Aller au contenu


Photo

Edogawa Ranpo : enquêtes macabres & ero guro


  • Please log in to reply
32 réponses sur ce sujet

#1 Maniak

Maniak

    She's a maniak

  • Members
  • 10335 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6,66 $ / day

Posté 10 December 2015 - 11:55 AM

Pas de Topic pour le plus grand auteur de polar Japonais?

Il est temps de réparer ça (et tant pis pour le risque de monopagisme!)

10640.jpg

Edogawa Ranpo, de son vrai nom Tarō Hirai ,son pseudonyme provient de la transposition en phonétique japonaise du nom d'Edgar Allan Poe (ça s'écrit エドガー・アラン・ポー, soit Edogā Aran Pō), et sa signifie aussi « promenade sur la rivière d'Edo ».
Inventeur en 1925 du personnage de détective Kogorô Akechi, il popularise la littérature policière au Japon et crée en 1955 le premier prix décerné à ce genre, qui porte toujours son nom. Il est également considéré comme le père de l'Ero guro (érotisme grotesue) un mouvement artistique né au japon en 1930 et qui continue d'influencer les mangaka (coucou Sueiro Maruo et Hideshi Hino!)

Son style est particulièrement reconnaissable. Il est très influencé par le roman policier occidental (Poe donc, mais aussi Conan Doyle, Gaston Leroux et par la forme du roman à énigme ou du roman-feuilleton) dont il reprend de nombreux éléments. Mais il insuffle une sensibilité très japonaise et un ton particulier mêlant érotisme, perversion, grotesque et macabre, jusqu'à tendre vers le fantastique.

Vraiment un auteur à part, au style inimitable!

Bibliographie:
Je m'aperçois de deux trucs en rédigeant ce topic :
- Ranpo a été super prolifique, au japon ses "oeuvres complètes" en poche font 30 volumes (!)
- On connaît encore très mal l'auteur en France, cf le petit nombre de ses ouvrages traduits, et de même pour les films, il y en a peu qui sont arrivés jusque chez nous!

pour donner une idée, v'la la liste de ses histoires courtes, nouvelles et autres adaptations d'auteurs étrangers (cc du wikipédia jap)

Spoiler

:sweat:

Donc, en France on est grave à la ramasse, vu que voilà donc les œuvres traduites:

Aux éditions Picquier:

51VAE1DHSYL._SX300_BO1,204,203,200_.jpg
- La Chambre rouge (contient les nouvelles La Pièce de deux sen, Deux vies gâchées, La Chambre rouge, La Chaise humaine, La Chenille)
- La Proie et l'Ombre (contient également la nouvelle "Le Test psychologique")
- L'Île panorama
- Mirage (contient la nouvelle "Vermine")
- La Bête aveugle
- Le Lézard noir

Aux éditions Recto-verso:
- L'Enfer des miroirs (Nouvelle parue dans l'anthologie Utopie asiatique4)
Aux Éditions Wombat
- Le Démon de l'Île Solitaire

couv_T6.jpg

c'est pas beaucoup :sad:

bon heureusement y'a aussi les adaptations!

Pour le cinéma:
Le Lézard noir (1968) de Kinji Fukasaku
La Bête aveugle (1969) de Yasuzō Masumura
Horrors of malformed men (1969) de Teruo Ishii
Watcher In the Attic aka La maison des perversités (1976) de Noboru Tanaka
Watcher in the Attic (1992) de Akio Jissoji

Murder on D Street (1998) de Akio Jissoji
Gemini (1999) de Shinya Tsukamoto
Rampo Noir (2005) film à sketches de Akio Jissoji, Atsushi Kaneko, Hisayasu Satō et Suguru Takeuchi
Inju : la Bête dans l'ombre (2008) de Barbet Schroeder
mais sur imdb y'en a encore pleins que je ne connais pas! :HMr2Umk:

 

et y'a aussi l'anime Rampo Kitan: Game of Laplace mais c'est parait-il tout naze
 
Et en BD:
La Chenille, de Suehiro Maruo
L'île panorama, de Suehiro Maruo
et l'art book Ranpo Panorama de Suehiro Maruo
sont facilement trouvables chez nous car édités par le Lézard Noir (han, encore du Ranpo!)

ranpo210.jpg

 

Par contre je vois qu'il existe:
une adaptation de La Chaise Humaine par... Junji Ito!!! han! Vivi!!! Delcourt/Tonkam a publié ça? :HMr2Umk:

 

 

 

(bon ce topic m'aura au moins permis de découvrir tout ce que je connaissais pas encore de cet auteur fabuleux!)
(Lisez Le Démon de l'Île Solitaire qui est un de ses meilleurs romans!!!)

