Aller au contenu


Photo

Mad Men (2007 - 2015)


194 réponses sur ce sujet

#21 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23217 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 31 July 2010 - 17:35 PM

La saison 4 a repris depuis le 25 juillet wink.gif

#22 Skaal Dundee

Skaal Dundee

    Ghoulies

  • Members
  • 241 Messages :

Posté 01 August 2010 - 11:40 AM

Et c'est toujours aussi bien !

#23 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23217 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 28 October 2010 - 23:20 PM

SAISON 4, Episodes 01 à 06

Formidable, cette série n'en fini pas de me convaincre qu'elle a sa place dans le top 10 des plus beaux bijoux de la télévision.
La nouvelle agence prend ses marques et développe ses comptes acquis mais en acquiert des nouveaux. Don montre le meilleur comme le pire dans ces 6 épisodes, mention spéciale à la façon dont il a été engagé au départ (nan mais génial ce coup là), révélée dans une excellente série de flash-backs. On remarquera la présence de pas mal de guest du monde des séries TV (le gay de Desperate Housewives, la femme du révérend de True Blood, et même Jonathan de Buffy ! ! !). La nouvelle secrétaire de Don est à mourir de rire et Joan est toujours aussi superbe.

EDIT

SAISON 4, Episodes 07 à 13

La valse continue dans les bras de Don, mais en même temps que lui par des scènes et des plans clés on comprend quelle parfaite cavalière il va garder au final. La vieille secrétaire elle, aura été drôle jusqu'au bout, et les guest continuent d'apparaitre (Ray Wise). Coup dur au niveau des comptes mais l'agence tient le coup et la saison s'achève sur une note positive professionnellement. Je suis déja très impatient de voir la saison 5 quand elle sera diffusée et de retrouver tout ce petit monde fascinant.



#24 Denver

Denver

    Far Away

  • Members
  • 14363 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lyon dans le coeur, Paris dans le cul.

Posté 02 November 2010 - 15:06 PM

J'ai regardé toute la première saison cette semaine, je trouve ça incroyable.
Un peu dur à démarrer, mais une fois que le show est lancé, c'est très très bon.

Casting solide, écriture maîtrisée, des intrigues intéressantes, un mélange boulot / perso toujours bien dosé et une ambiance 60's très bien foutue.
Tellement que ce matin, après un arrêt maladie de 10 jours, en sortant de chez moi, j'ai pas compris pourquoi j'étais pas en 1960.

Image IPB
On cherche des dates ! Paris, Province, Europe...
http://crackityflynnmusic.bandcamp.com
http://crackityflynn.bigcartel.com/


#25 Denver

Denver

    Far Away

  • Members
  • 14363 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lyon dans le coeur, Paris dans le cul.

Posté 06 December 2010 - 11:12 AM

Une deuxième saison toujours de haut niveau.
L'écriture devient encore meilleure, les personnages sont encore mieux traités, l'évolution est logique et très bien traitée, et tous les évènements de la fin de saison, aussi étranges qu'ils soient, sont intelligemment amenés.
Pas grand chose à reprocher à cette saison, sauf un léger manque de rythme en milieu de saison, mais ce serait vraiment pour enculer les mouches.

Image IPB
On cherche des dates ! Paris, Province, Europe...
http://crackityflynnmusic.bandcamp.com
http://crackityflynn.bigcartel.com/


#26 Samy

Samy

    Wookie

  • Members
  • 2227 Messages :

Posté 10 January 2012 - 10:43 AM

Je n'y croyais plus ...
Image IPB

#27 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 16 January 2012 - 20:16 PM

Saisons 1 & 2

Génial je ne pense pas, mais bien très certainement. La production est bien menée, les acteurs sont en majorité plutôt sympathique et le cast entier fonctionne bien (même si Jon Hamm c'est pas ma tasse de thé avec le même air renfrogné qu'il fait porter à son personnage dans les saisons suivantes)... Après il y a deux problèmes assez évidents dans la saison 1. Cette première saison, dans le ton et dans l'écriture n'est qu'un décalque, en moins réussi et souvent assez maladroit (mais pour tempérer, assez jubilatoire à regarder), du travail de David Chase avec Les Soprano. Franchement, le ton et la façon dont le point de vue narratif tente de décortiquer Don Draper et son entourage est très proche, voire similaire, au point de vue de Chase sur Anthony Soprano et son entourage personnel. Du coup, moi, aimant beaucoup Les Soprano j'ai eu du mal, malgré moi, de ne pas avoir cette référence en tête devant Mad Men, et on peut remarquer que la série ne possède pas vraiment sa propre identité durant cette saison 1. Pour moi, c'était sympa de revoir une série à la Soprano en moins bien... Mais justement, c'est là où le bas blesse.

