Aller au contenu


Photo

Star Trek (1966 - ?)


1317 réponses sur ce sujet

#41 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25376 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 09 November 2006 - 13:08 PM

J'ai dit que "My name is Bashir, Julian Bashir" était le meilleur Bond depuis des années ? icon_mrgreen.gif

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#42 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6076 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 09 November 2006 - 14:09 PM

Et bah moi j'ai donc fini la saison 2 de TNG sur laquelle j'ai quand même un peu bourriné, j'avoue (mais au moins comme ça je laisse derrière moi le début de série, considéré à raison comme bien bien moyen). Ce n'est certes pas encore brillant régulièrement avec bon nombre d'épisodes qui peinent à susciter l'intérêt (le pire étant sans doute le 2.12 Hotel Royale, qui est à se flinguer, suivi de très près par le final qui propose un honteux clip-show). Mais il y a aussi un petit paquet d'épisodes qui sortent du lot, certaines choses se mettent en place tout doucement (comme l'apparition des Borgs), et les personnages commenccent à être plus travaillés. Exceptés Wesley qui est toujours aussi inintéressant, Troi qui est transparente, et Geordi qui malheureusement n'est pas du tout exploité à sa véritable mesure, les autres s'en tirent très bien. Picard se révèle peu à peu, notamment dans le 2.17 où il parle de sa jeunesse à Wes, Riker est toujours aussi cool quoi qu'il fasse et commence à devenir autre chose que le premier officier de Picard (qui reconnaît lui-même que son second est le meilleur et qu'il a du style) et Worf apparaît enfin comme autre chose qu'un faire-valoir. La culture Klingon est développée par petites touches et cela nous permet de mieux le comprendre. Par contre, celui qui est largement mis en avant c'est Data. Ils ont bourriné sur son perso, en le mettant dans une multitude de situations qui lui font réaliser qu'il est encore loin d'être humain (l'honnêteté excessive peut causer du tort, on peut perdre même sans faire d'erreurs, le poker ne se résume pas qu'à des probabilités, etc). Et je trouve que petit à petit on commence enfin à percevoir l'équipage comme une famille, avec des petites vannes à la TOS (comme par exemple quand Picard revient de son opération et que tout le monde se marre parce qu'il se la joue blai coincé dans le cul comme à l'habitude). Ah, et puis j'aime pas trop Pulaski, même si elle apporte des choses intéressantes au niveau de la relation avec Picard puisqu'ils ont tous deux de forts caractères. Et on commence à voir assez souvent O'Brien.

Bon, maintenant je pense que je vais me calmer et y aller plus doucement pour savourer, vu que le meilleur pointe me bout de son nez.

#43 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22418 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 09 November 2006 - 21:56 PM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 09 11 2006 - 13:08) <{POST_SNAPBACK}>
J'ai dit que "My name is Bashir, Julian Bashir" était le meilleur Bond depuis des années ? icon_mrgreen.gif


Bah, de toute façon, dès que Nana Visitor et Alexander Siddig (qui étaient alors ensemble à la ville) sont ensemble à l'écran, ça m'éclate. Et quand je revois Siddig dans Kingdom of Heaven, ça m'éclate encore plus.

(Et Brooks en Dr No...ah est tout simplement excellent)

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 01/05, entre autres, Guardians, Monster Cars, Being Evel et rayon tv, Seaquest DSV, et Great News... #


#44 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6076 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 14 November 2006 - 20:58 PM

Up again.

Je viens de voir le final de la saison 3, et wow, au moins là c'est passionnant de bout en bout, pas comme les deux saisons précédentes, et surtout le fait que pour la première fois on ait droit à un To be continued donne une petite touche à la série qui est maintenant bien complète. Car là, non content de développer l'univers Trek avec un gros coup de pompe au cul en faisant revenir les Borgs, assurant ainsi une continuité qui se fait de plus en plus présente, on a droit à des scènes furieusement jouissives, comme Picard uber-charismatique en Borg ou Riker qui s'affirme en tant que potentiel Capitaine. Tout simplemet génial.

