Aller au contenu


Photo

Les Monty Python au cinoche


  • Please log in to reply
241 réponses sur ce sujet

#1 muf

muf

    'Muff said !

  • Members
  • 9334 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 01 December 2004 - 22:42 PM

Image IPB

J'ose esperer que tout le monde ici range Monty Python and the Holy Grail (1975, Terry Gilliam & Terry Jones) et Monty Python's Life of Brian (1979, Terry Jones) parmi les chefs d'oeuvre intemporels du 7ème art (et si ça n'est pas le cas pour certains d'entre vous, je veux les noms).
Par contre, il est un long métrage des Monty largement moins réputé, et d'ailleurs peu diffusé, je veux parler de Monty Python's The Meaning of Life (1983, Terry Jones). Moi-même je ne l'ai réellement découvert qu'hier, alors que je peux vous réciter tous les dialogues de Holy Grail et Brian, en verlan même si vous voulez (mais j'en doute).
Or, depuis hier donc, je comprends pourquoi. A part quelque séquences, le film s'écarte mine de rien pas mal de l'humour non sensique caractéristique de leurs autres longs métrages mais aussi et surtout de leur show Flying Circus, pour dériver dangereusement vers l'humour noir, voire la méchanceté gratuite (éléments toujours présents dans leur oeuvres, mais jamais autant qu'ici à ma connaissance). Ce qui nous donne le droit à des séquences proprement hallucinantes, comme par exemple lorsque les mioches d'une famille catho du "tiers monde" (le yorkshire!) entonnent en choeur des vers genre "every sperm is good", "every sperm is needed" (avec bonnes soeurs dansant le french cancan en fond), mais surtout, SURTOUT, une séquence énorme, mythique: un match de rugby organisé dans un collège strict, entre les tout jeunes élèves et les profs (de solides gaillards), ces derniers ne se privant pas pour essuyer leurs crampons sur les premiers et les humilier au score, tandis que le directeur du collège fait des croche-pied aux malheureux élèves ayant eu la mauvaise idée de s'approcher de la ligne d'en-but adverse. Hallucinant et jouissif.

On pourrait en citer d'autres du même acabit. Ainsi, bien que globalement moins hilarant que les autres, ce film des Monty Python reste indispensable, justement pour le pétage de plomb qu'il constitue, et peut-être pour l'aigreur qu'il révèle chez ses auteurs.

(Et puis bon, rien que pour le premier plan avec les poissons qui se saluent dans l'aquarium, ça vaut 6/6)

Notons pour terminer qu'un court réalisé par Terry Gilliam ouvre le film: The Crimson Permanent Assurance, excellent, que tous les fans de Brazil se doivent d'avoir vu.


PS: si ce topic (qui peut concerner tous les films auxquels ont participé les Monty - sauf les James Bond!) fait moins de pages que celui des Daltons, je me pends par l'intestin grêle.
signature.jpg

#2 nicco*

nicco*
  • Guests

Posté 01 December 2004 - 23:52 PM

Ho Muf, et maintenant tu ouvres un topic sur les Monthy Python !

Quel homme. J'en suis dingue.

Le touchez pas ! Il est à moi !

#3 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1987 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 02 December 2004 - 03:16 AM

ceci dit, il me sidère quand même: découvrir MAINTENANT Le Sens de la Vie, chapeau!

Que va-t-il dire quand il saura que le film a reçu le prix très spécial du Jury à Cannes (j'offre une sucette au madaute qui me donnera la composition du Jury de l'époque!).

#4 Lhaz

Lhaz

    Critters

  • Members
  • 262 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 02 December 2004 - 08:10 AM

A moi a moi !

Président du jury : William Styron

et le jury :

Adrienne HANCIA
Alexis GRIVAS
Bernard JUBARD
Dan FAINARU
Gilbert DE GOLDSCHMIDT
Henri ALEKAN
Jean Daniel SIMON
Karel REISZ Lia VAN LEER
Maria Angela MELATO
Monique GREGOIRE
Philippe CARCASSONNE
Serguei BONDARTCHOUK
Souleymane CISSE
Youssef CHAHINE
Yvonne BABY

que des grosses pointures !

