Aller au contenu


Photo

Le topic de la ouine


  • Please log in to reply
329 réponses sur ce sujet

#1 kea

kea

    Je suis peut-être complètement con

  • Members
  • 11385 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Loin devant...

Posté 03 October 2011 - 21:33 PM

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, il ne faut pas se voiler la face: malgré l'été indien exceptionnel, Octobre est là, et le temps pourri ne saurait tarder. Il faut soigner le moral.
Alors certes, ce forum comprend déjà un topic de la lose, car il est bon de rire du malheur des autres, tout comme il est bon pour la santé mentale d'avouer ses moments embarrassants bien à l'abri derrière l'anonymat du ouaibe.

Cependant, l'élite de la vie forumesque mondiale ne saurait être composée d'êtres ordinaires. Aussi, j'en suis certain, nous avons tous aussi, de temps à autres, nos moments de grâce intergalactique. Ces brefs instants où dieu lui-même nous tape amicalement sur l'épaule, lançant un "respect man" d'une voix grave accompagnée d'un hochement de tête admiratif.
La ouine, quoi, la vraie. La classe internationale. B)

J'ouvre le bal avec mon samedi soir.

Invité à une grosse soirée située dans un bled dont je tairai, par charité, le nom, j'erre en voiture à la nuit tomber afin de trouver cette p**ain de salle. (Ca ne devrait pas être dur, vu qu'il doit y avoir 5 baraques en tout, mais l'ennui, avec ces villages minuscules, c'est que le territoire peut être très "aéré", disons.)
Après plusieurs coups de fil infructueux (mais METTEZ SUR VIBREUR, bordel !), je continue d'explorer les chemins de traverse. Et je finis par me paumer dans un cul de sac lointain et désert... J'ai réussi à me paumer dans le rectum du monde, si je continue, je vais arriver dans l'estomac.
David vincent n'était pas plus à plaindre.
Je commence à gérer un demi-tour dans une entrée de champ, et là mon téléphone sonne.
J'arrête la voiture (car je suis un garçon responsable), et je décroche.

C'est là que tout bascule dans la fucking twilight zone. Attention, c'est un peu confus, tout va aller très vite.
"Allô ?
- Allo ma couille ? Ben alors, t'en es où ?
"
C'est là qu'ils ont surgi. Émergeant soudain des ténèbres, venus d'on ne sait où.
Les indiens.
Ils ont cerné ma caisse. :sweat:
En grande tenue, armés, maquillés, silencieux.

Bon, là, on est en centre bretagne, hein. C'est un peu comme le finistère, en à peine moins brutal, et un poil plus décalé. Le flegme est une composante essentielle des conditions de survie au sein de l'écosystème. Si vous vous laissez désarçonner pour un oui ou pour un non, vous n'en sortirez jamais.

Donc je baisse la vitre, et je salue, en ponctuant d'un sobre "Hug."
"Allô, c'est à moi que tu parles ?"
Et c'est là que toute la tribu décide de lancer son cri de guerre. Un "wouhouhou" énorme qui résonne dans la forêt comme un coup de tonnerre, alors qu'ils dansent autour de la voiture en agitant leurs tomahawks.
" %#]à%µ/ ? ( Oui, à partir de là, vu le bordel ambiant, les paroles du pote au bout du fil m'ont quelque peu échappé.)
-Non rien. je suis en train de me faire attaquer par les indiens.
- %#]à%µ/ !!? "
- Non, les indiens. Ils attaquent.
- %#]à%µ/ ?
- Pas mal de papooses, quelques guerriers, et plusieurs squawns. Dis, je peux te rappeler dans 5 minutes ?

- # !"

J'ai donc raccroché.
Jugeant que je n'étais pas hostile, la tribu m'invita à partager leur eau de feu, ce que j’acceptai de bon coeur (la solidarité entre les peuples n'est pas un vain mot). Ils m'ont conduit à leur campement (un gigantesque feu cerné par les tipis) et m'ont proposé des boissons frelatées. Il y avait aussi quelques cowboys (dont une charmante danseuse de saloon extrêmement sympathique et accueillante. la résille, y'a qu'ça de vrai. B) )
Ils fêtaient l'anniversaire de l'une de leurs membres. Une squaw fort aimable aussi.

Un tribu très agréable, ma foi.