(voyez les films!)

(lisez TOUT!!!)

(rhaaaa)
 


image510.jpg

#2 Vivi

Vivi

    Evil Bride

  • The Devil's Rejects
  • 12824 Messages :
  • Profil:Inconnu

Posté 10 December 2015 - 13:25 PM

Par contre je vois qu'il existe:

une adaptation de La Chaise Humaine par... Junji Ito!!! han! Vivi!!! Delcourt/Tonkam a publié ça? :HMr2Umk:

 

Pas que je sache. Je l'ai découvert il y a peu grâce à MechaTakeshi, c'est très bien.

 

J'aime beaucoup Edogawa Ranpo, à la fois délicat et pervers, c'est bien dommage qu'il ne soit pas davantage traduit chez nous. Je suis justement en train de lire Mirage et j'ai acheté Le démon de l'île solitaire (avec la couv Maruo !!). Mes préférés sont La proie et l'ombre et L'île Panorama (la version Maruo est bien aussi, même si je préfère le roman).

 

L'anime Rampo Kitan est honteux pour le peu que j'ai vu :facepalm:.



#3 MechaTakeshi

MechaTakeshi

    Wookie

  • Members
  • 2696 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 December 2015 - 04:45 AM

le plus grand auteur de polar Japonais

897523001.jpg

 

(Yokomizo / Matsumoto)

 

C'est l’heure de faire un peu l'otak' : /

La liste en spoiler ne sont pas ses romans mais ses histoires courtes, nouvelles et autres adaptations d'auteurs étrangers (dont Le Pendu de Saint-Pholien de Simenon) d'abord publiées dans des magazines comme le Shinseinen (~Nouvelle Jeunesse, magazine pour ados, pierre angulaire du Modernisme de l'entre-deux-guerres et de la popularisation du roman policier au Japon, resté célèbre pour ses traductions de romans policiers étrangers sans trop se soucier des droits d'auteur mais aussi pour avoir demander la contribution de ses lecteurs à son contenu. Ranpo sera de ceux-là, ainsi que son grand ami Yokomizo) ou dans les journaux comme le Yomiuri Shinbun.

Il manque à cette liste la longue série de ses romans policiers pour ados quasiment tous écrits après la 2° GM, sorte de spin-off aux enquêtes d'Akechi Kogorô : The Boy Detectives Club (groupe de gamins qui est aux Irréguliers de Baker Street ce qu'Akechi est à Sherlock Holmes).

Le premier de cette série dont Ranpo n'écrira lui-même qu'environ la moitié (ne faisant que superviser l'autre), L'Homme aux Vingt Visages, est dispo en anglais.

Marrant de voir qu'on le connait chez nous pour ses textes des années 20 alors qu'au Japon, où il n'a jamais cessé d'être lu, le premier contact avec Ranpo se fait d'abord par ses romans jeunesse (marrant aussi de voir que la "re-découverte" sur l'archipel de ses écrits "pour adultes" va de paire avec les mouvements contestataires de la fin des années 60).

 

Côté adaptations, y'en a vraiment un stock et beaucoup sont à chier : le Schroeder, K-20, le Ishii de 1999 (Blind Beast vs. Dwarf), l'anime Rampo Kitan comme l'a dit Vivi...

D'autres sont ultra mortelles : le Black Lizard de 1962 réalisé par Umetsugu Inoue (que je préfère au Fukasaku), La Bête dans l'Ombre de Tai Kato...

