Aller au contenu


Photo

The Leftovers (2014 - 2017)


738 réponses sur ce sujet

#41 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25964 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 01 July 2014 - 07:16 AM

Moi, ce qui me fait marrer, c'est que je vois plein de critiques qui disent, "ça a le potentiel d'être super", autrement dit qu'ils ne peuvent pas être sur si c'est bien ou si c'est du flan avant d'avoir tout regardé.


Et en quoi c'est marrant ?

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#42 darkcowboy

darkcowboy

    Surmoi

  • Members
  • 11157 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 01 July 2014 - 09:07 AM

En quoi c'est marrant ?
C'est marrant parce que, pour moi, soit on aime un truc, soit on trouve ça chiant. On peux ne pas avoir toutes les réponses d'un truc, on peux même ne rien comprendre du tout a un truc, et quand même trouver ça génial, être pris dedans.
Pour moi, on peux ne rien comprendre a un truc et trouver ça génial. Et inversement, toujours selon moi, on peux m'expliquer que tout dans le truc a un sens hyper profond, que rien n'est gratuit, et bien tout me détailler tout ces sens profonds, et je trouverais toujours le résultat chiant et mal branlé quand même.

C'est une putain de série télé.
Donc, pour moi, soit tu y trouves quelque chose qui te donne envie de continuer et pas de zapper sur l'autre chaine, soit non. Mais continuer a regarder un truc pendant X temps avant d'être capable de se faire une opinion dessus, je trouve ça con, oui, exactement comme attendre qu'on vous explique une oeuvre pour pouvoir dire "On m'a expliqué que c'était génial, maintenant, je trouve ça donc génial.".
Moi, je suis capable de dire d'un truc "Oui, c'est con, mais j'aime ça." ou "C'est peut être hyper profond, mais c'est surtout hyper chiant.".
Bref, je suis capable de me faire ma propre opinion, sans attendre les sous titres.

Je suis capable de trouver 90% d'une oeuvre géniale et sa conclusion pourrie et mal branlée, pour donner un autre exemple. De trouver certains épisodes d'une série bons, et d'autres mauvais. Ce n'est donc pas la conclusion/L'explication/le twist final qui me fera dire qu'une série est bonne ou mauvaise, (et heureusement, surtout vu le nombre de séries qui s'arrêtent AVANT d'avoir pu donner une conclusion a leur histoire !!!), c'est la façon de raconter leur histoire. Est-ce que ça m'a captivé ou est-ce que ça m'a fait chier ?

Oui, je trouve ça marrant les mecs qui attendent d'avoir vu plusieurs saisons pour te dire "Non, mais c'est pourri en fait." Et c'est moi le con qui suis capable de dire ça au bout d'un seul épisode ! (Je dit pourri, mais ça peux être le contraire. LOST, par exemple, la conclusion est pourrie, mais c'est une putain de grande série, même si elle a des hauts et des bas.)

Désolé de comprendre que ce qui est raconté par Darkcowboy c'est encore une fois du caca.


#43 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25964 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 01 July 2014 - 09:23 AM

C'est marrant parce que, pour moi, soit on aime un truc, soit on trouve ça chiant.



Sauf que tu parles plus haut de bien ou pas et non pas de savoir si on aime ou pas.

(Après si tu es capable de faire ta propre opinion d'un art conçu pour être constamment en mouvement bravo mais pour ma part j'estime qu'une fiction tv est par nature suffisamment en évolution constante pour ne pas être capable de la juger sur la base d'un seul épisode et donc de ne pas me moquer de ceux qui n'ont pas un avis définitif)

Donc, pour moi, soit tu y trouves quelque chose qui te donne envie de continuer et pas de zapper sur l'autre chaine, soit non. Mais continuer a regarder un truc pendant X temps avant d'être capable de se faire une opinion dessus, je trouve ça con, oui,


Sauf que se dire "ça a le potentiel d'être super" c'est une opinion.

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#44 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 01 July 2014 - 23:40 PM

Ce que je trouve encore plus marrant, c'est ceux qui viennent dire que la série est à chier sans même avoir pris la peine de mater le premier épisode.