Génial, excellent, remarquablement écrit, ce sont également des choses à dire à propos de la grande majorité des épisodes de cette saison 3 qui est d'une qualité assez remarquable. Il ya bien des épisodes peu transcendants en comparaison du reste, mais il n'y a pas à proprement parler de déchets, même si certains épisodes ont encore un goût prononcé de TOS tendance pas terrible (donc c'est déjà pas mal que ça soit pas mauvais, je vais pas cracher dans le soupe). Mais sinon, les épisodes se suivent et enchaînent avec brio politique, questions philosophiques et métaphysiques, sf intelligente, développement des persos, et même un certain humour assez subtil. Je crois que la scène la plus hallucinante est située dans le 3.24 Ménage à Troi, avec une tirade sans doute Shakespearienne de Picard joué par un Patrick Stewart qui se régale ; c'est à pleurer de rire tellement l'emphase est marquée. Suivie d'assez près par Picard, Riker, Data et Goerdi en mousquetaires, recréés dans l'holodeck par un Looping de passage sur l'Enterprise. Ou encore le duo Data/Q dans le 3.13 qui est très bien vu et qui fait mouche (même si Q n'a pas besoin de Data pour être hilarant).

Les personnages prennent aussi plus d'ampleur, et si Data était à l'honneur en saison 2 j'ai la nette impression qu'en saison 3 c'est plutôt Worf qui a été plus que gâté. Certains font du surplace, par contre, et ce sont toujours les mêmes : Wes, dont on se fout mais alors complètement (bon, il prend du grade, good for him) et Troi qui est toujours aussi transparente sauf quand sa mère est là. Par contre il y a quelques efforts de faits sur Geordi, mais ça reste encore trop rare parce que, oui, Geordi est un personnage éminamment sympathique. Et au-dessus de tout ça on a le trio Picard/Riker/Data qui est bien loti. Mais c'est toujours la même chose pour l'équipage : on sent bien le respect que chacun se porte, mais c'est encore assez froid dans les rapports, même si les scènes Ten Forward tentent d'inclure une idée de camaraderie.

Au niveau de la continuité, ça commence à devenir assez croustillant. On voit plus de Romulans (avec deux apparitions du regretté Andreas Katsulas ; d'ailleurs ça m'a fait un petit choc de le voir sans son maquillage de G'Kar), on revoit Lwaxana, on revoit Q, et surtout on a un énorme double clin d'oeil avec les épisodes 2.16 (ou comment Data crée à son tour la vie, passionnant avec toutes les idées qui en découlent) et 2.17 (où Worf rencontre son frère présumé mort et renonce à son peuple), deux excellents épisodes qui sont la suite des épisodes 2.08 & 2.09... On a aussi un retour de Yar, qui est plutôt sympa malgré le manque d'intérêt que j'avais pour un personnage qui ne me manque absolument pas. Et en ce qui concerne une continuité plus étendue, on a la chance de profiter de Sarek pendant un épisode, et ça c'est vraiment très très cool.

Mais si je devais choisir un seul épisode dans la saison, ce serait sans hésiter le 3.04 Who Watches The Watchers, qui met une fois de plus en avant la directive première mais cette fois-ci de manière remarquable, avec un Picard qui tente l'impossible : se rendre le statut d'humain auprès d'un peuple qui le prend pour un Dieu, ce qui est une violation flagrante de la directive puisque si cette idée persistait la culture de ce peuple subirait une altération irréversible avec la présence d'une religion établie sur la planète. Donc passionnant.

Je peux donc dire que cette saison 3 a définitivement achevé de me convaincre que TNG est une très grande série.

