Aller au contenu


Photo

Muse - Black Holes And Revolutions


  • Please log in to reply
290 réponses sur ce sujet

#1 Maxx Moon

Maxx Moon

    JarJar

  • Members
  • 38 Messages :

Posté 16 July 2006 - 12:09 PM

Etonnant de ne voir aucun sujet parlant du plus brillant groupe de sa génération et bien en avance sur son temps .

Voici donc ma petite review de ce bijou qu'est BHR .

Naturellement ca reste "subjectif" (voir les mauvaises notes pour certaines songs que d'autres adorent) mais j'assume mon propos et je maintiens que cet album est un bijou monumental et l'album de l'année 2006 de très très loin me concernant smile.gif

Review de BHR song by song (je précise j'ai la MAGNIFIQUE edition Japonaise Digipack avec l'ENORME Glorious)

1 - Take A Bow = 6,5/10

Contrairement à bcp de gens ici et ailleurs, je trouve cette lente et interminable intro surfaite et toute sauf exceptionnelle.....
Bellamy s'élève en juge de l'humanité et condamne (nos "leaders" ?) pour leurs péchés et les vies qu'ils ont sacrifiées.....
Bcp de synthé, des choeurs totalement "queenien" ("burn in hell and burn in hell etc) et un mini solo à la Brian May (très loin du maitre) ponctuent une chanson sympathique mais inferieure à Apocalypse Please (dans le même genre/etat d'esprit)

2 - Starlight = 8/10

ZE Single imparable et chanson d'amour (avec Invincible) de l'album et de l'année .
Sublime basse Wolstenholmsienne combinée à de délicats arpèges de synthés et une voix sensuelle et douce qui habite les 3m59 s de ce hit imparable qui n'a pas finit de voir s'embrasser les couples en live (et ailleurs)
Sans oublier une brillante partition à la batterie de Mr Howard


3 - Supermassive Black Hole = 6/10

La note n'est pas forcement definitive car j'ai tellement entendu cette song depuis deux mois maintenant qu'il est dur d'en parler "objectivement" .
On dira que ca reste très fun et dansant mais clairement loin des meilleures compositions de l'album et du groupe

4 - Map Of The Problematique = 7,5/10

LE morceau où Dom est la star avec Assassin, sublimes solos de batterie qui illuminent un morceau somme toute classique "mainstream" rock à la Dépêche Mode
Paroles typiquement Bellamiennes sur la souffrance dans les relations amoureuses .
Très bonne rythmique et single imparable en vue .
Rien d'exceptionnel cela dit, classique mais efficace

5 - A Soldier's Poem = 4/10

Qu'est ce que cette "chanson (2m03 s ca fait leger) vient faire là si ce n'est être un interlude entre MOP et Invincible ?

Ca fait penser à l'amérique des années 50 et à une certaine insouciance

Perso ca m'ennuie profondement . Très dispensable

6 - Invincible = 7,5/10

La chanson qui semble le plus diviser les "musiens" un peu partout in the world

On lui repproche sa "mellowness" perso je la trouve au contraire poignante, touchante et elle tente une montée en puissance comme il en manque dans des songs genre MOP sur l'album .
Ca me fait penser à Falling Away With You sauf que là c'est chanté avec une vraie passion et sensualité et qu'il y a ZE moment de folie rythmique avec une basse et batterie toute "flamenco" et un sublime solo "hendrixien" qui me fait furieusement penser à celui d'Eternally Missed

Et ca finit avec un Bells survolté qui assène un définitif "yeah tonight we can truly say, Together we re Invincible"

On veut bien le croire

7 - Assassin = 7/10

ZE deception des 4 anciennes "new ones" de 2004/2005

Ce qui etait un regal de heavy/metal/flamenco/rock avec sa rythmique à la SOAD (rappellant Stockholm) et ses refrains et choeurs tout "queenien" n'est qu'une vulgaire chanson "flamenco" rock calibrée single de bande FM .

Parce que l'enorme erreur du groupe c'est de sacrifier ce qui etait potentiellement une tuerie et un trip de 5m20 s en une chanson rock au format classique verset/couplet/verset/couplet une petite explosion rythmique pour conclure facon MOP et basta .

Mais voilà les vrais "Assassins" pour moi c'est le groupe qui a enlevé LE moment de pur bonheur de Debase qui durait 1m50 et qui en etait sa substantielle moelle .

Le break/bridge/solo bellamien avec des paroles passionnées et une voix qui aurait fait plaisir à Freddy Mercury sont sacrifiés à jamais .

Reste une excellente batterie (fabuleux Dominic Howard LA star de l'album rythmiquement parlant) toute hispanisante et des paroles très engagées qui appelent au meurtre (premier degré ? si oui je n'adhère en AUCUN cas Mr Bellamy)

Ca aurait pu être grandiose, c'est juste bon sans plus.....

8 - Exo-Politics = 9/10

Le premier MONUMENT de l'album et l'hymne de toute une generation de Zetas .
C'est un authentique OVNI sonore , rythmique et vocal que voilà et tout respire l'innovation et la créativité .