Vous allez me dire : "est-ce une ouine ?"
Forcément. Je pense qu'en 2011, pouvoir affirmer sans mentir "Je me fais attaquer par les indiens", ça vaut au moins dix points de karma et quelques vierges supplémentaires en paradis. ca compte, dans la vie d'un homme. B)

Ce n'était pas la fin de la soirée.
Parvenu à l'autre soirée, (celle prévue à la base), on me demande de prendre quelques photos avec mon ordimini. Je m'exécute, et découvre subitement 1300 tophs qui se sont téléportées sur ma machine.
Très perplexe, je regarde un peu histoire de découvrir comment plus d'un giga de tophs a pu atterrir sur ma carte SD sans que je ne m'en rende compte.
Quand un pote derrière-moi s'exclame : "Hey, mais c'est C**** !" (par charité, là encore, je ne balancerait pas le nom du malheureux)
Tout le monde vient jeter un oeil, quand ça me revient : J'ai transféré le dossier "mes documents" d'un pote sur mon tel, le temps de reformater son PC, quelques jours auparavant. J'étais persuadé de l'avoir viré... L'erreur bête.
C'est d'autant plus dommage pour le pote concerné que les premières photos où on reconnaissait sa tronche étaient nettement les plus intimes. :mrgreen:
Ca nous l'a clairement fait découvrir sous un jour nouveaux. Avantageux, quelque part, mais quand même incongru, d'autre part.
On a bien rigolé, puis j'ai effacé le dossier. (je ne suis pas plus cruel que nécessaire)

Il y a deux moralités à cette histoire :
1)la ouine des uns est parfois la lose des autres.
2) Stockez toujours vos fichiers compromettant sur un support externe. :mrgreen:


Allez, dites-nous tout. Et souvenez-vous : La ouine, c'est avant tout un état d'esprit. :closedeyes:

http://www.youtube.com/watch?v=BWZ3FtRpXMg

#2 muf

muf

    'Muff said !

  • Members
  • 9348 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 03 October 2011 - 21:58 PM

Et si ce topic fait un bide, tu pourras le raconter sur le thread de la lose. Optimisation.
signature.jpg

#3 kea

kea

    Je suis peut-être complètement con

  • Members
  • 11385 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Loin devant...

Posté 03 October 2011 - 22:15 PM

Aucune chance. :closedeyes:

(Clint finira bien par passer. Sinon au pire, j'en fais mon blog. B) )

#4 Kissoon

Kissoon

    Quoi de neuf doc ?

  • The Devil's Rejects
  • 13042 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avignon

Posté 03 October 2011 - 22:31 PM

C'était il y a 2 ans. Je venais de me séparer quelques mois auparavant, j'allais mal tant moralement que physiquement, financièrement j'étais à la rue, et je me sentais très seul.

Un jeune cousin dans le même (sale) état que moi me propose de l'accompagner dans une sorte de petit bar qui faisait aussi salle de concert. Je n'étais plus habitué à ce genre de trucs, j'étais mal à l'aise et j'avais un peu bu.

Vers 23h (de mémoire) j'avais déjà le cerveau embrumé quand je repère à quelques mètres un groupe de six jeunes femmes qui causaient. "Pfff on n'a plus d'alcool" a dit l'une d'elles. Je me lève et leur propose de partager notre bouteille à moi et mon cousin, juste pour la beauté du geste, en sachant d'avance qu'elles diraient non. Elles étaient toutes très jolies, et beaucoup plus jeunes, moi j'avais une sale gueule, mais bon je me faisais chier ...

Elles ont dit oui avec un grand sourire. On a passé la soirée avec les filles, on a du descendre 3 ou 4 bouteilles. Vers 2h on est sortis et les filles nous ont trimbalé partout comme si on était deux grosses peluches gagnées à une fête foraine. On a fini chez l'une d'elles, à boire, manger, fumer, se raconter nos vies, et surtout rigoler. Très vite les blagues salaces et les anecdotes de cul monopolisaient les conversations. Tout était magique, un pur rêve de nerd façon "Superbad". Mon dernier souvenir c'était les yeux fixés sur moi d'une des jeunettes, qui buvait mes paroles comme si je lui contais le grand secret de l'Univers ...