#45 Daneel_Olivaw70

Daneel_Olivaw70

    Critters

  • Members
  • 354 Messages :

Posté 14 November 2006 - 22:04 PM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 09 11 2006 - 13:08) <{POST_SNAPBACK}>
J'ai dit que "My name is Bashir, Julian Bashir" était le meilleur Bond depuis des années ? icon_mrgreen.gif



Qu'est-ce que j'ai pu aimer cet épisode... Je crois que les acteurs ont du prendre un pied pas possible à jouer des rôles différents dans cet épisode, et cela se voit sur l'écran. Si nous avons la confirmation que Siddig aurait fait un James Bond très crédible, Nana Visitor en Anastasia Komananov est... Comment dire... Pfuuu... sweat.gif

Cependant, cet épisode me fait regretter une chose : Pourquoi les Holosuites n'existent-elles pas encore ??? mad.gif

#46 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6076 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 15 November 2006 - 19:20 PM

Juste pour dire que j'en peux plus, là. Ca devient de plus en plus difficile de se retenir de tout avaler tant la série prend encore en ampleur avec des épisodes qui font maintenant presque tous échos à des épisodes des saisons précédentes, ce qui rend le tout de plus en plus passionnant, d'autant que la qualité est maintenant d'un niveau plus que régulier. Même le 4.09 se permet de mettre en avant Wes de manière remarquable. C'est pas humain.

#47 KNIGHT

KNIGHT

    Gremlins

  • Members
  • 1493 Messages :
  • Location:Sur Terak-Nor

Posté 15 November 2006 - 19:44 PM

Et dire que DS9 est encore meilleur...

Par contre, Voyager, la première saison, bof-bof... On a beaucoup critiqué Enterprise, avec les défauts entendus ça et là. Eh ben, Enterprise passe encore mieux pour moi que Voyager, qui semble présenter toutefois les mêmes défauts que l' on a pu reprocher à la dernière série Trek.
Pourtant, les épisodes avec les Borgs sont remarquables, de même que le final, qui m'a autant emballé que celui de Buffy ou de DS9...

#48 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22418 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 15 November 2006 - 20:06 PM

CITATION(KNIGHT @ 15 11 2006 - 19:44) <{POST_SNAPBACK}>
Et dire que DS9 est encore meilleur...

Par contre, Voyager, la première saison, bof-bof... On a beaucoup critiqué Enterprise, avec les défauts entendus ça et là. Eh ben, Enterprise passe encore mieux pour moi que Voyager, qui semble présenter toutefois les mêmes défauts que l' on a pu reprocher à la dernière série Trek.
Pourtant, les épisodes avec les Borgs sont remarquables, de même que le final, qui m'a autant emballé que celui de Buffy ou de DS9...


Honnêtement, pour moi, Enterprise et Voyager se valent sur les premières saisons... avec un plus pour Voyager, dont les personnages sont plus attachants que ceux de 'Prise (Bakula et Porthos mis à part). Avec l'arrivée de 7of 9, Voyager gagne par contre en intérêt, et en storyarcs, ce qui rend le show déjà beaucoup plus supprotable. (Prise, par rapport s'est totalement vautré sur la fin, avec pleins d'épisodes sensés faire plaisir aux fans, totalement foirés)

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 01/05, entre autres, Guardians, Monster Cars, Being Evel et rayon tv, Seaquest DSV, et Great News... #


#49 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6076 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 15 November 2006 - 20:23 PM

Si je peux me permettre... Je n'ai pas encore vu DS9, mais d'après ce que j'en ai compris c'est plus une série dans la veine de Babylon 5, avec des arcs étendus, une mythologie forte et une multitude de personnages, donc plutôt une saga. Hors, ce n'est pas du tout le cas de TNG, qui est beaucoup plus axée sur des histoires indépendantes avec cependant des références marquées qui permettent d'introduire une cohérence forte qui développe l'univers du show. A partir de là, même si ce sont deux séries Trek et que l'une prend sans sa source dans l'autre, j'ai du mal à concevoir comment on peut comparer les deux, qui ont à vue de nez des objectifs assez différents. Je me trompe peut-être, hein...

