Aller au contenu


Photo

Les séries d'ailleurs sans topic (2015)


  • Sujet fermé Ce sujet est fermé
90 réponses sur ce sujet

#41 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22773 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 20 April 2015 - 23:05 PM

Inside n°9 2x04 :

Quelques jours parmi le personnel de SOS Détresse Amitié. qui reçoivent des appels étranges. Plus sérieux qu'amusant, et avec une conclusion joyeusement noire et sans appel. Pas mal.


# Depuis le 27/11, le blog de Lurdo (feat. Sygbab) a basculé en mode Noël, pour la Christmas Yulefest 2017, avec deux critiques de films festifs par jour, du lundi au samedi, jusque début janvier ! Et le week-end, The Orville, les Gilmore Girls - Une Nouvelle Année et Spartacus - Blood and Sand #


#42 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19936 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 21 April 2015 - 13:54 PM

Broadchurch 207-208

La dernière ligne droite confirme mes impressions précédentes : c'est bien moins carré que l'an passé. Il faudra donc par exemple accepter que Alec sorte de l'hosto - à priori sans délai - après la pose de son pacemaker, frais comme un gardon ... Et prêt à bousculer les suspects de l'affaire Sandbrooke, vu que cette année encore, l'acuité des enquêteurs ne se suffit pas à elle-même pour boucler le dossier (sans compter la qualité de leur taf bien remise en question durant le procès). La conclusion de l'affaire Sandbrooke est assez attendue, encore que la logique qui à conduit au meurtre de Pippa m'échappe un peu.

M'enfin ce n'était pas désagréable à suivre dans l'ensemble, grâce à un casting globalement compétent (si l'on met de côté l'irritante Eve Myles), une photographie aux petits oignons et cette musique décidément envoûtante.
Image IPB

#43 Herr Mad Doktor

Herr Mad Doktor

    Patriiiiiiiiiick !!

  • Members
  • 4366 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:À l'année

Posté 23 April 2015 - 20:47 PM

Broadchurch Saison 2 complète

Boudiou, j'ai trouvé cette suite au moins aussi réussie que la première saison en ce sens qu'elle forme un tout cohérent avec elle et donne une impression de prolongement naturel. J'ai particulièrement apprécié la façon dont chaque évènement de la saison un est disséqué et retentit sur la nouvelle intrigue. La "nouvelle" affaire (Sandbrooke) est cool aussi, avec un James d'Arcy magnifique et une affaire de meurtre qui m'a bien mis mal à l'aise (nan mais depuis que je suis papa, les histoires de meurtre d'enfant me rendent malades... putain c'est pas beau de vieillir !). Émotionnellement j'ai trouvé le ton juste tout du long (tous les acteurs sont franchement épatants), j'ai arrêté de compter combien de fois j'ai eu les yeux mouillés ^^ Mention spéciale à une scène d'une mère qui engueule son fils, terrassante.

J'ai lu ça et là des critiques sur le peu de crédibilité des scènes de procès, on dirait que ça a gaché le plaisir de pas mal de spectateurs, mais perso je m'en fous autant que le bruit des vaisseaux dans Star Wars : tant que sur le plan cinématographique ça fonctionne du tonnerre, le réalisme forcené on s'en fout !

À part ça je vois pas ce qu'ils vont pouvoir raconter en saison 3, mais comme je me disais pareil pour la 2...

Ah et JEF : en général la pose d'un pacemaker est une opération tout à fait bénigne avec une hospitalisation très courte, surtout chez un jeune :-)

#44 JEF Byos

JEF Byos

    Relis attentivement

  • Members
  • 19936 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farpoint

Posté 23 April 2015 - 22:58 PM

Du coup, vu que ça semble pas plus compliqué que ça : une idée pourquoi il l'a pas fait plus tôt ? Mais ouais, je veux bien admettre qu'a ce stade je suis peut-être un peu trop suspicieux, vu que j'ai eu du mal avec d'autres trucs plus tôt dans la saison.