Le lendemain matin je me suis réveillé dans un grand lit avec 2 filles à côté de moi (!), une carrément nue, et la tête sur mon épaule. Je n'ai AUCUN souvenir de ce qui a pu se passer ... (aucun, rien de rien, misère) ... sauf que l'odeur sur mes doigts indiquait clairement que j'avais du faire quelque chose Image IPB
Pour mon jeune cousin (19 ans, très timide) c'était pire : j'ai du le secouer pour le réveiller. Il dormait sur le canapé avec les 4 autres filles (!), et il était complètement à poil. A son réveil il ne se souvenait de RIEN lui aussi, et ne captait pas ce qu'il foutait là.
On a préparé le petit dej pour les filles, et on leur a laissé un petit mot gentil, puis on est partis.
On ne les a jamais revues. Pour tout dire je serais bien incapable de les reconnaître ...


Ah, le double gag final : mon cousin était vierge, et il ne sait pas si c'est ce soir là qu'il a été dépucelé (à priori y'a des chances Image IPB). Et une fois dans ma bagnole, il s'est aperçu qu'il s'était rhabillé sans remettre son caleçon ... les filles ont donc un souvenir de cette soirée coma/alcool/sexe/etvasavoirquoidautre ... :mrgreen:
(depuis c'est devenu une source de blagues entre lui et moi)


Enfin bref, une soirée de merde qui devient une soirée incroyable, un véritable rêve. Enfin à priori, vu que je me souviens de pas grand chose une fois dans la maison ... mais quelle sensation de ouine, quel plaisir d'avoir fait un truc pareil sans avoir rien cherché !

PS: anecdote véridique, promis juré craché.

Ce message a été modifié par Kissoon - 03 October 2011 - 22:36 PM.

nuclearthrone_400h.jpg


#5 mochegirl

mochegirl

    J'ai des seins magnifiques

  • Members
  • 3237 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Ta goule.

Posté 03 October 2011 - 22:33 PM

Bah je l'ai déjà raconté, mais c'est reparti:
C'est la fois où je m'assois à côté d'un parfait inconnu au cinéma, et étant très timide, je me vois déjà ne pas oser entamer une quelconque conversation. Soudain la bobine pète...

Si c'est pas la preuve de l'existence d'une puissance mystique.


(bon, pour mes fans inquiets, je précise que j'ai pas niqué)

#6 OrsonZ

OrsonZ

    Le Facteur Manchot

  • The Devil's Rejects
  • 25649 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 03 October 2011 - 22:38 PM

Anniversaire fille. STOP. Moi aime fille. STOP. Moi chante sérénade avec guitare. STOP. Ouine. OVAIRE. OVER.
Spoiler

339205OrsonZalien.gif

Adaret©


#7 tsointsoin

tsointsoin

    Wookie

  • Members
  • 3529 Messages :
  • Location:Paris

Posté 03 October 2011 - 22:53 PM

Un dimanche soir aux alentours de 20h je reçoit un mail de la part de ma prof d'histoire contemporaine :"je n'ai toujours pas reçut votre plan d'exposé". Là je tique un peu, avant chaque exposé on doit donner son plan à la prof (me demander pas pourquoi elle le voulait). Je réfléchis un peu, je pensais vraiment que mon exposé était à faire beaucoup plus tard. Je prends des informations auprès de mes camarades et le verdict tombe : je devais effectivement faire un exposé de trente minutes pour le lendemain.

Je panique 5 minutes en disant que je suis dans la merde. Mais je me reprend, après tout google est mon ami. Sur ce, je tape les mots clés de mon exposé. Je tombe donc sur quelques pages et wikipédia. Le temps de survoler les informations, de les sélectionner : il est déjà 22h.

C'est l'heure de rédiger. Machinalement je tape sur open office mon exposé (de manière synthétique). Je regarde de nouveau ma montre : il est déjà minuit. Faut pas déconner, je vais pas bosser la nuit. Allez hop au dodo (je mets mon réveil à 5h, histoire de finir de bosser).

Le réveil sonne, j'ai 1h30 pour finir avant de me préparer à partir. A 6h30 : j'ai donc mon introduction, ma première partie, les grandes parties de ma seconde partie, et rien sur mon grand trois.

J'arrive à 8h. Comme d'habitude je me mets au fond (être au fond de la salle, c'est tout un art de vivre). Mes potes se marrent à l'avance : ILS savent. La prof m'annonce. Je m'avance. Le tout est d'avoir l'air confiant. Et là, je gamble. Je prends l'air sérieux (du genre, hé mec je suis vachement calé sur mon sujet). Je fais même rire la prof avec des petites blagounettes.

