Aller au contenu


Photo

Mel Gibson - Filmographie


  • Please log in to reply
304 réponses sur ce sujet

#1 joclint

joclint

    Ghoulies

  • Members
  • 115 Messages :

Posté 18 June 2009 - 20:45 PM

Mel est probablement mon deuxième acteur préféré juste après Clint Eastwood. J’ai découvert cet homme au yeux bleu perçant à la sortie vhs de Braveheart en 1995, j’avais alors neuf ans. Un choc, que dire une révélation. Je ne connaissais rien du cinéma à cet âge. Pour moi, ce n’était que du divertissement. A l’écoute de ce film, je me suis demandé pourquoi j’ai versé une larme au cri de LIBERTÉ. J’ai alors compris que le cinéma était alors une façon de raconter une histoire, tout comme mes parents le faisaient avant que je m’endorme. Quatre ans plus tard je décide enfin d’acheter ce film qui m’avait tant bouleversé. Je me suis alors intéressé à sa construction, à ses thèmes, à comment une suite d’image peut alors nous donner autant d’émotions; soit de la colère, du rire, de la tendresse, des larmes, de l’amour. Toute une gamme d’émotion de trois heures dont on en aurait prit encore deux de plus. C’est alors que j’ai commencé à m’intéresser à cet homme, Mel Gibson, idole de jeunesse que je mettrait à côté de Schwarzy, Bruce Willis et de Jean-Claude Van Damme. Une collection de VHS s’impose alors ou je parcours les magasins à la recherche des films mettant en vedette cet acteur. Chacun des films était un régal, une surprise, ou un flop. Peu importe si le film était bon ou pas, je savais que j’aimerais toujours cet homme. Que l’on aime ou pas, on ne peut nier qu’il a une forte et imposante filmographie aussi Mad que conventionnel. Entre Braveheart, Lethal Weapon et The Road Warrior, cela est difficile de choisir un film préféré. Et vous comment l’aviez vous découvert? Allez c’est à votre tour, parlez moi de ce grand homme.


 1976 : The Sullivans, de Pino Amenta et Graeme Arthur (Série TV) : Ray Henderson
 1977 : Jamais je ne t'ai promis un jardin de roses (I Never Promised you a Rose Garden), de Anthony Page : Baseball Player
 1977 : Summer City, de Christopher Fraser : Scollop
 1979 : Mad Max, de George Miller : "Mad" Max Rockatansky
 1979 : Tim, de Michael Pate : Tim
 1980 : Réaction en chaîne (The Chain Reaction), de Michael Pate : le mécanicien barbu
 1981 : Punishment, de Julian Pringle (série TV) : Rick Monroe
 1981 : Gallipoli, de Peter Weir : Frank Dunne
 1981 : Mad Max 2 (Mad Max 2 : The Road Warrior), de George Miller : "Mad" Max Rockatansky / The Road Warrior
 1982 : Attack Force Z, de Tim Burstall et Jing Ao Hsing : le capitaine P.G. Kelly
 1982 : L'Année de tous les dangers (The Year of Living Dangerously), de Peter Weir : Guy Hamilton
 1984 : Le Bounty (The Bounty), de Roger Donaldson : Fletcher Christian
 1984 : La Rivière (The River), de Mark Rydell : Tom Garvey
 1984 : Mrs Soffel, de Gillian Armstrong : Ed Biddle
 1985 : Mad Max au-delà du Dôme du Tonnerre (Mad Max Beyond Thunderdome), de George Miller et George Ogilvie : "Mad" Max Rockatansky
 1987 : L'Arme fatale (Lethal Weapon), de Richard Donner : Martin Riggs
 1988 : Tequila Sunrise, de Robert Towne : Dale MacKussic
 1989 : L'Arme fatale 2 (Lethal Weapon 2), de Richard Donner : Martin Riggs
 1990 : Comme un oiseau sur la branche (Bird on a Wire), de John Badham : Rick Jarmin
 1990 : Air America de Roger Spottiswoode : Gene Ryack
 1990 : Hamlet de Franco Zeffirelli : Hamlet
 1992 : L'Arme fatale 3 de Richard Donner : Martin Riggs
 1992 : Earth and the American Dream de Bill Couturié (narrateur, voix)
 1992 : Forever young de Steve Miner
 1993 : L'Homme sans visage de Mel Gibson
 1993 : The Chili Con Carne Club de Jonathan Kahn (court-métrage de 21 minutes)
 1994 : Maverick de Richard Donner
 1995 : Braveheart, de Mel Gibson
 1995 : Casper de Brad Silberling
 1995 : Pocahontas, une légende indienne de Mike Gabriel et Eric Goldberg (voix VO de John Smith)
 1996 : La Rançon de Ron Howard
 1997 : Father's Day de Ivan Reitman : Scotty
 1997 : Complots de Richard Donner
 1998 : Le Mystère des fées - Une histoire vraie de Charles Sturridge : Le père de Frances
 1998 : L'Arme fatale 4 de Richard Donner : Martin Riggs
 1999 : Payback de Brian Helgeland
 2000 : The Million Dollar Hotel de Wim Wenders
 2000 : Chicken Run de Peter Lord et Nick Park (voix VO)
 2000 : The Patriot, le chemin de la liberté de Roland Emmerich
 2000 : Ce que veulent les femmes de Nancy Meyers
 2002 : Nous étions soldats de Randall Wallace
 2002 : Signes de M. Night Shyamalan
 2003 : The Singing Detective de Keith Gordon
 2004 : Paparazzi de Paul Abascal (non crédité)
 2006 : Under and Alone de Antoine Fuqua
 2007 : Sam and George de Richard Donner
 2009 : Edge of Darkness de Martin Campbell : Thomas Craven (postproduction)


