Aller au contenu


Photo

Critiques des séries américaines sans topic


129 réponses sur ce sujet

#21 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    J

  • Sous surveillance
  • 5898 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 04 February 2017 - 18:31 PM

Slasher Saison 1

 

C'était à la fois pourri et génial. C'est un slasher étalé sur 8 heures, donc lourd. Les personnages sont chiants.

La mise en scène bateau.  On s'en fout un peu au final de ce qui va se passer. Mais j'ai quand même enchaîné les épisodes.

 

J'ai un souci avec les meurtres en rapport avec la Bible...

 

Je ne vois que cette théorie pour expliquer le fait que j'ai maté ça  jusqu'au bout.

 

Ça et Dean Mc Dermott. 


416121.gif


#22 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9618 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 06 February 2017 - 14:10 PM

Powerless 1x01 : bof, c'est sympa, mais oubliable. Le côté cheap n'aide pas (aoutch les apparitions des super-héros). Mais vu que c'est une comédie de bureau, je vais invoquer le jurisprudence The Office/Parks and Recs/Superstore et laisser la saison 1 avancer le temps que les dynamiques entre persos se développent, on est jamais à l'abri d'une bonne surprise. D'autant que le cast est plutôt cool.

 

 

Superstore 2x12 : épisode centré sur Amy et ses problèmes de couple, et qui permet au passage de continuer de développer l'équipe du magasin. La série arrive vraiment à donner une identité à une large partie des employés, c'est vraiment bien, ça permet de vraiment faire vivre l'univers du show, et pas seulement les personnages principaux. C'était donc plutôt cool, avec encore un délire propre à la série (le muffin-ball), et des relations entre les persos toujours aussi bien écrites.

 

 

Super store 2x13 : arriver à aborder le sujet du harcèlement sexuel au travail avec humour (le séminaire qui part en vrille :mrgreen:), tout en continuant de développer les persos et en assurant le quota de rigolades (Jona undercover, son engueulade avec son "épouse"), c'est encore une fois un excellent épisode.

 

 

Superstore 2x14/15 : épisodes sympathiques, mais sans être exceptionnels. On rigole toujours bien, l'histoire autour de la chaufferie déréglée montre que les scénaristes connaissent le monde du travail, mais au delà de ça c'était pas inoubliable.


Ce message a été modifié par Moody - 10 October 2017 - 07:46 AM.

Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#23 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22667 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 10 February 2017 - 10:48 AM

Powerless 1x02

 

Über-générique au possible, ultra-plat, un peu trop surjoué à mon goût, et souffrant d'une overdose de sarcasme.

Et puis je n'ai pas l'habitude de remarquer la réalisation dans une sitcom de ce genre, mais là, quelque chose m'a gêné, notamment dans l'abus de plans serrés en légère contre-plongée sur les acteurs.


# À partir du 23/10, l'Halloween Oktorrorfest 2017 continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec deux films de genre passés quotidiennement en revue ! Cette semaine, entre autres, Voice from the Stone, Eat Local(s), Dead Awake, Life, The Belko Experiment, High Rise et, le week-end, Channel Zero : Candle Cove, Moondial : Le Cadran Lunaire, Brimstone & Star Trek Discovery #


#24 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 12 February 2017 - 19:46 PM

Riverdale 1x03

Y'a du mieux : cette semaine, c'était pas nul, c'était juste totalement chiant. Même avec son féminisme de bac à sable (on parle de méchants footballeurs et de slut-shaming).
C'etait un épisode surtout centré sur Veronica et Betty et qui scelle leur amitié dans un plan de vengeance pas trop dégueu dans son côté Sexcrimes du pauvre. La scène dans laquelle Betty se maquille devant le miroir était plutôt réussi et tout ça semble aller dans la direction d'une Betty schizo (sa soeur n'existerait pas donc).
Du côté de l'enquête, pas grand chose. On se doutait déjà des réponses de la soeur de Jason, Jugghead enquête sur des éléments sans grand intérêt, Archie et sa musique peinent toujours à se montrer convaincant...

712690wald3.gif


#25 snake2206

snake2206

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4174 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere over the rainbow

Posté 13 February 2017 - 07:54 AM

The Path 2x03 & 04

 

C'est toujours bien, j'ai pas grand chose a dire dessus, mais ça se bonifie avec le temps, et les emmerdes commencent a s'entasser pour Cal.

Et Aaron Paul est plutôt bien.


The most frightening thing about Jacob Singer's nightmare is that he isn't dreaming.

