Aller au contenu


Photo

Black Mirror (2011 - En cours)


96 réponses sur ce sujet

#21 Larry Underwood

Larry Underwood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4228 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 29 October 2016 - 11:53 AM

Je mettais en avant netflix parce qu'ils diffusent l'intégralité et que je mate la série dessus, that's all ;).


P2R04Z.png


#22 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12341 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 29 October 2016 - 13:46 PM

Sinon, un avis à charge du célèbre FIlm Crit Hulk sur la série.
Enfin, relativement à charge, car il lui reconnait d'énormes qualités, mais s’épanche surtout sur ses défauts.
 
Comme à son habitude, il soulève des points extrêmement intéressants, même si c'est loin d'être son article le plus abouti (ce qu'il reconnait dans un addendum publié le lendemain).

C'est marrant, j'ai l'impression que les critiques américains découvrent un peu la série avec la nouvelle saison et qu'ils ont un peu de mal à intégrer l'ironie très britannique des épisodes...



#23 Larry Underwood

Larry Underwood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4228 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 29 October 2016 - 20:56 PM

Saison 2 finie, encore meilleure que la 1ere.

 

Le christmas spécial, waoh. Et l'épisode 2 façon The Purge en réussie, avec son final glaçant.

 

D'ailleurs tous les épisodes ont un final glaçant. Pas une once d'optimisme dans tout ça. Et c'est cool.


P2R04Z.png


#24 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12341 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 31 October 2016 - 12:24 PM

Le nouveau numéro de SoFilm en kiosque mercredi comporte un dossier consacré à la série :

CwFs0dkWYAAUTsr.jpg



#25 Sharkoux_

Sharkoux_

    Pikatiep

  • Members
  • 9461 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Marseille

Posté 17 November 2016 - 10:23 AM

J'avais vu et pas kiffé la saison 1, je suis tombé par hasard sur l'épisode San Junipero et c'était pas mal.

Très bein réalisé, sujet intéressant, pas de pessimisme lourdingue...



#26 caillou

caillou

    Ghoulies

  • Members
  • 243 Messages :

Posté 21 November 2016 - 15:54 PM

S03E04 : Plaidoyer LGBT larmoyant : c'est non.



#27 Beat Kiyoshi

Beat Kiyoshi

    Wookie

  • Members
  • 3333 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 21 November 2016 - 16:49 PM

200w.gif

464930livelongandfuckoff.gif


#28 Harley Quinn

Harley Quinn

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5434 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 21 November 2016 - 18:53 PM

giphy.gif


giphy.gif


#29 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 21361 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 21 November 2016 - 18:58 PM

S03E04 : Plaidoyer LGBT larmoyant : c'est non.

 

Mais qu'est-ce que tu nous chies là ? Quand est-ce qu'on pourra montrer un couple gay sans que les gens pensent automatiquement que c'est du militantisme ? Quand est-ce qu'on pourra dire simplement "couple" d'ailleurs, sans devoir rajouter gay ? Mais là je m'égare, bref. 



#30 Beat Kiyoshi

Beat Kiyoshi

    Wookie

  • Members
  • 3333 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 21 November 2016 - 19:28 PM

Gut, ne pas lui donner à grailler, tout ça...

(Manquerait plus que ca invoque Loki sur le topic, en plus...)

Sinon, les pubs Netflix deviennent sacrément flippantes. :hihi:


464930livelongandfuckoff.gif


#31 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 21361 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 21 November 2016 - 21:01 PM

Ah c'était du troll ? Je connais pas assez bien Caillou pour le cerner. ^^



#32 Johnny Lawrence

Johnny Lawrence

    Leprechaun

  • Members
  • 743 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:All-Valley Karate Tournament Canteen

Posté 22 November 2016 - 09:36 AM

On va laisser la police le faire.

 

( le cerner. ).

 

( Voilà, vous pouvez me retrouver tout les jeudis soir sur le topic humour de high-level )


There's no fear in this dojo!


#33 caillou

caillou

    Ghoulies

  • Members
  • 243 Messages :

Posté 22 November 2016 - 10:42 AM

Bah, plus sérieusement, j'adore cette série, et la voir se compromettre dans ce genre de romance niaiseuse ça me fait un peu chier.

Et oui, il y a un côté un peu "propagande", c'est très américain : bouh, les méchants parents qui n'acceptent pas le coming out de leur fille, qui du coup a un accident de voiture...moi ça me laisse de marbre. Je n'ai pas de problème avec une histoire d'amour homosexuelle, ni avec l'idée d'un épisode plus "positif", d'ailleurs j'étais plutôt intrigué par les premières minutes, je trouvais les personnages assez touchants...mais ça ne décolle jamais et je trouve ça très peu inspiré au final.



#34 mathlamenace

mathlamenace

    Gremlins

  • Members
  • 1338 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:à l'heure

Posté 22 November 2016 - 11:08 AM

Perso, je trouve que le versant gay de la romance à tout son sens. La thématique étant de vivre la vie qu'on aurait voulu vivre une fois qu'on est au porte de la mort, le coup de l'oppression familial est certe facile, mais bien vu. Justement, pour une fois l'aspect LGBT sert l'intrigue de manière efficace et pas artificielle.

Image IPB


#35 caillou

caillou

    Ghoulies

  • Members
  • 243 Messages :

Posté 22 November 2016 - 11:15 AM

Moui...je ne sais pas, il y a un truc qui m'a énervé dans cet épisode, peut être un peu comme le S03E01...le fait d'y voir une sorte de "moraline", chose à laquelle échappait la série au départ...



