Aller au contenu


Photo

Les séries du reste du Monde sans topic (2016)


  • Sujet fermé Ce sujet est fermé
115 réponses sur ce sujet

#101 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 03 November 2016 - 09:22 AM

The Kettering Incident (Australie)

 

920743171427.jpg

 

Bien aimé même si je n’ai pas tout capté (gage de qualité parfois), comme la plupart des téléspectateurs apparemment, le show se laisse porter par les errances du docteur Anna Macy et ses pertes de mémoire.

Elle se retrouve sans savoir pourquoi parachuter de Londres, chez elle en Tasmanie. Et à peine arriver qu’une fille disparait le lendemain, rappelant à la population le même fait divers impliquant Anna et son amie de l’époque, toujours porter disparut…  

 

C’est pas mal, c’est assez complétif parfois et assez lent, branlé comme une série scandinave, mélangeant thriller et fantastique, on est vraiment largué, avec ses multiples rebondissements, le final est vraiment bizarre.

 

Elizabeth Debicki est excellente, que j’avais découverte dans The Night Manager.


414810ezgifcomresize.gif


#102 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22576 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 16 November 2016 - 00:32 AM

Hooten & The Lady 1x07 :

Le duo part au Cambodge, à la recherche de quatre artefacts qui, une fois réunis, permettent de découvrir l'emplacement d'un joyau légendaire. Jolis paysages (la série avait un budget voyage assez solide), mais ça repompe vraiment trop les Indiana Jones (le Demi-Lune de service, le Bellocq de service, la découverte du premier artefact dans son temple, la trahison de l'assistant du héros, etc, etc, etc) pour être vraiment convaincant et satisfaisant.


# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 14/08, entre autres, Kung Fu Yoga, Caught, The Outcasts, King Arthur : Legend of the Sword et rayon tv, Zorro & Dirk Gently #


#103 Doc Sidious

Doc Sidious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 20676 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 17 November 2016 - 08:08 AM

The Crown saison 1 (British)

 

On ne va pas tourner autour du pot. Cette série, c'est un chef d'oeuvre. Et j'en ai rien a taper de la famille royale d'Angleterre, mais ma femme voulait regarder, alors soit, bon, je m'apprêtais à somnoler tranquillement devant la TV.

Et là j'ai pris une grosse claque. Faut dire que tout est écrit par Peter Morgan qui avait des merveilles sur le film de Stephen Frears, The Queen. Ça reprends le même principe et chaque épisode est lié a un évènement de la vie publique, lié a la vie privée des habitants de Buckingham Palace. Action, réaction.

L'écriture est exceptionnelle, très fine, très subtile et virtuose par la façon dont tout s'entremêle. Les personnages, tous immédiatement très attachant sont brossés a la perfection. Elisabeth en tête, propulsée à 25 ans reine avec toute les conséquences, responsabilités et sacrifices qui vont avec. C'est le point central du show, implacable, superbement symbolisé par l'accueil de la reine mère lorsqu'elle rentre pour les funérailles du roi. Toute drapée de noir avec son voile c'est carrément une vision de film d'épouvante. Voilà ce qui l'attends. Ça glace le sang.

Et John Lithgow est mortel Churchill vieillissant accroché au pouvoir malgré ces plus de 80 piges.

 

La mise en scène et la photo sont splendides aussi, avec un sommet, l'épisode 4 et son brouillard qui, asphyxiant la ville en retenant les émantations de charbon causât la mort de 12000 londoniens.

Plan séquences d'ouvertures a travers les couloirs des bureaux de la météo, carton qui annoncent les jours qui passent, ambiance digne de Jack l'éventreur. Le tout s'ouvrant et se fermant sur Phillip faisant de l'aviation (contraste). Comment la petite histoire influence la grande (la mort de la petite secrétaire de Churchill déclenchera son réveil a la réalité pendant que la reine doit se décider à le révoquer ou pas)

 

Tout est magistral, hyper maîtrisé et passionnant.