www.myspace.com/jonathanchagnon
c'est moi

#2 tarzoon

tarzoon

    Leprechaun

  • Members
  • 898 Messages :

Posté 18 June 2009 - 21:10 PM

C bo l'amour,
ben sinon je l'ai decouvert dans l'arme fatale a sa sortie si je me souviens bien... ou dans Mad max 3 je ne sais plus lequel est sortie en premier.
J'aime bien les 3 premiers Arme fatale, les Mad max, j'avais trouve sympa Complots a l'epoque. L'annee de tous les dangers c'etait bien aussi.
Sinon en tant que real, j'ai bien aime son Apocalypto... un gros film d'aventure qui pete bien, Braveheart j'ai pas aime et La passion du Christ je ne pense pas le voir.
j'aimais bien quand j'etais ado le perso de Riggs pour le cote "regardez les gars comme je peux pete les plombs" mais bon ca m'est passe.
Ah oui, Payback c'etait bien aussi.

#3 johnny walker

johnny walker

    Wookie

  • Members
  • 2068 Messages :

Posté 18 June 2009 - 21:12 PM

J'adore Mel Gibson (l'acteur comme le réalisateur) et je me souviens des frissons que j'avais eu gamin devant L'ARME FATALE 2. La scène où les mecs tuent Patsy Kensit et que Riggs pète les plombs. Voilà, je crois que c'est ce moment intense qui m'a fait aimer Mel Gibson, le désarroi du personnage, sa souffrance et en même temps sa colère...


"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#4 Scalp

Scalp

    Booby Lapointe

  • Members
  • 17259 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 June 2009 - 21:29 PM

CITATION(johnny walker @ 18 6 2009 - 22:12) <{POST_SNAPBACK}>
J'adore Mel Gibson (l'acteur comme le réalisateur) et je me souviens des frissons que j'avais eu gamin devant L'ARME FATALE 2. La scène où les mecs tuent Patsy Kensit et que Riggs pète les plombs. Voilà, je crois que c'est ce moment intense qui m'a fait aimer Mel Gibson,


moi ça m'a fait aimé Patsy icon_mrgreen.gif

#5 joclint

joclint

    Ghoulies

  • Members
  • 115 Messages :