A commencer par les paroles bien evidemment, totalement barrées et dignes des plus grandes envolées lyriques de Fox Mulder et la série X Files (dont la song ferait un magnifique anthem) .

L'ajout de l'"UFO sound" à la fin du premier verset est tout simplement génial et donne un cachet unique à l'oeuvre, ramenant aux vieux films de SF US d'Ed Wood et qu'adore Tim Burton .

Le riff est accrocheur, la batterie imparable , et le refrain est tout simplement entêtant et trippant .

Les arrangements vocaux sont sublimes , en particulier sur le "I m waiting patiently, I ll wait for the sign" (on imagine bellamy et mulder regardés ensemble vers le Ciel)

Bref LA chanson coup de coeur de cet album me concernant, j'adorais Burning Bandits en 2005 (déjà la meilleure des quatre de l'epoque) , Exo-Politics en reprend tout ce qui etait bon tout en la sublimant (80 pour cent des lyrics ont changé pour le bien du titre)

Un must absolu qui ne donne qu'une envie : hurler les paroles en trepignant de la tête

10 - City Of Delusion = 8,5/10

On continue dans le sommet du sommet de BHR et une autre song comme seul ce trio magique du Devon pourrait y penser et en créer de nos jours .
C'est une song qui vaut essentiellement par son côté instrumental d'une richesse inouie (guitare "normale" et hispanique, basse,batterie, violon, trompette) où chaque instrument se lie magnifiquement au précédent et ce, afin de former un tout cohérent et novateur .

Ca sonne flamenco, puis mille et une nuits , puis le refrain sublime , porté par une voix plus belle et passionnée que jamais d'un Bellamy au sommet (vocal) de son art .

B&H en etait sans doute un "brouillon" fort réussi (mais incomplet en album) qui aura servi de base à ce bijou de 4m49 s qui est un enivrement pour les sens .

10 - Hoodoo = 4/10

Que dire de ce morceau qui m'a laissé totalement indifferement à son propos et aux sons qu'ils proposent ?

Ca commence par un mini trip flamenco avant de finalement partir sur des sentiers plus "dramatiques" au piano avec une complainte à la Jeff Buckley .

N'etant en aucun cas fan de cet artiste, je me sens indifferent à cette song et absolument pas "connecté" à son propos .

La song que j'aime le moins de cet excellent album et de très loin

11 - Knights Of Cydonia = 9/10

L'autre OVNI de l'album , un delire western/spatio/rock de 6m06 s qui ferait une magnifique bande son pour n'importe quel film de western/sf digne de ce nom .

Où quand les Four Horsemen Of Apocalypse rencontrent Ennio Morricone et font copain avec Queen , ca donne ce titre hautement hallucinogène et addictif .

Morceau de bravoure rythmique (batterie et basse au sommet de leur art), riff de guitare entêtant et sublimissime solo de trompette de 30 secondes qui fait frissonner de bonheur et rappelle combien cet instrument est enorme .

Et bien-sûr le pur moment de folie quand les chevaux sont lâchés après un synthé accrocheur et des voix dédoublées robotiques façon Queen et le surpuissant riff de guitare/basse accompagné d'une gigantesque batterie et l'auditeur qui n'en finit plus de headbanger sur sa monture virtuelle .

Un régal absolu et un classique pour les années à venir

12 - Glorious = 9/10

S'il y en a bien une que je n'attendais aucunement après ses brêves apparitions lives (aux US et à Earls le second soir) c'est bien celle-ci.....

Et le choc et bonheur n'en fût que plus appréciable !

Ca commence avec un son etrange, un melting pot cacophonique d'instruments qui laisse lentement mais surement place à un piano délicat qui reprend le riff de guitare de base avant que la batterie et la basse ne l'accompagnent à leur tour .

Puis vient le riff version guitare plus "flamenco" que jamais et qui dynamite encore un peu plus cette oeuvre hautement atmosphérique .

Une chanson toutes en emotions où la voix merveilleuse de Matt B, plus profonde et poignante que jamais est portée par les plus beaux lyrics de l'album (avec starlight et exo)

Car là il y est definitivement question de Foi et de Spiritualité "Faith It drives me away but it turns me on like a stranger s love" et un Bellamy troublé par les blessures et souffrances du passé de lacher un déchirant "I Need To Believe" .

Après l'hymne UFO EP et le trip spatiau temporel KOC, voici que Glorious achève de confirmer l'evidence même :

Matthew James Bellamy est un croyant et/ou veut croire en quel que chose d'unique et de fort .

La profondeur des paroles couplée à la richesse sonore et melodique font de ce titre un joyau atmosphérique qui complète idéalement le reste de l'album, mieux le sublime et l'envoi définitivement dans les plus hautes cimes musicales et lyriques .

Vous l'avez compris Black Holes And Revolutions est pour moi une oeuvre majeure du groupe le plus novateur et essentiel de ces dernières années .

Un groupe qui a mué, mûri , évolué et sû se remettre en question pour devenir le brillant combo eclectique et d'une richesse inegalable qu'il est actuellement .

BHR où une oeuvre pétrie de richesses sonores et d'emotions toutes spirituelles et délicates .

