Aller au contenu


Photo

OJ Made In America (2016)


69 réponses sur ce sujet

#1 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 9485 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 18 October 2016 - 17:14 PM

OJ Made in America de Ezra Edelman
 
 

 
 
888381lead960.jpg
 
(je préviens direct, cest IMPOSSIBLE dénumérer toutes les choses mortelles, bien vu, éstomaquante du docu, donc pardon davance pour ne grater que la surface dune uvre assez colossale)
Sortie dune discussion fesseboukienne  autour de The Night Of avec lillustre Cfury, je suis passé outre ma (relative, très relative) phobie de langlais pour découvrir ce que Fury semblait appeler un monument (si on sait lire entre les superlatifs). Et putain de merde, je vous le dis, il navait pas pipo le gaillard.
 
 
 
Série docu de 5 épisodes de 1h30, OJ  Made In America se bouffe comme un putain de milles feuilles thématiques vertigineux dans lesquels on y retrouverait des gros bout dEllroy (40 ans d'LAPD du chef Parker à Gates, de Watts à South Central), du frère Coen (Simpson, ce pure personnage de fiction :o ), et du bon procédural aussi rigolard qu’exigeant avec la team Simpson qui compile une brochette de roxxor du barreau (tendance le procès de Clay Davis dans la dernière saison de the wire), je vais pas dégainer Spike Lee pour l'aspect racial mais vous voyez ou je veux en venir c'est dune densité thématique affolante, ça fait partie des œuvres qui de par leur minutie du détail alliée à une grande capacité à élargir leur scope et dans leur façon de gérer une durée conséquente tiennent plus de la littérature que de l'art visuelle. En gros tu te bouffe un putain de gros paftar, comme un putain de polar historique conséquent.
 
La série torpille un max d'info mais prend quand même son temps pour ouvrir des pistes qui auront des échos dans le déroulement mais qui n'aboutiront que sur la dernière ligne droite.
Le premier épisode se concentre sur l'athlète. L'occasion de découvrir le plébiscite d'un type que si tes pas un américain fan de football ça te serais passer au-dessus de la tête complet. En parallèle l'auteur dresse le portrait d'une Amérique fractionnée en enchainant le fort mouvement migratoire des noirs vers LA « if you r gonna be negro in a big city then los angeles is the best place to be » avec l'épuration de la LAPD gangréné par la corruption par l'intègre Parker (un des « héro » de Perfidia d'Ellroy) qui gonflera les rangs du service par masse de mecs du KKK.. et l'évidente explosion avec les émeutes de Watts, le mouvement des civils rights...
Dès ce premier épisode la série assoit un montage dune acuité désarmante. Lorsque qu'OJ fait son dernier match et que la série termine cette mise en bouche avec une dernière phrase glaçante qui nous rappel pourquoi ce type est connu chez nous, une ouverture sur son idylle naissante avec la terriblement belle et jeune Nicole... Tu sens que la série construit un truc qui vise plus loin que l'affaire (on oublie Simpson pendant des phases de plus de 30 minutes)
Chaque épisode consolide un tout, tout en se concentrant sur une période particulière dans la timeline des événements. Évènements liés à l'intime...et au général.
 
 
 

Au terme d'un travail qu'on imagine colossal, le mec arrive avec des milliers d'anecdotes, événements à former un tout ou tous les angles opposés se répondraient. A construire un énorme tableau cohérent avec une chiée d'éléments épars. L'exemple du « Go Oj ! Go ! » qui renvoi à son rôle d'attaquant redoutable au football, a sa carrière, à la pub et à la course poursuite toujours ces images de pubs. Le monde s'embrase, des gens écrivent l'histoire le point levé et OJ qui court, qui court... La convergence du psyché du mec et de l'Histoire, c'est ça la promesse de la série. Et ramasse tes dents à la sortie.
Voire aussi ce à quoi renvoi la fille Kardishian (la filleule de Simpson… voir le procès verbal du père concernant simpson sur la v2 du procès), sur le parcours d’un homme qui voulait gagner sa vie sur nom, préfigurant les vedettes 2.0…
 
 
286722la1463533885snapphoto.jpg
 
 
Le déroulement du procès lors du quatrième et troisième épisode, dans une œuvre de fiction semblerait déjà trop gros et trop wtf, mais alors IRL et mis en perspective du contexte raciale dramatique (sur tous les plans), c'est juste un uppercut qui entretient la dimension passionnante que le type accole à cette histoire si souvent narré.
 
