Aller au contenu


Photo

Twin Peaks (1990 - 1991, Mai 2017)


651 réponses sur ce sujet

#41 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 22234 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 16 September 2009 - 14:19 PM

Episodes 5 6 7 8 et 9 qui terminent ainsi l'arc principal de la série.

De l'arrestation à...l'arrestation donc, j'ai apprécié cette tension même si le film m'avait déjà révélé l'identité du tueur il y a quelques années.

Le cameo de Lynch est drôle, on devine pour l'asiatique à lunettes mais ça m'a bien fait rire.

 

EDIT

Voilà, terminé, c'était vraiment un manque de pas avoir vu ça plus tôt.

Dommage que bien des questions restent sans réponses, j'ai bien aimé voir quelques acteurs encore méconnus pointer leurs nez dans la série (Duchovny, Graham...). Toujours bizarre de quitter un univers qu'on a aimé.



#42 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 21866 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 02 October 2009 - 18:38 PM

Je viens de me faire l'intégralité de cette série que je n'avais pas revu depuis la diffusion sur La Cinq. Le constat est toujours le même, ce qui me gêne est la brutale rupture de ton en cours de S2, qui m'avait fait décrocher à l'époque. Mais prenons les choses dans l'ordre.

Le pilote fait d'emblée ressentir le vide laissé par la mort de Laura, personnage que toute la ville semble pleurer, à tel point que les larmes coulent à peu près non stop durant les 30 premières minutes. Passé ce choc, l'enquête embraye, le suspens agit et on se prend vite au jeu du whodunit, dont la tension est régulièrement désamorcée par de petites touches d'humour bien placées, permettant d'aérer le récit. On sent l'effort apporté au scénario, les différents enjeux se mettent en place rapidement et par la suite rien n'est laissé au hasard. Pourtant, la série est construite comme un soap, avec peu de décors, essentiellement intérieurs, pour ce qui est censé représenter une ville entière, et des persos qui passent le plus clair de leurs temps à se retrouver au café du coin.

Je n'ai jamais vu une série jouer autant sur son ambiance. La musique hypnotique d'Angelo Badalamenti, ainsi que le chant de Julee Cruise, participent évidemment de beaucoup à ce sentiment de mélancolie malsaine dans lequel baigne la petite ville, qui semble coupée du reste du monde. La réalisation de Lynch parvient à retranscrire une atmosphère tantôt envoûtante, tantôt inquiétante, avec de simples plans fixes d'arbres dans le vent, de rues désertes éclairées par la lumière des feux tricolores, de couloirs d'hôpital, etc. Un de ces plans m'a particulièrement marqué : celui d'un intérieur où l'on voit Bob apparaître en fond, enjamber les obstacles sur son chemin pour se rapprocher jusqu'à venir toucher la caméra. Aussi simple qu'efficace. Après, ça reste du Lynch, à savoir que c'est lent, qu'on s'attarde sur plein de petits détails et qu'il y a certains délires qui ne seront pas du goût de tous. Le ton est aussi de temps à autre involontairement comique, notamment lorsqu'il donne dans le larmoyant.

Une autre force du show est sa galerie de personnages barrés, qui ont tous leurs petits secrets à cacher, à commencer par Laura palmer, les deux auteurs réussissant le tour de force de faire de ce personnage le pilier central de leur histoire alors qu'on ne le verra pourtant (presque) jamais. Ils sont tous remarquablement écrit, et leurs rôles équilibrés. Je retiendrai surtout l'agent Cooper, avec sa manie de s'adresser à sa propre conscience à travers ses cassettes, ainsi que sa passion du café et des tartes. Les habitants de la red room, tout droit sorti de l'esprit torturé de Lynch, continuent à marquer longtemps après avoir terminé la série. Et puis, bien sur, il y a Audrey, le perso taillé pour faire fondre le spectateur mâle, l'archétype de la lolita tentatrice, aussi cinglée qu'ingénieuse, un mythe à lui seul. Enfin, les apparitions de David Lynch et David Duchovny font bien sourire.

