Aller au contenu


Photo

Star Trek (1966 - ?)


1314 réponses sur ce sujet

#21 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25220 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 22 October 2006 - 12:56 PM

Star Trek : Deep Space Nine - Saison 3

Arrivé du Defiant, le peuple d'Odo sont les fondateurs et chef du Dominion, la chute de l'ordre Obsidian, Win devenant la nouvel Kaï, la mort de Barell etc etc. L'aventure s'emballe dans DS9 pour mon plus grand bonheur et les personnages deviennent de plus en plus porfond. Il y a des episodes magnifique tel Family Business, Second Skin. Odo devient chaque jour de plus en plus impressionant, touchant et terrifiant icon_mrgreen.gif , Quark est genial etc etc je pourrais écrire des tonnes de louanges.

J'ai l'impression que cette saison est un lien fort entre la 1 et la 2 qui restait encore collé à TNG et la suite qui s'annonce grandiose. Car si le final de la saison 3 est décevant, le double épisode de la saison 4 est tout bonnement exceptionel. The way of warrior avec le retour de Worf, l'attaque des Klingons sur Cardassia et la rupture du traité du Kithomer voila ce qui va être passionant. Revoir Worf fait chaud au coeur tant son personnage reste dans la continuité de ce qu'il était dans TNG tout en sentant une évolution logique (son tiraillement entre Starfleet et Klingons) et l'intégration au cast se fait trés naturellement. La bataille entre DS9 et les Klingons est superbe (par contre c'est là où l'on voit la limite de la maquette face au numérique chose que B5 à pu contourner) bref je suis joie. Worf is back bluesbro.gif

bon en vrac les episodes que j'ai aimé dans cette saison

- The Search : normal

- Destruction Imminente : je me suis marrer sur une histoire pourtant sérieuse (mais bon comment Dukat se fait niquer à son propre jeu icon_mrgreen.gif )

- Passé décomposé : Un retour vers le futur classique mais trés bien maitrisé

- Visionnaire : Ou comment aller au bout de son scenar. Voila ca c'est de la maitrise

- Improbable Cause et The die is cast : le rapprochement naturelle de deux personnage, le Dominion qui nique les Romuliens et les Cardissiens, Garak immense

- Facettes et le retour de Curzon.

Bref ca tue DS9

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#22 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22356 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 22 October 2006 - 14:41 PM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 22 10 2006 - 13:56) <{POST_SNAPBACK}>
Star Trek : Deep Space Nine - Saison 3

Arrivé du Defiant, le peuple d'Odo sont les fondateurs et chef du Dominion, la chute de l'ordre Obsidian, Win devenant la nouvel Kaï, la mort de Barell etc etc. L'aventure s'emballe dans DS9 pour mon plus grand bonheur et les personnages deviennent de plus en plus porfond. Il y a des episodes magnifique tel Family Business, Second Skin. Odo devient chaque jour de plus en plus impressionant, touchant et terrifiant icon_mrgreen.gif , Quark est genial etc etc je pourrais écrire des tonnes de louanges.

J'ai l'impression que cette saison est un lien fort entre la 1 et la 2 qui restait encore collé à TNG et la suite qui s'annonce grandiose. Car si le final de la saison 3 est décevant, le double épisode de la saison 4 est tout bonnement exceptionel. The way of warrior avec le retour de Worf, l'attaque des Klingons sur Cardassia et la rupture du traité du Kithomer voila ce qui va être passionant. Revoir Worf fait chaud au coeur tant son personnage reste dans la continuité de ce qu'il était dans TNG tout en sentant une évolution logique (son tiraillement entre Starfleet et Klingons) et l'intégration au cast se fait trés naturellement. La bataille entre DS9 et les Klingons est superbe (par contre c'est là où l'on voit la limite de la maquette face au numérique chose que B5 à pu contourner) bref je suis joie. Worf is back bluesbro.gif

bon en vrac les episodes que j'ai aimé dans cette saison

- The Search : normal

- Destruction Imminente : je me suis marrer sur une histoire pourtant sérieuse (mais bon comment Dukat se fait niquer à son propre jeu icon_mrgreen.gif )

- Passé décomposé : Un retour vers le futur classique mais trés bien maitrisé

- Visionnaire : Ou comment aller au bout de son scenar. Voila ca c'est de la maitrise

- Improbable Cause et The die is cast : le rapprochement naturelle de deux personnage, le Dominion qui nique les Romuliens et les Cardissiens, Garak immense

- Facettes et le retour de Curzon.

Bref ca tue DS9


Ah, ça fait plaisir.