#50 KNIGHT

KNIGHT

    Gremlins

  • Members
  • 1493 Messages :
  • Location:Sur Terak-Nor

Posté 15 November 2006 - 22:49 PM

Il y a tout de même le même principe de continuité dans les arcs mis en place dans TNG, au gré des réapparitions des personnages, principe qui atteindra son paroxisme dans DS9.
La relation entre Picard et Q, la relation entre Data et son "frère" Lore, la relation père-fils qui se construit lentement, avec difficulté, entre Worf et son fils Alexander, la destinée de l' Empire Klingon (qui ne sera réglé qu' à la fin de DS9,...
Dans DS9, on multiplie les arcs narratifs et les intrigues à loisir, également au gré des réapparitions des personnages : la destinée de l' Univers-Miroir, la destinée de la société Ferengi, la relation compliquée entre Ben Sisko et son fils (compliquée dans le sens où le père voit son fils grandir et se détacher de lui sans forcément le comprendre), la relation entre Odo et son "père" (l' homme de science qui lui a permis de s'accomplir)...

Pour DS9, on a également, dans les premières années tout au moins, également une alternance entre loners et épisodes liés à une saga d' ensemble, comme dans X-Files.


Concernant Voyager, j'ai du mal à m'attacher tout de même aux personnages...

#51 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25376 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 20 November 2006 - 21:22 PM

CITATION(Lurdo @ 09 11 2006 - 00:02) <{POST_SNAPBACK}>
tu kiffes, mon salaud ! icon_mrgreen.gif


T'en veut encore ? icon_mrgreen.gif

J'ai fini la saison 4 et alors mazette que du bon. On sent que le rythme à était trouvé et que les acteurs prenne enfin un pieds d'enfer dans leurs rôle mais surtout dans la complicité qu'ils entretiennent.

Un exemple tout con mais le coup de la grossesse de Kira où Worf, Sisko et Dax parient sur le nombre d'éternuement est très drôle.

Worf justement. Alors là c'est l'idée de génie de l'intégrer au casting. Faire revenir un ancien de TNG dans DS9 est une bonne façon de rebooster le show mais là où les scénaristes on étaient intelligent c'est dans le choix du personnage. Worf est celui qui est le mieux à même de s'intégrer à l'atmosphère de DS9. Tout comme Odo et Garak il est un exilé. Le coté "Quand j'étais sur l'Enterprise blablabla" est peu etonnant, peut être drôle mais heureusement on l'écarte vite au profit de l'apprentissage de Worf dans son rôle d'officier de commandement. A ce titre l'épisode où celui-ci est jugé pour avoir tiré sur un convoi civil marque une étape dans ses relations avec les autres. Ce qui est important dans cet épisode c'est le sermon de Sisko. Qu'il doit oublier son désir de revanche pour adopter une attitude qui sied plus à un vrai capitaine et pour cela il doit aussi devenir plus ouvert envers ses hommes.

Et de manière globale les liens entre tous les membres de DS9 dépasse maintenant les liens professionnel. C'est limite si O'Brien et Bashir nous refont pas un couple à la Chandler et Joey.

Quark et Rom sont tout bonnement geniaux et l'épisode ou Quark est depossédé de ces biens à un final bouleversant.

Je ne revient plus sur les episodes "comiques" j'en ai déja parler ni sur cet tentative de loi martial sur Terre qui positionne bien B5 face à DS9. A propos l'apparition des SFX numériques fait plaisir à voir et la bataille (dans un épisode situé dans le monde miroirs) entre le Defiant et les vaisseaux de guerre Klingons commandé par Worf est vraiment superbe.

Voila c'est tout

(putain Gowron est un metamorphe !!!!!!)

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#52 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23868 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 20 November 2006 - 21:42 PM

Yo les trekkies, George Takei (Hikaru Sulu) jouera le père de Hiro dans Heroes en Janvier smile.gif

http://en.wikipedia....iki/Hikaru_Sulu

Edit : Voir le topic Heroes sinon c'est ici

414810ezgifcomresize.gif


#53 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25376 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 20 November 2006 - 21:45 PM

mortelllll

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#54 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6076 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 20 November 2006 - 23:55 PM

o_O Again.

#55 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22418 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 21 November 2006 - 00:00 AM

Bah avec Brian "überfan de Trek et surtout DS9" Fuller à la prod, ça ne m'étonne qu'à moitié. (D'ailleurs je suis près à parier que c'est lui qui a suggéré Eccleston comme guest, aussi...)

