Aller au contenu


Photo

Marilyn Manson


  • Please log in to reply
249 réponses sur ce sujet

#1 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9973 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 26 October 2011 - 06:38 AM

Image IPB
Image IPB

BIOGRAPHIE :

Image IPB

À Canton, Ohio :

Brian Hugh Warner est né le 5 janvier 1969 à Canton, dans l'Ohio. Sa mère, Barb, était infirmière. Elle est issue d'une famille de paysans, les Wyer. Son père, Hugh, était vendeur dans un magasin de meubles. Il avait été pilote d'hélicoptère dans l'armée américaine durant la guerre du Vietnam. Il est issu d'une famille de la classe moyenne, les Warner, d'origine allemande et établie aux États-Unis depuis plusieurs générations.

Garçon solitaire, Brian avait pour seul ami son cousin Chad qu'il retrouvait chez sa grand-mère, Beatrice Warner, chaque jour après l'école. Elle les gardait jusqu'à ce que leurs parents aient fini leur journée de travail. Ensemble, ils jouaient aux espions, profession que Brian rêvait alors d'exercer. La personne qu'ils préféraient épier était leur grand-père Jack, routier à la retraite. Jack se rendait souvent à la cave où il faisait tourner un petit train électrique. Au fil de leurs enquêtes, Brian et Chad comprirent que la cave n'étaient pas ce qu'ils avaient imaginé. Leur grand-père y conservait toute une collection de revues pornographiques, de vieux sex-toys, de sous-vêtements féminins, de perruques et même de photos zoophiles. Jack est décédé d'un cancer en 1995.

Image IPB

Études :

Enfant, Brian fut scolarisé à la Heritage Christian School, établissement privé épiscopalien. L'école était régie par des règles très strictes : les cheveux longs n'étaient pas tolérés chez les garçons et la couleur des tenues était imposée selon le jour de la semaine. Un jour, Brian amena en classe une photo que sa grand-mère maternelle avait prise depuis le hublot d'un avion et qui montrait, selon elle, un ange dans le ciel. Son professeur cria au blasphème. Déçu, Brian décida catégoriquement que cette école ne pourrait rien lui apporter de bon et il s'acharna à se faire renvoyer. Il multiplia les entorses au règlement (vols, contrebande, introduction dans l'école d'objets interdits...) sans succès.

C'est parce que les enseignants de Brian avaient un dégoût profond envers la culture rock qu'il s'y intéressa. L'école organisait des séminaires durant lesquels ils effrayaient les enfants avec des légendes sur des groupes populaires. Bien que très jeune, Brian était fasciné. Il devint fan inconditionnel d'AC/DC, de Judas Priest, mais surtout de Kiss. En 1979, alors âgé de dix ans, son père l'amena à un concert de ces derniers. Brian fut très marqué par leur sens de la mise en scène.

À la fin du collège, Brian put rejoindre un lycée public. Maladif, souvent absent, il aura du mal à s'intégrer. Durant son année de seconde (17 ans environ), il fit une grave allergie aux antibiotiques qui faillit le tuer. Il dut être hospitalisé. Jennifer, une fille de sa classe, lui rendait régulièrement visite. Elle devint sa première petite amie. Au lycée, il sympathisa avec John Crowell, un garçon débridé qui partage sa passion pour le rock. John initie Brian à la drogue en lui offrant son premier joint de marijuana.

Image IPB

À Fort Lauderdale, Floride :

Quand il eut dix-huit ans, il emménagea avec sa famille à Fort Lauderdale (Floride) où son père avait trouvé un poste de vendeur dans un magasin de meuble. Brian s'inscrivit alors au Broward Community College pour y étudier le journalisme et le théâtre. Pendant son temps libre, il écrivait des poèmes et des nouvelles qu'il essayait de faire publier - sans succès - dans des revues. Parallèlement, il travaillait de nuit pour une chaîne de magasins de disques, le Spec's Local. Après s'être fait renvoyer, il travailla un temps comme critique musicale pour le Tonight Today, un journal gratuit. Ne recevant aucun salaire de son patron, il se fit embaucher comme journaliste au 25th Parallel, une toute nouvelle revue, en « gonflant » son CV (il n'était alors pas diplômé et n'avait presque aucune expérience). Interviewer les grands noms de la musique (Malcolm McLaren, Debbie Harry, les Red Hot Chili Peppers, Trent Reznor...) confirma sa volonté d'être des leurs.