Les séries télé des années 70/80 sont pas mal aussi, notamment Edogawa Ranpo Beauty Series avec Shigeru Amachi dans le rôle d'Akechi (ça nichonne pas mal). 

Un truc rigolo, la toute première adaptation ciné de ses écrits, c'est Issun Bôshi (Le Nain), sortie en mars 1927. Soit environ un mois après la fin de la parution du texte de la nouvelle éponyme dans l'Asahi Shinbun.

Haha !

 

Voilà, voilà.

Edogawa Ranpo, c'est bon, mangez-en.


ftkzPYE.gif


#4 Maniak

Maniak

    She's a maniak

  • Members
  • 10335 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6,66 $ / day

Posté 12 December 2015 - 09:55 AM

:HMr2Umk: :love: Mecha in da place! :love:

 

La liste en spoiler ne sont pas ses romans mais ses histoires courtes, nouvelles et autres adaptations d'auteurs étrangers (

 

ah oué alors pour ma défense j'ai essayé de me débrouiller comme je pouvais avec le jap  :sweat:  (google trad m'a dis "romans" ) (rien que pour trouver la page de ranpo sur le wiki jap j'ai déjà galéré ^^) mais merci pour les précisions bienvenues!!! \o/

 

hésites pas à compléter ce que je raconte hein, et à venir causer des adaptation ciné (je connaissais pas du tout celles que tu cites! \o/ encore de nouveaux films à découvrir \o/ -bon maintenant comment pécho tout ça ^^ )

Je reviendrais mettre ici un truc un peu plus détaillé sur  Le Démon de l'île solitaire :flamby:

 

sinon, de chouettes illus tirées des œuvres de Ranpo parues dans Shonen Magazine ici

 

Edogawa+1.jpg

 

Edogawa+Ranpo+series+3.jpg

 

Edogawa+Ranpo+series+4.jpg

 

:love:


image510.jpg

#5 Prosopopus

Prosopopus

    Gremlins

  • Members
  • 1901 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:to infinity... and beyond !!!

Posté 04 February 2016 - 17:44 PM

Super topic !
J'aime beaucoup aussi Edogawa Ranpo, découvert d'abord à travers les adaptations ciné et les nombreuses références à l'auteur dans les articles parlant de l'Ero Guro.
Par contre j'ai toujours trouvé que les films et autres dérivés étaient finalement plus craspec que les bouquins (mais je n'ai lu que les livres et nouvelles édités en France). Mais c'est pas forcément une critique puisque je trouve que Ranpo arrive à distiller cette atmosphère un peu perverse à travers des idées très malsaines sans être nécessairement très démonstratif.
Bon je ne me rappelle plus dans quoi (oui je mélange un peu allégrement toutes les nouvelles) mais y a un passage sur un personnage qui tue en "créant" des accidents que j'avais bien aimé et une idée comme celle de la chaise humaine c'est tout de même assez fou.

Par contre j'avais pas vu qu'un nouveau était sorti chez Wombat, merci :pouce:
 
Dans les adaptations ciné j'aime bien le Nasamura même s'il gomme les aspects les plus loufoques du bouquin

Spoiler

et le Horrors of malformed men d'Ishii même si celui-ci pour le coup va dans l'excès inverse. Mais c'est le plus sympa je trouve sur l'aspect melting-pot de Ranpo (la trame de L'île panorama, la référence à la chaise humaine, etc.).

Ranpo Noir j'avais trouvé ça tout mauvais par contre, comme effectivement le Ishii, Blind Beast vs Dwarf et son image dv hideuse... 

Par contre je ne savais pas que le Tsukamoto était une adaptation (c'est un de ceux sortis en Français ?)

Et en manga Maruo c'est trop pour ma petite morale d'occidental... même si j'ai lu en fait que Yume No Q-Saku de lui, donc pas ses adaptations de Ranpo.

Spoiler

 

 

Sinon



Objection !

 

(Yokomizo / Matsumoto)

 

Matsumoto j'ai pas lu mais Le village aux huit tombes  de Yokomizo c'est effectivement super !

