Aller au contenu


Takeshi Kitano est un génie


  • Please log in to reply
483 réponses sur ce sujet

#41 LMD

LMD

    La Mère Doku

  • The Devil's Rejects
  • 14162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Le passé

Posté 03 June 2005 - 01:21 AM

On a deja bien parlé de Kitano, de ce mélange de violence, de tristesse et de jeu de gamins assez merveilleux. Du gouffre radical entre son personnage de TV et son role de réalisateur. De son accident de moto qui le laissa a moitié paralysé et plus sombre que jamais. De son rapport à la mer, symbole morbide chez lui.

Kitano est un génie. J'ai découvert son cinéma jeune par le magnifique Sonatine qui reste mon film favori de Kitano. Mélange de contemplation, de violence crue et de poéssie (ahhhh la fin bordel). Plus que Hana-Bi, que je trouve un poil trop démonstratif dans le même genre (trop desespére, trop esthétique) meme si ce feu d'artifice se bonifie avec le temps pour moi, notamment ce final ultra glauque, bien plus desesperé que celui de Sonatine -ou le héros finit par se racheter et meurt poétiquement-

Violent Cop, son premier film, marquait un coup d'essai étrange, un film ou le héros ne semble avoir aucun sentiment extérieur, face à un gangster tout aussi monolithique. Des personnages effrayants (le gunfight final est assez ahurissant dans le genre tellement direct que ca en devient absurde.)

Toujours dans sa veine Yakuza, le tres beau Jugatsu lui permet de prendre un peu de recul par rapport aux autres films, Kitano y jouant encore une fois le yakuza, mais un yakuza barré, bisexuel, rigolard, qui tape sur sa petite amie sans raison... Un branque plus qu'autre chose, qui n'est même pas le personnage central du film.
L'aspect parodique se ressent souvent: notamment dans la magnifique scéne des fleurs, sommet d'humour. Car Kitano est un cinéaste capable de faire rire souvent, talent comique oblige.

Pas besoin de revenir sur Getting Any, sommet de comédie mongolo-crasse vraiment drole pour le coup, avec plein de blagues pas droles mais si ils ont osés! Pas de pitié pour les militaires japonais (sortis d'un mauvais kaiju eiga), les handicapés, les scientifiques, les immigrés, les yakuzas, les pilotes d'avions (hilarant ce passage), ni pour ces propres films, avec ce personnage de yakuza (joué par un de ses fiddéles compagnons dont le nom m'échappe, deuxiéme role dans Sonatine entre autre) qui meurt deux fois en laissant sa caisse et sa came/fric au héros débiles, avant de revenir chanter un karaoké...

A signaler dans la veine yakuza un dernier film, Aniki, oeuvre la aussi aux accents absurdes et limites parodique (2 minutes de métrage, et hop, Kitano fout un tesson dans la tronche de Omar Epps laugh.gif ). Kitano refait Sonatine et Hana Bi au USA et on sent qu'il commence a tourner en rond, d'ou le coté parodique, Kitano reprenant les éléments ayant fait le succés de ces deux films. Même si la formule n'est plus nouvelle, Kitano parvient quand même à y faire de belles choses (le jeu ou Kitano compte les points selon le type de passants dans la rue est bien belle ma foi).

Sorti de cette veine yakuza, Kitano à fait des choses différentes: Getting Any donc, A Scene at the Sea (celui la je ne l'ai pas vu) et puis aussi Kids Return, ou il n'apparait pas et qui est un peu différent de ses autres films, même si le ton mélancolique de l'ensemble ne jure pas avec le reste.

Belle évocation de l'enfance et du passage raté a l'age adulte, avec un bel éclair de violence totalement dédramatisé. Un personnage s'apprete à rentrer dans une bagnole quand un type insignifiant en velo sort un revolver et le plombe sans le regarder ou même s'arreter! Un reglement de compte qui s'incrit parmi les plus beau du cinéma de Kitano, avec le gunfight de l'ascenseur de Sonatine, ou la baguette dans l'oeil de Hana Bi.

Sinon depuis Aniki, on sent que Kitano veut faire des choses différentes, voire presque plus joyeuses: s'ensuit Dolls, que personnelement je trouve très mauvais a cause de l'histoire franchement chiante principale, qui plombe les deux autres pas mal du tout. Et Zatoichi, un film fort joyeux dans sa filmographie, qui reste un bon petit film parcouru de beaux moments bien jubilatoires (Yeah Kitano pete des statues avec le tranchant de son sabre), notamment cette scéne merveilleuse sur la plage, duel final entre le ronin et le massseur et ou Kitano, visuellement, arrive a retranscrire une vérité de l'art du sabre (ca se joue a peu de chose), le simple changement de prise du sabre modifiant totalement le cours du combat, transformant une défaite assuré en victoire surprise.