Comme les absences répétées de Miller au procès, pour notamment se coller sur l'enquête Sandbrooke - c'est son mari qu'on juge, elle est l'une des officier en charge de l'enquête qui à mené a son arrestation, quand même. Ça, et les sautes d'humeur : des fois bien dans l'émotion de tout ce qui se passe, des fois totalement en abstraction, limite joviale. Comme la saison précédente, sauf que la situation à évolué comme on sait, et du coup ca me dérange.

Après globalement j'ai pas trouvé ça mauvais, en effet tout ce qui touche aux gosses est encore une fois bien dosé pour filer les boules sans tomber dans le pathos ou le trash... C'est juste que c'est moins carré que l'an passé c'est tout.
Image IPB

#45 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2632 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 30 April 2015 - 15:59 PM

Mon dossier sur Bit Bullet, un drama de science-fiction où des lycéennes s'affrontent dans un tournoi mêlant réalité virtuelle, cartes leur donnant des superpouvoirs et théorie du complot: http://www.toku-onna...titre/bitbullet

 

31.jpg



#46 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22773 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 30 April 2015 - 23:20 PM

Inside #9 2x05-06 :

- une réunion de famille à l'occasion de l'anniversaire de grand-mère. Jolie montée en pression, mais conclusion un peu décevante. Et puis le coup de l'ambulancier, assez prévisible.

- un épisode très réussi (plan final excepté) sur le tournage d'une série de caméras cachées horrifiques. Jolie ambiance, notamment.


# Depuis le 27/11, le blog de Lurdo (feat. Sygbab) a basculé en mode Noël, pour la Christmas Yulefest 2017, avec deux critiques de films festifs par jour, du lundi au samedi, jusque début janvier ! Et le week-end, The Orville, les Gilmore Girls - Une Nouvelle Année et Spartacus - Blood and Sand #


#47 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22725 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 11 May 2015 - 17:03 PM

The Enfield Haunting 1X01

 

Mmmmh. Je m'attendais à une relecture du fait-divers surnaturel nettement moins bateau surtout que les éléments fictionnels rajoutés plombent complètement l'ensemble - vraiment : ici Janet voit le Poltergeist dans certaines visions (dès la première scène il apparaît d'ailleurs avant la hantise à proprement parler).  Et quand on sait que le dit esprit collant aux basques ressemble pas mal au Pasteur dégénéré du pathétique Poltergeist II dont la seule qualité était sa scène de vomissement de créature après ingestion d'alcool possédé :mrgreen: , on a juste envie de soupirer et j'ai beaucoup soupiré. J'ai pas compris pourquoi ils avaient besoin de fabriquer de la sorte pour coller aux standards actuels du genre, inintéressants et non effrayants d'ailleurs, de montrer la menace telle quelle.

 

De plus l'épisode focalise aussi sur le personnage de Maurice Grosse (interprété par l'impeccable Timothy Spall) qui dans le réel avait effectivement perdu une fille, elle aussi prénommée Janet (Y'a même un rêve au début à ce propos). Au final, la hantise elle-même est traitée au second plan, juste avant le final avec Macfadyen (pas franchement terrible) cloué au plafond.

 

Et la promo du second épisode m'a fait très peur mais pas pour les bonnes raisons (la médium pas belle qui parle avec une voix ridicule... C'est pas Penny Dreadful pourtant...)



#48 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22725 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 17 May 2015 - 16:12 PM

The Enfield Haunting 1X02

 

J'ai plus apprécié cet épisode (si on met de côté la ridicule scène de la médium, pfiou...) mais ça reste vraiment faiblard et pour une raison très simple : ce qui est le plus gênant ici c'est même pas la "personnification" ridicule du poltergeist, mais la thématique du show, qui raconte plus l'histoire d'un deuil - celui de Maurice Grosse, de sa propre fille - que celle de l'exploration d'un phénomène surnaturel extraordinaire de par sa façon d'apparaître dans un contexte quotidien, banal, sans reliefs, dans une famille pauvre/modeste comme il en existe des milliers d'autres. D'ailleurs j'ignore si la femme de Grosse (interprétée par Juliet Stevenson) était intervenue dans l'histoire du fait-divers réel mais là, dans le show, ça ne fonctionne pas, c'est comme une distraction de ce qu'on devrait voir à la place.