Image IPB

Débuts musicaux :

Le week-end, Brian fréquente des clubs de Miami où se produisent des groupes locaux. En 1989, au cours d'une soirée, il rencontre le guitariste Scott Putesky. Impressionné par son talent, il lui propose de former un groupe. Il décide alors d'écrire sous le pseudonyme qu'il avait imaginé quelques années plus tôt : Marilyn Manson, nom du héros d'une de ses nouvelles intitulée La Monnaie de sa Pièce. Grâce à son nom de scène, il remet en question la perception admise du bien et du mal. Il montre qu'un tueur tel que Charles Manson peut jouir de la même fascination qu'une star comme Marilyn Monroe et les met sur un pied d'égalité en déclarant que Monroe possédait un côté sombre (elle prenait des drogues) tout comme Manson pouvait être bon. Brian décide de rebaptiser Scott selon la même formule : Il devient Daisy Berkowitz. Le groupe prend le nom de Marilyn Manson & The Spooky Kids. Bientôt rejoint par d'autres musiciens, le groupe donne son premier concert le 28 avril 1990 au Churchill's Hideaway. Celui qu'on appelle désormais Marilyn Manson monte sur scène, pétri par le trac. Après quelques morceaux, des poèmes de sa propre composition mis en musique par Scott, il part se réfugier en coulisse, convaincu que le concert a été catastrophique. Cependant, le public applaudit chaleureusement la performance du groupe. Fier de lui, Manson est à présent sûr de sa vocation.

Le groupe enchaîne avec un concert au Reunion Room où Manson négocie un cachet important, ce qui lui est accordé malgré le manque de notoriété du groupe. À la fin du concert, il renvoie deux membres du groupe dont il n'est pas satisfait. Ces premiers renvois montrent déjà avec quelle fermeté il dirige le groupe. Il enregistre également sa première démo, Big Black Bus. À cette période, Manson fait la rencontre de Nancy, une fille psychotique qu'il engage pour danser sur scène pendant les concerts du groupe. Elle tombe amoureuse de lui et Manson, bien qu'étant en couple, accepte d'avoir une liaison avec elle.

En juillet, Bob Slade, un DJ de Miami, invite le groupe au Club Nu pour jouer en première partie de Nine Inch Nails. Manson en profite pour remettre une démo à Trent Reznor, leader et producteur du groupe, dont il est un grand fan.

Plus tard, Manson engage le manager John Tovar, chargé de s'occuper de l'image du groupe. Il lui recommande de réduire le nom du groupe en « Marilyn Manson ». Le groupe gagne en notoriété et cherche maintenant un label pour les signer.

Image IPB

Brian se fait appeler Marilyn tant lors des interviews que par ses amis. Selon son autobiographie, « il n'y a plus que son père qui l'appelle par son vrai nom ».

Marilyn Manson est perçu par le grand public comme un artiste dérangeant et provocateur. En effet, il déchaîne souvent les passions et semble travailler à ne pas inspirer d'indifférence. Les gens offensés par les paroles de Manson l'accusent de corrompre la jeunesse. Dans de nombreuses villes nord-américaines, protestations et pétitions l'ont empêché de se produire sur scène. Après le massacre de Columbine, beaucoup ont affirmé que c'était sa musique (avec d'autres du même style « gothique ») qui avait influencé Eric Harris et Dylan Klebold avant leurs meurtres, ceci bien qu'Harris et Klebold n'aimaient pas la musique de Manson. Dans le film/documentaire Bowling for Columbine, Michael Moore, le réalisateur, a donné la parole au chanteur au sujet de cette tragédie. Lorsqu'on lui demandait ce qu'il aurait dit aux deux tueurs avant leur crime s'il avait pu les rencontrer, Manson répondit

Image IPB

« Je n'aurais rien dit ; je les aurais écoutés, ce que personne n'a fait. »

Très marqué dans son enfance par une éducation religieuse très stricte, le chanteur a construit son identité de scène dans la contestation de l'Amérique puritaine et du dogme chrétien. Ses premiers spectacles étaient d'une extrême provocation idéologique et religieuse.

Quand Manson fut nommé Révérend de l'Église de Satan par Anton Lavey, son fondateur, il s'est attiré les foudres de certains croyants et puritains : interdiction de faire ses représentations dans certaines villes des États-Unis et du monde, militants religieux priant pour sa rédemption devant ses concerts, tracts, procès, etc.

Treize mois après s'être mariée avec Manson à Castle Gurteen en décembre 2005 (comté de Tipperary, en Irlande), Dita von Teese demande le divorce en janvier 2007. Le couple Manson aurait pris la décision de divorcer le soir de Noël après accord mutuel. Cependant, Marilyn Manson aurait reçu les papiers du divorce le 5 janvier 2007, le jour de l'anniversaire de ses 38 ans. Depuis, il fréquente la jeune actrice Evan Rachel Wood (née en 1987) avec qui il a fait quelques apparitions publiques. Elle a fait partie du casting du clip Heart-Shaped Glasses (When the Heart Guides the Hand). Il est très ami avec le rappeur Eminem (dont il a fait un remix-duo metal de sa chanson The Way I Am), Brian Molko (Placebo), Jonathan Davis (Korn) et Joey Jordison (Slipknot).

