Aller au contenu


Photo

Breaking Bad (2008 - 2013)


1712 réponses sur ce sujet

#1681 Kusharuman

Kusharuman

    Gremlins

  • Members
  • 1788 Messages :

Posté 24 January 2017 - 16:41 PM

Ah ok...

Oui en effet elle tape sa petite crise mais c'est dans la continuité du perso et son seul moyen d'arriver a ses fins. Et puis de là a être horrifié par ses actes et ses dires...moi je l'a trouve plutôt sympathique de pas avoir appelé les flics dès qu'elle a appris la vérité sur son mari de peur qu'il lui arrive a elle ou ses enfants un malheur (dans le milieu de la drogue avec les cartels; ils hésitent pas a s'attaquer à la famille et les enfants).

 

Je veux dire, si t'apprends demain que ta femme est une super trafiquante de cigarette et qu'elle baigne avec le grand banditisme (et que des gars débarquent chez toi pour te mettre un coup de pression par rapport a ça), tu vas pas essayer au moins d'éloigner ta fille de tout ça :hihi: ???


1xbspm.gif


#1682 NukemaN

NukemaN

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 16056 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Moi je ne collectionne que des premières pressions

Posté 24 January 2017 - 16:44 PM

ça marchera mieux comme ça :

tu vas pas essayer au moins d'éloigner tes figurines de tout ça :hihi: ???



#1683 Kusharuman

Kusharuman

    Gremlins

  • Members
  • 1788 Messages :

Posté 24 January 2017 - 16:49 PM

Ah ok, il a l'air spécial Moody :LSHaPXD:


1xbspm.gif


#1684 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19934 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 24 January 2017 - 19:56 PM

Arretez-moi si je dis des conneries mais il me semble qu'a ce stade Skylar elle est mouillée dans les affaires de Walter, non ? Genre elle a passé une partie de la saison précédente à blanchir le thune de Walter, de mémoire ?
Image IPB

#1685 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23573 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 24 January 2017 - 20:50 PM

Voilà, c'est pas comme si elle avait pris cash ses distances.

C'est quand il y a un impact direct de SES manigances qui la dépasse qu'elle se découvre une morale.

Un peu tard pour Beneke.

 

 

Sinon, quitte à en horrifier plus d'un, je préfère ma femme à ma fille donc à partir de là... :ninja:

Mais évidemment que ma fille passe avant mes geekeries...enfin peut-être pas ma figurine de Selvaria.



#1686 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6317 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 01 April 2017 - 22:03 PM

J'ai regardé les deux premiers épisodes hier soir : c'est juste l'un des meilleurs débuts de série que j'ai pu voir. On rentre directement dans le vif du sujet avec une introduction efficace, et un in media res qui permet de surprendre un peu le téléspectateur une fois qu'on en arrive au point de départ. J'aime le fait qu'il n'y ait aucune tergiversation et que les emmerdes commencent dès le départ, d'autant qu'il n'y a pas vraiment de temps mort.



#1687 adamo

adamo

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7150 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:devant mon écran

Posté 01 April 2017 - 23:04 PM

Ah ben t'avais pas encore vu le show. Amuse toi bien. En attendant tes comptes rendus.

 

(J'ai dû googler in media res)


giphy.gif


#1688 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19934 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 01 April 2017 - 23:15 PM

Et là tu va pas y couper, et nous faire des compte-rendus en bonne et due forme !
Image IPB

#1689 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6317 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 01 April 2017 - 23:36 PM

Je m'attendais un peu à ce qu'on me mette la pression sur ce coup-là.



#1690 Destroyer

Destroyer

    Je consulte un psy

  • Members
  • 8629 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Chewie, we're home

Posté 21 April 2017 - 10:32 AM

Comment t'enchâines Sygbab  :HMr2Umk: tu fais que ça de tes journées ? Mater des séries ?  :HMr2Umk:  :mrgreen:


Do you bleed ???

