Aller au contenu


Photo

Critiques des séries américaines sans topic


147 réponses sur ce sujet

#81 snake2206

snake2206

    Wookie

  • Members
  • 3963 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere over the rainbow

Posté 15 March 2017 - 10:12 AM

Designated Survivor 1x11

Allez c'est reparti pour un tour. Donc ça fait suite au "cliffhanger" de mi-saison (je dirai rien pour ceux qui voudraient s'y mettre un jour), et c'est toujours aussi peu fou-fou, mais ça capte l’intérêt par a coups, le tout en faisant autre chose a cote.

The Path 2x8

J'aime bien la tournure que prennent les choses, elle fini par être attachante cette série.


The most frightening thing about Jacob Singer's nightmare is that he isn't dreaming.

Image IPB

#82 Harley Quinn

Harley Quinn

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5299 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 18 March 2017 - 18:29 PM

FEUD 01x02

 

Aujourd'hui on se focalise sur comment Warner entretient la rivalité de Crawford et Davis afin de faire le buzz et sur les peurs des deux actrices. Toutes deux se ressemblent beaucoup plus qu'elles ne veulent l'admettre. Elles comptent sur ce film afin d'avoir un Oscar et ainsi continuer à tourner à Hollywood.

 

Quant à Lange et Sarandon, elles font le taf. Ca surjoue à mort parfois mais au final, on passe au-delà du cabotinage. 

 

Puis y a toujours ces petites scènes de Baby Jane qui me font fondre :love: 


giphy.gif


#83 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 18 March 2017 - 19:44 PM

The Mick 1x01-09

Créé par des mecs qui ont bossé sur It's Always Sunny In Philadelphia, avec Kathlyn Olson dans un rôle très similaire à celui de Dee, y'avait pas de raison que je n'aime pas.

C'est très con donc très drôle, même si ce n'est pas aussi mauvais esprit que son aînée. Même si tous les personnages sont plutôt bons, le gamin est lui exceptionnel, il est à crever de rire chaque fois qu'il apparait.

Par contre, l'absence du boyfriend de Mick (qui apparait et disparait au gré des épisodes, sans explications) est un peu bizarre.

712690wald3.gif


#84 snake2206

snake2206

    Wookie

  • Members
  • 3963 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere over the rainbow

Posté 20 March 2017 - 11:23 AM

Designated Survivor 1x12

 

Ah bah c’était très bien comme épisode. Bien aime ce final, et puis tout le monde suspect tout le monde, c'est la vraie foire a la saucisse.


The most frightening thing about Jacob Singer's nightmare is that he isn't dreaming.

Image IPB

#85 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9289 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 20 March 2017 - 12:30 PM

The Mick 1x01-09


Par contre, l'absence du boufriend de Mick (qui apparait et disparait au gré des épisodes, sans explications) est un peu bizarre.

 

C'est bizarre en effet, je me demande si c'est pas dû au fait que les épisodes ne soient pas diffusés dans l'ordre de production. Sinon c'est un show plutôt cool, avec un mauvais esprit plutôt rafraichissant pour une série de network (l'épisode avec la photo friponne qui circule parmi les élèves  :mrgreen: ).


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#86 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 20 March 2017 - 14:28 PM

Je me suis bien marré sur le twist, ouais.

712690wald3.gif


#87 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9289 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 22 March 2017 - 14:51 PM

Man seeking Woman 3x09 : alors que son mariage avec Lucy approche, Josh se rend compte qu'il n'a plus vraiment la motivation pour se mettre des grosses mines avec Mike comme au bon vieux temps. Ce qui forcement pose problème quand Mike organise l'enterrement de vie de garçon de Josh...