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 01/05, entre autres, Guardians, Monster Cars, Being Evel et rayon tv, Seaquest DSV, et Great News... #


#56 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6076 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 18 December 2006 - 13:48 PM

Uuuuuuup ! Avec des spoilers, comme d'hab.

Hier soir, après une session assez intense ce week-end pour en arriver là (je crois que j'ai perdu le goût de savourer les bonnes choses), j'ai eu l'occasion de visionner le final de TNG. J'ai été complètement happé par une conclusion époustouflante, qui repose avant tout sur un scénario en béton armé, une petite nouvelle de sf qui se base sur un élément récurrent dans la série, à savoir les paradoxes temporels, tout en revenant sur ce qui avait été introduit dans le pilote, à savoir le jugement de l'humanité par le continuum Q (à ce propos, Monsieur Babyboule, je tiens à signaler que je n'ai accordé aucun crédit à vos propos hier soir quand je vous ai demandé si c'était le cas et que vous avez nié pour tenter de me balader). Plus encore, et c'est là qu'on voit l'ingéniosité des scénaristes, les voyages de Picard entre passé, présent et futur permettent à la fois de faire revenir des personnages (je n'imaginais pas une fin sans O'Brien, par contre je me fous un peu de Yar), de donner un aperçu d'un des futurs possibles de l'équipage 25 ans plus tard, et donc de contrinuer avec l'équipage présent qui tire des leçons du futur (et ça c'est foirt, quand même). On n'oublie pas des petits détails pour faire plaisir aux fans, comme Beverly qui laisse une dernière fois le vieillard Picard dire "Engage", ou la fin autour de la table de poker. Ou encore Q complétant le titre de l'épisode lors d'un dialogue avec Picard : "All good things come to an end". Phrase qui s'intègre à l'épisode et qui passe très bien au niveau de la double lecture, preuve de la maturité extraordinaire des scénaristes. C'était magnifique, et l'épisode se permet même le luxe de faire revenir Andrea Katsulas dans son rôle de Tomalak le temps de quelques secondes, ce que je soupçonne être un clin d'oeil au fait qu'à ce moment-là il était déjà dans la peau de l'extraordinaire personnage qu'est G'Kar dans Babylon 5 (Babyboule il a dû faire dans son pantalon).

A part ça, je réalise que je n'avais pas posté depuis que j'en étais à la mi-saison 4, ce qui veut dire que depuis j'ai regardé l'autre moitié de la série, donc ça fait quand même un sacré bilan à faire. Ca veut dire aussi que j'ai vu toute une palanquée d'épisodes allant du bon à l'exceptionnel. J'ai cru remarquer que plus la série avance et plus les épisodes vont beaucoup moins dans le sens de la mission diplomatique comme dans les premières saisons, ce type de situations se faisant plus rares, mais beaucoup plus axé sur de vraies histoires de sf avec plus d'épisodes centrés sur les problèmes scientifiques de l'univers (les propriétés physiques sont d'ailleurs complètement crédibles, la plupart du temps Data et Geordi débitent leur jargon de manière totalement naturelle). Il y a aussi évidemment le fil rouge avec le continuum Q, le développement de la civilisation Klingonne (d'ailleurs quand on voit Worf qui sert de faire-valoir au début et ce qu'il devient à la fin, on se dit qu'il a vraiment été gâté) et les luttes de pouvoir concernant l'Empire, et la mise ne place de la situation avec les Cardassiens qui sont très présents dans les dernières saisons. Sans oublier The Borg, et bien sûr les Romulans. Du coup il est dur de trouver des épisodes moyens voire juste bons tant la qualité est constante. Mais on peut en trouver des exceptionnels, comme le double épisode avec Spock ou l'épisode avec Scotty, où les scénaristes ne se contentent pas de jouer sur la nostalgie et sur la seule apparition de ces personnages charismatiques et attachants mais font passer des idées et mettent en place des interactions qui fonctionnent à merveille ( Spock/Data, Scotty/Geordi, les deux duo déchirent), les traditionnels épisodes avec Q, ou ceux avec l'holodeck qui trouve toujours le moyen de déconner, etc etc... En parlant de ce dernier cas, je voulais préciser qu'une chose qui me plaît dans cette série, c'est que même les épisodes un peu plus décomplexés gardent une ligne sérieuse. Maintenant, ça peut déplaire et amener à penser que TNG est pompeuse et ainsi de suite, mais pour ma part je trouve que l'équilibre entre le sérieux et l'humour - qui est distillé de façon subtile - est parfaitement calibré.