You will.


#1691 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19934 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 21 April 2017 - 13:06 PM

Et il fait les bilans pendant la nuit, ce qui explique que parfois il aie moins envie
Image IPB

#1692 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6317 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 21 April 2017 - 19:13 PM

Je pourrais en regarder plus si je ne travaillais pas à minima 35 heures par semaine (plus d'autres activités annexes).

 

J'ai fini la saison depuis quelques temps mais je n'avais effectivement pas trop la motivation d'écrire, sauf que je suis en mode [/bilan on] donc ça me bloque pour passer à la suite.

 

Saison 1

 

Rarement une série sera entrée dans le vif du sujet de manière aussi radicale. En commençant par une scène d'introduction qui donne l'impression que tout est déjà perdu pour le personnage principal, les scénaristes déstabilisent aussitôt le téléspectateur et établissent une note d'intention assez claire : la prise de risques sera partie intégrante de l'histoire qui nous est racontée. Ce pilote est d'autant plus malin qu'il joue sur le procédé in media res pour revenir sur les événements qui ont conduit à cette situation, avant de la désamorcer d'une manière on ne peut plus logique. Entre temps, les personnages ont été bien installés, avec une utilisation intelligente de leurs professions respectives afin d'aboutir à la rencontre entre Walter et Jesse.

 

Cette alliance de fortune entre un professeur de chimie au talent naturel inouï et un dealer qui se trouve être un ancien élève qu'il a renvoyé est pour le moins explosive, mais aussi totalement improbable. Alors qu'il ne voyait que le côté lucratif de l'activité - une opportunité à saisir pour assurer l'avenir financier de sa famille après avoir appris qu'il est atteint d'un cancer qui lui sera fatal -, Walter se retrouve aussitôt confronté à la violence de cet univers et doit très rapidement faire face à des décisions cornéliennes. Il sait garder la tête froide pour effacer certaines traces en utilisant ses connaissances, mais son dilemme moral à propos du meurtre de Krazy-8 aurait pu lui coûter cher.. Il l'élimine finalement car il n'a plus le choix - il s'agit alors de survie -, mais cela ne change rien au fait qu'il a désormais deux morts sur la conscience.

 

Il y a quoi ébranler un homme, et ces tumultes poussent Walter à s'éloigner de son compère. C'est alors le retour à la vie quotidienne, qui se voit totalement bouleversée une fois que ses proches sont au courant de sa grave maladie. Commence alors un chemin de croix, car il se voit désormais obligé de composer avec les réactions de chacun. Entre la volonté de Skyler de tout faire pour qu'il soit soigné, le jugement de Walter Jr qui considère que son père est faible parce qu'il a déjà abandonné alors que lui a dû surmonter son handicap, et la pitié de Hank qui ne sait pas trop comment réagir, il est tiraillé de tous les côtés ; étouffé parce qu'il n'a plus la liberté de choisir comment aborder la suite. Le thème est traité avec un ton juste, et met en avant le sentiment de Walter de ne plus avoir le contrôle de sa vie, voire même la réalisation qu'il ne l'a jamais vraiment eu.

 

Pendant ce temps, Jesse tente de se rapprocher de sa famille mais ses parents ne sont plus dupes : son style de vie ne leur convient pas et il est jeté à la porte. Il essaie également - tant bien que mal - de trouver un autre partenaire de jeu. Le produit de Walter a plu à beaucoup de monde, et il y a un véritable marché à créer avec une clientèle qui semble déjà très demandeuse. Malheureusement pour lui, ça ne fonctionne pas, et certaines promesses non tenues le mettent dans un sacré pétrin. Tout est fait pour que les deux protagonistes se réunissent à nouveau de manière cohérente : Jesse a besoin de Walter pour fabriquer la drogue, et Walter se lance de nouveau dans l'aventure car c'est le seul choix qu'il lui reste, celui de mourir lui ayant été ôté par sa famille,