Un deuxième problème à cette saison 1 est bien son adaptation, pour laquelle la série a été encensée : justement, le fait est que j'ai eu l'impression quasi constante que la série faisait des parallèles anachroniques extrêmement lourds entre l'époque des personnages, et aujourd'hui, le temps de la série diffusée. Du coup, évidemment que la série ne se veut pas entièrement crédible quant à la restitution des années 60, mais tout de même : en dehors des tics de cigarettes, de vêtements, les dialogues par exemple sonnent affreusement des années 2000 et pas toujours pour le meilleur, dans le sens que ça ne rend pas service à l'adaptation obligatoire quand on transpose une histoire quarante ans dans le passé. C'est peut-être aussi parce que je suis un poil exigeante, ou parce que je m'attendais à quelque chose de mieux, vu les critiques dithyrambiques (auxquelles je croyais naïvement, oui ça m'arrive :closedeyes: ).

Heureusement j'ai trouvé que tous ces "défauts" dans la saison 2 étaient clairement atténués : Mad Men se démarque grandement lors de cette saison 2 (les similarités avec Les Soprano deviennent moins gênantes et sont mieux intégrées, l'écriture est plus sûre d'elle, moins référentielle à tout prix), elle y gagne davantage d'identité, ne cherche plus à appliquer obligatoirement une méthode qu'on a apprise à bonne école (certes mais quand même), et ce, même si j'ai trouvé pour ma part que le contexte du show devient de plus en plus difficile à rendre intéressant (des gars avec un cynisme éléphantesque au service du commerce) et que la fin de la saison baisse assez en qualité, en particulier avec la séparation temporaire de Draper et sa femme, sauvée in extremis par la peinture de la détresse de cette dernière.

Hélas j'ai bientôt fini la saison 3 que j'avais jamais terminée à l'époque, et je me rappelle pourquoi (Dieu qu'elle est chiante à suivre cette saison 3...)

49495637_giphy.gif


#28 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23217 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 17 January 2012 - 10:41 AM

Un ressenti très personnel cette histoire des Soprano, mais intrigant ma foi car j'ai beau avoir adoré cette dernière série je n'y ai pas pensé un seul instant en regardant Mad Men. Dommage que ça t'ai poursuivi autant pendant la saison, pour moi l'ouverture du bal est aussi excellente que les danses suivantes et j'attend vivement la prochaine. La troisième était un slow, personnellement je l'ai savourée.

#29 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 17 January 2012 - 18:35 PM

Je l'ai un peu subi moi ce slow, mais c'est peut-être parce que j'ai regardé plusieurs épisodes à la suite. Une telle saison au rythme hyper ralenti serait décemment mieux passée - peut-être - si j'avais tenu le rythme classique d'un épisode par semaine. Mais Mad Men a de toute façon était rythmée au ralenti donc...

Saison 3

Quoi qu'il en soit, cette saison baisse de qualité dès son premier épisode par rapport à la saison 2, et le style Soprano revient en force de manière assez gênante : le traitement du désamour entre Draper et sa femme fait irrésistiblement penser à la crise conjugal qu'ont traversé Anthony et Carmela Soprano, mais peut-être que j'interprète trop avec des références personnelles déconnectées de ce qu'il y a à l'écran (mais je crois pas happy.gif. En fait je ne compare pas, mais je pense que le point de vue des Soprano a été intégralement repris pour Mad Men, Don Draper pourrait tout aussi bien aller voir une psy que ça reviendrait au même, en l'état il ne le fait pas et les situations entre ces deux séries sont déjà trop très similaires). Pareil pour les souvenirs d'enfance, peu nombreux pourtant mais en grande majorité inutiles : ils alourdissent considérablement une écriture, déjà très complaisante avec les traumas de ses personnages et en particulier de son personnage principal : son besoin de séduire l'institutrice (possessive, tiens ça me fait penser à... non rien :mrgreen: ) de sa fille (bonne actrice la gamine) qui coïncide avec l'éloignement sentimental de Betty (ils vont nous faire l'illustration du divorce donc :closedeyes: ), son investissement à la fin de la saison pour inciter à créer sa propre société avec ses partenaires ayant perdu la main-mise l'année précédente... Le tout doit être appuyé par le passé particulier du personnage, passé dont les composantes sont mises dans une boîte que Betty découvre : le problème c'est que c'était attendu, et que le contraire aussi n'aurait pas été surprenant. Il est fort possible qu'après leur divorce, un jour d'ivresse, Don et Betty repassent une nuit ensemble.