50 mn de bonheur pur (en Jap only) qui n'ont pas fini de tourner en boucle sur mon lecteur de CD et mon lecteur MP3 .

#2 horseloverfat*

horseloverfat*
  • Guests

Posté 16 July 2006 - 13:06 PM

C'est laquelle où ils reprennent le générique de K 2000 ?

#3 Denver

Denver

    Far Away

  • Members
  • 14363 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lyon dans le coeur, Paris dans le cul.

Posté 16 July 2006 - 13:10 PM

Un putain d'album, AMHA leur meilleur avec Origin of....
Certains morceaux sont puissants, me donnent des frissons, y'a une dimension épique dans certains, les mecs comme d'hab assurent, et le "virage" musical pris est bien gèré et voila.

Image IPB
On cherche des dates ! Paris, Province, Europe...
http://crackityflynnmusic.bandcamp.com
http://crackityflynn.bigcartel.com/


#4 Slash

Slash

    Critters

  • Members
  • 285 Messages :

Posté 16 July 2006 - 14:11 PM

Album excellent même si je préfère "Absolution".

Cet album nécessite néanmoins plusieurs écoutes, j'avoue au départ avoir été dérouté par l'orientation prise par ces trois petits génies, néanmoins dans la première partie de l'opus. Plus Pop et moins métal dans leur sonorité, il n'empêche que, après plusieurs écoutes attentives, on rentre dedans et on se laisse porter par l'ensemble des morceaux. L'album commence léger, s'énèrve petit à petit et finit en apothéose avec le morceaux "knights of cydonia" (futur classique en live, cash !!!).

Bref Muse a encore accouché d'une petite perle musicale (ca devient une habitude) et je pourrai une nouvelle fois jouir de leur prestation exceptionnelle en live le 17 décembre à Nantes....c'est loiiiiiiiiiiiinn !!


PS : Maxx moon : je n'ai pas le morceau "Glorious" sur mon album, comment se fais-ce ?? wallbash.gif

#5 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17922 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 16 July 2006 - 15:09 PM

CITATION(horseloverfat @ 16 7 2006 - 14:06) <{POST_SNAPBACK}>
C'est laquelle où ils reprennent le générique de K 2000 ?

La mieux, forcément (ce qui, vu le niveau de l'album, est pas très difficile).
J'ai toujours pas compris ce qu'il avait d'extra ce disque.
Mais je suis pas un fin mélomane, et pis j'aime bien Francky Vincent.
6kePM3Z.jpg

#6 Denver

Denver

    Far Away

  • Members
  • 14363 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lyon dans le coeur, Paris dans le cul.

Posté 16 July 2006 - 15:44 PM

Ananda c'est de la merde.

mad.gif Connard !!

Image IPB
On cherche des dates ! Paris, Province, Europe...
http://crackityflynnmusic.bandcamp.com
http://crackityflynn.bigcartel.com/


#7 Bateman

Bateman

    Critters

  • Members
  • 430 Messages :
  • Location:Dans ta tête.

Posté 16 July 2006 - 16:10 PM

CITATION(Maxx Moon @ 16 7 2006 - 13:09) <{POST_SNAPBACK}>
Etonnant de ne voir aucun sujet parlant du plus brillant groupe de sa génération et bien en avance sur son temps.


Bah si.

http://www.mad-movie...showtopic=16921



icon_mrgreen.gif

#8 El Pistolero

El Pistolero

    Inferior version

  • Members
  • 8325 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 16 July 2006 - 16:20 PM

???
blink.gif

#9 Bateman

Bateman

    Critters

  • Members
  • 430 Messages :
  • Location:Dans ta tête.

Posté 16 July 2006 - 16:26 PM

Pendant longtemps on a reproché à Muse de copier allégrement sur Radiohead.

Voila.

Stou.

icon_arrow.gif

#10 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22592 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 16 July 2006 - 17:45 PM

Pendant longtemps on s'est trompés.
C'tout.

ExCZp1i.jpg


#11 Slash

Slash

    Critters

  • Members
  • 285 Messages :

Posté 16 July 2006 - 23:11 PM

[quote]Pendant longtemps on s'est trompés.
C'tout.


+ 1. Sans être un fan de Radiohead mais pour connaitre un minimum leurs compos, on ne peut pas vraiment dire que Muse s'en est largement inspiré. Muse fait du Muse et il le fait bien. C'est d'ailleurs une de leur force c'est d'être d'une originalité (même si un mix d'influence est évidemment présent) mélant force (quelle puissance en live !!) et émotion. Ils sont balèze les mecs !!! bluesbro.gif (je sais ce smiley n'a rien à voir mais je l'aime bien alors !)

#12 The X Phil

The X Phil

    Gremlins

  • Members
  • 1827 Messages :

Posté 16 July 2006 - 23:41 PM

Pendant longtemps on a reproché à Muse de copier tout ce qui bouge...
Ben c'est pas avec cet album de daube que ça va changer ! (j'aime pas Queen, mais je préférerai toujours l'original à la copie. Par contre j'aime Radiohead, Jeff Buckley, Placebo (sauf le dernier), les vieux U2... et là, la copie de Bellamy et ses potesfait pitié !)

ah, juste un truc : pour un fan de Muse, ça la fout mal de se planter dans le titre du disque (et donc du topic) : c'est RevElations, et pas RevOlutions...