Josh et Mike, c'est finalement la relation la plus longue de MsW. Mike est présent depuis le 1e épisode pour soutenir Josh à grands coups de weed, de murges, et de conseils de drague très foireux. Je me demande d'ailleurs si on ne fait pas sa connaissance avant celle de Liz. Sauf que si Josh a évolué dans sa vie, particulièrement depuis qu'il est en couple avec Lucy, on ne peut pas en dire autant de Mike, qui est toujours cet ultimate frat boy obsédé par le sexe et la défonce sous diverses formes.

Ce n'est pas la 1e fois de la saison que la série revient sur l'amitié Mike/Josh à l'aune de l'arrivée de Lucy. On a déjà eu droit à un épisode entier sur la rencontre entre Lucy et Mike, et ses conséquences pour Josh. Mais l'heure est venue pour un véritable bilan/mise au point de la relation Mike/Josh, et comme on est dans MsW, ça se fera via des clins d’œil aux Évadés, au Joker version Nickolson, et à la carrière post-basket de Michael Jordan (référence à Space Jam comprise :mrgreen: ).

Une fois de plus, c'est excellent, délirant (toute la 2e partie de l'épisode à partir de la chute de Mike dans les déchets toxiques est géniale), tout en arrivant à être touchant entre 2 passages trash/WTF. La réaffirmation de l'amitié entre les 2 potes est vraiment sympa, et permet de se projeter vers le dernier épisode de la saison (série ?) : prochaine étape, le mariage Lucy/Josh !


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#88 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23883 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 22 March 2017 - 14:54 PM

Patriot Saison 01

 

581988patriot2.jpg

 

Fausse série d'espionnage, complétement barré, j'ai adoré!

 

J'ai pas envie de spoiler des scènes, mais l'ambiance s’apparente à du Better Call Saul, en gros John est envoyé sous couverture dans une compagnie de tuyauterie, et tout part en couille...

 

On voyage entre Milwaukee et le Luxembourg (avec leurs accents français horribles), puis John pour se détendre de ses missions (qui lui prennent la tête), les chantent version folk avec sa guitare.


414810ezgifcomresize.gif


#89 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9289 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 24 March 2017 - 14:14 PM

Man seeking Woman 3x10 : après 2 saisons de galères sentimentales et d'humiliations diverses, puis une saison a découvrir les joies de la vie à 2, ça y est, Josh se marie. Et ça donne un épisode assez doux au final. Alors on a naturellement droit à quelques éléments WTF comme la série sait si bien le faire (le complot parental, Dieu, Gragdor), mais pas de twists débiles ou de coup de théâtre bidon (coucou HIMYM), Lucy et Josh sont certains de leur décision et s'y tiennent. Le mariage se passe donc relativement bien, et l'épisode se termine sur un clin d’œil pilote qui permet de saisir tout le chemin parcouru par Josh depuis le début de la série.

Ça ressemble donc très clairement à un épisode de fin de série, et en l'état ce serait une excellente fin, le show se terminant sur sa meilleure saison (amha), la plus tendre, parfois vraiment touchante, tout en gardant son humour trash/WTF spécifique. Cela dit si la série continue, il y a encore énormément de pistes à explorer : la vie de jeunes mariés, éventuellement un enfant ou un divorce (voire les 2), ou alors basculer sur la vie sentimentale de Liz (Woman seeking Man !)... Voire celle de Mike :mrgreen: 

 

Une petite interview pour la route, où Katie Findlay et le créateur de la série reviennent sur la saison 3 et l'éventuel avenir du show :

 

http://www.avclub.co...life-aft-251622


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#90 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 24 March 2017 - 20:32 PM

Clique 1x01

Jess Britain, scénariste de Skins (et de la famille de Jamie Britain, créateur de la série?) quitte le lycée pour s'intéresser à l'université.
Skins à la fac ? Pas totalement. On est dans du néo-noir, une intrigue qui mixe la série teenage et le thriller, en essayant de faire croire que c'est plus adulte que la moyenne alors que ça s'adresse toujours à un public majoritairement féminin (coucou "Pretry Little Liars", même si ici c'est tout de même bien mieux, ne serait-ce que grâce à une réal très classe).

