Aller au contenu


Photo

Chlorophylle, Sibylline...


  • Please log in to reply
11 réponses sur ce sujet

Sondage : Chlorophylle, Sibylline... (6 membre(s) ont votés)

Vous préférez ?

  1. Chlorophylle (3 votes [50.00%])

    Pourcentage des votes : 50.00%

  2. Sibylline (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  3. Clifton (1 votes [16.67%])

    Pourcentage des votes : 16.67%

  4. Autres (2 votes [33.33%])

    Pourcentage des votes : 33.33%

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 Saga

Saga

    Hot Line DGFIP 24/24

  • Members
  • 10765 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Evry

Posté 22 February 2013 - 19:18 PM

Les éditions du Lombard et Casterman rééditent actuellement par le biais d'intégrales les deux oeuvres phares de Raymond Macherot (1924-2008) : Chlorophylle et Sibylline. Si je ne connaissais pas la seconde, j'avais souvent lu et relu les aventures du premier à la bibliothèque (notamment celles se déroulant à Coquefredouille). Mais les albums étaient devenus introuvables. Les deux Bds sont des bandes dessinées animalières, ce style étant la spécialité de Macherot. Si ces animaux ont des traits plutôt mignons, ils se comportent de façon humaine, avec des travers similaires

51H1nNo9eHL._SL160_PIsitb-sticker-arrow-51OURLnQKmL._AA160_.jpg51JUJRBQstL._AA160_.jpg

Commençons par Chlorophylle, la première des deux oeuvres, prépubliée dans le journal Tintin à partir des années 1950 – mais la seconde à être parue en intégrale. Le héros est un lérot courageux bien qu'un peu vantard, accompagné de divers amis dont Torpille, une loutre particulièrement costaude et, à partir du troisième volume, Minimum, autre lérot, meilleur ami de Chlorophylle, bougon mais fidèle (et fréquemment enrhubé). Tout héros ayant un ennemi mortel, celui de Chlorophylle est Anthracite, chef des rats noirs vaincu à la fin du premier volume mais qui reviendra régulièrement. 2 volumes de l'intégrale sont sortis, le troisième devrait suivre.

Les aventures se déroulent dans un premier temps à la campagne ou en ville (Pas de salami pour Célimène) puis dans une mystérieuse île dirigée par le bon roi Mitron XII dans laquelle les animaux vivent comme des humains, avec des vêtements, des maisons, des métiers... J'apprécie particulièrement l'album Les croquillards (le premier se déroulant à Coquefridouille, figurant dans le deuxième tome de l'intégrale) et son ton parfois assez noirs – des carnivores débarquent dans l'île et y dévorent les habitants.

51LK%2BeZYsuL._AA160_.jpg51FG8WvSKSL._AA160_.jpg514vUgSuGJL._AA160_.jpg51Vo6jk-qIL._AA160_.jpg61Q4mFllb8L._AA160_.jpg

Sibylline ensuite est parue dans le journal Spirou après que Macherot ait quitté Tintin. Je suis moins fan, en partie à cause de l'absence d'effet nostalgie mais pas uniquement. L'intégrale regroupe les différentes oeuvres en 5 volumes. Les 2 premiers regroupent des aventures qui sont dans le même esprit que celles de Chlorophylle : Sibylline, une souris, vit avec Taboum son mari et se retrouve confrontée à différents dangers. Le méchant principal est Anathème, chef d'une bande de rats et double d'Anthracite et une bonne partie des premiers albums le montre tentant de déloger Sibylline et ses amis de leurs refuges. J'ai beaucoup aimé ces histoires, pleines d'action, d'humour et de rebondissements.

Mais la suite est différente, avec une multiplication des adversaires et surtout l'introduction de la magie qui finit par occuper une place essentielle. Les différents méchants sont au coeur de l'histoire, s'allient, se trahissent, deviennent gentils, redeviennent méchants (mention spéciale pour Anathème)... et dans certaines BDs, on ne voit quasiment plus Sibylline. Les méchants pourraient être intéressants (j'aime beaucoup le furet Croque-Monsieur qui se ballade avec un grand couteau et ressemble beaucoup aux croquillards) mais, au final, on s'y perd un peu et on ne comprend plus qui est qui. Et ce d'autant plus que des personnages dotés de pouvoirs magiques se battent fréquemment entre eux, ressurgissent alors qu'ils sont censés être disparus, changent d'apparence du tout au tout... Les dessins deviennent également moins précis.