Quel dommage que tout ça chute dans la dernière partie, qui aurait dû faire l'objet d'une saison à part tant le changement de direction est important. Alors que plusieurs éléments annonciateurs de cette évolution sont habilement distillés dans la S1 et le début de S2, la rupture est trop marquée. Lynch, occupé sur le tournage de Wild at Heart, n'est plus crédité qu'en tant que créateur et n'a réalisé que très peu d'épisodes. Tout ça donne l'impression qu'il s'est peut-être désintéressé de sa série, ce qui peut se comprendre suite aux choix de production imposés par la chaîne. Je ne sais pas ce qu'il en est réellement, mais d'après ce que j'ai pu lire, Lynch ne comptait pas dévoiler l'identité du tueur, dans son idée le tueur étant la ville entière, ce que Bobby fait remarquer lors de l'enterrement de Laura ("c'est nous tous qui l'avons tué"). Le début de la série porte sur le remord et la culpabilité, peu importe finalement qui est le meurtrier. Pire, une fois l'identité du tueur révélée, les personnages secondaires deviennent tous useless, leurs storylines n'étant plus que du remplissage, et certains suivent une évolution pour le moins déconcertante (Bobby qui passe du blouson noir au costard cravate, l'esclavagisme de Léo, le rajeunissement de Nadine). L'histoire vire au gros mélo, où l'on s'intéresse davantage aux amourettes des personnages plutôt qu'à la trame principale, en plus de se perdre dans différents subplots d'intérêt très variable. Paradoxalement, plusieurs éléments sont oubliés (la société secrète, le soap Invitation to Love). Même l'humour devient moins subtil et agace. Le plaisir cède la place à l'ennui et j'ai dû me forcer pour finir la série, allant même jusqu'à passer certains épisodes en accéléré, ce que je déteste pourtant faire.

Le dernier épisode, psychédélique, mystique, est aussi surprenant que frustrant. Si Lynch a dû faire des concessions sur la S2, il se rattrape et lâche tout, n'hésitant pas à expédier plusieurs persos ad patres sans crier gare. Même s'il fait le lien entre plusieurs éléments, cet ultime épisode pose de nouvelles questions et on sent bien qu'il manque un morceau derrière, laissant le spectateur sur sa faim. D'un autre côté, on termine sur une touche de cynisme assez jouissive.

Twin Peaks est une série fascinante, enivrante, qui a jeté des ponts entre les genres et posé des bases reprises plus tard par X-Files. Si le show n'a pas vieilli, il demeure inégal, inachevé et ressemble un peu trop à un réservoir à fantasmes pour ses créateurs (Lynch avoue par exemple ne pas savoir à quoi correspond la red room, il en a juste eu l'idée et l'a balancé).

Bonus : Audrey's dance

J'ai trouvé le film Fire Walk with Me assez décevant, pour pas dire vain. Bien qu'il s'adresse aux fans, on y apprend pas grand chose qu'on ne savait déjà. Le principal intérêt est de faire la connaissance de Laura Palmer, ici bien en vie alors que l'a toujours connu morte. C'était pas forcément la meilleure chose à faire, vu que ça désacralise pas mal le perso, même si Sheryl Lee est à fond dans son rôle. Ray Wise m'a semblé bien meilleur et surtout plus crédible que dans la série, le caméo de David Bowie est space, Kiefer Sutherland et Chris Isaak complètent le nouveau cast. On pourra regretter le changement d'actrice pour Donna ainsi que l'absence d'Audrey, initialement prévue, les deux actrices étant en tournage ailleurs. Surtout, je m'interroge encore sur le choix de faire une préquelle plutôt qu'une séquelle, alors que la série était inachevée. Cependant, la dernière séquence du film dans la red room pourrait se placer après la série, constituant l'épilogue de l'arc sur Laura. Il semblerait que d'autres films étaient prévus mais n'ont jamais vu le jour (décidément).
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#43 Cixi_Harkness

Cixi_Harkness

    Gremlins

  • Members
  • 1764 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Sous le soleil des caraïbes

Posté 01 October 2010 - 18:52 PM

J'ai vu le pilote de la série Twin Peaks.

Je suis sous le charme de ces couleurs, des jeux de lumières, de la musique envoûtante, des personnages... et de la mise en place d'un suspens incroyable.

En fait, j'ai beaucoup aimé la façon de jouer avec les couleurs (comme d'hab)
Dans l'épisode, on passe d'une cuisine rouge vif, au couloirs du lycée ternes, à l'hôtel marron déprimant... et on y voit la nature dans toute sa splendeur avec des arbres verts splendides.
J'ai aimé le moment ou ils vont à l'hôpital. Il est bleu, couleur très froide mais là il a ét choisit dans un ton glacial qui fais froid dans le dos. Et on y voit les visages rouges, en contraste, ainsi que du sang...

