Aller au contenu


Photo

Breaking Bad (2008 - 2013)


1704 réponses sur ce sujet

#1701 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 22804 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 11 May 2017 - 19:40 PM

J'étais assistant de labo à l'époque...alors un peu oui :angry:

A ce moment là si j'apprenais un cancer...peut-être que...je crois qu'il vient d'y avoir un fait divers dans ce sens d'ailleurs.

Et team Walter du début à la fin :closedeyes:



#1702 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6163 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 17 May 2017 - 02:16 AM

C'est à la fois sympathique et frustrant de relancer le topic d'une série déjà terminée, parce que ça anime un peu les débats mais du coup je suis obligé de lire les posts un peu en diagonale pour éviter de me faire spoiler.

 

Bon, j'ai mis un peu de temps à me lancer dans l'écriture de ce bilan, je l'avoue. Un peu fainéant le garçon, mais je suis bien être obligéde m'y mettre si je veux continuer à avancer dans la série.

 

 

Saison 3

 

When all went to shit. C'est un peu le sentiment qui prédomine, tant les événements qui se déroulent sous nos yeux prennent une tournure beaucoup plus sérieuse. Les incessantes facéties que se permettait l'équipe scénaristique en jouant sur l'incongruité du duo formé par Walter et Jesse sont désormais de l'histoire ancienne, même si la série ne se départit jamais d'un humour assez mordant dans certaines situations. Le 3.10 en est un remarquable exemple : réussir à développer une intrigue en huis-clos autour d'une mouche est un pari osé, mais l'exercice de style est réussi avec brio. Walter disjoncte, et cela donne lieu à des scènes très cocasses. Mais c'est aussi l'occasion d'une introspection qui l'amène au bord d'une révélation qui aurait pu bouleverser sa relation avec Jesse, puisqu'il est tout proche de lui avouer qu'il était présent la nuit où Jane est morte d'une overdose.

 

Cela aurait peut-être convaincu Jesse de ne plus côtoyer son partenaire, qui ne lui apporte que des ennuis. Ce sont d'ailleurs ses propos quand Walter vient lui rendre visite à l'hôpital après qu'il se soit fait tabasser par Hank, et la scène où il dit ses quatre vérités à son ancien professeur de chimie est marquante. Elle met aussi une nouvelle fois en lumière l'égoïsme forcené de Walter : sa loyauté envers son ancien élève tient parfois plus d'une nécessité que d'une réelle affection. Il souhaite avoir les coudées franches, et Gale représente un obstacle à ses yeux. Jusqu'à envisager de l'éliminer pour garder sa place dans son nouveau laboratoire, consécutivement à sa responsabilité dans le meurtre de deux dealersà l'origine de l'assassinat de Combo. Mais, ne pouvant le faire, il demande à Jesse... Le cliffangher final laisse deux posibilités : soit Gale est bien mort et Jesse s'enfonce un peu plus, soit il est vivant et la donne pourrait changer. De cette issue dépend le caractère tragique du personnage.

 

Ces manipulations constantes du désormais mythique Heisenberg dévoilent une nouvelle facette de sa personnalité. Walter est un calculateur qui s'assume de plus en plus et qui se sent preque à l'aise dans ce monde où il évolue depuis peu : Il voit clair dans le jeu de Gustavo, et cela lui permet d'avoir régulièrement quelques coups d'avance. Cette nouvelle confiance en lui n'est cependant pas compatible avec sa vie de famille, qui vole en éclats. Skyler le trompe avec Ted Beneke et demande le divorce, ce qui ne manque pas d'avoir des répercussions sur Junior qui considère sa mère comme étant fautive. Pourtant, elle cède elle aussi aux sirènes de l'argent et décide de s'implquer dans le blanchiment, en se payant le luxe de critiquer la proposition de Saul qui lui semble ridicule. Sa morale fluctuante sonne comme une critique de la société américaine, qui peut pousser les gens à basculer très rapidement du côté obsur lorsqu'ils ont des difficultés financières.