#5 macfly

macfly

    Ghoulies

  • Members
  • 226 Messages :
  • Location:Paris

Posté 02 December 2004 - 10:41 AM

Meaning of life, j'ai trouvé ça plus agressif et moins drôle que Holy grail et Life of Brian. J'ai le sentiment qu'ils essayent de rendre leur humour plus virulent (alors qu'il l'était déjà). Et en plus, on n'a moins l'impression de suivre une histoire (ca fait un peu film à Sketches). Mais bon, je chipotte, là. [/i]

#6 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 10637 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 02 December 2004 - 10:51 AM

Le sens de la vie est pour moi le moins bon des Monthy Python. Ca part un peu dans tous les sens en une série de sketchs plus ou moins drôles.
Etant là le chant du cygne de la troupe, ce film a dû être l'occasion pour chaque membre du groupe de faire ce qui lui plaisait et de réunir tout ça plus ou moins artificiellement.

#7 Prodigy

Prodigy

    Gremlins

  • Members
  • 1907 Messages :
  • Location:les Dubbing Brothers

Posté 02 December 2004 - 10:54 AM

Speak up !

#8 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1987 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 02 December 2004 - 10:55 AM

Pazuzu, fais-moi parvenir ton adresse que je puisse envoyer la sucette susnommée.

Pour en revenir à Meaning of Life, il s'est imposé au fil du temps comme le Python que je préfère, malgré son apsect "film à sketches". Je trouve qu'avoir grossi ce côté décousu par l'avant-programme de Gilliam The Crimson Insurance Company (qui une fois encore a explosé tous les budgets alloués, à la base, au film des Pythons!) est finalement une idée géniale (d'autant que ce court est merveilleux).
Si il est plus virulent, meaning of Life n'en porte pas moins son nom, car quelque part, il en dis bien plus sur la vie que n'importe quel (je prends au hasard) film de Catherine Breillat ou de Bruno Dumont (j'ai vraiment pris au hasard).

#9 macfly

macfly

    Ghoulies

  • Members
  • 226 Messages :
  • Location:Paris

Posté 02 December 2004 - 11:49 AM

CITATION
Si il est plus virulent, meaning of Life n'en porte pas moins son nom, car quelque part, il en dis bien plus sur la vie que n'importe quel (je prends au hasard) film de Catherine Breillat ou de Bruno Dumont


On est d'accord.

#10 muf

muf

    'Muff said !

  • Members
  • 9334 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 02 December 2004 - 13:21 PM

Heu oui enfin bon je vois pas trop le rapport là.

CITATION
Meaning of life, j'ai trouvé ça plus agressif et moins drôle que Holy grail et Life of Brian. J'ai le sentiment qu'ils essayent de rendre leur humour plus virulent (alors qu'il l'était déjà). Et en plus, on n'a moins l'impression de suivre une histoire (ca fait un peu film à Sketches). Mais bon, je chipotte, là.


Ah là c'est sûr que c'est carrément du film à sketches (d'ailleurs, quand je parlais de chefs d'oeuvre définitifs du 7ème art, c'était une façon de parler - quoique leurs films ne soient pas dénués d'un certain talent formel, c'est pas pour rien que Gilliam est devenu le cinéaste que l'on connaît).

Mais soyons honnêtes: les trames de Holy Grail et Life of Brian relèvent tout de même beaucoup du prétexte, et se contentent presque de fournir un cadre historique pour l'imagination gaguesque des Monty.

Par ailleurs, je ne pense pas qu'ils se soient "forcés" à être méchants dans The meaning of life. Une séquence comme celle où Eric Idle entraîne la caméra jusqu'au cottage où il est né, afin de nous révéler "le sens de sa vie", et se met à chialer et à jurer face à la moquerie supposée du spectateur, est tout de même loin d'être poilante et révèle encore une fois AMA une lassitude très sombre de la part des Monty.

Les meilleurs gags sont ceux qui savent mettrent à jour toute l'absurdité des situations que l'on peut vivre. Cela suppose chez leurs auteurs une certaine lucidité qu'ils ne peuvent pas forcément toujours faire fructifier en inspiration. Parfois cette lucidité finit par se transformer en aigreur, voire en cynisme. Enfin c'est ce que je me dis, et ce dernier long des Monty me semble en constituer un bon exemple.

