Aller au contenu


Photo

Homeland (2011 - En cours)


551 réponses sur ce sujet

#481 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 25118 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 04 July 2017 - 20:42 PM

Mais quel brio dans la reprise de la série une fois cette page tournée.

Déstabilisant au départ, mais immédiatement l'évidence qu'on continuait à suivre une histoire passionnante.



#482 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6574 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 05 July 2017 - 01:47 AM

J'ai pourtant failli m'arrêter à ce moment-là, je ne voyais pas comment la série pouvait se remettre sur de bons rails après avoir perdu Brody. Cette capacité à se remmettre en question et à se réinventer, c'est vraiment une très grande force. Sinon, au sujet de la désinformation, même si je ne m'intéresse pas aux journaux en règle générale, il est vrai qu'on y est confronté tous les jours (même dans des quotidiens comme l'Équipe).



#483 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 19698 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 12 December 2017 - 19:43 PM

Trailer pour la septième saison.


Image IPB

#484 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 25118 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 12 December 2017 - 20:36 PM

Forcément toujours intrigué, et on distingue déjà des choses prometteuses.



#485 Olric

Olric

    Leprechaun

  • Members
  • 744 Messages :

Posté 13 December 2017 - 00:13 AM

Rohh. Oui. Veux voir. Peut pas m’empêcher.

#486 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4807 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 27 December 2017 - 23:29 PM

J'avais quitté la série vers la fin de la saison 2, un peu gavé par les développements autour de la famille Brody.

Et j'avais bien tort. C'est avec plaisir que je me suis enfilé l'intégrale ce mois ci.

 

La saison 3 est un peu poussive par moments mais la direction prise à la fin et dans les saisons suivantes est juste délectable. Chaque saison offre un contexte particulier, traite de sujets d'actualité (à ce niveau on est plus dans du Damages que dans 24) et toujours avec un soucis de vraisemblance.

 

Mais surtout pas mal de pragmatisme, en maniant les zones de gris avec une grande habileté.

Il y'a toujours un coup d'avance. Les personnages parviennent à étonner tout en ne se contredisant pas (une autre preuve de maîtrise dans leur écriture). Il n'y a pas vraiment de seconds rôles, tous les persos sont impec.

 

Pour moi, Claire Danes restera toujours Angela Chase mais Carrie Mathieson est un personnage en or, d'abord profondément antipathique, mais dont les qualités s'affirment et se consolident au fil des saisons jusqu'à la rendre attachante malgré toutes ses casseroles.

 

Quinn aide pas mal il faut dire

Spoiler
. Le tournant pris pour la saison 6 montre la difficulté de préserver un équilibre entre l'état de droit et le renseignement et le final est une belle note d'intention sur la série : un groupe de personnages qui naviguent en eaux troubles, dont les actions peuvent pencher du bon comme du mauvais côté de la balance d'un instant à l'autre (
Spoiler
).

 

Cet absence de dogmatisme fait plaisir. Bref, je serai des vôtres pour la saison 7.


Les chroniques du TARDIS , abordez Doctor Who du bon pied !


#487 sygbab

sygbab

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6574 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 08 January 2018 - 20:03 PM

Ça fait plaisir !



#488 AGS

AGS

    Wookie

  • Members
  • 2232 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 11 January 2018 - 07:29 AM

De toute façon, à part ce final très mitigé, cette saison est l'une des meilleures parce qu'elle se centre également sur les personnages.

Leur développement est cohérent, il y a un beau boulot d'écriture derrière.

 

 

Personnellement, le retournement final m'as thématiquement mis sur le cul.

alors que durant la diffusion IMDB avait encore ses forums et commentaires, il était délectable de voir la haine forcenée des spectateurs de droite pour cette série, d'autant plus que ce final montre bien la nuance de l'analyse des auteurs. Si l'on ne l'a pas vu venir, ce n'est à mon sens pas un problème mais une force, ça nous met face à nous mêmes et nos réflexes idéologiques, une des plus grandes saisons de la télévision US des 20 dernières années en ce qui me concerne, j'y repense encore régulièrement et craint que la suite ne soit pas capable d'autant d'audace.