Une histoire de mystère mystérieux à base de trésor de samouraï. D'ailleurs en checkant vite fait son wikipedia je vois que là où Ranpo est plus influencé par Poe/Conan Doyle, Yokomizo est lui fan de John Dickson Carr et du coup je viens de comprendre qu'une grande partie de l'énigme du bouquin de Yokomizo est un jeu sur la Chambre ardente de Dickson Carr.

 

 

Sinon rien à voir mais je conseille à mort Haut le coeur de Jun Takami considéré comme le Voyage au bout de la nuit japonais (d'après la quatrième de couverture du bouquin...). C'est beaucoup moins orienté polar mais ça raconte tout de même les aventures d'un anarchiste dans le Japon de l'entre-deux, juste avant l'invasion chinoise (enfin de la Chine plutôt). Et ça parle beaucoup des quartiers des maisons closes (mieux que chez ce nullos de Mizoguchi d'ailleurs). C'est pas de l'ero-guro non plus mais pour faire plaisir à Maniak il y a tout un passage sur le traitement d'alors de la blennorragie qui est proprement dégeulasse, j'avais mal en lisant...



#6 Fraggle

Fraggle

    Rock

  • Members
  • 13748 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 04 February 2016 - 17:58 PM

410smpmMUEL._SX319_BO1,204,203,200_.jpg
(et puis c'est tout)

 

(nan je déconne, chouette topic, super interventions, toussa... j'ai grave trop de trucs à lire :/ )


Image IPB

#7 Maniak

Maniak

    She's a maniak

  • Members
  • 10335 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6,66 $ / day

Posté 04 February 2016 - 18:07 PM

it's alive! it's alive!!
 

Par contre je ne savais pas que le Tsukamoto était une adaptation (c'est un de ceux sortis en Français ?)

nope pas traduit, en tout cas à ma connaissance, mais on ressent bien les thèmes de Ranpo dans le film je trouve :)
 

Et en manga Maruo c'est trop pour ma petite morale d'occidental... même si j'ai lu en fait que Yume No Q-Saku de lui, donc pas ses adaptations de Ranpo.


oué c'est trash, ne lis pas "le montre au teint de rose alors" ^^

par contre l'île Panorama en manga c'est chouette et moins glauque que d'autres récits de Maruo!

 

Si besoin on peut transformer le topic en un sur le roman policier Jap, voir le roman jap plus généralement... Dogra Magra me fait grave de l'oeil et les auteurs cités par Mécha ont l'air cool aussi!

 

(bon après Ranpo c'est le meilleur :hihi: )


image510.jpg

#8 Fraggle

Fraggle

    Rock

  • Members
  • 13748 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 04 February 2016 - 20:21 PM

Ca me semble une bonne idée.

Parce que récemment j'ai aussi lu ça:
book_704_image_cover.gif

 

et c'est vraiment la mega claque (en plus de se lire en 2secondes, contrairement à Dogra Magra qui, malgré toutes ses qualités, dont la structure hallucinée n'est pas la moindre, n'est pas forcément le truc le plus digeste du monde). Et la trad est super (enfin, je lis pas le japonais, donc niveau trad pure je sais pas, mais le texte en français coule de source et à une force assez ouf).
 

 

 

Un pêcheur que le tumulte de son propre cœur empêchait de dormir était monté sur le pont. Éprouvé par le surmenage, il avait le coeur malade, le teint verdâtre, la peau boursouflée. Il s'était appuyé au bastingage, son regard perdu dans la glu de la mer. Si ça continuait, l'intendant allait finir par le tuer. Mais quelle tristesse de mourir comme ça, dans ce lointain Kamtchatka, et en plus sans pouvoir toucher terre. – Il se laissait entraîner par ses pensées. C’est alors qu'il aperçut les deux silhouettes parmi les filets.
 
Le Bateau-usine nous plonge en pleine mer d'Okhotsk, dans le Pacifique, zone de tensions entre l'Union soviétique et le Japon. Nous embarquons à bord d'un bateau de pêche, où le crabe, produit de luxe destiné à l'exportation, est conditionné en boîtes de conserve. Marins et ouvriers travaillent dans des conditions inhumaines et subissent la maltraitance du représentant de l'entreprise à la tête de l'usine. Un sentiment de révolte gronde. Un premier élan de contestation échoue, les meneurs sont arrêtés par l'armée. Mais un nouveau soulèvement se prépare.