J'ai adoré ces symbolismes.

Et cette musique, est vraiment superbe.

J'ai vu que le pilote et déjà l'impression d'être fan...

#44 maybee

maybee

    Critters

  • Members
  • 499 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Derrière un pc.

Posté 02 October 2010 - 09:28 AM

J'ai vu que le pilote et déjà l'impression d'être fan...


Copiiiiiine !
*kof kof* Désolée.
J'ai revu l'intégrale de TP il y a peu, sauf le dernier épisode puisque le dvd refuse de le lire. Déjà que j'ai eu droit à des coupures sur le pilotes, je ne vous raconte pas le malaise puisque TP a bouleversé mon adolescence.
Hormis les questions techniques (qui tiendraient plus à mon pc qu'au coffret la pastille couleur au dos du coffret étant la bonne), je suis restée moi aussi baba devant le pilote. Il y avait un temps ou Lynch savait faire cohabiter, narration, mélancolie et étrange, ec qui semble au combien impensable quand on a vu son dernier film et son premier. Quelle composition tout de même pour du format 4/3... Quelle efficacité de narration pour présenter plusieurs personnages pendant l'appel en classe !
La scène ou les lycéens comprennent que Laura est morte, avec cette fille qui hurle dans la cours, cela me broie le ventre à chaque fois. J'ai beau être soufflée par Mulholland drive, je crois que mon Lynch préféré restera ce pilote. J'aurais beau avoir envie pendant toute la série de mettre des claque à Donna et à son Jaaaaaames, dans ce pilote, ils sont beau comme du Roy Orbison.

#45 Cixi_Harkness

Cixi_Harkness

    Gremlins

  • Members
  • 1764 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Sous le soleil des caraïbes

Posté 02 October 2010 - 10:19 AM

Il y avait un temps ou Lynch savait faire cohabiter, narration, mélancolie et étrange,

Oui, c'est exactement ça.
Et il est vrai que la présentation des personnages est hyper bien pensée.

J'en profite pour remettre ma critique plus complète.

L'ambiance
En fait, j'ai beaucoup aimé la façon de jouer avec les couleurs (comme d'hab chez Lynch)
Dans l'épisode, on passe d'une cuisine rouge vif, au couloirs du lycée ternes, à l'hôtel marron déprimant... et on y voit la nature dans toute sa splendeur avec des arbres verts splendides. J'ai aimé le moment ou ils vont à l'hôpital. Il est bleu, couleur très froide mais là il a ét choisit dans un ton glacial qui fais froid dans le dos. Et on y voit les visages rouges, en contraste, ainsi que du sang...
J'ai adoré ces symbolismes.

Et cette musique, est vraiment superbe et envoutante.

Les personnages
Spoiler


L'enquête.
Spoiler


#46 biboulMRPN

biboulMRPN

    T'as pas 100 boules ?

  • Members
  • 6188 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 16 October 2010 - 10:36 AM

J'ai enfin matté cette fameuse série, et elle mérite vraiment sa réputation. La patte de Lynch est immanquable,présente à tous les niveaux comme les personnages et les situations completement atypiques(Dale Cooper est génial), les visions, le mystère de plus en plus épais entourant la mort de Laura Palmer, le rideau rouge, la blonde et la brune... Le score est sublime, faisant atteindre des sommets d'émotions à certaines scènes dramatiques.
C'est vraiment un sans faute jusqu'à à la résolution du meurtre de Laura,
Spoiler
.
Par contre le fil rouge de la deuxième moitié de la S02 est beaucoup moins intéressant. L'acteur qui joue le serial killer assure et il y a quelques scènes de tensions très réussies, malheureusement le fil rouge est trop nébuleux et se divise en trop d'histoires secondaires inutiles(Le motard et la blonde bourgeoise, j'étais à 2 doigts de zapper les scènes). Ça reste accrocheur, les manipulations des élite de Twins Peaks(putain le twist avec le japonais :blink: ) et l'enquête de Cooper se laissent suivre avec grand intérêt, mais j'ai un peu eu l'impression qu'à part l'arc Laura Palmer, le reste a été écrit a fur et à mesure, sans avoir de ligne directrice.
L'épisode final résout un peu les questions en suspens à la va vite, mais par contre le dernier quart d'heure est du Grand Lynch.
Spoiler



EDIT : je viens de tomber sur une anecdote pas mal sur Bob :
Il travaillait comme décorateur / éclairagiste pour David Lynch sur la série télévisée Mystères à Twin Peaks. David Lynch ayant filmé son reflet accidentellement dans un miroir fut pris d'une peur panique en le voyant et décida alors qu'il jouerait le rôle de Bob dans la série.