Image IPB

Formation du groupe :

Le groupe s'est formé en 1989 et a changé de formation plusieurs fois. L'esthétique du groupe accentue-t-elle d'autant plus cette thématique : Manson, de même que l'ancien bassiste Twiggy Ramirez, ont cultivé leur allure androgyne de manière ostentatoire afin de provoquer un sentiment mêlé de peur et de désir.

En 1992, le groupe décida de s'appeler simplement Marilyn Manson sous les conseils de John Tovar, manager de l'époque. En assurant la première partie du groupe de rock indus Nine Inch Nails (NIИ), Manson fait la rencontre de Trent Reznor, chanteur et leader de NIИ. Cette rencontre sera décisive pour le groupe et son style musical. En effet, en 1993, Trent Reznor signera le groupe Marilyn Manson sur son ex-label Nothing Records jusqu'en 2003. Les activités de Nothing Records sont aujourd'hui en suspens suite à un conflit entre John Malm Jr et Trent Reznor, les deux gérants du label (ce premier ayant été condamné juridiquement à reverser 2.95 millions de dollars à Trent Reznor suite à des commissions impayées).

Fin octobre 2006 sur le Jay Leno Show, on a pu voir Ginger Fish de nouveau derrière la batterie, ce qui signifie qu'il fait toujours partie du groupe malgré les rumeurs. Début 2007, c'est la stupeur, Manson nous annonce le départ de M.W Gacy pour, peut être, une histoire de droits d'auteur. Début 2008, il nous annonce un nouveau départ, celui de Tim Sköld, qui est remplacé par un ancien du groupe, Twiggy Ramirez. Depuis août 2008, Wes Borland, ex-guitariste de Limp Bizkit, remplace sur scène Rob Holliday car ce dernier est en tournée avec The Prodigy.

Image IPB

Conception artistique :

À l'instar de David Bowie, Marilyn Manson a associé à la création de chaque album un concept. Ce concept s'incarnant en un personnage auquel le chanteur s'identifie : l'Antéchrist pour l'album Antichrist Superstar ; lors de la sortie de Mechanical Animals, la pop-star décadente et extra-terrestre Omega ; quant à Holy Wood, il referme une sorte de trilogie inversée en présentant un être nommé Mercury. Pour The Golden Age of Grotesque c'est l'arch Dandy auquel Manson s'est identifié.

Image IPB

Les débuts



des Spooky Kids jusqu'à Smells Like Children :

Image IPB

Durant cette période artistique, on constate une forte influence du clownesque avec une forte exacerbation des couleurs qui dureront jusqu'à Smell Like Children. On peut s'en rendre compte dans le clip de « Dope Hat » ou dans les photos promotionnelles des années 1989-1995.



Antichrist Superstar, l'avènement du noir (1996-1997) :

Image IPB

Avec l'album Antichrist Superstar, qui les rendra célèbres lui et son groupe, leur musique est classée comme du metal industriel. On commence à voir apparaitre l'aspect sale, dérangeant et violent qui reste encore aujourd'hui le plus connu.

Avec la célébrité vient l'argent, donc davantage de fonds pour rendre les concerts plus théâtraux. En effet, cette ère voit apparaitre une grande application dans la mise en scène, comme les drapeaux et le podium de dictateur sur Antichrist Superstar ou les échasses sur Kinderfeld, sans oublier les effets de lumière ou la fausse neige. La tournée est un prolongement et un approfondissement de l'ambiance malsaine dégagée par Smells Like Children.



Mechanical Animals, couleurs, strass et paillettes (1998-1999) :

Image IPB

Cette ère artistique est fortement caractérisée par l'avènement de la couleur, du strass et des paillettes. Certains considèrent que Marilyn Manson tend vers le style glam rock. Il est d'ailleurs fortement influencé par David Bowie, dont il est un admirateur. Durant cette période, la féminisation de son personnage est poussée à son paroxysme, les shows deviennent très « hollywoodiens », avec enseignes lumineuses telle "D R U G S". Mechanical Animals déçoit cependant de nombreux fans de l'image précédente de Manson. La tournée voit également arriver un excellent nouveau guitariste : John 5.



