Aller au contenu


Photo

Les films de baston


  • Please log in to reply
298 réponses sur ce sujet

#1 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22696 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 27 March 2010 - 02:44 AM

(je ne crois, curieusement, pas voir vu de topic à ce sujet ? Il y a bien le topic WXP, mais c'est purement chinois, donc pourquoi ne pas regrouper le reste ici ?)

Fainéasse que je suis, je me contenterai comme ouverture de topic d'une simple critique.
Si vous voulez gratter de l'analyse, de l'historique, du best-of, ne vous gênez pas.


High-kick girl.



(oui oui, ça fait mal aux yeux)

Kei Tsuchiya chasse.
Non, elle ne se bourre pas la gueule pour aller dégommer d'innocents animaux.
Elle chasse les ceintures noires.
Car son sensei, affreusement exigeant, dont la philosophie lui paraît hermétique, la freine sans arrêt au dernier stade avant la ceinture noire.
Elle veut donc prouver sa force en suivant sa voie.
Défiant dojo sur dojo, elle finit par être remarquée, et reçoit un appel téléphonique lui proposant de rejoindre un groupe de gangsters composés d'artistes martiaux.
Saisissant l'opportunité comme une occasion d'augmenter son niveau, elle accepte le test de passage.
Malheureusement, il y a un piège...

2009 voit naître cette première réalisation de Fuyuhiko Nishi.
L'homme n'est pas inconnu puisqu'il a produit précédemment le bien sympathique Black Belt/Kuro obi (et Shaolin shojo, paraît il moins réussi), mais il passe ici derrière la caméra, avec le but de donner une réponse japonaise à Ong Bak/Chocolate.
Il s'adjoint de véritables artistes martiaux (avec en tête d'affiche la "karate idol" Rina Takeda, 18 ans, mais aussi Tatsuya Naka, ancien champion national, déjà vu dans un des rôles principaux de Kuro obi) qui n'hésitent pas à porter et à encaisser réellement les coups.
Autant dire que tous les atouts étaient réunis pour donner quelque chose d'assez percutant en la matière, et faire pousser le genre au pays, qui, malgrès sa longue tradition martiale et la diversité des disciplines, ne pond finalement pas tant de films de genre mémorables, à ma connaissance.

Trop beau pour être vrai : High-kick girl est un film en demi-teinte (voire en 3/4 teinte, si on regarde la chose d'un oeil critique acerbe).

Dans l'ensemble, ça passerait pas trop mal en sachant à quoi on a à faire (pur produit de V-cinéma), mais il y a plusieurs petites choses gênantes, dont une erreur majeure, qui a elle seule a une effet bien rhédibitoire : tout content du réalisme de ses combats, Nishi décide de nous repasser, à chaque scène, plusieurs coups au ralenti.
Ce qui bien évidemment casse le rythme et l'aspect filmique pour pencher du côté de la démo martiale. (et parfois même est totalement innaproprié puisque là où certains coups sont décrits comme extrêmement rapides, il leur appose un ralenti)
Oui, c'est un seul point, mais croyez moi, c'est chiant.

Le scénario quand à lui est d'une grande simplicité (jusque dans les visuels : gentils en blanc, méchants en noir), mais fait son office sur la courte durée du film.
On peut même parfois trouver dans cette simplicité une certaine force, un côté direct qui fait défaut à d'autres représentants du genre.
Il est juste regrettable qu'il peine à tirer plus de substance que le minimum syndical.
Et il y a bien quelques petites idées (comme le fait de "changer" de perso principal à mi-chemin, mais la chute de l'héroine est assez fade), mais rien de plus.
Ce qui est dommage, car il y aurait probablement eu un peu plus que ça à donner.
Dans beaucoup de scènes, les protagonistes font très pots de fleur, et les sentiments souhaités n'éclosent jamais réellement (sauf le sourire final, j'ai bien aimé).
Bref, des réserves d'autant plus dommageables au regard de la somme d'efforts engagée.

Des critiques, d'accord...mais surtout un plaisir certain.
On vient surtout pour les combats, et là, on en a carrément pour notre argent.
Le pari est réussi, c'est vraiment impressionnant (d'ailleurs on regrette de ne pas avoir vu certains combattants plus longtemps en action).
Niveau choré y'a des idées sympa, comme le fight de bourrines qui se joue à la résistance.

En résumé : si vous pouvez vous contenter d'admirer des combats, pas de problèmes.
Les autres risquent peut-être de s'énerver assez facilement.

Et si on pouvait revoir Rina Takeda (elle ou la petite Yuka Kobayashi qui fait des galipettes de ouf) dans un autre film, je ne serai pas contre.