1x01

Ce n'était pas ultra excitant de la mort qui tue, mais c'était suffisamment intriguant pour avoir envie de voir la suite et pour ne pas (trop) s'ennuyer pendant les 1h10 que dure le pilote.
Comme prévu, c'est surtout une série qui s'intéresse aux personnages, à ceux qui ont perdus quelqu'un, sur la manière dont ils vivent désormais, comment ça a modifié leur vie et comment ça a modifié la société.
La série dissémine quelques mystères ça et là et présente donc pour le moment l'ensemble de ses persos.
Difficile de se faire vraiment un avis tranché sur ce premier épisode.

712690wald3.gif


#45 Chuck Apic

Chuck Apic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6249 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 02 July 2014 - 13:57 PM

1 x 01 Spoilers, duh.


On est loin du pilote instantanément scotchant, fun et visuellement ample de LOST.

C'est principalement une question de forme, et de ton. LOST c'était Hawaï, le casting Benetton, l'intrigue super pop. Ici, c'est glauque, lent, plus "indé" dans l'approche visuelle que le vernis blockbuster des Disparus.

En revanche, au niveau de l'écriture, il y a énormément de ponts à faire avec la série se passant sur Herbert, ses personnages et les questionnements.

L'épisode m'a laissé un drole de gout dans la bouche, c'est en parti du au traitement HBO (qui trouve ici très très vite ses limites, d'ailleurs), mais c'est à mon avis le meilleur choix à faire vu l'intrigue de base. Le traitement de ce Rapture est donc comme prévu très évasif, laissant néammoins, sans exposition outrancière, au spectateur le loisir d'observer l'êtat du monde. A chaque image, chaque scène, chaque plan, chaque dialogue, on sent le poids de ces 2% disparus, de l'immence crise d'humanité et de foi qui en découlent.

En l'êtat, le décor est peu exploité. C'est entre le village à la Stephen King et Twin Peaks, mais l'aura voilée et floue de la série ne l'exploite pour l'instant pas. Ici, c'est avant tout une affaire de personnages. On est encore à un stade trop peu avancé pour tirer des conclusions sur l'écriture de ces persos, mais à la manière des intros dans LOST, on sent pointer un trauma, un état, et surtout un avenir pour chacune des storyline.

J'étais dans le doute pendant les 15 premières minutes. J'ai trouvé l'ambiance à couper au couteau, mais je ne sentais pas une intrigue spécialement excitante outre-mesure, au-delà de l'étude de caractère, inévitablement intrigante vu le pitch. Mais une fois la présentation avec les persos posée, ça se démenait assez bien pour garder l'intérêt sur l'heure restante, et surtout laisser entrevoir un monde au-delà de l'épisode. Du coup, vivement la suite (la recette fonctionne).

J'ai été agréablement surpris par Justin Theroux, dans un role légèrement à contre-emploi. On passe du beau-gosse intellectuel sanguin au... Sheriff un peu con, potentiellement bi-polaire, mais avec un instinct aiguisé. C'est effectivement une sorte de Jack, en plus "physique", et dont l'élément fantastique inaugural a déjà fait exploser à la fois la cellule familiale, et la stabilité psychologique.
Comme souligné par Diane, le rapport aux animaux est pour l'instant pas très subtil, mais le furtif flashback (on est d'accord que le cerf tombe du ciel?) laisse à penser qu'il y aurait de quoi creuser, au-delà de la symbolique facile. C'est le sanglier de Sawyer, en gros.

Les autres persos vont du parfaitement pertinent (la femme enrôlée dans cette secte) au plus convenu (la fille de Theroux, pour l'instant victime du traitement HBO outrancier. En revanche, le traitement d'une adolescence désoeuvrée, 3 ans après l'incident pourrait amener quelque-chose d'assez subversif à la balance), donc attendons de voir la dynamique qui chamboulera tout ça.

Ce que j'ai préféré dans l'épisode, et c'est là ou on peut le plus reconnaitre la "patte" Lindelof, c'est dans l'évocation du fantastique. Amené par petites touches, certaines franchement roublardes (l'intro facile mais efficace avec le bébé), d'autres puissamment intrigantes (le chien. J'y reviendrais après), il n'y a pas une minute ou cette question ne semble pas centrale, pourtant très peu mise en avant de manière concrete. Pas de discours d'exposition, pas de dialogues interminables sur le sens de tout ça, et l'intelligence de placer le récit 3 ans après le Ravissement nous épargne les sempiternelles explosions de violences de masse.

Le choix est plus de se concentrer sur une sorte de colère contenue. Un portrait de l'Amérique, de ses piliers fondateurs (police, religion, cellule familiale) qui s'érodent sans bruit. En fait, ça m'a pas mal fait penser aux Fils de l'homme dans le rapport tacite au traumatisme. C'est pregnant, parfois un peu forcé, mais toujours juste et cohérent dans le projet global de la série.

