Aller au contenu


Photo

Critiques des séries américaines sans topic


129 réponses sur ce sujet

#121 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22670 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 03 October 2017 - 22:21 PM

The Gifted 1x01 :

Le showrunner de Burn Notice + Bryan Singer à la réalisation pour une énième série dans l'univers des X-men (qui ici, ont disparu depuis longtemps), avec des parents (Amy Acker & l'autre endive de True Blood) qui découvrent que leurs enfants ont des pouvoirs, qui se retrouvent donc traqués par une organisation gouvernementale, et qui sont contraints de faire confiance à la résistance mutante.

 

En gros, ce sont en quelque sorte les prémices du futur de Days of Future Past, avec des Sentinelles au format araignées mécaniques et sans tous les mutants connus, et donc, on est en terrain ultra-balisé, pour le meilleur et pour le pire.

 

Et si ce n'est pas particulièrement mauvais (c'est même relativement regardable, et 20 km au dessus d'Inhumans), c'est aussi assez quelconque et terne, avec une Amy Acker (blonde... mwé) sous-exploitée en mère de famille éplorée (j'espère qu'ils ont quelque chose de plus intéressant pour elle en stock, parce que là, bof), des résistants mutants assez quelconques et insipides, et une ambiance générale assez peu engageante, du moins, en ce qui me concerne.

 

Ça plaira probablement nettement plus à d'autres spectateurs (d'autant que les touches de fanservice et le namedropping m'ont laissé de marbre), mais vu que je suis vraiment las des mutants à la sauce Singer, je ne pense pas continuer à suivre le show au fil de sa diffusion.

 

 

 

Kevin (Probably) Saves The World 1x01 :

Les showrunneuses de Reaper et de Agent Carter remettent le couvert pour ABC, avec un concept ultra-bancal : Jason Ritter en glandeur suicidaire bon à rien, qui emménage chez sa soeur jumelle JoAnna Garcia  :love: , et qui finit par découvrir l'un des 36 anges tombés du ciel sur la planète, un ange (une afro-américaine, parce qu'apparemment le cliché du Magical Negro guidant un protagoniste blanc sur le chemin du bonheur et de la spiritualité est toujours bien vivant) qu'il est le seul à voir et entendre, et qui lui apprend qu'il est destiné à sauver le monde en accomplissant des actes charitables pour autrui.

 

En gros, c'est la liste de My Name is Earl, avec une couche de religion façon Les Anges du Bonheur et Joan of Arcadia en prime, et un cast qui, s'il est sympathique, ne devrait pas être suffisant pour sauver la série de l'annulation, surtout au format 42 minutes.


# À partir du 23/10, l'Halloween Oktorrorfest 2017 continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec deux films de genre passés quotidiennement en revue ! Cette semaine, entre autres, Voice from the Stone, Eat Local(s), Dead Awake, Life, The Belko Experiment, High Rise et, le week-end, Channel Zero : Candle Cove, Moondial : Le Cadran Lunaire, Brimstone & Star Trek Discovery #


#122 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2529 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 04 October 2017 - 19:56 PM

Ten Days In The Valley 1x01

C'etait dégueu ce pilote.

Nouveau drama policier de ABC, pour ménagère, avec Kyra Sedgwick de The Closer dans le rôle d'une scénariste de série policière, alcoolique et droguée (rôle qu'elle joue de manière aussi crédible que Jessica Lange) dont la petite fille se fait enlevé. Evidemment, tout le monde a des petits secrets, à commencer par le père de l'enfant qui ment sur son alibi (alors qu'on sait très bien que ce n'est pas lui le coupable parce que ça essaie de le faire croire avec des sabots énormes).

Y'a rien qui va dans ce pilote, entre les personnages, l'intrigue ou la réal digne d'un téléfilm. Je n'irais donc pas plus loin et de toute façon, je ne donne pas cher de la série vu les faibles audiences de son démarrage.

712690wald3.gif


#123 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2529 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 05 October 2017 - 05:48 AM

The Gifted 1x01 :
Le showrunner de Burn Notice + Bryan Singer à la réalisation pour une énième série dans l'univers des X-men (qui ici, ont disparu depuis longtemps), avec des parents (Amy Acker & l'autre endive de True Blood) qui découvrent que leurs enfants ont des pouvoirs, qui se retrouvent donc traqués par une organisation gouvernementale, et qui sont contraints de faire confiance à la résistance mutante.
 
En gros, ce sont en quelque sorte les prémices du futur de Days of Future Past, avec des Sentinelles au format araignées mécaniques et sans tous les mutants connus, et donc, on est en terrain ultra-balisé, pour le meilleur et pour le pire.
 