 

Chef-d'oeuvre  !


tumblr_ousbzuJv3h1vgnem0o1_500.gif


#104 Stokes

Stokes

    Leprechaun

  • Members
  • 896 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6EQUJ5

Posté 17 November 2016 - 13:19 PM

Doctor Foster saison 1 BBC/Netflix

 

Encore une de ces séries anglaises qui arrivent a rendre le quotidien ordinaire extraordinaire et passionnant. Suranne Jones est parfaite en femme trompé qui bascule vers la folie. Y'a un petit  coté breaking bad dans cette doctoresse bien sous tout rapport qui fini par devenir psychopathe . Je trouve aussi intéressant que la fin est moralement libre sur notre perception de l’héroïne.


wNDztL.jpg


#105 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22576 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 18 November 2016 - 22:43 PM

Hooten & The Lady 1x08 :

Season finale, et c'est loin d'être une réussite : le show semble penser qu'un épisode tourné aux Caraïbes, ça justifie un rythme soporifique au possible, et une intrigue sans le moindre enjeu. On a donc les personnages qui tentent de trouver un trésor pirate grâce à une carte au trésor - une sous-intrigue expédiée et baclée, au profit du pseudo-triangle amoureux qui, jusque là, était resté très en filigrane. Heureusement qu'il y a toujours de l'humour là-dedans, parce que sinon, c'était vraiment assez médiocre.

 

À l'image de la saison, en fait : le cast est sympa, les paysages sont jolis, mais l'écriture est vraiment trop amateure pour convaincre, et le tout finit vraiment par ressembler à une série écrite par des scénaristes débutants... alors que pas du tout, en fait. Dommage.


# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 14/08, entre autres, Kung Fu Yoga, Caught, The Outcasts, King Arthur : Legend of the Sword et rayon tv, Zorro & Dirk Gently #


#106 salik

salik

    Leprechaun

  • Members
  • 564 Messages :

Posté 21 November 2016 - 16:21 PM

The Young Pope est très bon. En ces temps de disette qualitative, ça devance toutes les autres séries que je regarde en ce moment. J'avais oublié que Jude Law est un bon acteur. Diane Keaton est parfaite, la fadasse Cecile de France est plutôt pas mal depuis qu'elle vieillit, Silvio Orlando est tout bonnement excellent. Bon y a bien Ludivine Sagnier avec qui j'ai un peu de mal, mais ça passe quand même.

 

Histoire du Pape nouveau, donc, qui fout des grands coups de pied tout azimut. Au vatican, aux fidèles, à ses proches, à lui-même. On ne sait jamais comment va évoluer l'histoire et quelle direction elle va prendre d'une minute à l'autre. Ça frôle aussi le fantastique, à de rares moments. Souffrance morale, spirituelle, jeu politique, complot, espoir, désespoir : tout ça très habilement amené, ménagé, balayé.

 

Vraiment, ça vaut le coup d'essayer.



#107 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 14 December 2016 - 10:01 AM

The Missing Saison 02 (BBC & Starz)

 

Bon j'ai adoré, Tcheky Karyo est génial en inspecteur lâche rien et bourru, le seul truc c'est la fin "happy end", rien à voir avec la fin ouverte super noire et dépressive de la première saison.


414810ezgifcomresize.gif


#108 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2534 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 15 December 2016 - 00:37 AM

Mise en ligne d'un dossier sur SUKI! SUKI!! MAJO SENSEI (http://www.toku-onna...isukimajosensei), une création du prolifique Shôtarô Ishinomori mettant en scène la première super-héroïne live japonaise... ce qui est d'autant plus méritoire que ce n'était pas une série de super-héros à la base!

049.jpg



#109 Ikki

Ikki

    Lézard tordu

  • Members
  • 8993 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:France d'en bas

Posté 15 December 2016 - 23:36 PM

C'était pas mal la mini-série Cannabis sur ARTE.

Ca paraît compromis pour voir les premiers épisodes en replay J+7 mais ce sera rediffusé à partir du samedi 7 janvier 2017 à 23h15.