Et je pense qu'ils en avaient eux-même conscience, et ont alors eu comme projet d'assumer et d'y aller à fond dans la cruauté. Les séquences que j'évoquais plus haut, sans être véritablement choquantes, n'en restent pas moins très littérales et in your face.
signature.jpg

#11 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1987 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 02 December 2004 - 14:17 PM

CITATION(muf)
Et je pense qu'ils en avaient eux-même conscience, et ont alors eu comme projet d'assumer et d'y aller à fond dans la cruauté. Les séquences que j'évoquais plus haut, sans être véritablement choquantes, n'en restent pas moins très littérales et in your face.


Celle de Mr Creosote au resto et du prélèvement de foie parlent d'elles-même!
et pourtant, je ne vois pas ça comme du cynisme gratuit. Je persiste à y voir un film vraiment intelligent, qui va au-delà des gags, ce qui est l'opposé de The Holy Grail par exemple (que j'adore au passage).
Je trouve que The Meaning of Life est une continuité logique du ton final de Life of Brian. C'est pour rire, mais pas uniquement.

Pour en revenir à une anecdote plus légère, les Pythons furent sidérés de l'accueil du film à Cannes. Ils eurent droit à une standing ovation PENDANT le film, juste après la séquence musicale d'"Every Sperm is Sacred" (qui reste à mon sens inégalée, même par les tentatives pourtant heureuses de Trey Parker & Matt Stone dans le même domaine). C'est là qu'ils ont compris que le film risquait d'obtenir un prix, à leur plus grand étonnement.

#12 Prodigy

Prodigy

    Gremlins

  • Members
  • 1907 Messages :
  • Location:les Dubbing Brothers

Posté 02 December 2004 - 14:35 PM

Ce sont des génies, et je pèse mes mots.

#13 Azhagal

Azhagal

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4929 Messages :
  • Location:Laval

Posté 02 December 2004 - 17:35 PM

CITATION(Prodigy)
Ce sont des génies, et je pèse mes mots.


C'est clair. Sacré Graal est une oeuvre que tout être humain se doit d'avoir regarder une fois dans sa vie et Terry Gillian fait quand même partis des réals les plus couillus de l'histoire du cinéma.

#14 Coldo

Coldo

    Ghoulies

  • Members
  • 183 Messages :

Posté 03 December 2004 - 20:36 PM

CITATION(Azhagal)
C'est clair. Sacré Graal est une oeuvre que tout être humain se doit d'avoir regarder une fois dans sa vie et Terry Gillian fait quand même partis des réals les plus couillus de l'histoire du cinéma.


Cela dit, Sacré Graal est surtout du à Terry Jones...

#15 francesco

francesco

    Madnaute

  • Members
  • 4809 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Buffalora / Sunnydale / Amon Hen / Paper Street / Champs du Pelennor / Cleveland

Posté 03 December 2004 - 20:43 PM

CITATION(Vermithrax Pejorative)
Si il est plus virulent, meaning of Life n'en porte pas moins son nom, car quelque part, il en dis bien plus sur la vie que n'importe quel (je prends au hasard) film de Catherine Breillat ou de Bruno Dumont (j'ai vraiment pris au hasard).

Ou de Lars Trier, hihihi.

(aïe, non, pas taper, pas la tête, aïe)

"Toutes les femmes de ta vie / En moi réunies / Ton âme soeur, ton égérie / Parfois ta meilleure ennemie.
Toutes les femmes de ta vie / Glamour ou sexy / L'héroïne de tes envies / Je suis toutes les femmes, tu vois, toutes les femmes de ta vie." (L5)


#16 rama kandra

rama kandra

    Gremlins

  • Members
  • 1904 Messages :
  • Location:dans l'anus du tripode

Posté 03 December 2004 - 21:31 PM

Sacrée Graal est jouissif à l'infini.

Par contre la vie de brian m'a lassé.

#17 Azhagal

Azhagal

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4929 Messages :
  • Location:Laval

Posté 03 December 2004 - 21:32 PM

CITATION(Coldo)
CITATION(Azhagal)
C'est clair. Sacré Graal est une oeuvre que tout être humain se doit d'avoir regarder une fois dans sa vie et Terry Gillian fait quand même partis des réals les plus couillus de l'histoire du cinéma.