Georgia et Holly sont deux amies de longues dates qui viennent d'entrer à l'université. Quand cette dernière intègre un groupe de filles et disparait, son amie enquête et découvre un monde qu'elle ne connaissait pas.

Globalement, ça se regarde, même si la série souffre du défaut inhérent à la grosse majorité des prod actuelles : on ne prends pas la peine de présenter les personnages, donc j'ai eu un peu de mal à m'interesser à eux. Synnove Karlsen réussit à se démarquer parce qu'elle est la meilleur actrice du show, le reste du cast est plus inégal.

Les événements s'enchaînent parfois un peu vite, ne laissant pas trop le temps de développer certains éléments. La série est quand même tirée vers le haut par une très bonne réal (certains plans d'Edimbourg et le jeu sur la lumière sont très beaux).

On va voir si la série parvient à proposer quelque chose de plus marquant par la suite, le potentiel est là mais pour le moment, ça ne réinvente pas la poudre, malgré quelques scènes assez efficaces (le suicide sur la fin).

712690wald3.gif


#91 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5959 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:International Zone

Posté 25 March 2017 - 13:30 PM

Crashing S01x4&5

 

toujours aussi bon. toujours aussi drôle.

une nette préférence pour le 4ème épisode centré sur le stand-up et sur la difficulté de rameuter les gens

sinon, à part Hannibal Buress pas de tête d'affiches.

 

Au revoir Artie Lange (qui pour une histoire de schnouff va probablement dégager de la série malgré le soutien du producteur Appatow), au-revoir T.J Miller, concentrons-nous sur le destin du héros.



#92 Harley Quinn

Harley Quinn

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5299 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 25 March 2017 - 17:36 PM

FEUD 01x03

 

Bon ça tourne en rond au niveau des bassesses ou des ressemblances. Dès qu'elles se parlent elles se rendent compte qu'elles ont des points communs, et dès qu'elles se rapprochent, un élément perturbateur débarque et c'est reparti pour raconter des conneries sur l'autre. 

 

On arrive à la fin du tournage donc j'imagine que la suite sera la promotion du film et la saison se terminera à la cérémonie des Oscars. Je me lasse au fur et à mesure, heureusement que Susan est toujours là. Je crois que je continue juste pour elle au final. 

 

 

 

 

 

Bellevue 01x01 et 02

 

Annie est une flic un peu borderline. Son père était un flic un peu borderline mort après une enquête sur le meurtre d'une ado il y a vingt ans. Pourtant petite elle recevait des énigmes de son"père"dans sa cabane. Vongt ans plus tard le joueur de hockey chouchou de la ville et du lycée disparaît et les énigmes recommencent. 

 

Et ben c'était bien cool ces deux premiers épisodes. Je les ai avalé d'une traite! En plus dans le rôle d'Annie y a Anna Paquin, son chef c'est Shawn Doyle, sa collègue c'est Sharon Taylor, bref y a du beau monde,c'est bien joué, bref je recommande! 

 

 

Bellevue 01x04 et 01x05

 

Ca avance, ça avance. Y a pas forcément beaucoup d'action mais l'enquête suis son cours et Annie continue d'entretenir sa relation malsaine avec son stalker. Ce n'est clairement pas la série de l'année, tant ça nous paraît vu, vu et revu, mais c'est bien écrit, bien joué. Et c'est déjà pas mal. En tout cas je vais continuer cette série jusqu'au bout, c'est sûr.


Ce message a été modifié par Moody - 16 April 2017 - 20:37 PM.

giphy.gif


#93 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 25 March 2017 - 20:22 PM

Into The Badlands 2x01

Au début de l'épisode, il a déjà fallu que je me rappelle ce qu'il s'était passé à la fin de la saison précédente. Je n'en gardais quasi aucun souvenirs (ça vaut d'ailleurs pour toute la saison). Il m'a fallu chercher dans les tréfonds de ma mémoire pour me rappeler tout au plus que Sunny (Yesterday, my life was filled with rain] ) et M.K ont chacun pris une trajectoire différente.