Image IPB

#26 Doc Vicious

Doc Vicious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 21143 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 17 February 2017 - 08:18 AM

Powerless 1x01

 

J'ai souri 2 fois. Vanessa est bien mignonne, Danny Pudi a un talent comique certain

mais ça ne va pas suffire.


tumblr_m9hyteyKyb1qbabvao6_250.gif


#27 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6924 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:The Zone

Posté 21 February 2017 - 13:43 PM

MV5BMTkyNjIwOTgwM15BMl5BanBnXkFtZTgwNjgw

 

série HBO produite par Apatow et créée par Peter Holmes qui joue le rôle principal 

le premier épisode est pas mal pour qui aime l'univers des comédiens de stand up new yorkais

par contre c'est plus classique que du Louie

là on suit l'histoire d'un stand upper débutant qui perd tout quand il découvre que sa femme le trompe

Artie Lange (ce comme-back), un vieux de la vieille, va l'aider à sa manière.

sympa donc à suivre


200.gif#127-grid1

c'est beau comme un accident


#28 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 21 February 2017 - 20:43 PM

Riverdale 1x04

Y'a du mieux, même si ça reste très léger.
L'episode se concentre sur Miss Grundy et creuse un peu le personnage, y'a également de l'amélioration sur le personnage de Kevin.
Bon, le tout repose toujours sur des ressorts bien trop vieillots mais on sent que la série essaie de rectifier le tir, prenant conscience de ses défauts.
Mais il y a encore beaucoup à faire.

712690wald3.gif


#29 Doc Vicious

Doc Vicious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 21143 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 22 February 2017 - 09:53 AM

Powerless 1x02 et 03

 

J'ai ri 3 fois. Y'a du progrès mais ça reste naze. Les storylines secondaires sont meilleures que les principales.

(Le gars a lunettes qui va aux chiottes a chaque fois qu'un super slip apparait)


tumblr_m9hyteyKyb1qbabvao6_250.gif


#30 saumon

saumon

    Critters

  • Members
  • 285 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:cristal vidéo

Posté 23 February 2017 - 20:43 PM

Six

 

C'est ultra classique, les acteurs font le job mais c'est très convenu (honneur, virilité, blessures de guerre, femme du soldat au foyer, barbes touffues et méchants alquaidesques). Les scènes d'action sont plutôt soignées et permettent de suivre tout cela sans trop s'ennuyer à défaut d'un réel enthousiasme.

Vous êtes prévenus.



#31 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1892 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 25 February 2017 - 12:45 PM

Search Party S01

 

Une première saison au format 26', qui lorgne vers la cringe comedy par les créateurs de Wet Hot American Summer.

 

Un groupe d'amis dans la vingtaine voit leur train-train basculer le jour où l'une d'entre eux, Dory, décide de percer le mystère qui entoure la disparition de Chantal, une connaissance du Lycée.

 

Jamais drôle au point de s'esclaffer, Search Party préfère dresser un tableau naturaliste et glaçant des jeunes adultes au XXIème siècle, totalement téléguidés par le besoin de validation extérieure à leur identité. Bien qu'il se trimballe un solide sentiment de "Sundance pour le petit écran", le show réussit surtout sur ce tableau-là: une espèce d’existentialisme dénué de morale, une course après du sens, aussi futile soit-il. C'est à la fois ce qui fait la réussite et les limites de Search Party ; les personnages sont tellement crédibles qu'ils évitent l'humour propre à la caricature, tout en présentant des défauts trop réels pour être appréciables. Mention spéciale à tout le cast. Pour la plupart inconnus, ils sont absolument dingues de véracité dans leurs attitudes.

 

Pour ce qui est de l'intrigue, elle colle en tout point à la note d'intention et se termine sur une note assez sombre qui n'est pas désagréable, sans pour autant s'enliser dans la misanthropie goguenarde (et stupide) d'un Very Bad Things. C'est un drôle de travail d'équilibriste, mais pas désagréable.



#32 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    J

  • Sous surveillance
  • 5898 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 26 February 2017 - 23:25 PM

When We Rise Episode 1

 

Mais que voila une petite pépite qui est arrivée sans trompette ni tambour!

 

Une série écrite par Dustin Lance Black, réalisée par Gus Van Sant, avec pléthore d'acteurs et d'actrices comme Guy Pearce, Rosie O'Donnell, Whoopi Goldberg, Mary-Louise Parker, Rachel Griffiths et Fiona Dourif... 