Posté 18 June 2009 - 21:51 PM

Je sais que beaucoup de gens n'on pas aimé La passion du Christ à cause de son discours et bla bla bla, mais quelle mise en scène!!!! Ce film a été le premier que je suis allé voir seul sur un grand écran et je me rappellerais toujours les frissons que j'ai eu. La salle était remplie de personnes agées entre 40 et 70 ans. Leurs réactions allaient du dégoût à la colère. Cela faisait un petit moment qu'un film n'avait pas suscité autant d'encre. Je crois perso que c'est la force du cinéma de susciter des réactions, et Mel Gibson est un raconteur d'histoires très douée pour cela (on n'a regarder Apocalypto pour s'en convaincre). La passion... n'est certainement pas un chef d'oeuvre, mais un film qui restera gravé dans ma mémoire. Le cinéma est et restera toujours qu'un souvenir...
www.myspace.com/jonathanchagnon
c'est moi

#6 johnny walker

johnny walker

    Wookie

  • Members
  • 2068 Messages :

Posté 19 June 2009 - 11:31 AM

CITATION(joclint @ 18 6 2009 - 22:51) <{POST_SNAPBACK}>
Je sais que beaucoup de gens n'on pas aimé La passion du Christ à cause de son discours et bla bla bla, mais quelle mise en scène!!!! Ce film a été le premier que je suis allé voir seul sur un grand écran et je me rappellerais toujours les frissons que j'ai eu. La salle était remplie de personnes agées entre 40 et 70 ans. Leurs réactions allaient du dégoût à la colère. Cela faisait un petit moment qu'un film n'avait pas suscité autant d'encre. Je crois perso que c'est la force du cinéma de susciter des réactions, et Mel Gibson est un raconteur d'histoires très douée pour cela (on n'a regarder Apocalypto pour s'en convaincre). La passion... n'est certainement pas un chef d'oeuvre, mais un film qui restera gravé dans ma mémoire. Le cinéma est et restera toujours qu'un souvenir...

Et c'est surtout un véritable auteur, qui explore la même thématique de films en films, c'est à dire la figure christique, de L'HOMME SANS VISAGE à APOCALYPTO en passant par BRAVEHEART. Je crois qu'il peut avoir une carrière de réalisateur à la Clint Eastwood.
"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#7 Vin Boss

Vin Boss

    Wookie

  • Members
  • 3051 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 June 2009 - 11:47 AM

Acteur culte pour moi, symbolisant parfaitement le héros comme j'aime; Riggs étant un de mes persos cultes et toutes ses réa sont pour moi des chefs d'oeuvre.
Pressé de le revoir sur grand écran.
Plus petite la sign, merci !

#8 tarzoon

tarzoon

    Leprechaun

  • Members
  • 898 Messages :

Posté 19 June 2009 - 12:07 PM

CITATION(johnny walker @ 19 6 2009 - 11:31) <{POST_SNAPBACK}>
Et c'est surtout un véritable auteur, qui explore la même thématique de films en films, c'est à dire la figure christique, de L'HOMME SANS VISAGE à APOCALYPTO en passant par BRAVEHEART. Je crois qu'il peut avoir une carrière de réalisateur à la Clint Eastwood.

C'est quoi la figure christique dans Apocalypto?

#9 Zorro

Zorro

    Wookie

  • Members
  • 2741 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 June 2009 - 12:07 PM

CITATION(joclint @ 18 6 2009 - 22:51) <{POST_SNAPBACK}>
Je sais que beaucoup de gens n'on pas aimé La passion du Christ à cause de son discours et bla bla bla, mais quelle mise en scène!!!! Ce film a été le premier que je suis allé voir seul sur un grand écran et je me rappellerais toujours les frissons que j'ai eu. La salle était remplie de personnes agées entre 40 et 70 ans. Leurs réactions allaient du dégoût à la colère. Cela faisait un petit moment qu'un film n'avait pas suscité autant d'encre. Je crois perso que c'est la force du cinéma de susciter des réactions, et Mel Gibson est un raconteur d'histoires très douée pour cela (on n'a regarder Apocalypto pour s'en convaincre). La passion... n'est certainement pas un chef d'oeuvre, mais un film qui restera gravé dans ma mémoire. Le cinéma est et restera toujours qu'un souvenir...