51kD3-kFYZL._AA160_.jpg

Macherot a aussi dessiné des aventures de Clifton mais je dois dire que je n'accroche pas du tout. Je laisse donc d'autres en parler (intégrale éditée également au Lombard).


Même au plus profond de l'enfer s'épanouit la noble fleur de l'amitié
laissant sur les vagues indolentes flotter quelques pétales en souvenir...
pour un jour, éclore à nouveau. Impérissable est le travelo way.

Mr 2 Bon Clay


#2 Saga

Saga

    Hot Line DGFIP 24/24

  • Members
  • 10765 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Evry

Posté 22 February 2013 - 20:29 PM

J'ai lu des choses sur Chaminou dans les présentations de Sibylline mais je n'ai jamais lu ces BDs. Je serais curieux de découvrir ces aventures.

Même au plus profond de l'enfer s'épanouit la noble fleur de l'amitié
laissant sur les vagues indolentes flotter quelques pétales en souvenir...
pour un jour, éclore à nouveau. Impérissable est le travelo way.

Mr 2 Bon Clay


#3 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17877 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 22 February 2013 - 20:42 PM

Image IPB

Macherot a aussi dessiné des aventures de Clifton mais je dois dire que je n'accroche pas du tout. Je laisse donc d'autres en parler (intégrale éditée également au Lombard).

Pareil pour moi, j'avais profité de la sortie de l'intégrale pour découvrir ça et je l'ai revendue peu de temps après. Autant j'adore ses histoires animalières (Chaminou y compris puisqu'on en parle), autant mon intérêt se délite franchement dès qu'il touche à des personnages humains (Clifton donc, peut-être parce que trop habitué à Turk et De Groot sur la série, mais aussi Mulligan et Le Chevalier Blanc).

Un de mes plus beaux souvenirs bédéphile d'enfance.
6kePM3Z.jpg

#4 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14667 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 22 February 2013 - 20:51 PM

J'ai lu des choses sur Chaminou dans les présentations de Sibylline mais je n'ai jamais lu ces BDs. Je serais curieux de découvrir ces aventures.

A noter qu'il n'y a que Chaminou et le Khrompire qui est de Macherot (et qui est un joyeux mélange de l'humour innocent de Macherot avec une veine plus (relativement) cruelle et satirique), les autres albums sont des reprises tardives plus ou moins bien exécutées.

#5 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17877 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 22 February 2013 - 21:18 PM

T'es sûr ? Sur Bédéthèque ils créditent Macherot au scénar sur quasi-tous.
Mais on est d'accord pour dire que ça a pas du tout le charme de l'épisode réalisé dans les 60's (et du franco-belge de cette époque en général).

Sinon, je trouvais ça assez cool qu'un éditeur ricain prestigieux comme Fantagraphics sorte du Macherot (ainsi que Gil Jourdan aka Gil Jordan).

edit : effectivement il y a une sorte d'imbroglio sur l'oeuvre de Macherot. Cf. ce billet d'humeur sur le site de Cornélius
6kePM3Z.jpg

#6 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14667 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 23 February 2013 - 15:57 PM

T'es sûr ? Sur Bédéthèque ils créditent Macherot au scénar sur quasi-tous.

Wikipedia expliquera ça mieux que moi (il semblerait que le titre de scénariste donné à Macherot sur les albums de Saive soit honorifique, une reconnaissance de Saive à celui dont il reprend les personnages).

#7 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17877 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 23 February 2013 - 19:05 PM

Oui j'ai lu l'article Wiki et le passage qui en parle renvoit justement à l'article de Cornélius en question.
(mais c'est pas spécialement plus clair)
6kePM3Z.jpg

#8 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14667 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 February 2013 - 08:48 AM

A la fin il dit que c'est une reprise "avec l'accord de Macherot" mais il précise bien que Macherot n'a pas travaillé dessus (ou seulement "indirectement", puisque des albums reprennent l'intrigue du Khrompire en la rallongeant).

#9 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17877 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 24 February 2013 - 13:21 PM

Effectivement !
(le placement de la couv de Tatayet est assez formidable)
6kePM3Z.jpg

#10 Saga

Saga

    Hot Line DGFIP 24/24

  • Members
  • 10765 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Evry

Posté 16 March 2014 - 07:14 AM

Image IPB

Cet album contient mes deux histoires préférées de la série, avec Chlorophylle et Minimum qui se retrouvent sur l'île de Coquefredouille où les animaux, dirigés par le bon (mais pas très futé) roi Mitron XIII, vivent comme des humains. L'ambiance est très réussie, parfois cruelle avec une bonne dose d'humour noir dans Les croquillards. Le côté satirique est aussi très amusant. Le retour d'Anthracite permet enfin d'avoir un très bon méchant et des coups tordus intéressants à suivre.