#13 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22592 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 17 July 2006 - 00:04 AM

CITATION(The X Phil @ 17 7 2006 - 00:41) <{POST_SNAPBACK}>
Pendant longtemps on a reproché à Muse de copier tout ce qui bouge...
Ben c'est pas avec cet album de daube que ça va changer ! (j'aime pas Queen, mais je préférerai toujours l'original à la copie. Par contre j'aime Radiohead, Jeff Buckley, Placebo (sauf le dernier), les vieux U2... et là, la copie de Bellamy et ses potesfait pitié !)

"Fait pitié"... rolleyes.gif
J'adore ces insultes gratuites qui déboulent de nulle part...si on est un minimum honnête et qu'on est capable d'écouter de la musique objectivement, on se rendra compte que les 3 membres sont de très bons zicos, qu'ils sont loin de faire un truc plat et formaté, bref, on peut ne pas accrocher pour des raisons diverses (j'imagine que le côté grandiloquent prononcé porté par la voix Bellamy peut faire fuire du monde), mais de là à les descendre en flèche de façon dédaigneuse comme beaucoup de monde...ça devient lourd ces cassages faciles.
Et pour ce qui est des ressemblaces, bizarre parce que je trouve que Muse n'est ni Radiohead, ni Placebo (carrément pas...et tant mieux), ni U2, ni Queen.
Il y a des inspirations qui se ressentent bien évidemment, dire le contraire serait mentir, mais le résultat final n'a rien à voir avec aucun de ces groupes.
Ils ont leur personnalité bien qu'elle ne soit pas révolutionnaire pour le monde de la musique, et on est en tout cas loin de simples copies délavées que certains semblent y voir.

Sinon pour l'album, meilleur avec Origin of symmetry je dirai, so far...(il est encore jeune mais je l'écoute beaucoup et l'intérêt ne décroit pas)

ExCZp1i.jpg


#14 The X Phil

The X Phil

    Gremlins

  • Members
  • 1827 Messages :

Posté 17 July 2006 - 00:18 AM

Dire de Muse que c'est absolument pas original et que leur côté grandiloquent est totalement ridicule, c'est pas du cassage facile et gratuit !
Après, je comprends que les fans du groupe en aient marre d'entendre ça... Mais justement, si ce sont les arguments qui reviennent le plus souvent, c'est probablement pas un hasard...

Allez, pour le fun, je mets ici la critique de l'album que j'avais écrite quand je l'ai entendu :

Avant de commencer ma descente en flammes du nouvel album de Muse, « Black Holes and Revelations » (sortie le 3 juillet), je tiens à signaler que j'ai beaucoup aimé le groupe à ses débuts. Précaution sûrement inutile face aux fans de Muse prêts à en découdre avec quiconque oserait une critique contre leurs soi-disant génies, mais bon…
Il n'empêche, « Showbiz » et « Origin of Symetry » sont vraiment de bons disques, je me souviens même avoir écrit un avis dithyrambique sur ce dernier à l'époque de ma première incarnation sur ce site. C'est avec "Absolution", ce gros kouglof totalement inécoutable, que ça s'est gâté. Un disque surchargé d'effets dans lequel les tics du groupe sont portés jusqu'à la saturation. La sortie de cet album coïncidait avec l'enflage démesuré des melons du groupe, persuadés d'être ce qui est arrivé de mieux à la musique rock depuis l'invention de la guitare électrique. Passe encore pour Wolfenmachin et l'autre, effectivement de bons techniciens ; mais cette tête de con insupportable de Bellamy a réussi à partir de ce troisième disque à dégoutter pas mal de gens de Muse, faisant passer au second plan tout ce qu'on aimait dans le groupe.

La sortie de leur quatrième album a alors tout d'un faux événement, les fans comme les adversaires du groupe vont continuer de se déchirer, pareil pour la presse qui va se partager entre les habituels pro et anti-Muse.
Et le disque, dans tout ça ? On nous avait promis un grand changement de style, un album concept explorant des territoires inédits pour le groupe, un disque monumental, original, le grand disque de la maturité de Muse… Ben on l'attend toujours !

Tout a commencé par le single, « Supermassive Black Hole » (sont obsédés par les trous noirs, ça frise la perversion). Entendu chez Zéguth un soir de la semaine dernière, il m'aura laissé… disons… dubitatif (pour être poli !). Au début, on n'avait pas reconnu Muse, ce qui est plutôt bon signe et augurait du changement promis - à part que bon, c'était pas bien. Et puis, la voix, quand même, était bien ressemblante. Jusqu'au refrain, où Bellamy se met à brailler et où on se rend compte que c'est bien le nouveau Muse qu'on écoute. L'effet de surprise s'écroule déjà dès la seconde écoute, et on se rend compte que c'est alors une chanson typique de Muse tout comme on les aime pas.