826446Yakuza.jpg


#110 SadHill

SadHill

    Wookie

  • Members
  • 2753 Messages :
  • Location:Tarbes

Posté 16 December 2016 - 21:39 PM

c'est même carrément très bien (bon, y'a quelques incohérences/surjeu, mais au final...)
coc33.gif

#111 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2362 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 20 December 2016 - 20:28 PM

Les Grands saison 1

Il y a 10 ans, les ados de Skins debarquaient et redéfinissaient le genre de la série teenage, ringardisant ses ancêtres américains. Depuis, calme plat, personne n'est venu se frotter à un genre plus difficile qu'il n'y parait, comme si les turbulents anglais avaient établi une nouvelle frontière qui effrayait tous les concurrents potentiels.

Autant dire qu'on attendait pas la France venir se frotter à un domaine qu'elle maîtrise peu voir pas du tout.

En matière de séries tv, on voit bien que la France fait tout son possible pour se hisser à la hauteur de ses voisins mais le(s) résultat(s) restent encore timide (Arte ou Canal + se sont bien lancé dans quelques projets intéressants mais on sent bien que la télé française reste encore un peu frileuse). En matière de séries ado, on préférerait taire le passif, le modèle AB1 étant encore très présent quand on évoqué l'âge ingrat; seule la relativement méconnue "La Vie Devant Nous" parvient à limiter les dégâts (même si elle reste très 90's).

Autant dire qu'on attendait pas grand chose de "Les Grands", diffusé sur OCS City et qui se réclame bien entendu de "Skins" à coup de "on a voulu faire réaliste", "on a laissé les acteurs nous dire quand ça ne sonnait pas naturel"...

De son homologue britannique, la série ne garde que peu de similarités, tout au plus MJ fera figure de Effy du pauvre dans son apparence, mais ça s'arrête là.
On se demande si les scénariste ont vraiment regardé leur modèle tant les deux séries n'ont rien à voir.

"Les Grands" essaie donc de nous vendre une bande de collégiens (en 3e) incarnés par des acteurs déjà trop vieux pour être crédible dans leur rôles mais qui constituent surtout une galerie de personnages semblables à des coquilles vides, empilement de clichés et d'étiquettes jamais vraiment construits ou développés : la rebelle en papier mâché, le gay, le looser mytho, la vieille fille romantique, l'ex-gros... Impossible de vraiment s'intéresser à eux, surtout quand ils restent cantonnés au milieu scolaire et qu'on ne les voit jamais dans leur vie quotidienne en dehors du collège. Surtout difficile de s'identifier à eux, à moins que vous n'ayez passé toute votre vie dans le XVIe.

Parlons de l'éternel réalisme, terme qu'on ressort à loisir chaque fois qu'on évoque le genre, un terme qui ne veut rien dire : la vie d'un ado lambda n'a rien de vraiment passionnant, Skins ne doit pas sa popularité à son réalisme.
Il ne se passe rien dans "Les Grands", qui hésite entre comédie pas drôle et drame inexistant (le fameux concept de "dramedie"), et qui tente de combler son vide par des amourettes inconsistantes et chiantes.

Il est aussi intéressant de s'apercevoir qu'une série teenage en dit long sur la société du pays dans laquelle elle s'inscrit. Oubliez le modernisme trash de "Skins", pas une seule scène de sexe dans "Les Grands", qui se contente souvent d'en parler comme dans un spot de prévention pour les MST. Un distributeur de capotes dans les wc constituent un summum de transgression et on continue de penser qu'à la fin du collège la quasi totalité des éleves est encore puceau : pas de doute, les cathos et les conservateurs ont fait beaucoup de mal à ce pays.
Oubliez aussi tout multiculturalisme, ça n'existe pas dans le microcosme de la série, qui ne veut jamais vraiment s'intéresser à des sujets sérieux : le tout restera lisse et superficiel jusqu'au bout.

On a aussi toujours pas compris qu'il fallait laisser les persos ados évoluer entre eux, sans adultes. Ici, les profs ne servent à rien, pire ils franchissent la limite du ridicule, avec un comportement et des coupes de cheveux tout droit sorti des années 80 ; et c'est bien de là que proviennent les références de la série, un personnage comme Boogie est le digne héritier de celui incarné par Daniel Auteuil dans "Les Sous-Doués" : plutôt que "Skins", c'est dans les vieilles comédies françaises faisandées que la série puise ses références.