Mais globalement, c'est pas la télé la plus excitante qu'on puisse trouver. Les persos ne demandent qu'à être developpés (dans l'action, semble-t-il. Et c'est vraiment le meilleur choix à faire), mais il y a encore un équilibre à trouver dans le rythme. L'utilisation de la musique est périlleuse, ça se casse parfois la gueule (le ralenti interminable sur la baston, à deux doigts du ridicule), parfois ça donne un résultat étrangement troublant (le montage familial avec le hurlement sous-marin: :mellow:/> ), mais l'orientation est clairement mélo-dramatique, encore une fois à la LOST.

Visuellement, je m'attendais à pire de la part de Berg. On évite jamais les tics (épaule parfois inutile, longue focale omniprésente, inserts silencieux ostentatoires), mais ça participe forcément à l'ambiance que dégage la série. Et ça amène parfois des compositions de cadre assez superbes, évoquant même David Lynch (je pense à la contre-plongée dans le bar, les flashbacks). Bonne direction, encore une fois.

Bon sinon, au rayon des théories (parce qu'il faut bien commencer un jour):

Le fonctionnement de la secte est encore très nébuleux. Ils ne parlent pas, mais fument sans interruption. Destruction volontaire du corps? Ils semblent stalker certaines personnes, en mode nervous breakdown. Pour recruter, visiblement. Ils sont pacifistes, mais leur croyance a l'air d'être de sensibilité nihiliste. Pourtant, je ne sens pas du tout venir une histoire de suicide collectif. Etrangement, les scènes au sein de la secte sont peut-etre les moins anxiogènes de l'épisode. C'est évidemment ce qui promet le plus, en terme d'arc, pour la saison.

Je pense que le chien introduit au début a une importance capitale. Je n'ai pas saisi quels étaient les changements provoqués sur les chiens dont parle le voisin au fusil. En revanche, un élément me semble essentiel: En allant chez la propriétaire, on apprend que le chien a disparu 3 ans auparavant, en même temps que le mari. Hors, la scène est clairement faite pour avoir une qualité onirique. De là à dire que le chien est le premier (?) élément à être revenu du Rapture, il n'y a qu'un pas que je franchis.
Je ne suis pas sur qu'on doive attendre si longtemps que ça (allez, 2 saisons?) pour voir revenir un des 4400 disparus. J'ai l'impression aussi que le rapport à la foi est plus déterminant qu'on le pense dans le choix des personnages emportés. Pas nécéssairement en terme de bien/mal (l'épisode passe son temps à brandir une note d'intention empêchant tout manichéisme), mais en terme d'energie. Bref, je pense qu'on sera à deux doigt du New-Age, mais avec une ambiance aussi dépréssive, un regard désabusé sur le 'MURICA et des persos aussi fucked up, il y a des chances que ça donne un résultat tout à fait passionnant.

J'attends de voir ce que ça donnera sur la longueur, mais (evidemment, me direz-vous) j'ai trouvé ça très intéressant, ça soulève des questionnements assez passionnants, et surtout: Ca laisse quelque-chose après la vision. Mais dans l'enrobage, ça ne pouvait pas être plus éloigné de LOST. C'était la meilleure chose à faire.

#46 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22667 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 02 July 2014 - 14:34 PM

C'est marrant, mais 2%, je trouve que ce n'est pas assez pour avoir un tel impact sur l'humanité.

2%, ça fait 145 millions de personnes qui disparaissent sur toute la Terre (donc seulement 6.5M aux USA). Certes, je peux comprendre que ça puisse faire un choc si quelqu'un que tu connais disparait, mais... ça veut aussi dire qu'il est très peu probable qu'une personne lambda connaisse directement quelqu'un qui ait disparu parmi ses proches.

Et puis, en trois ans, le taux de croissance de la population mondiale fait que ces 145 millions de personnes seraient déjà remplacées. Donc je ne sais pas, ça me paraît peu. il aurait peut-être fallu parler de 10% pour avoir un vrai impact, à mon sens.

