Aller au contenu


Photo

Les alcools forts et cocktails


  • Please log in to reply
979 réponses sur ce sujet

#961 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 19 April 2020 - 12:18 PM

Pour le prix des "whiskey" liés à des stars il y a forcément une part du marketing non négligeable (mais pour d'autres aussi).
Si le MacGregor veut filer une part à ses associations, c'est cool aussi.
En y repensant, c'est un whisky pas mal pour des long-drinks ou des cocktail. Allongé d'eau gazeuse ça doit être pas mal.
Bushmill white à 22 ou 25 balles c'est équivalent. Si c'est 30 balles en Irlande, oui c'est un prix "raisonnable" considérant les 5 euros reversés.

646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#962 Ikki

Ikki

    Lézard tordu

  • Members
  • 11698 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:France d'en bas

Posté 19 April 2020 - 14:43 PM

C'est 5 balles par caisse, pas par bouteille.

GBFR.jpg


#963 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 19 April 2020 - 20:23 PM

ah oui, un casier c'est 12 bouteilles. 45 cts par bouteille...


646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#964 Igor

Igor

    Leprechaun

  • Members
  • 588 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Naoned

Posté 20 April 2020 - 08:44 AM

my bad.



#965 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 25 April 2020 - 22:01 PM

Première dégustation depuis le confinement. 
Un sample que j'avais reçu il y a environ 3 mois, avec une autre bouteille.

 

236251-big.jpg

 

Kilkerran 15 ans Fino Sherry Cask (Emb. 2019)  - 52,1% - Pour la Belgique - 222 bouteille- Distillerie Glengyle (Campbeltown)

 
Nez: Ce n'est pas ce quel'on appelle subtil. Une sensation de bois plutôt écrasante et des notes profondes de sherry sec. C'est tout ce qu'il y a eu pendant les 15 premières minutes environ après avoir versé le jus dans le verre. Heureusement, en lui donnant un peu de temps, et après que le nez a accepté cette attaque en règle contre le système olfactif, il a vraiment commencé à briller, avec des raisins secs, des prunes, du chocolat et un peu d'huile de noisette.
Une goutte d'eau (ou deux ou trois) aide vraiment. Il est plus "vif'' (moins de fruits secs, plus frais sur le bois), et tandis que les fruits et le sherry sautent encore à le gueule, il y a aussi de faibles notes herbacées et de foin que j'associe à la signature Kilkerran, sans que cela ne soit évident au départ.
 
En Bouche: Cela reste une explosion de bois et de sherry, et même si ce n'est "que" 52,1% Vol. Bonne petite brûlure au départ. Encore une fois, après lui avoir donné plus de temps, les noix, le chocolat et les fruits rouges séchés ont émergé pour mettre un peu d'équilibre dans cette violence. Ici, quelques gouttes d'eau offrent une note funky plus importante pour aider à mettre en avant  les noix et le chocolat. Légère note de fumée.
 
Finale: Longue, sèche, boisée avec une touche de chocolat et l'eau ajoutée aide à adoucir un peu les choses. Comme pour le nez, il devient moins sec et la note de bois dominante est quelque peu atténuée pour permettre aux noix et au chocolat de ressortir. 

 

Conclusion: Semblable au 8 ans brut de fût dans le profil, mais c'est un whisky qui envoie du lourd (vraiment). Sur le service, on ne sentait que le bois, mais heureusement, avec un peu d'air dans le verre et 20 minutes d'attente, il s'est bien ouvert.

Ce qui me fait dire que le finish était en ex-fût de bourbon et pas en Sherry Fino.

Ma théorie: cela a d'abord été placé dans un fût de sherry Fino très actif, si actif en fait qu'il a fallu le tempérer et l'adoucir dans un fût de bourbon de second remplissage pour éviter que le whisky ne soit complètement submergé par l'influence du sherry et du bois. Bien que le fût de bourbon ait aidé à rétablir un certain équilibre, il s'agit toujours d'un whisky un peu bestial. Un whisky brillant, audacieux et dur à cuire. Une gueule. 

