Aller au contenu


Photo

Le ciné-club de M. Bobine


  • Please log in to reply
165 réponses sur ce sujet

#21 Axel

Axel

    Chômeur consanguin

  • Members
  • 8299 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 October 2015 - 17:41 PM

J'ai attendu le moment ou vous alliez annoncer que Pacific Rim c'est de la merde mais j'ai du mal comprendre, vous défendez Pacific Rim.

 

Trop fort, il y a un jeu de couleur métaphorique :teube:

 

Vous ne parlez pas des personnages fadasses, de l'humour bas du front, des enjeux inexistants, du non rythme, des fights illisibles, de la photo atroce (c'est pas parce qu'on met de la couleur, qu'on a le droit de faire n'importe quoi) et de l'alarmante propension à défendre certain réal qui ont la "carte".

 

Après avoir tuer Hellboy, il massacre les Keijus mais où cet escroc de Del Toro s'arretera-t-il ?


Image IPB

#22 conanlebarbare

conanlebarbare

    Wookie

  • Members
  • 2956 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 19 October 2015 - 17:51 PM

 

Cette partie de l'équipe, en l'occurrence, c'est moi. Et je bosse plus ou moins occasionnellement sur Capture, mais pas avec Rafik (qui a pas mal de taf avec BiTS, avec quoi je n'ai rien à voir).

Sinon, bah, "what Nuclear Pingui said".

 

ok, my fault !

 

en l'occurence "bosser avec Rafik" c'était pas un truc négatif  de ma part hein  !

on est loin d'etre d'accord sur tous les fims mais j'ai bavassé avec lui IRL et c'était bien sympa 


"On s'est fait doubler !" : un court-métrage pour réunir les voix légendaires du doublage Français

Le sujet sur Mad : http://www.mad-movie...showtopic=37490


#23 Doc Personne

Doc Personne

    Wookie

  • Members
  • 3728 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Perfect City

Posté 19 October 2015 - 18:44 PM

Je viens de voir les 2 parties sur Le 13ème guerrier et je n'ai que 2 mots à dire : Good job !! J'ai particulièrement apprécié le montage en alternance de l'entrée dans le village avec la scène identique dans Les 2 tours de Jackson. Édifiant. Bravo ! :smile:



#24 Seri Zed

Seri Zed

    Leguman

  • Members
  • 19151 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 October 2015 - 19:06 PM

Pas mal vos dernières video, mais j'ai un petit soucis, sur le côté "ceux qui trouvent qu'il n'y a pas d'histoire" (pour Pacific Rim et Gravity) où toute critique de l'histoire du film est résumé à "y'a pas de scénario". Les critiques sur les histoires de ces deux films ont été nombreuses, et pas forcément "homogènes"... et lorsque vous dites pour Pacific que le film calque sa narration sur le "film de sport", c'est peut être ce que certaines personnes critiquent ou regrettent : une succession de vignettes attendues suivant un schéma prévisible... Mais bon, ce qui me gêne surtout, c'est qu'aux critiques des scénarios des films de Cuaron ou de Del Toro, vous semblez n'avoir qu'un truc à opposer : la multiplication des symboles contenus dans l'image. Pour Gravity à un moment j'ai cru que c'était un gag... Parce que c'est plutôt intéressant einh, mais il manque pour moi une partie qui m'expliquerait en quoi la profusion de symboles dans l'image améliore (ou même à a voir avec) la narration ou l'histoire du film. Ceux qui ont été déçus par l'histoire de Gravity, ou qui ont trouvé le schéma sur lequel s'articule Pacific Rim complètement éventé peuvent ils revoir l'histoire à la hausse, ou avoir l'impression d'être passé à coté, parce que dans l'image de Gravity il y a des symboles, les 4 éléments ou je sais pas quoi, ou que les couleurs de Pacific Rim sont lourdes de symboles...?

Pour Gravity, qui peut capter ce que vous décrivez (et parfois peut être surinterprétez légèrement) dans l'image en allant voir le film ?

Enfin, pour résumer, c'est dommage de disqualifier les critiques sur les scénarios des films en les résumant à "y'a pas d'histoire" et en leur opposant une liste longue comme le bras de "symboles" saupoudrés de manière mystérieuse ici et là. Une bonne histoire, c'est pas une histoire de merde continuellement chargée de clins d'oeils ésotériques.