Holy Wood (In the Shadow of the Valley of Death), anti-américanisme et influence médiévale (2000-2002) :

Image IPB

Ce nouvel album naît dans un contexte peu propice à l'épanouissement : d'abord, la séparation de Manson et de l'actrice de Charmed Rose McGowan (qui était apparue dans un des clips de Mechanical Animals, Coma White) affecte son moral.[réf. nécessaire] D'autre part, la fusillade du lycée Columbine, où deux adolescents ont tué plusieurs personnes dans leur lycée avant de se suicider, contribue à faire de Manson, accusé d'avoir influencé les pulsions meurtrières des deux jeunes, l'ennemi public numéro 1. Plusieurs concerts sont annulés et il reçoit de nombreuses menaces de mort.

On note deux influences majeures, citées ci-dessus : l'anti-impérialisme américain et une iconographie médiévale. Durant les concerts apparait à l'arrière plan un drapeau américain brûlé, ce qui se rattache à une chanson de l'album Burning Flag. Apparaissent également des éléments évoquant la guerre : képi d'officier, pied de micro en forme de fusil, et podium sur lequel est représenté un crucifix formé de deux revolvers et d'un fusil. L'influence médiévale se remarque particulièrement dans les clips Disposable teens et The Nobodies. Durant les concerts de l'époque, il est habillé pour The Love Song ou Valentines's Day d'un costume de pape.



The Golden Age of Grotesque, années 1920-1930 et retour au clownesque (2003) :

Image IPB

L'esthétique propre à Manson est caractérisée durant cette ère par une forte influence du Berlin - Vienne de l'entre-deux-guerres. Ces pays ont vu naître un courant artistique, l'expressionnisme, qui transparait dans les toiles de Marilyn Manson. C'est en même temps un retour au clownesque et au cabaret. Comme le chanteur le dit lui même : « Cet album, c'est mon propre parc d'attraction ». On peut trouver des similitudes avec une série télévisée, Carnivàle.

Manson se dote de costumes des années 1920-1930, à savoir chapeau melon ou costume de Monsieur Loyal. On peut le voir plus clairement dans le clip mOBSCENE, dans lequel apparait sa nouvelle compagne d'alors, Dita von Teese. Il adopte une apparence de clown : rouge à lèvres à outrance, yeux cernés de maquillage bleu, rose ou noir, pantalon à bretelles. Beaucoup de fans regrettent que Marilyn Manson ait privilégié pour cette tournée 2003 le décor et la mise en scène au chant et à la musique. Il est vrai que sa voix est quelque peu cassée mais la mise en scène est très importante.

Le décor et les costumes de la tournée sont soignés : escalier central avec vieux château fort, drapeaux frappés du logotype « MM » (pour Marilyn Manson), automates factices sur Disposable Teens, enseigne lumineuse marquée mOBSCENE et danseuses, automate poussant une table sur laquelle se trouvent un verre et une bouteille d'absinthe sur Tourniquet, paillettes et costume d'épouvantail sur The Dope Show, pianistes et costume de M. Loyal sur The Golden Age of Grotesque, ajout d'une contrebasse et d'un saxophone, jeux d'ombres sur Sweets Dreams, mime de fellation avec les deux danseuses dans une cabine prévue à cet effet posée au milieu de la scène, ouverture d'une bouteille de champagne, tête de Mickey géante sur This is the new shit et Manson affublé d'oreilles de Mickey sur une tribune représentant un crane affublé d'oreilles de Mickey.



Lest We Forget, voyage au XIXe siècle (2004-2006) :

Image IPB

Il est difficile de parler d'identité musicale pour cette ère étant donné qu'aucun album nouveau n'est sorti. En fait le début cette nouvelle période est marqué par la sortie de son Best Of avec la chanson inédite Personal Jesus, une reprise de Depeche Mode, et une chanson bonus, Tainted Love une reprise de Gloria Jones (1964), soundtrack de Sex Academy(Not Another Teen movie), déjà présente sur certaines versions du Golden Age Of Grotesque.

On remarque que l'esthétique choisie reste dans la lignée de The Golden Age of Grotesque, dans le sens où il tient à conserver une certaine classe et élégance. Il privilégie les costumes historiques. Pour cette nouvelle ère, Manson emprunte beaucoup de styles du XIXe siècle, aussi bien masculins (lavallière, ferme-cape, gilet à boutons) que féminins (manches bouffantes du début du XIXe siècle, col montant en dentelle). Il faut d'ailleurs noter un important tournant vestimentaire dans cette tournée car c'est la première fois depuis plus de dix ans que Manson apparaît avec le torse habillé.