 

 

TOP des saisons de Homeland

 

1/ 4 (6/6)

2/ 6 (6/6

3/ 5 (5/6)

4/ 1 (4,5/6)

5/ 3 (2,5/6)

6/ 2 (2/6)


Capture_d_e_cran_2018-06-20_a_14.36.08.p


#489 Cobretti

Cobretti

    Étalon fatigué

  • Members
  • 3285 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Vous pouvez m'appeler Marion

Posté 11 January 2018 - 10:11 AM

Très bon classement auquel je souscris entièrement.

Homeland est une des rares séries a avoir réussi à se réinventer et transcender de la sorte, là où tant d'autres finissent en eau de boudin s'enfoncant inexorablement dans la médiocrité (SOA et Dexter c'est vous que je regarde avec insistance)



#490 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 25118 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 11 January 2018 - 20:23 PM

Tu es dur avec les saisons 2 et 3, pour moi chaque saison mérite au moins la moyenne.

Après, difficile de les hiérarchiser mais c'est vrai qu'en tout cas le renouvellement est une très belle réussite.



#491 AGS

AGS

    Wookie

  • Members
  • 2232 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 11 January 2018 - 22:02 PM

Le problème de la seconde saison est ce fort malheureux basculement tonal vers 24.

Certes, les germes de ce trope étaient déjà visibles chemin faisant dans la première saison, mais tout devenait là rapidement de plus en plus "noir et blanc".

 

La troisième saison poursuit logiquement dans cette veine, avec en plus le côté WTF de la tour au prisonnier, et juste pour elle un final qu'il faut reconnaître assez courageux.

 

Je place la quatrième saison en tête car son contexte est passionnant, ses scènes d'actions haletantes, et qu'elle réussi à retourner la technique "24" contre la philosophie qu'il l'accompagne habituellement.

Juste derrière, la saison six est limite du même niveau, avec une dernière ligne droite comme on en a peut être jamais vu dans un thriller TV, et surtout une conclusion qui n'épargne personne, et qui explicite violemment le fait que même du côté du "bien", le mal figure également à son patrimoine génétique.

 

Pour la saison 5, ça aurait pu être du même niveau, mais quelques scories viennent un peu parasiter l'ensemble, notamment le fait que même si le suspense est bien préservé, on se doute forcément que Saul n'est pas celui que l'on veut nous faire croire, que l'intrigue de la fondation pour laquelle bosse Carrie est un peu bancale, et que "24" repointe le bout de son nez un peu trop à mon goût, que les "méchants" sont un peu trop prévisibles et stéréotypés à l'américaine : les saisons 4 et 6 mettent les ricains dans le même panier que leurs ennemis, la saison 5 stigmatise de nouveau le métèque et le russe bien plus que les responsabilités US sur cet échiquier.

 

Ce qui est maintenant passionnant dans la perspective de cette septième saison, c'est que mis à part une pirouette deus ex machina dégueulasse de facilité en introduction (time jump après l'assassinat de la présidente et retour au status quo), nous allont forcément avoir droit à une sorte de récit de science fiction à la "Quatre Jours en Mai", un des films politiques les plus brillants de l'histoire du cinéma avec Docteur Folamour.


Capture_d_e_cran_2018-06-20_a_14.36.08.p


#492 Olric

Olric

    Leprechaun

  • Members
  • 744 Messages :

Posté 13 February 2018 - 00:12 AM

Javais pas capté que la saison 7 commençait ce week-end.
Donc joie ce soir en regardant Mycanal pour y voir le premier épisode dispo.
Donc on repart peu de temps après la fin de la saison 6, et on est plongés direct dans une ambiance parano, l'état totalitaire est en train de s'installer (cf. fin de l'épisode).
Comme d'hab très bien fait, bien joué, Carrie au bord de la démence comme la moitié du temps :) Ça part bien, on est en terrain connu mais jaime ça avec Homeland.
Moi content.