 

Cela nécessitera plus de prudence de leur part : l'amateurisme dont ils ont fait preuve a généré un faisceau d'indices forcément pris au sérieux par le DEA, avec Hank à la tête de l'enquête. C'est pour le moment un ressort comique, car il est assez drôle de voir le DEA penser qu'ils ont affaire à un expert qui connaît les ficelles du métier. Hank est loin de penser que son beau-frère puisse être impliqué, mais cela cause déjà des dommages collatéraux comme le concierge du lycée qui se fait éjecter. Mais c'est une intrigue qui a bien entendu un potentiel indéniable et qui va compliquer les choses. Même si c'était prévisible, c'est amené avec fluidité.

 

En ce qui concerne les autres personnages, leurs péripéties paraissent être déconnectées des enjeux principaux. La kleptomanie de Marie n'apporte pas grand-chose pour le moment, et les déboires de Walter Jr ne sont pas forcément passionnants. Ceci dit, dans le cas de ce dernier, sa tendance à appeler son oncle quand il a des ennuis démontre qu'il n'a pas une grande confiance en son père quand il s'agit de résoudre des problèmes. Sa défiance s'amplifie quand il juge que son père est un lâche, mais il le regarde d'un autre oeil quand il remet à sa place un jeune branleur qui se moque de son handicap dans un magasin de vêtements. Walter n'a plus rien à perdre, et décide de de ne plus rien laisser passer. Cela se traduit aussi dans son comportement face à Tuco : les risques qu'il prend sont considérables, ce qui n'est pas au goût de Jesse d'ailleurs.

 

Le format court de cette saison de 7 épisodes seulement permet d'aller droit au but sans fioriturel. Les bases sont posées grâce à une écriture solide et rigoureuse, et un développement des personnages au diapason d'une intrigue maîtrisée. Le seul petit bémol concerne les intrigues secondaires autour de la famille de Walter, mais nul doute que ces derniers prendront plus d'épaisseur au fil du temps. Au vu de la qualité du reste, c'est finalement assez mineur car l'ensemble est très prometteur.



#1693 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6317 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 08 May 2017 - 10:56 AM

Saison 2

 

Dans un format plus classique sur une chaîne câblée telle AMC, cette deuxième saison de 13 épisodes permet de fouiller un peu plus les personnages et de donner de l'ampleur à l'intrigue, tout en gardant un côté décomplexé grâce notamment à une variation constante du procédé in media res qui avait si bien fonctionné dans le pilote. Le fait que la scène d'ouverture ne soit qu'une partie d'un ensemble et soit complétée au fur et à mesure comme une sorte de teaser pour intriguer le téléspectateur est non seulement facétieux, mais démontre que les événements narrés ont été bien planifiés. Et une fois encore, la résolution surprend : difficile d'imaginer que tout cela est la conséquence d'une collision entre deux avions, alors qu'il était évident de penser que cela était lié d'une manière ou d'une autre au trafic de Walter et Jesse.

 

Cela pourrait sembler exagéré si la série ne jouait pas sur l'enchaînement parfois absurde des événements que la vie peut produire, au gré des rencontres fortuites entre des individus que rien ne devait réunir au départ. Car c'est finalement une addition de drames personnels qui amène à ce dénouement : le père de Jane n'aurait jamais commis cette erreur fatale s'il avait été ferme, sa fille n'aurait peut-être pas replongé dans ses problèmes de drogue sans être au contact de Jesse, et ce dernier ne l'aurait pas rencontrée s'il n'avait pas été expulsé par ses parents. Mais paradoxalement, la mort de Jane arrange au moins une personne : Walter est débarrassé d'une influence négative sur son partenaire, piégé dans l'engrenage de l'héroïne. La scène où il assiste à son overdose est véritablement marquante car elle montre rapidement l'égoïsme d'un personnage principal qui devient de moins en moins sympathique.

