Aller au contenu


Photo

Alexandre Dumas


  • Please log in to reply
27 réponses sur ce sujet

#21 maybee

maybee

    Critters

  • Members
  • 499 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:Derrière un pc.

Posté 23 March 2005 - 19:39 PM

Je suis moi aussi dans ma période Dumas. J'aime beaucoup les 3 Mousquetaires, l'indéfectible amitiée, cette chaleur humaine. J'avoue cependant un faible pour la trilogie des Valois et principalement pour la Reine Margot (le film est "autre"), ne serait ce pour la capacité dà toujours faire rebondir les complots (et puis aussi à cause de La Mole, je suis très fleur bleu.)
Par contre je lis Montè-Cristo et là j'ai du mal. Le livre me tombe des mains par moment tant je m'ennuie.

#22 Seetrouy

Seetrouy

    Wookie

  • Members
  • 3158 Messages :
  • Location:forever lost in a happy crowd

Posté 12 May 2005 - 20:34 PM

CITATION(Seetrouy)
CITATION(toto joke)
Robin des Bois c'est Walter Scott il me semble


Dumas en a écrit une version (en fait deux, puisque celui que j'ai lu est la suite du Prince des voleurs) :wink:


Bon alors j'ai trouvé ça sur le forum du site "officiel" de Dumas, c'est plutôt édifiant:

CITATION
Ce sont des traduction qui ne sont même pas de Dumas. Il a sans doute apporté quelques touches personneles mais pas grand chose.
Ces oeuvres entrent dans la catégorie "Publiés par Dumas"


CITATION
selon la bibliographie de FW Reed, ces livres sont la simple traduction du roman "Robin Hood and Little John", de Pierce Egan the Younger. Et effectivement, Dumas n'a même pas fait semblant d'écrire la traduction...


CITATION
Récapitulons :
1) Alexandre Dumas est décédé en 1870
2) ces 2 livres ont été publiés en 1872 et 1873
3) Alexandre Dumas ne les a ni écrits ni traduits, juste une "touche personnelle".
4 ) dans tous les livres des éditions Michel Lévy des années 1880/90, ces 2 livres sont sur la liste des oeuvres complètes de Dumas (j'ai vérifié sur les miens).


CITATION
Déjà dans le Ivanohé (vraiment traduit par Dumas?), on trouve Robin Hood.
Une des touches personnelles que j'ai repéré, c'est l'adresse aux lecteurs (surtout aux lectrices).
Une autre touche personnelle, c'est cette habiture de toujours donner une fourchette d'âge à ses personnages, même quand ce sont des personnages connus et que à date X, il ont forcément un âge Y !


CITATION
Eh oui, il y a eu un certain nombre de livres publiés sous le nom de Dumas auxquels il n'a vraiment pas contribué. C'est donc le cas des traductions faites de l'anglais par Marie de Fernand, qui était vraisemblablement sa maîtresse, et qui a publié Robin Hood et Ivanhoé. C'est aussi le cas des livres écrits par la comtesse Dash, grande amie de Dumas: Mémoires d'une aveugle, La dame de volupté, etc... A leur sujet, Claude Schopp écrit ceci: "La mention généralement usitée pour ces volumes 'publié par A. Dumas' définit l'apport de Dumas: son nom apporte une plus-value commerciale dont il fait bénéficier" son amie.
Dumas a donc bien "inventé" une forme de patronage commercial d'auteurs inconnus, comme peut le pratiquer de nos jours un Gérard de Villiers...


Voilà :wink:

Sinon, je pense quand même que Dumas a fait plus qu'une traduction, surtout à la lecture de la caractérisation de certains persos (Richard Coeur de Lion, Petit Jean) et des descriptions des différentes morts...

M'enfin c'est peut-être un pastiche de la part des dames sus-citées, j'avoue que je m'y connais pas assez, mais bon...

#23 Seetrouy

Seetrouy

    Wookie

  • Members
  • 3158 Messages :
  • Location:forever lost in a happy crowd

Posté 14 July 2005 - 18:00 PM

Lu Le Comte de Monte-Cristo.