En termes d'influences, j'en vois assez peu, parce que ma culture ciné nippone, bien que supérieur a la moyenne, reste assez faible. Les délires et experimentations de Jugatsu (la scéne repeté deux fois sous deux angles différent, sans raison apparente) et plus largement ces longues phases de contemplations visuelles rappelle un peu par moment un film comme Pistol Opera.
Sonatine, en terme de trame scénaristique et de certains événements, fait penser à Guerre des Gangs à Okinawa, même si le traitement différe énormément avec celui de Fukusaku.

Il y aurait bien plus à dire sur Beat Takeshi mais les mots me manquent et je suis trop petit pour en parler: Ses films ont jalonnés mon adolescence (Sonatine à 12 ou 13 ans ca marque hein...) et ils font partie de cette culture en filigrane qui ne disparait jamais.

Même si sa carriére est un peu moins stellaire qu'elle ne put l'etre, j'attends toujours ses films avec une grande impatience.

The age of Peace had ended. There was to be no lack of war. There was to be enough for all. Aye, enough and to spare.


#42 202*

202*
  • Guests

Posté 03 June 2005 - 01:28 AM

CITATION(202)
Un célèbre madeux a dit

"Kitano c'est pas bien mad tout ça..."

Un carambar à celui qui trouve! 8)


L'offre tient toujours! 8)

#43 roboris45

roboris45

    GO du club Mad

  • Members
  • 13669 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans la cave.

Posté 03 June 2005 - 06:30 AM

CITATION(dam)
CITATION(roboris 45)
CITATION(Rom1)
Kitano était un génie jusqu'aux catastrohphiques Dolls et Zatoichi.

C'est toi qui est  catastrohphiques  smile.gif

Violent cop 5/6
Jugatsu    zzzzz/6
A Scene at the Sea zzzzz/6
Gettin any  6/6
Kids Return  6/6
Sonatine 5/6
Hana-Bi   5/6.
L'Eté de Kikujiro  5/6
Brother 6/6
Dolls : 6/6.
Zatoichi : 5/6

Le site de référence  icon_arrow.gif http://www.takeshiki...net/videos2.htm


c'est quoi les z, t'as dormi, ou  tu les as pas vu ?


Dormi  :roll:

#44 dam

dam

    mad

  • Members
  • 25498 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:The final Frontier.

Posté 03 June 2005 - 10:21 AM

CITATION(roboris 45)
CITATION(dam)
CITATION(roboris 45)
CITATION(Rom1)
Kitano était un génie jusqu'aux catastrohphiques Dolls et Zatoichi.

C'est toi qui est  catastrohphiques  :)

Violent cop 5/6
Jugatsu    zzzzz/6
A Scene at the Sea zzzzz/6
Gettin any  6/6
Kids Return  6/6
Sonatine 5/6
Hana-Bi   5/6.
L'Eté de Kikujiro  5/6
Brother 6/6
Dolls : 6/6.
Zatoichi : 5/6

Le site de référence  :arrow: http://www.takeshiki...net/videos2.htm


c'est quoi les z, t'as dormi, ou  tu les as pas vu ?


Dormi  :roll:


ça me semblait bizarre, vu que c'est mes préférés.

#45 roboris45

roboris45

    GO du club Mad

  • Members
  • 13669 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans la cave.

Posté 03 June 2005 - 10:52 AM

CITATION(dam)
ça me semblait bizarre, vu que c'est mes préférés.

J'ai du les voir au moment où j'ai decouvert "stormriders"  biggrin.gif  :oops:  :wink:

icon_arrow.gif

#46 Waco

Waco

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4898 Messages :

Posté 03 June 2005 - 13:18 PM

Difficile d'être plus complet après le tour d'horizon dressé par LMD.
Sinon, à propos de Getting Any?...
CITATION(LMD)
(...) ce personnage de yakuza (joué par un de ses fiddéles compagnons dont le nom m'échappe, deuxiéme role dans Sonatine entre autre) qui meurt deux fois en laissant sa caisse et sa came/fric au héros débiles, avant de revenir chanter un karaoké...