Un acteur de second rôle, solide, vu dans plein de film, qui joue souvent la brute ou le flic méchant mais droit. Du talent brut, que seul le temps et la direction d'acteur peuvent encadrer pour le faire briller le temps de quelques scènes. Pas une star, mais une valeur sûre.

 

Note: A (Maurice Barrier)

Prix: 189 à 250€ (Coup de tête)


646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#966 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 04 May 2020 - 22:33 PM

Bouteille qui avait échappée à mes notes de dégustation mais qui est ouverte depuis début 2019

 

HANTER-KANT.jpg

Kornog Hanter Kant (Emb. 2018) - 50% Vol. - Distillerie Glann Ar Mor (Bretagne) - 207 Btl. 

 

Hanter-Kant en breton veut dire "la moitié de 100". Il est logiquement embouteillé à 50%. vol. 
Ca nous fait une belle jambe. Il était aussi le plus vieux whisky embouteillé par la distillerie (c'est la coupure de presse qui le dit). On va pas s'emballer, ça veut dire qu'il a 10 ou 11 ans maximum. Oui parce que chez Celtic Whisky Company on aime l’authentique, le travail à l'ancienne, les recettes secrètes (impossible de visiter la distillerie sauf la partie magasin) mais pas trop les mentions d'âge. Sauf pour un des derniers sortis, un Kornog Monbazillac Cask de 12 ans (qui en fait donc le nouveau plus vieux whisky embouteillé par...). Et c'est la que le bât blesse un peu car au final, on a certes un whisky de 10 ans fait de façon artisanale mais il est intégralement vieilli en ex fûts de bourbon, ce qui est un peu le standard pour un single malt et qui est légèrement réduit à 50%, alors que peut-être il aurait été aussi bon à 46%, histoire de gonfler encore la tourbe et de faire ressortir le fruité. Mais je chipote. Non, vraiment le hic, c'est qu'il coûte 135€ sur le site de la distillerie (il est épuisé, sauf dans une boutique en ligne à 139€) et qu'il est impossible de le goûter avant. Jamais. Même en se présentant là-bas avant d'acheter. On est obligé de faire confiance aux producteurs (pourquoi pas?) et de se contenter des vagues notes de dégustations du press-book. 

Je les livre ici (je ne fais jamais ça mais c'est typiquement l'exemple  de ce qu'il ne faut pas faire)

 

"Nez : Les notes tourbées sont titillées par une pointe de vanille et l'espièglerie des arômes fruités qui vont et viennent au gré de leur humeur joueuse.
 
Bouche : La bouche est chaude et gourmande s'exprimant sur une tourbe discrète, puissamment accompagnée par la vanille, les notes de fruits secs (figues) et les épices.
 
Finale : La tourbe se réaffirme et garde le dernier mot, accompagnée d'une jolie note fruitée."
 
Maintenant je vais livrer les miennes: 
 
Nez: ça sent le sapin! Ou plus exactement le genévrier fraîchement coupé. Lorsque j'étais enfant, mon grand-oncle avait l'habitude de m'emmener en forêt au mois de décembre pour couper un genévrier de taille moyenne qui allait servir de sapin de Noël. Ce n'était pas le plus beau des sapins mais il apportait une bonne odeur de sève de pin et de genièvre dans la maison. Passé cette première impression asse forte, on retrouve de la tourbe, de la bruyère et un peu d'épice. Vanille? point. Fruité? je cherche encore. Peut-être au bout de 10 minutes d'aération molle. Par contre l'alcool pique tout du long. C'est ballot après avoir passé 10 ans dans des fûts de bourbon censés apporter boisé, vanillé et éventuellement une touche de caramel. 
 
