Aller au contenu


Photo

Black Mirror (2011 - En cours)


97 réponses sur ce sujet

#81 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 21533 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 26 December 2016 - 19:49 PM

Ayant presque fini la saison 3, je ne peux m'empêcher de remarquer que sur 13 épisodes, nous avons déjà eu droit 6 ou 7 fois à une déclinaison de l'implant de réalité augmentée / enregistreur / duplication numérique des mémoires et des personnes. Avec plus ou moins de bonheur dans le traitement mais j'espère qu'il y aura un peu plus de variété à l'avenir parce que ça tourne un peu en rond (la saison 3 contient les deux épisodes les plus faibles).


J'avoue ne pas trop comprendre le reproche. Normal que des trucs reviennent, c'est le sujet de la série. Dans X Files aussi, les épisodes autours des aliens reviennent souvent.



#82 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2363 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 26 December 2016 - 20:28 PM

Quand je parle de caricaturale, je parle du méchant présentateur qui se lêche les babines en forçant le regard à la Kubrick, du vilains cycliste " regardeeeeeeez comme je suis un mééééééchant " qui essaye d'accumuler le plus de clichetons possibles, la gentille chanteuse qui est belle, mais aussi innocente, mais aussi qui fait des origamis trop meugnons ... Les persos, c'est parfois à la limite du power rangers.
 
Mais oui, j'aime beaucoup le concept, je trouve très bien trouvé l'éxagération des technologies actuelles ( j'ai ressenti la même chose quand on a essayé nos premiers free to play sur tablette avec ma fille : cette agression permanente ) mais dans l'éxécution, putain, c'est atroce. Le discours du mec avec son morceau de verre, je savais plus où me foutre tellement c'était naze, les réactions des juges rendant le truc encore plus embarrassant.
 
Sur le papier, ça marche, du moins, je pense que ça marche. Dans l'éxécution, c'est pathétique.


T'as jamais regardé le X-Factor UK toi (ou Britain Got Talent, ce qui est la même chose) produit par le même Simon Cowell (aussi dans le jury tant qu'à faire).
L'episode est une grosse caricature de ces émissions et quand tu connais, je dirais que l'intérêt principal de l'épisode est là.

712690wald3.gif


#83 Future Ghost

Future Ghost

    Leprechaun

  • Members
  • 593 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Quelque part...

Posté 26 December 2016 - 22:07 PM

Pas trop compris le débat mais si on retire la technologie on ne peut plus raconter ces histoires là. Il n'y'a pas besoin que ce soit hautement S-F pour anticiper sur les dérives des technologies qu'on utilise aujourd'hui, même si ce n'est pas super original (ça me fait souvent penser aux thèmes de G.I.T.S.) ça reste plaisant à regarder. 



#84 Turnus

Turnus

    JarJar

  • Members
  • 57 Messages :

Posté 26 December 2016 - 22:44 PM

J'avoue ne pas trop comprendre le reproche. Normal que des trucs reviennent, c'est le sujet de la série. Dans X Files aussi, les épisodes autours des aliens reviennent souvent.

 

Aux frontières du réel n'est pas une anthologie et au demeurant il y avait aussi des mutants, des télépathes, des pyrokynésistes, des cas de possessions, etc... J'attends un peu plus de variété dans une série proposant une suite d'histoires indépendantes les unes des autres et je suis un peu gêné qu'on nous est servi trois fois ce qui est sensiblement la même technologie (un implant oculaire ou liée aux yeux qui contrôle la vision et permet d'obtenir une réalité augmentée).

 

Plus largement il y a déjà une répétition dans les thèmes qui me fait craindre que la série ait déjà un peu fait le tour (2 fois le chantage par Internet, par exemple).


Ce message a été modifié par Moody - 28 December 2016 - 14:04 PM.
Citation dans citation effacée


#85 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 21533 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 26 December 2016 - 23:12 PM

Mais le thème de la série c'est quoi ?

 

Tu sais d'où vient le nom Black Mirror ?

 

C'est normal que des thèmes soient récurrents. Les mêmes outils mettent en évidences d'autres problématiques et posent d'autres questions. Par exemple, si deux épisodes utilisent des implants de réalité augmentée, est-ce que ces deux épisodes vont raconter la même histoire et poiner du doigt le même souci que peut engendrer cet outil ? La réponse est non, c'était de la rhétorique. ^^



#86 Turnus

Turnus

    JarJar

  • Members
  • 57 Messages :

Posté 26 December 2016 - 23:30 PM

Mais le thème de la série c'est quoi ?

 

Tu sais d'où vient le nom Black Mirror ?

 

C'est normal que des thèmes soient récurrents. Les mêmes outils mettent en évidences d'autres problématiques et posent d'autres questions. Par exemple, si deux épisodes utilisent des implants de réalité augmentée, est-ce que ces deux épisodes vont raconter la même histoire et poiner du doigt le même souci que peut engendrer cet outil ? La réponse est non, c'était de la rhétorique. ^^

 

De ton cul ?