4,5/6 probablement parce que je suis plutôt vendu quand il s'agit de minettes en jupettes qui se tatanent, avec une telle conviction qui plus est.


Anecdote :

CITATION
A few of the stuntmen here in Japan have not been too happy about this flick.
The director was apparently a zealot and was adamant that all the fighting be almost completely real. The director was so taken with Ong Bak [which had a large number of staged hits] that he refused to do any 'fake' takes, against the strong opinions of the stunt team. As a result, 3 stuntmen [that I know of] had to take some MRI scans due to repeated kicks to the head and little use of pads.
No too professional this one!

Oué. Moralement ça donne pas envie hein, c'est sûr.
Mais bon, après toute cette implication, ce serait dommage de gâcher.

(désolé, pas de captures d'écran, j'ai pas la vid sous la main)

#2 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 21866 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 27 March 2010 - 03:00 AM

Vaste sujet puisqu'il couvre aussi bien l'authenticité d'un Ong-Bak et les chorégraphies techniques d'un Donnie Yen, que les bastons surréalistes d'un DOA et le manga live d'un Crows Zero.
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#3 mulder29

mulder29

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6527 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Brest

Posté 28 March 2010 - 01:32 AM

En premier lieu, les films du duo mythique Bud Spencer et Terence Hill :

Quand faut y aller, faut y aller ; Deux Superflics à Miami ; Salut l'ami, adieu le trésor ; Paire et Impaire...

que de souvenirs de mandales en pleine gueule biggrin.gif
Le Cyborgien : Mon blog sur les séries télés et le cinéma
"La science est une maîtresse qui défie l'horloge du temps"

#4 Scalp

Scalp

    Booby Lapointe

  • Members
  • 17259 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 28 March 2010 - 09:05 AM

On a dit les films de Baston, pas les films pourri pas drôle.

#5 Evil Touch

Evil Touch

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5770 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 28 March 2010 - 10:17 AM

CITATION(mulder29 @ 28 3 2010 - 02:32) <{POST_SNAPBACK}>
En premier lieu, les films du duo mythique Bud Spencer et Terence Hill :

Quand faut y aller, faut y aller ; Deux Superflics à Miami ; Salut l'ami, adieu le trésor ; Paire et Impaire...

que de souvenirs de mandales en pleine gueule biggrin.gif


Image IPB and you...........who da fuck you are ?

#6 Evil Touch

Evil Touch

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5770 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 28 March 2010 - 10:37 AM

CITATION(Scalp @ 28 3 2010 - 10:05) <{POST_SNAPBACK}>
On a dit les films de Baston, pas les films pourri pas drôle.


- Laisse moi m'occuper de Scalp...!
- Ok, je veux pas regarder..!

Tout pourri pas drole peut etre...En tout cas tu ne peux nier le fait suivant: la baston(et la bouffe...!!!) est souvent l'axe principal de leurs films.
Pour ma part bien que souvent de piètres de qualités leurs films me plaisent toujours (meme si certains ont été et restent pénibles a regarder ^^)...l'essence du Buddy movie ? icon_twisted.gif
Image IPB and you...........who da fuck you are ?

#7 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Sous surveillance
  • 29635 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Nations

Posté 28 March 2010 - 12:32 PM

Dernièrement, Crow Zero 2 m'en a mis plein la vue blink.gif (le 1 aussi, mais moins).

Comme le dit Dreef, le film de stomb', c'est vaste. Les gros bras d'hollywood, les karatés t'as qu'à réattaquer, etc etc...
ow ow ow... Faudrait commencer par faire d'abord le tour des vrais films beat'em all.

Mais je dirai que pour moi, la perle du genre "beat'em all", c'est City Of Violence, ce film récent m'a beaucoup surpris à sa vision, et sa construction avec des stomb' très variées et un VRAI scénario touchant derrière, je pense que c'est le summum du genre.

Petite liste de beat'em all : (très très très non exhaustive)

-Ong Bak 1 et 2.
-Tom Yum Koong.
-Les Bruce Lee (et je me vois mal noyer les Bruce dans un topic générique).
-Born to Fight.
-City Of Violence.
-Crows Zero 1 et 2.

(et... j'ai que ça qui me revient en mémoire pour l'instant... )

SP2PHhn.gif"this withering corpse - impressive in its engraved parade-armor despite its coating of dust and cobwebs - is apparently the mighty Silent King. The lord and master of the Dead Nations appears to be little more than a dessicated shell".....


#8 mulder29

mulder29

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6527 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Brest

Posté 28 March 2010 - 12:43 PM

Où mettre les films avec Steven Seagal ? "film de castagne" ?

Sinon, les Van Damme comme Coup pour Coup ou Double Impact peuvent ils être considéré comme du "beat'em all".