Résultat : la prof est aux anges et texto "on voit que vous êtes passionnés par votre sujet". Et donc la note de 16.

tumblr_nxbmwfnwYF1qgu2vjo6_1280.gif


#8 Mccoy

Mccoy

    Mccouille

  • Members
  • 14708 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 03 October 2011 - 23:18 PM

... sauf que l'odeur sur mes doigts indiquait clairement que j'avais du faire quelque chose Image IPB

:mrgreen:*

(*d'un rire bien gras)

pain-gain-dwayne-johnson-mark-wahlberg-a

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "


#9 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22487 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 03 October 2011 - 23:30 PM

Février 2010, il est environ 22h00 quand mon salon abrite la totalité de mes invités, une quinzaine de personnes. La soirée commence plutôt bien, malgré mes voisins complètement lourds que personne ne supporte (pour vous donner une idée, j'avais dit à tout le monde de se pointer à 21h00, eux sont arrivés à 19h00 -_-), mais bon je m'égare déjà, désolé.
Tout le monde s'amuse, ça se passe plutôt bien quand soudain je pose une question à mon cousin qui fera basculer toute mon existence de petit occidental propre sur lui et candidement ingénu. Je me tient debout, à côté du buffet rempli de victuailles avec un paquet d'M&M's à la main : "Sté, tu veux un M&M's ?". Lui se tient de l'autre côté de la pièce, à environ 6 mètres et un pas chassé, et me répond par l'affirmative. Étant donné la distance qui nous sépare et le bordel que font mes chimpanzés me servant d'ami, j'ai dû lever la voix pour me faire ouïr, il en résulte un silence général, j'ai donc eu l'attention de toute la pièce.
Je plonge ma main dans le paquet à moitié vide, sors un M&M's vert et me prépare à le lancer. Mon cousin et moi étant assez complémentaire, il comprend mon intention et ouvre la bouche, sans broncher. Je lance le bonbon d'un geste sûr et super classe. Arrivé à mi-chemin, la cacahuète enrobé de chocolat qui dorénavant a capturé tous les regards de la pièce donnait l'impression de ralentir avant d'entamer sa chute. Elle finit pile poil dans la bouche de mon cousin, sans même toucher une lèvre ou une dent.
Pour finir cette action d'une classe infinie, je replonge ma main dans le paquet puis après quelques secondes de silence et un festival de bouches baies, je lance un : "Quelqu'un d'autre en veut ?".

...

J'ai pas trouvé mieux, je suis plus à l'aise dans le topic de la lose (ma vie est misérable).

#10 mochegirl

mochegirl

    J'ai des seins magnifiques

  • Members
  • 3237 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Ta goule.

Posté 03 October 2011 - 23:33 PM

Je lance le bonbon d'un geste sûr et super classe. Arrivé à mi-chemin, la cacahuète enrobé de chocolat qui dorénavant a capturé tous les regards de la pièce donnait l'impression de ralentir avant d'entamer sa chute. Elle finit pile poil dans la bouche de mon cousin, sans m^me toucher une lèvre ou une dent.


:wub:

(c'est mon copain)

#11 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6810 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 03 October 2011 - 23:39 PM

J'ai TOUJOURS été interrogée sur le seul sujet que j'avais bossé, et ce depuis le brevet. Je faisais parti de ceux qui n'auraient jamais du avoir le bac car jamais là, et ô joie, ô bonheur, je suis tombée sur THE sujet de la mort qui tue en littérature (à savoir les femmes dans Le Procès de Kafka pour les curieux) que j'avais lu la veille à un pote clochard qui ronflait dans la rue après une bonne cuite et qui voulait que je le berce (on fait avec les moyens du bord) (c'était ça ou La Bruyère et je ne suis pas assez sadique pour faire infliger ça).
Pareil pour l'anglais où j'allais en touriste, préférant bosser en matant Godfather qu'en lisant mon bouquin de cours. Sujet d'invention où on doit parler d'un gars qui retape sa maison. Et va savoir pourquoi, je me dis "té, je vais même faire un appart pour les parents dans le garage". Sauf que dans ma tête ça a donné:
garage -> cave -> batcave -> bathroom
Les parents ont donc droit à un magnifique appartement dans la salle de bain.
De même en italien où je suis arrivée, sans stylo et sans la feuille avec les textes sur lesquels je pouvais/voulais tomber (étant allée à 5 cours, je flippais un peu de tomber sur un des nombreux textes non étudiés) et j'ai eu le seul texte que j'avais relu et pour lequel j'avais daigné pointer le bout de mon nez en classe
Résultat: trois matières réussies (avec les notes respectives de 14, 15 et 13 [pour quelqu'un qui avait 7 de moyenne, c'est magique] )qui me permettent de valider mon bac, mon année et de me moquer bien ouvertement de l'ensemble du lycée d'un rire sadique en pointant du doigts les connasses qui se foutaient de ma gueule et qui devaient aller aux rattrapages
Image IPB

