Aller au contenu


Photo

La saga Harry Potter - Tome 1 à 8


  • Please log in to reply
129 réponses sur ce sujet

#1 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 26206 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 21 July 2007 - 22:16 PM

Et hop avec la sortie du septième tome il est temps d'ouvrir un sujet sur l'intégralité de l'oeuvre.

A vous la parole moi je reviens à l'automne quand je l'aurais lu bluesbro.gif

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#2 keutof

keutof

    Gremlins

  • Members
  • 1111 Messages :
  • Location:Toujours plus a l'ouest

Posté 21 July 2007 - 22:30 PM

Je suis en plein dedans, ma nana nous a retiré 2 exemplaires dans une librairie ouverte cette nuit.
Page 100, et ça commence très fort. Le livre est court (607 pages), mais c'est intense. La tension est omniprésente voire opressante, tous les personnages aussi importants soient-ils semblent en sursis bref, la fin approche et ça va faire mal.

Il est plaisant aussi de constater que plein de petits détails des 6 bouquins précédents servent à l'intrigue dans ce dernier volet, sans que cela paraisse artificiel. L'auteur est accoutumée de la chose mais ça reste plaisant et naturel, et la saga Harry Potter donne un solide sentiment de complétude.

On apprend aussi beaucoup de choses sur des personnages que l'on pensait bien connaître. Bien des choses du passé sont à l'oeuvre...

Allez, j'y retourne.

#3 Manna Marie Weasley

Manna Marie Weasley

    Wookie

  • Members
  • 2425 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Manchester 1973

Posté 22 July 2007 - 01:07 AM

Je sais deja qui va mourir..... dry.gif

990248marthavsmartha.png

Membre de l'Église du Crocodile Fluo qui fait Coin


#4 Corenaïr

Corenaïr

    Barton Sink

  • Members
  • 787 Messages :
  • Location:Sur mon bureau, en train de subir le syndrome de la page blanche

Posté 22 July 2007 - 02:05 AM

Fini! Achevé. Lu du premier au dernier mot, avec ferveur, car chaque mot lu me rapprochait de la fin de d'un livre qu'on souhaiterait lire toute ça vie. Et ça valait ô combien le coup.

Ci suit une critique sans Spoiler.

Quel travail ! Dès le troisième opus, il était évident que la saga du sorcier à la cicatrice bénéficiait d'une construction digne des accomplissements de Shakespeare, où un personnage, un dialogue ou un objet à priori anodin prennent plus tard -au sein même d'un livre ou dans un autre tome- une importance toute autre. Une figure de style connue sous le nom du "fusil de Chekhov" : si un fusil est accroché au dessus de la cheminée au début de la pièce, il aura servi avant que celle-ci ne s'achève. Et force est de reconnaitre que J.K Rowling à une maîtrise impressionante du procédé ! Pourtant la tâche était de taille : la lecture du sixème opus, qui était pourtant, à l'aune des livres précédents un livre d'une générosité confondante, laissait bien des questions en suspens, et on se doutait bien que bien d'autres éléments nous avaient échappé. Comment Rowling allait-elle pouvoir répondre à toutes ces questions en un seul livre, guère plus volumineux que les autres opus (il suffit de se rappeller de l'impressionante longueur de l'Ordre du Phénix, récement adapté au cinéma par Yates)? Récapitulons : la fin du Prince de sang-Mëlé nous laissait avec un Dumbledore foudroyé au terme d'une quète initiatique hautement symbolique dans une grotte ténébreuse, plus de doutes que jamais sur l'allégeance réelle de Snape (Rogue en VF), un Harry Potter plus heurté que jamais par la cruauté du sort avec sur les épaules une mission promettant son lot de souffrances supplémentaires.
Que de promesses à tenir! eh bien elles le sont toutes, et même d'autres qui n'avaient pas été formulées!