 

Morale fluctuante, éthique douteuse... Voilà des qualités que Saul a depuis longtemps acquises pour filer dans le sens du vent car ce n'est qu'un pantin. Son détective privé a en effet une place de choix dans l'organigramme du réseau de Gustavo : ses compétences lui valent d'être son homme de confiance. Pour lui, les dilemmes n'existent plus depuis qu'une femme battue a été tuée par un mari qu'il avait menacé d'exécuter s'il la touchait à nouveau : cette anecdote explique de manière très claire sa philosophie - jamais de demi-mesures - et prouve qu'il n'est pas nécessaire d'être bavard pour caractériser un personnage.

 

Cela s'applique aussi à Gustavo, dont l'apparence, la diction et le comportement dans la vie quotidienne ne laissent pas imaginer l'intransigeance dont il fait preuve dans son entreprise annexe, ni les méthodes qu'il emploie. Un personnage fascinant, qui n'a pas peur de se débarrasser de la concurrence du cartel en élaborant une stratégie poussée impliquant les cousins de Tuco (inquiétants par leur mutisme quasi permanent et leur décontraction vis-à-vis de la violence de leurs actes). Alors que ceux-ci veulent se venger en prenant pour cible Walter, il les oriente vers Hank pour faire d'une pierre deux coups. Déjà fragilisé mentalement depuis l'incident Tortuga et professionnellement suite à l'agression de Jesse, le voilà maintenant atteint physiquement sans savoir s'il pourra de nouveau marcher. L'agent de la DEA paie un lourd tribut alors qu'il tente de faire ce qui est juste.

 

C'est bien le seul personnage qui réussit réellement à exister en dehors des gangsters en tout genre. Certes, son état déplorable donne un peu plus de temps d'antenne à Marie, mais tout comme Walter Jr qui en veut à sa mère, elle est en réaction par rapport aux événements et n'a pas de contrôle dessus. C'est depuis le début un des seuls défauts de la série : la part belle est octroyée aux personnalités du crime, et les individus qui composent le quotidien sont un peu laissés à l'abandon. Ce n'est pas préjudiciable dans la mesure où il y a de nombreuses qualités pour compenser ce petit manquement, mais c'est toujours dommage de ne pas exploiter l'ensemble des protagonistes.

 

Sur un plan plus formel, le in media res a laissé sa place aux flashbacks, qui distillent assez régulièrement des informations en début d'épisode. C'est l'occasion de voir les derniers moments de Tortuga, l'achat de la maison des White par Walter et Skyler, ou encore un morceau de l'enfance des cousins de Tuco qui apprennent une dure leçon auprès de Don Salamanca. C'est une atre façon de jouer avec les attentes du téléspectateur, et il y a de quoi se réjouir en constatant que l'équipe scénaristique sait manier plusieurs procédés avec habileté. De quoi avoir confiance pour la suite.



#1703 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19042 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 17 May 2017 - 13:52 PM

C'est à la fois sympathique et frustrant de relancer le topic d'une série déjà terminée, parce que ça anime un peu les débats mais du coup je suis obligé de lire les posts un peu en diagonale pour éviter de me faire spoiler.


Mais nous, oui... Et en résumé, on est assez d'accord tous les deux au sujet du traitement des personnages secondaires.
Image IPB

#1704 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6163 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 17 May 2017 - 19:29 PM

C'est bien ce qu'il m'avait semblé. Ce n'est pas un reproche immense mais ça crée tout de même un petit déséquilibre, surtout si on a du mal avec la direction que prend la série. Ce qui n'est pas mon cas, mais je suppose que ça a dû arriver que des gens décrochent parce qu'ils aimaient le côté loufoque de la saison 1.



#1705 Coldo3895

Coldo3895

    Gremlins

  • Members
  • 1888 Messages :

Posté 18 May 2017 - 14:42 PM

Je me souviens que lors de la diffusion j'avais été surpris par les discussions autour du cliffhanger de fin de saison.

 

Pour moi il n'y avait aucun doute sur ce que faisait Jesse. Je trouvais bizarre que d'autres aient une autre interprêtation.





Ajouter une réponse



  


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)