Aller au contenu


Photo

Nocturnal Animals - Tom Ford (2016)


  • Please log in to reply
70 réponses sur ce sujet

Sondage : Nocturnal Animals - Tom Ford (2016) (25 membre(s) ont votés)

Votre note

  1. 0/6 (1 votes [4.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 4.00%

  2. 1/6 (0 votes [0.00%])

    Pourcentage des votes : 0.00%

  3. 2/6 (1 votes [4.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 4.00%

  4. 3/6 (3 votes [12.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 12.00%

  5. 4/6 (9 votes [36.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 36.00%

  6. 5/6 (9 votes [36.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 36.00%

  7. 6/6 (2 votes [8.00%] - Voir)

    Pourcentage des votes : 8.00%

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#61 L'aubergiste

L'aubergiste

    Critters

  • Members
  • 273 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Belgique, le nord, juste arpès le nord...

Posté 15 January 2017 - 12:51 PM

J'ai vraiment beaucoup aimé ce film! Je trouve qu'il traite vraiment bien du parcours créatif des artistes. J'aime énormément tout les jeux de miroirs et de faux semblants. Les dialogues sont particulièrement bien écrit également. On a en permanence l'impression qu'ils ont 3 ou 4 longueurs d'avance sur le récit . On ressent bien que, même s'ils correspondent à la scène à laquelle nous assistons, ils ne prendront leur véritable sens que bien plus tard dans le récit. Cette intelligence d'écriture permet également la mise scène d'un processus très subtil qui nous donne l'impression que c'est l'inconscient d'un personnage qui s'exprime via les dialogues d'un autre protagoniste.
 
Petit théorie sur la fin: Spoiler dans le roman le personnage de Gyllenhaal devient aveugle après sa vengeance sur celui d'Aaron Taylor Johnson. Perso, cet évènement me ramène également au titre du film "nocturnal animals", Gyllenhaal devenant un animal nocturne. Symboliquement, il devient, comme son épouse, un animal nocturne en devenant un artiste. Ce procédé passe par la destruction de ces proches par l'art. Gyllenhaal se venge d'Amy Addams (symbolisé par Aaron Taylor Johnson), devient comme elle un animal nocturne (devient aveugle) et conclu son procédé artistique (il arrive enfin à écrire son premier roman). Fin du Spoiler.

 

Autrement ma critique: http://alaubergedesc...al-animals.html


Ma Chaine YouTube: Les Vidéos de l'Aubergiste: https://www.youtube....kNc2T9vxaCQy1Lg


#62 inTylerItrust

inTylerItrust

    Wookie

  • Members
  • 2274 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paper Street House

Posté 15 January 2017 - 18:01 PM

Je repensais à la théorie de zedude sur l'éventuel "suicide" d'Edward.

 

En revoyant la fin, peut-on vraiment être certain qu'il tombe sur son gun "par accident" ?? J'ai eu l'impression qu'il "hésitait" un peu juste avant de tomber, bref c'est pas si évident que ça en y réfléchissant bien...

 

Petit théorie sur la fin

 

Oui mais là... surchauffe du cerveau.  :mrgreen:


tumblr_nutfz3Gy6R1sjqotro1_400.gif

“Si je passe mon temps à prendre un autre modèle comme modèle, comment veux-tu que ce modèle puisse modeler dans la bonne ligne ?” - J.-C. Van Damme


#63 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 9376 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 15 January 2017 - 18:08 PM

Il n'avait pas ces hésitations au début dans le désert, où il tombe au moindre pas. Et puis vous dites qu'il est aveugle mais pour moi, il n'a perdu qu'un oeil dans sa confrontation avec Ray.



#64 inTylerItrust

inTylerItrust

    Wookie

  • Members
  • 2274 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paper Street House

Posté 15 January 2017 - 18:16 PM

D'accord aussi sur le fait qu'il ne vois plus que d'un oeil.