Eat Me, Drink Me, rock et romantisme (2007) :

Image IPB

On assiste à une reprise en main de la part de l'artiste après sa période de latence. Le nouvel album Eat Me, Drink Me présente un Manson plutôt posé et calme. L'album sonne rock, ce qui rappelle un peu Mechanical Animals. On observe l'abandon des grandes causes (par exemple l'anti-américanisme de Holy Wood), pour se pencher sur la personnalité même de Manson, ce qui donne un album particulièrement intimiste.

En live, il n'y a pas de grandes modifications vestimentaires avec les classiques manteaux ou chapeaux noirs. Comme il l'avait déclaré lors de précédentes interviews, le spectacle est au rendez-vous lors des shows : lune qui se lève sur If I Was Your Vampire, effets pyrotechniques sur Just a Car Crash Away, chaise géante sur Are You The Rabbit? qui clôture le spectacle et micro en forme de couteau de boucher, tout cela en plus des effets habituels.

En janvier 2008, Twiggy Ramirez revient dans le groupe suite au départ de Tim Skold, au poste de bassiste, Rob Holliday passe à la guitare, Ginger Fish reste à la batterie et Chris Vrenna officie toujours au clavier. Au passage, la tournée est renommée Everyone Will Suffer Now. La track-list comporte 19 morceaux, dont certains qui n'ont pas été joués depuis longtemps car ils sonnaient mal sans Twiggy.



The High End Of Low, la mort avant la résurrection (2009) :

Image IPB

« Je crois définitivement que ma vie se finit et commence. Ce disque est artistiquement abouti et paraît presque optimiste, étrange mot utilisé. C'est comme un phénix qui renaît de ses cendres et commence une nouvelle vie », a évoqué Marilyn Manson, à propos de The High End Of Low, nouvel album studio annoncé par We're From America et Arma-Geddon…. Le disque est très personnel et objectif. The High end of Low a été écrit presque entièrement alors que Manson vivait seul. « J'ai pu réfléchir à mes récentes expériences. Je n'avais jamais vécu seul, en fait. J'ai vécu chez mes parents, puis j'ai eu la vie d'un musicien de rock, dans les hôtels. Puis j'ai eu trois longues histoires avec des femmes » dit Manson lors d'une interview.« Ce disque raconte un parcours, du fond du trou jusqu'à une renaissance. »

La formation du groupe change un peu : Chris Vrenna se met aux claviers, et grosses surprises pour les fans, Twiggy Ramirez, ancien bassiste et ami de Marilyn, réintègre le groupe en tant que guitariste. Ginger Fish reste le batteur (et fait du piano sur Into The Fire). C'est Sean Beavan qui s'occupe de la production de l'album. Il est enregistré dans les studios de Hollywood Hills et est efficacement produit par Marilyn Manson lui-même. The High End Of Low devient leur septième album studio.

Le dernier morceau de l'album, 15, a été écrit le jour des 40 ans de Manson. Cette dernière piste a été écrite en dernière minute (l'album devait se finir sur Into The Fire). Le titre à une signification bien particulière pour lui : « 15 (pour 5 janvier) a toujours été mon chiffre jusqu'à ce que je le réalise... Mon vrai nom, Marilyn Manson, ça fait 15... Bon, OK, vous ne croyez pas à la numérologie. J'ai fini l'album cette nuit là. Je commençais à perdre ma voix, devenue rauque à force de chanter. Les paroles n'étaient pas finies. Ginger, le batteur, s'est mis au piano. Ça a été très naturel, on a retrouvé tout ce qui faisait la force de ce groupe. Ma relation musicale avec Twiggy (guitariste du groupe, co-compositeur des morceaux). Tous ces gens qui étaient avec moi au moment où ça a décollé (avec Antichrist Superstar, en 1996). C'était le destin, de se retrouver pour cet album et de finir le disque ce jour-là. »

Les lives sont beaucoup moins élaborés que ses anciennes tournées, malgré quelques effets élaborés, tel l'ouverture des tournées par Four Rusted Horses avec un grand rideau qui tombe, projecteurs de cinéma, clap de réalisateur de film, jeu avec les assistants de Manson qui viennent le remaquiller sous les projecteurs, $ shock-logos lors du single Arma-Geddon…. Pour Great Big White World, Manson s'enferme dans une boîte blanche avec des néons, dont il perce la paroi pour sortir à l’apogée du morceau. Enfin, Manson et Twiggy Ramirez interagissent et échangent leurs rôles (Manson à la guitare, Ramirez au chant, sur le début de Rock’n’Roll Nigger). D'après diverses critiques, les premiers concerts donnés étaient plutôt ratés, suivi de performances de plus en plus dynamiques.

En avril 2009, Marilyn Manson collabore avec Lady Gaga sur un mix de LoveGame.