Ce single m'aura en tout cas bien fait marrer, et il donne la couleur de tout l'album. Ce disque est en fait une parodie de Muse. Une parodie faite par des gens qui n'aiment pas le groupe de Bellamy, d'ailleurs (comme le disait une copine : même les titres des chansons semblent être parodiques !). Tous les défauts du groupe y sont hypertrophiés dans un disque puant de suffisance. Muse refait pour la quatrième fois le même disque, et tente de déguiser ce manque d'inspiration sous une demie nouveauté et quelques idées de mixage qu'ils n'avaient pas encore appliquées. Le résultat est proprement insupportable, presque impossible à écouter en une seule fois, limite énervant. Le groupe frôlait déjà le trop plein sur ses deux premiers disques mais réussissait à garder un équilibre qui l'empêchait de sombrer. Avec « Absolution », ils basculaient dans le gouffre, avec ce dernier, ils s'effondrent au fond du trou noir. C'est constamment grandiloquent, lourd, pataud, bouffi de prétention… C'est surtout sans imagination et reposant uniquement sur la « recette » Muse, recette qui donne maintenant franchement envie de dégobiller son quatre heures.

Je dois concéder que l'ancien fan du groupe déçu pourra peut-être ponctuellement passer au travers de ce mur de graisse pour y retrouver quelques petits trucs pas mal. Il y a même une chanson vraiment bien dans le disque (« Starlight »), et quelques autres seraient vraiment pas mal s'il n'y avait que la musique et que Bellamy n'y faisait pas ses vocalises. Mais quand il se met à bêler en courant toujours après le fantôme de Jeff Buckley (cherche pas, Matt, tu le rattraperas jamais !), quand le groupe se prend à vouloir nous faire du lyrisme, quand ils se réincarnent en Queen du pauvre ou s'essaient à la musique épique, ça devient vraiment grotesque. Au dixième degré, c'est super drôle, mais le problème c'est que Muse est quand même un groupe très premier degré…


Take a Bow
L'album commence e-xac-te-ment comme les deux premiers (et peut-être le troisième, m'en rappelle plus), ce premier morceau étant presque un « Newborn 2 ». Tu parles d'un changement de direction ! Tout y est, le début avec la petite boucle de synthé qui est leur marque de fabrique (voir « Bliss »), la progression, l'explosion, Matthew qui beugle… C'est du pur Muse archétypal, ça pèse déjà sur l'estomac, mais ça reste encore écoutable, si on passe sur le fait qu'on a l'impression de l'avoir déjà entendu 15 fois.

Starlight
Là, on se dit que cet album peut finalement être bon et que les mauvaise langues dans mon genre peuvent aller se rhabiller. En effet, « Starlight » est une bonne petite chanson pop rock, qui pète bien, avec une ligne de basse impressionnante, un rythme entraînant, une petite ritournelle légère au piano qui s'incruste dans le crâne, des explosions de guitares qui déchirent… Même Bellamy est assez sobre ! Bon, on va vite déchanter…

Supermassive Black Hole
… dès ce morceau, le premier single extrait du disque. Bon, j'en ai parlé un peu plus haut, et vous allez l'entendre à la radio sans arrêt, donc je m'étends pas. Mais quand même, je sais pas ce qui est le plus risible, de la batterie bossa-nova, d'un Bellamy qui minaude comme jamais ou de ce refrain pitoyable.

Map of the Problematique
Une chanson qui pourrait presque fonctionner. Toute la partie instrumentale du début, bien rock, avec notamment une ligne de batterie accrocheuse, est très bien. Et puis, Bellamy intervient et tue le morceau. Ca devient du gros Muse qui tâche, et même la musique devient moins bien. Une chanson qui aurait mérité d'être un instrumental bien plus simple.

Soldier's Poem / Invincible
Et on enchaîne avec deux chansons calmes, genre dans lequel Muse peut livrer des bons morceaux, genre « Unintended ». C'est à ce titre que ces deux chansons voudraient d'ailleurs ressembler, mais là encore, le groupe en fait 15 tonnes et n'arrive pas à renouveler le miracle. Passe encore que Bellamy se prennent pour un cronner sur la première, c'est totalement honteux quand il reprend la ligne de guitare du grandiose « Everybody Hurts » de R.E.M. ! Heureusement que ça ne dure que deux minutes. Mais la chanson suivante est quasiment la même (et ressemble encore plus à un « Unintended » du pauvre) et est dotée d'un refrain bien niais (« Together we're invincible »). Quelles guimauves !

Assassin
Comme dire… Vous vous rappelez des vilains groupes hardos des années 80 ? Ben là, c'est pareil - en fait, c'est même le nouveau single de Europe. Là, on risque carrément les crampes au bide tellement c'est involontairement drôle.

Exo-Politics
Pfffffff… j'ai rien à dire sur ce morceau, qui est du Muse nul sans intérêt.

City of Delusion / Hoodoo
Ah, le voilà le grand changement annoncé (il était temps !), avec ces deux morceaux d'inspiration espagnolo-musique-du-soleil-aïe-aïe-caramba. On a le droit à deux versions de la même chanson - Delusion, sa guitare flamenco, ses hordes de violons orientalo hispanisants ; Hoodoo et sa guitare gitane. Dans les deux cas, le dépaysement est de courte durée, puisque la première se mue en morceau rock portnawak et l'autre est envahie pas un piano énormissime et une explosion symphonique qui nous fait penser que le groupe a définitivement perdu tout sens des réalités.