Rowling l'avait annoncé, cet opus serait plus sombre encore que les précédents,et dès les premières pages -et de plus en plus au fur et à mesure de la progression- on se rends compte que ce n'est pas un effet d'annonce comme on y a souvent droit dans le domaine du cinéma. Pour Harry le temps de l'innocence est bel est bien fini. Mort après mort, revers après revers, triomphes de Voldemort et de ses sbires plus nombreux à chaque chapitre se chargeront de le lui rappeller à maint reprises. L'enceinte de l'école, qui si elle recelait ses zones ô combien sombre (que de bêtes monstrueuses caché dans ses murs, et plus encore : que de ressentiments, de regrets et de lourds secrets parmi ses occupants!) était tout de même un cadre rassurant pour Harry. Mais elle n'est plus là pour le protéger, et du coup l'atmosphère de joyeuse scolarité, les farces les instants d'intimité que Rowling sait si bien écrire n'ont plus leur place dans Harry Potter and the Deathly Hallows. Les références aux nazisme de plus en plus prégantes à partie du cinquième opus sont plus nombreuses, plus pertinentes et plus glaçantes que jamais. J'en prends à témoin cette visite au Ministère qui m'a fait penser à rien moins que l'Armée des Ombres de Melville.
Puis dans une autre séquence on est catapulté dans une scène qui semble sortie tout droit du mythe Arthurien (les livres précédent en regorgaient déjà, il est vrai). Dans une autre, c'est Tolkien et sa distibution de présents dans la Lorien qui ressurgit (mais encore une fois les livres précédents sont pleins de moments à hautes résonnances mythologiques). Dans une autre ça devient carrément du Ninja Scroll !!
Et pourtant, malgré cette ambiance objectivement désepérée (ça avait été annoncé, un peu abusivement à mon sens dans un opus précédents, mais cette fois çi, c'est vraiment la guerre !) les personnages sont toujours attachants, aussi humains, aussi criants de vérité qu'auparavant - une marque de réussite artistique si il en est une : insufler de la Vie,et donc de la Vérité à des êtres et de évènements fictifs. Comme dit à la fin du livre : "Is this real, or is it just happening in my head?" "Of course it is happening in your head my boy! But why on earth should that mean that it is not real?"
Dans cet utime chapitre (ou pas ? je me surprends à souhaiter -je suis faible- que non) tous les personnages se retrouvent face à un choix,et pour certains une chance de rédemption. Certains qu'on ne croyait pas capables de changer brillent de mille feux (attendez de voir Kreacher, ou encore Neville, même si lui on sentait déjà qu'il allait péter du feu de dieu!). D'autres, qu'on pensait irréprochables sont révélés sous un nouveau jour. Et par dessus tout, Harry se retrouve avec un quête mysterieuse sur les bras, les Reliques de la Mort du titre, qui se révèlent par la suite comme une sorte de tentation du côté obscur pour notre jeune sorcier.

Précisons tout de même qu'on ne peut s'empêcher de ressentir une sorte de frustration devant la façon dont certaines lignes narratives sont bouclées, c'est à dire de façon abrupte. On pourrait aussi repprocher au "final de la fin" d'être quelque peux trop généreux en dialogues explicatifs, mais c'est peut être un critère trop cinématographique que je j'use à mauvais essient! Reste que tout est exécuté avec une rigueur irréprochable.
Et tout reproche qu'on puisse formuler est de toute façon balayé par le sens dramatique qui fait (comme d'habitude) se tourner les pages comme par magie, les personnages que leur confrontations à des évènements de plus en plus voir tragiques révèlera au pire, mais aussi au meileur d'eux même (comme d'habitude). Ajoutons à cela un appel à un procédé typique des grands récits de science fiction (récement : les sagas du grand Dan Simmons) ou de fantasy (le Seigneur des Anneaux évidement) : la bataille finale qui voit se réunir tous les héros, et tous les peuples contre un ennemi commun. Un principe narratif de base, qui quand il est bien exécuté est littéralement jubilatoire. Et j'aime autant vous dire que c'est le cas! Sans compter que les thématiques chère à Rowling, à savoir le libre-arbitre, et surtout la force transcendentale de l'amour sur le bien et surtout le mal nous prennent au tripes avec plus de force que jamais!

Résumons nous. Harry Potter ans the Deathly Hallows c'est : l'aboutissement d'une fabuleuse aventure, un univers vaste et riche, maîtrisé de bout en bout qui exploite à fonds sa complexité pour nous exploser au visage et surtout un maêlstrom d'émotions qui nous laisse doucement le quitter avec un sentiment doux-amer.
Comme toujours : la marque des plus grands. Et ici : la marque d'une très grande. Choispeau bas Professeur Rowling;


#5 Amonita

Amonita

    Pokétiep

  • Members
  • 1982 Messages :
  • Location:Un monde magique dans ma tête.