 

Bon à la fin (oui parce que les deux/trois premières fois, c'est pas vraiment ça :sad: alors que Bill/Joe - et leurs amis - étaient si adorables)  ils reproduisent très bien la supposée voix du poltergeist, utilisant la gorge de Janet, tout en accentuant de manière sensible sa méchanceté (alors qu'"il"  sonnait plus pervers que réellement "démoniaque" dans la, hum, réalité).

 

Sinon la réalisation est tout à fait appréciable et soignée comme dans le premier épisode.



#49 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22725 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 21 May 2015 - 16:30 PM

The Enfield Haunting 1X03

 

A la fois ridicule ce final mais avec de petites qualités appréciables dedans. Ridicule dans les rajouts fictionnels, qui transforment le truc en histoire de hantise classique - avec possession à la clé (et donc tremblements, spasmes dans tous les sens). On est loin du bizarre des événements décrits dans la réalité du plancher des vaches (Janet et sa famille). Et la gamine qui se fait suivre désormais par toute une horde d'esprits qui n'ont "pas trouvé la paix". Meh.

 

Evidemment l'histoire focalisait plus sur la perte de la fille de Maurice que sur le fait-divers réel (donc à la fin Janet se fait posséder par la fille de Maurice, Janet également, et elle part dans l'au-delà en emmenant tout le monde avec elle, ouais). Bref, très passable voire médiocre par moments, mais les acteurs et la réalisation permettent à la limite de finir le tout.



#50 AGS

AGS

    Gremlins

  • Members
  • 1644 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Stockholm

Posté 22 May 2015 - 23:05 PM

En désarroi total devant le peu de nouveautés surprenantes et ce d'où qu'elles viennent, je me suis lancé dans Tinker Tailor Soldier Spy, de John Irvin/John Le Carré, 7 épisodes de 1979 avec Alec Guiness dans le rôle principal. Je m'y suis mis quelques peu à reculons étant donné que le film de mon compatriote suédois d'il  y a quelques années m'avait laissé de marbre, mais là ce fut la révélation! De bons acteurs, une atmosphère vénéneuse, un suspense de tout les instants malgré une absence quasi totale de scènes d'action, c'est de la grande TV. S'il est dans un premier temps un peu ardu de bien intégrer tout les personnages et leurs noms, le second épisode se focalise sur les aventures d'un personnage en particulier, ce qui permet de stabiliser les choses. Ça monte donc crescendo jusqu'à un final réussi et un bel épilogue.

 

C'est donc avec enthousiasme que je me lance dans les 6 épisodes de la suite de 1982, Smiley's People. Au bout d'un épisode, force est de constater que c'est encore meilleur : la réalisation est plus ambitieuse (le spécialiste de la TV Simon Langton), l'intrigue abordé de manière très latérale malgré une tension palpable dès les premiers instants, un jeu d'acteur moins théâtral et beaucoup de contraste dans les émotions. Plus que cinq heures pour un jugement définitif.



#51 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23998 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 24 May 2015 - 07:57 AM

Critical Saison 01

 

C'est la nouvelle série de Jed Mercurio, que j'avais découvert avec Line of Duty, un cop show et apparemment l'univers médical c'est son truc.

 

Bref c'était pas mal, avec son approche réaliste, qui change de tout ce qui a été fait depuis un bail, pas de blabla superflu pas de "social/romantisme" à deux balles, un bloc une opération!

Il y'a bien sur une connexion avec ces gens qui travaillent ensemble, mais ça ne prend que 5 mins du show, tout est suggéré.

Tout comme la relation avec les deux leads, qui se connaissent.

 

 

Sinon les opérations sont excellentes et vraiment dégueulasses, c'est très gore (jamais sur TF1), j'ai eu du mal avec certaines, le dernier épisode est génial!


414810ezgifcomresize.gif


#52 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13069 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 May 2015 - 13:26 PM

En désarroi total devant le peu de nouveautés surprenantes et ce d'où qu'elles viennent, je me suis lancé dans Tinker Tailor Soldier Spy, de John Irvin/John Le Carré, 7 épisodes de 1979 avec Alec Guiness dans le rôle principal.