Bouche: Ce côté résineux persiste (en fait le tonneau n'était pas en bois de chêne mais de sapin). Toujours alcooleux avec un "burn" initial assez persistant. On est pourtant qu'à 50% vol. C'est pas un monstre non plus, là ou un Octomore lui rend 5 ans mais lui colle 10 degrés dans la tronche sans vous anesthésier la bouche. Mais n'est pas Jim McEwan qui veut. La vanille? Elle est où la vanille? Restée à Madagascar je pense. Une amertume débarque en milieu de bouche avec effectivement quelques épices et du fruité. La fin de bouche laisse la place à la tourbe. 
 
Finale: Moyennement longue, sur la tourbe et herbacée. Légèrement vanillée et sur le fruit jaune. 
 
Conclusion: Si je dois résumer, par rapport à l'attente suscitée, je dirais "décevant". Vraiment car si les Kornog ont pu être vraiment bluffant et jouer le premier rôle, force est de constater que le cachet de l'acteur enfle mais que la prestation reste moyenne. Je ne juge que rarement les whisky à leur rapport qualité/prix mais avec ce qui est disponible en Single Malt de qualité à des prix nettement inférieur, j'ai l'impression que l'agent surestime le potentiel de l'acteur. Malheureusement, les derniers embouteillages voyant les prix flamber me laisse songeur quand à l'avenir des whiskies de Glann Ar Mor. Les produits d'exception se doivent d'être exceptionnels justement. 
 
Note: B-  (Tom Hardy)
Prix: 139€  (Venom)

646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#967 FloatinG

FloatinG

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6624 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Peut t'fout'

Posté 05 May 2020 - 20:23 PM

Décevant ? Bah envoie-moi la bouteille.


tumblr_mzq7wp1Qee1qedb29o1_500.gif


#968 jason13thh

jason13thh

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 11100 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bruxelles

Posté 05 May 2020 - 21:59 PM

Je prends aussi , merci :-)

#969 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 05 May 2020 - 22:22 PM

Si vous voulez être déçu à 100 balles, pas de problème. Il manque 10 cl dedans 


646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#970 Igor

Igor

    Leprechaun

  • Members
  • 588 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Naoned

Posté 07 May 2020 - 09:02 AM

j'avais goûté la bouteille à 90 (dek ha pevar-ugent !) balles de chez Kornog, et je dois bien avouer que sans être une sensation de complexité infinie, c'était un des meilleurs whiskies que je n'ai jamais goûté.
(bon en même temps c'était aussi le plus cher)

 

Au fait, le vendeur (indépendant) nous avait dit que Kornog utilisait "le plus petit alambic du monde" pour une mise sur le marché, tu en sais plus là-dessus ?



#971 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 07 May 2020 - 14:04 PM

à l'époque c'est bien possible, ses pot stills sont pas bien grands. Ils ont la particularité d'être à flamme directe (comme chez Springbank, Sonoma ou encore Kilchoman)

glann_ar_mor_potstills.jpg

 

Chez Kilchoman, avant, ils avaient le plus petit

 

930024258.jpg

 

2070 L de "wash" (moût fermenté) te donnerons approximativement 200 litres de jus à 68% vol. (tout dépend de ton moût et de température de chauffe) 

Maintenant, chez Kilchoman, un batch c'est 3 fois 6700 litre de wash. Soit presque 2000 litres de jus. Springbank pareil. 

donc une fois passé 10 ans en tonneau et en enlevant la part des anges, environ 2500 btls à 43 - 48%

Je pense qu'actuellement, la distillerie de Paris a des alambics plus petits, mais dont un à colonne (à droite sur la photo)

f13c65_0e3a14e705d84891b6ef14e5a21f7728~edit: Les alambics à colonne c'est très bien pour le gin. Comme on met les plantes pour aromatiser au moment de la distillation (pas d'influence du bois), cela concentre plus les huiles essentielles, donc les arômes. C'est d'ailleurs la dilution à 40 ou 45% qui vont développer le goût du gin. 