Allégorie du fonctionnement du capitalisme, ce bateau-usine permet à l'auteur de dénoncer la collusion d'intérêts entre l’État, l'industrie et l’armée, dans une zone géographique extrêmement sensible. En même temps qu'il déplie les enjeux de l'impérialisme et de la colonisation, l'auteur élève le collectif en force vive d'opposition. Seul le groupe peut mener le combat à la victoire. Ce récit bouleversant, directement inspiré de faits réels, place le lecteur au cœur de cet engin amphibie, provoque un puissant sentiment d'empathie avec ces hommes et les aspirations violentes qui les animent. L'oralité d'un roman-documentaire, l'écriture incisive choisie par Kobayashi ainsi que la narration en style direct amplifient ce phénomène d'identification, qui rejaillit sur la lecture elle-même, appel à la révolte en soi.
 
Traduit du japonais par Évelyne Lesigne-Audoly

Un petit article qui cerne bien la chose.


Image IPB

#9 Prosopopus

Prosopopus

    Gremlins

  • Members
  • 1901 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:to infinity... and beyond !!!

Posté 05 February 2016 - 10:54 AM

oué c'est trash, ne lis pas "le montre au teint de rose alors" ^^


Ça ne risque rien, j'ai encore en souvenir le regard attristé et dégoûté du libraire quand j'ai acheté le Maruo, pas envie de revivre ça...

Spoiler


Sinon j'ai vu que Mishima a tiré une pièce de théâtre du Lézard Noir et que c'est sorti en français à la NRF.
Par ailleurs pour les éditions de Ranpo, il y a l'air d'y avoir d'autres références en anglais (comme le disait d'ailleurs Mecha). Bon difficile de dire si les bouquins contiennent déjà des nouvelles traduites en français mais en tous cas il y a The Edogawa Rampo Reader qui a l'air sympa, constitué de nouvelles et d'essais de Ranpo.
En attendant les fan-trad de Mecha-T ça peut être pas mal.

Sinon sur les films adaptés de lui et pas encore cités tu as le Rampo de 1994, sorti en dvd z1 sous le titre de The Mystery of Rampo, de Kazuyoshi Okuyama, par ailleurs producteur chez plein de japonais sympas (Kitano, Takeshi Ishii ou Wakamatsu, bon Miike aussi).
Le film a la particularité de prendre Edogawa Ranpo comme personnage principal alors que son dernier ouvrage vient d'être interdit par la censure, alors que les faits décrits dans son livre commencent à se reproduire dans la réalité, et Kogoro Akechi (le détective de Ranpo) apparaît en double de Ranpo dans le film. La mise en image mélange tournage normal en couleur, dessin animé et archives en n&b.
Ça pourrait faire envie mais c'est légèrement chiant tout de même dans sa volonté d'être abscons...

#10 Maniak

Maniak

    She's a maniak

  • Members
  • 10335 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6,66 $ / day

Posté 05 February 2016 - 11:23 AM

Spoiler

 
héhé, bah je leur lancerais ma collec de fumetti porno Elvifrance pour faire diversion et je m'échapperais en ricanant!
 

Ça pourrait faire envie mais c'est légèrement chiant tout de même dans sa volonté d'être abscons...

 

trop tard tu m'as donné envie!


image510.jpg

#11 MechaTakeshi

MechaTakeshi

    Wookie

  • Members
  • 2696 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 05 February 2016 - 14:23 PM

Bon difficile de dire si les bouquins contiennent déjà des nouvelles traduites en français mais en tous cas il y a The Edogawa Rampo Reader qui a l'air sympa, constitué de nouvelles et d'essais de Ranpo.

En dehors de certains édités chez Kurodahan Press, les textes sortis en anglais font doublon avec ce qui est dispo chez nous.

Pour de l'inédit si vous lisez l'anglais, il y a The Early Cases of Akechi Kogoro (recueil) et The Fiend with Twenty Faces.

