Aller au contenu


Photo

Horribilis - James Gunn (2005)


  • Please log in to reply
131 réponses sur ce sujet

#121 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 21866 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 06 November 2009 - 01:56 AM

Moi non plus, mais l'addition James Gunn + Ellen Page me suffit amplement pour le moment.


24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#122 Edward Lionheart

Edward Lionheart

    J'adore Resident Evil 5

  • Members
  • 14722 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Mechelen

Posté 06 November 2009 - 09:30 AM

CITATION(Gatsu @ 06 11 2009 - 01:52) <{POST_SNAPBACK}>
Ah enfin, je commençais à désespérer pour James Gunn... Par contre, j'ai rien compris au synopsis !



Du très peu qui est dit , je crois deviner qu'il s'agira d'un super héros qui n'est pas vraiment à la hauteur de ses ambitions ?

y86h.jpg


#123 Celluloïd

Celluloïd

    En carton

  • Members
  • 8871 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Youstone, Teczaz

Posté 06 January 2010 - 16:39 PM

Enfin vu hier soir.
Bin ma foi ça fait du bien par où ça passe.
Alors OK, c'est plus filmé par un trépied de deux tonnes et demi que par un vrai esthète, mais en dehors de ça, j'aurais du mal à en dire du mal.
Que ça fait du bieeeeeeeeeeeeeeeeeeeen de revoir du latex p'tain... Rien que pour ça, le film mérite le respect. De bons gros maquillages old school, parfaitement maîtrisés, si bien que la fin m'a rappelé le taf de Bottin sur "The Thing" (peux pô faire mieux comme compliment hein...). Merci pour ça les gars.
En dehors des maquillages, le reste se tient plutôt fièrement, si on fait une fois de plus abstraction de la mise en image digne d'un intérimaire de l'ASC. Les CGI se fondent parfaitement dans le décors et savent se faire oublier,et c'est toujours avec plaisir que je retrouve le trop rare Michael-Henry-Rooker, un de mes vieux potes.
Après, et vous m'arrêtez si je me trompe, mais au-delà des inévitables références phalliques associées aux bestioles (cf la grosse limace rouge et épaisse qui s'introduit dans la baignoire de l'innocente adolescente... laugh.gif ), la péloche renoue même avec une certaine propagande Républicaine, histoire de marquer encore plus sa filiation avec l'esprit bis ricain des années 60 (un "alien" insulte clairement le maire pour son orientation républicaine, et tous les autres ne sont rien d'autre que des bouches à nourrir à outrance ou de véritables parasites détournant l'esprit des braves gens, dans le sens premier du terme... Dans les 60's c'était la norme, mais en 2006 fallait oser !). Tout cela est très cohérent ma foi !
La fin se permet même le luxe de faire naître une certaine émotion, avec ces derniers regards échangés entre la "bête" et sa belle...
Un grand bravo au père Gunn, donc, car même si sa bobine aurait mérité une réelle personnalité au niveau formel, elle n'en manque pas le moins du monde sur le fond !

Z'adoooore le latex/6

Image IPB


#124 Edward Lionheart

Edward Lionheart

    J'adore Resident Evil 5

  • Members
  • 14722 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Mechelen

Posté 06 January 2010 - 16:54 PM

Ca a finalement l'air de passer , cette déprime ... wink.gif
Sinon , oui , il est vraiment chouette ce film . Ce que ne laissait pas nécessairement deviner un titre français comme souvent à côté de la plaque ... rolleyes.gif

y86h.jpg


#125 Celluloïd

Celluloïd

    En carton

  • Members
  • 8871 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Youstone, Teczaz

Posté 06 January 2010 - 17:27 PM

CITATION(Edward Lionheart @ 06 1 2010 - 16:54) <{POST_SNAPBACK}>
Ca a finalement l'air de passer , cette déprime ... wink.gif
Sinon , oui , il est vraiment chouette ce film . Ce que ne laissait pas nécessairement deviner un titre français comme souvent à côté de la plaque ... rolleyes.gif

Roooh mais que c'est touchant toute cette compassion... sweat.gif icon_mrgreen.gif
Mais dès que ze parle des premiers Indy, des premiers Star Wars, du King-Kong de Guillermin, du "Huitième passager, dans l'espace personne ne vous entend crier alors fermez vos gueules tant qu'à faire, merci", bin... pfou... sais pô... j'me sens redevenir tout pitit et fragile... et la nostalgie m'envahit.... blush.gif Raaah c'est bébête de grandir moi j'dis.
Et vi, tudjieu que ce titre français est désespérant... Une fois de plus.
Alors que le titre US, qui signifiait "déraper" ou "glisser" pour les moins bilingue comme moi (et vi j'ai cherché... icon_mrgreen.gif), était beaucoup plus évocateur et rajoutait une touche de mystère.
Avec "Horribilis", c'est sûr que niveau mystère, on est verni... blink.gif