Le whisky c'est une question de temps et d'étapes contrôlées qui vont produire un résultat final. 
Le gin c'est presque de l'alchimie ou tu dois tout planifier à l'avance (ingrédients, quantités, chauffe, dilution, etc)  car tu n'as pas de coup d'essai. 
 


646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#972 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 12 May 2020 - 21:05 PM

Pour ceux que ça intéresse, le dernier Whisky mag est en ligne gratuitement. 

https://www.whiskyma...hisky-magazine/


646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#973 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 31 May 2020 - 00:45 AM

m54802.jpg

Ledaig 13 ans 2004 - 56,6% Vol. - Single Malt of Scotland - Elixir Distillers - Emb. 2017 - 292 Btl. 

 

Ledaig, c'est un peu le mal aimé des whiskies tourbés. Ou plutôt sous-estimé. 
Produit par la distillerie Tobermory dans la ville du même nom sur l'île de Mull, qui se situe exactement entre les îles d'Islay (au sud) et de Skie (au nord), il serait la synthèse parfaite entre ces tourbés iodés insulaires. Pourtant la distillerie a eu une mauvaise réputation pendant des années. Produisant des single malts sec, virils et parfois âcres, les fins connaisseurs savent qu'avec l'âge, ils peuvent devenir meilleurs que de nombreux jus aux noms plus prestigieux. 

Parfois utilisé dans certains blend, le whisky de l'île de Mull joue souvent le rôle du méchant. D'énormes qualité sous sa sale gueule. 

 

Celui-ci a été embouteille par Elixir Distillers en 2017 pour La Maison Du Whisky. Brut de fût et single cask, uniquement 292 bouteilles furent commercialisées. Vieillissement intégral en ex-fût de bourbon hogshead (238,7 litres)

De ces mesures, on peut en déduire que la part des anges est d'environ 14%, soit les 1% par an du volume initial, la norme en Ecosse. 

 

Il faut savoir que Ledaig est intensément tourbé, autour de 45 ppm, soit plus qu'un Ardbeg ou qu'un Lagavullin, à la hauteur de certains Caol Ila. 

 

Nez: Très sec et fuité en même temps. Après aération dans le verre, intense odeur d'alcool. Les esters ont été bien concentré. Agrumes (citron vert) accompagnés de notes de fruits jaunes (pomme, poire). Mais le gaillard ne s'arrête pas là. Il arrive à exprimer complexité et finesse avec une tourbe épaisse en second rideau, soutenue par de l'iode, du malt grillé et un côté fermier/sale. Du cuir et du gingembre.  

 

Bouche: Il fait monter la pression. Impose sa présence et montre sa sale trogne de prêt. Sourire carnassier et regard sadique, il envoie les watts. Épices (poivre noir, baie rose et clou de girofle), malt sec, toujours le côté fermier avec sa basse-cour cradingue. Mais aussi toujours les agrumes, une pointe de miel et de vanille. Un retour sur le mazout, le sel et goudron de calfatage. Tourbe intense et terreuse. 

 

Finale: Ultra-longue pour un 13 ans. Épices toujours, plutôt brillant, tourbe, biscuit au miel et feu de camp.

 

Conclusion: habitué au second rôles et à jouer "les gueules", avec une préparation minutieuse et un scénario solide il prouve qu'il est bourré de talent et fait oublier sa tronche de cauchemar. Plus cultivé et raffiné qu'il en a l'air, il marque les mémoires de son inimitable empreinte.

 

Note: A (Anthony James) 

Prix: 81€ (Hollywood Cowboy)


646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#974 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 10 June 2020 - 22:53 PM

Juste pour signaler viteuf qu'en ce moment, il y a chez Géant et Casino des coffrets Glenfiddich 15 ans Solera avec 2 verres pour 30 balles.
Le whisky est vraiment pas dégueulasse dans le genre doux, rond, fruité, boisé et les 2 verres sont idéaux pour... le rhum !
Ce sont des 11 cl en forme de tulipe dans pied, bien pour chauffer avant de déguster.
Ces verres sont normalement vendus 2 ou 3 euros l'unité dans le commerce.