 

Donc c'est bien un banal accident ?? C'est ballot vraiment...  :mrgreen:


tumblr_nutfz3Gy6R1sjqotro1_400.gif

“Si je passe mon temps à prendre un autre modèle comme modèle, comment veux-tu que ce modèle puisse modeler dans la bonne ligne ?” - J.-C. Van Damme


#65 Julian Hopkins

Julian Hopkins

    Critters

  • Members
  • 462 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans ma piaule, à écrire des scénarii qui ne verront jamais le jour...

Posté 19 January 2017 - 22:47 PM

La radicalité du générique de début est basé sur notre propre répulsion qui fait totalement écho avec celle de Susan envers le roman d'Edward (il y a un réel parallèle). On ne peut s'empêcher de se détourner les yeux comme Susan avec le roman...

 

Si Tom Ford est un excellent styliste (de mode ou de cinéma), je ne sais pas pourquoi, mais j'aurais adoré une réalisation à la Cloud Atlas avec deux cinéastes différents ; un pour la réalité et un pour le roman (de préférence, un coréen, de par le nihilisme du roman).

Sinon, le film est puissant, choquant...
Aaron Johnson mérite son Globe en pourriture redneck...

Sinon, le parallèlle à Refn est cohérent puisqu'outre L.A. la décadente, deux des acteurs de The Neon Demon sont dans le film (Karl Glusman et Jena Malone).

 

Aussi, le truc est que dans le roman (que je viens de lire APRÈS le film), il y a des questionnements vis-à-vis de certains évènements de la part de la lectrice (notamment la conclusion), des détails supplémentaires (que je ne révèlerais pas), mais le film est impressionnant (notamment la B.O., sublime) et meilleur à bien des aspects (le roman est très différent dans la partie réelle)...

Une sorte de 2046 en plus radical.

 

Désolé de ce qui ressemble à des notes, mais voila comment me vient le nouveau Tom Ford (qui remercie dans le générique de fin TOUS les couturiers avec qui il a bossé :D )


Image IPB

#66 Kusharuman

Kusharuman

    Gremlins

  • Members
  • 1237 Messages :

Posté 20 February 2017 - 23:03 PM

Vu.

 

J'ai adoré  :love:

Décidément les derniers films avec Amy Adams me laissent vraiment pas indifférents (tout comme elle  :tongue:).

Acteurs/actrices au top, un scénario intelligent et ou il faut rester attentif, ce qui n'est pas pour me déplaire.

 

J'ai interprété les choses comme ça pour ceux que ça intéresserait:

-EVENEMENTS DU PASSE: Amy Adams (Susan) est une femme assez vénale, égocentrique, très portée sur les apparences sûrement à cause du milieu ou elle a grandi. Mais elle n'aime pas la femme qu'elle est et elle ne veut pas ressembler a sa mère. Du coup, elle tente de s'affranchir de cette situation et côtoie un homme (Edward) qui représente tout le contraire de son milieu et de ce qu'attend sa famille (pas riche, instable, manque de confiance en lui et lorgne plus vers un travail artistique, synonyme d'incertitude pour l'avenir). Sa vraie nature va revenir au galop et elle va rompre avec lui en avortant de son bébé (en pensant qu'il ne le saurait jamais) et aller dans les bras d'un homme qui lui incarne la sécurité financière, qui a une situation et qui va plaire a sa famille.

Edward, qui l'aime énormément et essaye de sauver son couple, va très mal le prendre (dépression).

 

 

-PRESENT: Susan vit avec son riche nouveau mari mais s'ennuie dans sa vie de "richarde" qui tient une galerie d'art. Elle est a nouveau malheureuse, et découvre que cette vie n'est peut être pas celle qu'elle aurait voulue (en ajoutant que son mari la délaisse et la trompe). Elle reçoit un colis d'Edward qui contient son dernier roman, "Animaux Nocturnes", qui est le quolibet que lui donnait ce dernier quand ils étaient ensemble car elle ne dort presque pas la nuit. Elle décide de le lire et découvre des similitudes avec sa relation passée avec Edward.