#493 AGS

AGS

    Wookie

  • Members
  • 2232 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 13 February 2018 - 12:00 PM

On n'est pas loin de Sept Jours en Mai.

C'est excellant et inespéré qu'une série soit à son top à parir de la 6-7ième saison. 

 

Comme je le disait, on est entre 7 jours en Mai, Red Dawn et les trois jours du Condor, ça risque d'être génial!


Capture_d_e_cran_2018-06-20_a_14.36.08.p


#494 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 25118 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 22 February 2018 - 13:36 PM

7x01 et 7x02

 

Assez prenant et déconcertant à la fois.

La situation directement héritée de la saison précédente fait plaisir.

Même si la transposition du débat dans le cercle familial est toujours de trop.

Non seulement parce que c'est éculé de manière général mais également dans la construction de Carrie.

 

L'assassinat qui résulte du procès en fin de premier épisode sera certainement le pivot de l'intrigue.

On peut ainsi imaginer que la saison prendra certainement fin autour de la révélation de ce complot.

Il semble en effet assez difficile de voir la présidence continuer encore longtemps dans cette ambiance.

Mais comme il faudra bien relancer l'intérêt dans une huitième saison, on peut se demander ce qu'ils acteront de pire.

 

Pour l'instant Carrie s'agite pas mal dans tous les sens en vain.

A noter que d'ailleurs, la péripétie du hacker pervers ne semble pas déboucher sur beaucoup.

Bon, la scène du cam-strip fait son effet (l'actrice nous rappelle qu'elle peut aussi être un objet de désir).

Mais si ce n'est pas résolu comme cela semble en fin de deuxième épisode, la menace sera-t-elle redondante ?

 

Le rythme n'est pas anormal ou étrange à la série, c'est plutôt l'écriture qui semble hésitante.

A voir ce qui réellement fera démarrer son enquête pour penser aller jusqu'à la destitution contre preuve.

Il faudra de toute façon rallier Saul à un moment qui s'est engagé à ne pas jouer contre son nouveau camp.

L'identification de la femme laissant le mot est la clé actuelle pour avancer, il faut donc sortir de cette impasse.

Y a-t-il des membres restant du complot qui évoluent dans l'ombre, est-ce un nouveau groupuscule de contre-pouvoir ?

Il y a en tout cas matière à persévérer dans cette tension perpétuelle que la Présidente partage avec le spectateur.

C'est toute la beauté de la situation, avancer dans le noir comme elle en étant sur ses gardes tout en la détestant pour autant.

 

Tout ce qui concerne O'Keefe est pas mal aussi.

On l'a détesté et on arrive presque à le trouver marrant maintenant.

La fuite avec assistance d'une certaine population locale fonctionne bien.

Mais dès le deuxième épisode, la communauté qui l'héberge le mène sur un chemin dangereux.

La scène du tir raté rappelle le décalage que lui même peut avoir avec ces gens, et il risque d'en pâtir.



#495 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4807 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 25 February 2018 - 21:32 PM

7-01 et 02

 

Il faut pas l'emmerder Carrie, surtout quand le lithium fait plus son effet.

Bonne reprise! Le premier épisode est bien tendu, et c'est vrai qu'il y'a une petite touche Frankenheimer bien tendue. Quinn manque un peu, mais la série parvient encore à retomber sur ses pieds. Elizabeth Marvel assure, Joe Dubois heu...Jake Weber voit son importance dans le show s'étoffer. La responsabilité du pouvoir semble au centre de cette saison, avec toujours cette menace que la "démocratie" américaine peut basculer en un rien de temps dans l'enfer des pays où Carrie et Saul ont officié. Intéressant d'avoir pris une femme au-delà de tout soupçon, et très éloignée de Trump pour illustrer la dérive de ce Pouvoir quand les passions s'en mêlent. Quoique nous ne sommes pas à l'abri d'une pirouette au quatrième ou cinquième épisode comme le veut l'habitude de la série. Il y'a forcément un double-jeu quelque part. Un peu plus réservé sur le deuxième épisode, en particulier sur l'intrusion du hacker qui me semble un peu facile. Wait and see.