La série se veut aussi spleenesque, comprenez chiante et prétentieuse parce qu'en France on aime bien. Alors oui, niveau réal c'est assez joli mais ce fameux spleen (dont on se fout, c'est pas ce qu'on vient chercher) passe par un abus de slow motion sur fond de musique mélancolique alors que l'ensemble devrait être dynamique, frais et fun.

Sans surprise, "Les Grands" est un naufrage complet. A l'heure où un pays comme la Norvège est capable de pondre Skam (dont je parlerais plus tard) et de nous foutre la tehon totale, peut être serait-il temps de se demander ce qui cloche chez nous.

712690wald3.gif


#112 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19149 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 20 December 2016 - 23:30 PM

Du coup, est-ce que les producteurs se réclament réellement tant que ça de skins, ou n'était-ce pas du a de la promo t'enduisant d'erreur ?

Sinon, pour avoir aussi regardé l'adaptation canadienne/MTV de skins, j'affirme que la recette du succès de l'original anglais doit énormément à son casting, sa mise en scène, ainsi qu'à sa réalisation.
Image IPB

#113 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2362 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 21 December 2016 - 20:10 PM

Le réal se réclame de Skins et de Sofia Coppola : autant je vois bien le côté Coppola (filmer du vide), autant Skins on a pas du voir la même version.
Après, il semble que le côté vieillot et le fait de rester dans l'établissement soit un choix " parce qu'il ne voulait pas impliquer les parents".

C'est débile comme raisonnement, tu peux montrer les ados dans leur quotidien sans faire intervenir les parents, d'autres ont réussi, surtout que le gars les remplace grosso modo par les profs, ce qui est encore pire.


712690wald3.gif


#114 adsup

adsup

    JarJar

  • Members
  • 39 Messages :

Posté 28 December 2016 - 12:49 PM

Inside No. 9 s03e01
 
Retour de la série/anthologie de Reece Shearsmith et Steve Pemberton, à qui l'on doit The League of Gentlemen et Psychoville avec un épisode Spécial Christmas excellent, très méta, voire méta-méta...
 
Le filmage sitcom 80's VHS et la voix off prennent une dimension toute particulière à la

Spoiler
fin.
 
Si vous avez aimé les séries ou saisons précédentes, c'est du même acabit et si vous ne connaissez pas et que vous aimez l'humour noir british bien tordu je vous le conseille.

Merry Krampus!!!



#115 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22576 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 29 December 2016 - 02:10 AM

Plutôt amusant, en effet, ce Christmas Special, même si j'avais de grosses appréhensions à cause de la thématique Krampus, qui commence vraiment à me sortir par les oreilles tant elle est surexploitée dans les pays anglo-saxons, ces derniers temps.

 

Mais comme d'habitude, Inside n°9 assure le spectacle, avec une reconstitution impeccable des productions télévisées live de la BBC, dans les années 70, tant au niveau du rendu visuel que de l'interprétation, des bugs techniques, des looks, etc.

 

Et puis bien sûr, cette conclusion finale qui fait toujours mouche. Et Derek Jacobi en réalisateur/voix off.


# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 14/08, entre autres, Kung Fu Yoga, Caught, The Outcasts, King Arthur : Legend of the Sword et rayon tv, Zorro & Dirk Gently #


#116 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 22879 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 29 December 2016 - 14:19 PM

the-flatterer-cover.png
 


Park Geon est un élève brillant qui débarque au lycée Pung Lang avec un seul but en tête : obtenir son diplôme.
Le problème étant que ce lycée est majoritairement fréquenté par des fauteurs de troubles et d'anciens décrocheurs qui verront en lui une proie idéale.


C'est un drama coréen non terminé au bout d'une saison de 12 épisodes de 20 minutes chacun, dispo sur Netflix.
Assez drôle avec ces personnages clichés variés (le moche habillé en fille, l'ancien yakuza, les racailles, la belle judokate...).
On voit pas le temps passer (on a enchainé tout d'un coup avec un pote).

Rafraichissant, ça fait passer le temps agréablement et si on aime l'humour à la GTO et autres mimiques à la con à l'école c'est top.






1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)