Et donc The Edogawa Rampo Reader dont tu parles, qui est indispensable. Pour ses nouvelles inédites mais aussi pour la traduction de certains de ses essais qui creusent ses rapports au genre et aux lecteurs. Ainsi qu'un super essai sur le cinéma, écrit en 1926, The Horrors of Film, qui débute par un "I am terrified of moving pictures. They are the dreams of an opium addict.".

En plus, la couverture déboite.

 

512uSu%2Bwu7L._SX311_BO1,204,203,200_.jp

 

Kurodahan ont aussi une super série de recueils, les Kaiki : Uncanny Tales from Japan. Dans le 3ème volume, il y a du Ranpo mais c'est une nouvelle déjà présente dans The Edogawa Rampo Reader. Mais que ça ne vous empêche surtout pas de choper ces compilations, vu les auteurs en présence (Kawabata, Tanizaki, Lafcadio Hearn, Shûgorô Yamamoto, Akutagawa...).

 

Sinon, côté BD, il y a aussi la nouvelle Osei Tôjô de 1926 (inédite chez nous mais présente dans The Edogawa Rampo Reader, décidément !) qui a été adaptée par Ryôichi Ikegami (Crying Freeman, Sanctuary pour les 2 du fond). C'est dispo chez nous dans le recueil Nouvelles de Littérature Japonaise sous le titre Dame Osei, aux côtés d'adaptations de Shûgorô Yamamoto ou d'Akutagawa.


ftkzPYE.gif


#12 Maniak

Maniak

    She's a maniak

  • Members
  • 10335 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6,66 $ / day

Posté 05 February 2016 - 14:34 PM

 "I am terrified of moving pictures. They are the dreams of an opium addict."

 

:HMr2Umk:

 

 

:love:


image510.jpg

#13 Prosopopus

Prosopopus

    Gremlins

  • Members
  • 1901 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:to infinity... and beyond !!!

Posté 05 February 2016 - 16:51 PM

Ouais !
Je prends !
 

Merci



#14 MechaTakeshi

MechaTakeshi

    Wookie

  • Members
  • 2696 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 06 February 2016 - 00:33 AM

Hop, la b.a. du Lézard Noir version Umetsugu Inoue :

 

 

 

Et celle de La Bête dans l'Ombre version Tai Kato :

 


ftkzPYE.gif


#15 Vivi

Vivi

    Evil Bride

  • The Devil's Rejects
  • 12824 Messages :
  • Profil:Inconnu

Posté 06 February 2016 - 14:31 PM

Pour les adaptations par Maruo, L'île Panorama n'est pas trop-trop trash dans mes souvenirs effectivement. Bon, par contre, La Chenille, c'est pas celui à exposer quand t'as des amis à la maison si tu veux pas passer pour je sais pas quoi :teube:.
 
J'ai terminé Mirage entre temps ! Ce n'est pas ultime, mais ça reste toujours sympathique, avec l'optique de la disette d'Edogawa chez nous.
 
Le bouquin était sorti en 2000 chez nous et a été réédité en 2015. Il est composé de deux textes.
 
Le résumé de l'éditeur :
 

A Tôkyô, dans une vieille maison, un misanthrope excentrique et pervers fasciné par une célèbre actrice vit, comme dans un cauchemar, une effroyable descente aux enfers qui fera de lui un criminel. A bord d'un train, un énigmatique voyageur raconte à son voisin de rencontre l'histoire du tableau qu'il transporte et dont les personnages sont " vivants ". Par le maître Edogawa Ranpo, deux récits à vous plonger dans l'angoisse.


Et le quatrième de couverture :
 

Ses cheveux dénoués se tortillaient pareils à d'innombrables serpents enchevêtrés, son corps débarrassé de son kimono brillait d'un rose aveuglant, les membres à la peau de satin s'agitaient dans le vide. C'était au-dessus de ses forces, et Masaki se mettait à grelotter, incapable de supporter ce spectacle brutal... A Tokyo, dans une vieille maison, un misanthrope excentrique et pervers fasciné par une célèbre actrice vit, comme dans un cauchemar, une effrayante descente aux enfers qui fera de lui un criminel. A bord d'un train, un énigmatique voyageur raconte à son voisin de rencontre l'histoire du tableau dont les personnages sont " vivants ". Par le maître Edogawa Ranpo, deux récits à vous plonger dans l'angoisse.