A noter l'extraordinaire clairvoyance de la fille Brody qui a déjà grillé que le déménagement était imminent. "Tu n'es jamais d'accord avec personne". Pauvre gamine.


Les chroniques du TARDIS , abordez Doctor Who du bon pied !


#496 AGS

AGS

    Wookie

  • Members
  • 2232 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 27 February 2018 - 14:05 PM

7-03

 

Alors on est plus dans le micro que le macro au niveau de l'intrigue, mais ce n'est pas désagréable, et ça change. Cet épisode est peut être de toute la série celui qui plonge le plus dans la réalité de la bi-polarité de Carrie, et pour une fois c'est vraiment réussi, car ça s'inscrit dans une action au rythme moins effréné que d'habitude. Le nouveau pote de Carrie (rescapé de The Mist!) prends enfin ses marques et provoque un peu d'empathie, mais surtout, ça y est : la saison est vraiment lancée, avec ses infos qui décident Carrie à se tenir à une direction qu'elle était sur le point d'abandonner. O'Keefe semble dépassé par les évènements, et je ne serais pas surpris qu'un nouvel "antagoniste" s'impose au dessus de lui, permettant ainsi au personnage d'entamer un chemin de rédemption.

 

Bref, j'ai quelques doutes (c'est vrai que le coup du hacker faisait un peu trop "obstacle inconséquent" de 24, et que la balade chez les flics, si elle permettait de creuser le thème de la bipolarité - suivait un peu le même chemin), mais Seconds, the Manchurian Candidate ou 7 jours en Mai figurant parmi mes films préférés, je me sens home...


Capture_d_e_cran_2018-06-20_a_14.36.08.p


#497 Olric

Olric

    Leprechaun

  • Members
  • 744 Messages :

Posté 27 February 2018 - 23:52 PM

Trop d’accord pour le coup du hacker, j’ai aussi pensé direct à 24.
Cela dit rien ne dit qu’on ne le retrouve pas plus loin en revenge mode.
J’aime bien le nouvel acolyte, on verra ce que ça donne sur la durée.

#498 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 25118 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 28 February 2018 - 22:03 PM

En revenge, ou en allié finalement quand elle aura besoin de tels talents.

Je n'ai vu aucun des trois films cités par AGS, ça manque à ma culture.

 

 

7x03

 

Carrie a besoin d'alliés, anges gardiens comme auparavant.

L'exploration de sa bipolarité va de pair avec son acceptation de cette réalité.

En ça, l'épisode est doublement réussi : c'est un moment nécessaire et bien exploité.

Le tout s'imbrique agréablement, plutôt que de virer brutalement dans la cure avortée.

Ainsi l'ancien collègue est parfaitement écrit pour l'instant, et permet un bon équilibre entre enquête et bienveillance.

Assez surpris par la décision radicale de O'Keefe, mais c'est une jolie surprise de plus dans la série comme on les aime.



#499 AGS

AGS

    Wookie

  • Members
  • 2232 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:une forêt dans le nord, en Suède...

Posté 01 March 2018 - 12:05 PM

@Moody

 

Seconds, c'est Altered Carbon avec la technologie SF des années 60 (mais avec la classe et l'énergie de Frankenheimer), mais finalement, c'est pas non lus si lion de La piel que habito d'Almodovar, en un sens (parce que j'exagère ;) ).

 

The Manchurian Candidate, c'est littéralement la première saison de Homeland, avec un gros côté Lumet.

 

7 Jours en Mai, c'est un thriller paranoïaque de science politique fiction, et c'est peu ou prou la saison précédente de Homeland.


Capture_d_e_cran_2018-06-20_a_14.36.08.p


#500 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 25118 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 01 March 2018 - 21:11 PM

Tout le tente clairement, c'est ajouté à ma liste.





Ajouter une réponse



  


0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)