J'avais trouvé ça super chiant et très plat, La Passion du Christ unsure.gif

Et je me rends compte que je n'en ai plus aucun souvenirs. Je me rappelle qu'à l'époque j'avais trouvé que la note d'intention (faire un film ultra-réaliste, avec les acteurs qui parlent araméen et tout et tout) était méchamment ratée (le film m'avait semblé au contraire très "hollywoodien"), mais je serais vraiment incapable d'argumenter aujourd'hui, j'ai quasiment tout oublié.

#10 Starsky

Starsky

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4674 Messages :
  • Location:Au Cheetah Club, allumant une malb light pour Gina, un Wild à la main

Posté 19 June 2009 - 12:10 PM

Un vrai acteur sympathique, avec de nombreux films qui valent la peine, avec un passage à la réalisation trés intéressant, d'ailleurs de plus en plus intéressant. J'aime bien sa vision trés pompière de la violence, trés graphique, nageant entre barbarie et symbolisme.
Image IPB
Ah! Faut-il qu'on l'aime, ce putain de pays...

#11 johnny walker

johnny walker

    Wookie

  • Members
  • 2068 Messages :

Posté 19 June 2009 - 12:32 PM

CITATION(tarzoon @ 19 6 2009 - 13:07) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION(johnny walker @ 19 6 2009 - 11:31) <{POST_SNAPBACK}>
Et c'est surtout un véritable auteur, qui explore la même thématique de films en films, c'est à dire la figure christique, de L'HOMME SANS VISAGE à APOCALYPTO en passant par BRAVEHEART. Je crois qu'il peut avoir une carrière de réalisateur à la Clint Eastwood.

C'est quoi la figure christique dans Apocalypto?

Il va te l'expliquer mieux que moi. smile.gif
"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#12 Starsky

Starsky

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4674 Messages :
  • Location:Au Cheetah Club, allumant une malb light pour Gina, un Wild à la main

Posté 19 June 2009 - 13:38 PM

CITATION
faire un film ultra-réaliste, avec les acteurs qui parlent araméen et tout et tout


Au final, on voit tout de même que la logique n'était pas celle du réalisme, mais plus du pompierisme (tous ces tableaux de martyrs du XIX ou de représentations guerrières, comme par exemple celles de la guerre de 1870, souvent bien violents et conspués par les artisites modernistes qui triompheront à l'orée du XXéme), mélangeant réalisme de la reconstitution et imagerie hyper symbolique. Le film n'est pas forcément terrible (il y a des trucs ratés, voire ridicules, comme la scène de la table), mais il offre de belles images (notamment de Marie).


Image IPB
Ah! Faut-il qu'on l'aime, ce putain de pays...

#13 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23575 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 19 June 2009 - 13:46 PM

Découvert comme acteur dans de multiples films pendant mon enfance, dans des rôles cultes et donc inoubliables.

J'ai depuis également apprécié ses réalisations, en gardant un certain recul quant aux messages qu'ils souhaitaient passer mais passé cela ses films proposent des choses que j'ai toujours aimé (le respect des langues, éviter de multiplier les gueules trop connues...).

APOCALYPTO fût et reste un sacré coup de coeur pour ma part, un film qui m'a rappelé les grands films d'aventures que j'aimais gamin (Le Dernier des Mohicans, King Kong des 70's...) et comme quoi finalement ce n'était pas une question d'âge que de ne plus retrouver cette impression puisqu'il a réussi en un film à me refiler le même frisson.

#14 Lord-Of-Babylon

Lord-Of-Babylon

    Cosmique Troupier

  • Members
  • 26204 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ailleurs

Posté 19 June 2009 - 13:49 PM

CITATION
J'avais trouvé ça super chiant et très plat, La Passion du Christ


Tiens moi c'est l'inverse. Je le trouvé fascinant avant de le voir ce film. Tu sais c'est le même genre d'effet que tu ressens quand t'es pré-ado et que tu mattais des vhs de films d'horreur. Je ressentais une vrai fascination pour ce film alors que je connaissais que l'histoire, l'affiche, deux ou trois tof et surtout la réputation du film. J'ai conservé longtemps le dvd avant de le voir tellement j'avais à la fois la curiosité et la peur de le voir* sachant que tout cela aller disparaître après visions. Résultat j'ai repoussé le visionnage pendant longtemps.