Knights of Cyclonia
L'album se termine en apothéose avec le morceau qui résume à lui seul tout le style du disque. Si vous aviez
réussi à ne pas faire d'overdose jusque là, ce cyclone va forcément vous achever. Cette bande originale pour un film d'heroic fantasy bourrin (très très très pompée sur « Bohemian Rhapsody ») use et abuse des effets grandioses, des chœurs, des guitares déchaînées, des trompettes, des cavalcades de batterie, des synthés de science-fiction… A côté de ça, La Neuvième de Beethov' c'est de la musique de chambre.


Avant d'entendre l'album, je me demandais juste s'ils arriveraient à faire pire que le dernier Placebo (j'avais aucun espoir qu'ils se remettent à faire un bon disque, faut pas abuser !). Et ben après écoute, la réponse est oui ! Le plus énervant, c'est qu'on en trouvera pour crier au génie et s'extasier devant ce truc informe, que le groupe va encore en vendre des tonnes et faire le plein à ses concerts. Un jour, peut-être, faire de la merde sera puni par la loi… Ils vont en payer des amendes, Muse, ce jour là !

#15 Bateman

Bateman

    Critters

  • Members
  • 430 Messages :
  • Location:Dans ta tête.

Posté 17 July 2006 - 00:48 AM

Faudra quand même que je l'écoute cet album, ça à l'air d'être un grand moment (un grand moment de quoi? Ca j'en sais rien pour le moment)

J'ai bien aimé Showbiz. Origin of Symetry contient de bons morceaux (rares, mais ils sont là) et Absolution m'a laissé de marbre.

Et tout comme X-phil, j'ai beaucoup de mal avec Bellamy (qui est aussi insupportable que Molko, c'est dire)

#16 dam

dam

    mad

  • Members
  • 25553 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Cthuluse

Posté 17 July 2006 - 01:32 AM

CITATION(Maxx Moon @ 16 7 2006 - 13:09) <{POST_SNAPBACK}>
Etonnant de ne voir aucun sujet parlant du plus brillant groupe de sa génération et bien en avance sur son temps
laugh.gif laugh.gif laugh.gif laugh.gif laugh.gif laugh.gif

faut pas déconner non plus, j'aime bien ce groupe, mais de la a dire ça,
enfin, AMPA, bien sur.


CITATION(Slash @ 16 7 2006 - 15:11) <{POST_SNAPBACK}>
Album excellent même si je préfère "Absolution".

Cet album nécessite néanmoins plusieurs écoutes, j'avoue au départ avoir été dérouté par l'orientation prise par ces trois petits génies, néanmoins dans la première partie de l'opus. Plus Pop et moins métal dans leur sonorité, il n'empêche que, après plusieurs écoutes attentives, on rentre dedans et on se laisse porter par l'ensemble des morceaux. L'album commence léger, s'énèrve petit à petit et finit en apothéose avec le morceaux "knights of cydonia" (futur classique en live, cash !!!).

Bref Muse a encore accouché d'une petite perle musicale (ca devient une habitude) et je pourrai une nouvelle fois jouir de leur prestation exceptionnelle en live le 17 décembre à Nantes....c'est loiiiiiiiiiiiinn !!


PS : Maxx moon : je n'ai pas le morceau "Glorious" sur mon album, comment se fais-ce ?? wallbash.gif

tout pareil,ou preque je supporte pas deux morceaux dont le dernier knights of machin truc, mais faudrai que je me le réecoute, cet album est assez bizarre mais j'aime bien.
leur meilleur album est toujours selon moi absolution.

#17 Slash

Slash

    Critters

  • Members
  • 285 Messages :

Posté 17 July 2006 - 01:49 AM

CITATION
Vous vous rappelez des vilains groupes hardos des années 80 ?


Et ils ont quoi les groupes hardos des années 80 ?? blink.gif

Sinon pour Muse, que tu n'est pas aimé l'album pas de problème mais là t'as critique n'a aucun sens. Tu leur reproche quoi exactement ?? de refaire du Muse ou de changer vers un côté plus pop. Qu'est ce qui te permets de traiter bellamy de "con insupportable", tu le connais perso. peut-être... "Absolution" un album inécoutable ?? selon Mike portnoy,un homme aux goûts musicaux plus que respectable, c'est un des meilleurs albums de la décennie, je partage cet avis, il n'y a rien a jeter sur cet album !!

Bellamy qui bêle ?? tu plaisante là ? si tu as aimé son style de chant sur les 2 premiers albums qu'est ce qui a changé, tu t'attendais peut-être a ce qu'il se mette au Death métal ?? ...et puis pour le "copiage" des autres groupes, ce sont plutot diverses influences que le groupe a digéré et assimilé, ce n'est pas passage de 10 sec. qui ressemble à Bohemian rahpsody qui nous permettent de dire qu'il refont du Queen, faut pas déconner non plus...