Sinon, je crois que dans "Il était une fois en chine 2", il y a une scène de castagne sévère "Jet Lee contre une armée de gangster" dans un salon de thé : les gangster rentre partout à un point que les deux héros se retrouvent bien vite débordé. Ca m'a évoqué "Néo contre les 1000 Smiths" dans Matrix Reloaded, d'ailleurs, les "Matrix" font clairement référence à ce type de cinéma de castagne dans la mission de Néo : quand Néo rentre dans la mission, ya tjrs une baston.
Le Cyborgien : Mon blog sur les séries télés et le cinéma
"La science est une maîtresse qui défie l'horloge du temps"

#9 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 21866 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 14 June 2010 - 19:32 PM

High-Kick Girl! (2009 - Fuyuhiko Nishi)



Autant le dire d'emblée, il s'agit davantage d'une démo de karaté que d'un film de cinéma, tant la mise en scène se fait remarquer par son absence. Le réalisateur se contente le plus souvent de poser sa caméra et de filmer l'action en plan large (régulièrement décadré), ce qui permet au moins d'apprécier les chorégraphies et la technique des combattants. Ainsi que le titre l'indique, Rina Takeda envoie de sacrés coups de tatanes avec ses jolies gambettes et dégage nettement plus de puissance qu'une Jeeja Yanin par exemple (pas de coup de pied enflammé comme sur l'affiche par contre, dommage). Si le karaté est à l'honneur, une pratiquante de muay thai vient apporter un peu de variété dans des combats de midinettes qui se regardent d'un œil un tantinet pervers.

Gros problème, le rythme est torpillé par un abus de ralentis et des replay multi-angles dès qu'un coup crucial est porté. Le pire étant lorsqu'une scène est déjà au ralenti pour ensuite la repasser encore plus lentement. Ce souci, couplé à un scénario qui tient sur un timbre poste et le non jeu des acteurs, fait que le métrage semble durer une éternité malgré ses 80 petites minutes. La cohérence fait aussi défaut. Alors que l'héroïne est introduite comme super balèze et met KO tous ses adversaires, elle se fait mettre à terre par une simple baffe avant de disparaître à mi-parcours pour être remplacée par un autre personnage, choix pour le moins étrange. Et puis quel intérêt de la fringuer en jupette si c'est pour dévoiler un horrible shorty noir en lieu et place de la petite culotte blanche de rigueur ? Sacrilège !

Nishi a voulu reprendre le concept de coups portés d'Ong-Bak, quitte à sacrifier quelques cascadeurs dans l'exercice, mais sans posséder le niveau technique (et le budget) des productions thaïlandaises. En résulte du V-Cinema anecdotique, voire pénible à suivre.
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#10 monkeymagik

monkeymagik

    Ghoulies

  • Members
  • 108 Messages :

Posté 21 June 2010 - 10:56 AM

On m'a souvent dit que la dernière scène de La Loi du Talion de Robert Clouse chicanait sévèrement et effectivement ça casse du balsa dans tous les coins. Rod Taylor s'en prend plein la gueule et passe a travers les lourdes sans prendre la peine de les ouvrir.



Comme quoi on peut filmer caméra a l'épaule et rester lisible...

#11 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 09 September 2010 - 23:34 PM

Blood and Bones de Ben Ramsey

Je voulais un film ou on a pas besoin de réfléchir pendant deux ans et je l'ai vue et ma fois ce fut fort sympathique comme visionnage. Bon on va passer sur l'histoire qui est vraiment en soit ultra basique et ne recèle rien de vraiment innovant, les ficelles étant assez grosses par moment, notamment sur la découverte de l'enfant et sur le grand père qui tombe pile au mauvais moment... enfin tout cela on s'en moque, ce qui m'a attiré dans ce long métrage outre son excellent premier rôle, c'était les combats et ma fois j'en ai eu pour mon argent à ce niveau. Les combats, même bref, sont vraiment bons, le premier étant vraiment bref mais excellent, en 35 secondes il te calme 5 types avec style. Les autres combats étant aussi très intéressant, ceux entre Hammerman et les autres combattants sont assez marrant et ceux avec Bones également, enfin bref tous les combats sont bons, dynamique, celui avec les deux femmes est marrant au vu des réactions de l'ami de Bones. Enfin bref si certains ne l'ont pas vue je le conseille. Il y a de la bonne musique, les combats sont bons, les acteurs convaincants et surtout la mise en scène est très bonne et cadre pas les combats comme je ne sais quoi. C'est du tout bon auquel je donne la note de 4/6 et je suis impatiente de voir un autre film avec Michael Jai White quand je vois sa prestation dans ce film.
"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#12 Scalp

Scalp

    Booby Lapointe

  • Members
  • 17259 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 10 September 2010 - 13:11 PM

Le film a son topic et le film est apprécié par des personnes de gouts ;)

#13 youss

youss

    JarJar

  • Members
  • 76 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 12 September 2010 - 10:48 AM

TOKYO POWERMAN
un monument kitsch à mort mais tellement bon !!
:bluesbro:

Claude Chabrol est mort ! Paix à son ame...