Image IPB


#126 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 21866 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 07 January 2010 - 02:29 AM

CITATION(Celluloïd @ 06 1 2010 - 17:27) <{POST_SNAPBACK}>
le titre US, qui signifiait "déraper" ou "glisser"

C'est plutôt dans le sens de "ramper" il me semble.
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#127 dj fest

dj fest

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6710 Messages :
  • Location:Lille

Posté 25 October 2010 - 10:33 AM

Scénariste ayant bossé notamment sur les deux Scooby-Doo ainsi que L'Armée des morts (sacré grand écart), mais aussi réalisateur occasionnel à qui l'on doit le barré Troméo et Juliette, James Gunn est passé à la vitesse supérieure en 2006 avec ce Slither qui fleure bon les années 80.

Avec en toile de fond une histoire d'amour perturbée par la métamorphose d'un des conjoints (on pense au début du film à un descendant grand-guignolesque de La Mouche), le scénario mêle habilement triangle amoureux, film de monstre dégueu et film de zomblards, le tout arrosé d'un humour réjouissant. Il faut voir en effet comme Gunn s'amuse des habitants du petit patelin qui sert de décor au film, composant des tableaux décalés à partir d'une grosse moche qui s'époumonne dans un karaoké ou de péquenots célébrant l'ouverture de la chasse au cerf. Dans le même esprit, on s'amusera du héros complètement ahuri et des ses punchlines approximatives (excellent Nathan Fillion) et des quelques touches référentielles qui parsèment le métrage, comme ce passage dans lequels les hommes du bureau du shérif, dignes des agents du commissariat de Hot Fuzz, prennent les armes pour traquer l"horrible créature avec en fond la musique de... Predator !

Pour servir au mieux ce cocktail réussi de gros gore qui tâche (les effets, pour la plupart à même le plateau, donnent un résultat peu râgoutant des plus réussis), James Gunn a réussi à s'entourer d'une belle brochettes de "gueules" habituellement cantonnées aux seconds rôles mais qu'il est toujours bon de retrouver : le génial Michel Rooker bien sûr, mais aussi Gregg Henry toujours aussi parfait lorsqu'il s'agit de camper une ordure. Sans oublier bien sûr la superbe Elizabeth Banks, qui rend instantanément crédible l'amour fou que porte son monstrueux mari à son personnage.

Ambiance bon enfant, réalisation carrée, générosité sans faille : il est d'autant plus triste que le film se soit complètement planté au box-office. Raison de plus pour te choper le DVD illico, camarade !

8/10
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#128 Nilban

Nilban

    Ghoulies

  • Members
  • 198 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Saint-Denis (93)

Posté 17 March 2012 - 15:29 PM

Allez je me chope le DVD! :)
"Nous ne sommes pas ici parce que nous avons une heure à combler." Heidegger

#129 harrythehead

harrythehead

    JarJar

  • Members
  • 21 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:ceinture de Kuiper

Posté 10 June 2015 - 08:22 AM

Tu devrais voir "Horribilis" OrsonZ wink.gif

512Yw4Go-mL.jpg

 

ce film pourvu d'un scénario solide me rappelle avec nostalgie les années 80, mais selon moi l'utilisation abusive d'effets numériques plombent carrément le métrage. Ils n'ont même pas été foutus de construire une vulgaire limace rampant sur le sol de la salle de bain ! Il y a trop d'images de synthèse, les bonnes vieilles méthodes auraient donné un meilleur résultat. Dommage. Ca n'en reste pas moins un bon film cela dit.

 


"I can live forever in formaldehyde"


#130 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14675 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 10 June 2015 - 17:42 PM

J'ai pas le souvenir qu'il y ait tant de CGI que ça, au contraire j'ai le souvenir d'effets spéciaux old school.

Mais ça fait un bail que je ne l'ai pas revu cela dit...



#131 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22115 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 10 June 2015 - 21:01 PM

Il y a du CGI mais très peu, en fait il n'y a que les limaces et deux ou trois retouches, sinon c'est du latex.

 

Pour les limaces, je pense que c'est surtout pour des raisons pratiques dues au budget.



#132 harrythehead

harrythehead

    JarJar

  • Members
  • 21 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:ceinture de Kuiper

Posté 11 June 2015 - 07:19 AM

J'ai revu ce film il y a quelques semaines et le making-of du DVD montre les nombreux effets numériques. Bref, HORRIBILIS reste un très bon film...


"I can live forever in formaldehyde"





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)