Bon quand je l'ai vu j'ai trouvé ça un peu chiant il est vrai mais vraiment beau avec plus de magnifique scène que de séquence lolilola (je trouve que Gibson est un réal vraiment doué à ce niveau là)


*tiens en ce moment ca me le fait pour Cannibal Holocauste

Notre imaginaire individuel est aussi un multivers.

301017cooke1.jpg


#15 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23575 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 19 June 2009 - 14:07 PM

J'ai vu "La passion du christ" au cinéma à l'époque, puis je l'ai revu.

J'ai trouvé le film bien fait, et j'ai remarqué les différences de traitement de certaines scènes entre un Ben-Hur, La Passion du Christ, La dernière tentation du Christ...comme tout le monde, mais j'ai plutôt bien apprécié le film tout de même et je dois dire que certaines différence justement m'ont même bien fait rire en y repensant.

Alors Mel ne voulait surement pas me faire rire à ce moment là mais c'est comme ça que je l'ai ressenti (je pense en particulier à l'ntroduction du personnage de Barababas, j'en ris encore devant la différence de présentation de l'homme dans tous les films qui traitent de son histoire). J'ai apprécié le film pour ce qu'il est, un film et même si je ne partage pas le message que Gibson a pu vouloir transmettre ou la façon dont il a réécrit ce passage, j'ai vu un film agréable à regarder.

#16 johnny walker

johnny walker

    Wookie

  • Members
  • 2068 Messages :

Posté 19 June 2009 - 14:13 PM

CITATION(Moogly25 @ 19 6 2009 - 14:46) <{POST_SNAPBACK}>
Découvert comme acteur dans de multiples films pendant mon enfance, dans des rôles cultes et donc inoubliables.

J'ai depuis également apprécié ses réalisations, en gardant un certain recul quant aux messages qu'ils souhaitaient passer mais passé cela ses films proposent des choses que j'ai toujours aimé (le respect des langues, éviter de multiplier les gueules trop connues...).

Bah il fait passer un peu le même message quand il fait l'acteur ... c'est toujours la figure christique qui l'intéresse comme dans L'ARME FATALE, MAD MAX ou PAYBACK (avec notamment toujours des scènes de tortures pour le héros).
"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#17 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22114 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 June 2009 - 14:21 PM

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 19 6 2009 - 14:49) <{POST_SNAPBACK}>
*tiens en ce moment ca me le fait pour Cannibal Holocauste

Je vomis ce film, une vrai merde mad.gif

Sinon Gibson j'aime bien. J'ai pas vu la passion du Christ, je le verrais un de ces quatre mais j'suis pas trop pressé vu que le sujet ne m'intéresse pas beaucoup.
Même si on le retrouve un peu dans tout ses films mais au moins dans les autres c'est bien "enrobé" on va dire.

#18 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23575 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 19 June 2009 - 14:22 PM

Tu trouves ça aussi évident?

J'y avais jamais songé personnellement surtout dans ces rôles là.

#19 johnny walker

johnny walker

    Wookie

  • Members
  • 2068 Messages :

Posté 19 June 2009 - 14:26 PM

CITATION(Moogly25 @ 19 6 2009 - 15:22) <{POST_SNAPBACK}>
Tu trouves ça aussi évident?

J'y avais jamais songé personnellement surtout dans ces rôles là.

Bah oui, quand on connait la foi de Gibson... le héros torturé est une figure récurrente de ses rôles d'acteurs (d'ailleurs, je crois que Rafik Djoumi ou un autre critique d'IMPACT en avait fait l'analyse lors de la sortie de PAYBACK).
"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#20 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 23575 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 19 June 2009 - 14:31 PM

Oui mais je me dis que maintenant ça me parait évident parce qu'on sait où en est le type avec sa foi, mais à l'époque de "MadMax" ou des "Armes Fatales" pouvions nous le deviner?

Personnellement à cette époque je ne m'étais jamais posé la question devant ces films par exemple, et c'est depuis seulement les années 2000 que j'ai réalisé qu'en effet ces rôles avaient déja un peu de ça.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)