#14 Esteban

Esteban

    Leprechaun

  • Members
  • 916 Messages :
  • Location:la planète mars

Posté 12 September 2010 - 14:39 PM

Je dois dire que Combats de Maîtres (aka Drunken Master 2, décidément, les traductions de titres...) me fait toujours son petit effet. Déjà, la phase comédie est assez sympa, mais c'est surtout les fights qui sont hallucinants. Le combat final est filmé de façon somptueuse, dans un décor rêvé pour un jeu de baston, avec la musique, les ralentis, la techniques du boss final (garde du corps de Jackie Chan à la ville). Aucun câble too much (sauf pour les percussions), de l'alcool, du sang, du feu... Au passage, la séquence "Burly Brawl" est tout aussi excellente.

Il y a un côté "plausible" que je n'ai pas retrouvé par exemple dans La Secte Du Lotus Blanc, même si la scène de combat en suspension m'avait mis sur le derrière. Dans ce film, j'ai l'impression que la puissance de certains coups est déterminée de façon vraiment arbitraire (genre, Jet Li qui arrive à mettre des coups de pieds surpuissants à la retombée d'un saut vrillé...)


Dans le genre nawak (ou adaptation de jeux vidéo),mon préféré reste Mortal Kombat (le premier :D). DOA, ça m'a saoulé, on dirait la pub Optic 2000 avec Laetitia Halliday, MK2 Annihilation, Double Dragon et Street Fighter sont (vraiment trop) ridicules. j'ai passé mon tour sur Tekken et King Of Fighters. A la rigueur, j'aimerais bien que Gans réalise Soul Calibur, ça peut donner quelque chose de bien.

#15 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22696 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 22 February 2013 - 10:04 AM

Est-ce que quelqu'un aurait de bons exemples de mise en scène de combat (pas nécessairement longues) dans des endroits confinés ? (je parle vraiment d'espace restreint)

#16 NukemaN

NukemaN

    Faut que j'aille dormir

  • Sous surveillance
  • 17202 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Moi je ne collectionne que des premières pressions

Posté 22 February 2013 - 10:26 AM

A voir ce que tu entends par espace restreint exactement...

Mais Kamo avait balancé ça sur le topic d'SPL il y a un moment.


Y'a un jeu là dessus sur la stomb' de fin du Baiser du Dragon dans l'open space.
(Et je crois me souvenir qu'il y a des choses dans ce mood dans les Bourne.)

Aussi, y'a pas une espèce de baston dans une voiture dans "I saw the devil"?

#17 Rom1

Rom1

    Je ponctue chaque phrase par un pet

  • Members
  • 17626 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 22 February 2013 - 10:29 AM

Dans Merantau, le combat dans l'ascenseur.
Dans Seven Swords, une partie du combat final dans un couloir très étroit.
Dans Danny the Dog, un combat dans des toilettes.
Dans The Bourne Ultimatum, le combat à Tanger dans le petit appartement.
Ce sont les premiers qui me viennent en tête.

#18 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 20430 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 22 February 2013 - 10:34 AM

La scène de l'ascenseur dans Risque maximum.
La scène du motel dans Drive.
Image IPB

#19 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22696 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 22 February 2013 - 10:53 AM

Wow, tout ça. On peut toujours compter sur les madnautes, merci Image IPB

A voir ce que tu entends par espace restreint exactement...

Juste le plus confiné possible en fait...pas très clair mais l'idée est là, à partir du moment où ça bouge pas partout et que tu peux pas danser autour de l'adversaire trop librement disons.

Je demandais ça vu que je dois préparer une scène de fight dans un lieu restreint justement, histoire de m'inspirer (c'est pas pour pomper, juste pour voir ce que les maîtres ont fait, l'apprentissage passant par l'étude en premier lieu avant de se trouver soi-même).

Et puis en-dehors de mon intérêt personnel, ça reste un type de conditions de combat relativement peu commun, donc c'est toujours sympa d'énumérer des trucs du genre sur le topic je suppose Image IPB

Edit : en fait j'aurais pu poster ça dans un topic de mise en scène ou autre mais au moins ça nourrira celui-ci au passage, qui n'est pas remonté très souvent.

#20 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 20430 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 22 February 2013 - 10:57 AM

il y a aussi la scène du bus du Transporteur et celle du metro dans Ninja.
Image IPB




1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)