(m'est avis qu'au bout de trois ans, on serait passé à autre chose, et qu'on se féliciterait de la baisse automatique des chiffres du chômage :P)

# À partir du 16/10, l'Halloween Oktorrorfest 2017 continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec deux films de genre passés quotidiennement en revue ! Cette semaine, entre autres, Don't Kill It, The Devil's Candy, A Dark Song, The Wolfman, This is the End, Arac Attack, Fire City et, le week-end, Little Witch Academia, The Munsters, The Worst Witch 2017, Star Trek Discovery & The Orville #


#47 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22355 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 02 July 2014 - 14:54 PM

Dans le début du livre, l'impact de la Rapture est un brin relativisé est peut-être mieux "décrit" dès qu'on suit le personnage de Kevin Garvey (qui est maire et pas flic) à travers son run du matin et quand il rencontre des gens ici et là (l'ancien maire qui a brûlé sa maison, l'alcoolique qui bute des chiens parce qu'il a perdu sa fille mais Garvey n'est plus trop sûr, l'évangéliste qui fait des enquêtes sur ceux disparus pour prouver qu'ils n'étaient pas des "gens biens")... Dans le pilote de la série ça cherche à davantage attiser le mystère donc...

49495637_giphy.gif


#48 darkcowboy

darkcowboy

    Surmoi

  • Members
  • 11157 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 02 July 2014 - 15:32 PM

C'est marrant, mais 2%, je trouve que ce n'est pas assez pour avoir un tel impact sur l'humanité.

J'ai envie de dire que c'est une des raisons qui font que ça ne m'attire pas. Si il y avait plein de gens qui venaient de disparaitre, et on se demande si ça va se reproduire, et où ils ont disparus, ça pourrait donner lieu a une enquête, mais ici, c'est pas le cas ni le sujet du tout. Le chiffre "ridicule" de 2%, c'est pour aller dans le sens de la théorie de la Rapture. Et donc le choc voulu par Lindeloff, annoncé dans ses interviews, c'est qu'on parte du principe qu'on ne puisse plus douter de la religion et des miracles et de la rapture. Cela tient du fait établi, et c'est pour ça que tout le monde déprime autant. Et que j'imagine, Diane viens de le dire, que des gens vont tenter de prouver que c'était pas la Rapture, histoire qu'ils leur restent un espoir.
Si ils avaient été plus nombreux a avoir disparu, l'hypothèse de la Rapture n'aurait pas tenu.
D'après ce que j'ai compris, le coups dur, pour les personnages, c'est pas qu'un de leur proche ai disparu, non, c'est que eux-même n'aient pas fait partis des élus et du coups ai été renvoyé a leur statut de pauvre merde.

Là, on leur dit "Dieu existe. Dieu a choisi ses élus. C'est pas vous. Vous n'avez pas votre place dans le royaume éternel. Vous avez tout foiré. Il n'y aura pas de seconde chance, c'est trop tard.". D'où déprime générale. Pas d'espoir.
D'où, j'imagine, la quête de certains a prouver que ça pouvait pas être ça. Sinon, c'est trop déprimant.

Désolé de comprendre que ce qui est raconté par Darkcowboy c'est encore une fois du caca.


#49 Chuck Apic

Chuck Apic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6249 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 02 July 2014 - 16:01 PM

Têtu, le Darkcowboy.

Sinon Lurdo, je ne suis pas d'accord: 2%, c'est le chiffre pile dans l'entre-deux qui permet de dépasser la question du nombre. C'est effectivement pas énorme, et la série rappelle bien qu'il y a énormément de personnes qui ne connaissent pas de pertes dans leur famille.
A ce titre, le "twist" qui consiste à montrer que la famille de Theroux est finalement complête va dans ce sens: Ca n'a pas empéché leur cellule familiale de se disloquer (rapport à la foi de l'épouse?), là ou tu t'attends à ce qu'il ai perdu un enfant, une femme, ou autre.

Le petit nombre de personne pose plus un probleme d'ordre moral: Impossible de faire un deuil, impossible d'avoir une réponse. C'est une apocalypse sourde, en fait. Je pense qu'on serait parti dans une direction plus spectaculaire avec un pourcentage comme 10%, et un nombre inférieur serait rentré dans ce que tu décris: Un petit changement démographique vite rattrapé. Sauf qu'ici, on est dans le phénomène mondial, précis, inexpliqué, et qui n'a pas l'air de s'arrêter à des critères de vertu.