Et donc la série avance à pas d'éléphants dans un magasin de porcelaine, en mettant des gants de velours pour donner une autre apparence : juste LOL la façon dont est débarqué le pauvre Salvatore (il aurait mieux fait de faire la catin donc, pour Draper, qui le vire parce qu'il n'a pas accepté les avances du gros client, ironique). Heureusement ça se réveille juste avant la fin avec l'épisode sur Kennedy (et l'analogie qui peut en être faite avec le 11 septembre :mrgreen: ) et la cassure du couple, qui fait toujours quelque chose à regarder, peu importe la série et son genre. L'idée de revoir Draper aux initiatives d'ouvrir leur propre cabinet, puisque celui-ci ne leur appartient plus est bonne, malheureusement c'est visiblement pour que le personnage traîne encore son passé derrière son front plissé et concerné.

La série est certes caricaturale de toute façon, mais ça explique aussi peut-être pourquoi elle rate la moitié de l'ironie qu'elle essaie de temps à autre à faire passer. J'espère que la saison 4 sera un peu plus vivante et utilisera moins d'autres séries pour exister.


49495637_giphy.gif


#30 Dale

Dale

    Critters

  • Members
  • 271 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Zion

Posté 18 January 2012 - 01:58 AM

Je suis d'accord sur le fait que Mad Men reprenne les codes des Soprano ; et comme Diane j'ai vu les ressemblances dès les premiers épisodes .
Ça ne m'a pas gêné plus que ça vu que j'adore les Soprano et je trouve la comparaison plutôt flatteuse pour MM .
Mais pour moi MM s'affranchit vite de son modèle de par son intrigue déjà et par son rythme.

La lenteur sert le show , elle est à l'image de son héros torturé se complaisant dans sa mélancolie et son mal de vivre n'essayant jamais d'en échapper contrairement à Tony qui passe 6 saisons à se débattre avec . On regarde donc Don vivre son rêve éveillé (ou cauchemar selon les épisodes), rejetant les responsabilités et prêt a s'enfuir au moindre problème familial ou professionnel à l'opposé de Tony toujours prêt à en découdre et toujours victorieux .
La saison 3 reste ma préférée puisque l'on voit Don enfin réagir et trouver dans son passé (tourmenté donc.) la force d'affronter ses soucis.

Je trouve la saison 4 un peu en deçà mais bon ça reste excellent .

#31 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 05 March 2012 - 20:20 PM

Saison 4

Meilleure en rythme et nettement moins pompeuse en générale que les précédentes : de loin la meilleure saison du show. Après la série ne m'ayant jamais passionnée à cent pour cent, loin s'en faut, difficile de dire que j'ai trouvé passionnant la phase "alcoolo" de Don Draper, ou encore les angoisses de la boîte lorsqu'elle perd le contrat Lucky Strike. Et ce même si la lettre de Draper écrite au New York Times était plutôt drôle quant aux réactions qu'elle provoque :mrgreen:. De même la série ne perd pas, ici et là, sa main lourde quant au sens qu'elle donne à certaines lignes narratives (par exemple le sous-texte pesant concernant "l'enfant du divorce" qu'est la fille aînée de Draper). Mais en général ça se dilue mieux dans la narration (nettement mieux que la saison précédente, extrêmement lourde à ce niveau).