#12 Le Dank

Le Dank

    Gremlins

  • Members
  • 1032 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au Paradis des puceaux cinéphiles.

Posté 03 October 2011 - 23:49 PM

Février 2010, il est environ 22h00 quand mon salon abrite la totalité de mes invités, une quinzaine de personnes. La soirée commence plutôt bien, malgré mes voisins complètement lourds que personne ne supporte (pour vous donner une idée, j'avais dit à tout le monde de se pointer à 21h00, eux sont arrivés à 19h00 -_-), mais bon je m'égare déjà, désolé.
Tout le monde s'amuse, ça se passe plutôt bien quand soudain je pose une question à mon cousin qui fera basculer toute mon existence de petit occidental propre sur lui et candidement ingénu. Je me tient debout, à côté du buffet rempli de victuailles avec un paquet d'M&M's à la main : "Sté, tu veux un M&M's ?". Lui se tenait de l'autre côté de la pièce, à environ 6 mètres et un pas chassé, et me répond par l'affirmative. Étant donné la distance qui nous sépare et le bordel que font mes chimpanzés me servant d'ami, j'ai dû lever la voix pour me faire ouïr, il en résulta un silence général, j'ai donc eu l'attention de toute la pièce.
Je plonge ma main dans le paquet à moitié vide, sors un M&M's vert et me prépare à le lancer. Mon cousin et moi étant assez complémentaire, il comprend mon intention et ouvre la bouche, sans broncher. Je lance le bonbon d'un geste sûr et super classe. Arrivé à mi-chemin, la cacahuète enrobé de chocolat qui dorénavant a capturé tous les regards de la pièce donna l'impression de ralentir avant d'entamer sa chute. Elle finit pile poil dans la bouche de mon cousin, sans m^me toucher une lèvre ou une dent.
Pour finir cette action d'une classe infinie, je replonge ma main dans le paquet puis après quelques secondes de silence et un festival de bouches baies, je lance un : "Quelqu'un d'autre en veut ?".

...

J'ai pas trouvé mieux, je suis plus à l'aise dans le topic de la lose (ma vie est misérable).


Absolument pas ! On ne réussit ce genre de coups qu'une fois dans sa vie.

Pour tout te dire, il m'est arrivé à peu près la même chose quand j'étais en 4ème. Alors que les cheveux devenaient un peu trop longs et gras, que les boutons avaient décidé de coloniser le visage de poupon que j'avais auparavant, et que ma dentition était désormais cachée derrière un amas de ferraille me faisant zozoter et expulser plus de salive que mes cheveux de pellicules. C'était une heure de permanence, une heure "libre" où moi et les miens étions, comme à chaque trou dans l'horaire, assis à nos tables individuels, en train de glander travailler. Il n'y avait que quelques chuchotements dans celle vaste pièce, ancienne chapelle du collège convertie en salle d'étude (oui oui, avec les vitraux et tout le toutim !). A côté de moi, se trouvait la fille la plus jolie de ma classe dont j'étais éperdument amoureux. De l'autre côté, mon meilleur ami, qui s'évertuait à dessiner sur son agenda. Pour ma part, je me m'ennuyais pas du tout. Je m'étais lancé dans une représentation caricaturale de la surveillante. Le talent de dessin attire parfois un peu les regards, mais pour moi, c'était sans plus. "Tu me dessines ?" me demandait-on souvent. J'escomptais attirer les yeux de ma voisine, mais elle n'en avait que pour mon meilleur ami, l'éternel beau gosse de la classe, le briseur de coeur. Nous étions vers le milieu de la salle, et près de la porte d'entrée, tout au bout, se trouvait une grosse corbeille à papiers.