C'est vraiment un truc d'équilibre, je trouve, c'est pile assez pour rendre dingue les croyants, triste les athées, et du damage control pour les instances en charge du monde. 3 ans après, ça ressemble plus à une déprime généralisée (c'est là ou la question de l'adolescence, le rapport a l'autorité, l'adulte, etc... m'intrigue beaucoup pour la suite du show), un petit spleen ou tout le monde cherche à recoller ses propres morceaux.

#50 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23973 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 02 July 2014 - 20:00 PM

01:01

Ouais c'est intriguant, y'a plein de trucs mystérieux. Déjà on comprend rien du tout, donc forcement on se pose des questions, les disparus, les chiens, la secte, le black, Theroux ses hallucinations, sa femme et ses gosses.
J’espère que ça va être bien écrit et pas partir dans le nawak (connais pas le livre)...
Donc à voir pour la suite, ou attendre la fin et lire les avis.

414810ezgifcomresize.gif


#51 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2525 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 02 July 2014 - 20:23 PM

+ 1000 à tous ce Chuck a dit.

712690wald3.gif


#52 OrsonZ

OrsonZ

    Le Facteur Manchot

  • The Devil's Rejects
  • 25532 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 02 July 2014 - 20:41 PM

@Darkcowboy: je ne sais pas si tu as vu le pilote mais il n'y a pas l'ombre d'une histoire d'élu-e-s.

Pour l'instant j'aime bien l'ambiance et le club des copains clopants.

339205OrsonZalien.gif

Adaret©


#53 Kusharuman

Kusharuman

    Gremlins

  • Members
  • 1680 Messages :

Posté 02 July 2014 - 23:17 PM

1X01


Pas mal du tout ce pilote.
Bon en soit, c'est assez contemplatif et lent a se mettre en place, mais ça permet d'appuyer efficacement l'atmosphère mélodramatique du show.
Ce que j'apprécie beaucoup (et on reconnaît la patte de Lindelof), c'est le mystère autour des évènements et des personnages. Tout arrive au compte goutte, on est complètement largué au milieu de ces personnages sans savoir qui est qui et qu'est ce qu'il s'est passé pour untel. Pour prendre un exemple, je m'attendais vraiment a l'explication de la femme de Theroux le sherrif qui avait disparu trois ans auparavant et c'est ce qui foutait un peu le bordel dans la vie familiale....alors quand on arrive a la fin et qu'on voit que finalement c'est la foldingue fanatique/sectaire qu'on voit depuis le début stalker dans la rue, ça surprend réellement et ça a un impact profond sur l'approche qu'on a du personnage principal (pas victime de la chose a laquelle on s'attendait, peut être même plus difficile a vivre pour lui que ce a quoi on s'attendait et ça rend le personnage assez "faible" en contraste avec le reste du pilote ou on voit un homme autoritaire (commissaire) et sûr de lui).

Pour ce qui est des personnages, je les trouve tous corrects et intriguants a part la fille de Theroux qui nous fait une crise d'adolescence bien anodine "je fais chier a mon papa" (et au secours le cliché de la copine nymphomane...).

Bizarrement pas trop de cul pour une série HBO...pourtant les pilotes sont en général des bons crus sur cette chaîne :mrgreen:/>/>/>

La secte me laisse perplexe et j'ai très envie de voir la suite (mission réussie de ce côté là)... Pourquoi fument-ils tout le temps ? Pourquoi ne parlent-ils pas ? C'est quoi ce recrutement a base de harcèlement ^^ ? Et pourquoi Liv Tyler les rejoint en mode "je plaque toute ma life pour vous" alors que deux scènes avant elle veut les tuer ? La religion pèse t'elle ? Ou un événement particulier la force t'elle a les rejoindre (tout comme la femme de Theroux).

Enfin pour rebondir sur ce qu'à dit Chuck, le chien du début a je pense aussi un rôle capital dans le sens ou on comprend rapidement qu'il faisait parti des disparus trois ans auparavant. Et quand on voit les autres chiens hyper agressifs envers un pauvre petit cerf, on se dit que les trois ans de vacances ont pas été très agréables pour l'humeur de nos jolis canidés :mrgreen:/>/>/>

Bref que de questions....je crois que je me suis jamais posé autant de questions devant un pilote de série, et ça c'est fort je trouve. On nous habitue trop a tout avoir très vite dans les intrigues de séries pour poser les bases rapidement et pas perdre les téléspectateurs, bah là c'est le contraire, on est dans le flou complet et on doit tout découvrir (ce qui est frustrant et peut en déranger certains).
Je pense qu'au fil de la saison, les débats et les hypothèses vont fuser à droite à gauche, et que pas mal de monde va être perdu ^_^/>/>/>

1xbspm.gif


#54 Martin Quatermass

Martin Quatermass

    Gremlins

  • Members
  • 1665 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 03 July 2014 - 14:46 PM

Têtu, le Darkcowboy.

