : 

 

Cobretti

 

 

Si tu as le goût de l'aventure et que tu aimes les accidents industriels, je ne saurais que trop te recommander Serenity de Steven Knight, disponible sur Netflix (Ta-dum) depuis vendredi. Porté par un casting 4 étoiles (Matthew McConaughey, Anne Hattaway, Diane Lane, Djimoun Hounsou et....Jason clarke -oui bon ben il faut tjrs un nullos hein), sans doute motivé par la qualité de le film précédent du réal (Locke) ou de son script pour Les promesses de l'aube, le film surprend à tous les nouveaux.

 

Ca démarre comme un Hollywood night du début des 90s dans un petit port de pêche des Caraïbes et ça finit de manière.....surprenante (et un peu concon il faut le dire).

On dira qu'il s'agit d'une espèce remake de

Spoiler
Soit un truc qui se prend ultra au sérieux malgré un niveau de nawak assez élevé.

Lancez-vous, y a de quoi se marrer.

 

Et Diane Lane aussi en dévoile beaucoup (mais en fait non) de manière toute suante .

Son peignoir entrouvert après l'amour c'était un grand moment de mise en scène dans la série "sexy torride mais sans poil ou téton".

et quand on comprend la vraie nature de l'histoire et des personnages, toutes ses scènes de sexe torride prennent une toute autre dimension, croyez-moi.   :mrgreen:

 

Matez-le !

Je ne voudrais pas vous priver des monologues existentiels d'un McConaughey habité et de sa quête effrénée pour pêcher un gros thon qui s'appelle "Justice".

Je n'en reviens pas que différentes personnes aient validé ce scénario en se disant "mais quelle bonne idée !"

En tout cas, on peut dire ce qu'on veut mais Matthew et Anne sont aventureux, ça c'est sûr.

 

Spoiler

 

 

Cradle of Suffering :

 

Putain je l'ai vu ( oui suite à ton poste). Et euh putain ... Entre les dialogues, la mise en scene, le scénar, les mouvements caméras, je veux connaître toutes les personnes qui sont derrière tout ça O_0 .. je :
Putain /6 

 

Larry Underwood :

 

C'est effrayant SERENITY, j'ai tenu 13min20, jusuq'au flash-back sur le gamin en casquette qui court au ralenti dans des hautes herbes. 

 

(j'ai maté le reste en ultra accéléré)

 

(je comprenais tout quand même)

 

(à la fin il attrape pas le poisson mais il comprend que l'essentiel c'était de renouer avec son fils)

 

Nukeman

 


 
Mais ouais voilà.

Spoiler 
Serenity c'est un peu le
Spoiler
 

ça manque de rythme pour vraiment accéder au statut d'ultra-nanar, mais tout est tellement écrit et réalisé avec la bite que ça vaut vraiment le coup d'oeil.

 

 

 

Pis il y a de ces idées...
Spoiler
 
 
McCoy :
 

C'est un film incroyable qui te balance TOUS les indices dans la première bobine, pour au final te foutre une scène entière qui te donne un GROS indice (genre "tu vois, je fais plein de parallèles, ça veut bien dire quelque chose, tu le vois pas venir mon twist avoue") pour après te faire poireauter 30mn de plus avant LA grosse révélation que t'as deviné y'a 45mn. Sauf que rien ne fait sens (quid des scènes de cul, et rien que le fait que McConaughey prenne conscience de sa nature c'est complètement con, etc etc) et tu te tape une morale comme le dit Nuke bien WTF.

 

(et ces plans avec la caméra qui tape des recadrage en 3D bizarres  :teube: )

 

C'était fascinant, un joli exemple de tout ce qu'il ne faut pas faire.

 

Par contre, même en ayant capté le tout (fin je crois), je pense que j'aurais vraiment eu du mal à synthétiser tout ça comme toi.

C'est vraiment cet aspect qui m'a fasciné je crois, bien au delà de la réal' freestyle ou des acteurs qui craquent, l'écriture... A quel moment les mecs se sont dit que ça tenait la route, que les scènes marchaient, qu'ils pouvaient valider ça... Ce film est une hallu' constante au bon sens.

Et c'est effectivement assez fascinant dans le style accident industriel.


SP2PHhn.gif"this withering corpse - impressive in its engraved parade-armor despite its coating of dust and cobwebs - is apparently the mighty Silent King. The lord and master of the Dead Nations appears to be little more than a dessicated shell".....





1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)