Il y a eu un déclic, en moi. Une sorte... d'impulsion. Je ne saurai pas l'expliquer, mais... Je l'ai su. Mon dessin était raté. Mais mon destin était fixé. Les mains n'allaient pas du tout, disproportionnées. J'ai machinalement froissé mon papier en boule, que j'ai lancée vers le fond en me retournant à peine. J'ai juste eu le temps d'apercevoir les regards se tourner vers le vol de ma boule de papier, qui a atterri miraculeusement dans la corbeille dans un petit "chlump !". Mon coeur a raté un battement. Une exclamation discrète est survenue des tables voisines ainsi que de celles du fond. Pendant dix secondes, j'étais un héros. Elle m'a regardé de ses yeux azur.

La surveillante a réclamé le silence.
Tous sont retournés à leurs affaires.

Mon moment de gloire !

Prochain chapitre : mon chatroulette réel.
Image IPB
T'as qu'à cliquer sur la bannière, tu verras, c'est rigolo.

#13 kea

kea

    Je suis peut-être complètement con

  • Members
  • 11385 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Loin devant...

Posté 04 October 2011 - 00:00 AM

Vous avez pensé à laisser des fleurs, au moins, kisson ? le petit dèj, c'est très bien, mais la classe, ça s'assume jusqu'au bout.

Hmmmm... Ca me rappelle quelques trucs, donc un où j'ai sévèrement pwné un pote, une sombre histoire avec deux nanas, un appareil photo, et un pantalon en cuir.
Mais ce sont des choses que pas mal de personnes aimeraient oublier, donc je vais m'abstenir. :mrgreen:

J'ai une epic ouine plus subtile aussi, avec des roses, mais TsoinTsoin vient de me rappeler que les années d'études sont également un vivier inépuisable.

Dans le genre pur freestyle de ouineur, j'en ai une chouette.
Hypo ; je ronfle gentiment (pas au fond de la classe, à deux tiers du premier rang, et un tiers du dernier. Position radiateur/fenêtre, THE ultimate combo ! Imbatable.)
La prof semble introduire une présentation à la con. je plains le pauvre gars qui va devoir se taper un exposé sur un auteur à cette heure ci. J'en ai mal pour lui.
Un gros silence, et tout le monde qui me regarde.
Le flegme, toujours. Ca vous sauve.
"Pardon ? pouvez-vous répéter ? Je n'ai pas saisi la dernière phrase ?"
-Votre exposé sur Boris Vian ?

... :sweat:
Bref regard aux potes, qui se gondolent. Visiblement, je suis le seul à ne pas être au courant.
Pas lu un Vian depuis des années. Ce que je maitrise le mieux, ce sont ses chansons, et avec ma mémoire de merde, impossible de citer la moindre date, même vaguement.
Les enfants : a man's gotta do what a man's gotta do.
Je me lève.
"Mais bien sur, tout de suite...
Je me colle en face de tout le monde, pose une fesse sur un table, jette un coup d'oeil discret et rapide à la quatrième de couv du bouquin pose sur le bureau, prend ma voix gelée royale No 5, et j'attaque..
- Boris Vian, de son vrai nom Fernand Sullivan.
- Ah non, vous êtes distrait. Vernon Sullivan, c'était un pseudonyme. Vian, son vrai nom.

... :sweat:
J'ai lu immédiatement dans le regard de ces hyènes qu'ils allaient se régaler de ma crucifixion.
Les enfants : il ne faut JAMAIS sous estimer la toute puissance du culot, du bagou, et du charisme un peu animal du grand houhouine.
Certains profs, c'est trop facile. Il suffit de faire croire que ça nous intéresse à mort. B)
Pas loin de 30 minutes de show. Les félicitations du jury.
Tu vois jeune padawan, j'ai tout déchiré, et j'avais devant moi une armée de concurrents camarades trop dé-gou-tés.