(par contre t'as pas parlé de l'épi dans l'univers Miroir, mais c'est vrai que ce n'est que le premier d'une longue série, et pas forcément le meilleur)

Mais sinon, tu as raison, la s3 est une charnière entre les deux premières, très NG, et les quatre suivantes, qui passent graduellement de tensions de plus en plus fortes à une guerre ouverte. D'ailleurs, à cette occasion, le défaut des maquettes que tu mentionnes va disparaitre totalement: impossible d'utiliser des maquettes quand on a plusieurs centaines de vaisseaux à l'écran qui se tirent dessus.

Sinon, effectivement, la saison 4 est une excellente saison, avec l'arivée de Worf à bord, mais aussi parce que les scénaristes se lâchent clairement. Que ce soit avec l'épisode de Roswell, celui de "Mon nom est Bashir, Juilan Bashir", ou même le simple fait d'approfondir la personnalité des Ferengis, il y a de gros moments de comédies dans la s4, et ce n'est pas plus mal, vu la gravité de l'ambiance générale. Ah, et puis la s4, c'est quand même la saison durant laquelle les cheveux de Sisko entament leur migration !

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Syg), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 27/03, entre autres, Justice League vs Teen Titans, Superman/Shazam !, Dirty 30, La Princesse et la Grenouille et rayon tv, Star Trek Voyager - saison 6... #


#23 Mikio

Mikio

    Ghoulies

  • Members
  • 232 Messages :
  • Location:Kyoto

Posté 22 October 2006 - 15:21 PM

Eh bien moi, Voyager est mon préféré (et c'est aussi ma série favorite avec B5). Contrairement à l'avis de Lurdo, Voyager est la plus belle des séries Star Trek : une ligne conductrice palpitante (le retour à la maison), cumulant l'exploration (la force de l'original et de TNG) les faits de guerre (celle de DS9). Des persos magnifiques à commencer par Seven of nine, Le docteur holographique (belle invention), One (le Borg qui fait un passage très émouvant à bord du Voyager).
La série la plus émouvante, la plus poétique (voir Le Collectif où des Borgs déconnectés de la ruche échouent sur une planète déserte), la plus palpitante et la plus intense (les Borgs y sont pour beaucoup, comme l'Espèce 8472).
Faut surtout pas faire l'impasse sur Voyager.

Après, je vote pour DS9 : palpitant également à partir de la saison 4 (apparition de Worf, intensification de la menace Dominion ...). Des persos que j'adore : Rom (mon perso favori de tout l'univers Star Trek, le Ferengi qui voulut être un héros), Grand Nagus Zek, Quark, Moogie, Nog, Ezri et Jadzia Dax, et les apparitions de Jeffrey Combs en Brunt le liquidateur et le horta du Dominion. J'adore les Ferengis ; et les épisodes liés aux Ferengis comme Les sept Ferengis (à la recherche de Moogie enlevée par les affreux du Dominion, inenarrable) comme l'épisode qui les envoie sur Terre dans les années 40. On s'était fourvoyé : Roswell, c'était en fait les Ferengis qui y avaient échoué.

Ensuite, The Next Generation : des persos charismatiques comme Picard (le plus grand des capitaines), et Data (l'androide qui voulut être aussi humain). Pas mal d'émotion, de drolerie, d'aventures.

L'original : le plus mythique. Toujours le même plaisir à revoir son équipage.

Enterprise : vu que quelques épisodes par ci par là, ne m'ont pas accroché. Mais va falloir que je m'y mette sérieusement. Bien que je suis pas fan des préquelles en général.

#24 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25220 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 22 October 2006 - 18:03 PM

CITATION(Lurdo @ 22 10 2006 - 15:41) <{POST_SNAPBACK}>
Ah, ça fait plaisir.

(par contre t'as pas parlé de l'épi dans l'univers Miroir, mais c'est vrai que ce n'est que le premier d'une longue série, et pas forcément le meilleur)



Le deuxième en fait. Le premier episode se déroulant dans l'univers miroirs se passe dans la saison 2 avec Kira et Bashir. Là c'est celui où Miles (Miroir) emmene Sisko dans l'univers miroir afin de se retrouver Jennifer Sisko qui à conçu un systeme de detection perfectionné. si tu veut mon avis c'est un excellent épisode qui évite le cliché du pauvre veuf qui croit revoir sa femme tel qu'elle était dans univers. Sisko est beaucoup plus intelligent que cela et ca fait plaisir de constater que les scénaristes vont plus loin.

CITATION
Mais sinon, tu as raison, la s3 est une charnière entre les deux premières, très NG, et les quatre suivantes, qui passent graduellement de tensions de plus en plus fortes à une guerre ouverte. D'ailleurs, à cette occasion, le défaut des maquettes que tu mentionnes va disparaitre totalement: impossible d'utiliser des maquettes quand on a plusieurs centaines de vaisseaux à l'écran qui se tirent dessus.



C'est clair. Un autre point où Babylon 5 avait démontré que le numérique était indispensable c'est dans le trafic des vaisseaux. Ce qui péchait c'est qu'il était difficile de croire que DS9 devenait une plate-forme commerciale tant on voyait peu les vaisseaux circulait. C'est une chose qui va surement changer. Déjà le générique de la saison 4 change et reflete beaucoup mieux cet état d'esprit.