 

 

 

Sinon, j'ai beaucoup aimé les deux sur Mickael Bay, surtout le passage sur Kandinsky... je me demande où vous êtes allé chercher ça ! :mrgreen:
 


Image IPB

#25 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22535 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 October 2015 - 20:53 PM

Enfin, pour résumer, c'est dommage de disqualifier les critiques sur les scénarios des films en les résumant à "y'a pas d'histoire"

 
Ouep, voilà, d'où le reproche que je faisais plus haut. C'est con de taper sur les avis en généralisant quand il n'y a pas débat, avec personne pour échanger des arguments. Ok votre format ne le permet pas, dans ce cas pourquoi le faire alors ? Pourquoi ne pas seulement dire ce que vous avez pensez du film sans taper sur les voisins ? Non parce que bon, Gravity, malgré la puissance formelle et le scénar bien huilé, j'y ai vu un manque cruel d'émotion dû à la mécanique "trop bien huilé" justement. J'y ai pas vu des personnages, j'ai vu des symboles, des archétypes sur patte, avec des étiquettes sur le front. Du coup ça veut dire que j'ai rien compris au film parce que je trouve le scénario sans surprise et simpliste ? J'adore Avatar (surement un de mes films préférés de ces 10 dernières années), par contre son scnéar et super simpliste aussi. Ça ne veut pas dire que je trouve ces scénarios pas bons. Arriver à être aussi concis et carré, je dis bravo en fait. Mais je comprends qu'on puisse trouver ces deux films trop balisés, avec un fond beaucoup trop bateau (malgré la superposition de symboles).
 
Et Z, pour ce que tu dis sur la vidéo de Gravity, c'est un peu les mêmes reproches que je pointais quand on en causait avec je sais plus qui sur le topic du film. Effectivement, tous ces symboles (tout comme dans Avatar, il y en a à profusion), c'est super sympas à relever et décortiquer, mais dans l'absolu ça n'enrichit en rien (ou alors de manière assez superficielle) l'histoire et le scénario, AMA.
 

Bah... le truc, c'est qu'on pense vraiment avoir tout juste et qu'ils sont à côté de la plaque :mrgreen:


J'avais bien compris, d'où mon soucis avec vos vidéos. Je me répète hein, désolé, mais ce concours de celui qui a la plus grosse, c'est ce que je déplore chez pas mal de journaleux que j'aimais bien lire et qui m'ont saoulé à cause de ça. Je trouve dommage que vous tombiez aussi dedans, surtout que vois vidéos sont pas mal.



#26 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15136 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 19 October 2015 - 21:42 PM

 

Par exemple, quand vous vous foutez gentiment de la gueule de Durendal, j'ai trouvé ça petit.

 

Non ça c'est normal et logique.



#27 Nuclear Pingui

Nuclear Pingui

    JarJar

  • Members
  • 71 Messages :

Posté 20 October 2015 - 01:28 AM

Enfin, pour résumer, c'est dommage de disqualifier les critiques sur les scénarios des films en les résumant à "y'a pas d'histoire" et en leur opposant une liste longue comme le bras de "symboles" saupoudrés de manière mystérieuse ici et là. Une bonne histoire, c'est pas une histoire de merde continuellement chargée de clins d'oeils ésotériques.

 

Si on "disqualifie" ces critiques, c'est parce qu'ils se contentent de dire qu'il n'y a pas d'histoire et c'est tout... C'est aussi parce qu'ils font la sempiternelle confusion entre histoire et scénario. Un scénario c'est avant tout un outil, un plan à la disposition du réalisateur, c'est ce qui lui permet de structurer son récit. Ces jeux de symboles ne sont justement pas saupoudrés de manière aléatoire pour se la raconter en société, ils sont la charpente invisible d'une histoire simple mais dont la construction est complexe et permettent à la narration de passer par la mise en scène plutôt que par d'interminables dialogues explicatifs.

 

En gros, pour faire tenir un film entier sur un seul personnage à la dérive dans l'espace ou pour faire avaler au public le fait que les humains ont fabriqués des robots géants pour dézinguer des gros monstres, il faut un scénario en béton armé. Dans Avatar, la scène la plus classique (le baiser) est aussi la plus casse-gueule, sans un scénar de dingue derrière, la scène aurait très bien pu ressembler à ça.