Là aussi les interventions sans langues de bois des deux parties emphase clairement la jubilation dune des plus grosses esbroufes médiatique ever. Ce jeu d'échec médiatique aura un écho délicieux sur la dernière partie pathétique de cette grande petite histoire (il est même surprenant de voir certains s’exprimer vu leur place délicate dans le dossier).
 

Cet angle, la particularité de la série, débouche sur un traitement brillantissime de la question, je ne vais pas développer pour laisser la surprise, mais le montage amène un kaléidoscope cruel sur Simpson et son rapport à la couleur de peau (le traitement du fil rouge racial est imparable). C’est drôle, dramatique et la finalité est d’une ironie aussi jubilatoire que déprimante.
Et ce dernier chapitre monstrueux… La finalité de tout le cirque juridique ou tu récolte les fruits semé 13 ans ans arrière, le payback impitoyable d’un système qui n’aime pas trop qu’on joue avec lui, et d’asseoir le pathétisme d’un personnage aussi misérable que fascinant, ou son parcours est comme un écho en négatif du système dans lequel il évolue jusqu’à ce les deux se croisent et accouchent d’un monument aussi absurde qu'injuste…

Et Simpson est un PUTAIN de personnage de fiction.
 
392143gettyimages168743527e1465578299892
 
 

Lorsque l’intime fait autant écho au collectif de façon aussi baisé et détraqué, tu sais qu’il y a là une grande histoire à raconter.
C’est tellement dense et les coutures entre toutes les problématiques abordés sont tellement fines que c’est assez délicat d’énumérer toutes les réussites accomplie par la série, tous les renvois en mode "ironie de la vie"  d’un événement à l’autre séparés par des décennies … d’un travail que j’imagine colossale, le réa accouche d’une œuvre passionnante, structuré par un horloger Suisse. Un thriller aussi captivant que révoltant, aussi touchant que glaçant. Et le dernier chapitre complétement ... pfff, on va dire que c'est une démonstration imparable.
Ouai il y a de la grandeur dans cette façon d’aboutir à un truc aussi riche et dense en partant d’un fait divers ultra médiatisé mettant en cause un footballeur partie vivre dans le bling-bling.
Et encore une fois ça use à mort des spécificité de son média, le coté feuilletonnesque qui rend tout cette démonstration de force captivante.

 
Implacable, le destin est le plus impitoyable des tisseurs d'histoires et sur ce coup-là il s'avère qu Ezra Edelman en est un des plus beau conteur.
Si vous deviez consacrer un peu plus de 7 heures de votre vie à regarder quelque chose
 
Une date dans mon slip assurément, et je rejoins Foury sur ce coup-là, j'ai clairement rien de vu d'aussi aboutit cette année.
 
Et j'ai vu The Night Of cette année, à bon entendeur
 
 
 
Un portrait du rea
http://www.vanityfai...e-in-america#15
 
Et un florilège de reviews d'outre l'Atlantique en mode jouvre les vannes à foutre :
 
http://www.latimes.c...-htmlstory.html
 
http://www.vulture.c...-that-good.html
 
http://www.nytimes.c...eview.html?_r=0
 
https://www.washingt...265c_story.html
 
http://www.rollingst...ht-now-20160629
 
253383la1463703434snapphoto.jpg
 
 
 
6/6


tumblr_oo2960t02X1snteogo6_r5_400.gif


#2 Cat from Hell

Cat from Hell

    Gremlins

  • Members
  • 1263 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans une salle de ciné (ou devant un écran)