CITATION
Ah, et puis la s4, c'est quand même la saison durant laquelle les cheveux de Sisko entament leur migration !


icon_mrgreen.gif il est quand même plus classe sans ces implants. Sinon sans spoiler quand est-ce qu'intervient le changement d'uniforme et est ce que celui-ci est justifié ?

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#25 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22356 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 22 October 2006 - 18:49 PM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 22 10 2006 - 19:03) <{POST_SNAPBACK}>
Le deuxième en fait. Le premier episode se déroulant dans l'univers miroirs se passe dans la saison 2 avec Kira et Bashir. Là c'est celui où Miles (Miroir) emmene Sisko dans l'univers miroir afin de se retrouver Jennifer Sisko qui à conçu un systeme de detection perfectionné. si tu veut mon avis c'est un excellent épisode qui évite le cliché du pauvre veuf qui croit revoir sa femme tel qu'elle était dans univers. Sisko est beaucoup plus intelligent que cela et ca fait plaisir de constater que les scénaristes vont plus loin.


Ah, ouaip, c'est vrai. Mais les deux premières saisons, je ne les ai pas revues depuis leur diff us, donc je suis un peu flou dessus... mais je viens de me rechopper les deux premières saisons en dividi, donc je vais pas tarder à me remettre à niveau.

CITATION
CITATION
Ah, et puis la s4, c'est quand même la saison durant laquelle les cheveux de Sisko entament leur migration !


icon_mrgreen.gif il est quand même plus classe sans ces implants. Sinon sans spoiler quand est-ce qu'intervient le changement d'uniforme et est ce que celui-ci est justifié ?


Le changement d'uniforme intervient... euh.... bonne question. Je ne pourrais pas te dire... je crois que c'est à la s5, parallèlement avec First Contact, avec comme seule explication "officielle" (i.e. de la production) de renforcer le côté martial/sérieux de Starfleet en temps de guerre...

Et officieusement, le changement à juste été initié par le besoin de marquer le passage sur grand écran de la franchise, et de lui donner un nouvel aspect visuel.

Ah, et je m'inscris en faux sur ce que dit Mikio à propos de Voyager. De toutes façons, pour arriver à la partie Voyager qui a un peu d'intérêt, faut subir au moins 3 saisons d'épis inintéressants et surtout vus et revus. Amha.

Mais ya un épi avec The Rock qui met une branlée à 7 of 9. icon_mrgreen.gif

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Syg), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 27/03, entre autres, Justice League vs Teen Titans, Superman/Shazam !, Dirty 30, La Princesse et la Grenouille et rayon tv, Star Trek Voyager - saison 6... #


#26 Goku*

Goku*
  • Guests

Posté 23 October 2006 - 16:38 PM

icon_arrow.gif Star Trek Spot Tv HD

icon_arrow.gif Interview vidéo récente Leonard Nimoy

#27 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25220 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 26 October 2006 - 19:13 PM

Mon dernier message était écrit aprés le premier épisode de la saison 4. Je me suis dit que l'épisode qui suivait allez être bon

Que nenni

Il est tout simplement exceptionnel.

The Visitor est une des plus belles histoires de SF qui je viens de voir. De la grande, de la trés grande science-fiction qui tire sa force émotionnel de l'empathie qu'on à pour les personnages.

Grandiose

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#28 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22356 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 26 October 2006 - 19:25 PM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 26 10 2006 - 20:13) <{POST_SNAPBACK}>
Mon dernier message était écrit aprés le premier épisode de la saison 4. Je me suis dit que l'épisode qui suivait allez être bon

Que nenni

Il est tout simplement exceptionnel.

The Visitor est une des plus belles histoires de SF qui je viens de voir. De la grande, de la trés grande science-fiction qui tire sa force émotionnel de l'empathie qu'on à pour les personnages.

Grandiose


icon_arrow.gif
CITATION("wiki wiki wahwahwest")
"The Visitor" is frequently cited by the show's cast, crew and fans as their favorite episode, was nominated for a Hugo Award in 1996, and, according to a reader poll in the 21 September 1996 issue of TV Guide, was voted the best Star Trek episode of all time (although a similar poll in the 20 April 2004 issue saw it slip to fourth place).


cool.gif

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Syg), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 27/03, entre autres, Justice League vs Teen Titans, Superman/Shazam !, Dirty 30, La Princesse et la Grenouille et rayon tv, Star Trek Voyager - saison 6... #


#29 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25220 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 26 October 2006 - 19:56 PM

CITATION
was nominated for a Hugo Award in 1996


Et c'est l'episode de Babylon 5 intitulé The Coming of Shadows qui le remporta d'ailleurs. Deux chef d'oeuvre la même année bluesbro.gif