 

A titre perso, je trouve ça répétitif et je pense pas que c'est un hasard que j'ai trouvé que Tuer sans états d'ames soit l'épisode le plus pourri (avec Playtest), en parti parce que la technologie fictive utilisée soit très similaire à celle utilisé dans deux autres histoires. Du coup pas trop de surprises, rien pour me maintenir intrigué du coté science-fiction, ça tombe à plat pour peu que le scénario soit un peu faible ou si la chute & la morale prend le dessus, ce qui est assez fréquent dans la série.

 

C'est un peu comme si après la Colère de Khan on nous avait servi la Rage de Khan et l'Enervement de Khan dans les films suivants. Ou si Aux frontières du réel nous avais fait l'histoire de Moots le contortionniste 3 épisodes après le retour de Tooms. Je suis pas scénariste mais j'ose espérer que il y a autre chose dans le champ des nouvelles technologies à aller piocher (les voitures automatisés, le bitcoin ou les mines de terres rares en Chine, je sais pas).



#87 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 21533 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 27 December 2016 - 00:27 AM

Je suis pas scénariste mais j'ose espérer que il y a autre chose dans le champ des nouvelles technologies à aller piocher (les voitures automatisés, le bitcoin ou les mines de terres rares en Chine, je sais pas).


Parce que ça n'a rien à voir avec le thème de la série ? (en quoi les voitures automatisées peuvent conditionner notre rapport aux autres et influencer les gens dans leurs échanges sociaux ?)
 
(et sinon oui, Tuer sans état d'âme est le seul épisode que j'ai trouvé bof, mais ce n'est pas parce qu'il utilise la réalité augmentée ; simplement qu'il est très peu inspiré dans l'exécution par rapport au reste).
 
 

A titre perso, je trouve ça répétitif et je pense pas que c'est un hasard que j'ai trouvé que Tuer sans états d'ames soit l'épisode le plus pourri (avec Playtest), en parti parce que la technologie fictive utilisée soit très similaire à celle utilisé dans deux autres histoires.


... Deux autres épisodes qui ne racontaient pas du tout le même chose. Mais bon, bref.



#88 Turnus

Turnus

    JarJar

  • Members
  • 57 Messages :

Posté 27 December 2016 - 01:30 AM

... Deux autres épisodes qui ne racontaient pas du tout le même chose. Mais bon, bref.

 

 

Vraiment ?

Spoiler

 

Parce que ça n'a rien à voir avec le thème de la série ? (en quoi les voitures automatisées peuvent conditionner notre rapport aux autres et influencer les gens dans leurs échanges sociaux ?)

 

Non mais c'est qu'une suggestion de blaireau encore que quand les voitures automatisés vont mettre au chomdu des millions de taxis et camionneurs, on va voir si ça change pas les relations à l'autre et les échanges sociaux : remplace ça par l'IA ou l'automatisation si tu veux. Pour moi le thème de la série il n'est pas aussi étroit que pour toi et je dirais d'ailleurs qu'il y en a des exemples dans la série en l'état : Dans La Chasse, la seule technologie réellement essentielle au fonctionnement de l'épisode...

 

Spoiler

 

De même dans Blanc comme neige, un des segments de l'épisode ne parle pas du "rapport aux autres" mais...

 

Spoiler

 

Puisqu'on parlait de l'importance et de la centralité de la dimension science-fictionelle, j'en reste à mon avis que plus de variété dans "l'accroche" technologique (quelque soit la déclinaison narrative et émotionnelle et même si ce n'est qu'un prétexte de départ) serait de bon aloi. Parce que je regarde aussi la série pour me dire "Ah oui tiens en voila une idée intéressante qui pourrait exister demain et que j'avais pas vu venir", pas juste pour une déclinaison de Google Glass Mirror (Sujet parfaitement passionnant, mais peut être pas 1 fois tous les 4 épisodes).



#89 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19149 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 28 January 2017 - 01:15 AM

My two cents. Spoilers, of course.

1x01 "The National Anthem" - Bon concept (le premier ministre forcé à forniquer avec un porc en direct à la TV), qui interroge notre relation au cirque médiatique... ça retombe quand même un peu au moment du climax, et la conclusion manque de mordant, rendant le tout un peu vain.

1×02 "Fifteen Million Merits" - Pas mal, cette société de cyclistes qui pédalent pour alimenter des écrans omniprésents qui leur servent de la merde, mais un peu déçu de la conclusion cynique... Le perso fait tout ça parce qu'il est en manque de vérité, et se finalement satisfait d'être un nouvel avatar du mensonge... c'est pourtant ce qu'il fallait faire, mais j'ai du mal à trouver ça satisfaisant.