Quant aux personnages... Je passe déjà outre la conclusion de Wes, qui est amenée de manière très douteuse, et le cas de Troi (pas Deanna, c'est dire le bien que je pense du personnage ^^) qui réussit l'exploit de n'êre intéressante qu'à de rares occasions (quand sa mère est là, quand on lui enlève son don d'empathie le temps d'un épisode) et qui au fur et à mesure de la série ne sert plus à grand-chose (le fait qu'elle passe des examens pour devenir Commandant et son début d'idylle romantique avec Worf vont un peu trop dans le sens "Tiens, trouvons lui des choses à faire"). On arrive ensuite à Geordi, qui, malheureusement et comme le disait Lurdo, n'existe presque que par son handicap, dans le sens où quand il est développé c'est généralement par rapport à ça. Et encore, c'est rare qu'il le soit, et c'est bien dommage car c'est un personnage attachant et qui inspire tout de suite la sympathie. Il a tout de même pour lui son amitié avec Data qui est une constante amlgré quelques difficultés. Vient ensuite Beverly, dont la relation avec Picard est bien développée, et dont j'ai toujours adoré les prises de position d'ordre moral (accessoirement je trouve Gates McFadden belle, mais c'est pas un critère très objectif). Après, y a Riker, et c'est l'archétype du personnage que l'on pourrait ne jamais développer qu'il serait toujours uber-cool, uber-charismatique et uber-sympathique. Mais comme en plus les scénaristes sont conscients de son potentiel et n'hésitent pas à bourriner avec lui... (Faut le voir tenir tête au Capitaine Jellico dans le double épisode Chain of Command de la saison 6). Forcément ça claque. Et enfin, il y a le top 3, composé de Data, Picard et Worf, qui sont exposés de manière remarquable tout au long de la série et odnt les épisodes qui leur sont consacrés sont légions. Ils le méritent bien car ce sont des personnages fascinants et aux multiples facettes. Ils font d'ailleurs souvent le forcing sur Data pour avoir droit au Brent Spiner Show, qui s'amuse comme un petit fou avec ses mimiques et ses changements de voix.

C'est forcément un peu rapide comme tour d'horizon sur trois saisons et demi, mais je pense que ça suffira largement. Si je commence à détailler les épisodes qui m'ont marqué, je ne suis pas sorti de l'auberge et je risque d'en endormir plus d'un. ^^

Mais du coup, comme j'étais un peu triste de déjà quitter l'équipage hier soir (même si ce n'est pas la même sensation de famille que TOS, encore et toujours), et que je suis quand même pressé de me lancer dans DS9, j'ai décidé un peu plus tard de visionner le septième film, à savoir Generations. Bah c'est quand même sacrément bancal. Pourtant, le début est sympa et on a plaisir à revoir Chekov et Scotty en présence de Kirk qui se la pète. Mais dès qu'on arrive à la période TNG, c'est déjà moins bien. Parce que si Picard et Data sont mis en avant de très bonne manière et de façon cohérente avec la série, le reste de l'équipage fait de la figuration totale. Pourtant, l'idée directrice du scénario est bonne (ça permet de revoir Guinan - ce qui est cool- et les soeurs de Duras - clin d'oeil sympa) mais au niveau de l'exécution c'est déjà moins bien. Notamment au niveau du climax du film, qui est complètement mal foutu, à aucun moment on ne ressent vraiment la gravité de ce que veut faire Soran. On sait que c'est grave, mais la tension n'est pas là (ce n'est d'ailleurs pas arrangé par le côté décomplexé de Kirk, qui est pourtant très cool). Le duo Picard/Kirk ne m'a pas spécialement convaincu, tout le passage dans le Nexus non plus (même s'il y a des clins d'oeil sympa comme Picard qui monte à cheval), et le pire du pire : la mort de Kirk est juste ridicule. Mourir "héroïquement" en tombant avec une passerelle, ça craint. Et par pure mauvaise foi, on remarquera que l'Enterprise se crashe lorsque c'est Deanna qui en prend les commandes. Boulette. La conclusion de tout ça, c'est que ce film est loin d'être parfait malgré quelques bons moments, et que maintenant je peux attaquer DS9.