l'impro. c'est la vie. Une fois, partiel d'espagnol. Nul à chier, tout comme les potes qui sont venus préparer ça avec moi, vers 22H, la veille, devant quelques mousses.
On a torché le truc comme des porcs. On devait rendre une plaquette promotionnelle pour un article fictif. Certains groupes avaient fait péter le dossier de presse en quadri après des nuits de braistorming; On déboule avec deux A3 photocopiées noir et blanc, avec des dessins de mecs bourrés, et on se présente comme le dernier boys band à la mode qui se lance : les chicos romanticos. (caramba ! \o/\o/\o/)
Je commence :
"Mé iamo RRRRRRRRamon !
Le prof se marre.
-Qué ?
- huhuhu. Tu viens de dire que tu t'appelais jambon.
... :sweat:
Tiens, je me souviens encore du single qu'on avait écrit à la quatrième tournée :
Los chicos romanticos : Solo y el sol

Soy solo y el sol
ta amo te amo te amo
Soy solo y la luna
Ay, si, te amo mucho.


(caramba !)

Ou un truc dans le genre. (Nul, je vous dis.)

17.

17 mes frères. Meilleure note de la promo. :zombfire:
Tu vois, jeune padawan: dans ces moments là, quand tu passes entre les rangées de tes ennemis camarades, tu aurais presque envie de leur jeter quelques sous, tellement ils ont l'air dans la détresse. :closedeyes:

Hihihi. Bon, ça m'a remis sur tout un filon, mais là il est tard.

Buenas noches, signores.

#14 OrsonZ

OrsonZ

    Le Facteur Manchot

  • The Devil's Rejects
  • 25649 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 04 October 2011 - 00:09 AM

C'est quand même mieux la lose :(

339205OrsonZalien.gif

Adaret©


#15 kea

kea

    Je suis peut-être complètement con

  • Members
  • 11385 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Loin devant...

Posté 04 October 2011 - 00:21 AM

Ce n'est pas incompatible. :)
La ouine, c'est souvent au détriment de quelqu'un. Image IPB

#16 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 21866 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 04 October 2011 - 00:40 AM

Je n'ai AUCUN souvenir de ce qui a pu se passer ... (aucun, rien de rien, misère) ... sauf que l'odeur sur mes doigts indiquait clairement que j'avais du faire quelque chose Image IPB

Peut-être que tu t'étais torché à mains nues ? :o
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#17 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22487 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 04 October 2011 - 04:03 AM


Je n'ai AUCUN souvenir de ce qui a pu se passer ... (aucun, rien de rien, misère) ... sauf que l'odeur sur mes doigts indiquait clairement que j'avais du faire quelque chose Image IPB

Peut-être que tu t'étais torché à mains nues ? :o

Comment te dire ça Dreef... Euuuh, tu sais le vagin ça ne sent pas le caca.

#18 Evil Seb

Evil Seb

    El Luchador

  • Members
  • 19542 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pitibon sur Saône dans le Bouchonois

Posté 04 October 2011 - 06:28 AM

Le ouine c'est pour les branleurs, pour les gagne petit. La vraie classe, le vrai romantisme c'est dans la loose quand les trouvent.
Andrew Clark : Why do you have to insult everybody?
John Bender: I'm being honest, asshole. I would expect you to know the difference.

Image IPB


#19 Kissoon

Kissoon

    Quoi de neuf doc ?

  • The Devil's Rejects
  • 13042 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avignon

Posté 04 October 2011 - 07:58 AM

Le ouine c'est pour les branleurs, pour les gagne petit. La vraie classe, le vrai romantisme c'est dans la loose quand les trouvent.

J'ai l'impression de faire que ça à longueur d'années, raconter ma lose sur ce forum Image IPB Grâce à Kea j'ai pu ENFIN raconter un moment de gloire, ça équilibre un peu la balance ...


(Kea -> ben non, pas de fleurs, en même temps on les aurait chopées où ? ^^ mais ouais ça aurait été la classe)

nuclearthrone_400h.jpg


#20 Evil Seb

Evil Seb

    El Luchador

  • Members
  • 19542 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pitibon sur Saône dans le Bouchonois

Posté 04 October 2011 - 08:20 AM

Nan mais t'as parfaitement raison. Seulement comme je suis un sale con je trouve que le ouine c'est vulgaire alors que la loose c'est presqu'un art de vivre. Puis bon, on ne fait pas de bons films avec de la ouine :D


En fait c'est surtout parce que j'ai pas d'histoire de ouine a raconter...sauf peut être la fois ou j'ai pécho Contagion...
Andrew Clark : Why do you have to insult everybody?
John Bender: I'm being honest, asshole. I would expect you to know the difference.

Image IPB





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)