1×03 "The Entire History of You" - Le meilleur de la saison selon moi, d'autant que la technologie présentée m'intéressé : se rappeler d'un fait ou simplement prénom, revivre des situations agréables ou pouvoir analyser en profondeur un moment vécu... Toby Kebell assure bien, aussi.

2×01 "Be Right Back" - Pas mal accroché à cette histoire de deuil, et de la compensation par un clone numérique de l'être perdu. Ça tient aussi pas mal à Atwell et Gleason que j'aime bien, et la conclusion pour une fois plutôt positive.

2x02 "White Bear" - Plutot pas mal aussi, cette punition en groundhog day.

2x03 "The Waldo Moment" - Pas inintéressante, cette fable politique ou un personnage animé devient une créature politique à part entière est tout de même un peu confuse.

2/3 "White Christmas" - Cette histoire de torture numérique qui se devoîle patiemment est plutôt très bien vue. Mentions speciale aux clones esclaves, au blocage... et à Joe Hamm.

3×01 "Nosedive" - Bien aimé l'ambiance pleasantville de celui-ci, cadre ideal pour cette histoire de notation sociale. La fille Howard s'en sort très bien et le final en exutoire fait du bien...

3x02 "Playtest" - Encore un episode qui joue avec le spectateur en ne se devoilant que tardivement, et c'est plutôt réussi car le personnage principal (un routard qui fuit sa mère après le décès de son paternel atteint d'Alzheimer, incarné en toute coolitude par Wyatt Russell) est assez attachant. L'écriture est encore une fois efficace, puisque malgré les apparences tout ce qui est presenté sera utile à l'intrigue, et le final en inception, qui s'imposait logiquement, fonctionne parfaitement.

3x03 "Shut Up and Dance" - Glaçante, cette histoire de chantage par réseau interposé, est sans concession jusqu'à son final.

3x04 "San Junipero" - Mon épisode préféré. Déjà parce que les personnages sont bien ecrits et attachants, mais aussi parce que le concept est totalement emmené par elles. Une histoire qui, dès qu'elle se dévoile plus franchement, est assez anticipable, mais ce n'est pas du tout gênant tant les thématiques de l'au-delà sur mesure, et de l'amour qui donne un sens à l'existance, est puissant et puissamment mis en oeuvre. Gugu Mbatha-Raw & Mackenzie Davis sont toutes deux impeccables.

3x05 "Men Against Fire" - Un peu téléphoné, cet épisode propose tout de même une variation intéressante au conditionnement par narcotiques pour faire de super-soldats...

3x06 "Hated in the Nation" - Des abeilles robots pour compenser l'espèce éteinte et perpétuer l'écosystème, ça me parle pas mal. Moins client de l'aspect réseau social qui revient une fois de plus, et de l'esthétique polar classique... et pas convaincu que ce soit cette histoire qui méritait presque 30 minutes complémentaires. Dommage, car j'étais à la base content de retrouver Kelly McDonald et Faye Marsay...
Image IPB

#90 Mccoy

Mccoy

    Mccouille

  • Members
  • 13621 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 28 January 2017 - 03:16 AM

Du coup t'as pas regardé le 3X02 ? (qui est très bon)


pain-gain-dwayne-johnson-mark-wahlberg-a

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "


#91 Maouin54

Maouin54

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4326 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:PS3 : Jul_89000

Posté 28 January 2017 - 06:45 AM

pouvoir analyser en profondeur un môme vécu...

Marc Dutroux, sors de ce corps ! (hum...)

(le lapsus de folie)

6.gif

(;,;) la geektature du bon goût (;,;)


#92 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19149 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 28 January 2017 - 11:25 AM

Quelle idée aussi de taper ce genre de longs posts sur un téléphone ^^ C'est corrigé !
Image IPB

#93 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2363 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 29 March 2017 - 17:17 PM

2x01

Un épisode obligé de prendre le contrepied du ton habituel de la série. On est pas vraiment dans une critique de la technologie (ça reste très au second plan), on y parle plutôt de deuil, c'est un sujet trop sérieux et intime pour faire usage du cynisme habituel, ou alors fallait y aller franco dès le début.
L'episode est sympa mais pêche déjà dans le manque de certains éléments : y'a bien une entreprise derrière ça donc un numéro ou un mail où appeler ou un service après vente ; difficile de croire aussi qu'il n'y ait aucun moyen de le "desactiver".
La fin aussi est pas très réussie (ça semble être une constante), je l'ai trouver bâclée, je suis sûr qu'il y avait moyen de faire mieux. En plus, la meuf passe une conne finie à force de jérémiades.