Image IPB

Image IPB

DISCOGRAPHIE :

* Portrait of an American Family (1994)
* Smells Like Children (1995)
* Antichrist Superstar (1996)
* Remix & Repent (EP) (1997)
* Mechanical Animals (1998)
* The Last Tour On Earth (Live) (1999)
* Holy Wood (In The Shadow Of The Valley Of Death) (2000)
* The Golden Age of Grotesque (2003)
* Lest We Forget (Best-Of) (2004)
* Eat Me, Drink Me (2007)
* Lost And Found (EP) (2008)
* The High End of Low (2009)
* Born Villain (2012)

Image IPB


"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#2 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9973 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 26 October 2011 - 06:46 AM

Dernières infos sur son prochain album :

Image IPB


Le huitième album studio de Marilyn Manson est entré en phase d’écriture à la fin de la dernière tournée: The High End Of Low Tour.

Il est prévu pour l’automne 2011 sur le label Hell, etc/CookingVinyl.

Il paraitrait que le groupe ait terminé les sessions d’enregistrement et qu’il débute actuellement les phases de mixage et de production.


Date de sortie: automne 2011

Période d’écriture: depuis 2009

Période d’enregistrement: depuis janvier 2010

Label: Hell,etc/CookingVinyl

Influences: David Bowie, Slayer, Death metal

Membres du groupe confirmés: Twiggy, Chris Vrenna, Fred Sablan

Collaborations confirmées: Naveem Andrews


Ils en ont parlé:

- Marilyn Manson: “L’album sera plus romantique que les précédents, très death metal

- Nick Kushner: “Ce n’est pas quelque chose dont je peux parler en profondeur mais ça va être l’album que les fans ont toujours voulu que Manson fasse depuis des années. Très hardcore, mais tout aussi dynamique, complexe et versatile

- Hugh Warner: “Il fera les vagins s’humidifier. Que puis-je dire après cela? Si le vagin est humide, alors tout vas bien. C’est ce qu’il m’a dit lorsque je l’ai écouté. Il est très hard, très lourd, très bien. Tout le monde devrait être très excité et heureux

- Perou: “J’ai entendu quelques chansons en cours de réalisation. sale musique heavy, géniale

- Rudy Coby: “Je ne peux rien dire au sujet des nouvelles chansons du prochain album qui fera exploser des têtes, mais wow

Image IPB

Nouveau clip :

http://www.youtube.com/watch?v=aiMrr9k5qIw

Source : http://www.marilynmanson.fr

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#3 Doc Vicious

Doc Vicious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 23387 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 26 October 2011 - 08:25 AM

Beau travail et beau topic !
Je fus un grand fan de l'antéchrist, jusqu'à Mechanical Animals, l'apogée de sa carrière (pour moi)
les 2 albums suivants était encore plein de bonnes chansons, mais que des resucées.
Jusqu'à ce point, il évoluait, ou plutôt mutait à chaque fois. Maintenant il se répète et l'inspiration
semble avoir quitté le building…
Ceci dit, j'adore les killing songs Mobscène, The Love Song, Mobscène, Spade, Heart-Shaped Glasses …
Il est très attachant, et quoi qu'il fassent, j'y jetterait toujours un oeil (ou plutôt une oreille).

Je ne demande qu'a être surpris, et à l'aimer à nouveau...

tumblr_pdv19cKhdi1veggego4_r2_400.gif


#4 GrayWU

GrayWU

    Gremlins

  • Members
  • 1811 Messages :

Posté 26 October 2011 - 09:07 AM

Je ne peux que plussoyer un tel topic ! ^_^
Comme le dit Doc Sidious, il n'a jamais su faire mieux que son Mechanicals Animals qui, pour moi, est son véritable chef d'oeuvre et non Antéchrist Superstar. J'ai toujours du mal à écouter entièrement ce dernier alors que l'autre ça coule tout seul. Après, si le gars n'a pas atteint la perfection de cet opus, il a quand même sortit des disques de qualité. Jamais déçu parce que les albums ont tous une ambiance bien spécifique ! Donc on verra pour le prochain, les quelques personnalités qui en parle laisse augurer un album monstrueux. On verra.

#5 biboulMRPN

biboulMRPN

    T'as pas 100 boules ?