Enfin chacun ses goûts, ce dernier album est très bon (un peu en dessous des opus précédents il est vrai mais reste excellent) et pour finir Muse est un des derniers groupes à réellement tout déchirer en live (les morceaux d'absolution, justement, sur le dernier DVD sont MONSTRUEUX)

#18 profondo rosso

profondo rosso

    Bluette Prof

  • Members
  • 23875 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:region parisienne

Posté 17 July 2006 - 02:18 AM

Tres bon album leur meilleur pour moi avec Origin of Symmetry. j'ai eu du mal aussi au début il m'as fallu 3 ou 4 écoute pour digerer le coté encore plus grandiloquent que d'habitude (Absolution est presque minimaliste à coté c'est dire icon_mrgreen.gif ) il y a de toi à part Soldier's Poem un peu faiblarde et Assassin trop facile que du tres bon avec mention speciale à Map of the Problematique qui evoque un peu avec son gimmick de synthé "Enjoy the silence" de Depeche Mode, "Starlight" un single de la mort en puissance Exo Politics peut etre mon morceau préféré du disque lyrique et puissant et un refrain juste imparable et bien sur THE ovni Knights of Cydonia tres tres grand morceau final un peu dans l'esprit de Megalomania sur Origin ou on sent que le groupe jette tout ce qu'il a dans la bataille avec l'apport tres surprenant et l'apport d'instrument innatendu amene un coté western cosmique assez hallucinant. Il y a peu de groupe qui prennent autant de risque ça frise le ridicule à tout instant sans jamais y tomber ça passe ou ça casse d'où les avis tranchés de part et d'autres.

Pour ce qui est du comparatif avec radiohead les détracteurs hormis le 1er album l'inspiration est évidente faut quand meme etre de mauvaise fois pour oser encore comparer sur les albums suivant ça n'a vraiment plus rien à voir ou alors va falloir argumenter chansons par chansons...

vivement la fin de l'année ils passent à bercy je les avait vu en 2003 c'etait monstrueux et aux eurockeenne c'etait mémorable d'après les echos.

#19 The X Phil

The X Phil

    Gremlins

  • Members
  • 1827 Messages :

Posté 17 July 2006 - 07:13 AM

CITATION(Slash @ 17 7 2006 - 02:49) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION
Vous vous rappelez des vilains groupes hardos des années 80 ?


Et ils ont quoi les groupes hardos des années 80 ?? blink.gif



j'ai dit les "vilains" groupes hardos des années 80... M'en fous des vrais bons groupes de cette époque. Après, si t'aimes Europe, oui, ça m'étonne pas que t'aimes Muse !


CITATION(profondo rosso @ 17 7 2006 - 03:18) <{POST_SNAPBACK}>
Il y a peu de groupe qui prennent autant de risque ça frise le ridicule à tout instant sans jamais y tomber ça passe ou ça casse d'où les avis tranchés de part et d'autres.


Phrase contradictoire. D'après moi, ça tombe totalement dans le ridicule. Ce morceau est une boursouflure infâme, un peu l'équivalebnt musical des filmsde Michhael Bay (après, y'en a qui aiment Michael Bay...)

#20 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Dark ChouqueTTe

  • The Devil's Rejects
  • 22592 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 17 July 2006 - 08:55 AM

EDIT : désolé pour les quote, qui veulent bizarrement pas fonctionner...

Et tout comme X-phil, j'ai beaucoup de mal avec Bellamy (qui est aussi insupportable que Molko, c'est dire)

Bonbah là j'imagine qu'on arrive dans le subjectif total.
Parce que je peux pas blairer la voix de Molko mais j'adore celle de Bellamy.
Et puis insuportable, ça veut rien dire, c'est vraiment relatif à chaque personne.
La voix du Matthew, c'ets du ça passe ou ça casse, c'est sûr, vu que c'est assez spé.

Bellamy qui bêle ?? tu plaisante là ? si tu as aimé son style de chant sur les 2 premiers albums qu'est ce qui a changé, tu t'attendais peut-être a ce qu'il se mette au Death métal ??

Bonbah carrément, voilà à peu près ce que j'allais dire.
Bellamy reste Bellamy (au chant) : dire qu'il a changé, c'est nimp'.

je tiens à signaler que j'ai beaucoup aimé le groupe à ses débuts.

Et là j'ai un peu de mal à comprendre, toi comme beaucoup de monde.
On peut relativement être déçu sur certaines compos, mais dans l'ensemble, depuis au moins Origin, il n'y a pas de changement phénoménal...sauf qu'ils varient un peu plus les ambiances sur cet album, mais on est loin d'un virage à la Radiohead (ce qui n'est pas un mal chez eux, c'est juste pour la comparaison).

Précaution sûrement inutile face aux fans de Muse prêts à en découdre avec quiconque oserait une critique contre leurs soi-disant génies, mais bon…

Woé bon, on en est pas encore au génie, et tout amateur du groupe ne vire pas forcément au fan de base intraitable.

La sortie de cet album coïncidait avec l'enflage démesuré des melons du groupe, persuadés d'être ce qui est arrivé de mieux à la musique rock depuis l'invention de la guitare électrique. Passe encore pour Wolfenmachin et l'autre, effectivement de bons techniciens

Ils ont dit quelque chose de ce style ou bien tu subodores totalement dans le vide ?

mais cette tête de con insupportable de Bellamy

Tu pourrais me dire ce qui te rend si désagréable dès qu'on évoque son nom ?
Je suis curieux.

a réussi à partir de ce troisième disque à dégoutter pas mal de gens de Muse, faisant passer au second plan tout ce qu'on aimait dans le groupe.