 

En effet, ce qui était au départ une volonté de sauvegarder l'avenir financier de sa famille commence à devenir un mode de vie. Si la violence dont il a fait preuve en éliminant Crazy8 était une nécessité, il y prend presque goût désormais. Les dilemmes moraux qu'il avait auparavant s'estompent peu à peu, preuve en est son ingérence lorsqu'il explique à Jesse qu'il doit agir pour se faire respecter lorsqu'un de ses dealer se fait voler. Au lieu d'être traumatisé par leur mauvaise expérience avec Tuco - qui les a poussés à développer leur propre réseau de distribution -, il en a tiré les enseignements qui s'imposent. Sa capacité d'adaptation a de quoi faire froid dans le dos, alors que Jesse a toujours des cas de conscience.

 

Cela s'accompagne d'un tissu de mensonges dans lequel il s'enferme pour cacher ses actions auprès de sa famille. Walter les manipule avec une facilité déconcertante, mais en étant imprudent. Il laisse toujours derrière lui des traces très nettes, et cela finit par lui retomber dessus lorsque sa femme lui intime l'ordre de quitter la maison familiale. La façon dont il essaie de s'expliquer pour ne pas la perdre démontre qu'en dépit de la nouvelle facette de sa personnalité, il reste profondément lâche. Ces informations recueillies par Skyler aideraient sûrement Hank à être moins aveugle, lui qui est assez malin pour ne pas se laisser berner par l'incarcération d'un suspect désigné qu'il ne croit pas être Heisenberg, mais qui est trop naïf pour associer les indices déjà en sa possession à son beau-frère.

 

Pourtant, ceux-ci commencent à être nombreux, surtout après avoir abattu un Tuco bizarrement en présence de la voiture de Jesse, qu'il cherchait précisément en essayant de savoir où se trouvait son beau-frère disparu. Mais cet "acte de bravoure" lui confère un statut inattendu de héros local, aboutissant à une promotion qui va vite tourner au désastre. Confronté aux méthodes du cartel et premier témoin d'un carnage mêlant explosion et démembrement, il est complètement secoué. Et c'est tant mieux, il est bénéfique d'avoir un personnage qui reste sensible aux atrocités dont est capable la race humaine alors qu'il y est régulièrement exposé.

 

Malgré ces coups de semonce, Walter est pour le moment tranquille, mais l'étau pourrait bien se resserrer rapidement s'il n'est pas plus attentif. C'est ce qui lui signale Saul, géniale addition au cast. L'épisode où il est introduit est totalement jouissif car il présente un avocat véreux et sans scupule, sans peur du ridicule avec des spots publicitaires ringards. Même la première scène est excellente, avec Badger qui se fait arrêter alors qu'il avait raison de se méfier. C'est ce qu'il manquait à Walter et Jesse pour protéger leurs intérêts, et son réseau est une opportunité d'étendre leur territoire en établissant une nouvelle clientèle, tout comme il permet de trouver des combines pour blanchir l'argent. Ceci dit, la solution de passer par le site d'appels aux dons de Walter Jr attire un peu trop l'oeil de la presse...

 

Il était d'ailleurs grand temps de l'inclure dans cet imbroglio car en dehors de se faire appeler Flynn plutôt que Junior il est relativement inexistant, tout comme sa tante Marie. Ce petit souci concernant les personnages secondaires indique que certains ingrédients manquent à la recette pour que cette deuxième saison soit totalement réussie, mais la qualité est bien là et nul doute que cela ira crescendo.



#1694 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19934 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 09 May 2017 - 22:44 PM

Ah, les personnages secondaires dans Breaking Bad... je crois que le mieux c'est Marie, en effet.