CITATION
Best Dramatic Presentation
Winner: Babylon 5 - "The Coming of Shadows" (1995) [Babylonian Productions] Directed by Janet Greek; Written by J. Michael Straczynski
2 Apollo 13 (1995) [Imagine/Universal] Directed by Ron Howard; Screenplay by William Broyles Jr. & Al Reinert; based on the book Lost Moon by Jim Lovell & Jeffrey Kluger
3 Twelve Monkeys (1995) [Atlas/Universal] Directed by Terry Gilliam; Screenplay by David Webb Peoples & Janet Peoples; based on the film La Jetee by Chris Marker
4 Toy Story (1995) [Disney/Pixar Animation] Directed by John Lasseter; Screenplay by Joss Whedon and Andrew Stanton and Joel Cohen and Alec Sokolow; Story by John Lasseter and Peter Docter and Andrew Stanton and Joe Ranft
5 Star Trek: Deep Space Nine - "The Visitor" (1995) [Paramount] Directed by David Livingston; Written by Michael Taylor

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#30 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5981 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 27 October 2006 - 12:21 PM

Ah bah y avait quand même que du beau monde (d'ailleurs Twelve Monkeys est un de mes films préférés). Faudrait que je voie Toy Story un jour.

Sinon moi Star Trek c'est toujours TOS mais j'ai abandonné l'idée de regarder l'intégralité parce que je me fais vraiment trop chier sur certains épisodes, donc je vais à l'essentiel.

#31 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5981 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 30 October 2006 - 13:49 PM

Up !

Ce week-end je me suis fait une session films Trek avec l'équipage de Kirk (excepté le 5 mais je suis revenu sur ma décision et je vais sans doute le mater ce soir, histoire de dire qu'à défaut d'avoir eu le courage de mater tout TOS j'aurais au moins vu tous les films), et c'était quand même vachement bien. Encore mieux quand on a vu la série originale car il y a des petites attitudes et répliques qui sont bien plus croustillantes quand on connaît déjà les personnages et leurs relations (comme par exemple les constantes chamailleries entre McCoy et Spock). C'est en tout cas la très forte amitié qui existe entre tous les membres d'équipage et qui les rend tellement attachants qui est l'âme de ces films. Même dans le premier, qui possède une ambiance complètement différente de la série et qui verse dans la pure sf, il y a des moments puissants qui collent des frissons quand on connaît déjà ce petit monde : les retrouvailles entre Kirk et l'Enterprise d'abord (avec de longs plans qui font tout le tour du vaisseau pour le montrer dans toute sa splendeur, des plans sur le visage ému de Kirk et sur celui fier de Scotty), et avec l'équipage ensuite (c'est en plus fonctionnel car cela permet de découvrir l'intérieur du nouvel Enterprise). Mais au lieu de mélanger tous les films alors qu'ils ne font pas dans le même registre...

The Motion Picture

Magnifique. Lurdo parlait de rythme lent et contemplatif 2001-style, moi j'aurais plutôt tendance à dire Blade Runner-style (mais juste parce que je ne peux pas supporter 2001 ^^). C'est de la science-fiction dans sa forme la plus pure, et ça donne une toute autre dimension aux personnages. Alors, oui, ce n'est pas du tout la même ambiance puisque le côté un peu relax est totalement absent, mais finalement c'est typiquement dans l'esprit Star Trek je trouve, puisque la question centrale trouve sa résolution grâce à une caractéristique primordiale des humains qui est de croire au-delà de toute logique. Ca met donc une fois de plus l'humanité en avant, et si ça fait pas partie de la quintessence de Star Trek alors je n'ai rien compris du tout. En tout cas, s'il y a bien un élément au-dessus de tout reproche, c'est le côté filmique admirable.

The Wrath Of Kahn

Voilà encore une raison pour laquelle les films sont plus intéressants quand on a vu la série originale, puisque ce film découle de l'épisode 1.24 Space Seed. Pas forcément parce qu'on comprend mieux, parce que les circonstances de la situation de Kahn sont expliquées clairement, ni parce que Kahn était charismatique (il l'est encore plus), mais parce que l'épisode se terminait sur un questionnement vis-à-vis de la décision de Kirk de laisser Kahn sur une planète malgré ses velléités tyranniques. Le film s'attache donc à faire quelque chose qui n'existait pas, ou très peu, dans TOS : traiter des conséquences des actions... généreuses. C'est plutôt bien emballé dans un space-opera enthousiasmant bourré de rebondissements où Kirk et Kahn rivalisent d'intelligence et d'ingéniosité. Et c'est le pied. Et y a ENFIN des vrais uniformes. Et la fin est émouvante.