Image IPB


#47 Cixi_Harkness

Cixi_Harkness

    Gremlins

  • Members
  • 1764 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Sous le soleil des caraïbes

Posté 24 October 2010 - 12:04 PM

OMG Quelle horreur cette fin de saison 1. Que de suspens, que de coup de théâtre, que de nouvelles pistes à suivre...

A l'époque de la diffusion à la télé, je n'aurais jamais pu tenir ce suspens....
Je ne remercierai jamais assez la personne qui m'a prêté les DVD de m'avoir mis la saison 2 en même temps... je me jette dessus.

#48 Kilkenny

Kilkenny

    Ghoulies

  • Members
  • 211 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 17 February 2011 - 21:18 PM

Je viens de me faire l'intégrale de la série en 3 jours (et je déterre le topic en passant).

Et quel dommage d'avoir mis si longtemps avant de l'avoir regardé. Cette série est juste génialissime mais c'est un grand dommage de ne pas avoir eu la 3e saison de 6 épisodes qu'il était prévu à la base (et qui fut remplacé par Fire Walk With Me que je n'ai pas encore regardé).

Je dois avouer que la deuxième partie du dernier épisode, j'ai dû le revoir plusieurs fois pour être sûr de comprendre.

Et Duchovny en agent travelot, c'est priceless
This is not the end of the world, folks. It's just the end of the day !

#49 Palamède Charlus

Palamède Charlus

    Leprechaun

  • Members
  • 764 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Du côté de Guermantes

Posté 17 February 2011 - 22:23 PM

Fire Walk with me, c'est vision obligatoire pour tout fan de Twin Peaks !
Ne serait-ce que pour Laura Palmer/Sheryl Lee wub.gif



#50 wolvie

wolvie

    Gremlins

  • Members
  • 1173 Messages :
  • Location:Au pays de Rimbaud 2 la miction

Posté 19 February 2011 - 11:11 AM

Oh que oui, Fire walks with me est pour moi le chef d'oeuvre de Lynch, noir, désespéré et empli d'amour pour ses personnages !!
In a town like Twin peaks, no one is innocent

#51 Harley Quinn

Harley Quinn

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4992 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 20 February 2011 - 02:08 AM

C'est grâce à cette série que j'ai découvert David Lynch et son univers! On m'a offert le fameux coffret pour mon anniversaire et depuis, je me regarde mes épisodes préférés sans arrêt.
Je me demande si il y a encore des gens qui n'ont jamais vu cette série..
Encore un post utile Cooper!

Image IPB

Heureusement que Harley est là!


#52 maybee

maybee

    Critters

  • Members
  • 499 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Derrière un pc.

Posté 20 February 2011 - 12:20 PM

Oh que oui, Fire walks with me est pour moi le chef d'oeuvre de Lynch, noir, désespéré et empli d'amour pour ses personnages !!

Je ne peux plus regarder le film. Je l'ai vu à sa sortie et j'ai tenté de le revoir, mais impossible.
S'il y a un long métrage qui me fera mourir de trouille, c'est bien celui-là. Chaque apparition de Bob ou suspicion de son apparition est plus qu'angoissante, c'est un stress permanent digne d'un cauchemar.
Si Lynch a réussit quelque chose dans ce film, c'est bien non seulement d'avoir fait ressentir à quel point l'attente de l'agression est insupportable, mais aussi à quel point la fin peut être une libération.
Je dis ça sans cynisme contrairement à certaines critiques de l'époque.

