Aller au contenu


Photo

Critiques des séries américaines sans topic


147 réponses sur ce sujet

#41 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9289 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 13 February 2017 - 10:33 AM

The Mick 1x08 : huhu, le twist typique du mauvais esprit de la série :mrgreen: Les passages avec les bros du club de lacrosse étaient bien débiles comme il se doit (tout le délire avec le "singe", c'est tellement con mais ça pourrait tellement être vrai). L'histoire entre Alba et Ben était sympa aussi (le chantage à l'inhalateur  :mrgreen: ).

 

Man seeking Woman 3x06 : la gestion du temps est un peu bizarre dans cet épisode, ça fait donc déjà un 1 an que Lucy et Josh sont en couple. La série avance vite, et s'attarde donc cette fois sur l'ennui et la routine au sein d'un couple. Le retour en sortie de Lucy en mode Ocean's Eleven était sympa (le contorsionniste asiatique règlementaire qui sert à rien :mrgreen:), tout comme la partie Indiana Jones, mais c'est surtout les réactions de Josh face à son documentaire débile qui assuraient le quota de rigolade. Finalement les interrogations de Lucy sur son couple ne durent pas longtemps, et le duo décide de briser un peu la routine de leur quotidien. C'est cool de voir le couple finalement aussi solide, surtout après 2 saisons d'humiliations diverses pour Josh. Mais du coup ça donne l'impression que cette saison pourrait être la dernière, avec peut être un mariage en guise de conclusion ? Ou au moins une forme d'engagement symbolique.


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#42 Larry Underwood

Larry Underwood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4207 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 13 February 2017 - 10:37 AM

Saison 4 mariage et bébé je pense. En tous cas cette s3 est fantastique. "Owen Quest" quoi !


P2R04Z.png


#43 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9289 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 14 February 2017 - 15:52 PM

J'imagine bien Mike devenir parrain si ils ont un gosse :mrgreen:

 

Superstore 2x13 : arriver à aborder le sujet du harcèlement sexuel au travail avec humour (le séminaire qui part en vrille :mrgreen:), tout en continuant de développer les persos et en assurant le quota de rigolades (Jona undercover, son engueulade avec son "épouse"), c'est encore une fois un excellent épisode.


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#44 Doc Sidious

Doc Sidious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 20168 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 17 February 2017 - 08:18 AM

Powerless 1x01

 

J'ai souri 2 fois. Vanessa est bien mignonne, Danny Pudi a un talent comique certain

mais ça ne va pas suffire.


tumblr_oqlbxfK1VA1r4m60qo7_r1_400.gif


#45 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5959 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:International Zone

Posté 21 February 2017 - 13:43 PM

MV5BMTkyNjIwOTgwM15BMl5BanBnXkFtZTgwNjgw

 

série HBO produite par Apatow et créée par Peter Holmes qui joue le rôle principal 

le premier épisode est pas mal pour qui aime l'univers des comédiens de stand up new yorkais

par contre c'est plus classique que du Louie

là on suit l'histoire d'un stand upper débutant qui perd tout quand il découvre que sa femme le trompe

Artie Lange (ce comme-back), un vieux de la vieille, va l'aider à sa manière.

sympa donc à suivre



#46 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 21 February 2017 - 20:43 PM

Riverdale 1x04

Y'a du mieux, même si ça reste très léger.
L'episode se concentre sur Miss Grundy et creuse un peu le personnage, y'a également de l'amélioration sur le personnage de Kevin.
Bon, le tout repose toujours sur des ressorts bien trop vieillots mais on sent que la série essaie de rectifier le tir, prenant conscience de ses défauts.
Mais il y a encore beaucoup à faire.

712690wald3.gif


#47 Doc Sidious

Doc Sidious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 20168 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 22 February 2017 - 09:53 AM

Powerless 1x02 et 03

 

J'ai ri 3 fois. Y'a du progrès mais ça reste naze. Les storylines secondaires sont meilleures que les principales.

(Le gars a lunettes qui va aux chiottes a chaque fois qu'un super slip apparait)


tumblr_oqlbxfK1VA1r4m60qo7_r1_400.gif


#48 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23883 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 23 February 2017 - 19:13 PM

Personne sur Six ?

 

 

(j'essaye de mater ce soir ou demain)


414810ezgifcomresize.gif


#49 saumon

saumon

    Critters

  • Members
  • 285 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:cristal vidéo

Posté 23 February 2017 - 20:43 PM

Bah si! C'est ultra classique, les acteurs font le job mais c'est très convenu (honneur, virilité, blessures de guerre, femme du soldat au foyer, barbes touffues et méchants alquaidesques). Les scènes d'action sont plutôt soignées et permettent de suivre tout cela sans trop s'ennuyer à défaut d'un réel enthousiasme.

Vous êtes prévenus.

#50 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1784 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 25 February 2017 - 12:45 PM

Search Party S01

 

Une première saison au format 26', qui lorgne vers la cringe comedy par les créateurs de Wet Hot American Summer.

 

Un groupe d'amis dans la vingtaine voit leur train-train basculer le jour où l'une d'entre eux, Dory, décide de percer le mystère qui entoure la disparition de Chantal, une connaissance du Lycée.