Ce serait cool que tu fasses un comparatif avec l'adaptation en film de Tomas Alfredson ("La Taupe" en français).



#53 AGS

AGS

    Gremlins

  • Members
  • 1644 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Stockholm

Posté 24 May 2015 - 15:02 PM

Laisse moi un moment et je m'y attèle ;)



#54 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13069 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 29 May 2015 - 08:43 AM

Intrusion

C'était pas mal.

Le mystère est assez bien entretenu, la situation évolue assez régulièrement...

J'avais un peu peur que l'épisode 2 ne serve qu'à étudier comment le personnage se fait à sa nouvelle vie mais ça rebondit assez vite.

Aussi, l'équilibre entre ambigüité et indices quant à la vérité derrière tout ça est bien géré sans que ce soit frustrant, la série a vraiment été bien pensée dans sa progression dramaturgique.
La réalisation est correcte, j'aurais espéré qu'on s'amuse plus avec les ambiances et le suspense.

Difficile de dire si tout est à mettre au débit de Xavier Palud ou plutôt des contraintes budgétaires (la série a quand même son lot de plans à effets spéciaux mais ils sont distillés avec parcimonie).
 
Reste quand même l'impression que ça aurait eu plus de force si ça avait été tassé en 1h ou 1h1/2  (ça aurait eu de la gueule dans une anthologie fantastique).



#55 Ikki

Ikki

    Lézard tordu

  • Members
  • 9169 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:France d'en bas

Posté 17 July 2015 - 02:04 AM

L'adaptation du manga Akagi débutera le 17 juillet pour 10 épisodes d'une heure.
 

 

 

 

La série Akagi sera diffusée sur Crunchyroll.


826446Yakuza.jpg


#56 the_Daydreamer

the_Daydreamer

    Wookie

  • Members
  • 2108 Messages :

Posté 19 July 2015 - 23:35 PM

!!! SPOILERS !!!

 

Broadchurch - Saison 2 

 

Une nouvelle saison nettement moins convaincante que la première. Si elle n'avait rien d'exceptionnelle, l'enquête sur la mort du petit Danny Latimer offrait un whodunit certes un brin mécanique - le côté "un épisode, un suspect" - et poussant le bouchon assez loin dans ses fausses pistes - la vieille dans la caravane - mais on était rapidement pris au jeu : c'était carré, plutôt bien foutu, les persos étaient attachants et servis par une belle brochette d'acteurs (Olivia Colman en tête).

 

Pour l'acte II, Chris Chibnall a vu plus grand, en entremêlant le procès de Joe Miller à un "nouveau" meurtre, la maudite affaire Sandbrook qui avait miné la carrière de l'inspecteur Hardy. Or à force de courir plusieurs lièvres à la fois, la série finit par se ramasser la gueule.

 

Les bases mêmes de la saison sont fragiles. À la surprise générale de tous, Joe Miller choisit donc de plaider non-coupable, ouvrant la voie à un procès aux assises en bonne et dûe forme. Déjà, on comprend assez mal ce revirement du personnage, qui avait fini par se laisser prendre à la fin de la saison 1 et livré des aveux sans rechigner. Et ce ne sont pas les épisodes suivants qui nous éclaireront davantage sur ce choix, le mec étant relégué au rang de silhouette mutique. Mais surtout, comment injecter du suspens à ce procès, étant donné que tout le monde - les flics, les témoins, le spectateur, Joe lui-même - est sûr à 200% de la culpabilité du bonhomme ? À ce stade, c'est surtout la perspective d'une bataille au prétoire entre Charlotte Rampling et Marianne Jean-Baptiste qui retient l'attention.