Autant Hank est clairement un personnage dont on sent le potentiel des le départ de part sa fonction (mais aussi sa personnalité, ses rapports avec Walter)... Autant Marie, c'est un véritable perso secondaire (voire, tertiaire ?) dont les scénaristes voudraient bien faire quelque chose, sans trop savoir quoi.Mais il est vrai que BB ne brille pas spécialement par la finesse d'écriture des personnages de la "vraie vie", le Fils White ou Skylar ne dépassant que rarement leur fonction (et pour cette dernière, là fonction est de chougner). Tout l'inverse des personnages trempant dans l'univers du crime, qui sot hauts en couleurs et dont l'attention aux petits détails qui font la différence ne laissent aucun doute sur ce qui amuse le plus Vince Gillian...


Image IPB

#1695 Squirrel

Squirrel

    Gremlins

  • Members
  • 1765 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 10 May 2017 - 08:29 AM

pas d'accord sur Skyler, le perso devient de plus en plus passionnant au fil des saisons, et je n'ai jamais compris la haine que lui vouaient une partie des fans.



#1696 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19934 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 10 May 2017 - 11:19 AM

Je sais pas pour les fans (et je suis sans haine).

Mon opinion est que ce personnage n'a jamais été développé pour lui-même, il s'est toujours défini en fonction de Walter.

Les quelques évènements intimes la concernant finissant également par n'être envisagés non pas comme une storyline interessante en soi, mais selon les répercutions que cela peut avoir sur le ménage White, ou sur les affaires professionnelles de Walter.

Du coup, ça m'intéresserait de savoir ce qui au juste t'a passionné chez Skyler.


Image IPB

#1697 Kusharuman

Kusharuman

    Gremlins

  • Members
  • 1788 Messages :

Posté 10 May 2017 - 15:01 PM

Mon opinion est que ce personnage n'a jamais été développé pour lui-même, il s'est toujours défini en fonction de Walter.

 

Et alors ?

Le personnage de Skyler passe une bonne partie de la série en dehors de l'univers criminel de Walter, donc si c'est pour suivre une mère de famille lambda qui va faire ses courses et s'occupe de son bébé, c'est pas intéressant. Elle prend plus d'ampleur quand elle plonge elle même et a contre coeur dans le business de Walter et on découvre un peu plus le personnage a travers sa façon d'aborder la situation de crise (repli sur soi, conflit sournois avec Walter, relation extra conjugale...etc).


1xbspm.gif


#1698 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19934 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 10 May 2017 - 17:53 PM

Et alors ?

Ben et alors je vois pas en quoi ton intervention contredit les miennes, en fait (à savoir je maintiens que Gillian à pris beaucoup plus de plaisir à écrire les figures criminelles, et que ça se sent). Ceci étant posé, le fait que Skylar aie une liaison ne la rend pas subitement méga-passionnante pour elle-même.

Après, je ne suis pas non plus client d'Amour, gloire et beauté.
Image IPB

#1699 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23573 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 10 May 2017 - 19:19 PM

Je n'ai aucun reproche à faire à propos des personnages secondaires et tertiaires de Breaking Bad.

Tout est maîtrisé de A à Z pour chacun, et quand on ils nous agacent c'est normal, cela fonctionne.

Skylar peut gêner dans le sens où on est forcément davantage du côté de Walter quelque part, mais c'est voulu, de l'identification avec partage de sentiments.

On a du mal à comprendre ses réactions parce que l'on a envie qu'elle le soutienne à 100% comme on le voudrait dans notre propre réalité.

Pour autant...est-on assuré que ce serait le cas et n'est-on pas agacé parce qu'on réalise que quelque part cette certitude puisse être erronée ?



#1700 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19934 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 10 May 2017 - 21:12 PM

Nan mais c'est quoi ces explications à base de psychologie de comptoir ? Tu t'identifié à un ex-prof de chimie cancéreux devenu fabricant de drogue sans états d'âme toi ?

Walter c'et une ordure, si il y a quelqu'un qui mériterait le soutien ce serait sa famille, sauf que c'est pas pour eux qu'on regarde cette série, voilà tout.
Image IPB



Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)