 

Ceux qui ont été déçus par l'histoire de Gravity, ou qui ont trouvé le schéma sur lequel s'articule Pacific Rim complètement éventé peuvent ils revoir l'histoire à la hausse, ou avoir l'impression d'être passé à coté, parce que dans l'image de Gravity il y a des symboles, les 4 éléments ou je sais pas quoi, ou que les couleurs de Pacific Rim sont lourdes de symboles...?

 

En l’occurrence oui. C'est d'ailleurs les commentaires qui nous font généralement le plus plaisir. Personnellement, j'ai toujours mieux apprécié un film quand j'ai une meilleure connaissance de la manière dont il est structuré, mais ça n'empêche pas non plus de me faire chier comme un rat crevé devant des films pourtant pourvu d'un excellent scénario (Autant en Emporte le Vent, par exemple).

 

Je peux comprendre qu'on ait du mal avec l'histoire de Pacific Rim ou Gravity, mais à ce stade, ce n'est pas du côté du scénario qu'il faut fouiller mais plutôt de la note d'intention. L'aspect "classique" de ces récits vient avant tout d'une volonté du réalisateur et ces intentions s'entrechoquent souvent avec les attentes du spectateurs et je suis persuadé qu'une meilleure compréhension des intentions d'un réalisateur peuvent aider à réévaluer un film.

 

 

Sinon, j'ai beaucoup aimé les deux sur Mickael Bay, surtout le passage sur Kandinsky... je me demande où vous êtes allé chercher ça ! :mrgreen:

 

Je me le demande encore moi-même ^^ C'est l'épisode qui nous a demandé le plus de temps en écriture (il a traîné pendant quasiment un an), et sur la fin, on commençait à partir dans des délires mystiques, il était temps de le boucler :mrgreen:


signature.jpg


#28 NonooStar

NonooStar

    JarJar

  • Members
  • 3 Messages :

Posté 20 October 2015 - 02:10 AM

Pas mal vos dernières video, mais j'ai un petit soucis, sur le côté "ceux qui trouvent qu'il n'y a pas d'histoire" (pour Pacific Rim et Gravity) où toute critique de l'histoire du film est résumé à "y'a pas de scénario". Les critiques sur les histoires de ces deux films ont été nombreuses, et pas forcément "homogènes"... et lorsque vous dites pour Pacific que le film calque sa narration sur le "film de sport", c'est peut être ce que certaines personnes critiquent ou regrettent : une succession de vignettes attendues suivant un schéma prévisible... Mais bon, ce qui me gêne surtout, c'est qu'aux critiques des scénarios des films de Cuaron ou de Del Toro, vous semblez n'avoir qu'un truc à opposer : la multiplication des symboles contenus dans l'image. Pour Gravity à un moment j'ai cru que c'était un gag... Parce que c'est plutôt intéressant einh, mais il manque pour moi une partie qui m'expliquerait en quoi la profusion de symboles dans l'image améliore (ou même à a voir avec) la narration ou l'histoire du film. Ceux qui ont été déçus par l'histoire de Gravity, ou qui ont trouvé le schéma sur lequel s'articule Pacific Rim complètement éventé peuvent ils revoir l'histoire à la hausse, ou avoir l'impression d'être passé à coté, parce que dans l'image de Gravity il y a des symboles, les 4 éléments ou je sais pas quoi, ou que les couleurs de Pacific Rim sont lourdes de symboles...?

Pour Gravity, qui peut capter ce que vous décrivez (et parfois peut être surinterprétez légèrement) dans l'image en allant voir le film ?

Enfin, pour résumer, c'est dommage de disqualifier les critiques sur les scénarios des films en les résumant à "y'a pas d'histoire" et en leur opposant une liste longue comme le bras de "symboles" saupoudrés de manière mystérieuse ici et là. Une bonne histoire, c'est pas une histoire de merde continuellement chargée de clins d'oeils ésotériques.

 

 

 

Sinon, j'ai beaucoup aimé les deux sur Mickael Bay, surtout le passage sur Kandinsky... je me demande où vous êtes allé chercher ça ! :mrgreen:
 

 

C'est moi qui ait écrit la vidéo sur Gravity, donc je peux répondre en détail.