#57 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25376 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 18 December 2006 - 14:26 PM

Et pendant ce temps Lord il fini la saison 5 de DS9 et il a vu un des plus beaux épisodes de l'histoire de la sf sur le voyage dans le temps

(Quand l'équipe se retrouve sur une planete et son confronté à leurs descendant du fait du crash du Defiant 200 ans plus tot. Avec Odo qui déclare son amour à Kira)

(pis les Cardiassiens qui s'allient au Dominion)

(Pis le général Martok)

(Pis Sisko et Edington)

(et Brunt putain !!! Brunt !!!!)

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#58 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22418 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 18 December 2006 - 16:35 PM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 18 12 2006 - 14:26) <{POST_SNAPBACK}>
Et pendant ce temps Lord il fini la saison 5 de DS9 et il a vu un des plus beaux épisodes de l'histoire de la sf sur le voyage dans le temps

(Quand l'équipe se retrouve sur une planete et son confronté à leurs descendant du fait du crash du Defiant 200 ans plus tot. Avec Odo qui déclare son amour à Kira)


(Comme je disais avant que mon pc ne reboote tout seul pour une raison inconnue)

Marrant, ça, ça me rappelle un épi ultérieur de Farscape sur une planète temporellement décallée, sur laquelle Aeryn se crashe, vieillit, à des enfants, et est retrouvée par Crichton, avec différence d'âge et compagnie...

Comme quoi les bonnes idées se recyclent... (je suis sûr que dans SG1 ils ont repiqué le scénar, aussi...)

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 01/05, entre autres, Guardians, Monster Cars, Being Evel et rayon tv, Seaquest DSV, et Great News... #


#59 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6076 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 19 December 2006 - 15:53 PM

Tiens, ce matin j'ai repensé à un truc qui me chiffonne. Dans l'épisode de la saison 6 où Scotty revient après avoir été bloqué pendant 75 ans dans le flux de particules du transporteur du vasseau scientifique dont il est capitaine, il croit que l'Enterprise de Kirk est venu à son secours. Or, dans le film, il est présent lors de la mission qui marque la mort officielle - et non réelle - de Kirk. Y a pas comme une grosse incohérence là ?

#60 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22418 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 19 December 2006 - 16:45 PM

CITATION(sygbab @ 19 12 2006 - 15:53) <{POST_SNAPBACK}>
Tiens, ce matin j'ai repensé à un truc qui me chiffonne. Dans l'épisode de la saison 6 où Scotty revient après avoir été bloqué pendant 75 ans dans le flux de particules du transporteur du vasseau scientifique dont il est capitaine, il croit que l'Enterprise de Kirk est venu à son secours. Or, dans le film, il est présent lors de la mission qui marque la mort officielle - et non réelle - de Kirk. Y a pas comme une grosse incohérence là ?


icon_arrow.gif
CITATION( wikipedia)
The Next Generation episode "Relics" (filmed just two years before Generations and coincidentally written by Generations co-writer Ronald D. Moore) did not anticipate Scotty's appearance at the christening of the Enterprise-B, so Kirk's disappearance here is a retcon. In that episode, Scotty, upon hearing the name Enterprise from Riker, naturally assumes that "...it was Jim Kirk himself who hauled the old girl out of mothballs to come looking for me". Scotty's voyage on the USS Jenolen and later disappearance would have had to occur after witnessing the loss of Kirk. It's assumed by fans that Scotty was probably in a state of extreme disorientation after having been suspended in a transporter buffer for 75 years. Or, he may simply have assumed that Kirk would somehow have survived, as Kirk was known to do.




icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 01/05, entre autres, Guardians, Monster Cars, Being Evel et rayon tv, Seaquest DSV, et Great News... #




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)