Le ton est très différent de celui de la trilogie des Mousquetaires; peu de place pour l'humour et l'aventure, la couleur dominante est ici le noir. La vengeance de Dantès est jouissive et terrfifiante dans son jusqu'au boutisme... Comme d'hab' chez Dumas la galerie de persos est pittoresque à souhaits.

En revanche l'écriture se ressent vraiment de sa nature feuilletonnesque (beaucoup plus que dans les Mousquetaires): beaucoup de répétitions pour les lecteurs inattentifs ou ayant loupé des épisodes, moyens parfois tirés par les cheveux de rallonger les phrases (1 franc 25 la ligne, y faut pas cracher dessus).

Bref, un poil en dessous de la fantastique trilogie, mais bonnard quand même.

#24 profondo rosso

profondo rosso

    Bluette Prof

  • Members
  • 23761 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:region parisienne

Posté 22 October 2005 - 00:05 AM

J'ai terminé la trilogie des mousquetaires récemment et effectivement quelle claque ! Les trois mousquetaires action humour suspense rebondissement en pagaille le roman d'aventure ultime ! 20 ans après presque aussi bon memesi l'ironie se fait parfois un peu trop insistante comparé au 1er degré du 1er épisode avec en prime un méchant d'anthologie avec le personnage de Mordaunt tout simplement terrifiant. Dans le dernier le vicomte de bragelonne les héros sont fatigués amis mais ils en deviennent d'autant lus émouvant. L'intrigue romanesque se fait plus insistante ici avecl es personnage de louis XIV, Raoul et Louise de la Valiere. Sans rien balancer les derniers chapitres sont particulierement emouvant et regorge de scene d'anthologie...

Sinon vu dernierement la version de richard Lester  des années 70 certainement la plus fidèle aux bouquins ( bien que je n'ai pas vu celle des années 50) très reussi par moment ( le passe du bastion saint gervais) casting parfait ( Charlton Heston en Richelieu, faye Dunaway en Milady) sauf pour les mousquetaires eux meme et ça gache un peu la vision du film. Michael york plutot fade en D'artagnan, Porthos complètement raté ( il n'ongardé que l'aspects nouveau riche vantard et on zappé le coté geant invincible la preuve cle plis petit de la bande ! un comble ! ) Oliver Reed par contrela classe en Athos

#25 Hippolyte

Hippolyte

    Gremlins

  • Members
  • 1454 Messages :
  • Location:Brest même, ,yeaaaaah

Posté 22 October 2005 - 11:33 AM

Bon fans de Dumas, je trouve qu'il faut parler de  Georges, son roman sur sa condition de mûlatre dans une société coloniale et raciste. C'est un roman qui change vraiment de ses autres productions (c'est moins drôle) mais que j'ai trouvé plus sincère.

Et sinon, son fils (Dumas fils, donc  :wink: ) était un gros con anti-communard, sexiste, et même...raciste. Un comble, non? :evil: [/u]

#26 Saga

Saga

    Hot Line DGFIP 24/24

  • Members
  • 9685 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Evry

Posté 04 June 2017 - 07:59 AM

Lu Robin des Bois...

Une suite de mises en valeur du courage de Robin Hood et de sa bande: aucune intrigue générale, les chapitres sont quasiment indépendants les uns des autres. C'est dommage, y avait du potentiel à exploiter (la relation domination/humiliation permanente de Robin envers l'autorité et le Clergé, Richard Coeur de Lion, qui n'apparaît que dans les 2-3 derniers chapitres...).

Mais bon, ça reste sympa à lire, avec deux trois idées hilarantes (William qui veut absolument montrer sa gonzesse à tout le monde: -Hein que c'est la plus belle? ça en devient génant laugh.gif heureusement qu'il est pas amoureux de sa bite...), quelques bonnes batailles XIIème siècle's style même si les persos sont dans l'ensemble aussi profonds qu'une tombe de nain et qu'on est bien sûr à des années-lumière des Mousquetaires...