Sinon Lurdo, je ne suis pas d'accord: 2%, c'est le chiffre pile dans l'entre-deux qui permet de dépasser la question du nombre. C'est effectivement pas énorme, et la série rappelle bien qu'il y a énormément de personnes qui ne connaissent pas de pertes dans leur famille.
A ce titre, le "twist" qui consiste à montrer que la famille de Theroux est finalement complête va dans ce sens: Ca n'a pas empéché leur cellule familiale de se disloquer (rapport à la foi de l'épouse?), là ou tu t'attends à ce qu'il ai perdu un enfant, une femme, ou autre.

Le petit nombre de personne pose plus un probleme d'ordre moral: Impossible de faire un deuil, impossible d'avoir une réponse. C'est une apocalypse sourde, en fait. Je pense qu'on serait parti dans une direction plus spectaculaire avec un pourcentage comme 10%, et un nombre inférieur serait rentré dans ce que tu décris: Un petit changement démographique vite rattrapé. Sauf qu'ici, on est dans le phénomène mondial, précis, inexpliqué, et qui n'a pas l'air de s'arrêter à des critères de vertu.

C'est vraiment un truc d'équilibre, je trouve, c'est pile assez pour rendre dingue les croyants, triste les athées, et du damage control pour les instances en charge du monde. 3 ans après, ça ressemble plus à une déprime généralisée (c'est là ou la question de l'adolescence, le rapport a l'autorité, l'adulte, etc... m'intrigue beaucoup pour la suite du show), un petit spleen ou tout le monde cherche à recoller ses propres morceaux.


Yes, c'est le principe des maladies orphelines : c'est un drame quand ca touche quelqu'un mais ça m'en frappe pas assez pour que la recherche finance des travaux sur un traitement, un vaccin ou un protocole. Du coup après réflexion, le choix des 2% me semble également pertinent ;)/>
I drive

#55 Chuck Apic

Chuck Apic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6249 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 07 July 2014 - 22:13 PM

1 x 02:

Dans la continuité. Toujours un peu mou, et hétérogène dans l'intêret qu'on porte aux différents persos, mais de plus en plus Lynchien.

Au passage, un très joli générique qui va conforter Darkcowboy.

La série a l'air de se diriger, comme Lost, une variation sur le Fleau de Stephen King. On va voir comment se creusent les antagonismes.

Au rayon des nouveautés, on fait plus ample connaissance avec la femme ayant perdu toute sa famille dans l'incident, qui nous sort une étonnante scène de controle des impots chez un pauvre couple de séniors. Entre ça et la tasse au diner, la clone d'Olivia Dunham a l'air d'être un perso des plus froids.

J'ai adoré la scène entre Justin Theroux et son père, qui laisse deviner tout plein de fausses pistes avec lesquelles s'amuser.

La série se cherche encore un peu dans son ton(je suis moyen convaincu par la scène finale avec Liv Tyler, mais j'ai beaucoup aimé l'étrangeté du bagel invisible), mais ça reste intriguant.

#56 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 22355 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 07 July 2014 - 23:17 PM

1X02

A la fois sympa, les touches de bizarre sont bien instaurées comme toujours chez Lindelof, mais... c'est... Comment dire ? Parce que là, ça refait Lost quand même dans les détails (bon ok avec un traitement plus sombre et "câblé" mais c'est la seule vraie différence, ce show ça va être son caillou noir en fait Image IPB/>). Est-ce que Kevin Garvey est en train d'illusionner des choses (comme le cerf, le vrai et le faux, ou bien le chasseur de chiens) ? Le show nous répond immédiatement comme le faisait Lost, en sous-texte constamment : la fin suggère que non (Scott Glenn en père de Theroux, mmmmh, et il mange quelque chose de mmmh, onctueux, il reçoit des messages aussi). Apparemment, si le chasseur de chiens était une illusion, Jill et Aimee l'auraient très bien vu que Kevin délirait à mort sur le pas de la porte. Mais la scène à bien regarder... Pourait être réinterprétée très facilement plus tard. A mon avis le chasseur de chiens c'est le Smoke Monster