 

Malheureusement, les craintes s'avèrent fondées, tant on comprend vite que Chibnall va sacrifier toute vraisemblance au profit d'une série de rebondissements passablement WTF, destinés à créer un suspens en mousse (et à énerver le spectateur). Et je ne dis pas ça parce que j'adore tomber sur New York - Police Judiciaire. Je n'ai aucun souci pour qu'une fiction prenne quelques libertés avec la réalité pour générer du drama - j'imagine que c'est le cas aussi de la série de Dick Wolf - mais ici c'est juste pas possible. Il ne faut d'ailleurs pas attendre longtemps pour que le procès "jump the shark" : épisode 2, la juge décide d'exclure les aveux de Joe, sous prétexte que Ellie lui a foutu une trempe APRÈS mais que peut-être, on n'est pas sûrs hein, mais Hardy aurait pu lui en coller une AVANT pour lui extorquer sa confession… :teube:  Non mais sérieux ? Lorsque Joe avoue tout dans le dernier épisode de la première saison, il est habillé en prisonnier et Hardy est accompagné de deux autres officiers, donc facile de vérifier qu'à ce stade, il n'avait pas été brutalisé. Jamais un magistrat n'annulerait une pièce à conviction de cette importance sans avoir laissé le temps aux deux parties de présenter à fond leurs arguments (et en l'absence des jurés). À quoi ça sert d'introduire Rampling comme "the best" si elle est incapable d'assurer sur un point aussi crucial et défendable ? Et c'est comme ça les trois quarts du temps - dès que Jean-Baptiste fait vaciller un témoin, Rampling se contente de lever les bras au ciel et d'avoir l'air désemparée au lieu de faire son boulot et de mener un contre-interrogatoire. Autre moment qui défie toute vraisemblance : Jean-Baptiste proclamant que Miller et Hardy entretenaient une liaison et ont conspiré pour faire accuser Joe, tout ça parce qu'ils ont passé deux heures à l'hôtel ensemble une fois… :facepalm:  Là on bascule dans la science-fiction. N'importe quel juge normalement constitué serait intervenu pour demander à la défense des preuves soutenant cette allégation grotesque. 

 

Et donc, au terme de cette parodie de procès, et malgré l'ensemble des preuves matérielles contre lui, Joe Miller est déclaré… innocent. LOL...

Je suis persuadé que Chibnall a conçu la saison 2 en partant de la fin, en se disant "Et si l'assassin se faisait acquitter ? Voilà qui serait un énorme rebondissement, gnark gnark gnark…", d'où le côté hyper artificiel de l'intrigue judiciaire. Le scénariste retourne même le couteau dans la plaie, lorsque Rampling, après avoir salopé le job et nous avoir fait chier pour rien avec ses problèmes de vue et sa mère à l'hospice, décide de se réassocier avec Jean-Baptiste. Génial… Les Latimer apprécieront  :pouce:

 

En parallèle, on relance l'affaire Sandbrook. Why not après tout, vu que l'enquête n'a jamais cessé d'hanter Hardy ? Pourtant on ne se défait jamais tout à fait de l'impression qu'elle fait un peu bouche-trou, comme si Chibnall avait été conscient du manque d'intérêt (et il avait raison) de la partie procès. L'intrigue se suit sans déplaisir, sans réelle passion non plus, faute de suspects suffisants pour s'amuser. Et si James D'Arcy assure, Eve Myles en revanche donne à plusieurs reprises envie de lui foutre des baffes (et on ne croit pas une seconde à leur soi-disant passion ravageuse et animale). On n'échappe pas non plus là aussi aux facilités (l'usine de traitement de déchets agricoles qui ressort du dossier comme un cheveu sur la soupe) ni aux rebondissements WTFesques (Beth Latimer qui se pointe vénère et enceinte jusqu'aux yeux pile au moment où Miller et Hardy réunissent les deux amants pour les confondre, c'est interdit par la convention de Genève, ce genre de conneries  :teube: )

 

Bon j'ai quand même enchainé les épisodes donc je ne peux pas dire que je me suis fait chier. Mais cette saison restera trop frustrante, le cul entre deux chaises. Ils auraient mieux fait d'abandonner le procès (il plaide coupable et basta) et d'embrayer sur un autre meurtre, pas forcément Sandbrook d'ailleurs.

 

D'un point de vue technique, c'est plus soigné que la première saison, en terme de photo notamment (il y a des plans magnifiques), mais ça se laisse aller trop souvent à un esthétisme un peu toc (les éternels effets de flou et de mise au point). Et il aurait fallu mettre la musique en veilleuse - elle surligne à outrance le moindre moment vaguement tendu (le premier épisode, au secours, avec l'arrivée des personnages au tribunal et ces regards lourds de sens appuyés par la bande-son).