(le coffret existe aussi en 12 and pour 23 balles mais je serai plus réservé sur la qualité du whisky. Le 15 ans vaut largement la différence de prix).

IMG-20200610-230441.jpg

646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#975 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 26 June 2020 - 00:15 AM

IMG-20200621-232516.jpg
 
Linkwood 18 ans - 1997 - Emb. 2015 - John McCrae's - 56% Vol. - 60 Bouteilles
 
Etrange animal que ce Linkwood. 
Déjà, il faut présenter John McCrae's and Co. Ltd. (JMC). Maison de négoce située à Glasgow, elle est en fait une création de la maison plus connue Hunter Laing, blender et embouteilleur de Glasgow qui a commencé en 1949. Pour la série de McCrae's, Hunter Laing a pris pour habitude de n'acheter qu'un ou deux fûts à pas mal de distilleries différentes, pas forcément des stars. Ensuite, elle élève ses whiskies dans des fûts "simples", des Hogsheads. Les Hogsheads de presque 250 litres (54 imperial gallons) sont des tonneaux recomposés à partir des douelles (les lamelles) de fûts plus petits (les bourbon barrels, 36 imperial gallons) et de 25% de chêne neuf ou usagé. Ils ont la particularité d'apporter presque le même vanillé que les bourbon barrels et aussi des épices. Ils colorent peu le whisky, contrairement aux fûts ayant contenu du vin ou du cognac, mais sont intéressants pour les vieillissements lents et maîtrisés. 
Ensuite, on peut s'étonner du faible nombre de bouteilles produites. Il s'agit d'un Single Cask (un seul fût) en cask strength (sans réduction). Quand bien même la part des anges serait importante, il est classique de sortir plus de 200 bouteilles au final pour du 18 ans d'âge. 
Plusieurs possibilités:
 - L'embouteilleur a acheté un petit fût ou un fût incomplet et l'a mis dans ce hogshead. Pourquoi pas mais un Kilderkin (81 litres) ou un Quarter Cask (50 litres) auraient suffit. 
 - Il y a eu un problème sur le fût et ils ont embouteillé ce qui était valable et jeté le reste (assez peu probable)
 - Ils ont vendu uniquement une partie du fût, cet embouteillage n'étant trouvable que dans une seule cave en Allemagne à l'origine. Le reste étant parti en blend ou pour un autre embouteillage (plus vieux?) 
Bref, aucune information concernant ce nombre bizarre de bouteilles soutirées. Je pencherais pour une vente partielle et utilisation du reste en blend. 
 
Pour en revenir au whisky lui-même. Dégustation après 30 minutes dans le verre à chapeau.

Au nez: Plutôt agressif pour un speyside. Les 56% causent fort. Agrumes, vanille classique du hogshead, fruits jaunes (pomme, poire) et épices. Avec de l'eau (5 ml), le côté agrumes revient d'autant plus et laisse apparaître une odeur de cendres froides et un peu d'iode. On est bien en présence d'un Linkwood. Mais il a un côté Clynelish dans cette façon d'être un peu hargneux au départ malgré les 18 ans.

En bouche: Les agrumes prennent le dessus d'entrée. Pas très rond. L'alcool du nez n'a pas disparut mais il est bien intégré. Un côté old school plaisant. Iodé encore. Ce qui est étonnant car Glasgow n'est pas près de celle-ci. Miel, vanille, épices (girofle, noix de muscade) et toujours les fruits du verger. Une astringence qui apporte de la fraîcheur. Du vieux cuir qui traîne, celui des couvertures des vieilles encyclopédies. Avec de l'eau, la cendre se fait plus tranchée et précise. Le miel de renforce ainsi que la pomme.

Finale: moyenne et assez uniforme. Agrumes, iode et légèrement tannique. Avec de l'eau, c'est très court, comme si je jus avait perdu tout son gras et cela ressemble plus à un Blend. La fumée persiste avec du boisé et des tannins de chêne neuf (copeaux).