  • Members
  • 6188 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 26 October 2011 - 09:27 AM

Oep Antichrist Superstar et Mechanical Animals sont vraiment ces deux chef d’œuvres, les 2 derniers sont forcement en dessous, mais le coté pop lugubre continue à me brancher quand même.
Et quoi qu'on pense du monsieur( et des hordes de fans légèrement ridicules qu'il s'est trainé pendant une époque), il a toujours su gérer efficacement son personnage malgré sa déviance. C'est un putain de businessman et de calculateur, et il a façonné son image en utilisant consciemment ce qui choque.
Les différents stades évoqués ci dessus montrent une perpétuelle évolution dans la recherche artistique, tout en conservant un certain sens de la provocation. Il tend à se calmer avec l'age certainement, mais je le vois pas tomber dans le compromis(quoique le truc avec Lady Gaga, ça me fait un peu peur <_< )

Ca me donne envie de rematter Gods Guns & Governement tiens, excellent live ou on voit que c'est un showman accompli qui se donne vraiment à fond et ou la mise en scène est plus que travaillé. Je vous le conseille si jamais vu.

Image IPB


#6 Doc Vicious

Doc Vicious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 23387 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 26 October 2011 - 09:39 AM

Ca me donne envie de rematter Gods Guns & Governement tiens, excellent live ou on voit que c'est un showman accompli qui se donne vraiment à fond et ou la mise en scène est plus que travaillé. Je vous le conseille si jamais vu.


Moi aussi il faut ressorte mon DVD tiens ...

http://www.youtube.com/watch?v=NGD468f1_Kc&hd=1

tumblr_pdv19cKhdi1veggego4_r2_400.gif


#7 Shub Lasouris

Shub Lasouris

    Wookie

  • Members
  • 3427 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ciudad de México

Posté 26 October 2011 - 10:38 AM

Pour moi son chef d'oeuvre c'est Holy Wood! L'un des plus beaux albums jamais sortis. Sombre, triste, énervé. Il forme un tout, une histoire... écrite en réaction aux accusations après le massacre de Colombine. J'aime énormément le reste jusqu'à Golden age of grotesque. Les deux derniers sont franchement en dessous comme s'il n'avait plus rien à dire.
Un artiste génial, j'espère qu'il retrouvera la forme pour un nouveau chef d'œuvre.
There are three ways of doing things around here : the right way, the wrong way, and the way that I do it.

#8 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9973 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 26 October 2011 - 12:27 PM

Ca me donne envie de rematter Gods Guns & Governement tiens, excellent live ou on voit que c'est un showman accompli qui se donne vraiment à fond et ou la mise en scène est plus que travaillé.

Oui un concert génial, mais il faut préciser que pour en profiter pleinement, la version blu ray (live de L.A) est obligatoire étant donné que le dvd ne fait qu'enchainer les parties de plusieurs concerts de manière saoulante.

Image IPB

Sinon Shub a raison, Holy Wood est un album brillant, la chanson "In the Shadow of the Valley of Death" restera une de mes préférées :

http://www.youtube.com/watch?v=F0OuuIZrpP4

Concernant sa carrière je dois avouer que j'aime également beaucoup ses derniers albums. "The High End Of Low" est remplit de qualités et s'écoute aussi bien qu'un "Antichrist Superstar" ou "Mechanical Animals", c'est juste différent et tant mieux. Après ça reste un avis personnel et je peux comprendre les avis mitigés mais je trouve qu'il est toujours resté honnête avec lui même, c'est un artiste toujours aussi intéressant, le truc c'est d'accrocher à son univers sans pour autant comparer avec le passé. J'attends impatiemment son dernier album même si le nouveau titre ne m'a pas vraiment emballé.

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#9 Shub Lasouris

Shub Lasouris

    Wookie

  • Members
  • 3427 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ciudad de México

Posté 26 October 2011 - 13:05 PM

Je capte pas, le BR dont tu parles ne propose pas la même chose que le DVD? C'est un seul et même concert?
Bon après perso ça m'a jamais gêné le fait que le DVD soit un mix de plusieurs concerts tant le son est énorme.
There are three ways of doing things around here : the right way, the wrong way, and the way that I do it.

#10 Doc Vicious

Doc Vicious

    Scarlatine Johanpouf

  • Members
  • 23387 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Millennium Falcon

Posté 26 October 2011 - 13:09 PM

Je capte pas, le BR dont tu parles ne propose pas la même chose que le DVD? C'est un seul et même concert?
Bon après perso ça m'a jamais gêné le fait que le DVD soit un mix de plusieurs concerts tant le son est énorme.


Moi aussi, dans mon souvenir, c'était un concert non ?

tumblr_pdv19cKhdi1veggego4_r2_400.gif


#11 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9973 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 26 October 2011 - 13:49 PM

La différence c'est que sur le blu ray on peut voir sa performance live de L.A avec un son authentique.
Alors que sur le dvd c'est un montage de plusieurs concerts à des endroits différents (avec en fond le son du live enregistré à Los Angeles).