Posté 22 July 2007 - 02:07 AM

CITATION(Manna Marie Weasley @ 22 7 2007 - 02:07) <{POST_SNAPBACK}>
Je sais deja qui va mourir..... dry.gif


Le type qui t'a spoilé comme un gros porc ?

Bon, euh, moi, je ne l'ai pas encore, je vais peut-être le prendre en fait, malgré le fait que moi, en anglais, ça m'endors... mais là je lis des louanges partout.

Y'a juste une question que je me pose, répondez en spolier si vous voulez: l'intrigue se passe t-elle à Poudlard, finalement, où en vadrouille complète à travers le monde, comme on peut s'y attendre ?
Image IPB

#6 Corenaïr

Corenaïr

    Barton Sink

  • Members
  • 787 Messages :
  • Location:Sur mon bureau, en train de subir le syndrome de la page blanche

Posté 22 July 2007 - 02:22 AM

Plutôt pas à Poudlard, même si Harry y retourne.


#7 keutof

keutof

    Gremlins

  • Members
  • 1111 Messages :
  • Location:Toujours plus a l'ouest

Posté 24 July 2007 - 13:02 PM

Et voilà, fini à l'instant !
Que dire... C'est beau, c'est triste, un vrai maëlstrom d'émotions !
Le rythme ne faiblit jamais, le climax est complètement trépidant et hyper épique, bref c'est que du bonheur !
Absolument pas déçu par ce dernier tome, qui vient conclure la saga en beauté.

SAGA HARRY POTTER = 6/6 laugh.gif

#8 Yawp Solo

Yawp Solo

    Gremlins

  • Members
  • 1221 Messages :
  • Location:prononce beetlejuice 3 fois et tu verras...

Posté 24 July 2007 - 13:37 PM

J'ai lu qu'une 60aine de pages,et putain c'est déjà énorme.J'y vais doucement,histoire de bien en profiter.(bon ok,je lis pas super vite non plus icon_mrgreen.gif )

#9 keutof

keutof

    Gremlins

  • Members
  • 1111 Messages :
  • Location:Toujours plus a l'ouest

Posté 24 July 2007 - 14:07 PM

CITATION(Yawp Solo @ 24 7 2007 - 14:37) <{POST_SNAPBACK}>
J'ai lu qu'une 60aine de pages,et putain c'est déjà énorme.J'y vais doucement,histoire de bien en profiter.(bon ok,je lis pas super vite non plus icon_mrgreen.gif )


Faut dire que les 60 premières pages mettent direct dans le bain, ça dépote ! ninja.gif

#10 Yawp Solo

Yawp Solo

    Gremlins

  • Members
  • 1221 Messages :
  • Location:prononce beetlejuice 3 fois et tu verras...

Posté 24 July 2007 - 14:38 PM

Oui c'est clair que si certains tomes prenaient leur temps à décoller(L'ordre du phénix au hasard),la c'est pas le cas.Mais bon j'en suis vraiment qu'au début.D'ailleurs j'ai rien à foutre ici,je le sent qui m'appelle.Je vous quitte.Je suis plus la. ninja.gif

#11 keutof

keutof

    Gremlins

  • Members
  • 1111 Messages :
  • Location:Toujours plus a l'ouest

Posté 24 July 2007 - 15:11 PM

File et ne reviens que quand tu l'auras fini icon_mrgreen.gif

Pour ma part j'en rajoute une couche après avoir un peu digéré le climax, et je persiste et signe : c'était vraiment mortel, j'avais peur d'être déçue et que mes attentes flinguent le plaisir de la conclusion, mais pas du tout, c'est à la hauteur de mes espérances.

C'est tragique, beau, violent, émouvant en diable... Des scènes parfois touchantes, parfois glaçantes...
Quelques scènes qui me hantent :
- la torture d'Hermione
- la mort de Dobby
- la mort de Fred (j'étais pas fier à ce moment-là)
- le retour de James, Lily, Sirius et Remus
- le combat de la mère Weasley contre Beatrix Lestrange ! Je jubilais, c'est de l'énormissime !
- le vérité sur Severus Snape (Rogue)...
- le dernier chapitre


Et j'en passe et des meilleures.