 

Déjà, à la base, je peux clairement répondre à la question "eux qui ont été déçus par l'histoire de Gravity peuvent ils revoir l'histoire à la hausse?" : si oui, tant mieux, comme dit Nuclear Pingui, ça fait toujours plaisir... et si non, tant pis, ce n'était pas forcément mon objectif principal. En règle générale, quand j'écris un truc, la question de savoir si c'est bien ou pas, ça passe au second plan. À la rigueur, sur un petit film pas du tout connu où il faut convaincre les gens de le découvrir, ça peut avoir un intérêt. Mais sur un film comme Gravity, virtuellement tout le monde l'a vu, tout le monde a son avis sur le film et c'est très bien comme ça. Perso, quand je vais me mettre à écrire dessus, j'ai pas envie de faire de la critique à points, de regarder si la mise en scène est bien ou non, si l'histoire est bien ou non, si les acteurs sont bien ou non, si la musique est bien, etc. Ça, je peux le faire pour moi, avec tes potes, sur des forums... on discute de ce qu'on a aimé ou pas, on s'engueule, le truc classique, quoi...

Par contre, quand il s'agit d'écrire quelque chose sur le film, c'est un truc qui ne m'intéresse pas, c'est un truc que je trouve aussi chiant à lire qu'à écrire, ça fait "fiche-produit". Du coup, ce que je vais essayer de faire, c'est de trouver un truc intéressant à dire. Le principe, c'est que le film est tel qu'il est, avec des trucs qu'on aime et des trucs qu'on aime pas, mais dans ce qu'il est, il va peut-être "raconter" des choses en dehors de sa simple histoire, il va peut-être faire écho à telle ou telle oeuvre, telle ou telle philosophie, peut-être que sa structure se distinguent de celle d'autres films et donc éclaire ses films d'une certaine façon. Il y a virtuellement une infinité de possibilités et, perso, c'est ce qui va m'intéresser : essayer de proposer un regard, une perspective, de dire "voilà, ce film peut aussi être vu comme ci ou comme ça". L'exercice peut être plus ou moins convaincant selon que l'on s'appuie plus ou moins sur des éléments concrets ou des déclarations d'intention des auteurs (et puis selon la sensibilité du lecteur) mais, en tout cas, c'est le genre de texte que j'aime lire... et donc que j'aime écrire.

Du coup, pour reparler concrêtement de Gravity, je n'essaie pas tant de convaincre que l'histoire est bonne (pour moi, elle l'est... j'ai pris mon pied à chaque fois que j'ai vu le film et l'histoire m'a happé à chaque fois) mais de dire "hey, vous aimez plus ou moins Gravity, vous avez votre opinion sur le film, c'est votre droit... dans tous les cas, regardez, il me semble que le film raconte aussi ça, avec ces symboles et ces images-là".

 

Et, au risque de passer pour un prétentieux, ce qui, j'espère, fait l'intérêt de la vidéo. L'idée, c'est de mettre en lumière des des trucs qu'on ne va pas capter en allant juste voir le film. Encore une fois, j'essaie d'écrire ce que j'ai envie de lire ou d'écouter. Si c'est pour qu'on m'explique des trucs que j'avais capté par moi-même en allant voir le film, où est l'intérêt ?

 

Dans le cas de Gravity, je l'avais vu à sa sortie en Angleterre en novembre 2013 et j'avais calculé le coup des quatre éléments. Mais, à partir de là, il m'a fallu un gros week-end à essayer de me repasser le film dans la tête pour commencer à avoir des idées un peu claire sur ce qu'il pouvait y avoir à dire, puis deux autres visions pour confirmer/infirmer des idées que j'avais et essayer de voir des détails qui m'auraient échappé. Peu après, les premiers rip HD commençait à être dispo, donc j'avais pu continuer à creuser un peu en m'aidant d'Internet. Ça avait donné un premier texte que Capture Mag avait publié pour la sortie du film en Bluray et que j'ai retravaillé pour la vidéo. Mais même maintenant, je remarque encore des trucs auxquels j'avais pas fait gaffe... comme par exemple le fait que Ryan Stone soit dans l'espace pour installer un outil d'imagerie médicale sur le téléscope Hubble, l'idée est donc de sonder l'univers avec un outil conçu pour sonder le corps humain, on reste dans la thématique du macrocosme et du microcosme.