 

-FICTION DU BOUQUIN: Le livre est au final une analogie fictive de la relation qu'a vécu Edward avec Susan du point de vue de ce dernier. Tous les persos et toutes les situations représentent quelque chose qui a un rapport avec la relation passée des deux:

_"Susan" et sa fille représente a mon sens la Susan amoureuse (et la belle relation qu'ils vivaient) et le bébé dont elle a finalement avorté. Elles sont tuées assez rapidement et la disparition des deux marquent la rupture, la séparation brutale et horrible (viol) pour le personnage principal, Tony alias "Edward".

_Ray représente une autre facette de Susan, celle qui est cruelle, qui le juge et qui remet en question tout ce qu'ils ont vécus ensemble. Elle représente, sous ce personnage, le danger, le dévergondage à travers cette femme qui l'abandonne pour un autre homme, tout en tuant cette relation et le bébé qui en résultait.

_Shannon, l'inspecteur, représente la force de caractère que "Edward" gagne par la suite avec cette rupture, en arrivant a la surmonter et en passant a autre chose. Il y a un moment ou on voit, quand Tony, sa femme et sa fille se font agressés sur le bord de l'autoroute, une voiture de police passer a toute allure. Et bien c'est Shannon, qui passe sans venir aider Tony/"Edward" car ce dernier est encore trop faible, trop gentil et n'arrive pas a accepter la situation et tourner la page. Du coup ses démons vont le hanter sans qu'il ne trouve d'échappatoire, il subit la situation et sa faiblesse de "lavette" et n'obtiendra aucune aide extérieure.

_Au final, après un certain temps (pour s'en remettre), Shannon va finir par l'aider, et "Edward" va tuer Ray, qui représente la femme qu'il déteste et aime encore a la fois. Il le tue, et tue donc sa relation avec Susan pour être enfin en paix avec lui même et oublier le mal que ça lui a fait de perdre le bébé qu'il aurait du avoir avec elle. Il arrive a passer a autre chose, et tue par la même occasion son ancien lui, celui qui était faible, qui manquait de confiance en lui et qui était en fait aveugle (ça je suis pas sûr de l'interprétation, il a l'air de l'être a la fin) et trouve l'inspiration et arrive enfin à écrire son livre.

 

Pour finir, dans la réalité et le présent, il pose un lapin a Susan a la fin pour lui faire comprendre le véritable point final de son histoire, il a vaincu ses démons qui la représentaient en partie et se venge par la même occasion du mal qu'il a subi.

 

Bref, un excellent film qui aborde l'inspiration d'un artiste pour son travail, qui résulte le plus souvent de sa vie passé et des moments forts qu'il a vécu pour réussir à créer son oeuvre. Merci Tom Ford  :HMr2Umk:



#67 Adaret

Adaret

    Gremlins

  • Members
  • 1253 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:village des schtroumpfs

Posté 22 February 2017 - 01:30 AM

Il n'avait pas ces hésitations au début dans le désert, où il tombe au moindre pas. Et puis vous dites qu'il est aveugle mais pour moi, il n'a perdu qu'un oeil dans sa confrontation avec Ray.

 

On voit qu’un seul œil de défoncé mais une commotion peut rendre aveugle sans que les yeux soient endommagés. 

Spoiler

 

Un chouette film au passage, magnifiquement shooté, tendu et émouvant. Dommage que Ford se laisse parfois emporter par les excès d’Amy Adams (elle en fait quand même des tonnes dans la séquence des retrouvailles à New York).


240245DOMUEXTRAIT01SMALL.gif


#68 ToutNeuf

ToutNeuf

    Wookie

  • Members
  • 2084 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paname

Posté 21 May 2017 - 23:55 PM

Dans le propos, ça possède tout pour me gaver. Avec un pitch pareil, on aurait aussi très bien pu pondre un episode d'Hélène et les garçons...
L'artiste bohème VS le dictat des familles christo-bourgeoises qui force ses enfants à se ranger (même le fils pd doit se trouver une épouse), c'était quand même des sabots d'une demi tonne chacun...

Sauf que...
Sauf que y'a ce qu'on appelle l'art et la manière. Y'a pas de mauvaises histoires. Juste des mauvais conteurs et Tom Ford (jamais rien vu de lui avant ça), ben il la raconte super bien son histoire !