The Search For Spock

Suite directe du précédent, avec Doc Emmett Brown dans le rôle d'un capitaine Klingon qui s'intéresse à la planète Genesis issue du projet du même nom pendant que Kirk et son équipage volent l'Enterprise pour aller récupérer le corps de Spock sur cette même planète afin de le réunifier avec son esprit. On a là un mix entre space opera et aventures, avec un Kirk largement mis en avant. Et l'Enterprise s'en prend toujours plein la tronche alors que le vaisseau est à peine réparé, jusqu'à ce que pouf, a plus, et ça fait un ptit pincement au coeur sur le coup. Le prix à payer pour sauver Spock s'annonce un peu plus élevé qu'il n'était prévu, mais cela ne fait que renforcer l'intégrité et la loyauté de Kirk (et par extension de son équipage qui le suit malgré les risques).

The Voyage Home

Un bijou de second degré sur fond de discours écolo. Il faut l'avouer, c'est un peu nawak sur les bords au niveau du scénar à la base, mais c'est prétexte à un voyage dans le temps des plus croustillants. Spock qui fait sa prise vulcaine sur un punk, Spock qui pratique le mind melt sur une baleine, Spock en kimono/bandeau, Chekov et Uhura qui demandent candidement où trouver des réacteurs nucléaires, le bordel dans l'hosto pour sauver Chekov, la téléportation des baleines dans l'Enterprise, le Shat qui tombe encore les filles... C'est quand même bien décomplexé, avec les ingrédients de la série ; du coup on a l'impression d'éassister à un long épisode de TOS déjanté. C'est sympa, et ça tape juste au niveau du discours.

The Undiscovered Country

On rentre dans les coulisses de la politique et l'on s'aperçoit que si le monde décrit dans Star Trek est un monde où la paix règne quasi-exclusivement, il existe encore des complots et trahisons, au sein même de StarFleet. Le film propose une réflexion sur la peur du changement, notamment quand il s'agit de passer du conflit à une entente mutuelle, et la métaphore de la Guerre Froide entre les Etats Unis et la Russie est effectivement assez évidente. Mais le côté divertissant existe avec un emprisonnement, une évasion, un procès malhonnête, un mystère à résoudre, de l'humour et du second degré... Si on ajoute à cela des personnages au mieux de leur forme, j'en fais le meilleur film Trek avec l'équipage original. On peut dire qu'ils ont soigné leur sortie. Et quand le générique de fin arrive, bah... ça fait chier, parce qu'on se dit que tout ce petit monde va nous manquer (et encore, moi je dis ça alors que je m'enfile un peu tout à la barbare, alors pour ceux qui ont vécu ça à l'époque, j'imagine que l'émotion devait être assez forte).

Conclusion

Ben rien à rajouter, j'ai vraiment pris mon pied... Maintenant, TNG m'attend.

#32 Daneel_Olivaw70

Daneel_Olivaw70

    Critters

  • Members
  • 354 Messages :

Posté 04 November 2006 - 10:03 AM

Depuis quelques mois, je me procure lentement mais surement, les DVDs de la Saga Star Trek. Malheureusement un peu ignoré en France par les "grandes chaines hertziennes", la redécouverte de la série originale et la découverte de TNG, DS9 et autres sont à chaque fois un enchantement (j'espère que ça va durer). Pourtant, ce matin, l'épisode The Visitor de la quatrième saison de Deep Space Nine a réussi à me secouer un peu plus que la normale. Cet épisode dont la trame se rapproche un peu d'un épisode de The Next Generation lorsque Picard se retrouve à vivre une vie entière isolé sur une planète (The Inner Light - saison 5), nous emmène cette fois dans la peau d'un Jake Sisko vieillissant qui voit ressurgir le long de sa vie, son père qui est "mort" devant lui alors qu'il avait 18 ans. J'ai trouvé cet épisode très émouvant et quelque part, je me suis senti terriblement proche de Jake (sans bien sur aller jusqu'à voir des fantômes), et ce, sans doute parce que mon propre père n'est plus. C'est, je crois, un des plus beau épisode de série télé qui m'ait été donné de voir, mais je doute de mon objectivité compte tenu de l'aspect subjectif de l'histoire. De plus, la présence de Tony Todd au générique dans le rôle de Jake Sisko ne gache rien au plaisir...

Bref, Star Trek continue à me fasciner.

#33 KNIGHT

KNIGHT

    Gremlins

  • Members
  • 1493 Messages :
  • Location:Sur Terak-Nor

Posté 04 November 2006 - 12:50 PM

Même émerveillement pour moi, mais devant un autre ép. de DS9, un ép. de la saison 6 (je crois) où Ben Sisko se retrouve dans la peau d' un écrivain noir de pulps dans les années 50. Occasion de découvrir certains membres du cast sans leur maquillage. Un ép. tout aussi poignant. Quelle merveille que cette série.

Le dernier ép. de Voyager était également fort réussi, très émouvant, très épique,...

#34 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5981 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 06 November 2006 - 09:22 AM

Up !