 

Jamais drôle au point de s'esclaffer, Search Party préfère dresser un tableau naturaliste et glaçant des jeunes adultes au XXIème siècle, totalement téléguidés par le besoin de validation extérieure à leur identité. Bien qu'il se trimballe un solide sentiment de "Sundance pour le petit écran", le show réussit surtout sur ce tableau-là: une espèce d’existentialisme dénué de morale, une course après du sens, aussi futile soit-il. C'est à la fois ce qui fait la réussite et les limites de Search Party ; les personnages sont tellement crédibles qu'ils évitent l'humour propre à la caricature, tout en présentant des défauts trop réels pour être appréciables. Mention spéciale à tout le cast. Pour la plupart inconnus, ils sont absolument dingues de véracité dans leurs attitudes.

 

Pour ce qui est de l'intrigue, elle colle en tout point à la note d'intention et se termine sur une note assez sombre qui n'est pas désagréable, sans pour autant s'enliser dans la misanthropie goguenarde (et stupide) d'un Very Bad Things. C'est un drôle de travail d'équilibriste, mais pas désagréable.



#51 Harley Quinn

Harley Quinn

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5299 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 26 February 2017 - 23:25 PM

When We Rise Episode 1

 

Mais que voila une petite pépite qui est arrivée sans trompette ni tambour!

 

Une série écrite par Dustin Lance Black, réalisée par Gus Van Sant, avec pléthore d'acteurs et d'actrices comme Guy Pearce, Rosie O'Donnell, Whoopi Goldberg, Mary-Louise Parker, Rachel Griffiths et Fiona Dourif... 

 

La série est un entrelacement d'histoires de personnes LGBTQ dans les années 70 à San Francisco. On suit les pas d'un jeune homo blanc qui fuit sa famille, d'un homme noir dans la marine et d'une jeune femme blanche lesbienne féministe et de leurs déconstructions quant aux droits des gays mais aussi des femmes.

 

Il y a d'ailleurs une scène qui m'a beaucoup fait rire où Roma, nouvelle recrue de la National Organisation for Women, se rend compte que les lesbiennes ne sont pas acceptées car immorales et découvre un groupe d'activistes hétéroclites. Bienvenue dans le féminisme intersectionnel Roma :love:

 

Bref, c'est très bien filmé, bien écrit, et avec Dustin Lance Black (militant pour les droits des personnes LGBTQ+) au scénario, je pense que l'on peut dire que c'est une série qui sait de quoi elle parle


giphy.gif


#52 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 27 February 2017 - 18:23 PM

Big Little Lies 1x01

Avant de commencer la série, je me suis dit (comme d'autres) que ça ressemblait à Desperate Housewives. Après visionnage, ça ressemble bel et bien à un Desperate Housewives indé.

Point positif : c'est réalisé par Jean Marc Vallée donc la réal assure.
Mais c'est créé et produit par David E Kelley dont je n'ai jamais eu grand chose à faire.

Alors oui, il y a un casting 3 étoiles (Kidman, Dern, Woodley, Witerspoon, Skarsgard...) mais faut toujours se méfier de ce genre l'étalage de luxe, puisque c'est souvent prétexte à jeter de la poudre aux yeux.

Il y a bien un côté féministe avec ces portraits de femme forte et indépendantes mais ce sont surtout des conasses pétés de thunes. Le cast masculin ne respire pas non plus la sympathie et c'est difficile de s'intéresser à des personnages tous assez antipathiques.

712690wald3.gif


#53 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6125 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 27 February 2017 - 21:25 PM

Il a quelques séries intéressantes à son actif, tout de même, le DEK.



#54 Johnny Lawrence

Johnny Lawrence

    Leprechaun

  • Members
  • 740 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:All-Valley Karate Tournament Canteen

Posté 28 February 2017 - 12:01 PM

Big Littles Lies 1x01 / 1x02

 

Un peu "forcé" à regarder, j'ai plutôt bien aimé en fait. C'est monstre beau, la réalisation est classieuse à souhait et j'aime plutôt bien ce truc où sous la surface, les choses ne sont pas aussi belles - justemment - qu'elles veulent bien se présenter. Enfin bon, j'aimerais tout de même que la trame principale - le meutre, l'enquète soit un peu plus mise en avant.

 

Bon, et la vraie question de la fin du 1x02, Body Double pour l'amie Nicole Kidman ?

 

 


There's no fear in this dojo!


#55 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9289 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 01 March 2017 - 13:48 PM

The Mick 1x09 : où l'on apprend que marcher sur les mains de quelqu'un tenant des bouteilles en verre et laisser quelqu'un sur le bord de la route après l'avoir percuter en voiture, c'est pas bien grave, par contre mettre une fessée en public à un gamin, c'est pire que tout. La hiérarchie de la violence est assez particulière aux USA. Non pas que je préconise les châtiments corporels, mais la différence de traitement par rapport aux autres événements de l'épisode est assez surprenante.