Cette saison fait une ellipse de plusieurs mois, ce qui est pratique quand tu n'as pas envie de te trop te faire chier à réfléchir (ce qui semble être une caractéristique des scénaristes de la série).
Sunny est prisonnier et esclavagiser dans une mine et M.K est on ne sait pas trop où, chez des espèces de moines qui doivent lui apprendre à controler ses pouvoirs (on est censés les connaître ? On les avaient vus en fin de saison 1 ?) et...voilà.

Cette 2e saison doit normalement être celle qui permet d'affirmer la série, après une première saison pas désagréable mais qui sentait le coup d'essai. Maintenant, il fallait vraiment mettre les bouchées doubles et définir l'univers : cet épisode fait exactement le contraire.

Au menu de ce début de saison : des bastons toujours très sympa et beaucoup de vide autours. La série se repose sur ses 2 personnages principaux et elle a de la chance d'avoir Daniel Wu et Aramis Knight, qui ont un minimum de présence, parce que le reste du cast est transparent. L'univers dans lequel évolue la série se résumé à quelques décors très pauvres (je sais pas si c'est dû à un manque de vision des scénaristes ou a un budget de toute évidence dérisoire... Un peu des 2 peut être).
Les morts s'enchainent dans l'indifférence générale puisque le scénario tient sur un timbre poste et qu'on a l'impression qu'il n'y a aucune vraie justification à ces morts, pire qu'elles servent à détourner l'attention et à faire oublier la vacuité du scénario.

Et puis, la série voudrait se donner des airs adultes mais confond (comme tant d'autres) maturité avec violence gratuite, ne parvenant jamais à faire vraiment oublier qu'elle n'est qu'un show pour ados qui ne s'assume pas.

Encore quelques épisodes du même niveau et je n'irais pas plus loin je pense.

712690wald3.gif


#94 Zak

Zak

    Modo de la Section 9

  • The Devil's Rejects
  • 25047 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Moraband

Posté 27 March 2017 - 20:49 PM

L'assaut de la Veuve était quand même bien fun :hihi: (mais c'est vrai, sorti des bastons, c'est assez nul).


1491238958-sans-titre.png


#95 Mccoy

Mccoy

    Mccouille

  • Members
  • 13441 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 27 March 2017 - 20:56 PM

Il y a plus de baston dans un épisode que dans toute la première saison de Iron Fist :teube:


pain-gain-dwayne-johnson-mark-wahlberg-a

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "


#96 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 28 March 2017 - 05:24 AM

L'assaut de la Veuve était quand même bien fun :hihi: (mais c'est vrai, sorti des bastons, c'est assez nul).


Ouais, la meuf bute tout le monde et c'est assez fun mais j'ai quand même eu l'impression qu'il y avait pas de réel justification et que ça finissait fatalement en pilotage automatique.
Comme y'a pas vraiment de scénar, ça finit par tourner à vide et c'est dommage, parce qu'avec un minimum d'écriture et de budget, ça pourrait être une serie sympa.

712690wald3.gif


#97 slasherboy

slasherboy

    Gremlins

  • Members
  • 1841 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 28 March 2017 - 10:23 AM

Je viens de terminer la première saison de Into The Badlands et j'ai trouvé ça divertissant à souhait. Alors ok, scénaristiquement, ça vole pas bien haut et les décors sont parfois un peu léger (mais pas moche pour autant). En revanche, je trouve les perso vraiment cool et les scènes de baston, mazette, pour une série de cet acabit, ça envoie quand même du costaud dans les chorégraphies, d'autant plus que sa ne lésine pas sur les démembrements et tranchage de jugulaire, gratuit peut-être, mais qui fait clairement son effet.