 

La série est un entrelacement d'histoires de personnes LGBTQ dans les années 70 à San Francisco. On suit les pas d'un jeune homo blanc qui fuit sa famille, d'un homme noir dans la marine et d'une jeune femme blanche lesbienne féministe et de leurs déconstructions quant aux droits des gays mais aussi des femmes.

 

Il y a d'ailleurs une scène qui m'a beaucoup fait rire où Roma, nouvelle recrue de la National Organisation for Women, se rend compte que les lesbiennes ne sont pas acceptées car immorales et découvre un groupe d'activistes hétéroclites. Bienvenue dans le féminisme intersectionnel Roma :love:

 

Bref, c'est très bien filmé, bien écrit, et avec Dustin Lance Black (militant pour les droits des personnes LGBTQ+) au scénario, je pense que l'on peut dire que c'est une série qui sait de quoi elle parle


416121.gif


#33 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 27 February 2017 - 18:23 PM

Big Little Lies 1x01

Avant de commencer la série, je me suis dit (comme d'autres) que ça ressemblait à Desperate Housewives. Après visionnage, ça ressemble bel et bien à un Desperate Housewives indé.

Point positif : c'est réalisé par Jean Marc Vallée donc la réal assure.
Mais c'est créé et produit par David E Kelley dont je n'ai jamais eu grand chose à faire.

Alors oui, il y a un casting 3 étoiles (Kidman, Dern, Woodley, Witerspoon, Skarsgard...) mais faut toujours se méfier de ce genre l'étalage de luxe, puisque c'est souvent prétexte à jeter de la poudre aux yeux.

Il y a bien un côté féministe avec ces portraits de femme forte et indépendantes mais ce sont surtout des conasses pétés de thunes. Le cast masculin ne respire pas non plus la sympathie et c'est difficile de s'intéresser à des personnages tous assez antipathiques.

712690wald3.gif


#34 Johnny Lawrence

Johnny Lawrence

    Leprechaun

  • Members
  • 788 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:All-Valley Karate Tournament Canteen

Posté 28 February 2017 - 12:01 PM

Big Littles Lies 1x01 / 1x02

 

Un peu "forcé" à regarder, j'ai plutôt bien aimé en fait. C'est monstre beau, la réalisation est classieuse à souhait et j'aime plutôt bien ce truc où sous la surface, les choses ne sont pas aussi belles - justemment - qu'elles veulent bien se présenter. Enfin bon, j'aimerais tout de même que la trame principale - le meutre, l'enquète soit un peu plus mise en avant.

 

Bon, et la vraie question de la fin du 1x02, Body Double pour l'amie Nicole Kidman ?

 

 


There's no fear in this dojo!


#35 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 01 March 2017 - 20:19 PM

When We Rise 1x01

J'aime beaucoup Gus Van Sant mais j'ai toujours du mal avec Dustin Lance Black.

Je trouve que, comme John Ridley, dans sa manière de traiter des problèmes liés à une minorité à laquelle il appartient, il manque de subtilité.

Et cette mini série est donc très littérale et sans grande surprise, sans grande originalité.
Qui plus est, le montage de l'épisode, à base de micro-scène sur chacun des personnages, n'aide pas à s'attacher à ceux là.
Je n'ai pas eu l'impression d'apprendre quoi que ce soit, je n'ai pas été touché par des situations qui se voudraient émouvantes et j'ai trouvé ça très vieillot.

Un point positif cependant : rappeler que San Francisco n'a pas toujours été le paradis progressiste qui fait aujourd'hui sa réputation.

Mais sinon, j'ai quand même l'impression d'avoir vu ça en mieux.
(Et peut être que j'en ai un peu marre de voir des storyline LGBT traité que par le prisme du drame et qu'un petit peu de positisme serait le bienvenu).


712690wald3.gif


#36 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22667 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 06 March 2017 - 18:50 PM

Making History 1x01 :

Une sitcom produite par Lord & Miller, écrite/showrunnée par un scénariste de Family Guy et de Dads... et ça se sent. Adam Pally en slacker capable de voyager dans le passé, et qui tente de concilier son quotidien d'homme à tout faire dans une université et ses aventures dans le passé, avec l'aide réticente d'un professeur d'histoire afroaméricain et de la fille de Paul Revere.

 

Un rythme bancal, des vannes faciles, plein de références anachroniques à de la pop culture moderne et de callbacks façon Family Guy, une période temporelle qui ne m'intéresse pas du tout, tout le monde surjoue, bref, je n'ai vraiment pas accroché à ce pilote.