 

Je viens aussi de lire les deux romans - j'ignorais que c'était plus une traduction-adaptation qu'une oeuvre originale. J'ai trouvé le pavé très inégal. En fait, le premier roman et le début du second sont ennueyux : on part de l'adolescence de Robin jusqu'à ce qu'il devienne le chef d'une bande de hors-la-loi. C'est assez répétitif et peu passionnant : Robin et ses amis passent leur temps à se faire capturer par le baron Fitz-Alwine (plus connu comme shériff de Nottingham), à s'évader, à être victime de guet-apens et à en tendre et à faire la cour à de belles demoiselles, en tout bien tout honneur, bien tendu : à part un méchant qui se fait vite tuer par Robin alors qu'il essaie de violer Marianne, personne ne songe à coucher hors mariage. Peut-être le frère Tuck, personnage le plus amusant du livre, mais son amourette est assez vite arrêtée, à son grand désespoir.

 

 

Heureusement, une fois que les mariages ont eu lieu, le deuxième roman (Robin Hood le proscrit) devient beaucoup plus amusant et on voit le Robin des bois qu'on connaît grâce notamment au film de Disney : celui qui, caché dans la forêt de Sherwood, vole aux riches pour donner aux pauvres. On a une dose d'anticléricalisme face à de riches moines et évêques mais aussi une sincère dévotion religieuse, notamment à la Vierge souvent priée par Robin. Les pièges tendus par Robin qui "invite" les riches qui passent par Sherwood à dîner mais leur fait ensuite payer leur repas sont assez amusants, de même que ses ruses destinées à berner le fourbe Fitz-Alwine. On y retrouve quelques scènes bien connues, comme le tournoi où Robin vient déguisé. Restent toutefoirs, même après le tournant pris par l'histoire, des faiblesses et quelques incohérences comme un enfant de Robin et de Marianne mentionné lors de sa naissance mais qui n'apparaît plus ensuite, y compris lors des morts successives de ses parents.


Même au plus profond de l'enfer s'épanouit la noble fleur de l'amitié
laissant sur les vagues indolentes flotter quelques pétales en souvenir...
pour un jour, éclore à nouveau. Impérissable est le travelo way.

Mr 2 Bon Clay


#27 Ed Wood

Ed Wood

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6369 Messages :
  • Location:quelque part entre 4 planches

Posté 05 July 2017 - 23:26 PM

Je relis en ce moment Monte Cristo (3e fois depuis mes 8 ans) j'en suis au chapitre 40 et c'est toujours autant un masterpiece intemporel!  


Miller, Spielberg, Cameron, Verhoeven, Raimi, Jackson, Del Toro, Hark, Wachowski bros, Tarantino, Woo, McTiernan...
Ca c'est du Putain de cinema!


#28 Gallinacé ardent

Gallinacé ardent

    Gremlins

  • Members
  • 1953 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Retour au bercail

Posté 10 July 2017 - 12:57 PM

Autre anecdote: lors d'une réception, Dumas voit sa négritude raillée et insultée dans son dos - of course - par un certain marquis durant toute la soirée. Dumas s'en va, et, au passage, le marquis l'interpelle:

"Et bien Dumas, on dit que vos grands-parents étaient des singes, est-ce vrai?"

Et Dumas de répondre (attention grande classe):

"C'est bien vrai; à ce qu'il paraît, ma race commence là où la votre s'achève."

TOI T'ES CASSE!

Et ouais, Dumas c'est la classe...

 

Dommage que ce soit un pastiche de Voltaire :

 

"D'après Gilles Perrault, cette lutte inégale entre Voltaire et Rohan naquit un soir à la Comédie-Française, dans la loge d'Adrienne Lecouvreur. Le chevalier, jaloux du succès de Voltaire auprès de la comédienne, lui aurait dit devant celle-ci, pour faire valoir sa haute noblesse face au roturier : « Arouet ? Voltaire ? Enfin, avez-vous un nom ? » La réplique fuse : « Voltaire ! Je commence mon nom et vous finissez le vôtre. »


Mon blog de critiques littéraires funky et velouté :
https://gallilit.blogspot.fr/





1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)