Mais il y a des moments assez savoureux impossibles à nier, notamment quand l'excellente Peggy Olson, l'alter-égo féminin de Draper, passe une nuit au travail alors que son boyfriend l'attend au restau avec sa famille pour son anniversaire. Draper encore dans les histoires de fond de bouteille va lui tenir compagnie en écoutant les bandes personnelles de Sterling :mrgreen:. On a aussi droit à des moments touchants comme lorsque Don apprend que la femme du vrai Draper est morte de son cancer, ou encore sa fille (avec une excellente actrice) qui fait un caprice désespéré pour voir son père. On a droit aussi cette année à un défilé de secrétaires amoureuses (dont la dernière avec ses dents, irrésistible, on la regarde et on a envie de la marier tout de suite ^_^ ), ou de secrétaires d'un certain âge sur le point de passer l'arme à gauche, alors que des clients sont présents, avec vue sur la belle endormie qu'on tente de déplacer sans se faire voir :mrgreen:. A part ça Betty est toujours aussi irritante et ne sait toujours pas ce qu'elle veut (visiblement son nouveau mari n'était pas la réponse à son questionnement et à la fin semble vraiment émue quand Don lui annonce ses fiançailles impromptues).

En espérant que la prochaine saison continuera sur cette ligne.

49495637_giphy.gif


#32 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 26 March 2012 - 08:59 AM

5X01 - 02 Zou Bisou Bisou Zou Bisou Zou Bisou

Reprise agréable. Entre les émois (et les élans) de Megan qui organise les quarante ans de Draper, ce dernier qui, on le sent, n'en pense pas moins ce qui la met en colère dans le second épisode (bein oui elle est entourée de gens cyniques la pauvre chérie), Pryce et son porte-feuille qui ne lui appartient pas, avec la photo de la jolie fille dedans, Joan, en pause bébé, qui a peur de perdre son job à cause d'une annonce de l'agence dans le journal, cet idiot de Crane et les allusions sur Megan alors qu'elle est juste derrière lui :mrgreen:, ou les histoires que fait Campbell pour avoir un bureau plus grand, ce qui vaut à Crane de perdre le sien (y'avait pourtant des fenêtres... :( )... Y'avait de quoi faire une reprise très agréable donc je disais.

49495637_giphy.gif


#33 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 02 April 2012 - 11:22 AM

5X03

Très sympa et pourtant l'épisode était centré sur : Betty. Et cette dernière a pris du poids :o , elle semble s'ennuyer dans son mariage (chouette belle-mère :sweat: ) et, apprend de son médecin qu'elle a peut-être un cancer. Première réaction de Betty : en parler à Don au téléphone. Au final ce n'était que bénin et son mari se demande pourquoi elle a appelé Don après avoir appris la possible mauvaise nouvelle.

A part tout ça, Peggy Olson a bien du mal à faire une embauche , Campbell et ses dents qui rayent le parquet tacle Sterling :mrgreen: quant au compte d'une compagnie aérienne de retour chez Sterling & Co, et Don et Crane essaient de choper les Rolling Stones pour qu'ils fassent une pub mais n'arrivent qu'à trainer avec deux groupies très jeunes qui les draguent. ^_^

49495637_giphy.gif


#34 Squirrel

Squirrel

    Gremlins

  • Members
  • 1759 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 02 April 2012 - 11:45 AM

Je suis à la fin de la saison 3, et c'est devenu une très bonne série. J'ai trouvé tout de même celle-ci plus mollassonne que la 2, mais le rythme s'accélère sur la fin (la découverte du secret de Don renouvelle un peu la dynamique). J'aime beaucoup la galerie de personnages, tous interprétés par d'excellents acteurs. Et Betty est insupportable, elle m'a rappelé Skyler dans Breaking Bad lors des 3 premières saisons. Dommage que Peter, Duck et Betty aient été assez discrets cette saison, j'espère que la 4 rattrapera le coup.

#35 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4655 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 02 April 2012 - 12:06 PM

5X01 - 02 Zou Bisou Bisou Zou Bisou Zou Bisou

Reprise agréable. Entre les émois (et les élans) de Megan qui organise les quarante ans de Draper, ce dernier qui, on le sent, n'en pense pas moins ce qui la met en colère dans le second épisode (bein oui elle est entourée de gens cyniques la pauvre chérie), Pryce et son porte-feuille qui ne lui appartient pas, avec la photo de la jolie fille dedans, Joan, en pause bébé, qui a peur de perdre son job à cause d'une annonce de l'agence dans le journal, cet idiot de Crane et les allusions sur Megan alors qu'elle est juste derrière lui :mrgreen:, ou les histoires que fait Campbell pour avoir un bureau plus grand, ce qui vaut à Crane de perdre le sien (y'avait pourtant des fenêtres... :( )... Y'avait de quoi faire une reprise très agréable donc je disais.