Disposable Teens sur la version dvd :




Disposable Teens sur la version blu ray :


"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#12 NukemaN

NukemaN

    Faut que j'aille dormir

  • Sous surveillance
  • 16556 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Moi je ne collectionne que des premières pressions

Posté 26 October 2011 - 14:30 PM

Pour la version DVD, je pense l'avoir vue sur iconcert.
C'est pas ultra flagrant mais y'avait énormément de micro-couilles de synchro.

Je ne me rappelle pas avoir bloqué sur les instru -en même temps j'ai pas forcément les connaissances pour- mais le chant présentait parfois des pains de synchro labiale. Ce qui donnait une sale impression de playback.
A mon niveau c'était pas choquant, mais ça m'a assez titillé pour que j'ai checker online si s'était playback ou non.

Bref, si vous avez le choix, autant aller taper le one shot.


Pas ultra fan du bonhomme mais j'aime bien son Last tour on earth.
Le genre de Best of live qui marche bien. :)

#13 Al Kasil

Al Kasil

    Gremlins

  • Members
  • 1282 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 26 October 2011 - 15:06 PM

Je ne vais pas me faire que des amis mais personnellement, je trouve que Manson n'a jamais vraiment fait mieux qu'Antichrist Superstar.
La collaboration avec Reznor était ici poussée à son paroxysme et d'ailleurs, on peut presque dire que les deux ont laissé leur part la plus noire dans cet album (Trent Reznor signant ensuite un The Fragile déjà bien moins glauque que son Downward Spiral et Marilyn Manson s'orientant carrément vers le glam rock avec Mechanical Animals)
Bref, Antichrist Superstar reste pour moi un monument, que ce soit dans son écriture, sa production ou son identité visuelle. Car il ne faut pas oublier non plus les fabuleux clips de Floria Sigismondi, qui ont donné une personnalité si forte à ce groupe.

http://www.youtube.com/watch?v=Ypkv0HeUvTc&feature=relmfu

http://www.youtube.com/watch?v=MmfQ7gSaJgM

Après 1997 et cette masterpiece, j'ai vraiment du mal à trouver Manson plus tranchant et plus inventif. Musicalement ça devient aussi beaucoup plus quelconque même si Hollywood est un album très plaisant. Après The Golden Age of Grotesque par contre, ça se perd carrément et le personnage prend complétement le pas sur sa musique.
Bref pour moi, Manson sans Reznor, c'est déjà beaucoup moins bien et j'ai regretté que la pseudo-réconciliation des deux en 2000 - avec l'apparition de Manson sur scène pendant un concert de NIN à New York - n'ait pas donné lieu à quelque chose de plus que le clip de Starfuckers Inc.

#14 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15065 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 27 October 2011 - 14:43 PM

Le dernier clip hardcore de Manson, c'est Shia Lebaoeuf qui l'a réalisé faut-il le préciser ! :mrgreen:

#15 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9973 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 28 October 2011 - 09:52 AM

Oui c'est assez bizarre Shia comme choix, en tout cas ça a l'air d'avoir marché sur certains :

Image IPB

Marilyn Manson a gagné justement avec ce fameux clip la récompense dans la catégorie Too Much Ass For TV lors des MTV O Music Awards.

Au passage MM continue de faire parler de lui dans un autre milieu :

Image IPB

Il devrait présenter quelques unes de ses oeuvres pour l’exposition "The Path of Misery" à partir du 4 Novembre 2011 au Mexique.

Plus de détails sur la source : http://www.manson-world.net/

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#16 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15065 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 28 October 2011 - 16:56 PM

J'ai jamais vraiment écouté du Manson, mais le peu que j'ai entendu je déteste pas, mais j'accroche pas spécialement en fait.

Celle que j'adore par dessus tout c'est Great big white world:



#17 Kildren

Kildren

    JarJar

  • Members
  • 64 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 28 October 2011 - 17:00 PM

Cool story bros.

You know, in ancient cultures, bears were considered equal with men.


#18 Shinji

Shinji

    JarJar

  • Members
  • 11 Messages :

Posté 28 October 2011 - 17:09 PM

J'ai décroché après la période Grotesque.

#19 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15065 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 28 October 2011 - 17:16 PM

Cool story bros.


Avec l'image c'est mieux.

#20 Krawash

Krawash

    Gremlins

  • Members
  • 1311 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 02 November 2011 - 00:30 AM

J'ai jamais vraiment écouté du Manson, mais le peu que j'ai entendu je déteste pas, mais j'accroche pas spécialement en fait.

Celle que j'adore par dessus tout c'est Great big white world:

http://www.youtube.com/watch?v=L-qplpaA-V0



C'est vrai que celle la est énorme. J'avais été un peu déçu pas Mechanical Animals à sa sortie mais plus les année passe et plus je me dis que c'est son album le plus abouti.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)