Posté 18 October 2016 - 17:29 PM

Du coup, t'avais vu American Crime Story 


vlcsnap-2010-02-19-12h01m06s123.png


#3 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 9485 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 18 October 2016 - 17:35 PM

Du tout :mrgreen:

Et honnêtement vu la mandale que je me suis prise (j'ai laissé presque une semaine pour décanter tout ça), je vais attendre que quelqu'un ayant vu les deux me dise si ça vaut vraiment le coup (le procès dans la série docu c'est 1 épisode et demi... et c'est priceless  :mrgreen:  )

 

(mais genre vraiment :mrgreen: :mrgreen: )


tumblr_oo2960t02X1snteogo6_r5_400.gif


#4 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23209 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 18 October 2016 - 19:09 PM

Voilà un putain de bon topic, merci de l'effort.

Et en plus, le fond donne envie, à voir, ça m'intrigue.



#5 Ol'Dirty Bastard

Ol'Dirty Bastard

    Gremlins

  • Members
  • 1091 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:High in the clouds

Posté 19 October 2016 - 08:53 AM

Du coup, t'avais vu American Crime Story 

Le docu est un bon millier de coudées au dessus.



#6 Prosopopus

Prosopopus

    Gremlins

  • Members
  • 1877 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:to infinity... and beyond !!!

Posté 19 October 2016 - 09:05 AM

Pas vu le docu mais ça doit pas être bien dur d'être au-dessus de la série...

Par contre au second degré la série avec son lot d'acteurs cabotinant est très amusante, Travolta en masque de cire, David Schwimmer qui donne tout dans sa coiffure et Cuba Gooding qui cabotine comme un dingue.

 

Le docu fait bien envie.



#7 Ol'Dirty Bastard

Ol'Dirty Bastard

    Gremlins

  • Members
  • 1091 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:High in the clouds

Posté 19 October 2016 - 09:42 AM

Pour avoir enchainé les deux en peu de temps et en commençant par la série, je me suis un peu demandé comment les mecs avaient réussi à réduire autant l'impact d'une histoire qui est proprement hallucinante de richesse.

Le titre du doc, Made In America, sonne un peu cliché et pompeux, mais en suivant le parcours d'OJ c'est bien toute la construction idéologique sur laquelle se fondent les États-Unis qui s'émiettent devant nos yeux. Franchement passionnant, même si t'apprendras clairement rien de nouveau ça pose les enjeux admirablement bien.



#8 the_Daydreamer

the_Daydreamer

    Wookie

  • Members
  • 2090 Messages :

Posté 19 October 2016 - 09:45 AM

C'est visible que sur Netflix (que je n'ai pas) ou en Albanie (je n'y suis jamais allé) ?



#9 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 9485 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 19 October 2016 - 09:57 AM

ODB \o/

 

Franchement passionnant, même si t'apprendras clairement rien de nouveau ça pose les enjeux admirablement bien.

 

 

 

La force du truc c'est clairement pas les révélations (le pot au rose révélé dans une confession autour d'une piscine et d'un join rapporté sur le ton de l'anecdote par un des intervenants), il n'y a pas de langues de bois mais il n'y a pas de scoop non plus. La force du story telling c'est qu'elle t'englobe ça dans un truc global. Comme faisant parti d'un tout. Et à ce niveau c'est juste imparable. Et grand. Et sorti d'une affaire riche en twist, suspens, climax... Il se révèle que le point de vu reste le moteur du tout. Tuerie.

Basiquement t'as un fait divers que tout le monde connait, tu te dis que tu va faire un peu de voyeurisme et finalement... le souffle de l'histoire balaye le tout.

Ça fait une semaine et j'ai encore la joue rouge.

 

Pour avoir enchainé les deux en peu de temps et en commençant par la série, je me suis un peu demandé comment les mecs avaient réussi à réduire autant l'impact d'une histoire qui est proprement hallucinante de richesse.