Star Trek TNG - Bilan Saison 1

Ca fait deux jours que j'ai fini la saison (et même entamé - un tout petit peu - la deuxième), il est donc temps d'écrire un petit topo dessus. Je pense que ça ne surprendra personne si je dis que la qualité est très franchement inégale et qu'on s'approche plus souvent de l'ennui ferme que de l'excitation totale. La faute à quoi ?

En premier lieu à des scénarii qui ne sont pas toujours très folichons. Les idées sont bonnes en amont, comme l'introduction de la directive première qui pose de véritables dilemnes moraux, mais c'est au niveau de l'exécution que ça pèche. Surtout quand les épisodes se déroulent en surface de planète avec des décors carton-pâte dignes de TOS, ce qui craint quand même pas mal. Mais, d'un autre côté, le Trekverse s'enrichit par petites touches, avec l'introduction des Ferengi, le retour des Romulans (dans un épisode final vraiment à chier, par contre), le perso de Q qui laisse entrevoir des promesses énormes pour le futur, et même quelques petites références à des épisodes ultérieurs (comme dans le 1.19, Coming Of Age, où une enquête sur Picard est menée et où l'on revient sur quelques unes de ses décisions au cours de la saison). Par contre, outre Q, les épisodes se déroulant pour la majeure partie dans un holodeck sont de très bonne facture (et puis ça peut justifier des épisodes décalés, une perspective qui me donne envie même si je ne sais pas encore si on y aura droit ; ce qui serait quand même dommage).

Le deuxième problème, ce sont les personnages. Non pas qu'ils ne soient pas intéressants pour certains, bien au contraire, mais en grande majorité soit on se fout de leur sort, soit on ne peut pas les voir (qui a dit Wesley ?), soit ils ne sont pas du tout exposés (Geordi, Worf...). En fait, les personnages sont là, ils font des choses, ils règlent des problèmes, mais on n'a pas l'impression qu'ils vivent vraiment. On ne sent pas la même ambiance qu'avec l'équipage de Kirk, par exemple, où on retrouve souvent l'équipage à se marrer en fin d'épisode pour se foutre de la gueule de Spock, par exemple. Là, c'est beaucoup plus froid, plus militaire : il y a bien évidemment du respect entre les différents membres, mais pas vraiment d'alchimie. De plus, les seules interactions qui sortent du cadre professionnel ne sont quasiment jamais mises en avant, c'est plus que diffus. Je pense notamment à l'amitié entre Geordi et Data, où à la relation Troi/Riker qui est des plus absentes (sauf quand ça arrange les scénaristes). Et pourtant, dans cette première saison, les épisodes qui se centrent sur un seul personnage sont parmi les meilleurs (j'ai une grosse préférence pour le 1.21 dans lequel Geordi assure carrément aux commandes de l'Enterprise dans une situation plus que périlleuse). Du coup ça fait un peu grincer des dents de voir que les persos ne sont pas plus exploités que cela.

Le troisième problème, c'est un peu plus spoiler, mais c'est la mort de Yar : on s'en fout totalement. Par conséquent, son discours holographique enregistré avant sa mort avec passage en revue de tous les personnages pour leur dire un petit mot chacun, c'est super lourd à digérer, d'autant que c'est basé sur le fait que l'Enterprise est une grande famille donc ça sonne vraiment faux.

Mais bon, j'aime quand même, attention. Parce qu'il y a des personnages qui ont un véritable potentiel (Data, par exemple, mais c'est tellement évident), parce que petit à petit on sent que l'univers de la série se développe, parce que les scénarii deviendront forcément plus travaillés, parce que je kiffe le générique que je trouve entraînant, et parce que même si ça a pas mal de défauts ça reste quand même intelligent, faut pas déconner.

#35 KNIGHT

KNIGHT

    Gremlins

  • Members
  • 1493 Messages :
  • Location:Sur Terak-Nor

Posté 06 November 2006 - 09:51 AM

Les épisodes centrés sur les personnages vont se multiplier, et cela sera le cas dans toutes les séries Trek. C'est un peu la marque de fabrique de ces séries, ce qui fait qu' on nous donne l' occasion de s'attacher à tous. Chacun a l' occasion de "briller" dans un épisode. Dans le cas de TNG, les épisodes les plus mémorables restent tout de même ceux centrés sur Picard. C'est peut-être leur principale qualité ou leur défaut, et plombe les premières saisons des séries Trek, cette façon de concevoir une série. Parce qu' on a peu l' occasion de voir interagir tout l' équipage au sein d' un seul et même ép. comme une équipe, une "famille". DS9, et probablement Voyager, y parviendront bien plus de ce côté là.

Bon, et puis ce qui est difficile aussi, ce sont les FX qui commencent à dater, pour TNG.