 

Non vraiment, c'est fun, rythmé, à aucun moment je me suis ennuyé (pas comme Luke Cage ou Iron Fist...). Du divertissement pure et simple qui fait plaisir. Est-ce que je suis partant pour la saison 2 ? Oh que oui ! Du moment que ça me donne mon quota récréatif, je prends sans problème.


tumblr_okkqrgjjHS1qd9e6bo9_500.gif


#98 The Outlaw Ben Wade

The Outlaw Ben Wade

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5009 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Second star to the right, and then straight on 'til morning

Posté 30 March 2017 - 01:57 AM

Shades of Blue s1 e1, 2 et 3

 

Nouvelle série policière diffusée sur F2, avec en têtes d'affiche Jennifer Lopez et Ray Liotta.

Ca part plutôt pas mal, on est tout de suite plongés dans le bain puisqu'avant même le génerique du premier épisode on assiste déja à une bavure maquillée en légitime défense. Le ton est donné, on va suivre les péripeties d'une brigade où tous les flics sont ripoux, et plus particulièrement celles de Harlee, policière au passé difficile galérant pour élever sa fille seule, et de Wozniak, son boss à la personnalité trouble, qui serait un excellent flic s'il n'organisait pas trafics, rackets, extortions et autres petits arrangements avec la loi...

J'avais de sérieux doutes quant à la capacité de J-Lo à être crédible dans un rôle pareil, mais elle s'en sort plutôt bien, globalement avec une sobriété bienvenue. Quant à Liotta, on le retrouve aminci, plus buriné mais il n'a rien perdu de son intensité.

 

Les 2 premiers épisodes sont solides, bien construits, tendus. Les personnalités sont bien dessinées, les relations entre les membres de la brigade sont crédibles, on suit avec plaisir l'intrigue alors que la nasse se referme sur notre héroïne qui devra choisir entre sa fille et sa loyauté envers son patron... C'est pas The Shield mais c'est plutot efficace.

 

Et puis soudain ça se gate avec l'épisode 3 qui multiplie les sous-intrigues façon filler afin d'étirer l'histoire principale au maximum...

Cà commence déja à patiner, à tourner en rond, avec des maladresses et des rebondissements aux frontières de la cohérence qui font un peu tache. 

 

A voir comment ça évolue par la suite...



#99 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5959 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:International Zone

Posté 30 March 2017 - 09:22 AM

Crashing S01x06

 

Cette fois, notre humoriste pose ses valises (vides) sur le sofa de Sarah Silverman qu'on aimerait bien culbuter sur ce même sofa si notre esprit était rempli d'arrières pensées salaces, ce qui n'est pas du tout le cas. Sarah lui fait comprendre que faire du stand up ne remplit pas son compte en banque alors elle lui propose un job, celui de chauffeur de salle sur un talk show. Il s'en sort haut la main et peut maintenant se payer une chambre d'hôtel. Ranafout des spoilers, vu que y a que moi qui regarde cette putain de série. prout



#100 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6125 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 31 March 2017 - 03:16 AM

Andromeda - Saison 1

 

Dans la famille des séries posthumes de Gene Roddenberry, voici le second avatar qui demande une sacrée suspension d'incrédulité. En effet, après avoir été emprisonné pendant 300 ans au sein d'un trou noir, Dylan Hunt revient à la vie lors d'une tentative de sauvetage de son vaisseau et se retrouve dans un univers où le Commonwealth a disparu. Il se fait donc un devoir de le remettre sur pieds, en engageant ceux qui ont voulu le tuer... L'idéalisme a parfois du bon, mais imaginer qu'il soit possible de reconstruire un système de valeurs en étant le seul à y croire avec un équipage si peu nombreux confine à la folie. Au moins les scénaristes en sont-ils conscients puisque les tensions entre les membres du vaisseau sont apparentes dans les premiers épisodes. Hunt est sans cesse remis en question, que ce soit par Tyr ou Beka, et ce questionnement permanent sur les chances de réussite de cette mission sont étonnamment fort à propos.