La forme qui transcende un fond pourtant pas bien finaud. Transformer une chagrin d'amour tristou en une grosse tragédie premier degré sans aucun cynisme, limite jubilatoire dans sa chute (au point d'en devenir malaisant), ben fallait le faire.

C'est déjà moins une surprise, mais Shannon qui surligne son personnage sans jamais être cabotin, c'est top !
Tout le monde y est bon. Mais c'est lui le meilleur...
Image IPB

#69 Rod

Rod

    Faut que je la ferme

  • Members
  • 26463 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dead Lands

Posté 22 May 2017 - 06:25 AM

J'ai été plutot déçu personnellement.

Survendu dans la presse et son trailer, je m'attendais à un petit diamant noir mais le film semble passer à côté de son sujet.

Alors je reconnais que l'introduction/générique capte rapidement l'attention... sauf que elle n'a absolument rien à voir avec le reste du film en fait.

Je savais déjà que le pitch entrecoupait 2 histoires (réelle et fictive), le problème est que le casting de l'histoire réelle semble sortir des dialogues surranés de manière tellement robotique qu'au début je croyais que ç'était eux le roman...

Quelques lourdeurs narratives hors-sol (l'héroïne pourtant femme adulte devant s'arrêter à intervalles réguliers de lire le roman tellement elle le trouve "choquant"...), pour autant le pitch du roman et sa mise en images reste la partie la plus réussie, toute la montée en tension - kidnapping - jusqu'à la découverte des corps, y a rien à dire c'est bien écrit, bien réalisé, bien joué, c'est super.
En plus on a Gyllenhaal qui est un super acteur mais on a surtout le toujours excellent Michael Shannon dans le rôle d'un flic qui réussit à sublimer chaque scène où il passe.

La partie suivante sur la traque des coupables est moins intéressante mais sa résolution reste plutot violente et couillue,
Spoiler
, une résolution que semble confirmer le pitch du roman original
Spoiler


Alors on peut se demander aussi le rapport entre les 2 histoires.
Si bien sûr on peut y lire une tentative de reconquête de Amy Adams par Gyllenhaal, la conclusion du film indique un motif plus sombre encore une fois corroboré apparemment par le roman original
Spoiler
.

Voilà voilà tout ça pour ça... alors bien sûr la narration du film assez découpée décrit tout cela, par flashbacks ponctuels, mais le souci c'est que meme en ne connaissant pas le pitch de base, j'avais grille les tenants et aboutissants de l'histoire du monde réel en quasi 5 Minutes, la conclusion mise à part
Spoiler
.

En gros, l'histoire dans l'histoire aurait pu constituer un film à part entière, et si cela avait été développé et travaille un peu plus, un formidable thriller/road movie noir.

Par contre, l'histoire principale est bof, lourdingue, téléphonée. Encore plus absurde eu égard encore une fois à cet hypnotisant générique, dont on ne saura pour ainsi dire rien, a part "c'est de l'art" et qui pourtant aurait pu constituer un pitch et un film à lui tout seul.

Bref, 3,5/6 pour l'histoire interne réussie, le générique. Et la facture graphique globale (mais vu le milieu d'où vient Tom Ford, ça aurait été dommage de rater le style).

wpid-post_28418_image-300x200.jpg


#70 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14500 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 22 May 2017 - 09:33 AM

Très moyen ce machin !

Ni intéressant sur la forme, ni sur le fond. Une oeuvre tiédasse convenue.



#71 Rickie Woods

Rickie Woods

    Zboube

  • Members
  • 2852 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Santo Raphaelo de los valescuros

Posté 22 May 2017 - 23:17 PM

Toute la partie roman est mortelle, filmée sèchement version Chiens de Paille.

Le reste est atroce, version cinéma bobo Arte qui se regarde filmer avec une symbolique ultra lourdingue.

Reste la dernière scène, ambiance "bien fait pour ta gueule! Tu t'attendais à quoi?"

2/6

b6TNaZh.gif





1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)