La première nouvelle "Mirage" ("Oshie to Tabi-suru Otoko") fait une grosse trentaine de pages et le reste de l'ouvrage est composé de "Vermine" ("Mushi") pour une grosse centaine de pages cette fois. J'ai préféré Vermine avec son misanthrope pervers, qui devient obsédé par une comédienne dont il était amoureux enfant. On reste tout du long de son point de vue, au fur et à mesure qu'il tombe dans la folie. Comme d'hab, on est en pleine "poésie macabre" et l'on comprendra le titre grâce à la dernière partie. Les deux textes datent de 1929.

 

Merci pour vos suggestions de bouquins, y'en a pas mal qui étaient déjà dans ma wish-list en fait :mrgreen:, ça confirme qu'il faut que je m'y mette !!



#16 Maniak

Maniak

    She's a maniak

  • Members
  • 10335 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:6,66 $ / day

Posté 06 February 2016 - 16:29 PM

et t'a toujours pas lu Le Démon de l'île solitaire, alors qu'il est chez toi? :angry:

 

(sinon la chenille c'est trop cool)

(mais ouais y'a du sexe et de la domination avec un infirme)


image510.jpg

#17 Vivi

Vivi

    Evil Bride

  • The Devil's Rejects
  • 12824 Messages :
  • Profil:Inconnu

Posté 06 February 2016 - 18:25 PM

J'ai pas dit que c'était pas bien, mais si tu y montres à tes beaux-parents, je suis pas certaine qu'ils approuvent disons :cat6:.

 

Et non, je l'ai pas encore lu car je lis 80% du temps dans le bus et comme le livre est gros, il n'est pas un bon candidat au transport en sac. :3615mavie: (mais je vais le lire, t'inquiète)



#18 Spikey

Spikey

    Leprechaun

  • Members
  • 896 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Belgique

Posté 24 February 2016 - 18:43 PM

Le film La Maison des perversités de Noboru Tanaka serait une adaptation de plusieurs nouvelles d'Edogawa Rampo. The Stalker in the Attic (présent dans le recueil The Edogawa Rampo Reader) et La Chaise humaine (présent dans le recueil La Chambre rouge) sont les seuls titres mentionnés à cet égard dans les diverses critiques du film.

 

Est-ce que quelqu'un saurait quelles sont les autres nouvelles adaptées dans ce film ?



#19 MechaTakeshi

MechaTakeshi

    Wookie

  • Members
  • 2696 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 February 2016 - 22:36 PM

Il y a Le Clown de l'Enfer d'adaptée dans le film (Jigoku no Dôkeshi, 1939) et peut-être d'autres en plus de celles que tu cites mais pas trouvé plus d'infos.

(Ça fait en plus un moment que je l'ai vu, le Tanaka).


ftkzPYE.gif


#20 aruno

aruno

    Gremlins

  • Members
  • 1582 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 September 2016 - 10:47 AM

D'ailleurs je suis tombé sur la Bête de l'île solitaire en fouinant à la bibliothèque et hop emprunté en même temps que Soundtrack de Furukuwa Hideo ( ca fait un moment que j'avais envie de lire celui-là, ca l'air totalement dément :flamby: ). Donc je viens de commencer le Ranpo ( qui est mon premier de l'auteur ) . Je ne suis qu'au début début mais l'écriture (en tout cas le rendu de la traduction ) est hyper-fluide sans pour autant manqué ni de style ni de charme. Clair, limpide et avec une belle précision dans la description des environnements et l'évocation des sentiments. Y a un petit côté très pictural, presque proche dans le style d'une version littéraire de certaines estampe : une certaine sobriété mais suffisamment évocateur pour dépeindre une jolie image dans l'esprit du lecteur.
Je le sens plutôt bien ce Ranpo  :flamby:  (qui était aussi sur ma reading list depuis  quelque temps ^^ )


jedi_aruno.png





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)