 

Superstore 2x14/15 : épisodes sympathiques, mais sans être exceptionnels. On rigole toujours bien, l'histoire autour de la chaufferie déréglée montre que les scénaristes connaissent le monde du travail, mais au delà de ça c'était pas inoubliable.

 

Man seeking Woman 3x07/08 : haha, la demande en mariage la plus bancale du monde :mrgreen: Mais en même temps tellement réaliste et humaine, et surtout précédée d'une autre demande, pas franchement romantique celle là :mrgreen: Un épisode qui part donc d'une idée potentiellement bien trash, et qui vire finalement vers des contrées assez touchantes, c'était assez surprenant, mais toujours aussi cool, dans la lignée d'une saison géniale.

L'épisode centré sur Liz était moins délirant (quoique le passage avec le yak au restau italien vaut le détour :mrgreen:), mais là aussi c'était assez touchant dans sa description des rapports entre Liz et ses parents. Et Britt Lower a définitivement un charme fou  :love:


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#56 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 01 March 2017 - 20:19 PM

When We Rise 1x01

J'aime beaucoup Gus Van Sant mais j'ai toujours du mal avec Dustin Lance Black.

Je trouve que, comme John Ridley, dans sa manière de traiter des problèmes liés à une minorité à laquelle il appartient, il manque de subtilité.

Et cette mini série est donc très littérale et sans grande surprise, sans grande originalité.
Qui plus est, le montage de l'épisode, à base de micro-scène sur chacun des personnages, n'aide pas à s'attacher à ceux là.
Je n'ai pas eu l'impression d'apprendre quoi que ce soit, je n'ai pas été touché par des situations qui se voudraient émouvantes et j'ai trouvé ça très vieillot.

Un point positif cependant : rappeler que San Francisco n'a pas toujours été le paradis progressiste qui fait aujourd'hui sa réputation.

Mais sinon, j'ai quand même l'impression d'avoir vu ça en mieux.
(Et peut être que j'en ai un peu marre de voir des storyline LGBT traité que par le prisme du drame et qu'un petit peu de positisme serait le bienvenu).


712690wald3.gif


#57 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22473 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 06 March 2017 - 18:50 PM

Making History 1x01 :

Une sitcom produite par Lord & Miller, écrite/showrunnée par un scénariste de Family Guy et de Dads... et ça se sent. Adam Pally en slacker capable de voyager dans le passé, et qui tente de concilier son quotidien d'homme à tout faire dans une université et ses aventures dans le passé, avec l'aide réticente d'un professeur d'histoire afroaméricain et de la fille de Paul Revere.

 

Un rythme bancal, des vannes faciles, plein de références anachroniques à de la pop culture moderne et de callbacks façon Family Guy, une période temporelle qui ne m'intéresse pas du tout, tout le monde surjoue, bref, je n'ai vraiment pas accroché à ce pilote.


# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 29/05, entre autres, Fist Fight, Pirates of the Carribean 4 : On Stranger Tides, Dudes & Dragons, Maze Runner : The Scorch Trials et rayon tv, Legion #


#58 adamo

adamo

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6576 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:devant mon écran

Posté 06 March 2017 - 22:03 PM

Curiosité malsaine, y'a des crashtesteurs de ça ?

 


giphy.gif


#59 Harley Quinn

Harley Quinn

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5299 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 06 March 2017 - 22:34 PM

When We Rise Episode 1 Partie 2

 

Oui parce que sinon c'est pas drôle. Croire qu'on a vu un épisode entier qui dure 40 minutes et se rendre compte qu'en fait ça dure 1h20. Alors certes y a un mini générique de fin mais l'Albanie n'en fait qu'à sa tête parfois.

 

Bon je suis toujours autant emballée par cette série. Je vois pas trop le côté on rajoute du pathos sur le pathos dont par Benway. Je me marre sur pas mal de trucs. Peut être parce qu'évoluant dans ce milieu, je vois les moments assez jouissifs. Rien que le Black Cat Cafe et sa proprio, Mama Jose, me vendent du rêve à 100%

("Ma chérie, eux contre toi c'est une illusion. Mais quand je vous vois tous les trois, je sais que cela peut marcher")

(Traduction: Viendez dans le féminisme intersectionnel où tout le monde est lea bienvenu-e)

 

Nan je continue de kiffer à mort! :love: 


giphy.gif


#60 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2162 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 06 March 2017 - 23:05 PM

Le second était un poil mieux, les drag ça ajoute de l'humour et ça traite un aspect de la communauté LGBT qu'on voit moins.
Mais le reste...
C'est pas tellement du pathos (encore que, le soldat black et gay, l'ado que le père psychiatre veut guérir, la manif qui se termine mal avec les flics...), c'est surtout que je trouve ça vieillot, très peu subtil, que j'ai déjà vu ça mille fois, que je n'ai pas réussi à être touché et que la réal est très plate (pas sûr que Van Sant soit le réal adéquat pour ce genre de sujet).
On est dans un sujet qui se veut fort, on parle de combat pour les droits, de révolte (ça s'appelle When We Rise quand même) et je trouve que ça manque d'impact, d'identité, d'implication...

712690wald3.gif




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)