 

Et c'est là que j'en arrive aux traitements des critiques dans la vidéo. La raison pour laquelle on s'est permis de se payer leur fiole, c'est que, dans un monde idéal, c'est eux qui devrait faire ce boulot. Je suis assez feignant pour être ravi quand quelqu'un fait le boulot à ma place. Leur boulot, c'est de voir des films et d'en parler... la moindre des choses serait qu'ils ne se limitent pas à la surface, à simplement donner leur avis. Je veux bien reconnaître que juste les citer comme ça dans la vidéo, c'est un peu injuste... je sais que ce ne sont pas forcément des incompétents, mais que derrière il y a aussi des dispositifs (la télévision, la presse papier, le milieu de la critique) qui ont leurs exigences, notamment la nécessité de se distinguer, d'avoir le bon mot, la bonne punchline, de maintenir sa street-cred auprès de son lectorat, et puis surtout la nécessité d'écrire assez pour pouvoir bouffer. Je comprends que ça aide pas à se dire "bon, allez, je vais prendre le temps d'essayer de décortiquer Gravity". Et si les critiques eux-mêmes peuvent être en partie victime de ce système, ils ont quand même un peu participé à le mettre en place et à le perpétuer. Et ce système me fait un peu enrager... donc pour citer les Tontons Flingueurs, "je te dis pas que c'est pas injuste... je te dis juste que ça soulage."

 

en l'occurence "bosser avec Rafik" c'était pas un truc négatif  de ma part hein  !

on est loin d'etre d'accord sur tous les fims mais j'ai bavassé avec lui IRL et c'était bien sympa 

Je le prenais pas comme tel, loin de là...  :wink:



#29 Nuclear Pingui

Nuclear Pingui

    JarJar

  • Members
  • 71 Messages :

Posté 22 November 2015 - 13:04 PM

Aujourd'hui, c'est le 52ème anniversaire de l'assassinat de Kennedy, l'occasion pour M. Bobine de revenir sur le monumental JFK D'Oliver Stone :

 


signature.jpg


#30 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    Je consulte un psy

  • Members
  • 8909 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans ta tête

Posté 22 November 2015 - 15:14 PM

qui, au passage, repasse en version longue sur la chaine de la TNT Chérie 25 ce soir, c'est cool, mais paye ta pub tous les 45 minutes...


tossin1.gif

c'est beau comme un accident


#31 Nuclear Pingui

Nuclear Pingui

    JarJar

  • Members
  • 71 Messages :

Posté 12 December 2015 - 11:27 AM

Voici donc la suite de notre double épisode consacré au JFK d'Oliver Stone.

Une deuxième partie dans laquelle on s'est bien lâché, tant sur le texte (aux frontières de la surinterprétation) que dans le montage (en même temps, on a pas souvent l'occasion de monter sur du John Wiliams).

 


signature.jpg


#32 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22535 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 December 2015 - 14:15 PM

Fargo saison 2. :love:



#33 Nuclear Pingui

Nuclear Pingui

    JarJar

  • Members
  • 71 Messages :

Posté 18 January 2016 - 00:44 AM

Bon, on ne donne pas souvent dans l'actu et on s'était dit qu'on éviterai d'en rajouter sur Star Wars, et puis...

 

On a vu le Réveil de la Force.

 

Du coup, voici notre modeste goutte d'eau dans l'océan de commentaires sur ce septième Star Wars qui n'en est pas vraiment un :


 


signature.jpg


#34 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22535 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 January 2016 - 14:11 PM

Il y a un souci dans votre angle d'attaque, à mon avis (même si vous mettez le doigt sur pas mal de soucis de cet épisode 7). Vous dites que Rey est la même personne jusqu'à la fin, alors que Luke lui a évolué dans le premier film. Ce qui n'est pas totalement vrai. Parce que vous englobez les 2 premiers films, alors que l'épisode 7, bah, ce n'est qu'un seul film. ^^ Luke, à la fin de A New Hope, n'a pas plus évolué que Rey à la fin de l'épisode 7. Et j'ai le sentiment (et ça ne tient qu'à moi, c'est peut-être une connerie), que pas mal de monde n'arrive pas à dissocier A New Hope de The Empire Strikes Back. Dans le premier film, on n'assiste qu'à l'introduction de l'évolution du personnage de Luke. Il répond à l'aventure, tout comme Rey. C'est d'ailleurs pour ça que contrairement à pas mal de monde, je ne trouve pas que A New Hope fonctionne comme one shot, il lui faut une suite.

 

Et au delà du fait qu'effectivement, l'épisode 7 ne réinvente pas l'eau chaude et manque d'inventivité (contrairement au premier film mais bon, c'est un peu logique, mais je vais pas rentrer dans ce débat sans fin), est-ce que cela suffit à classer le film de J.J comme un ratage total ? Le Réveil de la Force offre quand même pas mal d'idées et un space op' vraiment efficace (malgré des casseroles, certes).