 

Le désavantage, c'est qu'il est compliqué de s'attacher à des personnages qui ne s'apprécient pas vraiment, et qui n'ont pas d'alchimie entre eux. Leurs interactions sont rapidement limitées car elles n'évoluent pas, chacun restant sur son mode de pensée. Et surtout, ceux-ci sont développés de manière assez sommaire .Que sait-on d'eux au bout d'une saison ? Trance possède visiblement un don de précognition jamais réellement exploité, Harper est une sorte de Mac Gyver de l'espace sans la bonhomie qui va avec tant il est tête à claques, Beka est issue d'une famille d'escrocs, Rev est un repenti Magog - une race peu fréquentable - dont la ferveur religieuse dirige les actions, et Tyr est un Nietzschéen trahi par les siens. Un background loin d'être fouillé.

 

Cela rend d'autant plus ennuyeux les épisodes centrés sur chacun d'entre eux, qui sont malheureusement légion, et dont la médiocrité est presque une constante. Exceptés les premiers épisodes déjà évoqués qui sont plutôt bien construits, il n'y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Pire encore, le fil rouge de la série passe pour un prétexte vu qu'il n'est déroulé qu'à de très rares occasions. Quelques races sont prêtes à signer un traité avec Dylan, mais leurs motivations ne sont jamais exprimées. Les éléments relatifs à l'histoire sont également assez épars : on sait que la guerre contre le Commonwealth a coûté énormément aux Nietzchéens, que les Magogs ont envahi la Terre, que les Restoriens sont le produit d'un mouvement éco-terroriste fondé par une intelligence artificielle, et que c'est le chaos. Difficile d'établir clairement le contexte politique.

 

La série souffre également d'un criant manque de budget. Il ne faut pas être claustrophobique, car les scènes ne sont quasiment jamais en extérieur. Toute l'action est confinée dans des endroits clos, sauf quand il s'agit de batailles spatiales. Mais c'est assez rare et c'est tant mieux : les effets spéciaux sont très moches. Ce ne serait pas aussi rédhibitoire si le fond ne sonnait pas aussi creux. Le jeu des acteurs n'aide pas non plus : malgré toute la sympathie dont bénéficie Kevin Sorbo, il n'est pas très crédible dans le rôle d'un capitaine. Quant à ses compères, ils sont rarement excellents - pour ne pas dire médiocres la plupart du temps - et ne donnent pas l'impression d'y croire.

 

Heureusement, l'avatar d'Andromeda est présent... Non pas en raison des qualités intrinsèques de Lexa Doig, mais surtout grâce à son physique avantageux qui est bien évidemment mis en valeur pour appâter le chaland. Un procédé qui pourrait rappeler Seven of Nine dans Star Trek Voyager, à la grande différence que son traitement est inexistant. En terme de quête d'humanité, c'est assez pauvre, et ce n'est pas en la faisant tomber amoureuse de l'avatar du Balance of Judgment que cela y change quelque chose.

 

Le final se charge de rappeler combien il serait facile d'envahir le vaisseau Andromeda, et à quel point il sera difficile de maintenir un intérêt déjà fort amoindri sans user de subterfuges. L'apparition d'une sorte d'entité supérieure dirigeant les Magogs semble déjà en être un, histoire de compliquer la tâche de Dylan. Il reste à espérer que cela ne va pas se transformer en une énième lutte entre le Mal et le Bien - on pourrait dire ici l'Ordre et le Chaos - alors qu'il y aurait des sujets plus intéressants à approfondir sur le thème de la constitution d'un nouvel empire.

 

 

Honnêtement, je ne sais pas pourquoi je m'inflige ça malgré tout le mal que j'ai pu lire de la série ici et là. Je dois vraiment en tirer un plaisir pervers, ce n'est pas possible autrement.





Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)