En conclusion: un whisky qui cartonne en Blend mais qui peine à exister face à des stars sur des grosses productions où son talent paraît limité. Il vient cachetonner sur une petite prod mais passe inaperçu.
Le fait qu'il soit embouteillé à 56% permet de faire illusion mais la dilution montre qu'il n'a pas tenu le poids des années. Il a certainement eu 18 années chaotiques en fût de hogshead.

Note: B (Val Kilmer)
Avec de l'eau: B- (Batman Forever)
Prix: 90 euros environ (Spartan)



 
 
 

646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#976 King Kunu

King Kunu

    Wookie

  • Members
  • 3125 Messages :
  • Location:Suisse

Posté 26 June 2020 - 08:55 AM

Ledaig, le seul que j’ai est le “18yo batch no2 sherry Limited release” a 46.3%

j’apprecie rarement l’association tourbé sherry. mais la, ca passe creme.

#977 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 26 June 2020 - 16:44 PM

22828957-10155919297115555-2499866316012

 

Mes notes du Batch 1 en 2017

Ledaig 18 ans. 46,3%
Ledaig, c'est l'histoire d'une renaissance. Seule sur l'île de Mull (nord d'Islay et sud de Skye), la distillerie de Tobermory avait cessé de produire des malts tourbés . Il y a une vingtaine d'années ce n'était plus trop la mode et la distillerie fournissait un Tobermory 10 ans bof bof (j'aime la nouvelle mouture soit dit en passant mais ça reste un whisky très sec, accrocheur, hargneux). Avec l'arrivée du maître distillateur Ian McMillian les choses ont évolué et il a sorti un 10 ans tourbé splendide, le Ledaig 10 (qu'on trouve autour des 40-45 € sans forcer). Avec ce renouveau, il a enfuté du Ledaig pour le vieillir au Xérès Oloroso. C'est ce 18 ans.
Au nez c'est particulier: fermé, fruité, légèrement phénolique et aussi une odeur de moisissures. Étrange. Après une bonne aération, le moisi s'en va et on reste avec du poivre et des épices.
La bouche est franche, équilibré entre le fruit rouge, les épices (poivre noir et de Cayenne), miel, boisé et tourbe mentholée. Caramel au beurre salé aussi.
La finale est longue, vanillée, épicée et fumée. Fort goût de réglisse (un peu comme quand on suce les bâtons).
Bon Ledaig mais complètement différent du 10 ans rentre dedans. Moins de punch mais une complexité où les goûts sont bien distincts. Il faut toutefois le laisser bien aérer car l'odeur de moisissure reste longtemps au début. ~100€ (82 chez Master of Malt + les FdP)


646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#978 King Kunu

King Kunu

    Wookie

  • Members
  • 3125 Messages :
  • Location:Suisse

Posté 26 June 2020 - 18:35 PM

interessant.

je me permettrai d’avoir une attention particuliere sur ta moisissure du batch 1.
quand je l’ouvrirai...

#979 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 26 June 2020 - 18:55 PM

Après c'est une bouteille que j'ai acheté à un ami qui avait pour boulot de vider les duty free des invendus (pour différentes raisons). Il y avait de la moisissure dans la caisse en bois (je l'ai payé 60 euros à l'époque). Il est possible que ça ait eu une influence, quelques gouttes coulant le long du goulot d'une bouteille sale suffisent à modifier la goût. Je vais m'en refaire un bientôt pour en avoir le coeur net.

646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 


#980 The flying Frenchman

The flying Frenchman

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5233 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:1200€ / mois Excl. Charges.

Posté 01 July 2020 - 00:20 AM

IMG-20200623-221603-1.jpg

Laphroaig 10 ans Cask Strength - Batch 012 - Emb. 2020 - 60,1% vol. 

 

646e77c9447708093b76c5e72e8fd932e037be4b
 





1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)