Cela dit, Sacré Graal est surtout du à Terry Jones...


Je parlais de Gillian en temps que réal, pas sur Sacré Graal en particulier :wink:

#18 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4880 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 03 December 2004 - 21:58 PM

Ah oui. Grands moments! La partie de rugby avec profs sadiques laugh.gif laugh.gif , la comédie musicale, les protestants laugh.gif , le prélévement d'organes laugh.gif , Mr.Creosote, le paradis avec le chanteur de variet', la scène du dîner avec la mort laugh.gif laugh.gif ...
Un film parfois vraiment méchant mais pas gratuit. "Life of Brian" et "Holly Grail" sont excellents et ont une meilleure continuité mais les Pythons ont réalisé là pour chaque sketch quelque chose d'unique. On voit qu'ils sont à bloc du début à la fin, y'a pas un sketch qui dénote et leur jeu est pile dans le bon registre pour chacun.
Terry Jones a fait un sacré bon boulot sur la réa, ce qui ne gache rien et renforce encore l'absurdité des scènes.
Et y'a quand même le meilleur intermède du monde (avec annonce by Terry Gilliam himself). :wink:
"Meaning of life " 6/6, et pareil pour les deux autres.

#19 muf

muf

    'Muff said !

  • Members
  • 9334 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 03 December 2004 - 23:41 PM

CITATION(Vermithrax Pejorative)
CITATION(muf)

Et je pense qu'ils en avaient eux-même conscience, et ont alors eu comme projet d'assumer et d'y aller à fond dans la cruauté. Les séquences que j'évoquais plus haut, sans être véritablement choquantes, n'en restent pas moins très littérales et in your face.


Celle de Mr Creosote au resto et du prélèvement de foie parlent d'elles-même!
et pourtant, je ne vois pas ça comme du cynisme gratuit. Je persiste à y voir un film vraiment intelligent, qui va au-delà des gags, ce qui est l'opposé de The Holy Grail par exemple (que j'adore au passage).
Je trouve que The Meaning of Life est une continuité logique du ton final de Life of Brian. C'est pour rire, mais pas uniquement.


Moui... Bon, déjà, je suis pas sûr qu'il soit très pertinent d'analyser ces films en profondeur comme on le fait là, mais bon, allons-y gaiement.

Là seule chose que nous dit The meaning of life sur le sens de la vie, c'est qu'il n'y en a évidemment pas (de la part des Python, une toute autre réponse m'aurait de toute façon étonné), et qu'à la limite on a été con de demander (cf la réponse apportée par la speakerine).

Mais là où je suis encore moins d'accord avec toi, c'est quand tu dis que "The Meaning of Life est une continuité logique du ton final de Life of Brian", parce que pour moi il en constitue, bien au contraire, l'antithèse. Le final de Life of Brian est une invitation à relativiser, un pied-de-nez typiquement british, une démonstration que l'humour (qui, encore une fois, suppose le recul) est une force d'espoir (j'aime pas du tout l'expression hein, c'est ridicule et pas marrant, mais bon vous voyez ce que je veux dire: un truc qui permet de vivre quoi).

Dans The meaning of life, l'humour est cette fois l'expression du désespoir. Eric Idle y pousse à nouveau la chansonette, mais cette fois c'est pour dire à une ménagère tout juste veuve que sa vie ne vaut pas un clou et qu'elle peut donc aussi bien lui filer son foie. On est TRES TRES loin de "Always look on the bright side of life" quand même.
signature.jpg

#20 Yawp Solo

Yawp Solo

    Gremlins

  • Members
  • 1221 Messages :
  • Location:prononce beetlejuice 3 fois et tu verras...

Posté 04 December 2004 - 04:54 AM

Ce film moi aussi je l'ai découvert y a pas tres longtemps et je crois que je l'aime autant que Holy Graal,c'est à dire que je le trouve mortel.Rien que pour la scène d'education sexuelle ou le discours du bon protestant sur les cathos......tros fort.Et puis y le CM de Gilliam au début qui est vraiment génial,comme une répétition pour Brazil.
6/6
(j'en parlerais bien plus en détail mais j'ai pas trop le temps)




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)