#35 ElZecchio

ElZecchio

    J'ai plus de vie sociale

  • Sous surveillance
  • 4023 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 January 2016 - 15:01 PM

Luke, à la fin de A New Hope, n'a pas plus évolué que Rey à la fin de l'épisode 7. 

 

Bien sûr que si.


Vous avez trahi Shiva.


#36 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22535 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 January 2016 - 18:31 PM

Pour résumer grossièrement, Luke débute en pécore, il finit dans une aventure avec une destiné "spéciale", ça ne va pas plus loin, il rentre dans le game. Rey c'est pareil, sauf que ouais, elle sait se défendre dès le début (m'enfin...).



#37 ElZecchio

ElZecchio

    J'ai plus de vie sociale

  • Sous surveillance
  • 4023 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 January 2016 - 18:51 PM

Ben ouais mais Luke il passe par des phases successives qui le font évoluer. Par exemple, c'est pas juste un pécore au début du film : c'est un pécore avec une famille. Il évolue également dans son comportement, et gagne de l'assurance au fur et à mesure du film. Le Luke de la Cantina n'est pas le même que celui du briefing avant l'attaque de l'Etoile. 

 

Le problème de Rey, de ce point de vue, c'est que c'est le même perso du début à la fin. Forte, assurée, douée en tout, besoin de personne.


Vous avez trahi Shiva.


#38 Nuclear Pingui

Nuclear Pingui

    JarJar

  • Members
  • 71 Messages :

Posté 18 January 2016 - 18:53 PM

Il y a un souci dans votre angle d'attaque, à mon avis (même si vous mettez le doigt sur pas mal de soucis de cet épisode 7). Vous dites que Rey est la même personne jusqu'à la fin, alors que Luke lui a évolué dans le premier film. Ce qui n'est pas totalement vrai. Parce que vous englobez les 2 premiers films, alors que l'épisode 7, bah, ce n'est qu'un seul film. ^^ Luke, à la fin de A New Hope, n'a pas plus évolué que Rey à la fin de l'épisode 7.

 

Alors non, on ne parle pas de l'Empire Contre Attaque mais bien de La Guerre des Etoiles uniquement.

On oublie un peu trop souvent que Luke est à l'origine des principales péripéties de ce Star Wars : il choisit d'accompagner Ben alors qu'il avait pourtant refusé, il choisit de sauver la princesse contre l'avis de Han puis il choisit de s'abandonner à la Force à un moment crucial dont l'issue aura des répercussions sur l'univers entier : en se fiant à son intuition pour larguer les bombes dans l'Etoiles noire. Bref il fait des choix qui ont des conséquences tant sur le personnage que sur l'histoire. A la fin du film il n'est plus le personnage n'est plus du tout le jeune garçon de ferme du début.

 

Rey, ben...

 

Je ne dis pas que ce SW7 devait absolument fonctionner comme un one shot, mais qu'il y ait au moins un arc fermé à se mettre sous la dent quoi...En l'état, je n'ai pas l'impression de voir le premier acte d'une trilogie, mais une loooongue introduction pour le début d'une histoire dont on ne sait finalement pas grand chose.

 

Pour ce qui est de la qualité du film, je t'avoue que je n'ai pas le recul nécessaire pour en juger. A priori oui, c'est loin d'être le pire film de l'année mais j'en suis ressorti tellement furax que j'ai préféré me concentrer sur ce qui me posait vraiment problème : la Marvellisation de l'univers Star Wars et les problèmes d'écritures.


signature.jpg


#39 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 22535 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 January 2016 - 19:13 PM

Bon, je reviendrai plus tard pour en dire plus, simplement vite fait : Finn et Rey ne sont pas passifs et déclenchant aussi des trucs dans l'histoire (après j'avoue que le perso de Luke dans A New Hope, je le trouve pas terrible, mais ça c'est autre chose).

 

Je dois filer *s'envole*.

 

EDIT : Et "marvelisation", mouais, faut pas abuser, il se passe plus de truc dans ce Star Wars que dans 4 films de Marvel.



#40 Kentis Cocker2

Kentis Cocker2

    Je consulte un psy

  • Members
  • 8909 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans ta tête

Posté 18 January 2016 - 19:19 PM

et puis il y a une vraie mort


tossin1.gif

c'est beau comme un accident





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)