Tout pareil. Une reprise plutôt agréable qui donne une belle part à Megan, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Ils ont eu raison d'opter pour deux épisodes parcequ'après un an et demie, c'était un peu difficile de s'y replonger.

(Et je remarque qu'avec l'effet Community, je tolère plus le personnage joué par Allison Brie alors qu'avant elle m'énervait la miss Campbell)

Les chroniques du TARDIS , abordez Doctor Who du bon pied !


#36 Squirrel

Squirrel

    Gremlins

  • Members
  • 1759 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 April 2012 - 23:29 PM

Saison 4 terminée.
C'était très bon, surtout parce que Betty prenait peu de place cette année, et qu'on sortait enfin du carcan du couple Draper. La petite Sally joue d'ailleurs très bien et le perso gagne en profondeur. C'est assez rare de voir une telle évolution chez un enfant dans une série. Le petit voisin est aussi assez intéressant, surtout que j'avais zappé que c'était le gosse psycho des premières saisons.

Sinon, Don semble enfin s'épanouir à la fin de saison, après avoir traversé toutes les étapes du deuil (réel et symbolique), il est prêt à renaître, ce qui devrait assurer une prochaine saison plus optimiste ... Peut-être ...

Pete a connu une jolie évolution, comme Peggy et sa double vie, Joan est toujours aussi séduisante, et Sterling au fond du trou, et Lane doit encaisser les coups d'un daddy tyrannique. J'espère que Cooper ne terdera pas trop à revenir tout de même, son départ était bien trop précipité.

Quelques moments cultes comme la mort de la secrétaire, l'épisode The Suitcase, splendide, les virées de Don en Californie, l'article de Don dans le journal, l'apparition de sa voix off qui nous rapproche de plus en plus du perso, la crise de la petite Draper au bureau, Don face aux flics ...

J'ai bien aimé aussi la valse des prétendantes autour du héros, poussant le spectateur à se demander qui sera THE one. Pas forcément la plus prévisible, mais assurément la plus craquante ! Je vais entamer la saison 5, pour dévorer chacune de ses apparitions !

#37 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 09 April 2012 - 14:50 PM

5X04

Plaisant mais plus anecdotique que les précédents. Les meurtres sadiques de Richard Speck font la une des journaux, ce qui intrigue la fille aînée de Draper, qui passe du temps avec la mère de son beau-père. Elle a très envie de lire le journal sur le fait-divers mais la belle-mère de Betty ne la laisse pas, parce que "certaines choses ne sont pas pour les enfants". Peu importe, elle trouve le moyen de lire le journal et ça lui fait évidemment peur et l'empêche de dormir. Pendant ce temps, Don a attrapé froid et se tape une fièvre délirante où Madchen Amick (une ancienne conquête croisée dans l'ascenseur en présence de Megan) lui fait l'amour contre son grès : il l'étrangle, de peur que Megan ne rentre et ne lui tombe dessus (évidemment c'était un rêve fiévreux).

Mais le meilleur était centré sur Joan : son mari rentre de la guerre, il devait rester un an avec elle et leur bébé ^_^ mais les plans ont changé et il doit repartir de plus belle. Pire, au restaurant, Joan apprend dans une excellente scène qu'il n'a pas été appelé mais qu'il est volontaire. Et paf : un accordéoniste vient jouer pour la jolie petite crise familiale et la mère de Joan, pour briser le coup de froid, souligne le talent de sa fille pour l'accordéon :mrgreen: .

Je peux me tromper (très rarement :( ) mais ça donne l'impression que la série va en se bonifiant.

49495637_giphy.gif


#38 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 16 April 2012 - 17:47 PM

5X05

Ah ah le petit Pete Campbell, beaucoup, d'après Joan, souhaitaient lui casser la gueule au bureau. :mrgreen: C'est donc chose faite grâce à Pryce, qui perd un contrat parce que le Campbell a envoyé au bordel le lien de Pryce et que ce dernier est rentré chez sa femme avec un chewing-gum dans le pubis :mrgreen: (et donc sa femme a tout raconté à la femme de Pryce qui s'est empressée de le dire à son mari LOL).