Et c'est quoi, ce qu'on aimé dans le groupe et qui a subitement disparu ?


les fans comme les adversaires du groupe vont continuer de se déchirer, pareil pour la presse qui va se partager entre les habituels pro et anti-Muse.
Et le disque, dans tout ça ? On nous avait promis un grand changement de style, un album concept explorant des territoires inédits pour le groupe, un disque monumental, original, le grand disque de la maturité de Muse… Ben on l'attend toujours !

Bon alors là perso je m'en fous un peu d'un truc fondamentalement original, je me doutais bien que Muse allait pas passer à l'expérimental et changer totalement de peau.
Ils ont gagné un peu plus de variété tout en gardant leur noyau, et ça me suffit.

Ce single m'aura en tout cas bien fait marrer, et il donne la couleur de tout l'album.

Non mais carrément pas, au contraire...Supermassive black hole n'a rien à voir avec le reste de l'album, mais bon, pas grave.

Muse refait pour la quatrième fois le même disque

Bah voyons...ça devient pas un peu contradictoire tout ça ?
T'as pas aimé leur changement, mais c'est le même disque que les 2 premiers que t'avais aimé ?

C'est constamment grandiloquent, lourd, pataud, bouffi de prétention… C'est surtout sans imagination et reposant uniquement sur la « recette » Muse, recette qui donne maintenant franchement envie de dégobiller son quatre heures.

Toutes proportions gardée, des groupes adulés comme Tool sont adulés mais pourtant, s'ils l'ont perfectionné, on relativement peu changé leur recette eux aussi.

s'il n'y avait que la musique et que Bellamy n'y faisait pas ses vocalises.


Et bah voilà.
Je crois qu'on le tient, ce satané problème : la voix de Bellamy.
J'y faisais référence plutôt et c'est relativement évident : s'il y a bien une chose dans Muse qui peut diviser les avis, c'est sa voix.
Maintenant, techniquement, c'est un bon chanteur...le problème résulte donc d'une question de goûts, et là, ça reste du subjectif.

Mais quand il se met à bêler en courant toujours après le fantôme de Jeff Buckley (cherche pas, Matt, tu le rattraperas jamais !)

De quoi...tu parles ?
Tu te crois dans une compétition ?
"Tu le rattraperas jamais"...on se croirait dans la cour d'école...certains ont une vision bien puérile de la musique parfois, comme si il était toujours question d'opposer tel ou tel musicien pour voir qui qui est le plus fort.
Sérieux, Bellamy en a certainement rien à foutre de rattraper qui que ce soit, d'autant plus que pour un guitariste autodidacte il est doué et en plus pourvu d'un certain feeling qui l'empêche de sombrer dans la seule technicité.

Take a Bow
L'album commence e-xac-te-ment comme les deux premiers (et peut-être le troisième, m'en rappelle plus), ce premier morceau étant presque un « Newborn 2 ».

Tu les as bien écoutés les morceaux ?
Parce que la montée lascive qu'est Take a bow n'a vraiment pas de quoi être comparé à New born.

d'un Bellamy qui minaude comme jamais ou de ce refrain pitoyable.


Et puis, Bellamy intervient et tue le morceau. Passe encore que Bellamy se prennent pour un cronner sur la première,


un refrain bien niais (« Together we're invincible »). Quelles guimauves !

Alors là question de sensibilité.
Si on est cynique de bout en bout, ça va pas le faire c'est sûr.
Mais ce n'est pas un défaut en soi, juste une question de sensibilité.

Assassin
Comme dire… Vous vous rappelez des vilains groupes hardos des années 80 ? Ben là, c'est pareil - en fait, c'est même le nouveau single de Europe. Là, on risque carrément les crampes au bide tellement c'est involontairement drôle.

Ca devient n'importe quoi là.
Groupe de hardos des années 80 ? Des exemples, parce que je vois pas auxquels Muse ressemble ici perso.
Europe ? Mais...allez, réécoute donc du Europe pour voir...que ça n'a rien à voir.

Knights of Cyclonia
L'album se termine en apothéose avec le morceau qui résume à lui seul tout le style du disque. Si vous aviez
réussi à ne pas faire d'overdose jusque là, ce cyclone va forcément vous achever. Cette bande originale pour un film d'heroic fantasy bourrin (très très très pompée sur « Bohemian Rhapsody »)

L'ambiance n'est absolument pas la même.

use et abuse des effets grandioses, des chœurs, des guitares déchaînées, des trompettes, des cavalcades de batterie, des synthés de science-fiction… A côté de ça, La Neuvième de Beethov' c'est de la musique de chambre.

Et c'est épique.
Après on aime ou pas.
Si tu souhaites plus généralement un groupe "proche de réalités", n'écoute pas Muse, tu aurais du le savoir depuis longtemps.

ExCZp1i.jpg





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)