Le livre insiste la plupart du temps sur combien les personnages sont démunis face à ce qui s'est produit (événement surnaturel ou inexpliqué au summum) et essaient de vivre platement (mais pas aussi platement que l'on croit) en sachant que quelque chose qui dépasse la compréhension humaine s'est produit, là où le show commence déjà à se construire du mystère à la Lost, donc une série à clés multiples, ce qui nécessitera, comme elle, une fin (ou une fin-réponse). Et ce type de procédé ça provoque toujours une grande dichotomie au final. Donc bon, Liv Tyler coupe un arbre en colère, elle arrête, elle discute avec la femme de Garvey et hop, elle retrouve confiance (J'aime bien la musique très Howard Shore/Philip Glass d'ailleurs).

Cela étant, je peux pas dire que Wayne le chef de la secte qui fait des trucs zarbis où se trouve le fils Garvey, avec Christine l'une des femmes du gourou (ça n'ira nulle part ça, c'est comme Locke & Ben allant voir Jacob dans sa cabane Image IPB/>), ou que Kevin Garvey (trop proche de Jack de Lost à mon goût) et son bagel coincé, ou Liv Tyler et sa phase "culte" (elle dit qu'elle y a passé des semaines à couper des arbres, ce qui ne se ressent pas du tout), que tout ça soit très affriolant... Mais le tueur de chiens, Jill qui croise le regard de Nora, et le père de Garvey qui refait du Lost en petit... Why not.

49495637_giphy.gif


#57 Larry Underwood

Larry Underwood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4424 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 08 July 2014 - 03:49 AM

Vu le pilote (pas mal du tout, même bien en fait), par contre je comprends pas vos différentes remarques sur le chien. La femme dit qu'il est "parti depuis 3 ans", car il appartenait à son mari disparu. Moi je l'ai compris comme "le chien a fugué quand son maître s'est fait la malle", pas du tout comme "les animaux ont aussi été touchés par la Disparition." D'ailleurs à aucun moment on ne dit que les animaux ont été concernés (mystère volontaire ou surinterprétation de votre part ?)

À part la fille du shérif c'est vraiment cool et très intriguant, j'aime qu'on évoque des choses sans avoir besoin de les surligner via les dialogues ou la mise en scène.

(Bon j'ai dit ça de Lost pendant 2 saisons à l'époque. Ah la la.)

P2R04Z.png


#58 Aniya_san

Aniya_san

    Miyazaki is DOG !

  • Members
  • 23973 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 08 July 2014 - 11:31 AM

1:02

Bien aimé et toujours mystérieux, mine de rien ça fait du bien, un show où on te raconte pas tout en trente secondes.
J'aime bien l'acteur anglais, Paterson Joseph (excellent dans Survivors) qui joue le gourou avec ses Coréennes, je capte pas pourquoi le fils de Theroux aide un type pareil, on verra. Par contre sa sœur j’espère qu'il y'a un twist parce qu’elle sert à rien avec sa copine, j'aime pas trop pour l'instant.

J'avais oublié les hallucinations de Theroux me font penser à Wild Palms.

414810ezgifcomresize.gif


#59 Kusharuman

Kusharuman

    Gremlins

  • Members
  • 1680 Messages :

Posté 08 July 2014 - 15:00 PM

1X02

J'aime bien pour l'instant.
C'est sacrément énigmatique. Je me disais que cet épisode 2 allait peut être apporter son lot de réponses, bah en fait ça pose d'autres questions et ajoute encore du mystère au tout.
C'est très déstabilisant dans un sens, mais le charme fait effet parce que je veux des réponses et ça me donne envie de poursuivre.
Theroux est très bon dans son rôle je trouve, le "tueur de chien", j'ai cru que c'était une hallucination au début vu qu'il y a que lui qui le voit, puis après on se rend compte que non, et après quand son père dit "qu'ils (qui ?) ont envoyé quelqu'un" on se redemande a nouveau qui il est ce gars. Et puis pourquoi il laisse son pick up a Theroux, c'est sympa de gagner un véhicule gratos^^
Le fils de Theroux et l'espèce de gourou sectaire j'ai trouvé ça sympa mais sans plus parce que là par contre on a aucune idée de qu'est ce que c'est que tout ce bordel et les persos sont bien trop survolés pour s'y intéresser davantage (et puis ils sont un peu en dehors de l'intrigue générale qui tourne autour de Theroux et de l'autre secte des fumeurs en blancs). Tiens en parlant de ces derniers d'ailleurs c'est toujours aussi plaisant grâce à la prestation de la femme de Theroux qui est vachement flippante et intrigante en même temps. J'y comprend pas grand chose a pourquoi Lyv doit couper un arbre avec une hache (et bonne chance) même si je suppose que c'est un moyen de la rendre plus forte, d'expier, de se repentir en évacuant quelque chose par l'intermédiaire d'un exercice voué à l'échec mais ou la volonté pousse a continuer malgré les souffrances (mains cloquées).
Bref on verra bien de ce côté là.