Susumu Terajima  :wink:

#47 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 18 June 2005 - 12:03 PM

Le trailer de Blood and bones en VOSTF :
http://www.allocine....yer=ASF&debit=T

ExCZp1i.jpg


#48 ZutFluteCrotte

ZutFluteCrotte

    Gremlins

  • Members
  • 1420 Messages :
  • Location:Nice

Posté 18 June 2005 - 20:47 PM

CITATION(LMD)
Il y aurait bien plus à dire sur Beat Takeshi mais les mots me manquent et je suis trop petit pour en parler: Ses films ont jalonnés mon adolescence (Sonatine à 12 ou 13 ans ca marque hein...) et ils font partie de cette culture en filigrane qui ne disparait jamais.


Pareil pour moi, découvert sur Canal + dans l'émission de Boukhrief, Mon Ciné Club... de même que Kids Return d'ailleurs, qui reste toujours mon préféré.

--> le plan final, avec la musique de Hisaishi: direct dans mes plus beaux moments de ciné.

#49 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17806 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 02 September 2005 - 14:30 PM

CITATION(Cinemasie)
Non indiqué au départ dans la sélection, le nouveau film de Kitano Takeshi, Takeshis´, sera présenté aujourd´hui en compétition au Festival de Venise. C´est ce film qui sera le "film surprise" mentionné dans le calendrier des projections d´aujourd´hui sur le site de la manifestation. Pour en savoir plus, une présentation de Takeshis´ du Festival de Toronto (où le film est aussi sélectionné) est dans le lien.
http://www.e.bell.ca...tion.asp?id=271

Surpriiiiiiise !
6kePM3Z.jpg

#50 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 02 September 2005 - 17:26 PM

Hmm...miam.
Ca a l'air sympa comme tout comme concept ^^

ExCZp1i.jpg


#51 Malastrana

Malastrana

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7597 Messages :
  • Profil:Inconnu

Posté 03 September 2005 - 19:04 PM

CITATION(LMD)
Sonatine, en terme de trame scénaristique et de certains événements, fait penser à Guerre des Gangs à Okinawa, même si le traitement différe énormément avec celui de Fukusaku.


Pas trop d'accord sur le coup : Aniki, mon frère ressemble bien plus à Guerre des gangs à Okinawa. Mais bon, pas vraiment comparables les peu de films de Fukasaku que j'ai vu avec ceux de Kitano.

Si ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage ! (Sacha Guitry)


#52 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17806 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 04 September 2005 - 01:28 AM

Première critique de son nouveau film (trouvée sur le site d'ARTE) :

Takeshis’ est une vision façon fête foraine cauchemardesque de la complexe psyché d’un cinéaste : Takeshi Kitano. Frappant là où on ne l’attendait pas, le cinéaste déverse sans retenue un torrent d’images décousues, de visions, drôlatiques, violentes ou oniriques sans qu’apparaisse à aucun moment le moindre fil d’Ariane entre les scènes, excepté le thème du « double Takeshi ». Le film se compose de variations sur le thème de la schizophrénie réelle ou imaginaire autour de laquelle se construit la vie professionnelle de Takashi Kitano : star populaire de la télévision japonaise en tant que Beat Takeshi ou cinéaste proclamé auteur par l’Europe sous le nom de Takeshi Kitano.

Il n’apparaît pas exactement ici sous ces deux aspects car s’ajoutent à cette dualité quelques névroses : un fort syndrome d’imposture dû au manque de confiance en soi devant le succès ou encore un doute permanent sur la valeur artistique de son œuvre. Il est donc à la fois cette star adulée, qui se met en scène dans des rôles parfois absurdement violents de yakusa sensible et ce looser timide qui refoule une violence terrible qui grandit en lui devant tant d’injustice. Kitano signe ici son « Huit et Demi » où la seule cohérence se cache dans sa propre personnalité. Il fait une déclaration presque morbide à son public dont il explique qu’elle va lui servir à tourner une page sans toutefois préciser laquelle.

Takeshis’ pose des références constantes à son oeuvre : tueries ultra-violentes, contemplation sur une plage avec une femme ou un enfant, scènes singulières de silence, humour trash ou de comique de situation, etc. Une femme malveillante, totalement pénible, qui revient dans chaque scène pour exaspérer Takeshi jusqu’à la lie constitue par exemple une sacrée trouvaille de personnage, la « femme à baffes » en quelque sorte, suivie du yakusa débile, de l’enfant prodige et des frères sumos. Mais toutes ces pièces disparates, à l’instar du jeu de Mah-jong auquel sont accros les deux héros doppelgänger, sont constamment bousculées, dérangées remises en ordre, mélangées jusqu’à l’écœurement, jusqu’au délire le plus total sans que jamais la poésie de Federico Fellini ne soit malheureusement égalée. Parfois trop long avec des « tunnels » impressionnants dans la narration, le jeu dont la partie se déroule ici demeure obscur, parfois surprenant. Inclassable, Takeshis’ tient à la fois de la confession presque insoutenable, crépusculaire, du foutoir le plus total et de la catharsis salvatrice.