Pour les Ferengis, moi qui ai commencé par DS9, et qui ai vu TNG après, leur première apparition était des plus surprenantes. Ils sont à mille lieues de ce qu' ils deviendront ensuite dans DS9. Là, on dirait surtout des singes, en un peu plus évolués tout de même.

#36 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5981 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 06 November 2006 - 17:55 PM

C'est déjà le cas dans la première partie de la saison 2 qui propose déjà beaucoup plus d'épisodes intéressants et qui voit Data être de plus en plus touchant. Il est au centre de beaucoup de questions et sa quête pour être humain devient passionnante, je trouve. Je viens notamment de voir le 2.09, dans lequel Picard le défend devant une cour pour déterminer si oui ou non Data est la propriété de Starfleet, si oui ou non il a le droit de choisir son existence ; c'était plus qu'intéressant et très bien mené. De plus on sent bien que l'équipage est attaché à Data, comme Riker, qui doit malgré lui plaider contre Data pour le sauver. Un Riker d'ailleurs encore plus classe avec sa barbe, et qui est toujours aussi sympathique quoi qu'il fasse (rha et puis son passage sur le vaisseau Klingon où il réussit à se démerder pour devenir capitaine, c'était énorme). Mais Worf est toujours aussi exposé, Troi a du mal à être autre chose que transparente, et on a vraiment l'impression qu'ils ont foutu Wes sur le pont pour qu'il ait du temps d'antenne sans pour autant avoir besoin de lui créer des intrigues (et c'est tant mieux, si ça pouvait durer).

Bref, ça progresse petit à petit.

#37 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25220 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 06 November 2006 - 20:57 PM

CITATION
Je viens notamment de voir le 2.09, dans lequel Picard le défend devant une cour pour déterminer si oui ou non Data est la propriété de Starfleet, si oui ou non il a le droit de choisir son existence ; c'était plus qu'intéressant et très bien mené. De plus on sent bien que l'équipage est attaché à Data, comme Riker, qui doit malgré lui plaider contre Data pour le sauver.


C'est LE episode qui m'a fait basculer et m'a fait aimer Next Generation est même si la saison 2 est encore faiblarde ca reste celui qui pour moi ouvre la voie aux grands épisodes qui viendront par la suite

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#38 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5981 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 06 November 2006 - 21:38 PM

Faut dire qu'il est assez exceptionnel dans son genre, sur un thème classique quand on touche aux machines pensantes. Et c'est vraiment le fait que pour la première fois on ressente une véritable alchimie qui réhausse le tout qui était déjà nickel.

#39 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 25220 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 08 November 2006 - 22:23 PM

Spoilers DS9 et Babylon 5



Les épisodes 4.11 et 4.12 : Homefront et Paradis Lost sont intéressant sur plusieurs point. Premièrement ils permettent de découvrir et développer les liens entre trois générations de Sisko, ils permettent de découvrir plus en profondeur le système gouvernemental de la Fédération. Deuxièmement il continue de faire avancer la trame principale de la série en faisant apparaître la menace du Dominion au sein même du foyer des humains. Bref un épisode qui secoue pas mal les fondement de l'univers Star Trek. Le pouvoir des metamorphe repose sur la peur et la paranoïa non sur la force et cela est quelque chose à laquelle Starfleet ne sait pas faire face, du moins pour l'instant. Car le final de l'épisode apporte un souffle digne de la série. C'est par la confiance en nous même et nos frères que nous vaincrons l'ennemi.

Jouons maintenant au parallèle Babylon 5 / Deep Space Nine. A l'époque de ce double épisode de DS9, Babylon 5 entra dans son apogée avec le tryptique Point of no return*/Severed Dreams/Ceremonies of Light and Dark dans lequel le capitaine Sheridan et ses hommes déclare leur indépendance face à la Terre ayant proclamer la loi martial devenant ainsi un etat fasciste. Un point commun relie ces deux episode : l'acteur Robert Foxworth. Dans Babylon 5 il interprete le general Hague, commandant en chef des armées de l'Alliance Terrienne et chef des résistants au président Clarke. Apparu dans la saison 2 son personnage est tué dans la saison 3 faisant de Sheridan le nouveau leader de la resistance. Cette mort est seulement evoqué dans la série. A cela une raison trés simple, à l'époque du tournage de ces épisodes Robert Foxworth etait en fait sur les plateau de DS9 en train d'incarner l'amiral Leyton, le chef de file d'un mouvement cherchant à déstabiliser le président et à proclamer l'état martial sur Terre pour contrer la menace du Dominion.