Et si ce n'est pas particulièrement mauvais (c'est même relativement regardable, et 20 km au dessus d'Inhumans), c'est aussi assez quelconque et terne, avec une Amy Acker (blonde... mwé) sous-exploitée en mère de famille éplorée (j'espère qu'ils ont quelque chose de plus intéressant pour elle en stock, parce que là, bof), des résistants mutants assez quelconques et insipides, et une ambiance générale assez peu engageante, du moins, en ce qui me concerne.
 
Ça plaira probablement nettement plus à d'autres spectateurs (d'autant que les touches de fanservice et le namedropping m'ont laissé de marbre), mais vu que je suis vraiment las des mutants à la sauce Singer, je ne pense pas continuer à suivre le show au fil de sa diffusiion


Tout comme Lurdo.
C'est regardable sur la forme (c'est pas folichon pour autant) mais dans le fond, c'est tellement chiant.
Amy Acker et Stephen Moyer n'ont aucune alchimie et ne sont donc jamais vraiment crédible dans leur rôle.
J'ai pensé à Mutant X parfois, surtout lorsqu'ils utilisent leurs pouvoirs.
J'irais pas plus loin et vu les audiences, la série n'ira pas au delà de sa 1ère saison (tant mieux).

712690wald3.gif


#124 Hiéroglyphe

Hiéroglyphe

    Leprechaun

  • Members
  • 732 Messages :

Posté 05 October 2017 - 08:07 AM

Big Mouth
 
La première saison vient de sortir sur Netflix et c'est assez fendard. Amateurs de bon goût, passer votre chemin, la série parle de cul (ou plutôt d'éducation sexuelle) de la manière la plus crue possible, mais avec un twist bien trouvé: les hormones sont littéralement représentées par des monstres, sortent d'entités invisibles qui expriment tout haut les nouveaux désirs. C'est graphique (plus que South Park) mais aussi drôle, extrêmement bien doublé (en tout cas en VO) et surprenant subtile, c'est à dire qu'il ne s'agit pas juste d'une succession de blagues potaches. On se prend rapidement d'affectation pour cette bande de jeunes humains découvrant la vie.
 

"If you're not walking on the edge, you're taking up too much space."


#125 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22670 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 06 October 2017 - 21:34 PM

The Orville 1x04 :

 

Et allez, MacFarlane & co continuent de reprendre littéralement les grandes lignes de ce qui a déjà été fait par Star Trek (Au Bout de l'Infini, TOS 3x08, inspiré de Robert Heinlein), d'y rajouter quelques gags graveleux et lourds (totalement dispensables), une référence à Friends qui fait tache, un caméo final parfaitement gratuit, et d'enrober le tout d'une couche d'effets spéciaux modernes, pour vendre ça comme quelque chose de nouveau, et un "hommage" à la franchise Trek.

 

Je veux bien, mais franchement, plus le temps passe, et plus la série s'éloigne de l'hommage et du pastiche, pour se rapprocher du plagiat fainéant et creux. Et les audiences, elles, continuent de chuter...

 

(et puis honnêtement, la civilisation extra-terrestre à l'architecture terrienne, aux voitures et camionnettes terriennes,et aux seringues en plastique terrienne, c'est assez limite)

 

(par contre, les compositeurs se font plaisir)


# À partir du 23/10, l'Halloween Oktorrorfest 2017 continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec deux films de genre passés quotidiennement en revue ! Cette semaine, entre autres, Voice from the Stone, Eat Local(s), Dead Awake, Life, The Belko Experiment, High Rise et, le week-end, Channel Zero : Candle Cove, Moondial : Le Cadran Lunaire, Brimstone & Star Trek Discovery #


#126 Pie Hunter

Pie Hunter

    Critters

  • Members
  • 311 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 October 2017 - 20:56 PM

HBO, mini-série, le président Andrew Jackson, Sean Penn, ça vous dit?
 
C'est en fin d'année et ça s'appelle American Lion

https://en.wikipedia...on_(miniseries)

"And that's why cable will never replace the moviegoing experience.", Al Bundy


#127 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9620 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 09 October 2017 - 21:33 PM

Ghosted 1x02 : c'est toujours pas la folie, mais ça va mieux. Le côté "présentation aux forceps" est absent, permettant au duo de carburer tranquillement, ce qu'il fait de manière toujours aussi efficace. L'enquête du jour avait un point de départ sympathiquement débile (un chat zombie :teube: ), et la série à la bonne idée de couper court aux séquences émotions qui pourraient devenir très vite insupportables. On va dire que c'est sur la bonne voie, mais y'a encore du boulot.