Delphine Valloire
6kePM3Z.jpg

#53 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4880 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 06 September 2005 - 14:34 PM

J'ai hâte de voir ça biggrin.gif . Aucune sortie française prévue?

Les chroniques du TARDIS , abordez Doctor Who du bon pied !


#54 jason13thh

jason13thh

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9549 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bruxelles

Posté 06 September 2005 - 14:38 PM

De lui je n'ai vu que Sonatine et ces autres films de Yakuza mais j'ai oublié leurs noms.

Je l'aime bien aussi dans Battle Royale où il joue le rôle d'un prof/maître du "jeu" sur l'île.

Je sais pas si c'est dans Sonatine où les yakuza sont montrés comme de grands enfants et s'amusent sur la plage en fait ils sont réfugiés là parce que les choses ne tournent pas comme ils voudraient.

Très chouette film mais mine de rien assez dur.

#55 ffwd > burnout !

ffwd > burnout !

    Gremlins

  • Members
  • 1003 Messages :
  • Location:Landing on the mountains of Meggido

Posté 06 September 2005 - 15:13 PM

CITATION(Dirty Flichty)
Il fait une déclaration presque morbide à son public dont il explique qu’elle va lui servir à tourner une page sans toutefois préciser laquelle.


du moment qu'on évite


#56 axleu*

axleu*
  • Guests

Posté 06 September 2005 - 15:41 PM

"looser"

Un loser, on écrit un loser, pas un looser, sagré bordel de nom de dieu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!  :evil:

#57 dam

dam

    mad

  • Members
  • 25498 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:The final Frontier.

Posté 10 September 2005 - 15:59 PM

ça me donne envie cette critique d'arte, ça m'a l'air un objet filmique non identifié ce kitano.

#58 Malastrana

Malastrana

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7597 Messages :
  • Profil:Inconnu

Posté 01 November 2005 - 13:55 PM

J'ai enfin trouvé le courage de finir Dolls, que j'avais arrêté de regarder en juillet 2004. Eh bien c'est comme je m'en doutais (j'avais de bonnes raisons d'enlever le dvd du lecteur) une catastrophe, chiant et qui n'aboutit à rien. Y a bien quelques belles idées (l'otaku qui se créve les yeux pour "voir" son idole, le vieux yakuza qui revient sur le banc), mais ça ne suffit pas à donner du sens (et du rythme) à son film. Heureusement qu'ensuite il a enchainé sur son chef d'oeuvre Zatoichi.

Si ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage ! (Sacha Guitry)


#59 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 25704 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 01 November 2005 - 16:30 PM

"Dolls" est le plus intimiste de ces films, le plus difficile d'accès.

"Zatoichi" est quasimment son film le plus commercial mais attention je ne critique pas le film que j'ai adoré mais l'effet marketing soudain autour de Kitano, du Kitano qui passe tout d'un coup en mutliplexe et à droit à une horrible vf ...  alors qu'il était si bien en ciné de quartier + vost.

Kitano me passionne, mon film favori reste "Kids Return" dans lequel il n'apparait d'ailleurs pas, formidable fan sur l'amitié qui m'a touché droit au coeur, ambiance qu'on peut retrouver dans le manga GTO par exemple.

Kitano devant la caméra oui, mais si il est derrière également sinon ce n'est jamais aussi bon.

 

"Dolls" fût mon premier Kitano en salle et je n'ai pas été déçu, complètement pris dans cette posésie qu'il nous offrait là, un film à voir une fois pour rêver, sourire, pleurer, et pourquoi pas plusieurs fois ensuite pour y décoder toutes les métaphores, significations et petits détails qui fourmillent.


"Machan, tu crois que c'est fini pour nous ?"

"Idiot ! ça n'a même pas commencé !"

(Kids Return)


#60 Rom1

Rom1

    Je ponctue chaque phrase par un pet

  • Members
  • 16776 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 01 November 2005 - 16:38 PM

CITATION
il a enchainé sur son chef d'oeuvre Zatoichi.


:?




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)