 

 

Bon, bah je passe mon tour sur la série (de toute façon, sur le papier, Cuba Gooding Jr en OJ, heu :mellow: )

 

 

 

Daydreamer : et là c'est le gros soucis, j'ai hésité à un ouvrir un topic à cause de ça... à priori c'est pas encore visible chez nous, donc ouai faut enfiler son bandeau de pirate (y a un coffret BR en import mais il est pas donné, connaissant le niveau du truc je sais que je vais passer à la caisse mais claquer 40 balles sur l'avis d'une poignée de types je peux comprendre que ça bloque)


tumblr_oo2960t02X1snteogo6_r5_400.gif


#10 the_Daydreamer

the_Daydreamer

    Wookie

  • Members
  • 2090 Messages :

Posté 19 October 2016 - 10:05 AM

Right  :chinese:

 

Je retiens l'existence de l'import.



#11 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 9485 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 19 October 2016 - 10:19 AM

Sans dec ça vaut le coup, bon faudrait au moins voir le premier épisode voir si ça te branche, les épisodes en plus d'avoir une durée conséquente (un chouille plus d'1h30) sont remplit ras la gueule. A chaque fois, face au générique de fin t'as toujours ce sentiment d'avoir manger un putain de gros morceau.


tumblr_oo2960t02X1snteogo6_r5_400.gif


#12 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23973 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 19 October 2016 - 12:18 PM

C'est dans la section docu ça... :cat5:


414810ezgifcomresize.gif


#13 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 9485 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 19 October 2016 - 12:31 PM

Bah c'est une série qui exploite les spécifiés du média, mais whatever (je savais même pas qu'il y avait une section docu...

Puis j'ai l'aval du taulier so...)

 

Y a bien Don't Breathe en section fantastique :mrgreen:


tumblr_oo2960t02X1snteogo6_r5_400.gif


#14 Redec

Redec

    Redneck

  • Members
  • 1916 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:"Signal GPS perdu...."

Posté 19 October 2016 - 16:02 PM

C'est visible que sur Netflix (que je n'ai pas) ou en Albanie (je n'y suis jamais allé) ?

 

C'est dispo en intégral sur Youtube.


tumblr_mzgz2wjEqU1rcdwiho1_500.gif


#15 the_Daydreamer

the_Daydreamer

    Wookie

  • Members
  • 2090 Messages :

Posté 19 October 2016 - 16:36 PM

Niiiiiice  :slurp:  



#16 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 9485 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 19 October 2016 - 16:41 PM

Impossible de trouver le premier et sur les 4 autres y avait que des qualités dégueulasses :angry:


tumblr_oo2960t02X1snteogo6_r5_400.gif


#17 the_Daydreamer

the_Daydreamer

    Wookie

  • Members
  • 2090 Messages :

Posté 19 October 2016 - 16:52 PM

:cat1:



#18 Ikki

Ikki

    Lézard tordu

  • Members
  • 9070 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:France d'en bas

Posté 19 October 2016 - 17:01 PM

C'est en effet très bon comme la majorité des 30 for 30, série de docus de la chaîne sportive ESPN.

A l'origine 30 docus prévus pour fêter les 30 ans de la chaîne mais ils ont bien dépassé après.


826446Yakuza.jpg


#19 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 9485 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 19 October 2016 - 17:11 PM

Yeah Ikki :dancebanana:

 

Pour ESPN 'est des docu sportifs surtout? C'est ce que j'avais compris rapport aux propos du réal sur l'interview linké dans le premier post du topic.


tumblr_oo2960t02X1snteogo6_r5_400.gif


#20 Mac Ready

Mac Ready

    Pétomane

  • Members
  • 9456 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Le grand No-man's land de glace

Posté 19 October 2016 - 17:15 PM

Ce topic de l'enthousiasme de l'amour qui donne trop envie ! :HMr2Umk:

 

(nice Goldie : super post d'intro, vraiment <3)

(si j'arrive à pécho ça et si j'ai le temps, je me joins à vous)


242101Sanstitre.jpg




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)