#53 Priape

Priape

    Wookie

  • Members
  • 2130 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Allerdale Hall

Posté 25 May 2011 - 00:11 AM

Le meurtre de

Spoiler
est carrément hardcore. ohmy.gif



#54 Kilkenny

Kilkenny

    Ghoulies

  • Members
  • 211 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 June 2011 - 21:13 PM

J'ai revu le pilote hier et question :

Dans la première scène qui se déroule au lycée, on peut me dire Pourquoi ? il y a un mec en arrière plan qui quitte en mode égyptien et en faisant des vagues avec ses bras.
This is not the end of the world, folks. It's just the end of the day !

#55 Harley Quinn

Harley Quinn

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4992 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 08 June 2011 - 22:03 PM

Parce que c'est David Lynch à la réalisation wink.gif


Encore un post utile Cooper!

Image IPB

Heureusement que Harley est là!


#56 Kilkenny

Kilkenny

    Ghoulies

  • Members
  • 211 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 June 2011 - 22:11 PM

Oui, il est vrai :) Mais je pense pas qu'il se soit amusé à bidouiller un tel détail en arrière plan. Si ? Il le ferait ?
This is not the end of the world, folks. It's just the end of the day !

#57 Diane

Diane

    Marquise des anges

  • Members
  • 21309 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 08 June 2011 - 22:15 PM

Si. Il le ferait.

(et puis les égyptiens ont le droit de citer, franchement ne jetons pas la première pierre. Ni la dernière d'ailleurs). :closedeyes:


tumblr_okip5iQqxB1w1qchqo5_400.gif


#58 Sheriff Brackett

Sheriff Brackett

    Gremlins

  • Members
  • 1748 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Quelque part au pays du surréalisme

Posté 09 June 2011 - 10:40 AM

C'est trois-quatre ans après "Walk like an Egyptian" des Bangles, un hommage caché... :mrgreen:
"Consider that a divorce!"

#59 perno

perno

    JarJar

  • Members
  • 6 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 31 July 2011 - 13:25 PM

La fin m'a totalement traumatisé, à tel point qu'aujourd'hui j'ai toujours un doute sur le fait d'avoir vraiment vu l'intégrale, à savoir

Spoiler
, c'était la première fois que je voyais une telle fin et ça m'a hanté jusqu'à aujourd'hui, me disant qu'il y avait forcément une suite inédite, que j'avais loupé un truc... Si il y en a un aujourd'hui qui me sort qu'effectivement il y avait encore des épisodes après, ca serait horrible/génial... Mais il faut saluer l'audace de boucler une telle série d'une telle manière au passage... Jamais vu le film, faudrait que je m'y mette enfin...

La fin de la saison 2 nécessite effectivement de voir le film. Notons qu'il n'y a aucune audace à boucler la série de la sorte. C'est juste que la chaîne a refusé à l'époque de faire une saison 3. Ce n'est pas pour rien que le film s'ouvre sur le meurtre d'une innocente...
Spoiler


Le film est une préquelle et non une suite pour 2 raison. Premièrement parce que faire une suite aurait été s'intéresser à l'agent Cooper qui n'est pas le sujet de Twin Peaks. Deuxièmement parce qu'il aurait été impossible de boucler une fin en un seul film. On peut cependant avoir une petite idée d'une hypothétique saison 3 :
Spoiler


Enfin, faire une préquelle permettait de donner du sens à toute la série. En ce sens, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, je trouve que le film est très optimiste et non désespéré.
Spoiler


Je conseille vraiment à ceux qui ont abandonné la saison 2 de la voir jusqu'au bout, en serrant les dents pendant les quelques épisodes où Lynch/Frost ne sont plus aux commandes. Il faut vraiment voir TP comme un tout et il est difficile d'en démêler tous les fils si on manque ne serait-ce qu'un épisode...

Dommage qu'Arte n'ait pas diffusé le film dans la foulée... :(

#60 Palamède Charlus

Palamède Charlus

    Leprechaun

  • Members
  • 764 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Du côté de Guermantes

Posté 31 July 2011 - 17:01 PM

La fin de la saison 2 nécessite effectivement de voir le film.


Dans le film, l'on a une scène où Laura voit Annie Blackburne qui lui révèle que Dale Cooper est coincé dans la Black Lodge et lui intime l'ordre de le noter dans son journal.

Saison 3 : Dale/Bob infiltre Twin Peaks jusqu'à ce que quelqu'un tombe sur l'entrée du journal de Laura concernant l'emprisonnement de Cooper.



Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)