2x02

On renoue avec les fondamentaux. Bon, là encore, on est plus dzns une satyre de l'industrie du divertissement que de la technologie.
Je ne m'attendais pas du tout au twist mais je sentais venir un truc bien méchant, et ouais, la fin elle fait mal.
Je vais même avouer que la fin m'a mis mal à l'aise, ce qui est assez rare.

712690wald3.gif


#94 slasherboy

slasherboy

    Wookie

  • Members
  • 2128 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Casselroque, pas loin de chez Stéphane Roi

Posté 09 May 2017 - 08:47 AM

Je viens de découvrir le truc et je suis sur le cul. Comment j'ai pu passer à côté de ça ?!

Sinon tout a déjà été dit, je n'ai rien à rajouter, tout du moins sur les deux premières saisons.

 

Par contre, j'aimerais bien mater l'épisode spéciale Noël, White Christmas, avant d'attaquer la saison 3, mais il n'est pas dispo sur Netflix et impossible de mettre la main dessus :sad:

 

Y'a pourtant bien une VF de sortie pour cet épisode ? 


tumblr_okkqrgjjHS1qd9e6bo9_500.gif


#95 tonton

tonton

    DJ Zero

  • Members
  • 12464 Messages :

Posté 09 May 2017 - 09:04 AM

Perso je l'ai vu sur Netflix... t'es sûr qu'il a été retiré ?


Image IPB

#96 SolidSnake

SolidSnake

    Ghoulies

  • Members
  • 141 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 May 2017 - 09:22 AM

Après vérification il est bien sur Netflix c'est le 2x04  :pouce:



#97 slasherboy

slasherboy

    Wookie

  • Members
  • 2128 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Casselroque, pas loin de chez Stéphane Roi

Posté 09 May 2017 - 12:20 PM

Ok super, merci à vous, j'irai voir j'ai du passer à côté :smile:


tumblr_okkqrgjjHS1qd9e6bo9_500.gif


#98 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 26746 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Lands

Posté 04 August 2017 - 22:44 PM

BM S1E01 : 

 

Un "pilote" interéssant qui balise bien la série à venir, dans une réalité à peine éloignée de la nôtre où une situation à priori absurde confronte notre rapport aux nouvelles technologies.

La facture esthétique est fort réussie, les acteurs sont bons, il est juste dommage de devoir se taper quelques clichés un peu trop manichéens (la journaliste ambitieuse qui envoie des photos salaces pour avoir des informations [ça marche encore un truc pareil dans un monde qui a YouPorn?], les gens qui restent aussi longtemps devant une vidéo pareille...), mais sinon ça réussit à faire passer son message, quand même, et ç'est de qualité.

 

BM S1E02 : 

 

Celui-là change radicalement de ton et d'ambiance, vu qu'on est ici dans une dystopie épouvantable et introduite progressivement, technocratie étouffante et inhumaine fort bien réalisée, où le monde se divise désormais en 3 catégories : les obèses agents d'entretien (la classe "d'en bas", insultée et humiliée), les sportifs sur leur vélo quotidien pour faire tourner les lumières du show télévisé qui tourne en continu, et enfin la classe "supérieure" qui semble composée des gagnants des jeux télévisés... En fait, la vraie classe "supérieure" serait plutôt celle, à peine esquissée, des gérants des show TV, mais on y reviendra.

 

Mené encore une fois par un super casting (l'acteur de Get Out en tête), le film distille petit à petit son univers étouffant et implacable, atroce (l'impossibilité de fermer les yeux sinon on se prend une alarme assourdissante dans la tête, les émissions qu'on doit payer si on veut zapper...), et les rares portes de sortie s'avèrent être des pièges encore plus affreux (le sort d'Abi...). 

 

Même le héros, en tentant d'affirmer sa liberté et son individualité, se fait littéralement absorber par le système, alors même qu'il n'était pas sous la dépendance de la "cuppliance" (une coupe de compliance... littéralement), s'avère finalement devenir lui-même une pièce de la "machine" à la fin, tout en ayant accès à un espace de verdure à travers sa fenêtre (mais est ce la réalité?)

 

il est intéressant de constater que l'épisode recycle moult idées du sacro-saint 1984 d'Orwell, tout en y rajoutant quelques louchettes de Running Man de King (l'omniprésence des jeux...), mais également en apportant ses petites idées perverses de ci de là, ajoutant une petite dose de perversité supplémentaire.

 

Un vrai coup de maître que celui-ci.

 

S01E03 : 

 

Celui-là se situe dans une temporalité contemporaine mais en y rajoutant un petit gadget dystopique, la possibilité de filmer toutes ses mémoires que l'on voie, de les revoir à loisir, etc... La déshumanisation y est toujours d'actualité, et l'histoire de celui-ci reste globalement "convenue" mais desservie par de très bons acteurs. 

La fin, comme pour les précédents, montre encore l'impossibilité de se détacher des nouvelles technologies au risque d'y perdre son "âme". 


Image IPB



Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)