Curieuse ironie n'est ce pas pour tous ceux qui aiment opposé B5 et DS9. Car voila un episode qui met bien en valeur les différences et les points complémentaires de ces deux oeuvres complémentaires (et grandiose). Dans un vieil article dans la rubrique DVD mad, Yannick Dahan evoquait le fait que les humains de Star Trek découvrait la guerre tandis que ceux de Babylon 5 vivait avec. Rien n'est plus vrai. Au départ convaincu par la mise en place de mesure extreme Sisko se rend compte de son erreur et de la dérive que court StarFleet. La surveillance extreme et le controle de chacun n'est pas la solution pour combattre le Dominion, ce que n'arrive pas à comprendre Leyton dont la peur obscurcit le jugement. Sheridan, lui sait dés le début que la loi martial n'est qu'un prétexte à une prise de pouvoir totalitaire caché sous un flots de peur envers l'autre (ici l'alien). Pour le combattre, Sheridan n'hésitera pas (à la différence de Sisko) à prendre les armes envers ses concitoyens afin de défendre les valeurs auquels il croit.

Deux capitaines, deux grands hommes, deux philosophie, deux chefs d'oeuvres




*avec en guest Majel Barrett qui apporte à son personnage de veuve de l'empereur Centauris une double lecture particulièrement émouvant envers son epoux Gene Roddenberry

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#40 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22356 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 09 November 2006 - 00:02 AM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 08 11 2006 - 22:23) <{POST_SNAPBACK}>
Spoilers DS9 et Babylon 5



Les épisodes 4.11 et 4.12 : Homefront et Paradis Lost sont intéressant sur plusieurs point. Premièrement ils permettent de découvrir et développer les liens entre trois générations de Sisko, ils permettent de découvrir plus en profondeur le système gouvernemental de la Fédération. Deuxièmement il continue de faire avancer la trame principale de la série en faisant apparaître la menace du Dominion au sein même du foyer des humains. Bref un épisode qui secoue pas mal les fondement de l'univers Star Trek. Le pouvoir des metamorphe repose sur la peur et la paranoïa non sur la force et cela est quelque chose à laquelle Starfleet ne sait pas faire face, du moins pour l'instant. Car le final de l'épisode apporte un souffle digne de la série. C'est par la confiance en nous même et nos frères que nous vaincrons l'ennemi.

Jouons maintenant au parallèle Babylon 5 / Deep Space Nine. A l'époque de ce double épisode de DS9, Babylon 5 entra dans son apogée avec le tryptique Point of no return*/Severed Dreams/Ceremonies of Light and Dark dans lequel le capitaine Sheridan et ses hommes déclare leur indépendance face à la Terre ayant proclamer la loi martial devenant ainsi un etat fasciste. Un point commun relie ces deux episode : l'acteur Robert Foxworth. Dans Babylon 5 il interprete le general Hague, commandant en chef des armées de l'Alliance Terrienne et chef des résistants au président Clarke. Apparu dans la saison 2 son personnage est tué dans la saison 3 faisant de Sheridan le nouveau leader de la resistance. Cette mort est seulement evoqué dans la série. A cela une raison trés simple, à l'époque du tournage de ces épisodes Robert Foxworth etait en fait sur les plateau de DS9 en train d'incarner l'amiral Leyton, le chef de file d'un mouvement cherchant à déstabiliser le président et à proclamer l'état martial sur Terre pour contrer la menace du Dominion.

Curieuse ironie n'est ce pas pour tous ceux qui aiment opposé B5 et DS9. Car voila un episode qui met bien en valeur les différences et les points complémentaires de ces deux oeuvres complémentaires (et grandiose). Dans un vieil article dans la rubrique DVD mad, Yannick Dahan evoquait le fait que les humains de Star Trek découvrait la guerre tandis que ceux de Babylon 5 vivait avec. Rien n'est plus vrai. Au départ convaincu par la mise en place de mesure extreme Sisko se rend compte de son erreur et de la dérive que court StarFleet. La surveillance extreme et le controle de chacun n'est pas la solution pour combattre le Dominion, ce que n'arrive pas à comprendre Leyton dont la peur obscurcit le jugement. Sheridan, lui sait dés le début que la loi martial n'est qu'un prétexte à une prise de pouvoir totalitaire caché sous un flots de peur envers l'autre (ici l'alien). Pour le combattre, Sheridan n'hésitera pas (à la différence de Sisko) à prendre les armes envers ses concitoyens afin de défendre les valeurs auquels il croit.

Deux capitaines, deux grands hommes, deux philosophie, deux chefs d'oeuvres




*avec en guest Majel Barrett qui apporte à son personnage de veuve de l'empereur Centauris une double lecture particulièrement émouvant envers son epoux Gene Roddenberry


Ah, tu kiffes, mon salaud ! icon_mrgreen.gif

# Un film, un jour... (ou presque !) continue sur le blog de Lurdo (feat. Syg), avec, chaque jour, un film passé en revue, et le week-end, des critiques de séries télévisées ; à partir du 27/03, entre autres, Justice League vs Teen Titans, Superman/Shazam !, Dirty 30, La Princesse et la Grenouille et rayon tv, Star Trek Voyager - saison 6... #




Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)