Du coup on a cette scène hallucinante où Pryce, se faisant traiter "d'homo" par Pete, enlève sa veste pour corriger le petit arrogant, qui ne se dégonfle pas et accepte le challenge. Résultat : envoyé au tapis. Et dans l'ascenseur à côté de Draper, quelques larmes parce qu'il se sent malheureux lui aussi (faut dire il a pas réussi à réparer le robinet, Don en enlevant sa chemise de Superman l'a réparé en trois coups de cuiller à pot).

Et la classe de Joan :wub: quand Pryce, encore tout chaud de son duel :mrgreen:, l'embrasse, elle ne lui en tient pas ombrage, ouvre la porte et retourne s'asseoir à côté de lui.

(Pauvre Cosgrove qui peut plus écrire ses nouvelles avec des humains qui voyagent dans des portails dimensionnels et des robots, Sterling lui faisant comprendre qu'il doit arrêter).

49495637_giphy.gif


#39 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 23 April 2012 - 07:10 AM

5X06

Ah ah l'épisode.

Don et Megan partent en week-end en amoureux (pas chouette les incrustations de forêt quand il conduit d'ailleurs Draper mais bref). Mais alors qu'ils mangent un morceau, une dispute à propos d'une glace fait que Don, très énervé, se casse en laissant Megan sur place. Evidemment, à son retour, elle l'attend a disparu. Il l'attend, angoissé, regarde partout, attend et attend, mais toujours pas de Megan. Il finit par rentrer, pour voir Megan, encore furieuse qu'il ait osé l'abandonner. Finalement, après une course poursuite dans l'appartement (l'expérience de beaucoup de couples, certains auront de chouettes souvenirs remontant à la surface :mrgreen: ), ils finissent par comprendre qu'ils ne peuvent pas se passer l'un de l'autre.

Mais :

Pendant ce temps, Peggy se dispute avec son boyfriend. Elle ne pense qu'au travail et lui ça ne lui convient pas. Don et Megan partant en week-end, elle doit affronter le contrat Heinz toute seule. Encore une fois, le mec des haricots, un vieux con rétrograde n'aime pas son idée de pub et la Peggy cette fois elle dégaine et répond. Evidemment, le client n'aime pas, et elle est écartée de ce portefeuille. Elle décide donc d'aller au cinéma, de masturber un inconnu et finalement d'appeler au secours son boyfriend.

Mais :

Pendant ce temps, Sterling et sa femme (ancienne secrétaire de Don pour rappel, mais ça n'a pas duré) vont à un dîner, où la psy de madame Sterling leur parle des avantages du LSD. Ensuite la troupe (dont Sterling) s'essaie à la chose : bouteille de vodka qui émet de la musique Russe :mrgreen: , cigarette-trompette en une seconde :mrgreen: , et d'autres joyeusetés jusqu'à ce que le couple, encore sous l'effet du LSD, s'avoue qu'il devrait s'arrêter là.

A son retour, Don se fait remonter les bretelles par Cooper, qui l'accuse de ne plus rien foutre au bureau.

Ah Ah L'épisode.

49495637_giphy.gif


#40 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22357 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 30 April 2012 - 07:43 AM

5X07

Les parents de Megan parlent un peu trop français, se disputent, mais donnent de bonnes idées à leur fille. Ainsi une histoire de spaghettis va convaincre Megan de souffler à son mari son idée à propos du contrat Heinz, si difficile, qui avait mis Peggy à terre. Grâce à la charmante épouse de Draper, finalement le boss de Heinz accepte que les mad men s'occupent de sa campagne publicitaire. Mais malgré qu'on mette de belles robes pour des décorations, et que Ray Wise ait un peu vieilli, les choses évidemment ne sont pas toujours aussi lisses que l'on croit...

Excellente Peggy qui croit que son boyfriend veut lui demander sa main alors qu'il veut vivre avec elle (ce qui déplaît à sa mère), Sterling qui flirte avec la mère de Megan (plutôt l'inverse) et ça finit sur une fellation surprise par la fille de Draper, toute choquée :o , qui retourne s'asseoir à côté de son père lui aussi un peu embêté par ses affaires, à côté Megan elle aussi embêtée par la remarque de son père, etc.

C'est du bon niveau. ^_^

49495637_giphy.gif




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)