# À partir du 23/10, l'Halloween Oktorrorfest 2017 continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec deux films de genre passés quotidiennement en revue ! Cette semaine, entre autres, Voice from the Stone, Eat Local(s), Dead Awake, Life, The Belko Experiment, High Rise et, le week-end, Channel Zero : Candle Cove, Moondial : Le Cadran Lunaire, Brimstone & Star Trek Discovery #


#37 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    J

  • Sous surveillance
  • 5898 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 06 March 2017 - 22:34 PM

When We Rise Episode 1 Partie 2

 

Oui parce que sinon c'est pas drôle. Croire qu'on a vu un épisode entier qui dure 40 minutes et se rendre compte qu'en fait ça dure 1h20. Alors certes y a un mini générique de fin mais l'Albanie n'en fait qu'à sa tête parfois.

 

Bon je suis toujours autant emballée par cette série. Je vois pas trop le côté on rajoute du pathos sur le pathos dont par Benway. Je me marre sur pas mal de trucs. Peut être parce qu'évoluant dans ce milieu, je vois les moments assez jouissifs. Rien que le Black Cat Cafe et sa proprio, Mama Jose, me vendent du rêve à 100%

("Ma chérie, eux contre toi c'est une illusion. Mais quand je vous vois tous les trois, je sais que cela peut marcher")

(Traduction: Viendez dans le féminisme intersectionnel où tout le monde est lea bienvenu-e)

 

Nan je continue de kiffer à mort! :love: 


416121.gif


#38 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 06 March 2017 - 23:05 PM

When we Rise

 

Le second était un poil mieux, les drag ça ajoute de l'humour et ça traite un aspect de la communauté LGBT qu'on voit moins.
Mais le reste...
C'est pas tellement du pathos (encore que, le soldat black et gay, l'ado que le père psychiatre veut guérir, la manif qui se termine mal avec les flics...), c'est surtout que je trouve ça vieillot, très peu subtil, que j'ai déjà vu ça mille fois, que je n'ai pas réussi à être touché et que la réal est très plate (pas sûr que Van Sant soit le réal adéquat pour ce genre de sujet).
On est dans un sujet qui se veut fort, on parle de combat pour les droits, de révolte (ça s'appelle When We Rise quand même) et je trouve que ça manque d'impact, d'identité, d'implication...


712690wald3.gif


#39 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 07 March 2017 - 02:46 AM

Time After Time 1X01-1X02

 

Dernière série de Kevin Williamson pour ABC et adaptation du livre de Karl Alexander, après le film de Nicholas Meyer en 1979.

 

Bref, autant le dire tout de suite, je ne suivrai pas, pas essentiellement parce que c'est ouvertement mauvais : en l'état c'est du générique-ultra plat pas plus honteux que celui d'à côté. Le gros problème n'est pas le ton, auquel je m'attendais mais bien le cast. Le film, très charmant mais loin d'être un chef-d’œuvre lui-même, avait une grande force parce qu'il avait Malcolm McDowell en lead et David Warner, qui interprétait une version intéressante de Jack L'Eventreur parce que moins mythologique qu'à l'accoutumée, moins croquemitaine de légende et plus individu sombre qui se trouve dans la modernité des années 80 naissantes. Il se sent chez lui dans le futur. La série est logiquement située en 2017 et ce n'est pas ça le problème : si Freddie Stroma s'en tire plutôt convenablement en H.G. Wells télévisuel, le reste du cast est complètement transparent, à commencer par Jack lui-même, interprété par une limande à barbe, Josh Bowman. C'est supposé être une blague ? Jack un hipster avant l'heure ? Beurk.

 

Et puis ils perdent ou presque leur accent anglais déjà approximatif au départ dès le deuxième épisode ?

 

Comme si ça suffisait pas, le lead féminin est tout aussi fade en la personne de Genesis Rodriguez. Donc oui, mais non. girl-says-no-no-smiley-emoticon.gif


49495637_giphy.gif


#40 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6924 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:The Zone

Posté 07 March 2017 - 13:19 PM

Crashing S01E02 & S01E03

 

toujours aussi bien

on passe de Artie Lange à T.J Miller

et on conclue définitivement l'histoire avec son ex

maintenant place aux comédie club et aux chèques pour renaître tel un phoenix

 

The Detour S02E01, S02E02 & S02E03

 
et c'est reparti
fini le road trip, on pose ses valises à la grande pomme pour une installation trash dans la vie new yorkaise
c'est con, mais c'est bon
la mère est rattrapée par un passé encore flou mais que l'on soupçonne bien chelou
le 3ème épisode est priceless

200.gif#127-grid1

c'est beau comme un accident




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)