 

Superstore 3x02 : la série a trouvé son rythme de croisière depuis déjà quelques temps, ça se confirme avec cet épisode, qui sans être exceptionnel reste très agréable. Le duo Cheyenne/Matéo fonctionne très bien, Jonah a bien évolué depuis les débuts de la série (son besoin d'être reconnu comme ami par Gareth est aussi touchant que drôle :mrgreen: ), et Dina révélant une certaine fragilité est un élément bienvenue.


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.

#128 MaxiBestOf

MaxiBestOf

    Wookie

  • Members
  • 3662 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Don't step on the grass, Sam

Posté 11 October 2017 - 14:13 PM

 

une référence à Friends qui fait tache, 

 

 

Elle est quand même à pleurer de rire cette blague.

 

Mais sinon plutôt d'accord avec tout ce que tu dis. 



#129 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 22670 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 15 October 2017 - 22:30 PM

The Orville 1x05 :

Encore une fois, la même formule recyclage de STTNG + guest star + références à la pop culture actuelle.

 

Ici, on recycle "Data tente de comprendre ce qu'est l'humour" (avec extraits de Seinfeld), on recycle "un archéologue venu d'une autre époque arrive à bord sous un faux prétexte" (avec une autre "amie" de MacFarlane en guest star, Charlize Theron - je suppose qu'Emilia Clarke, Mila Kunis et Eliza Dushku finiront par faire de même, si la série dure suffisamment longtemps), on continue dans le fanservice (avec MacFarlane qui s'écrit une romance avec Theron, et Palicki qui est forcément jalouse), et voilà, encore un épisode de The Orville assez générique et quelconque.

 

Cela dit, l'équilibre humour/sérieux était un peu mieux maîtrisé que les semaines précédentes (tout ce qui était Mr Patate et la jambe en moins, c'était relativement amusant), et les effets spéciaux et la musique sont toujours très réussis, c'est toujours ça de pris.

 

 

 

The Orville 1x06 :

Premier épisode à ne pas être écrit par Seth MacFarlane, et premier épisode à ressembler à quelque chose de satisfaisant, qui ne semble pas directement plagié sur du Trek existant.

 

Bon, ce n'est pas forcément le comble de l'originalité (MacFarlane et le pilote partent en infiltration à bord d'un vaisseau ennemi pour y étudier leur religion, ils y découvrent une arme de destruction massive, et ils doivent choisir entre finir leur mission originale ou tout détruire, y compris les enfants vivant à bord), mais la structure est nettement plus homogène (c'est un ancien de Star Trek Enterprise qui a écrit le tout, et Jon "24 heures chrono" Cassar qui réalise), l'humour nettement plus naturel et mieux intégré, la guest star est anecdotique (Kelly Hu en officier supérieur de l'Union pendant trente secondes), et si la série reste à la gloire de MacFarlane, action hero et séducteur, le tout était déjà nettement plus compétent et honorable que précédemment.

 

Reste toujours le problème de ces références pop contemporaines (Katniss, Avis, Hertz, etc), qui seraient totalement naturelles dans la bouche de l'équipage... si l'on était dans Galaxy Quest - la série (avec des membres d'équipage issus de notre Terre actuelle), et pas plusieurs siècles dans le futur. Mais bon...


# À partir du 23/10, l'Halloween Oktorrorfest 2017 continue sur le blog de Lurdo (feat. Sygbab), avec deux films de genre passés quotidiennement en revue ! Cette semaine, entre autres, Voice from the Stone, Eat Local(s), Dead Awake, Life, The Belko Experiment, High Rise et, le week-end, Channel Zero : Candle Cove, Moondial : Le Cadran Lunaire, Brimstone & Star Trek Discovery #


#130 Captain Cavern

Captain Cavern

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9620 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In bed with Melissa auf der Maur

Posté 16 October 2017 - 23:01 PM

Episodes saison 5 : dernière saison pour le show de LeBlanc, qui revient dans l’anonymat après 2 ans de hiatus. Malheureusement cette saison est dans la lignée des précédentes, alternant quelques bonnes idées avec des digressions inutiles et pas drôles. Ainsi l'idée irrigant les derniers épisodes (la querelle Beverly/Sean vs. Matt à propos de la paternité d'une série) aurait largement pu servir de fil rouge exclusif à toute la saison, mais on doit finalement se coltiner des scènes à propos d'un sanglier blessé ou sur la mort du père de Matt. Sans oublier l'arc poussif consacré à Carol, dont on sent clairement que les scénaristes ne savaient pas trop quoi faire. Reste un trio Greig/Mangan/LeBlanc toujours aussi attachant, et qui au final aura souvent été mal utilisé au cours de la série. Dommage.


Science, progress, laws of hydraulics, laws of social dynamics, laws of this, that, and the other. No place for three-legged cyclops in the South Seas. No place for cucumber trees and oceans of wine. No place for me.



Ajouter une réponse



  


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)