#36 mathlamenace

mathlamenace

    Gremlins

  • Members
  • 1338 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:à l'heure

Posté 22 November 2016 - 11:22 AM

C'est marrant, parce que je trouve la série systématiquement morale justement (ou en tout cas, elle interroge la morale). Donc ça ne me pose pas de problème. Après on peut trouver l'histoire culcul mais je n'y ai pas vu de militantisme, juste un moyen de faire avancer l'histoire.

Image IPB


#37 caillou

caillou

    Ghoulies

  • Members
  • 243 Messages :

Posté 22 November 2016 - 11:28 AM

Je trouve que la plupart des épisodes s'inscrivent plutôt dans une science fiction spéculative qui certes porte un jugement (la SF ne fait jamais que spéculer pour parler du présent) mais évite justement ce que j'appelle la moraline, c'est à dire une façon de prendre le spectateur par les sentiments, de lui donner une leçon sans laisser de place à son jugement. Les épisodes les plus forts à mon goût, ceux qui m'ont le plus touché, ne donnent pas de solution (je pense à The Entire History of You, White CHristmas, Shut up and Dance) ils se "contentent" de brosser des tranches de vie et nous laissent un libre arbitre. Là on est plus dans le conte moral à l'américaine, avec une accumulation de poncifs de série télé...



#38 Chuck Apic

Chuck Apic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6108 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 23 November 2016 - 11:54 AM

Je suis pas loin d'avoir le même probleme que toi. Disons qu'effectivement, lgbt ou pas, on s'en branle un peu (même si ça rajoute artificiellement du poids scénaristique à la "libération" des persos), et si pendant quelques secondes t'imagines l'épisode avec le même déroulé, mais sur une bluette hétéro, ben reste un contenu bien long  et dilué pour ce qu'il y a à raconter. Le fait d'y voir deux nanas rajoute du supplément d'âme pour pas cher. 

J'ai aussi un peu de mal avec l'esthétique clip de Katy Perry/Rihanna (très très propre et maitrisé, mais on est plus proche de la pub EDF que du travail d'univers dans le Joe Wright, par exemple). Et vu que ça s'étend aussi au monde réel (le visuel gerbant et publicitaire de la maison de retraite), je vois pas ça comme un effet de style volontaire, plus comme un choix cosmetique moderne. 

Reste un propos passionnant, et une fin qui a réussi à chambouler mes conceptions (je n'arrive toujours pas à savoir si la scène finale est un gros troll volontairement évasif et cynique, ou un authentique acte romantique, vu le nombre de questionnements que ça fout à la poubelle), et auquel je pense très souvent. 

Sinon, très client de la saison, et je ne trouve pas que la série ait perdu au change en passant chez Netflix, bien au contraire. 



#39 caillou

caillou

    Ghoulies

  • Members
  • 243 Messages :

Posté 24 November 2016 - 13:59 PM

Ah oui l'esthétique dégueulasse genre pub pour Apple , c'est bien chaud aussi ;)

 

A part l'épisode 3, pas trop convaincu par cette saison donc, mes craintes s'avèrent fondées avec le passage chez Netflix... à voir ce qu'auront à dire les deux derniers...



#40 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 21361 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 25 November 2016 - 11:49 AM

J'ai aussi un peu de mal avec l'esthétique clip de Katy Perry/Rihanna (très très propre et maitrisé, mais on est plus proche de la pub EDF que du travail d'univers dans le Joe Wright, par exemple). Et vu que ça s'étend aussi au monde réel (le visuel gerbant et publicitaire de la maison de retraite), je vois pas ça comme un effet de style volontaire, plus comme un choix cosmetique moderne.

 

Je trouve justement que l'esthétisme est hyper pertinent. Que ce soit à San Junipero ou dans le "monde réel". Tout n'est que question de point de vue, et le vrai monde n'est au final pas plus réel que San Juniupero et surtout, pas moins "cosmétique" ou factice pour les deux héroïnes. On vit dans nos tête, le monde n'est que le reflet de ce que notre cerveau nous dépeint, et même si San Junipero n'est qu'un simulacre de vie, une tranche de vie sous cellophane si tu préfères, l'épisode nous dit que la vraie vie peut-être tout aussi fade et lisse. Qu'est ce que nous dépeint souvent Black Mirror si ce n'est un futur superficiel ?

 

C'est justement là que l'épisode devient pertinent : Quand il ne créé pas de dichotomie visuelle attendue entre le monde réel et San Junipero. :smile:

 

 

Reste un propos passionnant, et une fin qui a réussi à chambouler mes conceptions (je n'arrive toujours pas à savoir si la scène finale est un gros troll volontairement évasif et cynique, ou un authentique acte romantique, vu le nombre de questionnements que ça fout à la poubelle), et auquel je pense très souvent. 
 

 

Personnellement, je ne pense pas que Brooker ait fait de San Junipero une utopie (comme on peut le lire un peu partout). Ça reste quand même une prison dorée, dans laquelle beaucoup se sentent obligés de faire des trucs extrêmes pour ressentir ne serait-ce qu'un peu de vie telle qu'ils l'ont connu. Je pense que cette épisode, c'est un peu comme une petite lueur d'espoir dans cet océan de merde que prédit le show. Une façon de dire que même dans un univers de merde, l'amour peut parfois être plus fort que tout. Puis t'as quand même ce côté carpe diem avec les deux héroïnes, elles ont ce besoin de consommer le bonheur là, tout de suite, sans trop réfléchir, après leur coup durs et leur vie pas facile. Donc l'épisode fini sur une jolie note mais te fait bien comprendre que ça peut ne pas durer éternellement.





Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)