Merci J.K. Rowling !

#12 Manna Marie Weasley

Manna Marie Weasley

    Wookie

  • Members
  • 2425 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Manchester 1973

Posté 24 July 2007 - 22:21 PM

J'ai lu le premier chapitre dans le carrefour de mon coin...

Ca commence trés fort mellow.gif

C'est malin j'ai envie de l'acheter mainteant....

990248marthavsmartha.png

Membre de l'Église du Crocodile Fluo qui fait Coin


#13 darkseid

darkseid

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7954 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Under a Black Sail

Posté 25 July 2007 - 00:36 AM

Fini, j'y reviendrai mais il suffit de me dire que je suis dans le même état que quand j'ai vu la dernière image du générique de fin du Retour du roi ou quand j'ai vu le dernier épisode d'Angel.
P.... C'est fini et bien fini...

#14 Gollum*

Gollum*
  • Guests

Posté 27 July 2007 - 09:24 AM

Fini hier soir en m'arrachant les yeux à force de lire! Heureux d'avoir pu le découvrir sereinement sans avoir été spoilé...

Bon eh bien... C'est du grand, du très grand art! On a vraiment l'impression d'assister à l'aboutissement logique d'une intrigue tissée sur 7 tomes; c'est bien simple: TOUS les personnages des tomes précédents ainsi que TOUTES les péripéties de nos héros trouvent une raison d'être. Le tome 5, que j'avais trouvé soporifique à l'époque, en ressort même grandi tant il pose avec brio les bases de cette incroyable conclusion... C'est sombre, les personnages en chient comme pas possible (j'ai pensé à la déprimante traversée du Mordor dans le SDA, c'est dire), on frissonne devant les coups de théâtre magistraux qui donnent l'impression d'avoir été préparés dès le premier tome, on est ému devant la mort de certains personnages mais aussi devant la puissance de leur amitié et de leur dévouement... Mais CHUT, rien ne vaut la surprise de la découverte!

De la littérature "populaire" au sens le plus noble du terme.

Experlliamus/6

Vivement qu'on en reparle en spoiler-free!

#15 keutof

keutof

    Gremlins

  • Members
  • 1111 Messages :
  • Location:Toujours plus a l'ouest

Posté 27 July 2007 - 09:33 AM

Bah si t'es prêt à utiliser les balises spoiler, je suis ton homme smile.gif
Au fait, y a-t-il un protocole qui définit quand on peut commencer à parler spoiler-free ? huh.gif

#16 Corenaïr

Corenaïr

    Barton Sink

  • Members
  • 787 Messages :
  • Location:Sur mon bureau, en train de subir le syndrome de la page blanche

Posté 27 July 2007 - 10:18 AM

Le mieux c'est encore de demander à Jamic par MP

edit : et sur ce commentaire mesquin ---> boom 2nd page is mine!


#17 Rom1

Rom1

    Je ponctue chaque phrase par un pet

  • Members
  • 15895 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 27 July 2007 - 10:25 AM

Je crois que ce topic est justement spoiler-free en fait.

#18 Gollum*

Gollum*
  • Guests

Posté 27 July 2007 - 12:26 PM

CITATION(Rom1 @ 27 7 2007 - 11:25) <{POST_SNAPBACK}>
Je crois que ce topic est justement spoiler-free en fait.

Oui, mais sur les pages précédentes se promènent des âmes innocentes et vierges du sort de Harry, alors les pauvres... (en même temps t'as raison Rom1, Lord a bien marqué de pas venir chialer pour les spoilers) On se lâche? icon_twisted.gif

#19 Rom1

Rom1

    Je ponctue chaque phrase par un pet

  • Members
  • 15895 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 27 July 2007 - 12:40 PM

Allez-y, si je dois me faire dépuceler je préfère que ce soit par des mecs biens. smile.gif

#20 Corenaïr

Corenaïr

    Barton Sink

  • Members
  • 787 Messages :
  • Location:Sur mon bureau, en train de subir le syndrome de la page blanche

Posté 27 July 2007 - 16:52 PM

Petite réponse. Ah ben oui carrement comme la derniere image du "retour du roi"... FINIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII. !!!
(signé le petit frère de Quentin qui n'a que ça à faire de piquer le pseudo de son grand frère)





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)