Petit point faible encore une fois dans cet épisode avec la fille de Theroux et sa copine. C'est assez lourdeau le coup de la filature de la femme (qui elle est intéressante par contre mais bon y montre pas grand chose d'elle malheureusement a part qu'elle est bizarre (on est pas perdu de côté là au moins)) et le reste c'est des discussions stériles d'adolescentes (je parle même pas des deux jumeaux de Desperate Housewives qui ont l'air de Boy's Band complètement décérébrés et servent juste à conduire ou prêter un moyen de transport depuis qu'ils sont apparus).

En définitif, ça avance pas vraiment et c'est assez mou, mais les intrigues sont intéressantes et sauvent pour l'instant la série à mon sens. Par contre va falloir penser à mettre un petit coup de fouet au rythme de la série par la suite parce qu'il y a plusieurs moments ou je suis un peu sorti de l'épisode tellement les dialogues (ou monologues avec les muets fumeurs) étaient long et peu intéressants.

PS: Générique sympa mais bien trop "religieux" dans son approche. Je préférerais que la religion reste un axe d'intérêt comme d'autres dans la série (comment ne pas s'y intéresser au vu des événements ?), mais n'englobe pas les débats a travers des images bien tendancieuses (et ce dès le générique bien cheap qui aurait pu être fait par l'église quoi...)

1xbspm.gif


#60 Larry Underwood

Larry Underwood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4424 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 08 July 2014 - 16:07 PM

1X02

Ah ah ce générique innommable ! Ça fume sévère chez HBO. Je ne vois que deux interprétations possibles à cette abomination judéo-chrétienne baroco-kitchouille conçue par Ned Flanders période hippie néo-flamande :

1) au 1er degré, c'est la vision qu'ont les créateurs de la série de la Rapture et de leur sujet. À partir de là, autant arrêter tout de suite le show, parce que bonjour l'angoisse.

2) au 3eme degré, c'est la vision fantasmée des extrémistes chrétiens dont le générique cherche à se moquer, et qui correspond sans doute à ce qu'imaginent les différents illuminés qui parcourent la série (la secte, le voyant-gourou-mac...)


L'épisode en lui-même sinon. La petite douche tiède après le bon pilote. L'impression d'être à nouveau devant Lost 3eme saison dès le 2eme épisode. On voit que ça complique volontairement les choses uniquement pour maintenir l'attention, comme si l'histoire en elle-même racontée de façon plus conventionnelle n'aurait finalement aucun intérêt. Toutes ces ellipses et non-dits, ça alourdit péniblement la narration, et on a déjà une liste longue comme le bras de mystères au sein d'un mystère plus gros, et ça va très vite ma saouler. Douloureux souvenirs lostiens qui remontent.

Pourquoi Liv Tyler retourne sa veste en fin d'ép 1 sans aucune raison a priori ? On n'en sait rien. Pourquoi elle dit qu'elle coupe du bois depuis des semaines alors qu'elle a l'air aussi manchote qu'au premier jour ? Ché pas (là j'ai peur que ça soit pas un mystère mais un gros problème d'écriture.)

Wayne et le fils du shériff, c'est pas passionnant et franchement longuet... Ce qui se passe en ville ouais c'est un peu mieux, encore énormément de pistes lancées dans tous les sens (l'homme au pick up, les chiens, le père du shériff, les visions de cerfs, Dora et son questionnaire, la secte de fumeurs... pfff) et pas une amorce d'explication. Ça sent la saison entière basée sur la mise en place d'énigmes dont on saura pas grand chose avant la s3. Et encore. C'est prévu en combien d'épisodes ? J'en regarde pas 22 comme ça.

Donc bon. Pas mal, mais je sens venir le coup fourré. Je te surveille du coin de l'oeil Damon, avec ton air ahuri innocent de canaille qui prépare un sale coup en douce.

P2R04Z.png




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)