 

La saison 3 est déjà annoncée, elle aura fort à faire pour redresser le niveau. Ce qui serait super, ce serait que Joe Miller se suicide au tout début en laissant une lettre d'aveu ^^ (et par pitié, pas de procès Sandbrook) Une nouvelle enquête qui n'a rien à voir avec les précédentes affaires, voilà ce qu'il faut. Le gros atout de la série reste la relation Miller-Hardy, qui fait une fois de plus des étincelles. Si David Tennant ne démérite pas, c'est à nouveau Olivia Colman qui emporte le morceau selon moi (j'avais envie de l'embrasser lorsqu'elle remet à sa place son petit merdeux de fils  :flamby: ).



#57 Stokes

Stokes

    Leprechaun

  • Members
  • 896 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6EQUJ5

Posté 28 July 2015 - 15:57 PM

Broadchurch saison 1 et 2
 
Il m'a fallu plusieurs tentatives pour me lancé mais après plus moyen d'arrêter.J'ai apprécié la saison 1 qui montre des vrais coupables et des faux innoncents car finalement dans ce petit village tout le monde  a quelque chose a caché. L'ambiance est fascinante et Olivia Colman incroyable de justesse.La saison 2 et elle aussi intéressante et profite de l'apport de nouveau talents comme Marianne Jean-Baptiste que j'ai détesté en avocat dur et froide et James D'arcy hypnotique mais qui n'est pas aider par l'affaire Sandbrook moins intéressante et sur laquelle on s'attardent pas assez en profondeur pour être aussi impliqué que pour Danny. bref vivement saison 3

Residue 1x01
 
Nous sommes donc dans une ville anglaise futuriste ou un virus fait rage, pour contrecarrer cela le gouvernement décide de créer une zone de quarantaine.Une photographe et son petit ami collaborateur du gouvernement décide d’enquêter dans les bas fond du "Paradis".
 
Avis:Bon c'est pas des plus passionnant, l'enquête sur le virus est très classique et c'est assez lent malgré les 1h40 du bidon :sweat: y'a pas mal de scène vue et revu, notamment la scène entre Mister b et Dickie sur le pouvoir :glare: .  Natalia Tena a un jeu un peu irritant je trouve et certain personnages sont vraiment caricaturaux comme Mister B, le flic ripoux et Dickie. Malgré la cliff de fin sur la menace je pense pas insisté sur cette série.

wNDztL.jpg


#58 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2632 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 06 August 2015 - 12:08 PM

Dossier sur DYNAMAN, un sentai pré-Bioman s'inspirant de la théorie conspirationniste hautement WTFesque des Reptiliens... en plus d'être un précurseur d'un célèbre sketch des Inconnus: http://www.toku-onna...s/titre/dynaman

89.jpg



#59 Ikki

Ikki

    Lézard tordu

  • Members
  • 9169 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:France d'en bas

Posté 13 August 2015 - 13:12 PM

L'adaptation du manga Angel Heart débutera en octobre.
 
angelheart01.jpg
 

angelheart01.jpg


826446Yakuza.jpg


#60 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9747 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 25 August 2015 - 20:42 PM

Fortitude saison 1 : c'était vraiment bien. C'était pourtant pas très bien engagé avec un double-épisode pilote très (trop) lent qui ne donne pas vraiment envie de voir la suite, mais finalement ça se décante, et on quitte assez vite les rives du thriller nordique de base pour voguer vers des territoires assez variés. On passe du thriller à l'étude de la vie d'une communauté en passant par une ambiance tirant vers le fantastique, avec quelques embardées gore qui font bien mal (et y'a même quelques passages comiques). C'est pas exempt de défauts au niveau de la narration, mais c'est largement compensé par l’interprétation impeccable (Tucci et Dormer sont impériaux), une ambiance nordique assez envoutante (avec régulièrement des plans magnifiques qui viennent nous flatter la rétine), un travail sur le son vraiment bon... Une excellente surprise donc, vivement la saison 2.


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)