Je suis moins fan de la troisième histoire qui revient à la campagne d'origine des deux héros. Pour compléter l'album, Les éditions Le Lombard ont ajouté 2 campagnes de pub dessinées par Macherot (assez lourdingues : celles que faisait Franquin avec Gaston étaient bien plus drôles) et quelques courtes BDs. Celles avec Klaxon le canard, faites à la façon d'un Elmer contre Bugs Bunny, sont les plus amusantes.

Même au plus profond de l'enfer s'épanouit la noble fleur de l'amitié
laissant sur les vagues indolentes flotter quelques pétales en souvenir...
pour un jour, éclore à nouveau. Impérissable est le travelo way.

Mr 2 Bon Clay


#11 Saga

Saga

    Hot Line DGFIP 24/24

  • Members
  • 10765 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Evry

Posté 18 March 2014 - 06:20 AM

Image IPB

Troisième et dernier volume des aventures de Chlorophylle par Macherot. Je serais curieux de découvrir ce que les auteurs qui lui ont succédé ont fait du personnage, même si l'absence d'Anthracite (Macherot s'en étant réservé les droits d'utilisation) était certainement préjudiciable.

Anthracite est encore le méchant principal dans ce volume, avec 2 histoires (dont une en deux parties) se déroulant à Croquefedouille : la satire y est très présente puisque Macherot reprend, dans une première histoire, les thèmes de la collaboration et de la résistance (Anthracite prend le pouvoir et renverse Mitron ; Chlorophylle et ses amis résistent) et, dans la seconde, met en oeuvre une guerre picrocholine entre Croquefedouille et un royaume voisin. Si la satire est très drôle (la chute de Chlorophylle joue et gagne est excellente : sacré Mitron !!!), on se dit que, vu les thèmes abordés, elle aurait aussi pu être plus féroce. Et Chloro à la rescousse souffre d'une fin précipitée qui ne répond pas aux différents enjeux
Spoiler

Même au plus profond de l'enfer s'épanouit la noble fleur de l'amitié
laissant sur les vagues indolentes flotter quelques pétales en souvenir...
pour un jour, éclore à nouveau. Impérissable est le travelo way.

Mr 2 Bon Clay


#12 Saga

Saga

    Hot Line DGFIP 24/24

  • Members
  • 10765 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Evry

Posté 01 May 2018 - 14:12 PM

Mirliton-et-pantoufle.jpg

 

Le gros titre de l'album est complètement trompeur puisqu'il n'y a pas ici de Sibylline mais 2 séries courtes consacrées à 2 chats très différents, Mirliton et Pantoufle, les derniers gags de Pantoufle n'étant d'ailleurs pas l'oeuvre de Macherot. Ici, pas de fantastique et assez peu d'aventure, sauf dans la première histoire de Pantoufle.

 

Mirliton est un chat assez fainéant, vivant avec sa maîtresse et qui présente la particularité d'être végétarien (ce qui, normalement, devrait le tuer, mais bref...). Du coup, il s'entend bien avec ses voisins souris et oiseaux, et à peu près bien, malgré quelques disputes, avec Emile, le chien voisin - qui remplace assez vite Victor, un bouledogue et avec Isadora, une chatte blanche avec laquelle il aimerait bien s'entendre un peu mieux.

 

Mirliton est une série de gags s'étalant sur plusieurs planches. C'est souvent rigolo, grâce aux gaffes du chat et au côté attachant du personnage. Mais ça ne va pas chercher bien loin non plus.

 

La dernière partie du volume est consacrée à Pantoufle. On retiendra surtout la première histoire, scénarisée par Goscinny, dans laquelle Pantoufle s'allie avec un chien et un oiseau partis de chez eux face à un chaton élevé dans une bonne famille et très manipulateur. Les vacheries que se font les personnages et la veulerie des humains sont amusantes. Les histoires suivantes, faites quelques années plus tard, sont oubliables.


Même au plus profond de l'enfer s'épanouit la noble fleur de l'amitié
laissant sur les vagues indolentes flotter quelques pétales en souvenir...
pour un jour, éclore à nouveau. Impérissable est le travelo way.

Mr 2 Bon Clay





1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)